La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 2 heures 48 min

13e journée : l’OM tombe à Oran, les mal-classés réagissent

mer, 20/11/2019 - 20:11

Photo du match MCS-DRBT

L’Olympique de Médéa, leader du championnat national de Ligue 2, s’est incliné sur la pelouse de l’ASM Oran (1-0), à l’occasion de la 13e journée disputée ce mercredi. De son côté, le WA Tlemcen n’a pas raté cette opportunité pour réduire l’écart avec l’OM en disposant de l’USM Annaba (2-1).   La belle série de six matchs sans défaite (5 victoires, 1 nul) de l’Olympique de Médéa a pris fin à Oran. Le leader de la L2 a subi la loi des gars de M’dina Jdida vainqueurs sur le plus petit des scores (1-0), sur une réalisation de Hitala (14’). Ce succès permet à l’ASMO (5e) de porter son total à 20 unités et par la même occasion recoller au peloton de tête. Quant à lui, l’OM est premier avec 28 points. Toujours à l’Ouest du pays, le WA Tlemcen ne s’est pas fait prier pour profiter du faux pas du leader. Hôtes de l’USM Annaba, les Widadis n’ont eu besoin que d’une demi-heure pour plier la partie grâce à Touil (15’) et Benbouleid (27’). Néanmoins, le Widad s’est fait peur en toute fin de partie après la réduction du score des visiteurs (2-1). Dauphins de l’OM, les protégés de Azziz Abbès comptent désormais trois points de retard sur le leader (2e – 25 pts), tandis que l’USMAn occupe la 13e position avec 15 points. Débuts réussis pour Kouider et Ifticene A Saïda, la première sortie de Hamdad Kouider à la tête de la barre technique du MCS a été couronnée de succès. Les Saïdis ont battu le DRB Tadjenanet (1-0) et se sont offert une bonne bouffée d’oxygène (9e – 17 pts). De son côté, la JSM Skikda est revenue de loin face à l’AS Khroub (2-1). Dans ce derby de l’Est, le V Noir a été cueilli à froid à la suite du but de Bouchouareb scoré à la 3e minute. Il a fallu attendre les vingt dernières minutes pour assister au retour des Skikdis grâce au doublé de Zioueche (72’, 79’). A l’image de Kouider, Younes Ifticene, nouvel entraineur du JSMS (6e – 19 pts), a réussi lui aussi sa première sortie. L’USMH et la JSMB renouent avec le succès Dans le bas du classement, l’USM El Harrach et la JSM Béjaïa ont réussi à stopper l’hémorragie après une longue période de disette. Occupant respectivement la dernière (16e – 9 pts) et l’avant-dernière place (15e – 10 pts), le premier a pris le meilleur sur le MO Béjaïa (1-0), alors que le second a réalisé l’essentiel, également, contre le RC Relizane (1-0). Pour sa part, l’Amel Boussaâda (14e – 14 pts) n’a pas pu à faire comme les autres mauvais élèves de la Ligue 2, tenu en échec par le RC Arbaâ (0-0).      A noter que l’unique victoire réalisée à l’extérieur lors de cette 13e manche est à mettre à l’actif du MC El Eulma. Babia est allé damer le pion au promu, l’OM Arzew (1-0) grâce à la réalisation de Mebari (38’). Résultats complets des rencontres : OM Arzew - MC El Eulma 0 - 1 Amel Boussaâda - RC Arbaâ 0 - 0 ASM Oran - Olympique Médéa 1 - 0 MC Saïda - DRB Tadjenanet 1 - 0 JSM Skikda - AS Khroub 2 - 1 USM El Harrach - MO Béjaïa 1 - 0 JSM Béjaïa - RC Relizane 1 - 0 WA Tlemcen - USM Annaba 2 - 1 Classement : # ÉQUIPE J PTS 1  O Médéa  13 28 2  WA Tlemcen 13 25 3  RC Relizane   13 21 4  RC Arbaâ 13 21 5  ASM Oran 13 20 6  JSM Skikda 13 19 7  MC El Eulma 13 18 8  AS Khroub 13 18 9  MC Saïda 13 17 10  DRB Tadjenanet 13 16 11  MO Béjaïa 12 16 12  OM Arzew 13 16 13  USM Annaba 13 15 14  A Bousaâda 13 14 15  JSM Béjaïa 12 10 16  USM El Harrach 13 9    

