A la une

S'abonner à flux A la une
Mis à jour : il y a 1 heure 8 min

ANP : la participation des militaires aux rendez-vous électoraux "n'a besoin ni d'affirmation ni de preuve"

il y a 1 heure 41 min
L'importance qu'accorde le Haut Commandement de l'ANP à la participation des militaires à tous les rendez-vous électoraux "n'a besoin ni d'affirmation ni de preuve", a souligné mardi à Biskra le vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, au troisième jour de sa visite en 4ème région militaire, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). Dans une allocution lors de sa visite de l'Ecole supérieure des troupes spéciales de Biskra, le général de corps d'armée a salué le "grand esprit" de responsabilité dont ont fait preuve les éléments de l'ANP avant et durant les élections législatives du 4 mai dernier. "Dans ce cadre précisément, il m'appartient de saluer solennellement à cette occasion l'esprit de responsabilité dont ont fait preuve les éléments de l'ANP, ainsi que l'ensemble des autres corps de sécurité, pour honorer leurs missions essentielles et primordiales, et sécuriser les dernières élections législatives du 4 mai, afin de permettre au peuple algérien, aux quatre coins de l'Algérie, de s'acquitter de son devoir national lors de cet important scrutin, dans le calme, la sérénité et la quiétude", a-t-il déclaré. "Dans ce contexte, il me revient de réaffirmer, voire rappeler certains ayant malheureusement avancé, à la fin des élections législatives du 4 mai dernier, quelques allégations, commentaires et insinuations, que le Haut Commandement de l'ANP qualifie d'infondés, voire d'inappropriés, et qu'il rejette dans leur ensemble et leurs détails", a noté le vice-ministre de la Défense nationale, affirmant que "l'importance qu'accorde le Haut Commandement à la participation des éléments militaires, à tous les rendez-vous électoraux à travers l'ensemble des wilayas du pays, par eux-mêmes ou par procuration, selon les lois de la République et en totale et parfaite coordination avec le ministère de l'Intérieur et des  Collectivités Locales, n'a besoin ni d'affirmation ni de preuve". Le général de corps d'armée a rappelé que le message adressé aux personnels militaires et à l'opinion publique, quelques jours avant les élections législatives, "était parfaitement clair et ne pouvait laisser place à aucune forme de propos mensongers ou de rumeurs à l'encontre de nos Forces Armées et tous les personnels militaires qui ont participé, aux côtés de leurs frères concitoyens, avec volonté, responsabilité et liberté dans l'accomplissement de ce devoir électoral, en dépit des missions sensibles et vitales qui leurs sont assignées, sachant que ce n'est pas la première fois que les militaires votent de la sorte, en dehors des casernes, mais cela remonte à l'année 2004". Il a souligné que "l'ANP, digne héritière de l'Armée de Libération Nationale, avec le soutien de son excellence monsieur le Président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense Nationale, autant qu’elle se considère comme étant la forteresse de l'Algérie et l'essence de sa force et de sa fierté, veille également à faire des nobles valeurs nationales la lumière qui éclaire la voie de sa conduite, de ses fonctions et de son labeur, afin de préserver sa réputation auprès de son peuple et de demeurer en adéquation avec les besoins des missions qui lui incombent ". Lors de sa visite à l'Ecole supérieure des troupes spéciales, le général de corps d'armée a rencontré les cadres, les éléments et les stagiaires de l’Ecole, en présence de représentants des différents corps de sécurité issus de la Sureté Nationale où il a prononcé une allocution d'orientation, suivie via visioconférence par l'ensemble des éléments des  unités de la Région, à travers laquelle, il a mis l’accent sur les "grands efforts" consentis, à tous les niveaux, dans le rehaussement de l'aptitude au combat des unités et l'état-prêt opérationnel. Il a également rappelé les mesures prises pour garantir la sécurité et la quiétude durant le mois sacré de Ramadhan, mois de miséricorde, de fraternité et de tolérance. A cette occasion, le général de corps d'armée a adressé ses félicitations à l’ensemble des personnels de l'ANP et des différents corps de sécurité, en leur souhaitant un mois béni et que leur jeûne soit récompensé. Les cadres, les élèves et les éléments de la région, "ont à leur tour, exprimé toute la fierté et l'honneur d'appartenir à l'ANP, et leur immuable engagement à protéger l'Algérie et à défendre son territoire de tout danger visant sa sécurité, sa stabilité et son unité". Par la suite, le vice-ministre de la Défense nationale "a suivi un exercice de terrain portant sur une section des para-commandos en mission d'élimination d’un groupe terroriste, mené avec professionnalisme, dénotant d’une formation efficace et de qualité des para-commandos dans l’accomplissement de différentes actions de combat avec une grande  maitrise. L’exercice a été suivi par un saut de parachutes", conclut le communiqué du MDN. APS

