Genèse du 19 Mai 1956, l’éclairage du docteur Daoud Daoudi

Dans un entretien accordé à l’émission Bach ountattouche (Pour ne pas oublier) de la Chaîne Deux de la Radio nationale, d’expression amazighe, le docteur en histoire,  Mr Daoud Daoudi  a retracé les événements qui ont conduit à la création de l’Union Générale des Etudiants Musulmans Algériens (UGEMA) et son  apport pour l’indépendance de notre pays.

L’invité de la Radio a rappelé que « le martyr Abderrahmane Taleb, diplômé en chimie, avait mis son savoir-faire au service du mouvement de libération nationale, en fabriquant des explosifs pour fournir des armes aux moudjahidine. C’est pourquoi, l’administration coloniale avait réagi par l’interdiction de certaines spécialités à l’université aux étudiants algériens, particulièrement la chimie », a expliqué  le docteur Daoud Daoudi au micro de Abdellaoui Hocine.

Selon ce docteur de l’université de Ghardaïa, la grève générale du 19 Mai 1956, déclenchée à l’initiative de la section d’Alger de l’UGMA, et le ralliement des lycéens et étudiants à la Révolution lancée le 1er Novembre 1954, avait permis au mouvement de libération nationale d’élargir fortement ses rangs et d’affaiblir sérieusement les forces coloniales.  

Le hôte de la Deux a qualifié les étudiants du l’UGEMA, comme Amara Rachid, Zoulikha Bekkadou et Abderrahmane Taleb, de « héros et de modèle d’engagement patriotique et de sacrifice pour la patrie ».