Ligue 1 et 2 : les dates de la fin de la phase aller connues

mer, 20/11/2019 - 15:43
La phase aller du championnat de Ligue 1 prendra fin le 18 décembre prochain avec le déroulement de la 15e et dernière journée, selon le programme publié mardi soir par la Ligue de football professionnel (LFP). D’autre part, la dernière journée de la phase aller de la Ligue deux se déroulera le 14 décembre, selon la même source. Les dates des prochaines journées des championnats de Ligue 1 et de Lige 2 jusqu’à la fin de la phase aller. Ligue 1 : 11e journée : 23 et 24/11/2019 12e journée : 30/11/2019 13e journée : 07/12/2019   14e journée : 14/12/2019 15e journée : 18/12/2019 Ligue 2 : 13e journée : 20/11/2019 14e journée : 07/12/2019 15e journée : 14/12/2019

740 milliards de centimes de déficit pour 10 clubs examinés

mer, 20/11/2019 - 15:00
Dix clubs sur les 16 composant la Ligue 1 professionnelle de football ont un déficit estimé à 740 milliards de centimes, selon des examens effectués par la Direction de contrôle de gestion et des finances (DCGF), tirant la sonnette d'alarme sur la situation du ballon rond en Algérie qui constitue un "gouffre financier". "Dix (10) SSPA ont remis divers documents comptables, cinq (05) n’ont pas encore procédé au dépôt. Une (01) n’a pas répondu malgré de multiples relances. L’exploitation de documents des dix clubs indique que le football national est un gouffre financier. Les déficits colossaux et récurrents interpellent quant à la gestion archaïque et chaotique de la majorité des SSPA", s'alarme la Fédération algérienne (FAF) mercredi sur son site, se basant sur un bilan préliminaire établi au 31 décembre 2018. Outre le volet financier, la DCGF a fait un constat alarmant aussi sur la situation administrative des pensionnaires de l'élite : "Aucun club n’a respecté les dispositions des articles 34 et 35 de l’arrêté du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) du 01/09/2010 (organigramme) qui sont obligatoires. A l’exception de deux clubs, les documents exigés par la DCGF, repris dans l’article 15 du même arrêté, n’ont pu être fournis en totalité pour diverses raisons". Pis encore, la DCGF a regretté le fait qu'aucun club professionnel "n’a remis la totalité des documents exigés par la DCGF et repris par les textes réglementaires. La majorité des clubs n’ont pas de bilan pour l’exercice 2018 et ce pour des raisons diverses", alors que sur le plan des obligations fiscales et parafiscales, "seuls trois clubs remplissent leurs obligations". Evoquant l'aspect de la maîtrise des procédures, la DCGF a souligné qu'aucune SSPA de la Ligue 1 "ne maîtrise les procédures d’organisation et de délais de remise des documents ou de réunions des instances décisionnelles telles que le conseil d’administration, l’assemblée générale ordinaire ou l’assemblée générale extraordinaire". Imposée déjà depuis quelques années pour l'ensemble des clubs professionnels, la cotisation sociale n'est assurée pour le moment que par un club, selon le rapport : "Aucune autre SSPA ne s’acquitte du paiement des cotisations sociales de ses salariés (joueurs, entraîneurs et administratifs), ainsi que des impôts directs qui en découlent (IRG), en contradiction avec l’article 5 alinéa 9 de l’arrêté du 01/07/2010 et du décret exécutif 15-73 du16 février 2015 déterminant les dispositions applicables au club sportif professionnel et fixant les statuts-types des sociétés sportives commerciales". Enfin, la DCGF a relevé "l’incohérence" concernant la situation précise de blocage ou d’ouverture du capital social des SSPA. "Dans le cas où le Club sportif amateur (CSA) est actionnaire majoritaire au sein du conseil d’administration, il peut proposer à son assemblée générale soit la dissolution de la société (après le constat du caractère "revolving" du déficit) soit la recapitalisation de la SSPA. Or, l’article 06 du décret exécutif 15-74 de 2015 sur le CSA interdit les transferts de fonds du CSA vers la SSPA (sans avis des autorités qui financent le CSA). Il y a lieu dans ce cas de lever cette contradiction", conclut le bilan préliminaire de la DCGF. APS