La CNL débloque 74,6 milliards de DA au profit des maîtres d'œuvre

il y a 3 heures 7 min
La Caisse nationale du logement (CNL) a débloqué, ces deux derniers jours, 74,60 milliards de dinars au profit des entrepreneurs et maitres d'œuvre chargés de la réalisation des projets de logement dans les formules Location-vente" (AADL) et logements publics locatifs (LPL-social), a indiqué mardi un communiqué du ministère de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville.  74.604.397.810,74 DA ont été débloqués dont 14.782.548.867,3 au profit des maitres d'oeuvre chargés de la réalisation de logements AADL et 59.821.848.943,44 au profit des maitres d'oeuvre chargés de la réalisation des projets de logements LPL (social), précise le communiqué.  Logement social : état des décaissements au profit des entreprises de réalisation par wilaya Le montant décaissé durant les deux (2) derniers jours par la Caisse nationale du logement (CNL) au profit des Offices de promotion et de gestion immobilière (OPGI) chargés des projets de logements publics locatifs (LPL), connus communément par les logements sociaux, a été de 59,82 milliards de dinars. Voici sa répartition par wilaya. (Source: Ministère de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville) Wilaya                                        Montant (en millions de dinars) Adrar                                                 434,8 Ain Defla                                          1.425,2 Ain Témouchent                                554,5                Alger -Bir Mourad Rais              1.252,43   Alger-Dar El Beida                      1.883,18 Alger-Hussein Dey                      2.150,71 Annaba                                         1.180,35     Batna                                                166,58 Béchar                                             467,35                 Bejaïa                                          1.811,5             Biskra                                              852,1        Blida                                                774,1            Bordj Bou Arreridj                     1.578,47 Bouira                                             843,84  Boumerdès                                 2.003,01 Chlef                                             796,57 Constantine                                 3.275,31     Djelfa                                             1.494,27          El Bayadh                                       738,02 El Oued                                        1.541,34 El Tarf                                         1.462,1        Ghardaïa                                         457,24 Guelma                                           828,07 Illizi                                                   238,81        Jijel                                                    672,71 Khenchela                                     1.493,32              Laghouat                                       1.428,52 Mascara                                           1.414,45 Médéa                                           2.885,04         Mila                                                  706,55           Mostaganem                                    837,46   M'sila                                              1.681,58 Naâma                                               364,73      Oran                                               3.412,21           Ouargla                                             622,09     Oum El Bouaghi                              737,91 Relizane                                         1.529,7 Saida                                                    760,05  Sétif                                                   1.573,1       Sidi-Belabès                                   1.047,41   Skikda                                             1.019,38 Souk Ahras                                      828,66      Tamanrasset                                   743,24 Tébessa                                            824,59 Tiaret                                              1.996,27 Tindouf                                              368,03          Tipaza                                                  552,82 Tissemsilt                                            306,5             Tizi-Ouzou                                       1.558,28   Tlemcen                                          1.247,54        Total                                               59.821,84  . APS  

Le travail rime-t-il avec la pratique du jeune ?

il y a 4 heures 23 min

Ramadhan devient chez certains gens un synonyme de baisse d’activité, surtout en été, car les journées sont longues, le ftour est aux environs de 20 heures, . En effet, tout tourne au ralenti ou presque durant un mois. Même si les horaires de travail sont aménagés, l’activité professionnelle est réduite aux strictes minimas un peu partout tant dans l'administration que le secteur de production. 

Chaine: Tags:

Développement durable : participation du Conseil de la Nation au forum des parlementaires arabes

il y a 5 heures 22 min
23/05/2017 - 16:23

Le Conseil de la Nation prendra part au deuxième atelier de sensibilisation sur le rôle des parlementaires dans l'encadrement des indicateurs des populations et l'adoption des équilibres du développement de la population, qui sera organisé au siège du Secrétariat général de la Ligue arabe au Caire à partir de mardi, a indiqué un communiqué du Conseil.

Ce deuxième atelier de sensibilisation organisé par la Direction des recherches et des études sur la population relevant de la Ligue arabe, en collaboration avec le fonds de l'ONU pour la population, vise à hisser le niveau de prise de conscience chez les parlementaires, leur fournir les connaissances fondamentales pour élaborer et adopter des législations visant à promouvoir la population et éclairer les connaissances concernant l'adoption des indices de développement de la population.

Cet atelier auquel prendra part une délégation du Conseil de la nation présidée par M.Abdelmadjid Tekich, membre du Conseil de la Nation et vice-président des parlementaires arabes des populations et du développement, vise à échanger les expériences sur les lois et législations régissant les affaires financières ainsi que le renforcement des capacités des parlementaires en fonction d'une méthodologie scientifique et professionnelle des voies d'élaboration des législations qui consacrent l'adoption des indices de développement durable. APS

La Chine établira un système mondial de navigation par satellite d'ici 2020

il y a 5 heures 25 min
La Chine lancera d'ici 2018 quelque 18 satellites de navigation Beidou, a annoncé mardi un expert en satellites de navigation cité par l'agence de presse Chine nouvelle.  De six à huit satellites Beidou seront mis en orbite au deuxième semestre de l'année, a indiqué Wang Li, président du Comité du système de navigation par satellite de Chine, dans un discours prononcé lors de la huitième réunion annuelle académique de la navigation par satellite.  Le système de navigation par satellite Beidou sera capable de fournir des services aux pays participants à l'initiative "la Ceinture et la Route" d'ici 2018, a noté M. Wang.  A l'horizon 2020, les satellites Beidou formeront un système mondial complet de navigation par satellite, a-t-il ajouté.  La valeur de production des services de navigation et de localisation par satellite de la Chine a atteint 210 milliards de yuans (30,5 milliards de dollars) en 2016, le système Beidou contribuant à plus de 30% de la valeur totale.  Le secteur devrait enregistrer une valeur de production annuelle de quelque 400 milliards de yuans d'ici 2020.  La Chine a lancé la construction de son propre système de navigation par satellite en 2000, l'année où elle a envoyé deux orbiteurs dans l'espace pour créer un système de positionnement expérimental à double satellite afin de mettre fin à sa dépendance envers le système américain GPS.  Depuis 2012, Beidou offre des services de navigation, de synchronisation et de messagerie dans la région Asie-Pacifique. APS 

