La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 1 heure 34 min

CAN 2019 : les déclarations à l'issue du sacre des Verts

il y a 6 heures 49 min
L’Algérie est sacrée championne d’Afrique après avoir battu le Sénégal (1-0) en finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2019), disputée ce vendredi au Caire (Egypte). Voici les déclarations des deux entraineurs : Djamel Belmadi : " On dit qu’une finale ça se joue pas, ça se gagne, je ne suis pas trop de cet avis. Nous avons affronté une équipe talentueuse avec un bon coach. On n’a pas eu la possession de balle, avec des difficultés à mettre en place notre jeu. Finalement, la victoire finale est méritée au vu du parcours réalisé dans ce tournoi. Les joueurs sont à féliciter, c’est eux qui ont fait ce travail extraordinaire, avec la pression de vouloir aller au bout, ils étaient fabuleux. Je suis très heureux pour le peuple, cette nation, qui attendait cette 2e étoile depuis très longtemps. Première CAN remportée à l’extérieur du pays. Il y’a onze mois, j’ai récupéré une équipe dans la difficulté, réaliser cet exploit en si peu temps est extraordinaire. Je suis fatigué, difficile de montrer mes émotions. Les raisons de notre match terne ?, on a eu une très bonne équipe en face. On n’est pas partis pour aller les presser très haut, ils nous ont fermés les espaces. La seule occasion que nous avons eue a été mise dedans. J’avais dit qu’on allait en Egypte pour gagner cette CAN, pas une Coupe du monde, ce qui est quasiment impossible, on m’a pris pour un fou". Aliou Cissé : "Nous avons encaissé le but très tôt. Sur l’ensemble du match, on méritait d’égaliser. J’ai une pensée pour les joueurs, qui sont là depuis 45 jours pour gagner ce trophée. Ca n’a pas marché pour nous. Je demande d’accueillir ces joueurs là admirablement, et de les féliciter. Nous avons eu des occasions, des situations, notamment en seconde période. Nous avons bien entamé le match, on a été maladroits devant les buts. Une finale ça se joue sur des détails. Je félicité Djamel, car il a bien bossé. Ce soir on n’est pas déçus, mais on mérite mieux. L’Algérie a battu le Sénégal plusieurs fois en matchs officiels, le football est fait ainsi. L’Algérie gagne la Coupe, mais au vu de la physionomie de la rencontre, nous méritons un meilleur résultat. Nous n’allons rien remettre en cause. Dans l’ensemble du match, on n’a pas démérité. Nous n’avons pas réussi à marquer ce but qui aurait pu donner à cette finale une autre tournure. Gagner une compétition à 24 équipes, c’est une première. Les deux finalistes avaient à cœur de remporter ce trophée, c’est l’Algérie qui réalise cette performance. Tous les matchs étaient difficiles à disputer depuis le début du tournoi. Ce qui nous manque c’est de retourner et être régulier. L’expérience de ces grands rendez-vous demande de la régularité, on s’y rapproche de notre objectif, voir le Sénégal sur le toit de l’Afrique. C’est un soir de défaite, ce n’est pas le moment de parler de mon avenir. Le Sénégal a retrouvé la finale 17 ans après, ce n’est pas une fin en soit". Raïs M’bolhi : "Je dédie ce trophée à tout le peuple algérien qui a toujours été derrière nous, même dans les moments difficiles. Nous avons su relever le défi en Egypte et gagner cette CAN grâce aux sacrifices d’hommes. Tout le monde a contribué à ce sacre sans exception". Djamel Benlameri : "Je ne trouve pas les mots pour exprimer ma joie, ce que je ressens ce soir. Nous avons réalisé quelque chose d’énorme, car on y a cru jusqu’au bout. Dans le vestiaire, des joueurs ne réalisaient pas encore ce qui s’est passé. Je remercie tous ceux qui ont contribué à cet exploit : sélectionneur, joueurs, président de la FAF. Nous sommes très heureux, d’autant plus qu’en ce moment nous savons que le peuple est sorti dans les rues pour fêter cette coupe. Ce trophée doit donner un coup de pousse à tout le pays, dans tous les domaines. Je demande de prendre en charge cette jeunesse qui peut réaliser des merveilles. Il y a des gens qui voulaient casser des joueurs comme moi et Belaïli. Les joueurs qui montent doivent être pris en considération. Je tire chapeau à Belmadi qui représente notre frère, notre père. Il a su comment nous motiver pour aller jusqu’au bout". Rafik Halliche : "Après presque 12 ans de carrière avec l’équipe nationale, j’ai pratiquement tout vécu : une qualification historique au Mondial 2014, une place de huitième-de-finaliste au Mondial-2014 et aujourd’hui cette CAN-2019. Je ne peux espérer mieux. J’ai vécu avec trois générations, les joueurs actuels ont tout l’avenir devant eux. On y a cru jusqu’au bout, on a mis du courage, nos efforts ont été récompensés. Ce qui se passe depuis quelque temps au pays nous a beaucoup motivés. Décrocher ce trophée pour la première fois à l’extérieur est historique. Concernant mon avenir, je compte m’arrêter bientôt et laisser la place aux jeunes". Aïssa Mandi : "C’est énorme ce qui nous arrive ce soir. Nous sommes très heureux et fiers de pouvoir procurer de la joie à notre peuple, ce n’est même pas la peine d’imaginer ce qui se déroule actuellement au bled. Je pense que nous méritons amplement cette CAN, au vu du parcours réalisé depuis le début. Les statistiques sont là pour le confirmer. Pour moi, c’est de loin le plus important moment de ma carrière". Sofiane Feghouli : "Remporter ce premier sacre en déplacement est une première dans l’histoire de l’équipe nationale, il ne faut pas l’oublier. On dédie ce trophée au peuple algérien qui mérite tous nos sacrifices, il va vivre des moments de joie, on joue pour lui".

