La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 2 heures 26 min

Ligue 1 (mise à jour) : l'ASO Chlef et l'USMA se neutralisent 0-0

lun, 20/01/2020 - 20:49
L'ASO Chlef et l'USM Alger ont fait match nul (0-0), pour le compte de la mise à jour de la 13e journée du Championnat de Ligue 1 de football, disputée lundi soir au stade Mohamed-Boumezrag de Chlef. Vainqueurs des deux dernières rencontres disputées à domicile, face au Paradou AC (1-0) et la JS Kabylie (1-0), ce match nul permet aux Usmistes de se hisser à la 3e place au classement général avec un total de 24 points en compagnie de la JS Kabylie . De son côté, l'ASO, invaincue depuis la 11e journée, a raté l'occasion de s'extirper de la zone de relégation et reste scotchée à la 13e place avec un total de 17 points. Un peu plus tôt, la JS Kabylie s'était imposée face au MC Oran (1-0), en match disputé à huis clos au stade du 1er-Novembre de Tizi-Ouzou, comptant pour la mise à jour de la même journée. Le dernier match de mise à jour de la 13e journée se jouera le jeudi 23 janvier entre le Paradou AC et le CS Constantine (17h00).

Le Président Tebboune ordonne la tenue d'un Conseil interministériel sur les accidents de la route

lun, 20/01/2020 - 20:35
Le président de la République, M.Abdelmadjid Tebboune, a chargé le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, de tenir, dans les plus brefs délais un Conseil interministériel consacré exclusivement à l'examen du fléau des accidents de la route, a indiqué lundi un communiqué de la Présidence de la République. "Le Président de la République, M.Abdelmadjid Tebboune, a chargé le Premier ministre, M.Abdelaziz Djerad de tenir, dans les plus brefs délais, un Conseil interministériel exclusivement consacré à l'examen du fléau des accidents de la route", précise le communiqué. Il s'agit également de proposer des mesures susceptibles de mettre fin à ces catastrophes, qui ont pris des proportions inacceptables et intolérables, avec la hausse constante et préoccupante de sinistres sur nos routes, occasionnant des pertes humaines et matérielles et impactant la santé publiques et l'intégrité du citoyen", conclut le communiqué. APS

Le Président Tebboune décide l'envoi d'une caravane d'aides humanitaires au peuple libyen

lun, 20/01/2020 - 20:34
Le président de la République, M .Abdelmadjid Tebboune, a décidé l'envoi d'une d'aide humanitaire de 100 tonnes de denrées alimentaires, de médicaments, de couvertures et autres au profit du peuple libyen, indique lundi un communiqué de la présidence de la République. "Dans le cadre de la consécration des traditions de solidarité et d'entraide avec le peuple libyen frère, le Président de la République, M.Abdelmadjid Tebboune a décidé l'envoi d'une caravane d’aides humanitaires composée de cent (100) tonnes de denrées alimentaires, de médicaments, de couvertures et autres en vue d’atténuer les effets de la crise que vit le peuple libyen frère", lit-on dans le communiqué. "Ces aides humanitaires destinées à la population de la région de Ghadamès et ses alentours se veulent un gage d'affection et de fraternité, intervenant après celles déjà envoyées par l’Algérie dont les dernières remontent au 4 janvier courant", a précisé le communiqué, ajoutant qu'elles "sont l'expression de l’engagement de l’Etat algérien et de sa solidarité avec le peuple libyen afin qu'il puisse surmonter la crise qu’il traverse, avec sa décision souveraine et le consensus de toutes ses composantes, loin de toute immixtion étrangère", a souligné le communiqué. Le Croissant rouge algérien (CRA) a conclu récemment un accord bilatéral avec son homologue libyen visant le renforcement du partenariat dans le domaine humanitaire, l’échange d'expertises et la coordination des programmes. APS  

Ligue 1 (mise à jour) : la JSK domine le MCO (1-0) et remonte sur le podium

lun, 20/01/2020 - 20:30
La JS Kabylie s'est imposée lundi face au MC Oran (1-0) en match disputé à huis clos au stade du 1er-Novembre de Tizi-Ouzou, comptant pour la mise à jour de la 13e journée de Ligue 1 de football. L'unique but de la partie a été inscrit par le défenseur Nabil Saâdou (32e). Le MCO a terminé la partie en infériorité numérique après l'expulsion du milieu défensif Abdelhafid Benamara en seconde période (54e). A l'issue de cette victoire, la JSK, dont l'entraîneur français Hubert Velud a été limogé, remonte provisoirement à la 3e place au classement avec 24 points, reléguant à la quatrième position l'USM Alger qui joue en ce moment en déplacement face à l'ASO Chlef. Le dernier match de mise à jour de la 13e journée se jouera le jeudi 23 janvier entre le Paradou AC et le CS Constantine (17h00).

