La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 41 min 38 sec

La BOAD approuve 164,5 millions de dollars de financement en faveur des économies de l'UEMOA

il y a 3 heures 11 min
La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a approuvé neuf nouvelles opérations, pour un montant global de 92,5 milliards de francs CFA (164,5 millions de dollars) en faveur des économies des pays de l'Afrique de l'ouest, dont 14 milliards de FCFA en faveur du Togo. Six prêts à moyen et long termes pour un total de 74 milliards de francs CFA, deux prêts à court terme d'un montant de 16 milliards de FCFA et une prise de participation pour un montant de 2,5 milliards de FCFA ont été approuvés lors de la 110e session du conseil d'administration de la BOAD, qui s'est tenue le 19 septembre à Abidjan, en Côte d'Ivoire. "Ces opérations portent à 5.293,5 milliards de francs CFA le cumul des engagements, toutes opérations confondues, de la BOAD depuis le début de ses activités", précise un communiqué de la Banque publié mercredi à Lomé. Ces interventions se feront en faveur du Sénégal, du Bénin, de la Guinée-Bissau, du Burkina Faso et du Togo. Le Togo a obtenu deux approbations pour 14 milliards de FCFA, dont 10 milliards pour l'alimentation en eau potable dans des centres semi-urbains. En faveur du Sénégal, un total de 30 milliards de FCFA a été approuvé,  soit 15 milliards à l'aménagement et au bitumage de la Boucle du Blouf et les 15 milliards restant à la Caisse des dépôts et consignations (CDC) pour la construction d'un immeuble grand standing de 20 niveaux à Dakar. De son côté, le Bénin a bénéficié de 20 milliards de FCFA pour la viabilisation d'un site et la construction de 944 logements sociaux et économiques à Ouédo, dans la commune d'Abomey-Calavi. Pour la Guinée-Bissau, c'est un financement de 10 milliards de FCFA qui a  été approuvé pour renforcer la capacité de production d'énergie par la  construction et l'approvisionnement en combustible d'une centrale thermique diesel de 15 mégawatts à Bor. Au Burkina Faso, un financement partiel de 6 milliards de FCFA a été approuvé en faveur de la filiale locale du cimentier Ciments de l'Afrique  (CIMAF) pour l'importation de matières premières et la production de ciment à commercialiser au Burkina Faso. Les autres approbations concernent une prise de participation et une ligne de crédit à court terme. Ainsi, pour un montant de 2,5 milliards de francs CFA, la BOAD participera au capital Adiwale Fund I qui couvrira l'espace de l'Union économique et  monétaire ouest-africaine (UEMOA) et la Guinée-Conakry. La ligne de crédit de l'institution financière de l'Uemoa est un crédit à  court terme de 10 milliards de FCFA en faveur du groupe bancaire Coris Bank International (CBI). Elle servira au refinancement de concours octroyés au titre de l'importation des intrants, soit 32.619 tonnes de phosphates et 12.000 tonnes de NPK qui seront commercialisés au Burkina Faso dans le cadre des campagnes cotonnière et céréalière. La BOAD est l'institution financière de l'Uemoa, un regroupement de huit Etats, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Coupe arabe des clubs (8e de finale): tirage au sort le 6 octobre

il y a 3 heures 18 min
Le tirage au sort du second tour de la Coupe arabe des clubs aura lieu le samedi  6 octobre prochain en Arabie saoudite, a indiqué l'Union des Associations de Football Arabe (UAFA) jeudi. Deux clubs algériens : l'ES Sétif et l'USM Alger ont déjà composté leurs billets pour les 8es de finales de la prestigieuse compétition dont le  vainqueur final empochera 6 millions dollars. L'ESS avait sorti la formation émiratie d'Al-Ain (1-2, 1-0) alors que l'USM Alger a éliminé le club irakien des Forces aériennes en s'imposant en aller et retour (0-1, 2-0). Un troisième représentant algérien le MC Alger a fait un grand pas vers la qualification après son succès lors de son match aller en déplacement contre l'équipe bahreïni de Rifaa(2-1). La manche retour aura lieu le 28 septembre à Alger. A noter que le tenant du titre l'ES Tunis avait été éliminé dès le premier tour par le club égyptien d'Al Ittihad d'Alexandrie.

Plus de 3.800 familles libyennes fuient les violences à Tripoli

il y a 5 heures 18 min
Quelque 3.845 familles libyennes ont été contraintes de se déplacer suite aux derniers affrontements survenus dans le sud de Tripoli, selon l'Organisation Internationale de la migration (OIM). Dans un communiqué, l'OIM a indiqué que "quelque 19.225 personnes en provenance de différentes régions ont été déplacées depuis fin août vers  d'autres zones de sécurité, suite aux affrontements armés opposant les forces gouvernementales aux milices armées". Pour leur part, les services de secours libyens ont fait savoir que des dizaines de familles ont été déplacées vers des zones plus sécurisées suite à ces affrontements éclatés ces derniers jours. Mardi, les combats entre milices rivales ont connu un regain d'intensité au sud de Tripoli, provoquant une coupure générale d'électricité sur l'ouest et le sud du pays.  Ces violences interviennent quelques jours après la création d'un comité de surveillance du cessez-le-feu conclu récemment entre les parties libyennes au conflit et d'une commission chargée des questions sécuritaires. Tripoli a récemment connu de violents affrontements entre les forces du gouvernement et la milice de la septième brigade autoproclamée issue de la  ville voisine de Tarhounah, à quelque 80 km au sud-est de Tripoli, qui ont fait 78 morts et 313 blessés.