Premier salon algérien d’été du 5 Au 12 juillet à Oran

il y a 5 heures 31 min
23/05/2017 - 16:14

Un premier salon algérien de l’été est prévu à Oran du 5 au 12 juillet prochain, ont annoncé mardi ces organisateurs.

Initiée par l’agence "Médina évents" spécialisée dans l’événementiel, cette manifestation coïncidant avec les vacances d'été, regroupera entre 40 et 50 exposants activant dans plusieurs domaines liés aux voyages, divertissements et confort des estivants, a-t-on indiqué à l’APS.

Outre les agences de voyages qui se sont lancées dans la promotion de leurs offres touristiques concernant des destinations locales et  à l’étranger et autres activités liés à la saison estivale, des fournisseurs des prestations de bien-être, des paysagistes, ... seront présents à ce rendez-vous, a-t-on ajouté. 

En marge de l’exposition, un programme varié est réservé, notamment à des activités récréatives destinées aux femmes et aux enfants, selon les organisateurs qui ont cité, à titre d’exemple, un programme de sports estivaux encadrés par un coach international. 

Plus de 760.000 élèves se présenteront mercredi aux épreuves de l`examen de fin de cycle primaire

il y a 5 heures 42 min
Plus de 760.000 élèves se présenteront mercredi aux épreuves de l`examen de fin de cycle primaire (2016-2017) à travers tout le territoire national. L`examen porte sur trois matières, à savoir la langue arabe, les mathématiques et la langue française. La ministre de l`Education nationale, Nouria Benghebrit, donnera le coup d`envoi de cet examen à partir de la wilaya de Bechar dans la matinée et de la wilaya de Tindouf dans l'après-midi. Selon le ministère de l'Education nationale, 760.652 élèves, dont 47,93 % de filles, passeront l`examen de cette session, avec une hausse de 55.192 candidats par apport à la précédente session. Les candidats de cette session seront répartis sur 13.688 centres d`examen et encadrés par 160.880 enseignants. Selon le planning des examens, les élèves passeront les épreuves de langue arabe et de mathématiques dans la matinée et celle de langue française dans après-midi. La ministre de l'Education nationale, avait affirmé dernièrement que les candidats passeront l'examen au sein de leurs établissements scolaires pour la deuxième année consécutive. Cette nouvelle mesure adoptée par le ministère de l'éducation, est à même de préserver le bon moral des élèves vu leur jeune âge, tandis que les enseignants encadrant l'opération seront orientés vers d'autres centres d'examen. Le ministère avait démenti le recours à une session de rattrapage, alors que les moyennes des examens des trois trimestres seront prises en compte pour les élèves qui n'obtiendront pas la moyenne de 5 sur 10. Les résultats de l`examen de fin de cycle primaire seront annoncés le 9 juin prochain. APS 

L’Attentat a fait 22 morts : aucune victime algérienne n'est à déplorer à Manchester

il y a 6 heures 58 min
Aucune victime algérienne n'est à déplorer suite à l'attentat terroriste perpétré lundi soir à Manchester en Grande-Bretagne selon les informations préliminaires recueillies par le Ministère des Affaires étrangères, a indiqué mardi le porte-parole du ministère.  "Selon les informations préliminaires recueillies par notre Ambassade à Londres, aucune victime algérienne n'est à déplorer pour le moment dans l'attaque terroriste perpétrée lundi soir à Manchester", a indiqué le porte-parole, Abdelaziz Benali Cherif. "Notre Ambassade à Londres est en contact permanent avec les autorités britanniques pour suivre l'évolution de la situation suite à cet attentat", a-t-il ajouté. Un kamikaze s’est fait exploser à la fin d’un concert de la chanteuse américaine, Ariana Grande, à Manchester, quand les gens commençaient à sortir de la salle.  L'attentat a eu lieu deux mois après celui de Londres qui avait fait 5 morts, devant le parlement de Westminster.  En juillet 2005, une série d'attentats suicide avaient fait  56 morts, dont les quatre kamikazes, et 700 blessés dans les transports londoniens. Un groupe se réclamant d'Al-Qaïda avait revendiqué les attaques. APS

