La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 3 min 54 sec

Match amical: Algérie- RD Congo le 10 octobre à Blida

il y a 27 min 29 sec
La sélection algérienne de football affrontera son homologue de la RD Congo le jeudi 10 octobre à 20h45  au stade Mustapha Tchaker de Blida en match amical de préparation en prévision des prochaines échéances officielles, a annoncé lundi soir la Fédération algérienne de football (FAF). "Dans le cadre des dates FIFA allant du 7 au 18 octobre 2019, l’équipe nationale affrontera en match amical le jeudi 10 octobre 2019 au stade  Mustapha Tchaker de Blida la sélection de la République Démocratique du Congo (20h45)" a indique l'instance fédérale sur son site officiel. 55e au dernier classement de la FIFA, la RD Congo est dirigée par un nouveau sélectionneur, Christian Nsengi Biembe, qui a remplacé à ce poste  Florent Ibenge lequel a démissionné le mercredi 7 août après une CAN 2019 décevante. Lors de la CAN 2019, la RD Congo avait été éliminée en 8e de finale par  Madagascar aux TAB, (2-2 , 4-2). Les champions d'Afrique algériens disputeront un second match amical le 15 octobre prochain contre la Colombie à 21h00 au  stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d’Ascq, à Lille, en France. La Fédération algérienne avait officialisé vendredi dernier la tenue de cette rencontre amicale contre les Sud-Americains en France. L'équipe d'Algérie n'avait plus joué en France depuis un match amical contre le Mali le 18 novembre 2008 à Rouen. Pour rappel, ces deux rencontres s’inscrivent dans le cadre de  la préparation de l’équipe nationale en prévision des éliminatoires de la CAN 2021 qui débuteront le mois de novembre prochain avec deux rencontres au programme : face à la Zambie, en Algérie, et au Botswana à Gaborone.(APS) APS

Conseil interministériel :présentation du plan de développement de Sonatrach et de l'avant-projet de loi sur les hydrocarbures

il y a 38 min 47 sec
Le Premier ministre, Noureddine Bedoui a présidé, lundi, une réunion du Conseil interministériel consacrée à l'examen du plan de développement du Groupe Sonatrach et de l'avant-projet de loi sur les hydrocarbures, a indiqué un communiqué des services du Premier ministre.     Lors de la présentation du plan de développement du Groupe Sonatrach pour la période 2020-2030, la réunion, à laquelle ont pris part les ministres des Finances, Mohamed Loukal, de l'Energie, Mohamed Arkab, de l'Industrie, Djamila Tamazirt, du ministre Secrétaire général du Gouvernement, ainsi que du Président directeur général (P-dg) de Sonatrach, Rachid Hachichi, a procédé à l'examen de la nouvelle stratégie de développement des hydrocarbures en Algérie, à long, moyen et court termes, et dont Sonatrach constitue le cœur battant, lit-on dans le communiqué.  Dans son intervention, M. Bedoui a salué les efforts de la compagnie, ses cadres et ses travailleurs, pour leur précieuse contribution au développement de l'économie nationale et l'accroissement de son efficacité, mettant en avant l'accompagnement total par l'Etat, à travers l'adaptation du système juridique et institutionnel, à même de lui permettre de relever les défis liés à la satisfaction des besoins énergétiques du pays à long terme et la poursuite de la promotion de sa place au rang des compagnies mondiales activant dans le domaine des hydrocarbures. Pour ce faire et en vue d'aplanir les difficultés et lever les obstacles qui entravent l'activité de la compagnie Sonatrach sur le terrain et la mise en œuvre de ses projets, il a été décidé de la création d'une commission multisectorielle qui sera placée sous la supervision du ministre de l'Intérieur et aura ses représentants au niveau local et qui se réunira périodiquement. Il a été également décidé de la mise en place d'un couloir vert au profit de Sonatrach au niveau des services de l'administration des Douanes en vue de faciliter le dédouanement de son matériel et de ses équipements.  Dans le même contexte, il a été décidé, lors de cette réunion, d'assurer les facilitations nécessaires dans les domaines bancaire et financier au profit de Sonatrach, notamment en ce qui concerne la concrétisation de son programme d'investissement. A cet égard, le ministre des Finances a été chargé de mettre en place une commission de veille à son niveau avec la participation des ministres de l'Energie et de l'Industrie afin de permettre à Sonatrach de bénéficier des différentes incitations financières et exonérations fiscales dans le cadre de la réalisation de ses projets structurants. En outre, et en vue d'inssufler une dynamique de développement au niveau des régions du Sud et assurer et qualifier, à l'avenir, la main d'œuvre locale, le ministre de l'Energie, de concert avec tous les secteurs, a été chargé d'élaborer une stratégie intégrée à soumettre, pour adoption, lors d'une réunion des ministre avant la fin de l'année en cours. Cette stratégie a pour objectif d'exploiter tous les structures sectorielles au niveau de ces wilayas, à l'instar des universités, des instituts et des centres de formation en vue d'assurer une formation spécialisée et qualifiante des jeunes de la région en adéquation avec la nature des postes de travail devant être crées dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de développement adopté. La priorité sera donné, dans le cadre de cette stratégie, à l'intégration des énergies renouvelables notamment l'énergie solaire. Avant projet de loi sur les hydrocarbures: maintien de la règle 49/51et un régime fiscal incitatif       L'avant projet de loi sur les hydrocarbures intervient, ajoute le communiqué,  en réponse aux développements que connait le domaine des hydrocarbures aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur, d'autant que la loi en vigueur, promulguée en 2005 et amendée en 2013 a prouvé, dans certaines dispositions, ses limites et des effets négatifs sur les opérations de production et d'attrait des investissements étrangers". De surcroît, la consommation nationale se multiplie toutes les quinze (15) années, constituant ainsi un déficit structurel entre l'offre et la demande au niveau du marché national notamment en matière de gaz à horizon2025-2030. A ce propos, l'avant projet de loi vise à "mettre en place un système juridique, institutionnel et fiscal stable de nature à booster l'investissement à long terme dans le domaine des hydrocarbures, sans porter atteinte aux intérêts nationaux, d'où la décision de garder la règle 49/51 relative aux investissements étrangers dans ce domaine". Ce texte permettra également de renforcer l'exploitation des capacités nationales en matière d'hydrocarbures offshore. Intervenant au terme de cette présentation, le Premier ministre a indiqué que la révision de cette loi "est un impératif pour cadrer avec les développements importants que connait le domaine des hydrocarbures aux plans national et international, ainsi que pour la réunion des conditions nécessaires à la concrétisation du plan de développement de Sonatrach voire de tout le secteur, au vu de la place particulière qu'occupe ce dernier dans l'économie nationale". L'ouverture de ce dossier s'inscrit aussi dans le cadre de la stratégie adoptée par le Gouvernement pour réhabiliter l'économie nationale et les différents domaines d'activité aux mieux des intérêts du pays et des citoyens, avec "une meilleure attractivité des investissements étrangers en Algérie et la préservation des droits des générations futures dans le cadre d'une approche de développement durable", a-t-il encore souligné.   Ainsi, l'avant-projet de loi a été adopté en attendant sa présentation devant le Conseil du Gouvernement pour validation. APS