L'innovation s'invite à la 4ème édition du Salon "Logistica" à Alger

mer, 20/11/2019 - 13:41
La 4ème édition du Salon international du transport et de la logistique (Logistical-2019), en cours à Alger, se distingue par une forte participation de start-up et d'entreprises innovatrices. Parmi la soixantaine d'entreprises, publiques et privées, présentes au Salon "Logistica-2019", animé du 18 au 21 novembre au Palais des expositions (Pins maritimes), figurent de nombreuses start-up et entreprises innovatrices, montées par de jeunes porteurs de projets. Parmi ces entreprises, une start-up spécialisée dans les réseaux informatiques et les nouvelles technologies de l'information et la communication (TIC), lancée en avril 2019 par deux jeunes porteurs de projets, baptisée "Opticharge" et s’active dans le domaine des transports et de la logistique. Cette micro-entreprise a mis en place une plateforme électronique permettant de relier les expéditeurs et les transporteurs de marchandises en temps réel à travers une application mobile et un site web. Le but de cette solution innovante est de créer une connexion entre les différents acteurs (usines, transporteurs, livreurs, démarcheurs), de repérer les opportunités de transport offertes et donc faciliter et réduire le coût du transport, a expliqué à l’APS le co-fondateur de l'entreprise, Ahmed Badaoui. "Les transporteurs reviennent souvent vides après avoir livré la marchandise, notamment sur les langues distances, donc, cette application offre l’opportunité de trouver un autre expéditeur à proximité du dépôt de la première livraison et revenir avec une nouvelle marchandise", a-t-il expliqué. Estimant que les coûts de transport de marchandises étaient "chers" en Algérie, M. Badaoui a affirmé que l’application a permis de réduire les frais de 30 à 40% sur des expériences déjà réalisées depuis son lancement. Cette start-up gère actuellement un portefeuille de 150 livreurs possédant une flotte de plus de 2.000 semi-remorques et une centaine d’entreprises expéditrices (usines) à travers le territoire national. Interrogé sur les difficultés rencontrées, cet ingénieur a souhaité "la simplification des procédures pour pouvoir travailler avec les entreprises publiques", affirmant que la plupart des adhérents sont des entreprises privées activant dans les industries du ciment, de l’agro-alimentaire, du papier et des produits hygiéniques. Présente au même salon, une autre entreprise, spécialisée dans le domaine de la logistique, a également présenté une solution innovante de construction d’unité de fabrication et entrepôt de stockage sur port sec ou maritime à usage temporaire ou durable avec comme matière première la charpente en PVC. Permettant de réduire les coûts et délais de réalisation, cette solution permet rapidité d’exécution et d’installation, adaptabilité à la majorité des natures de sols et aux conditions climatiques, mais également une mobilité des infrastructures réalisées, car démontables et transférables, a expliqué le responsable marketing et communication de l’entreprise Astalavista, Khalil Dahane. Selon lui, de plus en plus d’opérateurs recourent à ce genre de solution pour construire des entrepôts de stockage, ce qui leur permet de réduire les coûts, mais également investir moins et gagner du temps, ajoutant que la qualité des produits proposés répond aux normes internationales avec un taux d’intégration local de 50%. Cette technique permet à l'entreprise de construire des bâtiments industrielles et entrepôts de stockage jusqu'à 25 mètres de hauteur, 80 mètres de largeur et un nombre indéfini en longueur, selon les besoins des opérateurs, sans recourir au génie-civile. Elle permet également la réalisation de structures avec l'isolation thermique pour chambres froides ou des espaces chauffés comme c'est le cas du stockage de la banane. A rappeler que "Logistical-2019" permet aux différents acteurs intervenant dans la chaine logistique et le transport de marchandises d’exposer leurs offres de services. Il est organisé avec l’objectif d’offrir l’opportunité pour les opérateurs économiques d’améliorer leur maitrise en tant qu'acteurs de la chaine logistique et des transports, de créer des synergies avec d’autres professionnels et rencontrer de nouveaux clients. Le salon permet également aux entreprises publiques et privées de consolider leurs réseaux existants en élargissant leur maîtrise des coûts de gestion logistique dans un espace de compétition et d’offrir des prestations induites par les récentes modifications des modes et techniques de transports existantes déployées par des leaders internationaux.    

Syrie: onze militaires tués dans des raids nocturnes israéliens

mer, 20/11/2019 - 11:48
Onze militaires ont été tués dans des raids nocturnes israéliens à Damas et dans sa banlieue contre des positions des forces de l'armée syrienne et ses soutiens, a rapporté mercredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). La même source a aussi fait état de quatre civils blessés dans ces raids, dont trois sortis des décombres après la destruction de leur maison par une frappe. Ces raids israéliens ont notamment visé l'aéroport militaire de Mazzé à Damas, où "des batteries anti-aériennes appartenant à l'armée syrienne ont été détruites", a ajouté l'ONG syrienne. L'armée israélienne a indiqué avoir mené une série de frappes aériennes de "grande ampleur" contre des sites militaires en Syrie. Depuis le début en 2011 du conflit en Syrie, Israël bombarde régulièrement des positions relevant des autorités syriennes.