Equipe nationale : Alcaraz boucle sa tournée européenne, 17 joueurs rencontrés

il y a 7 heures 10 min
Le nouveau sélectionneur de l'équipe nationale de football l'Espagnol Lucas Alcaraz a bouclé dimanche dernier sa tournée européenne où il a eu à rencontrer 17 joueurs et à assister à plusieurs matchs de différents championnats, a annoncé mardi la fédération algérienne de football (FAF) sur son site officiel. La tournée du technicien andalou, entamée le 13 mai, a pris fin au Portugal où il a assisté au match Moreirense-FC Porto afin de superviser Yacine Brahimi, précise la même source. Lors de sa tournée, l'ancien entraîneur du FC Grenade (Liga espagnole) a rencontré dix joueurs en France et deux en Belgique. Il n'a pas eu l'occasion de discuter avec trois joueurs : Ishak Belfodil (Standard de Liège/Belgique), Ryad Boudebouz (Montpellier/France) et Walid Mesloub (FC Lorient/France). Belfodil, qui avait un rendez-vous avec le médecin après son opération au nez, Boudebbouz qui devait effectuer des soins et qui a proposé de se déplacer à Paris le lendemain du rendez-vous initial et Mesloub qui devait être mis au vert avec Lorient pour préparer le dernier match de championnat, ont tous été excusés par le sélectionneur. "Alcaraz s’est montré compréhensif avec les trois joueurs et leur a donné rendez-vous en juin pour ceux qui seront convoqués", précise la même source. "Dans l’impossibilité de rencontrer tous les joueurs de la sélection avant le prochain stage, Alcaraz et le manager de la sélection Hakim Medane prendront le soin d’appeler le reste des joueurs par téléphone pour leur expliquer le projet et les attentes du nouveau coach", selon la FAF. En moins d’une semaine, le sélectionneur national a pu rencontrer et discuter avec pas moins de 17 joueurs de l’équipe nationale et suivre les matchs suivants : Leganès-Bétis en Espagne, Schalke 04-Hambourg SV en Allemagne, Caen-Rennes en France, Leicester-Tottenham en Angleterre et Moreirense- FC Porto au Portugal. Lucas Alcaraz (50 ans), signataire d'un contrat de deux ans, a succédé au Belge Georges Leekens, démissionnaire à l'issue de l'élimination de la sélection algérienne dès le premier tour de la dernière Coupe d'Afrique des nations CAN-2017 au Gabon. Le nouveau président de la FAF Kheireddine Zetchi a assigné à l'ancien entraîneur de Grenade l'objectif principal de mener les Verts à la CAN-2019 au Cameroun et d'atteindre les demi-finales de l'épreuve. APS 

Prétendue agression d’un diplomate marocain: l’ONU évoque une perturbation du débat qui n’a pas nécessité l’intervention de la sécurité

il y a 9 heures 56 min
 Le porte parole du secrétaire général de  l’ONU, Stéphane Dujarric, a apporté des précisions concernant l’incident  survenu lors d’une réunion de l’ONU sur la décolonisation à Kingstown, en  affirmant qu’il s’agissait "d’une perturbation" du débat qui n’a pas  nécessité l’intervention de la sécurité. " Nous sommes conscients qu'il y a eu une perturbation à cette réunion du  Comité des 24. Nous espérons que les personnes concernées puissent résoudre  les problèmes survenus et nous souhaitons certainement que les prochaines  réunions du Comité des 24 se dérouleront pacifiquement ", a déclaré le  porte parole de Guterres au cours d’un point de presse. M. Dujarric répondait à une question sur la prétendue agression d’un  diplomate marocain par un responsable algérien de haut rang, rapportée par  l’AFP. Il a évoqué "une courte altercation " survenu au cours de cette rencontre  qu’il a qualifié de " perturbation " n’ayant pas nécessité l’intervention  des agents de sécurité, démentant implicitement la version avancée par  le Maroc. " Les réunions sont sécurisées. Apparemment, il s'agit d'un incident qui a  été résolu assez rapidement. L’incident n’a pas impliqué l’intervention de  la sécurité ", a -t-il répondu à un journaliste qui lui a demandé si l’ONU  assurait la sécurité des diplomates lors des réunions avant d’ajouter " Ce n'était pas une longue altercation ou quelque chose de ce genre. C'était  une perturbation parmi des gens, ce qui semble avoir été résolu depuis". " L'incident a été résolu, et nous souhaitons que toutes les réunions  futures seront menées avec le décorum approprié ", a-t-il dit. Les précisions apportées par l’ONU ne font référence ni à un accrochage  ayant conduit à des blessures ni à une intervention des services de  l’ordre, tels que faussement rapportés par les autorités marocaines. Vendredi, l’Algérie avait qualifié les accusations marocaines de " piètre  mise scène d’une médiocre pièce de théâtre " en affirmant que les  informations avancées par le Maroc sont " inventées, infondées, mensongères  et sans aucun lien avec la réalité". La réunion du Comité spécial de la décolonisation de l’ONU, dit Comité des  24, qui s’est déroulé du 16 au 18 mai à Kingstown (Saint-Vincent et les  Grenadines), a été par contre marqué par un grave incident où des membres  de la délégation marocaine ont tenté d’agresser une jeune diplomate  algérienne ce qui a amené les autorités du pays organisateur de cette  rencontre à désigner des agents pour assurer sa sécurité, a précisé le  ministère des Affaires Etrangères. La délégation marocaine s’est déjà distinguée par le passé d’une manière  scandaleuse lors des réunions de l’ONU sur le Sahara Occidental en  recourant à l’invective contre toutes les délégations qui refusaient de  s’aligner aux thèses annexionnistes du Maroc. En 2016 le président de la séance du Comité des 24 a dû recourir à la  brigade spéciale de sécurité pour faire face au déchaînement du  représentant du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hillal, qui voulait empêcher le  représentant du Front Polisario, Ahmed Boukhari de prendre la parole.