CAN 2019 – Finale : Sénégal – Algérie (0-1), score à la mi-temps

ven, 19/07/2019 - 20:53
La sélection nationale de football mène au score devant son homologue sénégalaise (1-0), à l’issue de la première période de la finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2019), qui se joue au stade international du Caire (Egypte). Les Verts ont débuté cette finale sur les chapeaux de roues. Après avoir touché son premier ballon, Bounedjah s’est directement mis dans le sens du but pour déclencher une frappe puissante détournée dans les bois adverses par Sané. Les Sénégalais ont tenté de revenir dans la partie à plusieurs reprises, mais, la défense algérienne a su se montrer solide pour annihiler toutes tentatives. Pour rappel, la troisième place est revenue au Nigéria. Les Super Eagles ont terminé sur la troisième marche du podium après avoir dominé la Tunisie (1-0), lors de la petite finale jouée mercredi. Le onze de départ de l’Algérie : M’bolhi, Zeffane, Bensebaïni, Mandi, Benlameri, Guedioura, Bennacer, Feghouli, Mahrez (c), Belaïli, Bounedjah.

Mobilisation citoyenne pacifique – vendredi 22 : le hirak aux couleurs nationales et au rythme de la CAN 2019

ven, 19/07/2019 - 18:36
Encore une fois ni le soleil de plomb, ni la joie du bac (ou la déception des recalés) ni la finale de la CAN 2019 n’ont eu raison de l’élan hirakiste en ce 22ème vendredi de la mobilisation citoyenne revendicative et pacifique qui se déroule dans un contexte exceptionnel relatifs aux préparatifs du dialogue national qui semble approcher à grand pas. Mobilisés autour des mêmes slogans prônant un prompt et profond changement du système et dégager ses actuels symboles, les hirakiens sont au rendrez-vous dans les places publiques, plaques tournantes du hirak à travers le pays, où femmes, hommes et enfants y déferlent vêtus, à l'occasion de l’évènement national, des maillots aux couleurs nationales. Dans la quasi totalité des wilayas les marcheurs se sont rassemblés autour de carrées de jeunes hissant l'emblème national et chantant des reprises de chansons sportives dédiées à l'Equipe nationale de football Dans le chant iconique "One, two, three, viva l'Algérie".  

Finale de la CAN 2019 : suivre le match en famille c’est bien, entre amis c’est mieux

ven, 19/07/2019 - 16:45

Tous les Algériens vibreront ce soir avec les mouvements et gestes des joueurs de l’équipe nationale et ceux de leur adversaire du jour : les lions de la Teranga. Suivre le match en famille est un plaisir, le voir entre amis, ambiance oblige, ça double du plaisir. A quelques heures d’un match inédit, chacun se prépare à la fête comme il peut.

Mohamed Amine Aberkane a réalisé, pour la radio chaine 3, un micro trottoir ou les jeunes expriment toutes les émotions avant match et qui jurent d’une victoire avec un seul mot d’ordre : une Etoile pour nos stars.  

