National

S'abonner à flux National
Mis à jour : il y a 10 min 3 sec

Gaïd Salah réitère l'engagement de l'ANP à mener "amplement" ses missions constitutionnelles

mer, 23/08/2017 - 15:54
Le Général de Corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire (ANP), a réitéré, mercredi à Constantine, l'engagement de l'ANP à mener "amplement" ses missions constitutionnelles, tout en saluant les sacrifices des éléments de l'ANP et de différents corps de sécurité au service de la patrie, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale. Au premier jour de sa visite de travail et d'inspection à la 5ème Région militaire, et lors d'une réunion d'orientation avec le Commandement, l'Etat-major, les cadres de la Région, des commandants des Secteurs, des unités et des structures de formation, ainsi que des représentants des différents corps de sécurité, le Général de Corps d'Armée, Gaïd Salah, "a réitéré l'engagement de l'ANP à mener amplement ses missions constitutionnelles, à pérenniser ses efforts dans le domaine du développement de ses potentiels et à demeurer à jamais un bastion fort de dévouement au serment des valeureux Chouhada", précise le communiqué. Le vice-ministre de la Défense nationale a, également, "réitéré, au nom du peuple algérien, le salut et la reconnaissance aux éléments de l'ANP, officiers, sous-officiers et djounoud, et à ceux de différents corps de sécurité et ce, en guise de reconnaissance de leur dévouement infaillible et de leurs sacrifices colossaux dans l'accomplissement de leurs missions au service de notre chère patrie", ajoute la même source. "En consolidation des fondements de ses objectifs majeurs et nobles, l'ANP demeurera, comme j'ai tant veillé à le répéter, une armée républicaine, engagée à défendre la souveraineté nationale et l'intégrité territoriale du pays, protégeant l'indépendance. Cet acquis que notre peuple a dû concrétiser péniblement avec le sang et les larmes. Une Armée qui assure amplement ses missions constitutionnelles en dépit de la nature de toutes les circonstances", a fait savoir le chef d'Etat-major de l'ANP.  Cette armée "demeurera également, grâce à Dieu le Tout-Puissant, persévérante dans le développement de ses potentiels et mobilisée sur toutes les frontières du pays, prenant soin de ses missions et de ses responsabilités et donnant à son devoir national sa juste valeur. Une Armée qui illustre manifestement l'amour de la patrie et qui demeure un bastion fort de dévouement au serment prêté devant le peuple et l'histoire et avant tout et après tout devant Allah", a-t-il ajouté. Lors de son allocution d'orientation, suivie par l'ensemble des personnels de la Région militaire via visioconférence, le Général de Corps d'Armée "a réitéré l'importance que revêt cette rencontre qui coïncide avec la commémoration par le peuple Algérien de l'un de ses mémorables événements, qu'est le double anniversaire du 20 août, Journée nationale du Moudjahid". "Nous nous sommes revus ce jour du mois d'août, un mois qui recèle un événement phare parmi tant d'autres de l'histoire de notre glorieuse Révolution libératrice, en l'occurrence la Journée du Moudjahid qui symbolise les deux dates mémorables (20 août 1955 et 1956) dénotant respectivement l'offensive du Nord Constantinois et le Congrès de la Soummam", a souligné Gaïd Salah. A ce propos, il a rappelé, que "l'offensive militaire opérée par l'Armée de libération nationale (ALN) et menée sous le commandement du brave Chahid Zighoud Youcef, à quelques mois après le déclenchement de la Révolution de libération, contre les forts et les positions des forces du colonisateur français et les colons au Nord Constantinois, a permis d'entamer une nouvelle étape et de réaliser des succès retentissants sur les plans politique et militaire".  "Ces attaques ont contribué à desserrer l'étau que le colonisateur français a essayé d'imposer à la Révolution notamment dans la Région des Aurès. Elles ont également remonté le moral aux moudjahidine et au peuple en général et ont affirmé la continuité et la globalité de la Révolution bien entourée de tout le peuple. Ainsi, la Révolution a connu un écho retentissant à l'extérieur et dans l'opinion publique de la communauté internationale", a-t-il relevé. "Et pour couronner ses triomphes concrétisés sur le terrain par l'ALN, le Congrès de la Soummam a été tenue le 20 août 1956, dans l'objectif d'évaluer les étapes parcourues par la Révolution depuis son déclenchement et de tirer profit des enseignements acquis pour, ensuite, entamer, grâce aux résolutions organisationnelles historiques et décisives, une nouvelle ère avec des méthodes et des moyens adaptés à l'évolution rapide qu'a connue la Révolution qui a poursuivi son parcours jusqu'à l'aboutissement de la grande victoire", a fait observer le chef d'Etat-major de l'ANP. "Sans nul doute, donner le nom de la Journée du Moudjahid à ces deux événements phares de l'histoire de notre éternelle Révolution constitue une reconnaissance et un hommage aux sacrifices et aux hauts faits des moudjahidine de l'ALN. C'est un événement qui mérite, à l'instar des autres événements nationaux, d'être conservé dans la mémoire collective des Algériens pour demeurer un témoin sur les sacrifices colossaux, sur l'immuable détermination du peuple algérien et sa ferme volonté à vivre libre et digne", a-t-il affirmé. Par la même occasion, le Général de Corps d'Armée "a salué le contenu du message de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale à l'occasion de la Journée nationale du Moudjahid, à travers lequel il a salué les sacrifices des éléments de l'ANP et de différents corps de sécurité au service de notre cher pays". "Ce jour historique à travers lequel les fils de notre patrie vivent une autre étape parmi les étapes liant l'avenir prometteur de l'Algérie à son éternelle histoire, une étape devant laquelle l'ANP, digne héritière de l'ALN, ne peut que marquer une halte de réflexion et de profonde méditation et de partager avec ses compatriotes la joie de tirer profit de ses enseignements innovants et de faire montre de beaucoup de fierté et d'orgueil de son histoire qui recèle tant de gloires et de haut faits", a-t-il souligné, ajoutant que l'ANP "doit également considérer que chaque pierre qu'elle pose sur la voie de son développement et de son progrès constitue l'un des aspects de dévouement à ce grand parcours historique national". "La volonté de se libérer qui servait auparavant pour l'ALN de dissuasion contre son ennemi, n'est égale qu'à la ferme détermination qui fait battre les cœurs et motive les esprits des éléments de l'ANP résolus à être, sans répit, loyaux et fidèles au serment et aux sacrifices de nos Chouhada, à valoriser les efforts laborieux de nos Moudjahidine et de consolider tous les acquis de notre glorieuse Révolution libératrice", a ajouté le vice-ministre de la Défense nationale. "Il m'est si propice à cette favorable occasion de saluer le contenu du message de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, adressé à l'occasion de cette mémorable date si chère à tous les Algériens et à travers lequel il a souligné que le peuple peut s'appuyer en toute quiétude sur l'ANP, digne héritière de l'ALN, lorsqu'il s'agit de préserver la sécurité du pays, de ses citoyens et de son intégrité territoriale", a-t-il souligné.  Par la suite, le Général de Corps d'Armée a suivi des interventions des personnels de la Région qui ont confirmé leur attachement à leur pays, l'Algérie, "qui sera toujours à l'abri de toute menace ou dessein maléfique, gardée par ses fils honorés par le port du message de leurs aïeux et qui poursuivront leur honorable parcours". Le chef d'Etat-major de l'ANP a présidé, en compagnie du Général-Major, Ammar Athamnia, commandant de la 5e Région, une deuxième réunion en présence des commandants des Secteurs militaires et des grandes unités, ainsi que des représentants des services de sécurité, où il a suivi un exposé global sur la situation sécuritaire du secteur de compétence, présenté par le commandant-adjoint de la Région, avant de donner des orientations et des recommandations générales à caractère opérationnel et sécuritaire, tout en mettant l'accent sur "l'impératif de booster les efforts de la lutte contre les résidus terroristes afin d'extirper ce fléau à jamais de notre pays", note le communiqué. La visite de deux jours du Général de Corps d'Armée à la 5ème Région militaire s'inscrit dans "la dynamique de ses visites aux différentes Régions militaires et du contact direct et permanent avec les personnels militaires déployés à travers les quatre coins du pays, et en vue de s'enquérir de l'état-prêt des unités militaires", précise le communiqué du MDN.  A l'entame de cette visite, "après la cérémonie d'accueil et en guise de fidélité aux grands sacrifices de nos glorieux Chouhada et vaillants Moudjahidine de la glorieuse Révolution, le Général de Corps d'Armée, accompagné du Général-Major, Ammar Athamnia, commandant de la 5ème Région militaire, a observé un moment de recueillement en hommage à l'initiateur de l'offensive du 20 août 1955 dans le Nord Constantinois, le valeureux Chahid Zighoud Youcef, dont le nom est porté par le siège du Commandement de la Région, où il a déposé une gerbe de fleurs sur sa stèle et récité la fatiha du Saint-Coran en hommage à nos valeureux martyrs". Gaïd Salah a inauguré, par la même occasion, le Cercle des prestations médico-sociales, situé près de l'hôpital militaire régional universitaire, Chahid Abdelali Ben Baatouch, et "doté de toutes les commodités nécessaires permettant un meilleur accueil aux familles des malades venant des wilayas lointaines", relève la même source. 