5 narcotrafiquants arrêtés et 173 kg de kif traité saisis à l’Ouest du pays

il y a 10 heures 13 min
Cinq (5) narcotrafiquants ont été arrêtés et 173 kilogrammes de kif traité saisis dimanche et lundi, à Tlemcen et El Bayadh, par un détachement de l'Armée nationale populaire (ANP) en coordination  avec des éléments de la Gendarmerie nationale, indique mardi le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué.  "Dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée, un détachement de l'Armée nationale populaire, en coordination avec des éléments de la Gendarmerie nationale, a arrêté les 21 et 22 mai 2017 à Tlemcen et El Bayadh (2e RM), cinq (5) narcotrafiquants et saisi (173) kilogrammes de kif traité", précise la même source.        A Bordj Badji Mokhtar et In Guezzam (6e RM), d'autres détachements de l'ANP "ont saisis deux (2) véhicules tout-terrain, (1,67) tonne de denrées alimentaires, (2.100) litres de carburant et des outils d'orpaillage, alors que des éléments de la Gendarmerie nationale ont intercepté à Biskra (4e RM), deux (2) camions chargés de (59) quintaux de tabac". Par ailleurs, seize (16) immigrants clandestins de différentes nationalités ont été appréhendés à Tlemcen, Ain Témouchent et Bechar", conclut le communiqué.                     

Boutarfa se rend à Vienne pour plusieurs réunions de l'Opep

il y a 10 heures 17 min
Le ministre de l'Energie, M. Noureddine Boutarfa, se rendra à Vienne les 24 et 25 mai pour prendre part à la réunion du haut comité de monitoring conjoint Opep et non Opep, ainsi qu'à la 172ème conférence ministérielle de l'Opep et à la conférence ministérielle Opep et non Opep, apprend-on auprès du ministère de l'Energie. Avant de s'envoler vers la capitale autrichienne, M. Boutarfa s'était rendu la semaine dernière à Baghdad et à Moscou pour élargir l'adhésion au principe de l'adoption d'une position commune quant à la prolongation de l'accord de réduction de la production pétrolière des pays Opep et non Opep. Visant à assurer un retour à l'équilibre du marché d'ici le premier trimestre 2018, cette position a été effectivement affirmée lors de la  rencontre du ministre de l’Energie avec ses homologues irakien, Jabbar al-Aluaibi, et russe, Alexander Novak, qui se sont exprimés en faveur d'une prolongation de l'accord sur une réduction de la production pour une durée de 9 mois supplémentaires. Ce principe avait également été retenu lors de la visite du ministre vénézuélien du Pétrole et des mines, Nelson Martinez, en avril dernier à Alger, pour soutenir la reconduction de l'accord entre les pays Opep et non Opep. Un accord Opep-non Opep sur une prolongation de la réduction de la production de pétrole semble certain puisqu'il a déjà acquis un très large consensus.  A plusieurs reprises, le ministre saoudien de l'Energie, Khaled Al-Faleh, s'est dit confiant sur la perspective d'une prolongation des quotas de production de pétrole, ainsi que les pays du Golfe membres de l'Opep qui se sont montrés favorables à cette extension. Pour rappel, l'Opep et des pays producteurs hors Opep avaient convenu, en décembre 2016 à Vienne, d'un accord, le premier du genre depuis une quinzaine d`années, pour agir ensemble en réduisant leur production d`un total avoisinant 1,8 mbj à partir de janvier 2017 à raison de 1,2 mbj par l'Opep et 600.000 bj par onze pays hors-Opep (Azerbaïdjan, Brunei, Bahreïn, Guinée équatoriale, Kazakhstan, Malaisie, Mexique, Oman, Russie, Soudan et Sud Soudan). En application de l'accord de l'Opep, M. Boutarfa avait instruit en décembre dernier l`Agence de régulation des hydrocarbures (Alnaft) de faire procéder par les contractants de gisements d`hydrocarbures liquides à une réduction totale de leur production d`hydrocarbures liquides de 50.000 barils par jour à répartir équitablement entre tous les contractants, et ce, à compter du 1er janvier 2017 pour une première période de 6 mois.  

Messahel s'entretient avec le chef de la mission de l'ONU pour la Libye, Martin Kobler