Sommet de l’ONU sur le climat: 66 pays adhèrent à l'objectif de neutralité carbone en 2050

il y a 3 heures 6 min
L'ONU a annoncé lundi peu avant l'ouverture d'un Sommet sur le climat en présence de nombreux dirigeants mondiaux, que 66 Etats adhéraient désormais à l'objectif d'une neutralité carbone d'ici 2050. Ces 66 pays se joignent à 10 régions, 102 villes et 93 entreprises pour parvenir à un bilan de zéro émission de gaz à effet de serre (GES) d'ici le milieu du siècle, un objectif fixé par les scientifiques pour contenir le réchauffement de la Terre dans les limites stipulées par l'accord de Paris de 2015, c'est-à-dire au pire +2 C par rapport à la fin du XIXe siècle (la Terre en est à environ +1 C). "L'urgence climatique est une course que nous sommes en train de perdre, mais nous pouvons la gagner", a dit le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, cité par des médias. M. Guterres a aussi invité à la tribune la Suédoise Greta Thunberg, 16 ans, symbole de la jeunesse mondiale révoltée contre l'inaction des gouvernements. Parmi les autres annonces de l'ONU, 68 pays se sont engagés à revoir officiellement à la hausse leurs plans climat d'ici 2020, date à laquelle les 195 signataires de l'accord de Paris sont censés déposer de nouveaux engagements. Trente pays adhèrent désormais à une alliance promettant de stopper la construction de centrales au charbon à partir de 2020. APS

Slimane Chenine reçoit l'ambassadeur de Corée du nord à Alger

il y a 6 heures 6 min
23/09/2019 - 15:37

Le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Slimane Chenine a reçu, lundi à Alger, l'ambassadeur de la République populaire démocratique de Corée à Alger, M. Song Chang Sik, a indiqué un communiqué de l'APN.

Au cours de cette rencontre qui s'est déroulée au siège de l'APN, "les deux parties ont évoqué les relations historiques entre l'Algérie et la Corée du nord qui remontent à la période de la révolution nationale.

La Corée du Nord fut l'un les premiers pays à avoir soutenu la cause algérienne et le Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA), en septembre 1958", a noté le communiqué.

Les deux parties ont réitéré "leur volonté commune de promouvoir les relations bilatérales et les liens d'amitié entre les deux peuples et de les élargir à d'autres domaines de coopération", a conclu le communiqué.