Championnats d'Afrique 2020 de lutte : 23 pays confirment leur participation en Algérie

lun, 20/01/2020 - 16:47
Vingt-trois (23) pays ont confirmé leur participation aux Championnats d'Afrique de lutte (cadets, juniors, seniors et dames), prévus du 4 au 9 février à la Coupole du complexe olympique Mohamed-Boudiaf d'Alger, a-t-on appris de la Fédération algérienne des luttes associées (FALA). "La liste des pays participants a été clôturée et je peux vous annoncer que 23 pays ont confirmé leur participation. La commission chargée de l'organisation est en train d'étudier les listes avant d'établir le nombre exact des athlètes africains engagés", a déclaré à l'APS Idriss Haoues, directeur technique national (DTN) à la FALA. Pour lui, la Fédération algérienne "s'attend cette année à une édition plus aboutie en termes d'organisation, ce qui est légitime pour un pays comme l'Algérie qui a toujours été à la hauteur dans ces rendez-vous africains". "La lutte algérienne a eu à organiser plusieurs rendez-vous africains et internationaux par le passé, notamment le tournoi Afrique-Océanie en 2016, qualificatif aux Jeux Olympiques 2016 à Rio, les Championnats d'Afrique cadets-juniors en 2016 ainsi que les Championnats méditerranéens en 2018. Cette réussite a suscité une grande volonté de participation de la part de certains pays", s'est félicité Idriss Haoues. Outre l'Algérie, pays organisateur, les nations ayant confirmé leur participation au rendez-vous africain d'Alger sont : le Nigeria, le Soudan, la République centrafricaine, l'Egypte, Madagascar, le Maroc, la Côte d'Ivoire, la Namibie, la Tunisie, l'Afrique du Sud, la Guinée-Bissau, le Ghana, le Sénégal, la Sierra Leone, le Burundi, le Burkina Faso, le Kenya, le Bénin, l'Angola, la Guinée, le Cameroun et le Congo. Par ailleurs, les sélections algériennes cadets, juniors et seniors continuent de suivre leur programme de préparation établi par la direction technique nationale en prévision des Championnats d'Afrique d'Alger. APS

Nigeria: attaque terroriste contre une base de l'ONU dans le nord-est

lun, 20/01/2020 - 16:23
Des terroristes ont mené une "attaque extrêmement violente" contre une base des Nations unies dans une ville reculée du nord-est du Nigeria, près du Cameroun, ont indiqué des sources sécuritaires et de l'ONU. Les terroristes ont incendié des bâtiments et pillé de l'aide humanitaire, ont indiqué ces sources. Les assaillants sont arrivés samedi soir à Ngala, à bord de camions équipés de mitrailleuses lourdes et ont attaqué le centre de coordination humanitaire, proche d'un camp de déplacés où 55.000 personnes ont trouvé refuge et dépendent de l'aide humanitaire. "Les assaillants ont tiré avec des mitrailleuses (...) et utilisé des lance-roquettes RPG. Les soldats qui protègent les lieux ont réussi à évacuer le personnel humanitaire vers leur base à proximité pendant que les combats se poursuivaient", a indiqué un employé humanitaire. "Aucun membre du personnel humanitaire n'a été blessé", a-t-il précisé. Un autre travailleur humanitaire a déclaré que les terroristes "ont pillé des hangars emportant avec eux la nourriture et des médicaments et incendié cinq véhicules". Une source militaire a indiqué que les assaillants avaient été repoussés après de longs échanges de tirs au cours desquels "nous avons perdu un soldat et tué quatre +terroristes+", un bilan qui n'a été confirmé ni par l'ONU ni par les autorités nigérianes. Le coordinateur humanitaire de l'ONU au Nigeria, Edward Kallon, s'est dit "indigné par l'attaque extrêmement violente contre ce centre humanitaire très important dans la région". "Une section entière de l'installation a été incendiée ainsi que les rares véhicules que les agences des Nations unies utilisent pour se déplacer et acheminer l'aide", a-t-il expliqué. M. Kallon a ajouté que "cette attaque est la dernière d'un trop grand nombre d'incidents visant directement les acteurs humanitaires et l'aide que nous fournissons" dans le nord-est du Nigeria. Selon l'ONU, 12 humanitaires on été tués dans le pays en 2019, et deux sont toujours otages des terroristes. Le camp de Ngala a été installé en janvier 2016 après le retour de milliers de réfugiés nigérians, chassés du Cameroun. Le conflit provoqué par le groupe terroriste Boko Haram et l'ISWAP, branche ouest-africaine de l'organisation terroriste autoproclamée Etat islamique (EI, Daech), a fait 35.000 morts et déplacé environ deux millions de personnes de leurs foyers depuis 2009. APS

Douanes : recul de 7% de la facture d'importation des produits alimentaires en 2019