il y a 10 heures 21 min
Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine (UA) et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel s'est entretenu, mardi à Bruxelles, avec le chef de la mission d'appui de l'ONU pour la Libye (MANUL), Martin Kobler. Les entretiens entre MM. Messahel et Kobler interviennent dans le cadre des concertations avec l'ONU sur le processus politique en Libye, a indiqué une source diplomatique. Ces entretiens ont porté sur les efforts menés actuellement pour relancer le dialogue politique inter-libyens et rapprocher les points de vue dans le cadre de l'accord signé en décembre 2017 par les délégations libyennes issues de camps politiques rivaux, a-t-on ajouté. La rencontre Messahel-Kobler intervient quelques heures avant le début d'une réunion du quartet sur la Libye, organisée par l'UE à Bruxelles. En effet, l'UE réunira cet après-midi les émissaires des Nations unies, de l'Union africaine (UA) et le secrétaire général de la Ligue des Etats arabes sur la Libye pour "faire progresser le processus politique" en vue de parvenir à une solution à la crise qui secoue le pays depuis 2011. Selon les services de Mogherini, la réunion du quartet vise à "soutenir la  médiation de l'ONU et l'effort régional", ainsi qu'à "renforcer la coordination" entre tous les acteurs pour "faire progresser le processus politique en Libye". Cette réunion se tient "dans l'esprit d'accompagner les efforts des  Libyens dans le cadre du dialogue inter-Libyens, une approche que l'Algérie a toujours défendu", a affirmé le ministre à l'issue de sa rencontre lundi avec la chef de la diplomatie européenne. M. Messahel a relevé une convergence de vues entre l'Algérie et l'Union européenne (UE) sur le processus politique en cours en Libye. "Mme Mogherini s'est félicitée de cette réunion (des pays voisins de la Libye tenue à Alger) et des résultats qui ont sanctionné les travaux. Ces résultats ont fait le consensus, surtout sur les principaux fondamentaux qui se dégageaient de la déclaration finale", a-t-il déclaré à la presse à  l'issue de cette rencontre. M. Messahel a effectué, début mai, une tournée dans le sud de la Libye, après celles effectuées en avril à l’est et à l’ouest de ce pays, dans le cadre des efforts visant à rapprocher les vues entre les Libyens afin de parvenir à une solution politique à la crise qui déchire la Libye.                          

La BAD pronostique un redressement de la croissance en Afrique

il y a 10 heures 53 min
La croissance économique en Afrique devrait se redresser à 3,4% en 2017 et 4,3% en 2018, contre 2,2% l'année passée, estime un nouveau rapport de la Banque africaine de développement (BAD) sur les perspectives du continent. Selon le Rapport 2017 sur les perspectives de l'économie africaine publié ce lundi par la banque, ce redressement du taux de croissance serait dû à la reprise anticipée des cours des matières premières qui devrait renforcer l'économie mondiale, ainsi qu'à la consolidation des réformes macroéconomiques intérieures. En 2016, le taux de croissance économique en Afrique a ralenti à 2,2%, contre 3,4% en 2015, du fait de la baisse des cours des matières premières, de la faible croissance économique mondiale et de conditions météorologiques défavorables, qui ont affecté la production agricole dans certaines régions. "Même si les difficultés économiques rencontrées au cours des deux années écoulées semblent avoir affecté la thématique de +l'essor de l'Afrique+, nous restons convaincus que ce continent reste solide, et les économiques moins dépendantes des ressources enregistrent une croissance élevée pendant une période beaucoup plus longue", déclare Abebe Shimeles, directeur général du département de politique macroéconomique, de prévisions et de recherche au sein de la BAD. "Avec ses secteurs privés dynamiques, son esprit d'entreprise et ses ressources abondantes, l'Afrique a le potentiel pour connaître une croissance encore plus rapide et plus incluante", a-t-il ajouté. La croissance de l'Afrique dépend de plus en plus de sources nationales, comme le montre la consommation combinée du secteur privé et du gouvernement qui a représenté 60% de la croissance en 2016, selon la banque. Cette croissance coïncide également avec la progression du développement humain. Dix-huit pays d'Afrique ont atteint des niveaux de développement humain intermédiaire à élevé en 2015. Les investissements directs étrangers (IDE) sur ce continent devraient atteindre 57 milliards de dollars en 2017, soit une légère hausse par rapport au niveau de 56,5 milliards de dollars enregistré en 2016. Cette augmentation est principalement attribuable aux marchés émergents et à l'urbanisation rapide du continent    Les IDE se sont diversifiés et ne concernent plus seulement les ressources naturelles mais aussi la construction, les services financiers, l'industrie manufacturière, les  transports, l'électricité et les technologies de l'information et de la communication. La banque a observé que les progrès restaient inégaux. "Malgré une décennie de progrès, 54% de la population de 46 pays africains restent piégés dans une pauvreté qui touche de nombreux domaines, y compris la santé, l'éducation et les conditions de vie", indique la banque. 

Séoul : début du procès de l'ex-présidente Park

il y a 11 heures 1 min
L'ex-présidente sud-coréenne Park Geun-Hye a comparu mardi à Séoul à l'ouverture de son procès pour corruption dans la retentissante affaire qui a précipité sa destitution. Ce procès, qui devrait durer des mois, est un nouvel acte d'une saga qui a commencé l'été dernier et qui a précipité la descente aux enfers de Mme Park, une fille de dictateur qui a été démocratiquement élue avant d'être destituée en mars par la plus haute juridiction du pays. "Prévenue Park Geun-Hye, quel est votre profession?", a demandé le président du tribunal, Kim Se-Yun. "Je n'ai pas de profession", a-t-elle répondu. Mme Park, 65 ans, a été destituée en décembre par le Parlement en raison de son implication dans le scandale de corruption qui tourne autour de l'énigmatique figure de Mme Choi. La Cour constitutionnelle a confirmé cette destitution en mars, ce qui a eu pour conséquence de lever son immunité. Cette dernière, qui n'occupait aucune position officielle dans l'administration, est accusée d'avoir profité de ses relations avec l'ex-présidente pour extorquer des dizaines de millions de dollars aux grands conglomérats du pays, en échange de faveurs politiques. L'héritier de Samsung Lee Jae-Yong et le président de Lotte Shin Dong-Bin sont également poursuivis. Mme Choi, qui est la fille d'un leader religieux douteux qui fut le mentor de Mme Park pendant des années, est aussi accusée de s'être mêlé des affaires de l'Etat, y compris des nominations au sommet, alors qu'elle n'avait aucune habilitation en matière de sécurité. La présidente déchue, qui dément toute malversation et accuse Mme Choi d'avoir abusé de leurs liens d'amitié, est jugée pour 18 chefs, y compris corruption, coercition et abus de pouvoir. Mme Park est la troisième ex-présidente jugée pour corruption après Chun Doo-Hwan et Roh Tae-Woo, condamnés dans les années 1990.