APS

Sonatrach juge urgent de promulguer une nouvelle loi sur les hydrocarbures plus ouverte

il y a 6 heures 14 min
La compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach a souligné lundi l'importance de promulguer en "urgence" une nouvelle loi sur les hydrocarbures afin de redynamiser ses activités en partenariat et augmenter leur part de production. "La production d'hydrocarbures en partenariat représente le quart de la production nationale après avoir connu une contribution d'environ 33% en 2007. Ce fléchissement de la production en partenariat intervient dans un contexte ne laissant pas entrevoir de perspectives concrètes de regain d'activités", explique la compagnie nationale dans un document dont l'APS a obtenu une copie. Cet environnement, poursuit Sonatrach, "rend plus que jamais nécessaire et urgent la promulgation d'une nouvelle loi sur les hydrocarbures, adaptée au contexte internationale et à même de faire valoriser par l'Algérie son avantage concurrentiel". Evoquant l'apport du partenariat, Sonatrach a estimé que le recours au partenariat constituait un choix "stratégique" pour l'Algérie qui visait à travers cette option le partage des risques liés à l'activité exploration et le bénéfice des apports technologique et financier nécessaires à la relance de l'activité des hydrocarbures. A l'ouverture du domaine minier algérien au partenariat étranger afin de contribuer à son développement, la loi 86-14 a permis de conclure 83 contrats entre 1987 et 2005. La majorité de ces contrats sont des PSC (Contrat de partage de production), seulement deux (2) contrats de type concession sous forme de participation et deux (2) contrats de service à risque. Sur ces 83 contrats, 47 contrats ont été conclus à travers la négociation directe avec les compagnies pétrolières internationales (IOC) et 36 contrats ont été attribués dans le cadre des appels à la concurrence lancés entre 2000 et 2005, rappelle le document. Dans ce sens, le document cite en particulier le bassin de Berkine comme exemple de réussite de cette démarche de partenariat, soulignant que les travaux de recherches entrepris, suite à la promulgation de la loi 86-14, par les partenaires de Sonatrach dans ce bassin ont permis de révéler son potentiel, faisant de celui-ci un important pôle pétrolier portant sa contribution au volume global des réserves de 2 % en 1986 à plus de 30 % actuellement. Sur le plan global, l'activité exploration en partenariat en Algérie entre 1986 et 2015 a permis à l'Algérie de réaliser un volume de découvertes (en prouvés et probables) de 2.384 millions Tonnes équivalent pétrole (TEP). Les volumes d'hydrocarbures découverts ont atteint un pic en 1995 de 464 millions TEP. "Les découvertes enregistrées depuis 1990 traduisent de manière plus concrète l'apport du partenariat sous l'effet d'une loi aux effets incitatifs avérés et une forme contractuelle privilégiant le rôle actif de la NOC (Sonatrach). L'effet produit a été de faire passer les réserves récupérables restantes du pays de 3,47 milliards de TEP en 1989 à un niveau de 5,12 milliards TEP en 1999", est-il noté dans le même document. Le résultat de cette activité se traduit par une augmentation de la production d'hydrocarbures en partenariat culminant en 2007 à 74,3 millions TEP avec 34 millions de tonnes de pétrole brut, 36 milliards m3 de gaz naturel, 3,47 millions de tonnes condensat et 3,68 millions de Tonnes GPL, selon les données de Sonatrach. Les découvertes réalisées sont le fruit d'un effort d'investissement colossal supporté "en totalité" par les partenaires étrangers. Les montants engagés durant la période 1986- 2015 s'élèvent à 9.961 millions de dollars avec des pics observés en 1997 et 2007 de, respectivement, 636 et 1083 millions, relève encore la même source. Expliquant les mécanismes contractuels de partage de production, Sonatrach a souligné que le partage avec le partenaire étranger, dans les contrats PSC, n'est pas lié au seul taux de financement des opérations pétrolières. En effet, la part de production revenant au partenaire étranger, au titre de la récupération de ses coûts engagés (costoil) et de sa rémunération (profit oil), se calcule selon un processus qui tient compte des niveaux de la production et du prix de pétrole. Afin d'évaluer les formules de partage de production utilisées dans nos contrats PSC, un bilan de partage a été réalisé sur trois contrats. Parmi ces derniers, deux sont arrivés à terme et le troisième en cours d'exécution. Ce bilan montre que la part revenant aux partenaires étrangers n'a jamais atteint les 49% de la production totale, bien plus, celle-ci varie entre 14% et 23%. Par ailleurs, Sonatrach considère que la réduction de la dépendance technologique et financière des Etats hôtes auprès des compagnies pétrolières internationales et l'émergence d'une classe de compagnies pétrolières nationales (NOC) désireuse de tirer profit de son potentiel et de ses atouts, ne manqueront de donner à la coopération NOC/IOC "une autre configuration". APS