Said-Mokhtar Mediouni à la Radio : « l’élection présidentielle ne sera que le début d’une solution » contre le chaos programmé

mer, 20/11/2019 - 11:44
Sans une sortie de crise d’une manière sécurisée et civilisée par les urnes, l’Algérie peut aller tout droit vers le chaos. C’est là la conviction profonde de l’invité de la Radio ce matin, M. Said-Mokhtar Mediouni, expert et analyste politique. Il explique que « l’instabilité politique ne peut produire que le chaos et les exemples sont autour de nous ». « C’est justement pour parer à ces risques que l’ANP a, dès le départ, insisté sur la constitutionnalité des choses pour rester un Etat débout et écouté de par ses institutions », dit-il. A la remarque que ses propos peuvent être interprétés comme une tentative de faire peur aux Algériens, M. Mediouni rétorque qu’on a toujours demandé « de dire la vérité aux Algériens, eh bien, celle d’aujourd’hui c’est bien celle-là (…) Le chemin le plus sûr de sortie de crise reste la voie de l’élection d’un président de la République ». Il se dit en même temps interpellé par le fait que ceux qui rejettent et le dialogue et les élections, ne proposent curieusement en contrepartie aucune autre alternative. S’exprimant ce matin lors de l’émission L’invité de la rédaction, M. Mediouni précise que « l’élection n’est pas la solution en elle-même, mais elle ne sera que le début de la solution ». Elle ne sera qu'une étape permettant à l’Algérie de dépasser sa crise politique et « assurant la stabilité de ses institutions ».  A ceux qui rejettent la tenue des élections optant pour une période de transition, il rétorque que « les périodes de transition sont des tunnels dans lesquels on rentre, mais on ne sait jamais quand est-ce qu’on n’en ressort, avec toutes les dérives que cela présente ». « Nous sommes déjà passés par des périodes de transition dans la douleur et le sang, chose qu’on ne veut pas reproduire, on ne veut pas être de mauvais élèves de l’histoire qui n’apprennent pas leurs leçons », explique-t-il. 

Monoxyde de carbone : cet ennemi qui décime des familles entières

mer, 20/11/2019 - 11:37
Le monoxyde de carbone tue chaque année des dizaines de personnes en Algérie. L’année dernière, 118 personnes sont mortes asphyxiées et 1849 autres personnes sont incommodées par le monoxyde de carbones émanant des appareils de chauffage», selon un bilan de la Protection civile. Pour cette année, alors que la période du froid ne fait que commencer, plusieurs incidents ont été signalés. Rien que durant les dernières 24 heures, les services de la protection civile ont secouru Treize (13) personnes suite à l’émanation du monoxyde de carbone. Ces accidents qui, parfois, déciment des familles entières, font craindre le pire au point que certaines personnes préfèrent, plutôt, rester dans le froid que de mettre en marche ces appareils de chauffage, réputés pour être défectueux et dangereux. C’est, du moins, la précaution prise par Fatma Zohra, une mère de famille interviewée par la journaliste de la Radio Chaine 3. «Je préfère ne pas utiliser mon chauffage à gaz, parce que j’ai entendu dire qu’ils ont des défauts de fabrication», témoigne-t-elle.   Rester dans le froid ? Ce n’est certainement pas la solution idoine. Les spécialistes recommandent de faire recours aux spécialistes à l’achat et à l’installation de ces appareils. Des campagnes de sensibilisation sont menées, chaque hiver par les pouvoir public pour sensibiliser les familles aux contrôles de leurs appareils de chauffage et surtout à la nécessité d’aérer leur foyer.  Ces campagnes n’ont malheureusement pas l’effet escompté puisque le nombre de victime du monoxyde de carbone ne baisse toujours pas. Une lutte en amont doit être menée pour sévir contre vente d’appareils de chauffage défectueux…

Saïd Mediouni mokhtar Expert et analyste politique

mer, 20/11/2019 - 11:13
Video Add this: Playlist:

Cyclisme : une épreuve pour les jeunes le 22 novembre à Constantine

mar, 19/11/2019 - 15:21
Une course cycliste pour des athlètes des catégories minimes, cadettes et juniors se déroulera le 22 novembre à Constantine, a annoncé mardi la Fédération algérienne de la discipline, coorganisatrice de cet évènement avec la Ligue de Constantine. "Le départ de cette course sera donné à 8h00, devant le siège de l'APC d'Ouled Rahmoune" a ajouté l'instance fédérale dans un bref communiqué, en précisant que le tracé du parcours passera par Ouled Rahmoune, El Guerrah, Guettar El Aiche et El Khroub, avant de revenir au point de départ. "Les cadets et les juniors devront parcourir 50 km, alors que les minimes ne seront concernés que par une distance de 30 km", a encore précisé la FAC. APS