Chaine: Tags:

Jeux Africains 2019 : la DTN rehausse les critères de participation

ven, 19/07/2019 - 16:43
La Direction technique nationale (DTN) a décidé de rehausser les critères de participation aux prochains Jeux Africains de Rabat (19 au 31 août 2019), a indiqué la Fédération algérienne d’athlétisme (FAA), jeudi sur sa page facebook. « En ce sens seuls les athlètes seniors en mesure de gagner une médaille d'or et les U23 capables de monter sur le podium seront engagés », révèle le communiqué de la FAA.

CAN-2019 / Bensalah aux Verts : "les Algériens veulent fêter la victoire "

ven, 19/07/2019 - 16:26
Le Chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, a rendu visite jeudi à la sélection algérienne de football à son lieu de résidence au Caire, à la veille de la finale de la CAN 2019 face à son homologue sénégalaise, vendredi au stade international du Caire (20h00 algériennes). Accompagné de MM. Raouf Salim Bernaoui et Sabri Boukadoum, respectivement ministre de la Jeunesse et des Sports et des Affaires étrangères, le Chef de l’Etat a discuté longuement avec les joueurs algériens et le staff technique sous la conduite de l’entraîneur national, Djamel Belmadi. "Je vous transmets le message de 44 millions d’Algériens fiers de votre parcours mais surtout de l’esprit de combativité qui caractérise ce groupe pour atteindre ce que vous avez fait jusqu’à présent", a déclaré M. Bensalah qui n’a pas manqué de relever les espoirs mis par l’ensemble du peuple algérien pour remporter ce sacre africain. A l’adresse de l’entraîneur national, Djamel Belmadi, le Chef de l’Etat a lancé que les supporters des Verts lui font confiance, ajoutant que les Algériens veulent "fêter" la victoire finale demain (vendredi). Au cours de cette visite, M. Bensalah a entendu des explications de la part du président de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheiredine Zetchi, notamment par rapport à l’opération de transport des supporters algériens qui commenceront à rallier la capitale égyptienne dans la nuit de jeudi à vendredi. Les joueurs, pour leur part, ont énormément apprécié la visite du Chef de l’Etat, tout en le rassurant de tout faire pour être à la hauteur de la confiance placée en eux et procurer par là même occasion la joie au peuple algérien. Le Chef de l’Etat est arrivé jeudi au Caire pour une visite à l’occasion de la finale de la Coupe d’Afrique des nations, opposant vendredi (20h00 algériennes) la sélection algérienne à son homologue sénégalaise.

Championnat d’Algérie : Youcef Reguiui remporte le contre la montre

ven, 19/07/2019 - 16:10
Youcef Reguigui s’est adjugé l’épreuve du contre la montre du championnat national de cyclisme, disputée jeudi à Mascara.   Le sociétaire de la formation malaisienne de Terengganu Pro Asia Cycling a parcouru les 40,6 km de l’épreuve en 54’14’’26. Il a devancé, respectivement, Azzedine Lagab (54’24’’86) du GS Pétroliers et Abderahmane Mansouri de l’équipe Sovac (54’33’’35). « A vue d’œil ou à bord d’un véhicule, le parcours semble très facile et roulant, mais c’est tout à fait le contraire à vélo. C’est un faux plat notamment dans les derniers km avant l’arrivée et l’écart de dix secondes entre le premier et le second confirme la difficulté du tracé », a déclaré le vainqueur du jour.  

Bensalah qualifie de "pas positif" l'initiative du Forum de la société civile pour le changement

ven, 19/07/2019 - 15:17
Bensalah qualifie de "pas positif" l'initiative du Forum de la société civile pour le changementLe chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, a qualifié jeudi de "pas positif" l'initiative du Forum de la société civile pour le changement qui a proposé une liste de personnalités nationales pour mener le processus de facilitation du dialogue, annonçant que des consultations seront engagées pour la "constitution de ce panel", dont la composition définitive sera annoncée "prochainement". "Le chef de l'Etat a pris connaissance du contenu de la communication faite, hier, 17 juillet 2019, par le +Forum de la société civile pour le changement+ et considère qu'il s'agit d'un pas positif dans le sens de la concrétisation de la démarche proposée par l'Etat", a indiqué la présidence de la République dans un communiqué. M.Bensalah a considéré, à ce titre, cette proposition "de nature à servir de base pour la constitution du panel de personnalités nationales appelées à mener le processus de facilitation du dialogue", a ajouté la présidence de la République. "Comme souhaité par nos concitoyens et comme l'avait souligné le chef de l'Etat, ces personnalités devaient être crédibles, indépendantes, sans affiliation partisane et sans ambition électorale. Des personnalités qui émergent du fait de leur autorité morale ou de leur légitimité historique, politique ou socioprofessionnelle", a souligné le communiqué. Selon la même source, "les personnalités proposées par le Forum, sont de ce point de vue, et sous réserve de leur disponibilité, pleinement éligibles à l'accomplissement de cette noble mission au service de notre pays". Satisfaite de la démarche de la société civile pour tenter de trouver une solution à la crise, la présidence de la République a fait savoir, à ce titre, que "des consultations seront, donc, entreprises en vue de parvenir à la constitution de ce panel dont la composition définitive sera annoncée prochainement". "En prenant cette louable initiative, la société civile, apporte ainsi une contribution concrète à l'amorce d'un dialogue constructif et de bonne foi, auquel n'a cessé d'appeler le chef de l'Etat", a-t-on ajouté. La présidence de la République a réaffirmé, dans ce contexte, que "ce dialogue, prôné également par notre Armée nationale populaire et sur lequel a insisté à maintes reprises M. le Vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'ANP, qui s'est engagé à l'accompagner, reste l'unique moyen pour construire un consensus fécond, le plus large possible, de nature à permettre la réunion des conditions appropriées pour l'organisation, dans les meilleurs délais, de l'élection présidentielle, seule à même de permettre au pays d'engager les réformes dont il a tant besoin".