lun, 20/01/2020 - 16:14
La facture d'importation des produits alimentaires en Algérie a reculé de près de 7% sur les onze premiers mois de 2019, en comparaison avec la même période de l'année dernière, a appris l'APS auprès de la direction générale des Douanes algériennes (DGD). Cette facture a atteint 7,32 milliards de dollars (mds usd) sur les onze premiers mois de l'année dernière, contre 7,86 mds usd durant la même période en 2018, enregistrant une baisse de 546 millions de dollars (-6,94%), a précisé la direction des études et de la prospective des Douanes (DEPD). Cette baisse s'explique, essentiellement, par une diminution des importations des céréales, lait et produits laitiers, des sucres et des légumes. Représentant plus de 33% de la structure des importations alimentaires, les céréales, semoule et farine ont atteint 2,43 mds usd, contre près de 2,82 mds usd en 2018, soit une baisse de 394 millions usd, (-14,01%). Les importations des produits laitiers ont également reculé à 1,16 md usd, contre 1,29 md usd, en baisse de 131millions (-10,09%). La facture d'importation du sucre et des sucreries a également reculé pour totaliser 654,28 millions usd, contre 771,09 millions usd (-15,15%). La même tendance a été enregistrée pour les résidus et déchets des industries alimentaires, dont les tourteaux et autres résidus solides, lesquels ont été importés pour 514,06 millions usd, contre 634,23 millions usd, en baisse de près de 19%. De janvier à novembre derniers, une baisse de moindre ampleur a concerné aussi d'autres produits alimentaires. Il s'agit des importations du café, thé et épices qui se sont chiffrées à 314,37 millions usd, contre 343,25 millions de dollars (-8,41%), des légumes, avec 285,88 millions usd, contre 303,78 millions usd (-5,9%) et des préparations alimentaires diverses, qui ont reculé de 1,22% pour se chiffrer à 294,86 millions usd. Les importations d'huile de soja et ses fractions (classés dans le groupe des produits bruts) ont reculé de 3,19%, en s'établissant à 541,34 millions usd, contre 559,19 millions usd. Hausse de 70% des importations des fruits En revanche, les importations d'autres groupes de produits ont connu des hausses durant la même période de comparaison. Les achats de l'Algérie en fruits comestibles (fruits frais ou secs) se sont ainsi chiffrés à 246,72 millions usd, contre 145,21 millions de dollars, soit une hausse de 70%, détaille la DEPD. Les importations des tabacs et succédanés de tabac fabriqués ont, de leur côté, augmenté à 334,35 millions usd sur les onze premiers mois de 2019, contre 257,87millions usd à la même période de l'année précédente, enregistrant une hausse de 29,66%. Les importations des animaux vivants ont également progressé à 246,78 millions usd, contre 141,96 millions usd (+73,84%) durant la même période de comparaison. Par ailleurs, les importations des médicaments pour la vente en détail (classés dans le groupe des biens de consommation non alimentaires), ont enregistré une baisse de 6%, en s'établissant à 1,042 md usd, contre 1,108 md usd durant la même période de comparaison. APS

Asphyxie au monoxyde de carbone : 177 décès depuis 2019 selon la Protection civile

lun, 20/01/2020 - 16:12
Cent soixante dix sept (177) décès, dont 32 depuis le 1er janvier 2020, ont été enregistrés suite à des intoxications au monoxyde de carbone (Co), à travers le territoire national, a révélé, lundi à Alger, le colonel Farouk Achour, directeur de l’Information et des Statistiques à la Direction générale de la Protection civile. S’exprimant lors d’une journée de sensibilisation destinée aux représentants des médias, le colonel Achour a déploré la tendance haussière des décès liés à l’inhalation du monoxyde de carbone (Co), lesquels sont passés de 100 cas en 2018 à 145 en 2019, alors que le nombre des personnes secourues a été de 1849 en 2018 contre 2324 en 2019 et 336 depuis le début de la nouvelle année à ce jour. Ce triste constat est expliqué "essentiellement par le non-respect des mesures de sécurité obligatoires", a-t-il souligné, citant notamment le manque de ventilation du domicile, la non-conformité à la règlementation en matière de fabrication des appareils de chauffage ainsi que l’utilisation d’autres non conçus pour cet usage. Ceci, a ajouté le même responsable, en plus du non recours à des spécialistes en installation des appareils en question et le non respect de l’obligation de leur entretien "régulier", également par un personnel qualifié, avant d’observer que ces fréquents accidents sont "évitables" et qu’ils surviennent de manière "disparate" à travers le territoire national. Pour endiguer les accidents "multiformes" liés à la saison hivernale, la direction générale de la Protection civile a initié, depuis le 18 novembre dernier, une nouvelle campagne de sensibilisation nationale visant à "inculquer la culture de la prévention au sein de la famille, en mettant l’accent sur la femme au foyer", a-t-il indiqué. Cette campagne d’information, a poursuivi le colonel Achour, s’appuiera comme à l’accoutumée sur tous les supports médiatiques et de communication existants, dont les réseaux sociaux et la messagerie téléphonique, l’enjeu étant de " sauver des vies". --Une problématique de santé publique-- De son côté, le directeur de la Prévention contre les accidents domestiques au ministère de la santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, M. Khalil Hadj Mati, a qualifié ce phénomène de "problématique de santé publique", estimant que "son ampleur aurait pu être plus importante n’étaient-ce les campagnes de sensibilisation", menées par son département et celui de la Protection civile. "Il est important pour nous de faire savoir aux citoyens que ces accidents sont évitables en prenant conscience que le monoxyde de carbone est un gaz insidieux, car inodore, incolore et non irritant. Autant de caractéristiques qui le rendent dangereux et pouvant tuer sans que la personne ne s’en rendre compte", a-t-il expliqué insistant sur "l’importance de la culture de l’entretien" des appareils de chauffage. APS