Identification de deux terroristes parmi les trois abattus à Tipaza

mar, 19/11/2019 - 13:42
Deux terroristes, parmi les trois neutralisés suite à l'opération menée durant la période du 3 au 6 novembre 2019, par des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP) dans la commune de Damous (Tipaza), ont été identifiés, indique mardi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). "Dans le cadre de la lutte antiterroriste et suite à l'opération menée durant la période du 3 au 6 novembre 2019, par des détachements de l’ANP dans la localité de Djebel El Riacha, commune de Damous, wilaya de Tipaza/1ère Région militaire et qui a permis la neutralisation de trois (03) terroristes et la saisie d'un lot d'armement et de munitions, il a été procédé à l'identification de deux (2) d'entre eux. Il s'agit en l'occurrence des dénommés Mohamed Merrouch dit +Abou El-walid+ et El-Djilali Berkech, qui avaient rallié les groupes terroristes, respectivement, en 1991 et 1995", note la même source. Dans le même contexte, un détachement de l’ANP "a découvert, le 18 novembre 2019, lors de l'opération de fouille et de ratissage toujours en cours, dans la localité de Abdelmadjid, commune de Ammoura, wilaya de Djelfa/1ère RM, un (1) abri pour terroristes contenant une (1) bombe de confection artisanale et une quantité de munitions s'élevant à 200 balles, tandis que d'autres détachements de l'ANP ont arrêté, en coordination avec les services de la Sûreté nationale, trois (3) éléments de soutien aux groupes terroristes à Blida/1ère RM et Skikda/5èmeRM". Dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, et lors d’opérations distinctes menées à Tamanrasset, Bordj Badji Mokhtar et In Guezzam/6ème RM, des détachements de l'ANP "ont intercepté 13 personnes et saisi cinq (5) véhicules tout-terrain, quatre (4) groupes électrogènes, quatre (4) marteaux-piqueurs, 900 grammes de TNT, des outils de détonation, ainsi que 19 quintaux de denrées alimentaires destinés à la contrebande", ajoute la même source.

Jugées légitimes par le ministère : les revendications des enseignants du primaire réitérées

mar, 19/11/2019 - 12:11

Ph.DR

Les enseignants du primaire ont observé, hier lundi, devant l'annexe du ministère de l'Education nationale à Alger un sit-in de protestation pour réclamer la satisfaction de leurs revendications professionnelles et pédagogiques. La grève à laquelle a appelé la Coordination nationale des enseignants du primaire a été diversement suivie, les cours ayant été dispensés normalement dans certaines écoles primaires alors que les élèves d'autres établissements ont été renvoyés chez eux, rapporte l'APS. «Nous avons décidé de durcir notre mouvement de protestation en observant dès aujourd'hui trois jours de grève», a fait savoir Lyès Cherrad, membre de la Coordination nationale des enseignants du primaire qui a participé au sit-in, soulignant l'attachement des enseignants protestataires au dialogue à condition qu'il se fasse avec «le ministre en personne ou un de ses représentants». Concernant leur plateforme de revendications, il a précisé qu'il s'agissait notamment de la consécration de l'équité entre les enseignants des trois paliers de l'éducation en termes de classification et de volume horaire et de la révision des méthodologies d'enseignement, soit par l'introduction de la spécialisation dans le cycle primaire pour un enseignement qualitatif aux normes internationales, ou bien par la refonte du programme scolaire». Le ministère de l'Education nationale avait qualifié les revendications pédagogiques et professionnelles des enseignants de «légitimes», affirmant qu'«elles doivent être traitées dans le cadre d'un dialogue associant les représentants des enseignants et l'administration centrale du secteur ». APS 

Accidents de la route : de la responsabilité des auto-écoles

mar, 19/11/2019 - 11:47

Ph.DR

L’hécatombe se poursuit sur nos routes. Chaque semaine, des chiffres qui donnent froid dans le dos sont dévoilés dans les bilans des différents services de la sécurité routière. Rien que durant les dernières 24 heures, 6 personnes sont mortes dans 5 accidents de la circulation, selon la Protection civile. En période hivernale, le nombre d’accidents et de victimes augmentent davantage, avertissent les spécialistes. Said, conducteur et responsable d’une auto-école rappelle sur les ondes de la Chaine 3 qu’en hiver avec «la chaussé est humide, la visibilité est très restreinte», les automobilistes doivent être plus vigilants. Mais faut-il porter la responsabilité des accidents aux seuls conducteurs ? Said revient, à ce propos, sur un autre facteur qui n‘est pas des moindre, mais ignoré par les spécialistes. Il s’agit de la qualité de la formation dispensée au niveau des auto-écoles. «Ça fait longtemps que les agréments sont distribués comme des petits pains», déplore-t-il en appelant à la création de «vraie école de formation à la conduite qui seront gérée par l’Etat». Ecoutez le reportage d’Ahcène Chemache de la radio Chaine 3