La Chine lancera un essai clinique d'un vaccin contre le VIH

ven, 19/07/2019 - 12:34
Des scientifiques chinois commenceront la seconde phase de l'essai clinique d'un vaccin contre le VIH sur 160  volontaires, a rapporté vendredi le China Daily.    Le vaccin retenu, l'ADN-rTV, repose sur la réplication de l'ADN du VIH pour stimuler une immunisation efficace, selon Shao Yiming, chercheur en chef sur le VIH au Centre de contrôle et de prévention des maladies de Chine, ajoutant qu'il s'agissait du premier vaccin de ce type contre le VIH à commencer la seconde phase d'un essai clinique.   Ce vaccin en cours de développement, qui contient des segments d'ADN du VIH au lieu du virus de l'immunodéficience humaine complet, aura un effet plus puissant et durable. Il est également conçu pour cibler les souches de VIH les plus courantes en Chine, a déclaré M. Shao, cité par le journal.   Plus de 130 volontaires ont été recrutés jusqu'à présent et les travaux initiaux sont en cours dans un hôpital à Beijing et un autre à Hangzhou, a-t-il ajouté.   "On espère que la seconde phase d'essai s'achèvera au cours du deuxième semestre 2021 et que la troisième phase de l'essai clinique pourra débuter fin 2021. Des milliers de volontaires participeront à un essai visant à tester l'efficacité du vaccin", a déclaré M. Shao.

Soudan : les discussions entre le CMT et l'opposition reportées

ven, 19/07/2019 - 12:30
Les pourparlers prévus vendredi entre le Conseil militaire de transition (CMT) du Soudan et l'Alliance pour la liberté et le changement (ALC, opposition) ont été reportés, a annoncé Munzir Abul-Mali, membre dirigeant de l'ALC.    "Il a été convenu de reporter pour une période indéterminée la réunion concernant la déclaration constitutionnelle", a-t-il déclaré, sans donner plus de détails.    Grâce à la médiation conjointe de l'Union africaine et de l'Ethiopie, le CMT et l'ALC sont parvenus mercredi à une déclaration politique, qui peut être considérée comme un pas en avant vers un consensus et l'instauration des structures pour la période de transition.  Néanmoins, les deux parties ont convenu de reporter la signature d'une déclaration constitutionnelle, qui déterminera les pouvoirs des structures de la période de transition.

Tous les drones iraniens "sont bien rentrés à leur base"

ven, 19/07/2019 - 11:49
Les forces armées iraniennes ont assuré vendredi que tous leurs drones partis en mission la veille étaient "bien rentrés" à leur base, démentant les propos du président américain Donald Trump selon lesquels un navire américain aurait détruit un appareil sans pilote iranien. "En dépit des allégations délirantes et sans fondement de Trump, tous les drones envoyé dans le golfe Persique et le détroit d'Ormuz, y compris celui auquel pense le président américain, sont biens rentrés à leur base", a déclaré le général de brigade et porte-parole des forces armées Abdolfazl Shékarchi, cité par l'agence Tasnim. "Il n'y a eu aucun rapport faisant état d'un affrontement avec l'USS Boxer", a ajouté l'officier, en faisant référence au navire amphibie qui, selon M. Trump, aurait abattu un drone iranien jeudi au-dessus du détroit d'Ormuz. M. Trump avait déclaré jeudi que l'USS Boxer avait abattu un drone iranien qui s'était approché dangereusement après avoir ignoré de multiples appels à s'éloigner du vaisseau. Selon lui, le drone iranien se serait approché à moins de 1.000 mètres du bâtiment, lequel aurait alors entrepris "une action défensive". "Le drone a été détruit immédiatement", a affirmé M. Trump. Interrogé peu après, lors de son arrivée au siège de l'ONU à New York, le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif avait affirmé n'avoir "aucune information sur la perte d'un drone". Vendredi matin sur Twitter, son adjoint, Abbas Araghchi, a également démenti que l'Iran ait perdu le moindre appareil sans pilote, et estimé que les Etats-Unis pourraient avoir "abattu un de leurs propres drone par erreur".