Le Croissant-Rouge algérien achemine 100 tonnes d'aides humanitaires vers la Libye

lun, 20/01/2020 - 16:09
Le Croissant-Rouge algérien (CRA) a acheminé lundi vers la Libye, sur instruction du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, 100 tonnes d'aides humanitaires constituées de denrées alimentaires et de médicaments. Le coup d'envoi de cette troisième aide de solidarité au profit des populations libyennes vivant dans la région frontalière de Ghadamès a été donné à partir de l'Office du Complexe Olympique Mohamed-Boudiaf (Alger) par la présidente du CRA, Saïda Benhabiles. A cette occasion, Mme Benhabiles a précisé que l'aide, constituée de denrées alimentaires, d'eaux minérales, de médicaments, de couches et de groupes électrogènes octroyés par le Gouvernement algérien au peuple libyen, sera acheminée via un pont aérien militaire de l'aéroport de Boufarik, où trois (3) avions cargo ont été mobilisés par le commandement de l'Armée nationale populaire (ANP), vers In Amenas. Le Croissant-Rouge algérien, chargé par le gouvernement de prendre en charge cette opération humanitaire, procédera par la suite à l'acheminement de cette aide au niveau du poste frontalier de Ghadamès en coordination avec le Croissant-Rouge libyen, avec lequel le CRA est lié par une convention de partenariat et de coopération, a ajouté Mme Benhabiles. Affirmant que la décision du président de la République "exprime l'attachement du peuple algérien aux liens de fraternité avec le peuple libyen", la présidente du CRA a indiqué que ces aides sont destinées exclusivement aux populations libyennes vivant au niveau de la région frontalière de Ghadamès. Remerciant au passage le président Tebboune pour avoir pris cette initiative et l'ANP pour le soutien apporté dans la concrétisation de ce geste humanitaire, la présidente du CRA a noté que "ces aides allègeront les souffrances des frères libyens qui vivent une conjoncture difficile due à la crise que traverse leur pays". L'Algérie avait déjà organisé durant le mois en cours deux opérations distinctes d'aides humanitaires au profit du peuple libyen. La première, comprenant 100 tonnes d'aides humanitaires de denrées alimentaires, médicaments, vêtements, tentes, groupes électrogènes et autres, s'était ébranlée le 4 janvier de l'aéroport de Djanet où cette cargaison était parvenue via un pont aérien militaire depuis l'aéroport de Boufarik à bord de trois (03) avions militaires. Arrivée au poste frontalier Tin Alkoum, l'aide avait été remise aux autorités libyennes qui étaient chargées de sa distribution auprès des populations des zones frontalières. Quant à la deuxième opération, composée de 70 tonnes d'aides, elle avait été organisée le 13 janvier en présence d'une délégation libyenne à sa tête le secrétaire général du Croissant-Rouge libyen, Marie Al-Dressi, en visite en Algérie en vue de la signature d'une convention de partenariat avec le CRA. L'accord se veut un cadre de coopération bilatérale traduisant l'engagement des deux parties en faveur du renforcement du partenariat, notamment dans le domaine humanitaire, à travers l'échange d'expériences et la coordination des programmes selon les domaines de compétence des uns et des autres Le secrétaire général du Croissant-Rouge libyen avait exprimé, à cette occasion, sa gratitude et ses remerciements au président de la République et à l'Algérie pour ces aides humanitaires, mettant en exergue "les relations historiques qui lient les deux peuples frères". Dans une lettre adressée au président de la République, le Croissant rouge libyen avait fait part de ses "plus vifs remerciements" et exprimé sa "gratitude" au Président Tebboune pour les aides humanitaires envoyées au peuple libyen, lesquelles traduisent, a-t-il dit, la "profondeur des liens entre les deux peuples frères". APS

Skikda : réouverture de la cimenterie de Hadjar-Soud fermée par des citoyens

lun, 20/01/2020 - 13:10
La cimenterie de Hadjar-Soud de la commune de Bekkouche Lakhdar (wilaya de Skikda) appartenant au groupe public des ciments d’Algérie (GICA) a été rouverte dimanche après la fermeture de son entrée principale par des citoyens des localités de Mekassa et Hadjar-Soud qui réclament des emplois, a indiqué PDG de la cimenterie Youcef Merabet. Selon la même source, la réouverture de l’usine et le retrait des protestataires sont intervenus suite à l’envoi vers le lieu de la contestation d’un huissier de justice par le procureur de la République près le tribunal de Azzaba conséquemment à la plainte déposée par l’administration de la cimenterie. Aussi, une réunion a été tenue dimanche après-midi au siège de la daïra de Benazouz en présence d’un représentant du groupement de wilaya la gendarmerie, de la cheffe de daïra, du directeur des ressources humaines de la cimenterie de Hadjar-Soud et de trois représentants des manifestants au cours de laquelle , il a été convenu ‘’d’accorder 18 emplois à des jeunes de la région ainsi que de tenir ultérieurement une autre réunion similaire pour trouver des solutions aux autres revendications’’, a indiqué le représentant des contestataires Lakhedhari El-Wardi. A rappeler que plusieurs centaines d’habitants des localités de Mekassa et Hadjar-Soud de la commune de Bekkouche Lakhdar ont protesté dimanche devant l’entrée de la cimentaire Hadjar-Soud pour réclamer des emplois. Ils ont fermé le portail principal de la société empêchant l’entrée et la sortie des camions. Ils ont également réclamé l’ouverture d’un bureau de l’Anem (agence de l’emploi) dans la daïra de Benazouz dont dépend leur commune pour éviter aux demandeurs d’emplois de se déplacer vers la commune d’Azzaba pour s’inscrire ou prendre connaissance des offres d’emplois. L’administration de la cimenterie a tenté de trouver une solution à ces revendications de cette action de contestation qui a débuté au cours de la semaine passée mais les manifestants ont rejeté les propositions demandant la venue du chef de l’exécutif local.