Abdelhak Lamiri Docteur en économie

mar, 19/11/2019 - 11:32
Video Add this: Playlist:

Libye : l'émissaire de l'ONU s'insurge contre les ingérences étrangères

mar, 19/11/2019 - 11:31
L'émissaire de l'ONU pour la Libye a exhorté les puissances étrangères à respecter l'embargo sur les armes en Libye, estimant par ailleurs qu'un raid aérien lundi contre une usine en banlieue sud de Tripoli pourrait constituer un crime de guerre. Ghassan Salame a accusé, sans les nommer, plusieurs pays d'aggraver la crise en Libye, lors d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies à New York. Il a déclaré qu'une attaque contre une usine fabriquant des biscuits dans la région de Wadi Rabi lundi avait fait 10 morts, et «pourrait constituer un crime de guerre». Plus tôt dans la journée, le ministère de la Santé libyen avait évoqué un bilan d'au moins 7 morts. Lors de son intervention, l'émissaire s'en est très vivement pris aux «acteurs extérieurs» qui mènent des frappes de drones, augmentant selon lui  les pertes civiles, et a ajouté que le nombre croissant de mercenaires ne faisait qu'aggraver le conflit. «Les dangers et conséquences directes des interférences étrangères sont de plus en plus évidents», a déclaré Ghassan Salame, parlant d'une «course contre le temps» pour pouvoir arriver à une résolution du conflit. L'émissaire a ainsi appelé les puissances étrangères à adhérer à l'embargo sur les armes imposé à la Libye depuis 2011. Selon un rapport confidentiel d'experts de l'ONU, la Jordanie, la Turquie et les Emirats arabes unis ont violé cet embargo. Ces pays «ont fourni des armes de manière régulière et parfois flagrante sans vraiment d'efforts pour en dissimuler la provenance», soulignent les experts dans ce rapport qui porte sur une période d'un an. Selon des diplomates, la Jordanie est notamment accusée d'avoir formé des troupes du maréchal Khalifa Haftar, qui a déclenché en avril une offensive militaire pour s'emparer de Tripoli. Les Emirats arabes unis, autre soutien du maréchal, sont soupçonnés d'avoir utilisé des avions-bombardiers au profit de ses troupes. Selon M. Salame, l'Armée nationale libyenne (ANL) autoproclamée du maréchal Haftar utilise de plus en plus de bombes non guidées lors de frappes sur des zones très peuplées à Tripoli. «A notre avis, les infrastructures et opérations de drone sont facilitées par des parties extérieures», a-t-il dit. APS

Assurances : plaidoyer des experts pour une assurance contre les nouveaux risques

mar, 19/11/2019 - 11:03
Des experts en assurance ont plaidé, lundi à Alger, pour un partenariat entre les compagnies d'assurance nationales et des sociétés internationales spécialisées, et pour la mise en place de contrats adaptés à l'assurance contre les nouveaux risques, notamment ceux liés à la numérisation. Lors d'un séminaire au profit des dirigeants des entreprises sur le thème : «L'Assurance entre innovation et accompagnement», organisé par la Compagnie d'assurances des hydrocarbures «CASH», les participants ont préconisé d'opter pour des partenaires classés, qui prennent en charge le remboursement de la valeur des dégâts d'une certaine catégorie de client, qui parfois, dépassent le capital de la compagnie d'assurance contractante. Dans ce cadre, M. Abdellah Bidaoui, Directeur général du Bureau régional Asie du réassureur «Kuwait Re» (Kuwait Réinsurance compagny) a indiqué que les compagnies nationales sont obligées, au vu des nouveaux risques qui requièrent des contrats adaptés, de recourir à la coopération avec de compagnies mondiales classées.  De son côté, M. Boudjigha Sofiane, expert en assurance, a précisé que ce procédé passe par la conclusion de contrats de réassurance avec les partenaires, qui permettent au client de reprendre rapidement son activité. Les participants ont évoqué les nouveaux risques en matière de numérisation et de nouvelles technologies, à l'instar des crimes cybernétiques. A ce propos, le directeur des opérations techniques de CASH Assurance, Mehdi Chelouche a expliqué que  la compétence d'une compagnie d'assurance est évalué par sa capacité à répondre lorsque le client est exposé à un sinistre quelconque. Il a ajouté qu'avec la recrudescence des risques au niveau mondial, notamment naturels et l'emergence des risques de la numérisation, des nouvelles technologies et de gestion, il est désormais impératif d'élargir les produits d'assurance et d'agrandir le cercle des partenaires.  L'expert a affirmé, par ailleurs, que la cybercriminalité était une menace pour 50% des entreprises nationales, dont 27% pour des défaillances internes. Au niveau international, des pertes financières estimées à 166 milliards de dollars ont été enregistrées en 2018, dont 77 milliards de dollars de pertes liées à des biens assurés. Les experts ont mis l'accent sur l'importance du développement du capital humain et de l'amélioration de la qualité des formateurs en matière d'assurance, notamment pour les risques du marché et le domaine des affaires. APS