Le vice-président du Parlement vénézuélien en grève de la faim

ven, 19/07/2019 - 10:52
Le vice-président du Parlement vénézuélien Edgar Zambrano, arrêté le 8 mai pour son soutien au soulèvement militaire raté contre le président Nicolas Maduro, est en grève de la faim depuis neuf jours, a annoncé jeudi le chef de file de l'opposition, Juan Guaido. Edgar Zambrano "fait la grève de la faim depuis neuf jours pour les droits de tous les Vénézuéliens, de ses camarades enlevés avec lui et de tous les prisonniers politiques", a déclaré sur son compte Twitter Juan Guaido, reconnu comme président par interim du Venezuela par une cinquantaine de pays. M. Guaido, président de l'Assemblée nationale, n'a pas détaillé l'état de santé du gréviste, se limitant à indiquer que "sa lutte" se poursuit. La Cour suprême de justice avait lancé des poursuites pénales contre Edgar Zambrano et 14 autres élus, accusés d'avoir soutenu la tentative d'insurrection militaire à l'appel de M.Guaido fin avril. A la demande de la Cour suprême, l'Assemblée constituante - dotée des pleins pouvoirs et entièrement composée de fidèles du président socialiste Nicolas Maduro - avait levé leur immunité. M. Zambrano avait été arrêté à Caracas par des agents du service de renseignements, le Sebin. Le parlementaire avait refusé pendant de longues minutes de descendre de la voiture dans laquelle il s'était réfugié et un camion-grue avait fini par le remorquer vers le siège du Sebin. Il avait été ensuite placé en détention provisoire dans une prison militaire de la capitale. Les autres élus se sont réfugiés dans des résidences diplomatiques, se sont enfuis à l'étranger ou sont entrés dans la clandestinité. Juan Guaido accuse le gouvernement socialiste de Nicolas Maduro de vouloir "bâillonner" l'Assemblée nationale, la seule institution vénézuélienne contrôlée par l'opposition. Des pourparlers entre les délégations du gouvernement de M. Maduro et de l'opposition se tiennent actuellement sur l'île caribéenne de La Barbade, visant à résoudre la crise politique au Venezuela.

CAN 2021 – Eliminatoires : l'Algérie dans le groupe H avec le Zimbabwe

jeu, 18/07/2019 - 19:27
La sélection nationale de football a hérité du groupe H des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations (CAN 2021). Le tirage au sort a eu lieu, ce jeudi, au siège de la Confédération africaine de football (CAF) au Caire (Egypte).                   Ainsi, les protégés de Djamel Belmadi qui joueront ce vendredi la finale de la 32e édition aura comme adversaires : la Zambie, le Zimbabwe et le Botswana. Pour rappel, les deux premiers de chaque poule se verront accorder le droit de disputer la prochaine CAN, prévue au Cameroun. Composition des huit groupes : Groupe A : Mali, Guinée, Namibie, Liberia ou Tchad Groupe B : Burkina Faso, Ouganda, Malawi, Soudan du Sud ou Seychelles Groupe C : Ghana, Afrique du Sud, Soudan, Ile Maurice ou Sao Tomé et Principe Groupe D : RDC, Gabon, Angola, Djibouti ou Gambie Groupe E : Maroc, Mauritanie, République Centrafricaine, Burundi Groupe F : Cameroun, Cap Vert, Mozambique, Rwanda Groupe G : Egypte, Kenya, Togo, Comores Groupe H : Algérie, Zambie, Zimbabwe, Botswana Groupe I : Sénégal, Congo, Guinée-Bissau, ESwatini Groupe J : Tunisie, Libye, Tanzanie, Guinée Equatoriale Groupe K : Côte d’Ivoire, Niger, Madagascar, Ethiopie Groupe L : Nigeria, Bénin, Sierra Leone, Lesotho