Libye: fin de la Conférence de Berlin par un appel au respect de l'embargo sur les armes

dim, 19/01/2020 - 21:10
La conférence internationale sur la Libye a  pris fin dimanche soir par un appel au respect de l'embargo sur les armes  décidé en 2011 par les Nations unies, a annoncé la chancelière allemande  Angela Merkel. "Nous avons convenu que nous voulons respecter cet embargo sur les armes  et que cet embargo sera plus strictement contrôlé qu'auparavant", a déclaré  Mme Merkel à la presse à l'issue de la conférence. Ont pris part à la conférence aux côtés de l'Algérie, représentée par le  président de la République, Abdelmadjid Tebboune, les cinq Etats membres  permanents au sein du Conseil de sécurité de l'Onu (Etats-Unis, Russie,  Chine, Royaume Uni et France), ainsi que la Turquie, l'Italie, l'Egypte,  les Emirats arabes Unis et la République du Congo qui préside le Comité de  haut niveau de l'Union africaine sur la crise libyenne.  En marge des travaux de cette réunion, le président Tebboune s'est  entretenu avec son homologue turc, Recep Tayyib Erdogan et le président du  Conseil européen, Charles Michel. APS

Président de la République :L'Algérie prête à abriter le dialogue escompté entre les frères libyens