Terrorisme : l'application du Mémorandum d'Alger recommandée pour faire face aux enlèvements contre rançon

mer, 23/08/2017 - 15:43
Des experts internationaux ont insisté, mercredi à Alger, sur l'importance d'une mise en œuvre "rigoureuse" du Mémorandum d'Alger dans la lutte contre les prises d'otages contre rançon, tout en saluant les efforts consentis pas le gouvernement algérien dans la lutte anti-terroriste.  Ces spécialistes des questions sécuritaires s'exprimaient lors d'un atelier consacré aux meilleures pratiques internationales en matière de prise en charge et de prévention des enlèvements contre rançon, organisé conjointement par le Centre des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme (UNCCT) et le Centre africain d'études et des recherches sur le terrorisme (CAERT). Ils ont estimé qu'une "mise en œuvre effective" du Mémorandum d'Alger sur les bonnes pratiques en matière de prévention des enlèvements contre rançon et d'élimination des avantages qui en découlent, confortera fortement les efforts des gouvernements dans l'amélioration de l'efficacité de leurs actions dans la lutte contre les prises d'otages et, par ricochet, la lutte anti-terroriste. La prévention contre les enlèvements contre rançon représente une partie importante de la lutte antiterroriste, vu que ces sommes d'argent versées pour la libération des otages aident "grandement au financement des organisations terroristes et de leurs actes", a indiqué le coordinateur-résident des Nations Unies en Algérie, Eric Overvest. Faisant référence au Mémorandum d'Alger, le représentant des Nations Unies a insisté sur sa mise en pratique en vue de mettre un frein aux enlèvements contre rançon.  " Il y a une recrudescence des enlèvements contre rançon au Sahel, ces derniers années. Les groupes terroristes tels Daech et Al Qaida ont de plus en plus recours à ce type d'opérations comme moyen de collecter des fonds" a-t-il relevé, notant qu'outre les journalistes, diplômâtes, représentants d'ONG et les touristes, la grande majorité de ces prises d'otages touchent les populations locales. " L'Algérie a une longue expérience en matière de lutte antiterroriste, en particulier la lutte contre l'enlèvement avec demande de rançon et c'est cette expérience que d'autres pays voudraient partager dans le cadre de ce projet", a déclaré Overvest. Le représentant du CAERT, Kutoati Adjemoda, a, pour sa part, indiqué que l'Algérie reste un "modèle" dans cette lutte et possède une "grande expérience" qui s'est notamment concrétisée par le Mémorandum d'Alger, appelant à "son application de façon rigoureuse". L'ambassadeur du Japon, Masaya Fujiwara, a, de son côté, félicité l'Algérie pour les efforts consentis en vue de partager son expérience dans la lutte anti-terroriste, saluant l'organisation en juillet dernier de l'atelier par le ministère des Affaires étrangères portant sur le rôle de la réconciliation nationale dans la prévention et la lutte contre le radicalisme et le terrorisme.  Le Mémorandum d'Alger sur les bonnes pratiques en matière de prévention des enlèvements contre rançon et d'élimination des avantages qui en découlent, adopté en décembre 2012 par le Forum mondial de lutte contre le terrorisme, recommande en particulier, l'émission aux voyageurs d'avis et d'autres informations à jour permettant d'identifier les zones présentant un risque élevé. Il préconise également l'identification et la protection de cibles d'enlèvement potentielles et la communication avec les employeurs et employés concernés dans le secteur privé en matière de risque d'enlèvement contre rançon. Le document prescrit aussi aux gouvernements la sensibilisation du public aux poursuites judiciaires dans les affaires d'enlèvement contre rançon.  L'atelier d'Alger qui réuni pour deux jours des représentants de plusieurs pays et des experts des questions sécuritaires, poursuit ses travaux à huit clos. APS