CAN 2019 – Finale : un plan spécial pour assurer la sécurité des citoyens

jeu, 18/07/2019 - 17:30
La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a appelé les usagers de la route, à l'occasion du match de la finale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN 2019), prévu vendredi soir au Caire entre les sélections nationale et sénégalaise, au respect du code de la route et les règles d'une bonne conduite, a indiqué, jeudi, un communiqué de la DGSN. "La DGSN a mis en place un plan spécial à l'occasion du match de la finale de la CAN 2019, prévu vendredi soir (20H00) entre la sélection nationale et l'équipe sénégalaise, visant à sécuriser les citoyens et à leur assurer un climat serein pour suivre le match dans les lieux publics et les structures sportives, et ce, à partir de la nuit de jeudi 18 juillet au vendredi 19 juillet 2019", a précisé la même source. A cette occasion, la DGSN appelle les usagers de la route et les supporters à respecter le code de la route et les règles d'une bonne conduite, afin d'éviter les drames sur la route, à l'image de celui enregistré à Jijel, après la victoire de la sélection nationale sur le Nigeria en demi-finales", a ajouté le communiqué. Elle appelle, en outre, les usagers de la route à faire preuve d'une extrême vigilance lors de leurs déplacements, surtout durant la nuit, et à éviter les manœuvres dangereuses et l'utilisation du téléphone portable lors de la conduite". Dans le même cadre, la DGSN exhorte les usagers de la route et les conducteurs à davantage de prudence envers les motocyclistes et les piétons, au niveau des carrefours, des sorties d'agglomérations ou des lieux à faible éclairage. "Dans l'objectif d'éviter toute atteinte à la sécurité des citoyens, ces derniers sont priés d'éviter certains comportements pouvant nuire à leur sécurité ou à celle des autres, notamment ne pas escalader les poteaux électriques, ou sortir des balcons des immeubles ou utiliser les produits inflammables dans des lieux fermés ou des salles", a précisé le communiqué. "Un dispositif sécuritaire dense, répondant à la nature de l'évènement, a été mis en place pour de faire face à chaque comportement pouvant attenter à la sécurité des citoyens ou à leurs biens", a affirmé la DGSN. "Le principal objectif de la DGSN consiste à accompagner le citoyen lors de ce rendez-vous sportif historique, en assurant sa sécurité et celle de ses biens et en limitant les accidents de la route", a estimé la DGSN, exhortant, à cette occasion, "l'ensemble des médias nationaux à intensifier les programmes de sensibilisation et à contribuer à l'orientation de l'opinion publique, pour faciliter la tâche aux éléments de la police et expliquer les mesures de précaution qui seront prises au titre du plan sécuritaire tracé à cet effet". La DGSN rappelle le numéro vert 1548 qui est mis à la disposition des citoyens 24/24h. APS

CAF : Amar Bahloul échoue à intégrer le comité exécutif

jeu, 18/07/2019 - 14:48
Le membre du Bureau fédéral de la fédération algérienne de football (FAF) Amar Bahlou, a échoué à se faire élire comme nouveau membre du comité exécutif de la Confédération africaine (CAF) pour la zone nord, au terme des élections tenues ce jeudi au Caire. La candidature algérienne a récolté 21 voix contre 29 voix pour le président de la Fédération libyenne de football, Abdelhakim El-Shalmani. Ce sera donc le dirigeant libyen qui prendra la place de son compatriote, Jamal El-Jaâfri, au poste de membre au comité exécutif de la zone Nord. Depuis l’élection de Kheïreddine Zetchi à la tête de la FAF en mars 2017, l’Algérie n’a toujours pas réussi à intégrer le comité exécutif de la CAF. La candidature de l’ancien 2e vice-président de la FAF, Bachir Ould-Zmirli, avait été rejetée par l’instance continentale en janvier 2018 pour dépôt de dossier hors-délais. APS