Division Nationale 1 (messieurs): début de la compétition les 4-5 octobre

il y a 6 heures 30 min
Le coup d'envoi de la saison 2019-2020 du Championnat d'Algérie de basket-ball, Division Nationale 1 (messieurs), sera donné le week-end du 4-5 octobre avec la participation de 20 équipes, a-t-on appris lundi de la Fédération algérienne de la discipline (FABB). Ces 20 équipes seront réparties en deux groupes (A et B) pour disputer la première phase du championnat, selon la même source. Quant à la Nationale 2, elle débutera les 18-19 octobre en présence de 16 équipes réparties en deux groupes, Centre-Est et Centre-Ouest. Pour ce qui est du championnat féminin (Division Nationale dames), la FABB a décidé de faire démarrer la compétition le week-end du 25-26 octobre. Comme la saison dernière, huit équipes seront sur la ligne de départ et évolueront dans un groupe unique, a conclu l'instance fédérale. APS

Intoxication alimentaire à Oran: le bilan s’alourdit à 198 cas

il y a 6 heures 38 min
Le nombre des intoxications alimentaires enregistrés à Oran, depuis samedi soir, s’est alourdi à 198 cas, selon un nouveau bilan communiqué par le service des maladies infectieuses du centre hospitalo-universitaire (CHU) d’Oran.   Quatre-vingt (94) nouvelles victimes ont été enregistrées entre dimanche soir et lundi matin, a indiqué Kamel Babou, responsable de la cellule de communication de cet établissement sanitaire. Toutes les personnes admises sont victimes d’une intoxication alimentaire après avoir consommé des repas légers dans deux fast-foods de la ville d’Oran. Toutes les victimes ont quitté l’hôpital après avoir reçu les soins nécessaires hormis 15 enfants, sur 23 admis, restés sous contrôle médicale et leur vie n’est plus en danger, a précisé la même source. Jusqu’à dimanche après midi, le service des urgences médico-chirurgicales du CHUO avaient accueilli 104 personnes victimes de cette intoxication alimentaire.  

Mustapha Khiati président de la FOREM

il y a 10 heures 51 min
Video Add this: Playlist:

Nouveau report du procès de Kamel Chikhi dit "El boucher"

dim, 22/09/2019 - 19:28
La Cour d'Alger a décidé, dimanche, le report, pour le deuxième fois consécutive, du procès en appel de Kamel Chikhi dit "El boucher", principal accusé dans l'affaire des conservateurs fonciers, au 6 octobre prochain, un report qui intervient à la demande des avocats du prévenu, a-t-on appris auprès de la défense. Le tribunal de Sidi M'hamed (Alger) avait requis une peine de dix (10) ans d'emprisonnement ferme, assortie d'une amende d'un (1) million de DA à l'encontre de Kamel Chikhi, avec l'interdiction, pendant 5 ans, de conclure des marchés publics, outre le versement de 10 millions de DA au trésor public en tant que partie civile. Des peines allant de quatre (04) à huit (08) ans de prison ont été prononcées à l'encontre des autres accusés dans la même affaire, tandis que l'un des accusés a été acquitté. Par ailleurs, le tribunal a requis la saisie des biens immobiliers de certains accusés et des membres de leurs familles, et des amendes de 500.000 DA. APS

ES Sétif : report au 6 octobre prochain des verdicts des 2 procès de Hassan Hammar

dim, 22/09/2019 - 19:00
Le tribunal et la Cour de justice de Sétif ont reporté dimanche au 6 octobre prochain leur verdict dans les deux procès de l'ancien président de l'Entente de Sétif (ESS), Hassan Hammar. L’avocat de M. Hammar, Me Ahmed Chelli, a indiqué à l’APS que la chambre pénale du tribunal de Sétif a opté pour le report du prononcé à l'encontre de son client, placé en détention provisoire depuis juillet dernier, soulignant que la décision de reporter ce verdict à une audience spéciale intervient suite à l'apparition de nouveaux témoins et victimes dans l’affaire de la coopérative immobilière "Oum El Hayat" dans laquelle est poursuivi M. Hammar. L’ancien président de l’ES Sétif est poursuivi dans cette affaire pour ''faux et usage de faux et abus de confiance", rappelle-t-on. De son côté, Me Fayçal Henchour avocat de quelques victimes a affirmé que la chambre pénale de la Cour de justice de Sétif a reporté le verdict du deuxième procès en appel de M. Hammar condamné en novembre 2017 par contumace dans une autre affaire concernant la même coopérative à cinq ans de prison ferme. "La cour de Justice de Sétif a reporté son verdict du fait que Hassan comparaissait le jour même au tribunal de Sétif", a-t-il expliqué. L'ancien président de l’ESS est poursuivi pour "escroquerie dans l’affaire de la coopérative immobilière Oum El Hayat créée en 1999 qui avait acquis deux terrains divisés en 84 lots de 400 m2 chacun et 64 lots de 200 m2 chacun". Selon la partie plaignante, la superficie des lots a été par la suite réduite à 150 m2 et le nombre des bénéficiaires de la coopérative a augmenté à plus de 300. La même source a également indiqué "qu'en 2014, Hassan Hammar a tenté de se soustraire de toute responsabilité en remettant la présidence de la coopérative à une autre personne". APS