Réunion jeudi à Alger entre le gouvernement, l'UGTA et le patronat pour la préparation de la prochaine tripartite

mer, 23/08/2017 - 13:32
Une réunion se tiendra jeudi au Palais du gouvernement (Alger) entre le gouvernement, l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et le patronat avec comme principal objectif la préparation de la prochaine tripartie, a-t-on appris mercredi de source proche du gouvernement. Cette réunion, la première du genre après la nomination du nouveau gouvernement, conduit par le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, "se veut une prise de contact et une occasion pour des échanges préliminaires entre les trois partenaires dans le but d'une meilleure concertation", précise la même source. Le patronat sera représenté lors de cette rencontre par le Forum des Chefs d'Entreprises (FCE), la Confédération Générale des Entreprises Algériennes (CGEA), l'Union Nationale des Entrepreneurs publics (UNEP), la Confédération Nationale du patronat Algérien (CNPA), la Confédération des Industriels et des Producteurs Algériens (CIPA), la Confédération Algérienne du Patronat (CAP), l'Union Nationale des Investisseurs (UNI), la Confédération Générale du Patronat-BTPH (CGP-BTPH) et l'Assemblée générale des entrepreneurs algériens (AGEA). Dans son message à l'occasion de la Journée du Moudjahid, le président Bouteflika avait appelé le gouvernement et ses partenaires sociaux et économiques à "la solidarité, à la mobilisation et à l'unification des rangs afin de mener à bien la bataille du développement et préserver l’indépendance financière de l'Algérie et de sa souveraineté sur le plan économique".  "Le gouvernement et ses partenaires sociaux et économiques doivent donner l'exemple à notre peuple, par la solidarité, la mobilisation et l'unification des rangs afin que notre pays puisse investir de manière constructive dans les différentes capacités et potentialités de ses enfants", avait souligné le chef de l’Etat, ajoutant que "mener à bien la bataille du développement dans une conjoncture marquée par de multiples pressions extérieures et principalement par une chute vertigineuse des cours du pétrole depuis 3 ans, exige de tous les Algériens et Algériennes, quels que soient leurs postes et fonctions, de mettre à profit tous les atouts et toutes les capacités pour relever ce défi".  Pour le président Bouteflika "le développement, la souveraineté et l'indépendance ainsi que toutes les valeurs de notre peuple, impliquent de renforcer l'Etat de droit qui exige à son tour de promouvoir le consensus national et de resserrer les rangs face aux défis du monde contemporain".  "Le consensus et l'unification de nos forces ont constitué l'objectif principal de mon parcours politique que j'ai eu l'honneur de mener avec vous tout au long de ces années, en commençant par la concorde civile et en passant par la réconciliation nationale, deux options, qui ont permis de rétablir la quiétude dans notre pays et d'accomplir de nombreuses réalisations sur tous les plans, au service du peuple algérien", avait souligné le président de la République. Après la mise en place de la Tripartite en 1991, le gouvernement, l'UGTA et le Patronat avaient signé en février 2014 le Pacte national économique et social de croissance avec comme objectifs notamment l'accélération du processus des réformes économiques, le développement industriel, l'amélioration du climat des affaires, la protection sociale et l'amélioration du pouvoir d'achat.  Dans le cadre du Pacte, l'UGTA s'est engagée à contribuer à un climat économique et social favorable et à mobiliser les travailleurs en faveur de la compétitivité de la production nationale et de la stabilité sociale, alors que les employeurs se sont notamment engagés à promouvoir une économie de production et à contribuer à la lutte contre le chômage. APS