Zetchi : "des procédures judiciaires contre les auteurs des déclarations diffamatoires"

il y a 11 heures 31 min
Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheireddine Zetchi, a indiqué lundi qu'il se réservait le droit "d’intenter des procédures judiciaires à l’encontre des auteurs de déclarations diffamatoires qui peuvent porter atteinte à la Fédération et aux ligues voire même mettre en péril la paix sociale", dénonçant ce qu'il a qualifié d’"une campagne de déstabilisation et d’attaques croisées de la part de certains dirigeants de clubs" à l'encontre de sa structure. "Depuis l’avènement du nouveau Bureau Fédéral, le 20 mars 2017, soit deux mois seulement de gestion, mais surtout d’observation et d’analyse de la situation actuelle de notre football, j’ai le regret de constater que la nouvelle équipe fédérale n’a cessé de faire l’objet d’une campagne de déstabilisation et d’attaques croisées de la part de certains dirigeants de clubs, et de quelques-uns de leurs relais dans les médias, et surtout de cercles tapis dans l’ombre, dont le seul et unique objectif est de les faire échouer et de décrédibiliser leur présence même aux yeux de l’opinion et des pouvoirs publics", déplore Zetchi dans un communiqué publié sur le site officiel de la FAF. "A cet effet, la Fédération algérienne de football appelle les responsables du football a faire preuve de retenue et de bon sens au moment d’exprimer leurs points de vue dans les médias et lors des réunions officielles. Elle se réserve néanmoins le droit d’intenter des procédures judiciaires à l’encontre des auteurs de déclarations diffamatoires qui peuvent porter atteinte à la Fédération et aux ligues voire même mettre en péril la paix sociale", poursuit-il. Le président de la FAF, élu le 20 mars dernier, est revenu aux travaux de l'assemblée générale extraordinaire de la Ligue de football professionnel, tenue mercredi dernier, au cours de laquelle il a été d'ailleurs pointé du doigt par certains présidents de club, estimant que "les scènes désolantes qui ont émaillé les travaux de l’assemblée générale extraordinaire de la ligue de football professionnelle traduisent, selon lui, cette campagne de déstabilisation. Et de rappeler "Ni les membres du bureau fédéral, et encore moins moi-même, nous sommes des prétentieux au point de faire croire à l’opinion que nous sommes capables de régler tous les problèmes du football algérien en deux mois, alors que les maux du football s’accumulent depuis des années. Pour ceux qui l’ont peut-être oublié, l’actuel Bureau Fédéral, qui n’a que deux mois de gestion, ne peut être comptable et encore moins responsable de toutes les dérives et les agitations qui remontent à la surface. La Fédération apportera les changements nécessaires, à tous les niveaux (ressource humaine, organisationnel, réglementaire, juridique,  ) en temps opportun. Comme elle appliquera la réglementation dans toute sa rigueur et sans concession pour la préservation des seuls intérêts du football national" conclut la FAF.  Zetchi va encore revoir le calendrier de la fin de saison  Par ailleurs, le président de la  FAF dira que "depuis mon retour de Bahreïn, où j’ai pris part à l’Assemblée Générale  extraordinaire de la Confédération africaine de football (CAF) et du 67ème  Congrès de la FIFA, j’ai constaté avec regret que la programmation du  championnat de Ligue 1 ainsi que les demi-finales de la Coupe d’Algérie faisaient l’objet de polémiques et de troubles, susceptibles de semer la zizanie entre les supporters et au sein de l’opinion publique", déplore Zetchi. "Pour mettre fin à cela, et conformément à la décision du dernier bureau fédéral, réuni le 30 avril 2017 qui a mis en place une cellule de réflexion sur l’examen de la programmation de la fin du championnat, j’ai décidé de réunir les membres de cette dernière ainsi que les responsables de la Ligue  de football professionnel et de la commission de la Coupe d’Algérie pour reprendre en main ce volet, dans le seul souci de terminer la saison dans de meilleures conditions et de préserver la santé des footballeurs, notamment avec le mois du jeûne", ajoute-t-il. Et de préciser : "Tenant compte des engagements de nos clubs, l’USM Alger et le MC Alger, en Coupes africaines, de la finale de la Coupe d’Algérie dont l’organisation dépend de la Présidence de la République et de l’intérêt de terminer le championnat de la saison 2016-2017 dans le fair-play et l’équité, comme n’ont cessé de le réclamer les clubs ces  derniers ont même insisté de reporter les journées de championnat jusqu’à épuration des matchs de mise à jour -, la Fédération algérienne de football a pris la décision de revoir le calendrier de fin de saison et de veiller scrupuleusement à son strict respect".                  