L'Algérie invitée d'honneur du "World Food Moscow" 2019

dim, 22/09/2019 - 18:52
L'Algérie a été choisie pour être l'"invité d'honneur" du Salon international des produits agroalimentaire "World Food Moscow", prévu du 24 au 27 septembre courant dans la capitale russe, a indiqué dimanche le ministère du Commerce dans un communiqué. A cet effet, le ministre du Commerce, Saïd Djellab, conduira la délégation algérienne à cette manifestation économique, conformément au programme de participation officielle de l'Algérie aux manifestations économiques à l'étranger, selon la même source. Cette participation rentre dans le cadre de la nouvelle dynamique de promotion des exportations hors hydrocarbures et vise, également, à rehausser l'image des produits algériens à l'international dans les manifestations économiques de grande envergure, a précisé le communiqué. Le pavillon algérien d'une superficie de 600 m2, abritera la participation de quarante (40) entreprises de différentes filières, entre autres, l'huile d'olive, les boissons, les pâtes alimentaires, les dattes, les conserves, les fruits et légumes, ainsi que les produits du terroir. Pour une meilleure animation du pavillon national, un chef de cuisine présentera l'art culinaire algérien moyennant un menu journalier varié, fait à base d'ingrédients exposés. Un Forum "rencontres affaires" sera aussi organisé par la Chambre algérienne de Commerce et d'industrie (CACI) au niveau du stand national. APS

Début de l'opération de la révision exceptionnelle des listes électorales

dim, 22/09/2019 - 11:35
La révision exceptionnelle des listes électorales a commencé ce dimanche et se poursuivra durant 15 jours, conformément au décret présidentiel portant convocation du corps électoral en vue de l'élection du président de la République devant se tenir le 12 décembre prochain. "Une révision exceptionnelle des listes électorales est ouverte à compter du dimanche 22 septembre 2019 et sera clôturée le dimanche 6 octobre 2019", stipule le décret présidentiel signé le 15 septembre par le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah. En prévision de cette révision exceptionnelle des listes électorales, l'Autorité nationale indépendante des élections, créée en vertu d'une nouvelle loi organique, a invité les citoyennes et citoyens, non inscrits sur les listes électorales, notamment ceux qui auront 18 ans le jour du scrutin, à s'inscrire auprès de la commission communale au niveau de leur commune de résidence. Les électeurs ayant changé de lieu de résidence doivent, quant à eux, se rapprocher de la commission de révision des listes électorales de leur nouvelle commune de résidence, la demande d'inscription devant être appuyée par la présentation de deux documents, l'un justifiant l'identité, l'autre la résidence. Les bureaux de la commission chargée de la révision des listes des élections au niveau des communes sont, ainsi, ouverts tous les jours de la semaine, de 9h00 à 16h30, à l'exception du vendredi. Les membres de la communauté nationale établie à l'étranger doivent, pour leur part, se rapprocher des représentations diplomatiques ou consulaires pour s'inscrire. La loi organique relative au régime électoral, qui vient d'être amendée, place le fichier national du corps électoral composé de l'ensemble des listes électorales des communes et des centres diplomatiques et consulaires à l'étranger sous la tutelle de l'Autorité indépendante chargée des élections. Elle prévoit, selon l'article 23, d'accorder à cette instance la responsabilité d'élaborer et de réviser les listes électorales périodiquement et à l'occasion de chaque échéance électorale ou référendaire par une commission communale pour la révision des listes électorales placée sous sa supervision. L'Autorité nationale indépendante des élections est investie de "la charge de préparer les élections, les organiser, les gérer et les superviser, et ce, dès le début de l'opération d'inscription sur les listes électorales et leurs révisions, ainsi que les opérations de préparation de l'opération électorale, des opérations de vote, de dépouillement et se prononce sur le contentieux électoral, conformément à la législation en vigueur, jusqu'à l'annonce des résultats provisoires". Elle prend également toutes les mesures et dispositions pour garantir la préparation et l'organisation des élections "en toute intégrité, transparence et impartialité, sans discrimination entre les candidats". Conformément à la loi, l'Autorité à les prérogatives de tenir le fichier national du corps électoral, des listes électorales communales et des listes électorales de la communauté nationale à l'étranger, de les actualiser de manière permanente et périodique, de réceptionner les dossiers de candidature d'élection du président de la République et de statuer en accord avec les dispositions de la loi organique relative au régime électoral et d'annoncer les résultats provisoires des élections.  Le président de l'Autorité nationale indépendante des élections, Mohamed Charfi, a affirmé que cette instance "dispose de toutes les garanties pour une réelle pratique de la citoyenneté et jouit des critères d'autonomie et de compétence". "Avec l'avènement de l'Autorité, toutes les pratiques non conformes à des élections intègres se dissiperont. La loi punira ceux qui s'immisceront dans les prérogatives dont l'Autorité a héritées des ministères de l'Intérieur, des Affaires étrangères et de la Justice concernant les élections", a-t-il déclaré.