Incendies : 32.000 hectares de forêts dévorés par les flammes

mar, 22/08/2017 - 15:52
Les nombreux incendies qui ont notamment pris naissance dans les wilayas du centre et de l’est de l’Algérie, ont ravagé quelque 32.000 hectares de forêts, de maquis et de brousaille, durant la période s’étalant du 1er juin au 20 août. Les plus importants dégâts à ces superficies ont, en particulier, été constatées dans les  régions de Skikda, El Tarf, Bejaia, Guelma, Tizi Ouzou, Annaba, Jijel, Sétif et Ain Defla. Ils se sont soldés par la destructions de 15.542 hectares de forêts, 7.904 de maquis et 8.484 de brousaille à raison de 28 foyers/jour.   Le directeur adjoint de la direction générale des Forêts a, lors d’une conférence de presse, mercredi à Alger, indiqué que la wilaya d’El Tarf est celle qui a été la plus affectée par ces sinistres, dont la progression a été facilitée par une canicule persistante. M. Boumessaoud Abdeghani a précisé que les 2121 incendies survenus dans les massifs forestiers ont nécessité pas moins de 2207 interventions de la part des  2.500 hommes de la Protection civile mobilisés pour la circonstance. Ces derniers sont, d’autre part, intervenus 2.272 fois pour circonscrire des incendies survenus dans des maquis ou des zones agricoles. le chef du bureau des moyens opérationnels de la Protection civile, Benchikha Abdelhafid, a de son coté déclaré que le principal problème rencontré par les sapeurs pompiers lors de leurs interventions a été le manque d'eau destiné à combattre les flammes, une situation qui s'est trouvée sérieusement compliquée par l’absence de pistes d’accès vers les lieux des incendies. Un autre membre de la Protection civile, le colonel Farouk Achour a, de son coté, signalé que 111 estivants avaient trouvé la mort par noyade en divers endroits du littoral, tant au niveau des plages surveillées que celles interdites à la baignade. Il a précisé que 71.000 interventions ont été diligentées pour assister les personnes en difficulté permettant de sauver 47.804 parmi elles, de prodiguer des premiers secours à 17.666 autres et d’en transporter 4.464 vers les établissements hospitaliers. 

Tourisme Saharien : l’ONAT prépare un ambitieux programme de séjours

mar, 22/08/2017 - 13:12
Un ambitieux et riche programme de découverte de plusieurs sites touristiques des régions Sahariennes, incluant plusieurs oasis, est en train d’être peaufiné par l’Office national Algérien du tourisme (ONAT), en prévision de la saison de tourisme débutant à partir du 29 septembre  prochain.  « Un programme varié est en préparation pour privilégier le tourisme Saharien, cheval de bataille de l'ONAT, qui se focalise notamment sur les régions de Tamanrasset, Djanet, Timimoune, Taghit et les Oasis », a fait savoir à l'APS le directeur général de l'ONAT. M. Mohamed-Cherif Selatnia a précisé que de « longs séjours avec des groupes de 35 à 40 personnes seront organisés, chaque week-end, pour promouvoir davantage le tourisme Saharien ». Pour faciliter les déplacements dans les régions du sud, l'ONAT a notamment signé une convention avec les compagnies Air Algérie et Tassili Airlines afin qu’elles consentent une réduction de 50% sur les billets d'avion. M. Selatnia a indiqué que l'ONAT envisage d’organiser des séjours au profit de différentes tranches de la société pour leur faire découvrir les riches potentialités des régions du sud de l’Algérie, dont l’art culinaire n’est pas des moindres. Il a déclaré que le tourisme Saharien commence à intéresser davantage, aussi bien les Algériens que les étrangers, « un engouement particulier qui nous encourage à consentir plus d'efforts dans ce créneau », a-t-il expliqué. Il a, d’autre part, annoncé que l’ONAT allait proposer des offres de séjour intéressantes à des prix concurrentiels, « répondant aux attentes de nos clients ». 

Tourisme Saharien : l’ONAT prépare la mise sur pieds d'un ambitieux programme de séjours

mar, 22/08/2017 - 13:10
Un ambitieux et riche programme de découverte de plusieurs sites touristiques des régions Sahariennes, incluant plusieurs oasis, est en train d’être peaufiné par l’Office national Algérien du tourisme (ONAT), en prévision de la saison de tourisme débutant à partir du 29 septembre  prochain.  « Un programme varié est en préparation pour privilégier le tourisme Saharien, cheval de bataille de l'ONAT, qui se focalise notamment sur les régions de Tamanrasset, Djanet, Timimoune, Taghit et les Oasis », a fait savoir à l'APS le directeur général de l'ONAT. M. Mohamed-Cherif Selatnia a précisé que de « longs séjours avec des groupes de 35 à 40 personnes seront organisés, chaque week-end, pour promouvoir davantage le tourisme Saharien ». Pour faciliter les déplacements dans les régions du sud, l'ONAT a notamment signé une convention avec les compagnies Air Algérie et Tassili Airlines afin qu’elles consentent une réduction de 50% sur les billets d'avion. M. Selatnia a indiqué que l'ONAT envisage d’organiser des séjours au profit de différentes tranches de la société pour leur faire découvrir les riches potentialités des régions du sud de l’Algérie, dont l’art culinaire n’est pas des moindres. Il a déclaré que le tourisme Saharien commence à intéresser davantage, aussi bien les Algériens que les étrangers, « un engouement particulier qui nous encourage à consentir plus d'efforts dans ce créneau », a-t-il expliqué. Il a, d’autre part, annoncé que l’ONAT allait proposer des offres de séjour intéressantes à des prix concurrentiels, « répondant aux attentes de nos clients ». 