Avant-première ce mardi à Constantine du film "Ben Badis"

il y a 11 heures 47 min
L’avant-première du film "Ben Badis" du réalisateur syrien Basil El Khatib aura lieu aujourd’hui mardi, demain mercredi et jeudi prochain, respectivement à Constantine, Alger et Oran, a-t-on appris de l’Office Nationale de la Culture et de l’Information (ONCI). Le premier tour de manivelle du film "Ben Badis", basé sur le scénario de Rabah Drif, a été donné en mars 2016. Il a été réalisé dans le cadre de la  manifestation "Constantine, capitale de la culture arabe 2015".  Cette œuvre traite des aspects de la vie du penseur et réformiste algérien, natif de la ville de Constantine (1889-1940) et ses voyages à  l’étranger.  Le film commence par un évènement important de la vie de cheikh Abdelhamid  Ben Badis, le décès de son grand père en 1899. D’autres évènements marquants de la vie du président de l'Association des oulémas musulmans algériens seront abordés, mais surtout son combat contre le système colonial et pour la défense de la personnalité algérienne. Le personnage de Ben Badis est campé par le jeune acteur Youcef Sehairi, qui a été distribué dans le film retraçant le parcours du colonel Lotfi. Le film sera projeté ces vendredi, samedi et dimanche respectivement à la salle "Ahmed Bey" de Constantine, à l’opéra d’Alger "Boualem Bessaih" et à la salle Es-Saâada d’Oran, a-t-on indiqué.    

L’avant première du film "Ben Badis" aura lieu respectivement à Constantine, Alger et Oran

lun, 22/05/2017 - 18:15
L’avant-première du film "Ben Badis" du  réalisateur syrien Basil El Khatib aura lieu les 23, 24 et 25 mai, respectivement à Constantine, Alger et Oran, a-t-on appris de l’Office Nationale de la Culture et de l’Information (ONCI). Le premier tour de manivelle du film "Ben Badis", basé sur le scénario de  Rabah Drif, a été donné en mars 2016. Il a été réalisé dans le cadre de la  manifestation "Constantine, capitale de la culture arabe 2015". Cette oeuvre traite des aspects de la vie du penseur et réformiste  algérien, natif de la ville de Constantine (1889-1940) et ses voyages à  l’étranger. Le film commence par un évènement important de la vie de cheikh Abdelhamid  Ben Badis, le décès de son grand père en 1899. D’autres évènements  marquants de la vie du président de l'Association des oulémas musulmans  algériens seront abordés, mais surtout son combat contre le système  colonial et pour la défense de la personnalité algérienne. Le personnage de Ben Badis est campé par le jeune acteur Youcef Sehairi,  qui a été distribué dans le film retraçant le parcours du colonel Lotfi. Le film sera projeté ces vendredi, samedi et dimanche respectivement à la  salle "Ahmed Bey" de Constantine, à l’opéra d’Alger "Boualem Bessaih" et à la salle Es-Saâda d’Oran, a-t-on indiqué. APS

SNTF : aménagement horaire des trains de grandes lignes durant le Ramadhan

lun, 22/05/2017 - 18:07
La Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) a indiqué lundi qu'un aménagement horaire avait été programmé pour les trains de voyageurs des grandes lignes durant le mois de Ramadhan. Concernant les grandes lignes Ouest, dont les horaires de Ramadhan sont applicables à partir du 27 mai, le programme de la ligne Alger-Oran prévoit deux (2) départs par jour: à 8h (arrivée à Oran à 13h) et à 12h30 (arrivée à 17h39), a précisé la SNTF dans un communiqué. Pour la ligne Oran-Alger, deux départs sont également programmés quotidiennement: à 8h (arrivée à la gare Agha à 12h56) et à 12h30 (arrivée à 17h44). Pour la ligne Oran-Bechar, un (1) départ est prévu à partir d'Oran à 23h30 (arrivée à Bechar à 8h46) et un autre depuis Béchar à 23h (arrivée à Oran à 7h48). Quant aux grandes lignes Est, dont les horaires de Ramadhan entreront en vigueur le 29 mai en raison des travaux des tunnels entre Thenia et Beni Amrane (Boumerdes) programmés du 20 au 29 mai, la SNTF précise que la liaison Alger-Constantine sera assurée par un train à 7h25 (arrivée à Constantine à 14h30) tandis que le départ depuis Constantine est programmé à 6h40 (arrivée à Alger à 13h15). Pour la ligne Alger-Annaba, un départ est prévu à partir d’Alger à 21h30 (arrivée à Annaba à 7h28), tandis que le départ depuis Annaba est programmé à 21h30 (arrivée à Alger à 7h36). La SNTF souligne que pour les services de banlieue et régionaux, un aménagement des horaires a aussi été opéré, en précisant que tous les programmes de circulation sont affichés au niveau des gares SNTF et disponibles sur son site web: www.sntf.dz.  

Pages