Mourad Preure Expert Algérien dans le domaine pétrolier

dim, 22/09/2019 - 10:58
Video Add this: Playlist:

Agriculture biologique : l'intelligence des arbres au service de la production fruitière

dim, 22/09/2019 - 08:28
L'intelligence de la nature au service de la production fruitière? L'INRA teste dans la Drôme, en France, un verger expérimental bio, où chaque essence d'arbre défend sa voisine contre des ravageurs ou des champignons, dans l'espoir de se passer un jour de produits chimiques. Construit en cercles concentriques, le verger d'un hectare et demi devrait donner ses premiers fruits en 2020 au plus tôt. La forme ronde est destinée à protéger la production, pour  que les bio-agresseurs aient du mal à arriver jusqu'aux arbres du centre, explique la directrice adjointe du site. Les psylles, pucerons, mouches et chenilles gloutonnes qui visent les fleurs ou les fruits, mais aussi les maladies transmises par des spores ou des champignons microscopiques ne doivent pas pouvoir se déplacer ni se multiplier. Le cercle extérieur est une barrière végétale composée d'arbres hauts, châtaigniers ou noyers, faisant  office de brise-vent, et d'arbustes bas qui servent de gîte pour les rongeurs ou les  oiseaux. Le deuxième cercle est composé de plantes-pièges, des pommiers précoces et résistants destinés à « fixer » les pucerons qui auraient réussi à franchir la haie extérieure. Comme ils produisent tôt dans la saison, les pommes ne devraient pas être trop affectées par une éventuelle « tordeuse », une chenille parasite qui frappe au coeur de l'été. Vient ensuite une barrière végétale de figuiers, noisetiers, grenadiers, néfliers, kakis, framboisiers destinés à empêcher que les feuilles mortes des pommiers du cercle précédent ne migrent vers le centre. Les six rangs suivants, en spirale, alternent des arbres de fruits à noyaux et à pépins : abricotiers, pêchers, pruniers et pommiers. Les rangs ne sont pas uniformes, une série d'abricotiers voisine avec une famille de pêchers. Les variétés sont rustiques et peu sensibles aux ravageurs et maladies. Si, par exemple, le champignon "monilia", qui attaque la fleur de l'abricot, se développait, il ne pourrait pas affecter plus de quatre ou cinq arbres à la fois, puisque le pêcher voisin ne le craint pas. Même chose pour le pêcher, dont la « cloque », un autre champignon, laisse le pommier de marbre. Des abris à chauve-souris sont installés pour se débarrasser d'insectes indésirables. « Si on a trop de pucerons, on sèmera des féverolles à l'extérieur du cercle », explique-t-elle. Pour vaincre les campagnols qui prolifèrent et abîment les racines, des perchoirs ont été installés pour attirer des rapaces. De la luzerne, semée en inter-rang, est destinée à fertiliser le sol. Elle a la particularité de capter l'azote de l'air et de la transmettre dans le sol, évitant ainsi le recours à des engrais chimiques. Ce projet scientifique fait partie d'un vaste programme d'études sur le changement d'échelle de l'agriculture biologique, annoncé par l'INRA.

CHAN 2020 – Qualifications : Algérie – Maroc (0-0), les Verts tenus en échec

sam, 21/09/2019 - 22:53
La sélection nationale de football a été accrochée par son homologue marocaine (0-0) à l’occasion de la manche aller des éliminatoires du Championnat d'Afrique des nations (CHAN 2020), jouée ce samedi soir au stade Mustapha Tchaker (Blida). Face au tenant du titre, les Verts pouvaient aspirer à un meilleur résultat. La bande à Batelli a été la plus entreprenante, notamment en première période, sans toutefois parvenir à trouver la brèche dans la défense marocaine. En dépit de ce résultat, les chances algériennes demeurent intactes. Les camarades de Bendebka doivent se ressaisir lors de la manche retour de ce derby maghrébin aura lieu le 18 octobre prochain au Maroc.