Acquérir ses fournitures scolaires via le web, c’est devenu possible

mar, 22/08/2017 - 10:26
A la veille de la rentrée scolaire, une papeterie fournissant une panoplie d’effets scolaires, propose d'en faire le choix par le biais du net et de les faire livrer à domicile. Un reporter de la chaine 3 de la Radio Algérienne assure qu’il est désormais possible de se faire livrer, chez soi, des articles scolaires ou de bureau en cliquant sur le site de cette petite entreprise hébergée sur Facebook. La gérante de la libraire, Ibtissem Senhadji, à l’origine de cette initiative, explique que c’est pour « faciliter la vie aux parents qui travaillent », des clients potentiels, qu’elle a eu l’idée d’utiliser cette méthode de vente à domicile. Les personnes intéressées peuvent faire le choix des articles qu'ils décident d'acquérir en consultant pour cela le catalogue affiché à leur intention sur le site de la libraire, d’y cocher sur ceux recherchés et d'attendre qu'ils leur soient livrés.  La dame assure qu’en dehors des frais de livraison, les prix des fournitures proposées à la vente et payés à la livraison sont généralement les mêmes que ceux vendues dans les autres commerces d’articles de bureau.   Cette papeterie propose également de délocaliser ses activités auprès des entreprises le souhaitant, pour y vendre aux employés intéressés, l'ensemble des articles nécessités par la scolarisation de leurs enfants. 

Acquérir un véhicule particulier : le souhait de beaucoup d’Algériens malmenés par les transporteurs privés

dim, 20/08/2017 - 12:03
Contrairement à ce qui en était attendu, la baisse drastique des importations de véhicules, et par à coup l’augmentation de leur coût, des nationaux n’ont pas, pour autant, été dissuadés de faire l'achat d'un moyen de transport personnel, désormais perçu comme une nécessité. Le reporter de la chaine 3 de la Radio Algérienne, qui consacre, ce dimanche, son attention à ce sujet, relève qu’en dépit des prix « dissuasifs » observés sur les marchés des véhicules, « neufs ou d’occasion », ces derniers sont devenus l’objet « de tous les fantasmes » pour beaucoup d’Algériens.   Interrogé, le président de l’Association de protection des consommateurs estime que cette situation trouve son origine dans la « désorganisation » du secteur des transports collectifs. « Nous n’avons pas un véritable service de transports en commun » qui assure une continuité de service, affirme M. Hassan Menouar relevant que de plus, l’usager ne bénéficie pas de la bonne prestation pour laquelle il a payé. Plus incisif, il observe que dans le secteur des transports, « tout le monde fait ce qu’il veut ». A cet effet, il cite en exemple un propriétaire d’un taxi « qui, dit-il, se lève le matin quand il veut, travaille quand il veut et rentre chez lui quand il veut ».  Il en est de même, ajoute M. Menouar, des transporteurs de bus qui imposent leur « diktat » aux voyageurs. Revenant au désir des Algériens de posséder leur véhicule propre, le journaliste de la chaine 3 fait parler des citoyens rencontrés dans la rue qui, unanimes, repondent que la voiture reste un outil indispensable, « pour celui qui possède les moyens financiers pour l’acheter », déclare l’un d’eux. Elles sont nombreuses les personnes questionnées à pointer du doigt les transporteurs privés qui, « à partir de 18 heures » désertent leur service, et d’autres à se plaindre d’avoir à patienter plus d’une demie heure pour voir arriver un transport en commun. Nadir, un chauffeur de taxi, explique pourquoi il arrête ses dessertes à partir d’un certain moment de la journée : « il n’y a pas de sécurité, à partir de 17 heure, dit-il, je rentre à la maison », contrairement aux années 85 durant lesquelles, assure-t-il, il cessait son travail vers 1 ou 2 heures du matin. Critique à l’endroit des pouvoirs publics, l’économiste Khaled Amar considère de son coté, que les transports en commun sont loin de répondre aux besoins de la population. « On a, déclare-t-il, opté pour une mobilité par véhicule individuel, au lieu de mettre l’accent sur un système de transport d’usagers, ponctuel facilitant les déplacements d’un endroit à un autre en toute sécurité ». « Ailleurs, reprend-il, la priorité est accordée aux transports collectifs, même si il existe une industrie de l’automobile. Mais ici, vous ne pouvez vivre sans posséder un véhicule particulier ». 

Le Congrès de la Soummam et l’offensive du Nord Constantinois : des tournants majeurs dans la lutte contre la domination française

dim, 20/08/2017 - 09:56
L’Algérie commémore, ce dimanche, la journée du 20 août marquant le double anniversaire de l’organisation, en 1956, du Congrès de la Soummam et celui de l’offensive du nord Constantinois contre les forces Françaises d’occupation, deux évènements majeurs qui vont contribuer à accélérer la lutte de libération du pays. Dans un commentaire consacré, en premier lieu, à l’offensive du Constantinois,  la chaine 3 de la Radio Algérienne rappelle que c’est en représailles au carnage entrepris par les colons Européens à l’encontre des populations Algérienne que la direction du FLN décida d’organiser une offensive contre ces derniers. Approché, Fouad Soufi, historien et chercheur au Centre en anthropologie sociale et culturelle explique que les évènements du 20 août 1955 vont servir «d’accélérateur » à la guerre de libération. Cette offensive sera plus tard «la seule et unique réponse à l’ordre colonial». L’une des suites de cette offensive, signale-t-il, va être l’offensive du 1er Octobre 1955 lancée par la zone 5 commandée alors par Larbi Ben M’hidi, destinée à desserrer l’étau des troupes Française sur la wilaya 2. La journaliste de la chaine 3 rappelle qu’une année après l’offensive du 20 août 1955, était organisé en Kabylie, le Congrès dit de la Soummam « dont le maitre d’œuvre sera Abane Ramdane ». Pour M. Fouad Soufi, ce congrès va donner un sens politique « plus fort » au combat de libération inauguré le 1 er Novembre. Même si, dit-il, « on ne le dit pas souvent », celui-ci va reposer la question de l’opportunité et de l’efficacité du 20 août 1955. « C’est un évènement, souligne-t-il, qui va contribuer à renforcer la révolution ». 

