Le défunt Ben Hanafi, un parcours d’un grand homme révolutionnaire et d'un grand producteur de la radio Chaine Deux (papier+son)

Mohamed Aït Tahar, dit Ben Hanafi, est né  le 7 février 1927  dans le village  Sidi Athmane dans la commune d’Aït Ouacif, ( Tizi Ouzou).

Il est trés jeune quand sa famille s’installe à Tiaret. Il rejoint la révolution algérienne au moment de son déclenchement. Nommé commissaire politique par la direction du FLN, il sillonna, ainsi les maquis de l’Ouest pour expliquer la cause algérienne et faire adhérer davantage les populations à notre noble mission : lutter contre le colonialisme.

 A son actif, plusieurs émissions à la radio Chaine Deux,  tels que : Tibhirin, ijejigen, aman issemadhen, nouva n’wen ay ilmezyen , Tudrin n’leqbayel » , “Ichenayen uzeka”, « Nouva g’mjuhad » , “Af yiri l’kanun”, cette émission est sa dernière production.

Ben Hanafi est également le fondateur de la célèbre chorale « Tulas n’Fadhma N’Soumeur » crée à la fin des années 60, une chorale de lycéennes de Tizi Ouzou, dont  Malika Domrane faisait partie .

 Mass Ben Hanafi  surnommé  « Amghar azemni » est décédé  le 4 mars 2012 dans sa ville natale, à l’âge de 85 ans.

     Pour plus d’informations  sur ce poète visionnaire, écoutez la synthèse  de Chahrazed Ait Mouhoub, sur  la journée dédiée à sa mémoire.

Une journée organisée par la direction de la culture « Mouloud Mameri »  en collaboration avec l’’association Tirza et l’association les Amis de Ben Hanafi.