Irak : le bilan de l'attaque contre le vice-consul turc monte à trois morts

jeu, 18/07/2019 - 13:20

Ph.DR

Un irakien kurde a succombé à ses blessures à ses blessure suite à l'attaque meurtrière à Erbil, dans le nord de l'Irak, qui a aussi tué le vice-consul turc et un autre civil, ont indiqué jeudi les médias. Mercredi en début d'après-midi, un homme armé a tiré sur des employés du consulat général de la Turquie dans un restaurant d'un quartier très fréquenté d'Erbil, capitale du Kurdistan autonome, selon un officier de police. Le vice-consul turc et un civil sont morts sur le coup. Un troisième homme, blessé, est mort jeudi, selon ses proches. Son cousin, l'a identifié comme Bachdar Ramadan, 26 ans, affirmant qu'il a rendu son dernier souffle dans la nuit de mercredi à jeudi. L'agence de presse turque Anadol a affirmé, citant le responsable du restaurant, que l'assaillant était seul, habillé en civil et muni de deux pistolets. Il a délibérément pris pour cible les employés du consulat turc, dans le quartier d'Ainkawa, connu pour ses restaurants et commerces, selon l'agence. Le suspect, qui a pris la fuite, n'a toujours pas été retrouvé jeudi à la mi-journée, malgré les barrages mis en place dans et aux alentours du quartier où a eu lieu l'attaque, ont affirmé des sources de sécurité. Le gouvernement de la région autonome a indiqué qu'une enquête était en cours et qu'il ne «tolèrerait aucun trouble à la sécurité et à la stabilité du Kurdistan». L'attaque n'a pas été revendiquée mais Ankara a promis une «réponse appropriée aux auteurs de cette attaque lâche». Les troupes turques mènent depuis mai une opération au Kurdistan d'Irak, frontalier de la Turquie, contre le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qualifié d'«organisation terroriste» par Ankara, l'Union européenne et les Etats-Unis. Un porte-parole de la branche armée du PKK, Dyar Denir, a affirmé n'avoir aucun lien avec cette fusillade, mais de nombreux experts irakiens ont déjà pointé du doigt la probable responsabilité du PKK, qui a récemment annoncé la mort de commandants kurdes lors de raids turcs. APS

Affaires Haddad et Tahkout : Amar Ghoul placé sous mandat de dépôt, Abdelkader Zoukh sous contrôle judiciaire

jeu, 18/07/2019 - 12:50
L'ancien ministre des Transports, Amar Ghoul, a été placé sous mandat de dépôt, jeudi, après sa comparution devant le conseiller enquêteur près la Cour suprême à Alger, dans le cadre des enquêtes liées à des affaires de corruption, a-t-on appris auprès de cette Cour. Amar Ghoul est poursuivi dans le cadre des affaires liées aux hommes d'affaires Ali Haddad et Mahieddine Tahkout. Pour rappel, le parquet général près la Cour suprême avait engagé les procédures de poursuite judiciaire à l'encontre du membre du Conseil de la nation, Amar Ghoul suite au renoncement volontaire de son immunité parlementaire. Abdelkader Zoukh placé sous contrôle judiciaire pour les mêmes affaires Pour ce qui concerne, l'ancien wali d'Alger, Abdelkader Zoukh, il a été placé sous contrôle judiciaire, ce même jour, après sa comparution devant le conseiller enquêteur près la Cour suprême à Alger, dans le cadre des enquêtes liées à la lutte contre la corruption, apprend-t-on de même source. Abdelkader Zoukh est poursuivi dans le cadre des affaires liées aux hommes d'affaires Ali Haddad et Mahieddine Tahkout. Pour rappel, en application des dispositions de l'article 573 du code de procédure pénale, le parquet général près la Cour d'Alger avait transmis le 19 juin dernier, au procureur général près la Cour suprême, le dossier d'enquête préliminaire instruite par la Police judiciaire de la Gendarmerie nationale d'Alger, pour des faits à caractère pénal, à l'encontre de Mahieddine Tahkout et d'autres mis en cause, dans le volet relatif aux cadres et hauts fonctionnaires. Abdelkader Zoukh et plusieurs autres anciens haut responsables sont poursuivis dans cette affaire. Compte tenu de leurs fonctions lors des faits reprochés, les concernés bénéficient de procédures de privilège de juridiction consacrées par le texte de loi. APS

Invité à la Radio, Karim Younes contre ceux qui rejettent toutes les initiatives et ceux qui veulent d’un dialogue sans les mesures d’apaisement

jeu, 18/07/2019 - 12:01
Figurant parmi les 13 personnalités proposées par le forum civil pour le changement en vue d’engager un dialogue avec le pouvoir pour une sortie de crise politique, M. Karim Younes explique  ce qui l’a poussé à répondre favorablement à cette initiative. Bien qu’« une médiation politique dans le contexte actuel est en effet hautement délicate », l’invité de la Radio signifie qu’on ne peut assister indifférent à la situation « dangereuse » que traverse le pays. S’exprimant ce matin à l’émission L’invité de la rédaction de la Radio Algérienne, l’ex-président de l’Assemblée nationale démissionnaire en 2004, relève qu’il « ne semble pas que les autorités du pays aient donné suffisamment d’importance à l’écoute des masses populaires ». Il insiste sur une transition générationnelle devant laquelle « nous n’avons plus de choix (...)Les jeunes d’aujourd’hui ont des revendications tout à fait légitimes d’une Algérie nouvelle, une génération qui a enfanté des femmes et des hommes de qualité ».