dim, 19/01/2020 - 21:00
Le président de la République, M. Abdelmadjid  Tebboune, a fait part, dimanche depuis la capitale allemande, Berlin, de  "la disponibilité de l'Algérie à abriter le dialogue entre les frères  libyens" et son rejet "catégorique" de la politique du fait accompli en  Libye.    Intervenant devant les participants à la Conférence de Berlin sur la  Libye, le Président de la République a réitéré son appel à "la communauté  internationale d'assumer sa responsabilité en matière de respect de la paix  et de la sécurité dans ce pays", affirmant que "l'Algérie refuse toute  atteinte à son intégrité nationale et à la souveraineté de ses  institutions".  "Nous sommes appelés à arrêter une feuille de route aux contours clairs,  qui soit contraignante pour les  parties, visant à stabiliser la trêve, à  stopper l'approvisionnement des parties en armes afin d'éloigner le spectre  de la guerre de toute la région", a indiqué M. Tebboune appelant à  "encourager les parties libyennes à s'asseoir autour de la table pour  résoudre la crise par le dialogue et les voies pacifiques et éviter ainsi  des dérapages aux conséquences désastreuses".  Et d'ajouter : "l'Algérie est prête à abriter ce dialogue escompté entre  les frères libyens".  Après avoir souligné que "la région a besoin d'une stabilité fondée sur la  sécurité commune", il a réitéré "l'attachement de l'Algérie au maintien de  la région loin des ingérences étrangères". "La sécurité de la Libye est le prolongement de notre propre sécurité et  le meilleur moyen de préserver  notre sécurité régionale reste la  coopération et l'entraide avec nos voisins pour faire face au terrorisme et  à l'extrémisme", a-t-il poursuivi.  A cet égard, le Président de la République a rappelé "les efforts que  l'Algérie n'a eu de cesse de déployer pour inciter les parties libyennes à  adhérer au processus de dialogue, parrainé par les Nations Unies et  accompagné par l'Union africaine (UA), en vue de former un gouvernement  d'entente nationale apte à gérer la transition et la réédification des  institutions de l'Etat libyen pour relever les défis qui se posent au  peuple libyen". L'Algérie a participé "activement à divers niveaux" à tous les efforts en  faveur d'une solution politique à la crise libyenne, a-t-il encore dit  citant, dans ce cadre, son initiative, en mai 2014, pour la création du  Mécanisme des pays voisins de la Libye, qui a tenu sa première réunion à  Alger, ainsi que les différentes cycles de dialogue qu'elle a abritées  depuis mars 2015 entre les dirigeants des partis politiques libyens dans le  cadre des processus de dialogue, supervisés par l'ONU.  "Au delà des offices menées loin des projecteurs afin de garantir la  réussite de sa démarche, l'Algérie a oeuvré intensément pour la  stabilisation du cessez-le-feu, partant de son sens de solidarité à l'égard  du peuple libyen frère", a fait savoir M. Tebboune. Mettant en avant la position "équidistante" de l'Algérie dans le conflit,  il a évoqué ses effort pour le rapprochement des vues et l'établissement de  passerelles de communication avec tous les acteurs en plus de ses appels  incessants à faire prévaloir la sagesse et à favoriser le processus  pacifique pour le règlement de la crise. "Option qui demeure la seule à  même de garantir l'unité du peuple libyen et le respect de sa souveraineté,  loin de toute ingérence étrangère", a-t-il soutenu. Pour le Président Tebboune "les afflux d'armement au profit des parties en  conflit a exacerber la situation en Libye, sans parler de l'implication de  combattants étrangers et la présence de groupes terroristes extrémistes,  dont les activités ont accru avec l'escalade militaire, menaçant ainsi la  paix locale, régionale et internationale". "Les luttes d'influence régionales et internationales et la multiplicité  d'agendas contradictoires jouent en faveur du statut quo", a ajouté M.  Tebboune qui a mis en garde contre les dangers de cet état de fait sur les  efforts onusiens et régionaux pour parvenir à trouver une solution  politique. Par ailleurs, le Président de la République s'est dit "confiant en la  capacité du peuple libyen à dépasser cette épreuve si l'occasion lui est  donné, sous une supervision onusienne neutre, de s'engager dans un  processus de dialogue et de réconciliation nationale en vue de parvenir à  un règlement politique global, basé sur la garantie de la sécurité et de la  stabilité de la Libye et l'édification d'un Etat démocratique fort, apte à  rétablir son autorité sur l'ensemble du territoire libyen sans ingérence  étrangère dans ses affaires internes". L'accord politique libyen, cadre viable pour la solution Lors de cette conférence, les dirigeants de pays participants ont réitéré  leur soutien à "l'accord politique libyen en tant que cadre viable pour la  solution politique en Libye", indique le document final de la Conférence.  "Nous appelons également à la mise en place d'un Conseil de présidence  opérationnel et à la formation d'un gouvernement libyen unique, unifié,  inclusif et efficace approuvé par la Chambre des représentants", ajoute le  document. Le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Gutteres, a rappelé, de son côté,  qu'il ne peut y avoir de solution militaire en Libye, insistant sur la  prise "des mesures immédiates et décisives pour empêcher une guerre civile  totale". "La Libye a été entrainée dans un conflit toujours plus profond et  destructeur avec un nombre croissant d'acteurs externes également  impliqués", a déploré le SG de l'Onu à Berlin, appelant "tous ceux qui sont  directement ou indirectement impliqués dans le conflit à tout faire pour  soutenir une cessation effective des hostilités et faire taire les armes"  et à "cesser les violations incessantes et flagrantes de l'embargo sur les  armes imposé par le Conseil de sécurité ". Par ailleurs, les participants dans leur déclaration finale, ont "exhorté   les parties libyennes à reprendre le processus politique inclusif dirigé  par les Libyens sous les auspices de la MANUL (Mission d'appui des Nations  unies en Libye), en s'y engageant de manière constructive, ouvrant ainsi la  voie à la fin de période de transition, des élections parlementaires et  présidentielles libres, équitables, inclusives et crédibles", soulignant  "le rôle important des pays voisins dans le processus de stabilisation  libyen". Les conférenciers ont, toutefois, appelé à la fin de "tous les mouvements  militaires en faveur des parties au conflit, ou en soutien direct à  celles-ci, sur tout le territoire de la Libye et à partir du début du  processus du cessez-le-feu", indique le document.  Un appel à des mesures crédibles, vérifiables, séquencées et réciproques,  a été lancé, à commencer par une trêve mise en oeuvre par toutes les  parties concernées, y compris des mesures crédibles vers le démantèlement  de tous les groupes armées et des milices par toutes les parties"  soulignant la nécessité du "redéploiement d'armes lourdes, d'artillerie et  de véhicules aériens et leur cantonnement" . Selon le document, un comité spécial de suivi sera mis en place sous  l'égide de l'ONU pour mettre en œuvre les résultats de la Conférence de  Berlin sur la Libye, et suivre les progrès essentiellement basés, le  cessez-le-feu, l'embargo sur les armes, la reprise du processus politique,  les réformes du secteur de la sécurité, les réformes économiques, les  droits de l'Homme.  APS

Championnats d’Afrique sur piste : l’Algérie récolte 15 médailles dont 4 en or

dim, 19/01/2020 - 20:02
La sélection nationale de cyclisme sur piste a glané 15 médailles, dont 4 en or, lors de la 6e édition des Championnats d’Afrique, clôturée ce dimanche au Caire (Egypte). Etincelante depuis le début de la compétition, Nesrine Houili a brillé de mille feux lors de cette dernière journée des épreuves en remportant deux nouvelles médailles d’or. La première a été remporté sur le 500 m et la seconde dans l'omnium (juniors). L’Algérienne boucle sa participation à ces joutes avec une belle moisson de 6 médailles (3 or, 2 argent, 1 bronze), dont le titre africain de l’épreuve de la poursuite individuelle. De leur côté, El Khassib Sassane est monté sur la seconde marche du podium sur le 1 km (élite), alors que Yacine Chalel a terminé troisième sur l'omnium (élite). Ces quatre nouvelles breloques viennent bonifier la récolte algérienne qui est de 15 médailles (4 or, 7 argent, 4 bronze). Radio Algérie