Commémoration du 20 août 1955-1956 : offensive du nord constantinois et congrès de la Soummam, les deux sursauts salvateurs

sam, 19/08/2017 - 19:43
Les Algériens célèbrent aujourd’hui le double anniversaire du 20 août (1955-1956). Au-delà de leur symbolique, ces deux dates qui avaient marqué l’histoire du mouvement national, étaient d’un apport déterminant. En effet, l’offensive du nord constantinois et le congrès de la Soummam sont indéniablement les deux ingrédients de la victoire du peuple contre le colonialisme français.   L’offensive du nord constantinois avait permis, non seulement, de revivifier la lutte et renforcer les rangs des combattants, mais surtout de mettre en échec les tentatives de la France coloniale visant à opérer une rupture entre le FLN et le peuple.   Véritable étincelle d’une Révolution lancée quelques mois auparavant, le 1er novembre 1954, l’offensive du 20 août 1955 a constitué un tournant décisif dans le combat du peuple algérien contre l’oppresseur et, par ricochet, une réponse du nord-Constantinois aux cris des Aurès encerclés. C'est, en effet, dans un contexte marqué par une répression aveugle du colonisateur que l'offensive du 20 août 1955 a été préparée afin de donner un grand éclat à la révolution naissante et renverser la tendance au profit de la lutte pour l'indépendance et sa continuité. La seconde date, marquant la tenue du Congrès de la Soummam en 1956, constitue un événement politique majeur dans la consolidation de la guerre de libération nationale et la fondation de l’Etat algérien indépendant.      Ce Congrès visait à "mettre de l’ordre dans l’organisation du Front de libération nationale (FLN) et de structurer les institutions de la Révolution. Il avait également donné une "assise importante" au FLN dont il a élargi la base de soutien, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays". Le congrès a été, en outre, marqué par des "tentatives de clarifications importantes sur les objectifs de la Révolution et de l'Etat algérien", et a constitué un tournant "extrêmement important" dans le parcours de la lutte armée. Rappelant l’impact des deux événements quant à l’internationalisation de la question algérienne, M. Remaoun note que l’offensive du 20 août 1955 a été menée en coordination avec des actions menées par l’ALN au Maroc, le 20 août étant "une date symbole de la déposition de Mohamed V en 1953 par les autorités françaises", de même qu’avec les Tunisiens avec lesquels il y a eu une tentative de mise sur pied d’une armée de libération maghrébine en 1955, rappelle-t-il encore, évoquant également le contexte international de la Conférence de Bandung (Indonésie) ayant permis de faire connaître le FLN en même temps que la cause algérienne, et de porter celle-ci à l’Assemblée générale de l’ONU.

Le Président Bouteflika procède à un important mouvement des cadres de l'administration territoriale

sam, 19/08/2017 - 16:14
Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a procédé samedi à un important mouvement des cadres occupant une fonction supérieure au niveau de l'administration territoriale ayant touché 95 chefs de daïras, huit directeurs de la réglementation et des affaires générales, cinq directeurs de l'administration locale et sept inspecteurs généraux de wilayas, indique un communiqué de la Présidence de la République. "Son Excellence Monsieur Abdelaziz Bouteflika, Président de la République, a procédé, ce jour, à un important mouvement des cadres occupant une fonction supérieure au niveau de l'administration territoriale. Ce mouvement a touché quatre-vingt-quinze (95) chefs de daïras, huit (8) directeurs de la réglementation et des affaires générales, cinq (5) directeurs de l'administration locale et sept (7) inspecteurs généraux de wilayas", précise le communiqué.

Coup d'envoi de la 3e édition de la manifestation "Dar Dzair"

sam, 19/08/2017 - 13:49
La troisième édition de la manifestation "Dar Dzair" a ouvert ses portes vendredi soir au complexe olympique Mohamed Boudiaf à Alger et accueillera durant 12 jours près de 300 participants venus des 48 wilayas, ont indiqué les organisateurs. Le ministre de la Jeunesse et des sports, El Hadi Ould Ali, qui présidait la cérémonie du coup d'envoi de la première soirée de "Dar Dzair" (18-29 août 2017), a indiqué que cette dernière est "une contribution" du secteur de la jeunesse et des sports à l'"animation" de la saison estivale pour laquelle une commission nationale présidée par le ministre de l'Intérieur, des collectivités locales et de l'aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a été constituée  Organisée sous le haut patronage du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, "Dar Dzair" se tenait pour la troisième année consécutive au complexe olympique Mohamed Boudiaf en vue de propager les messages d'amour, de fraternité et de cohésion sociale au sein des Algériens, a précisé M. Ould Ali, soulignant que cette manifestation est une opportunité pour des rencontres avec des hommes de culture au niveau national, local et des mouvements associatifs dans différents domaines. De son côté, la ministre de l'Environnement et des énergies renouvelables, Fatma Zohra Zerouati, s'est félicitée de l'opportunité accordée aux jeunes pour exposer leurs œuvres créatives en vue de les sensibiliser à l'importance du recyclage et de la préservation des produits naturels d'une façon moderne. La directrice générale de la jeunesse au ministère de la Jeunesse et des sports, Samia Benmaghsoula, a indiqué qu'une grande superficie du complexe olympique a été exploitée à l'effet de mettre en place plusieurs pavillons d'exposition au profit des jeunes et des associations culturelles et de patrimoine représentées par 48 wilayas du pays, où près de 300 participants vont exposer leurs tenues traditionnelles et leur patrimoine matériel et immatériel aux visiteurs du complexe. La première soirée de la manifestation "Dar Dzair" s'est marquée par une exposition artistique des wilayas de Tizi Ouzou, Annaba, Oran et Ghardaïa, outre la présentation d'une chorégraphie. 

