Le grenier collectif de Baloul, patrimoine inestimable, témoin du génie des habitants des Aurès.

Par Rabie HAMMOUDA.

Le long des bords d’Ighzar Amellal, les habitants amazighs ont bâtis depuis plusieurs siècles avec habileté des greniers collectifs, qui constituent un modèle architectural authentique.

Pour Mme Khadidja Saad, native de la région, auteure du dictionnaire Amawal, composés de six mil mots en Chaoui, l’emplacement de ce vestige dans une zone reculée, au relief accidenté, constitue une menace qui rend difficile la valorisation de ce trésor de l’histoire des populations des Aurès.

Ce vestige de grande valeur historique, qui assurait jadis des fonctions sociales, économiques et défensives, de plus de l’attachement de la tribu à son territoire, risque aujourd’hui de disparaître totalement si rien n’est fait pour sa sauvegarde.

Ecoutez l’entretien de Mme Khadidja Saad sur ce lien.