Affaire des 20 personnes arrêtées lors des marches populaires : le verdict reporté à la semaine prochaine

mar, 19/11/2019 - 10:43

Ph.DR

Le tribunal de Sidi M'hamed (Cour d'Alger) a décidé, lundi, de reporter à la semaine prochaine, le verdict dans l'affaire des vingt (20) personnes arrêtées lors des marches du Hirak populaire pour «atteinte à l'unité nationale».  Le président de l'audience a décidé de renvoyer le prononcé du jugement après avoir entendu les mis en cause, dont 11 sont placés en détention provisoire et 9 autres sous contrôle judiciaire.  Pour sa part, le ministère public a requis une peine de deux ans de prison ferme assortie d'une amende de 100.000 DA. La défense a boycotté l'audience en raison de «disparités dans les jugements rendus à l'encontre d'autres mis en cause, poursuivis pour les mêmes chefs d'inculpation et pour les mêmes faits», a précisé l'avocat Lakhlef Cherif. APS 

Ministère de l'Education nationale : le calendrier des compositions du 1er trimestre inchangé

mar, 19/11/2019 - 10:24
Le ministère de l'Education nationale a affirmé, lundi, qu'aucun changement n'est intervenu dans le calendrier des compositions du premier trimestre, a indiqué un communiqué du ministère. «Des médias ont relayé des informations faisant état de changements dans le calendrier des compositions du premier trimestre de l'année scolaire en cours», a rappelé le ministère, assurant, dans ce sens, qu'aucun changement n'est intervenu dans les dates des compositions, et ce, conformément à l'instruction ministérielle numéro 720 du 5 novembre 2019».  Tout en remerciant les médias pour l'intérêt porté pour l'Education, le ministère a affirmé être à leur disposition pour vérifier toute information et leur fournir les informations justes.

Yémen : les Houthis s'emparent d'un bateau en mer Rouge

mar, 19/11/2019 - 07:41
Les insurgés Houthis du Yémen se sont emparés, dimanche en mer Rouge, d'un navire remorquant une plateforme de forage, a indiqué, lundi, un site de suivi du trafic maritime, évoquant un bateau battant pavillon Saoudien. « Dimanche, alors que le remorqueur Rabigh-3 naviguait dans le sud de la Mer Rouge, il a été détourné et fait l'objet d'un vol à main armé de la part d'éléments terroristes affiliés à la milice Houthie », a déclaré le porte-parole de la coalition militaire conduite par l'Arabie Saoudite, Turki al-Maliki, repris par l'agence Saoudienne SPA. « Le navire remorquait une plateforme de forage appartenant à une entreprise Sud-Coréenne », a-t-il ajouté, sans préciser à quel pays appartenait le bateau et combien de membres d'équipage s’y trouvaient à bord. La saisie du navire intervient alors qu’un climat moins tendu semblait s’établir entre les Houthis et l'Arabie saoudite, laquelle intervient, depuis 2015 au Yémen, pour soutenir le gouvernement face aux rebelles qui s'étaient notamment emparés de la capitale Sanaa. Un dirigeant Houthi, Mohammad al-Houthi, a reconnu la saisie du navire au large du Yémen, évoquant une « affaire suspecte ». « Les garde-côtes Yéménites tentent de déterminer s'il appartient aux agresseurs ou à la Corée du Sud », a-t-il dit sur Twitter. « S'il appartient à la Corée du Sud, il sera libéré après des démarches légales.  Nous rassurons tout le monde, il ne faut pas qu'ils s'inquiètent à propos de l'équipage », a-t-il ajouté. Il reste que le Yémen est dévasté par un conflit opposant depuis 2014. Selon diverses organisations humanitaires, celui-ci a entrainé la mort des dizaines de milliers de personnes, essentiellement des civils, depuis l'intervention, en 2015, de Ryad à la tête d'une coalition militaire. Environ 3,3 millions de personnes sont toujours déplacées et 24,1 millions, soit plus des deux tiers de la population, ont besoin d'assistance, selon l'ONU, laquelle a qualifié le conflit au Yémen de pire crise humanitaire dans le monde.                