Un taux d'inflation moyen annuel de 6,1% jusqu'à juillet 2017

sam, 19/08/2017 - 13:01
L'évolution des prix à la consommation en rythme annuel a été de 6,1% jusqu'à fin juillet 2017, a appris l'APS auprès de l'Office national des statistiques (ONS). L'évolution des prix à la consommation en rythme annuel à juillet 2017 est le taux d’inflation moyen annuel calculé en tenant compte de 12 mois allant d’août 2016 à juillet 2017 par rapport à la période allant d’août  2015 à juillet 2016. Quant à la variation mensuelle des prix à la consommation, c'est-à-dire l’évolution de l’indice du mois de juillet 2017 par rapport à celui du mois de juin 2017, elle est de -1,4%. En termes de variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires affichent une baisse de 3,3%, induite particulièrement par la chute des prix des produits agricoles frais. Ces derniers se distinguent par une décroissance de 7,4%, traduisant une baisse des prix de certains produits, notamment des fruits (-47,8%) et de la pomme de terre (-10,9%).Cependant, des hausses sont enregistrées, essentiellement pour la viande blanche (+4,0%) et les légumes (+5,7%). Les prix des produits alimentaires industriels enregistrent une hausse de 0,8%. Les prix des produits manufacturés évoluent de +0,2%. Ceux des services accusent une stagnation. Par groupe de biens et services, les prix de l’habillement-chaussures enregistrent une hausse mensuelle de 0,2%, ceux des meubles et articles d’ameublement, +0,1% et ceux du groupe divers, +0,6%. Le reste se caractérise par des stagnations.

Fournitures scolaires : la production nationale, ultime recours des petites bourses

sam, 19/08/2017 - 10:26
Il ne reste que quelques jours avant la fin des vacances d’été. Les parents préparent déjà la rentrée scolaire de leurs enfants qui aura lieu cette année le 6 septembre prochain. Si durant cette période, les clients ne se bousculent pas devant les magasins de fournitures scolaires, les prix restent élevés. «Les prix sont élevés, mais on est obligé d’acheter», déplore au micro de la radio Chaine 3 une mère de deux enfants. «J’ai acheté des blouses dont les prix varient entre 900 et 1100 DA», témoigne une autre qui confie à la journaliste qu’à cause de la cherté des affaires scolaires, ses enfants «vont devoir reprendre les cartables de l’année passée». «La production nationale accessible» A en croire, ces témoignages rapportés dans ce reportage de la Chaine francophone, les petites bourses se détournent des produits importées et font recours aux produits «made in bladi», qui sont, affirment-ils, «abordables et de bonne qualité». A titre d’exemple, les blouses produites localement sont cédées à 600 DA, soit 30% moins chères que celles importées.     

Attentats de Barcelone : les trois blessés algériens quittent l'hôpital

sam, 19/08/2017 - 09:04
Les trois ressortissants algériens blessés jeudi dans l'attentat terroriste de Barcelone (Espagne) ont quitté vendredi après-midi l'hôpital où ils étaient sous observation médicale, a indiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Chérif dans une déclaration à l'APS, précisant que le dispositif de crise mis en place au ministère a été levé. "Les trois ressortissants algériens blessés hier (jeudi) dans l'attentat terroriste de Barcelone, ont quitté cet après-midi l'hôpital où ils étaient sous observation médicale. Ils ont reçu aujourd'hui la visite de Mme l'Ambassadeur d'Algérie au Royaume d'Espagne et de notre Consule Générale à Barcelone à qui ils ont fait part de leur décision de prolonger leur séjour en Espagne", a indiqué M. Benali Cherif. "Mme l'Ambassadeur d'Algérie au Royaume d'Espagne a remercié, au nom du Gouvernement algérien, les autorités espagnoles pour la diligence et la qualité de la prise en charge dont ont bénéficié nos citoyens touchés par ce drame", a-t-il ajouté. "Le dispositif de crise mis en place par le ministre des Affaires Etrangères, M. Abdelkader Messahel immédiatement après l'annonce de l'attentat a été levé", a conclu le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Attentat de Barcelone : le Président Bouteflika condamne un "acte ignoble" et "horrible" et appelle à une "mobilisation déterminée" pour l'éradication du terrorisme

ven, 18/08/2017 - 18:10
Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a condamné vendredi, dans un message de condoléances, adressé au président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, l'attentat terroriste  "ignoble" et "horrible" perpétré jeudi à Barcelone, ayant causé la perte de plusieurs vies humaines et des dizaines de blessés, dont des ressortissants algériens, appelant à une "mobilisation déterminée" de la communauté internationale pour l'éradication du terrorisme. "J'ai appris avec indignation l'horrible attentat terroriste perpétré à Barcelone, ayant causé la perte de plusieurs vies humaines et des dizaines de blessés dont des ressortissants algériens", a écrit le Président Bouteflika dans son message, ajoutant que "cet acte ignoble est une négation de la sacralité de la vie humaine et une vaine tentative d'atteinte aux valeurs fondamentales de liberté et de tolérance". "Tout en condamnant ce crime dans les termes les plus sévères, je vous présente, Monsieur le Président, à vous même ainsi qu'à votre peuple et aux familles des victimes, au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, nos sincères condoléances", a souligné le président de la République. "En cette douloureuse circonstances, l'Algérie assure le Royaume d'Espagne ami de sa solidarité contre la barbarie terroriste qui n'épargne aucune nation ni aucune communauté à travers le monde. Elle renouvelle son appel à une mobilisation déterminée de la communauté internationale, sous l'égide des Nations unies, pour l'éradication du terrorisme et pour le renforcement du dialogue entre les peuples et les civilisations", a conclu le chef de l'Etat.