Mise à jour : le Paradou AC ramène un point face au NC Magra (1-1)

dim, 19/01/2020 - 17:08
Le Paradou AC est parvenu à accrocher le NC Magra (1-1) en match de mise à jour de la 12e journée du championnat national de Ligue 1, disputé ce dimanche au stade de Ras El Oued (Bordj Bou Arreridj). Premier à faire vibrer les filets, le PAC a pris les devants à la 23e minute par l’entremise Bouzok. Le nouveau promu est revenu dans la partie en seconde période grâce à Abdelhak juste après l’heure de jeu (65’). A la faveur de ce point ramené de l’extérieur, le PAC conforte sa 12e place (18 pts). De son côté, le NCM limite les dégâts et fait du surplace également (14e – 16 pts). Les Académiciens ont encore une dernière occasion d’améliorer davantage leur classement avant l’entame de la phase retour, prévue le 1er février prochain. En effet, le PAC sera l’hôte du CS Constantine dans ne rencontre de mise à jour de la 13e manche programmée le jeudi 23 janvier prochain au stade Omar Hamadi (Alger).

Ouverture de la conférence internationale sur la Libye à Berlin

dim, 19/01/2020 - 16:14
La conférence internationale sur la Libye s'est ouverte dimanche à Berlin avec la participation du Président de la République M. Abdelmadjid Tebboune dans l'objectif de mobiliser les efforts de la communauté internationale en vue de mettre fin à la crise dans ce pays. Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune prend part à la Conférence à l'invitation de la Chancelière allemande Angela Merkel. Outre l'Algérie, la Conférence voit la participation des Etats-Unis, la Russie, la Chine, la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne, la Turquie, l'Italie, l'Egypte et les Emirats Arabes unis ainsi que le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres et celui de la Ligue des Etats arabes, Ahmed Abou El-Gheit. La Conférence de Berlin devrait aboutir à une feuille de route comprenant six (6) axes visant à mettre fin au conflit inter-libyen qui connaît une escalade inquiétante depuis avril dernier. Il s'agit essentiellement de la cessation des hostilités, de la consécration d'un cessez-le-feu durable, de la réforme des secteurs sécuritaire et économique, du retour au processus politique et de l'application du Droit international humanitaire. APS

BMS : chutes de neige lundi sur les reliefs dépassant 1000 m sur plusieurs wilayas de l'Ouest

dim, 19/01/2020 - 16:14
Des chutes de neige affecteront lundi les reliefs dépassant les 1000 mètres d'altitude dans plusieurs wilayas de l'Ouest du pays, indique dimanche l'Office national de météorologie dans un bulletin météo spécial (BMS). Le BMS concerne les wilayas de Tlemcen, Sidi Bel Abbes, Saïda, Naâma, El Bayadh, Tiaret et Laghouat où l'épaisseur estimée de la neige sera entre 10 et 15 cm du lundi à partir de 3h00 jusqu'à 12h00, précise la même source. APS

Impôts: près de 5.200 milliards de dinars recouverts au 30 novembre 2019

dim, 19/01/2020 - 15:53
Le recouvrement fiscal national, incluant la fiscalité ordinaire et la fiscalité pétrolière, a atteint près de 5.200 milliards de dinars (da) au 30 novembre 2019 dont 2.839 milliards da au titre de la fiscalité ordinaire, a indiqué dimanche à Alger le directeur général des impôts, Kamel Aissani. Lors d'un point de presse en marge du Forum économique du quotidien El Moudjahid, M. Aissani a fait savoir que la fiscalité ordinaire a augmenté de 4 % au cours de cette période par rapport à l'année 2018. Toujours au 30 novembre 2019 et dans l'attente des résultats finaux du recouvrement fiscal national pour l'ensemble de l'année 2019, le même responsable a affirmé que ce recouvrement fiscal a atteint près de 90 % des objectifs tracés par la Loi de Finances 2019. Par ailleurs, M. Aissani est revenu sur les nouvelles dispositions de la Loi de Finances 2020 en matière de fiscalité avec notamment la révision du seuil d'éligibilité au régime de l'impôt forfaitaire unique (IFU), l'exonération d'impôt sur les bénéfices des sociétés (lBS) et de la TVA au profit des start up, ainsi que l'exonération de l'impôt et des droits de douanes concernant l'importation du matériel dans le cadre du renforcement des structures sanitaires dans les zones du sud du pays. Concernant le tourisme, la LF 2020 inclut l'exonération fiscale au profit des opérateurs activant dans le tourisme jusqu'en 2022. Les activités numériques, quant à elles, seront soumises à une TVA réduite à 9% au lieu de 19 %. "Il y a aussi les mesures de simplification des procédures de déclaration et de paiement de l'impôt pour l'ensemble des contribuables au niveau des services fiscaux déconcentrés", a souligné M. Aissani. Il a noté l'institution par la LF 2020 de la taxe annuelle sur les véhicules automobiles et engins roulant à l'occasion de toute souscription d'un contrat d'assurance automobile. Celle-ci s'élève à 1.500 da pour les véhicules de tourisme et à 3.000 da pour les autres véhicules et engins roulants. Concernant l'impôt sur le patrimoine, le directeur général des impôts a rappelé que celle-ci existe depuis 1993. Dans le cadre de la loi actuelle, il s'agit pour le contribuable dont le patrimoine atteint ou dépasse 100 millions da de s'acquitter de cet impôt à raison de un pour mille (100.000 da pour 100 millions da) via une déclaration annuelle sur le patrimoine et non tous les quatre ans. Alors que la DGI envisage de lancer un recensement national des assujettis à cet impôt, M. Aissani a estimé nécessaire de renforcer la digitalisation de l'appareil fiscal national. Dans ce cadre, le gouvernement a validé un plan d'action à l'effet de consolider l'administration fiscale au niveau humain et matériel", a-t-il souligné. De plus, le même responsable a plaidé en faveur "d'un système fiscal plus transparent", notamment à travers l'instauration d'un code général des impôts "pour faciliter la compréhension de ce système mal compris par le contribuable". APS