Santé : le salaire des praticiens spécialistes au Sud multiplié par deux et demi

sam, 21/09/2019 - 20:56
Le Premier ministre, Noureddine Bedoui a annoncé, samedi à Alger, la multiplication par deux et demi du salaire des praticiens spécialistes de la santé publique exerçant dans les wilayas du Sud, par rapport à celui de ceux exerçant dans le Nord, outre la généralisation de la prime du service civil. Dans une allocution lue par le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Salah Eddine Dahmoune à l'ouverture de la Conférence nationale sur "le renforcement de la santé dans les wilayas du Sud et des Hauts plateaux", M. Bedoui a fait état également de "la généralisation de la prime du service civil avec l'attribution d'une allocation de 7% du salaire de base pour chaque jour de travail, à ajouter aux frais de mission, appliquée sur quinze jours environ/mois pour chaque fonctionnaire du secteur de la Santé concerné par cette activité". Dans le même contexte, M. Bedoui a annoncé la mise en place d'un système incitatif, au titre du PLF 2020, au profit des médecins privés, des pharmaciens et des laborantins désirant exercer au Sud, en bénéficiant, a-t-il dit, de différents mécanismes de soutien public, d'exonération de taxes et d'impôts, ainsi que de bonification de taux d'intérêts et d'autres facilitations pour l'accès au foncier. Qualifiant ces mesures d'"inédites", le ministre a affirmé qu'elles "améliorent l'attractivité des wilayas du Sud et des Hauts Plateaux, pour professionnels de la Santé qui doivent comprendre que leur avenir se construit également dans le Sud et non pas uniquement au Nord". Nous voulons à travers toutes ces mesures assurer une couverture sanitaire globale en vue de combler le déficit dans les différentes spécialités, alléger les souffrances des citoyens et leur éviter de parcourir de longues distances pour bénéficier de soins", a-t-il ajouté. Concernant l'amélioration de la qualité des prestations de santé prodiguées, le Premier ministre fait part "de la signature de 117 conventions de jumelage englobant toutes les spécialités dont 97 dans les régions du Sud et des Hauts Plateaux, outre "l'ouverture de 198 postes budgétaires pour l'accès à la formation spécialisée au profit des jeunes médecins généralistes en particulier, ceux âgés de moins de 40 ans, ayant assuré un service effectif pour une durée de 5 ans, au niveau de neuf wilayas du Sud, avec une moyenne de 22 postes pour chaque wilaya. Il s'agit des wilayas d'Adrar, Biskra, Bechar, Tamanrasset, Illizi, Tindouf, El-Oued et Ghardaïa, à condition que cette mesure touche neuf spécialités prioritaires et très demandées par les citoyens, à savoir: génécologie-obstétrique, réanimation et anesthésie, médecine interne, chirurgie pédiatrique, chirurgie orthopédique et traumatologique, imagerie médicale et radiologie, pédiatrie et chirurgie générale. APS

Ligue 2 – 5e journée : l’O Médéa seul aux commandes

sam, 21/09/2019 - 20:55

Photo du match RCR-MOB

L’Olympique de Médéa a pris seul les commandes du championnat national de Ligue 2, à la faveur de sa précieuse victoire acquise à domicile face au DRB Tadjenanet (2-0), co-leader, ce samedi à l’occasion de la 5e journée. Stoppée dans son élan lors de la précédente journée, suite à sa défaite concédée face à l’AS Khroub (2-0), l’OM a repris sa marche en avant de fort belle manière. Hôte du DRB Tadjenanet, la formation du Titteri a pu compter sur son meilleur canonnier, El Ghomari (48', 90+3), pour renouer avec la victoire et par la même occasion s’emparer seule de la première place au classement (12 pts).    En effet, le RC Arbaâ, autre co-leader, n’a pas réussi à se ressaisir lui aussi. Ezzerga a été dominé chez elle par l’AS Khroub (1-3), à la grande surprise générale. Cette défaite fait également les affaires du RC Relizane et du WA Tlemcen, tombeurs du MO Béjaïa (1-0) et de l’ASM Oran (2-0). Grâce à ces victoires, le RCR et le WAT montent sur le podium et se partagent la seconde place avec 10 unités chacun. L’OMA gagne enfin, l’USMH et la JSMB s’enfoncent Dans la seconde partie du tableau, l’OM Arzew a réussi à enregistrer son premier succès de la saison en disposant de l’USM El Harrach (2-1). En revanche, rien ne va plus pour le trio du bas du classement composé de l’USMH, de la JSM Béjaïa et de l’Amel Boussaâda. Les compagnons d'infortune enchainent les contre-performances et n’arrivent toujours pas à gagner. Les Harrachis ont été battus par l’OMA, la JSMB est tombée à la maison, battue par la JSM skikda (1-2), alors que l’AB a été tenue en échec par le MC Saïda (0-0). Résultats des rencontres : OM Arzew – USM Harrach 2 - 1 RC Relizane – MO Béjaïa 1 - 0 RC Arbaâ – AS Khroub 1 - 3 O Médéa – DRB Tadjenanet 2 - 0 JSM Béjaïa – JSM Skikda 1 - 2 A Boussaâda – MC Saïda 0 - 0 MC El Eulma – USM Annaba 0 - 0 WA Tlemcen – ASM Oran 2 - 0 Classement : # ÉQUIPE J PTS 1  O Médéa 5 12 2  RC Relizane 5 10 3  WA Tlemcen 5 10 4  DRB Tadjenanet 5 9 5  RC Arbaa 5 9 6  AS Khroub 5 9 7  JSM Skikda 5 8 8  ASM Oran 5 8 9  OM Arzew 5 8 10  MO Béjaïa 5 6 11  MC Saida 5 6 12  MC El Eulma 5 5 13  USM Annaba 5 4 14  A Bou Saada 5 3 15   JSM Béjaïa 5 2 16  USM El Harrach 5 1  