Journée africaine de la statistique: l’ONS organise des "Portes ouvertes" à Alger

lun, 18/11/2019 - 16:34
Des "Portes ouvertes" ont été organisées, lundi à Alger, par l'Office national des statistiques (ONS) pour faire connaitre l'importance des statistiques officielles et créer un espace de dialogue entre producteurs et utilisateurs de ces données. S'inscrivant dans le cadre de la célébration de la Journée africaine de la statistique, cette initiative vise à "faire connaître les statistiques officielles, leur disponibilité et leur accessibilité. Elle se veut aussi un espace de dialogue entre producteurs et utilisateurs de ces statistiques officielles", a expliqué à l'APS le directeur des publications, de la documentation et de la diffusion à l'ONS, Hocine Bournane. L'organisation des "Portes ouvertes" est motivée par le fait que "les processus statistiques doivent répondre aux exigences et aux attentes de la société en matière d'actualité des données, leur précision et leur pertinence, afin d'obtenir des améliorations de "qualité" comme le préconisent toutes les recommandations internationales en la matière", a-t-il soutenu. Lors de cette manifestation, tenue au siège de l'ONS, les visiteurs, dont des universitaires et des représentants des médias, ont reçu des explications sur le processus de production de la statistique et sa publication. Les visiteurs ont également visionné des vidéos présentant l'Office et reçu des dépliants comportant un jeu d'indicateurs économiques et sociaux sur les années les plus récentes, ainsi que des publications produites par l'ONS. La rencontre a été l’occasion, également, d'informer le grand public sur le 6ème Recensement de la population et de l'habitat que l'ONS compte lancé en 2020 (RPH 2020). La Journée africaine de la statistique, célébrée le 18 novembre de chaque année, est célébrée cette fois-ci sous le thème: "Tout le monde compte: des statistiques de qualité pour une meilleure gestion des déplacements forcés en Afrique". Ce thème correspond à celui de la 32ème session ordinaire de l'Assemblé de l'Union Africaine (UA), qui s'est tenue à Addis-Abeba (Ethiopie) les 10 et 11 février 2019, "année des refugiés, des rapatriés et des déplacés internes: vers des solutions durables au déplacement forcé en Afrique", selon la même source. Cet évènement africain a été adopté en mai 1990 par la 16ème réunion de la Conférence des ministres africains chargés de la planification et du développement économique de la Commission économique pour l’Afrique. La Journée africaine de la statistique, célébrée tous les ans depuis 1993, ambitionne de sensibiliser les peuples du continent sur l'importance du rôle des statistiques dans tous les aspects de la vie sociale, politique et économique en Afrique et dans le monde. APS

Football: la JSK présente sa première recrue hivernale, le Libyen Al-Tubal

lun, 18/11/2019 - 15:58
La JS Kabylie a présenté lundi sa nouvelle recrue hivernale, le Libyen Mohamed Abdullah Abdussalam Al-Tubal, lors d’un point de presse organisé au siège du club à Tizi-Ouzou. Agé de 26 ans, l’ancien milieu de terrain offensif de l’Ittihad Tripoli, de l'ES Tunis et d'Al-Sadd du Qatar, qui compte 35 sélections en équipe nationale, a signé pour trois années avec les "Jaune et Vert". Assurant avoir été contacté par plusieurs équipes algériennes et tunisiennes, mais "opté pour la JSK qui a une grande notoriété continentale", Al-Tubal a espéré "être à la hauteur des attentes du président et des supporters du club", ajoutant n’avoir rencontré aucune difficulté lors des négociations avec la direction des "Canaris". Al-Tubal, qui possède déjà une licence africaine toujours en cours avec l’Ittihad Tripoli, ne pourra pas participer avec la JSK à la phase de poules de la Ligue des champions d'Afrique, souhaitant gagner un titre national avec le club du Djurdjura pour pouvoir jouer avec lui une compétition continentale la saison prochaine. S’agissant du renforcement de l'effectif du club lors du prochain mercato hivernal, aucune information officielle n’a été donnée, à l’occasion, par la direction des "Canaris" qui vise cependant, a-t-on indiqué dans l’entourage du club, deux joueurs défensifs dont l’identité n’a pas été révélée. APS

Pages