L'Algérie prendra part lundi à Londres aux travaux du "Sommet Royaume-Uni-Afrique sur l'investissement"

dim, 19/01/2020 - 15:45
L'Algérie prendra part lundi à Londres aux travaux du "Sommet Royaume-Uni-Afrique sur l'investissement", a indiqué dimanche un communiqué du ministère de l'Industrie et des mines. Le ministre de l'Industrie et des mines, M. Ferhat Ait Ali Braham représentant l'Algérie participera à Londres aux travaux du "Sommet Royaume-Uni-Afrique sur l'investissement", a précisé la même source. Ce sommet a pour objectif principal d'examiner les voies et moyens susceptibles de promouvoir le partenariat économique entre le Royaume Unis et les pays africains. Il constituera une opportunité pour présenter aux communautés d'affaires britanniques le potentiel de développement des liens d'affaires et d'investissement en Afrique et privilégiera les domaines économiques susceptibles de contribuer à une croissance économique durable dans le continent (énergie renouvelables, nouvelles technologies, fiances notamment finances vertes et les infrastructures). Les travaux seront structurés en une séance plénière d'ouverture et quatre sessions thématiques portant sur la finance durable, le commerce et l’investissement, les secteurs d'avenir pour la croissance en Afrique, l'énergie verte et le climat. En marge de ce sommet, le ministre assistera à des rencontres économiques algéro-britanniques prévues mardi prochain. Il s'agit de la rencontre économique "UK-Algeria Higt level Business Briefing" et de la rencontre économique "UK-Algérie Technology Forum" organisées conjointement par le conseil d'affaires Algéro-britanique et l'Ambassade d'Algérie à Londres. Le ministre aura également durant son séjour à Londres des entretiens avec des responsables politiques et économiques britanniques. Dans le cadre de sa participation à ce Sommet, M. Braham s'était entretenu samedi au siège du ministère avec l'ambassadeur du Royaume-Uni en Algérie M. Barry Lowen. Les discussions ont essentiellement porté sur le renforcement de la coopération bilatérale entre les deux pays dans le domaine de l'industrie et des mines. APS

L'Algérie a produit 5,2 millions de quintaux de viandes rouges en huit mois

dim, 19/01/2020 - 15:35
La quantité globale des viandes rouges produites localement a atteint 5,219 millions de quintaux durant les huit premiers mois de l'année 2019, contre 5,29 millions de quintaux durant la même période de l'année 2018, enregistrant ainsi une légère baisse (-1%), a appris l'APS auprès du directeur général des statistiques agricoles et des systèmes d'informations au ministère de l'Agriculture et du développement rural, Ahmed Badani. Le taux de croissance de la production des viandes rouges a atteint 1,4% en cinq ans (2015-2019). D'autres part, les importations des viandes importées ont atteint 381.526 quintaux contre 348.265 quintaux durant la même période de comparaison La valeur de ces importations a atteint 141 millions de dollars contre 131 millions de dollars durant les huit premiers mois de l'année 2018, avec une augmentation de 7,63%. En juillet dernier, le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, M. Cherif Omari, avait reçu les représentants de la branche des viandes rouges (producteurs, agriculteurs et éleveurs), venus de plusieurs wilayas du pays pour soulever leurs préoccupations. Cette rencontre a permis de soulever les problèmes dont souffrent les professionnels de la branche, notamment les producteurs de viandes bovines qui revendiquent notamment la révision de la mesure portant suppression du Droit additionnel provisoire de sauvegarde (DAPS). A cette occasion, le ministre a donné des instructions pour la mise en place de commissions regroupant des représentants des professionnels de cette filière et des responsables du ministère en vue d'organiser des séances de travail avec des responsables relavant des ministères du Commerce et des Finances dans le but de trouver les solutions idoines aux problèmes posés et soutenir la production nationale. M. Omari avait également appelé les professionnels à s'organiser et à se structurer à travers l'affiliation aux Conseils professionnels nationaux et de wilaya et la création de Coopératives professionnelles en vue de permettre aux pouvoirs publics de corriger, encadrer et assurer l'accompagnement technique et sanitaire à ces derniers. APS

Pages