Attentat de Barcelone : 3 ressortissants algériens blessés, le MAE active la cellule de crise

ven, 18/08/2017 - 13:10
Trois ressortissants algériens, en voyage en  Espagne, figurent parmi les blessés de l'attentat terroriste perpétré jeudi après-midi à Barcelone, a indiqué vendredi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali-Cherif. "Selon les informations communiquées par les autorités espagnoles compétentes, trois ressortissants algériens, en voyage en Espagne, figurent parmi les blessés de l’attentat terroriste perpétré dans l’après-midi du 17 août 2017 à Barcelone. Ils sont sous observation médicale, leur état de santé est stable et devraient quitter l’hôpital incessamment", a précisé le porte-parole du MAE dans une déclaration à l'APS, ajoutant que leurs familles "ont été informées par les services du Consulat Général d’Algérie à Barcelone". "L'ambassadeur d’Algérie à Madrid, qui suit de près la situation, a été instruite pour se rendre sans délai à leur chevet, pour coordonner l'action des services consulaires sur place et pour suivre l’évolution de la situation avec les autorités espagnoles compétentes", a affirmé M. Benali-Cherif. La cellule de crise du ministère des Affaires étrangères a été "immédiatement activée", a indiqué M. Benali-Cherif. " La cellule de crise du ministère des Affaires étrangères a été immédiatement activée. Elle est en contact permanent avec les services de notre Consulat général à Barcelone qui suivent de près, en coordination étroite avec l'ambassade d’Algérie à Madrid et les autorités espagnoles compétentes, l’évolution de la situation suite à cet attentat", a-t-il affirmé. Il a précisé que le numéro de contact de la cellule de crise est le: 021.50.45.00       

L'Algérie condamne avec la plus grande force "l'attaque meurtrière" perpétrée contre des innocents à Barcelone

ven, 18/08/2017 - 10:05
L'Algérie a condamné avec "la plus grande force" l'attaque meurtrière perpétrée jeudi contre des innocents à Barcelone, la qualifiant d"acte terroriste ignoble, a indiqué jeudi soir le porte-parole du ministère des Affaires étrangères (MAE), Abdelaziz Benali-Cherif. "L'attaque meurtrière perpétrée, ce jour, contre des innocents à Barcelone est un acte terroriste ignoble que nous condamnons avec la plus grande force", a-t-il affirmé dans une déclaration à l'APS.  "Tout en exprimant notre grande émotion face à l'horreur commise de sang froid, nous présentons nos condoléances aux familles des victimes et assurons de notre sympathie et de notre solidarité celles des blessés, tout comme le Gouvernement et le peuple espagnols amis", a indiqué le porte-parole du MAE. "Ce nouvel attentat interpelle l'ensemble de la communauté internationale sur la nécessité d'intensifier les efforts et de fédérer les synergies pour défaire le terrorisme et annihiler la menace qu'il fait peser sur la stabilité des pays et la quiétude des peuples.", a conclu M. Benali-Cherif.

MDN : le dangereux terroriste éliminé à Lakhdaria identifié

jeu, 17/08/2017 - 15:20
Le dangereux terroriste éliminé mercredi à Lakhdaria (wilaya de Bouira) par un détachement de l'Armée nationale populaire (ANP) a été identifié, indique jeudi un communiqué de la Défense nationale (MDN). "Dans le cadre de la lutte antiterroriste et suite à l'opération menée par un détachement de l’ANP, hier 16 août 2017, ayant permis d’éliminer un (1) dangereux terroriste près du Douar Si El-Mahdi à Lakhdaria, wilaya de Bouira/1 RM. Il a été procédé à l’identification de ce criminel, Il s’agit de +N.Kamel+ alias + Zoubir Abou Houraira+", précise la même source. Par ailleurs, dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, un détachement de l’ANP "a saisi à Tamanrasset/6 RM, deux (2) véhicules tout-terrain, deux (2) téléphones satellitaires et divers outils d’orpaillage, tandis que 30 quintaux de tabac ont été saisies à Biskra/4 RM", ajoute le communiqué. En outre, des éléments de la Gendarmerie nationale et des Garde-côtes "ont arrêté (19) immigrants clandestins de différentes nationalités à Tlemcen et Adrar", conclut le MDN. APS

Feux de forêt à Bejaia : les victimes indemnisées en nature

jeu, 17/08/2017 - 14:03
Parmi les wilayas touchées par les feux de forêt, Béjaia a perdu, en quelques jours seulement, quelques 5 800 hectares, dont 400 hectares d’arbres fruitiers. Les agriculteurs victimes de ce malheur attendent toujours leur indemnisation. «Une première liste des victimes est déjà transmise à la commission locale chargée d’étudier les dossiers», rapporte la journaliste de la Chaine 3 qui ajoute dans son reportage, diffusé ce jeudi, qu’une organisation est mise en place pour accélérer la procédure d’indemnisation. Interrogé sur la procédure de prise en charge des dégâts causés par les incendies, Ali Mahmoudi, conservateur des forêts de Béjaia indique, sur les ondes de la Chaine francophone qu’un travail de concertation a été mené avec les services agricoles pour une meilleure prise en charge des agriculteurs. «Nous, en tant que forestiers, précise-t-il, nous allons nous limiter à l’arboriculture et pour le reste, tous ce qui touche à l’élevage, bâtiment et aliment de bétail, sera pris en charge par nos collègues des services agricoles». Selon la même source, les victimes ne percevront pas de l’argent, mais ils seront «indemnisés en nature». M. Mahmoudi fait savoir que cette opération sera exécutée par «une entreprise publique». 

Pages