Pour une planète propre : l’Algérie lance sa campagne de nettoyage de l’environnement

sam, 21/09/2019 - 20:16

Une campagne de sensibilisation et d’initiation au nettoyage de la nature des déchets plastics est lancée samedi à travers le pays, à l’occasion de la Journée mondiale du nettoyage de l’environnement qui coïncide avec la date du 21 septembre de chaque année.

1200 tonnes de déchets produits chaque jour rien qu’Alger dont 80% de déchets en matière plastique déversés dans la nature à raison de 25 kg /personne à l’échelle nationale. Plus de détails dans le reportage de Sara Bachir de la chaine 3.

Chaine: Tags:

Tour de Chine II (3e étape) : Youcef Reguigui n'est plus leader

sam, 21/09/2019 - 20:07
Youcef Reguigui n’est plus leader du tour cycliste international de Chine II. L’Algérien a perdu son maillot jaune à l’issue de la 3e étape remportée ce samedi par le Costaricain, Kevin Rivera. Après un bon début de compétition, marqué par deux podiums et un maillot jaune, Reuigui a marqué le pas ce samedi en terminant à la 17e position de cette avant dernière étape disputée entre Mingshan et Mengding Mountain sur un tracé long de 104.7k. Le dernier mot de cette 3e course est revenu au Costaricain Kevin Rivera. Le coureur de la formation italienne de Androni Giocattoli-Sidermec a bouclé l’étape en 2:36:33. Il a devancé le Chinois Xianjing Lyu (2:36:37) et le Portugais José Fernandes (2:36:37). Au classement général, le maillot jaune quitte les épaules de l’Algérien pour atterrir sur celle du Chinois Xianjing Lyu (8:40:43). Ce dernier compte une seconde d’avance sur le Portugais José Fernandes (8:40:44) et 15 secondes sur le vainqueur du jour (8:40:58).   Pour sa part, Reguigui rétrograde à la 11e position avec 1 minute et 21 secondes de retard sur le nouveau leader. La 4e et dernière étape aura lieu ce dimanche à Mingshan sous forme de circuit fermé. Les 115 participants encore en lice doivent effectuer 9 tours pour boucler 91.2 km.

Des bénévoles à la chasse aux déchets pour nettoyer la planète

sam, 21/09/2019 - 19:50
Des milliers de bénévoles se sont lancés samedi dans une chasse aux déchets dans 163 pays pour la journée mondiale du nettoyage de la planète, au lendemain d'une manifestation pour le climat qui a réuni plus de quatre millions de jeunes dans le monde selon les organisateurs. Cette opération à l'échelle mondiale destinée à nettoyer des rues, des plages ou des bords de rivières pollués a commencé samedi matin aux îles Fidji, dans le Pacifique sud. Les ramasseurs y ont parcouru les plages situées à l'ouest de la capitale Suva, à la recherche de déchets, pneus ou pièces de voitures. Sur la célèbre plage de Bondi, à Sydney, les bénévoles ont ramassé dans le sable des mégots de cigarettes et des bouts de plastique. Près de Manille, environ 10.000 personnes ont rempli leurs sacs poubelles sur une longue plage située le long d'un cours d'eau très pollué. La pollution plastique est un problème majeur en Asie du Sud-Est, mais particulièrement aux Philippines, qui, avec la Chine, le Vietnam et l'Indonésie, figurent sur la liste des pays les plus touchés. En France, du port septentrional de Dunkerque aux rives de la Méditerranée, des milliers de bénévoles se sont mobilisés. Des agents du ministère français de l'Ecologie ont quant à eux sillonné dès vendredi le vaste parvis de la Défense, un quartier d'affaires aux portes de Paris, où ils ont ramassé 12.528 mégots de cigarettes en deux heures, a twitté le ministère. En Estonie, le pays d'origine du mouvement, 10.000 enfants, de 120 écoles et jardins d'enfants, ont passé la semaine à nettoyer les forêts proches de chez eux. Samedi, 30.000 personnes ont participé au mouvement dans ce pays balte. En 2018, plus de 17,7 millions de citoyens dans 157 pays avaient participé à cette opération, organisée depuis 2008 par l'ONG Let's Do It Foundation ("Fondation Faisons-le"). Seuls 9% des neuf milliards de tonnes de plastiques que le monde a au total produites ont été recyclées, selon un rapport de l'ONU datant de 2018.

Pages