La Cour suprême ordonne le réexamen des affaires Sonatrach et Khalifa

jeu, 18/07/2019 - 10:52

Ph.DR

La Cour suprême a ordonné le réexamen des affaires Sonatrach et Khalifa, dans le cadre de la poursuite des enquêtes sur les affaires de corruption et des poursuites judiciaires engagées par la justice depuis fin mai 2019, a-t-on appris mercredi auprès de cette Cour. Des jugements définitifs avaient été rendus dans l'affaire Sonatrach 1,  examinée par le Tribunal criminel d'Alger et dans l'affaire Khalifa, examinée par la Chambre d'accusation près la Cour de Blida. A ce propos, le Tribunal criminel d'Alger avait prononcé, le 2 février 2016, une peine de six (6) ans de réclusion criminelle assortie d'une amende d'un (1) million de DA à l'encontre du principal accusé dans l'affaire «Sonatrach 1», le président du conseil d'administration du Groupe algéro-allemand Contel Funkwerk, Al Ismail Mohamed Reda Djaafar. Une peine d'emprisonnement ferme de six (6) ans assortie d'une amende de deux (2) millions de DA avait été également prononcée contre Meziane Mohamed Reda, fils de l'ex PDG de Sonatrach.          Meziane Mohamed, l'ex-PDG de Sonatrach, avait, quant à lui, été condamné à une peine de cinq (5) ans avec sursis assortie de deux (2) millions DA d'amende. Le même Tribunal avait condamné, en outre, à une peine de six (6) ans de prison ferme et à une amende de deux (2) millions de DA Meghaoui Yazid et à une peine de cinq (5) ans de prison ferme assortie d'un (1) million de DA d'amende son père Meghaoui Hachemi (ex-PDG de la banque CPA). L'ex-vice PDG chargé des activités amont, Belkacem Boumédienne, avait été condamné, quant à lui, à cinq (5) ans de réclusion criminelle assortie d'une amende de 500.000 DA. En outre, le Tribunal criminel d'Alger avait prononcé une peine de cinq (5) ans de réclusion criminelle assortie d'une amende de 1 million de DA contre le second fils de l'ex-PDG de Sonatrach, Meziane Bachir Fouzi. Par ailleurs, une amende de cinq millions de dinars avait été infligée à la société allemande Funkwerk Plettac, tandis que les trois autres sociétés à savoir la SARL Contel Algérie, le groupe algéro-allemand Contel-Funkwerk et le groupe italien Saipem Contracting Algeria avaient été condamnées chacune à une amende de 4 millions de DA. Dix neuf (19) personnes morales et physiques impliquées dans l`affaire avaient bénéficié de l`acquittement. Concernant l'affaire de l'homme d'affaires Abdelmoumène Khelifa, le Tribunal criminel de de la Cour de Blida, avait prononcé, le 23 juin 2015,  des peines d’emprisonnement allant de 18 ans fermes à 1 ans avec sursis à l’encontre de 18 prévenus impliqués dans l'affaire Khalifa, tandis que 53 autres avaient bénéficié de l'acquittement. L'ex PDG du groupe Khalifa, Abdelmoumène Khelifa, avait été condamné à 18 ans de réclusion ferme, assortie d’une amende de 1 million de DA et de la confiscation de l’ensemble de ses biens. Par ailleurs, il a bénéficié de l'acquittement pour le chef d'accusation «d'abus d`influence». Absent lors du procès de 2007, Abdelmoumène Khelifa, l'ex DG du groupe Khalifa, était poursuivi pour association de malfaiteurs, vols multiples, escroquerie, faux et usage de faux en écriture bancaire, abus  de confiance, trafic d`influence, corruption, détournement de fonds et banqueroute frauduleuse». En juin 2007, un jugement par contumace avait été prononcé par Te tribunal criminel de de la Cour de Blida le condamnant à la réclusion criminelle à perpétuité avec confiscation de l’ensemble de ses biens. Au total, 71 prévenus, dont 5 sont décédés, avaient introduis des recours devant la Cour suprême, dans les verdicts prononcés en juin 2007, sachant que 21 détenus sont impliqués dans cette affaire alors que le nombre des témoins dépassait les 300 personnes, outre la partie civile et les victimes. APS

Pages