Culture

Le défunt Ben Hanafi, un parcours d’un grand homme révolutionnaire et d'un grand producteur de la radio Chaine Deux (papier+son)

Mohamed Aït Tahar, dit Ben Hanafi, est né  le 7 février 1927  dans le village  Sidi Athmane dans la commune d’Aït Ouacif, ( Tizi Ouzou).

Il est trés jeune quand sa famille s’installe à Tiaret. Il rejoint la révolution algérienne au moment de son déclenchement. Nommé commissaire politique par la direction du FLN, il sillonna, ainsi les maquis de l’Ouest pour expliquer la cause algérienne et faire adhérer davantage les populations à notre noble mission : lutter contre le colonialisme.

Décès de l’intellectuel algérien Abderrahmane Houache.

Abderrahmane Houache s’est éteint, hier, à Ghardaïa. Feu Abderrahmane Houache était  sociolinguiste  et producteur  de l’émission  « Iles Ennegh »  produite par la station de  Ghardaïa

Il a également initié et participé, avec d’autres chercheurs, à l’édition du dictionnaire en langue Tamazight.

Son enterrement a eu lieu, cet après-midi, dans sa ville natale : Ghardaïa

Ecoutez l’intégralité du portrait portant sur son parcours, réalisé par par Imene Kaci Moussa

50 ans de parcours de Lounis AIT MENGUELLET/ un grand spectacle à la coupole du Complexe olympique Mohamed-Boudiaf (Alger)

Organisé par l’Office national des droits d’auteur et droits voisins (Onda) et l’Office national de la culture et de l’information (Onci), Lounis AIT MENGUELLET, a animé, vendredi soir, un spectacle à la coupole du Complexe olympique Mohamed-Boudiaf (Alger) 

Cfawat / 50 ans de parcours de Lounis AIT MENGUELLET

            Le dernier numéro de l’émission Cfawat , animé par Boujdmaâ Rabah , a été consacré  au grand artiste algérien Lounis AIT MENGUELLET : 50 ans de carrière .

           Durant trois heures, de nombreux témoignages ont été révélés  par Dda Lounis sur son parcours, notamment ses débuts à la radio algérienne, Chaine Deux

             L’émission a vu également l’participation de l’ancien producteur  Abdeladjid Bali, son ami Ameur et son fis Tarek.  

Réécoutez l’intégralité de l’émission, en  trois partie, suivants ces liens    

Journée mondiale de la femme/Réception en l’honneur de notre chère KHADIJA à la Deux

A l’initiative de notre collègue Nouta Sahi, l’équipe de la Deux a organisé une sympathique réception en l’honneur de notre aimable animatrice Khadidja au siège de la Radio, ce 8 Mars, et ce, à l’occasion de la Journée mondiale de la femme. 

 ( Album-Photos )  

Commémoration du centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri/ La visite du ministre de la Culture Mr Azeddine Mihoubi à Tizi-Ouzou

Le Ministre de la Culture Monsieur Azzedine MIHOUBI s’est rendu ,hier mardi 28 février 2017, en visite dans la wilaya de Tizi-Ouzou.

A cette occasion, Mr le ministre  a donné à partir d’Ath Yenni le coup d’envoi officiel des activités du centenaire de la naissance de l’écrivain Mouloud Mammeri.

La culture à Tizi , un secteur très actif /Entretien avec Massa Nabila Goumeziane, Directrice en charge du secteur

     La Directrice de la culture de Tizi Ouzou , Massa Nabila Goumeziane, a abordé , dans cet entretien accordé à l’émission "Tergwa n Yedles" , les grands chantiers culturels dans la wilaya, telle que la récente inauguration de la bibliothèque à Tigzirt ainsi  que les célébrations des journées culturelles et historiques

L’écrivain Amroune Mourad, invité de tiregwa n yedles

Par Chahrazed Ait Mouhoub

 

L"écrivain Mr Amroune Mourad s’est étalé longuement, ce matin , lors de l’émission Tiregwa n Yedles ,sur son parcours littéraire.

A son actif ,il compte une dizaine de livres ,nous citons entre-autre :(Mustapha Zmirli,un homme,une histoire/le management ou l’administration entre la difinition classique et éslamique/Ain El Fouara,El Foudil el Wartilani…ect).

Ibardan n Talwit/ Prévention et sensibilisation sur la conduite pendant les intempéries

L’émission « Ibardan n Talwit » est revenue ce mardi 25 01 2017 sur la conduite pendant les intempéries.

Ce numéro a été réalisé au niveau du Barrage de police, situé sur l’autoroute menant vers Chevalley, Bouzareah, en face du complexe Mohamed Boudiaf  05 Juillet.  

Mr Salah Tirichine : « Sauvons notre mémoire collective ! »

Par Rabie Hammouda

 

‘’Tout vieillard qui meurt, c’est  une bibliothèque qui brûle’’ Amadou Hampaté Bâ.

Ce proverbe africain a tellement inspiré Mr Salah Tirichine, poète en langue Amazighe, dans sa variante mozabite, qu’il s’est engagé à écrire le récit de vie de beaucoup d’hommes et de femmes mozabites qui avaient marqué leur temps par un savoir-faire particulier.

Débat sur la restauration et la valorisation du patrimoine immatériel à Médéa Par Ait Mouhoub Chahra

Mme Ouiza Galleze,, chercheure au centre nationale de l’histoire et le préhistoire(CNRPH), s’est étalée longuement, lors de son passage à Tiregwa n yedles ce matin le 19 01 2017, sur le programme de  de la sauvegarde et de la valorisation du patrimoine national initié par le ministère de la Culture.

Entretien avec Yazid Benmouhoub, directeur général de la Bourse d’Alger

M. Yazid Benmouhoub, a dressé un état des lieux de la Bourse d’Alger; le fonctionnement et les activités de la bourse, les conditions d'admission, le processus et les avantages d'introduction a la bourse et le plan d'action de la bourse d'Alger.

Pour l'invité de la deux, la bourse est une alternative au financement bancaire traditionnel.

Révolution algérienne : Témoignage inédit sur la Radio secrète

le 16 Décembre 1956, le FLN lance sa première Radio purement algérienne ,dans cette émission de Samia Bouridj, les intervenants  Mr  Blaid ABDESSLAM, Moudjahid et ancien journaliste à la radio Secrète ,Mr Lamine Bechichi ,Moudjahid et journaliste également à la radio secrète et Mr Mohamed Abbas, historien, mettent en exergue le processus de cette radio à travers des témoignages et sur le travail accompli pour rehausser la place de la radio comme media de masse portant la voix de l’Algérie de génération en génération.

Ecoutez l’intégralité de l’émission sur ce lien

Décès du maître de la chanson Chaâbi Amar Ezzahi à l'âge de 75 ans

Le grand artiste algérien, Amar Ezzahi est  décédé, hier soir,  à Alger à l'âge de 75 ans,

Considéré comme un des maîtres de la chanson populaire algéroise, Amar Ezzahi, Amar Aït Zaï de son vrai nom, a débuté sa carrière à la fin des années 1960 en s'inspirant du style d'un autre grand interprète, Boudjemâa El Ankis (1927-2015).

Décédé à son domicile, Amar Ezzahi sera inhumé jeudi après-midi au cimetière d'El Kettar à Alger.

Pages