Ouargla: 3 morts dans un accident de la route près de Haoud El-Hamra

il y a 5 heures 23 min
20/09/2018 - 16:45

Trois (3) personnes ont perdu la vie dans un  accident de la circulation survenu jeudi près de la zone de Haoud El-Hamra, dans la daïra de Hassi-Messaoud (Sud-est d’Ouargla), a-t-on appris auprès de la Protection civile.

L’accident s’est produit au niveau du point kilométrique PK-7, sur le tronçon de la RN-3 reliant Hassi-Messaoud à Touggourt, suite à une collision frontale entre une ambulance de type 4X4 et un camion semi-remorque, entraînant la mort sur le coup des trois occupants de l’ambulance, a-t-on précisé.

Les corps des victimes ont été déposés à la morgue de l’Etablissement public hospitalier "Hocine Aït-Ahmed" à Hassi-Messaoud, selon la même source.

Classement FIFA : l'Algérie recule à la 69e place

il y a 7 heures 43 min
La sélection algérienne de football a perdu trois places au classement mensuel de la Fédération internationale (FIFA) publié jeudi, passant de la 66è à la 69è position, alors qu'au niveau africain, elle occupe le 14è rang. Sur la scène continentale, les ''Verts'' demeurent en dehors du Top 10 dominé par le trio : Tunisie (23e mondial), Sénégal (25e) et RD Congo (40e). La sélection du Bénin, prochain adversaire des hommes de Djamel Belmadi, en octobre prochain dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2019, occupe la 88è place mondiale. Les deux autres équipes figurant dans le groupe de l'Algérie lors de ces éliminatoires, le Togo et la Gambie, occupent respectivement la 123è et la 171è places. Pour la première fois depuis sa création il y a 25 ans, deux équipes trônent ensemble en tête du classement mondial, puisque la Belgique a rejoint la France championne du monde sur la plus haute marche du podium grâce à ses deux dernières victoires, notamment face à l'Islande (3-0) en Ligue des Nations. Top 10: 1- Belgique         1729.25 pts - France             1729.12 3- Brésil             1663 pts 4- Croatie           1634 pts 5- Uruguay         1632 pts 6- Angleterre      1612 pts 7- Portugal         1606 pts 8- Suisse           1598 pts 9- Espagne        1597 pts 10- Danemark    1581 pts Le prochain classement mondial de la FIFA sera publié le 25 octobre. APS  

Alzheimer: pourquoi les laboratoires peinent à mettre au point un traitement ?

il y a 11 heures 21 min
Les laboratoires pharmaceutiques encore démunis face à la maladie Alzheimer, une maladie neuro-dégénérative dont aucun nouveau traitement n’est arrivé dans les pharmacies depuis 16 années. En dépit d'importants moyens financiers pour la recherche, tant publique que privée, les essais cliniques sur Alzheimer échouent les uns après les autres. Depuis le début de cette année, l'hécatombe est particulièrement sévère, avec des échecs des laboratoires, y compris ceux du géant Américain Pfizer qui a abandonné tous ses programmes de recherche sur Alzheimer, en janvier. Développer des médicaments anti-Alzheimer revient à « essayer de résoudre un puzzle sans savoir à quoi devrait ressembler le résultat final », explique Pierre Tariot, le directeur du Banner Alzheimer Institute aux Etats-Unis. Le nombre de personnes atteintes de démence dans le monde devrait tripler d'ici 2050, pour passer à 152 millions et Alzheimer pourrait représenter entre  60 à 70% des cas, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Déjà estimé à 818 milliards de dollars en 2015, soit plus de 1% du PIB mondial, le coût annuel mondial de la démence en frais médicaux devrait plus que doubler d'ici 2030. « Dans le futur, je pense que nous verrons une combinaison de thérapies ciblant l’origine de cette maladie, pronostique Alessio Brunello, analyste spécialiste en neurosciences chez GlobalData. Désormais, fait-il savoir, « beaucoup d'entreprises pharmaceutiques cherchent à inclure dans leurs essais cliniques des personnes saines mais ayant une prédisposition à développer » la maladie des années plus tard, dans l'espoir de démontrer une efficacité préventive de leurs traitements. « Il semblerait que comme pour les autres maladies neuro-dégénératives, la clé doit d'aller vers la prévention le plus tôt possible », estime  Danny Bar-Zohar, responsable du développement en neurosciences chez le géant pharmaceutique suisse Novartis, qui collabore avec l'américain Amgen sur Alzheimer. « Tous les essais thérapeutiques négatifs ont quand même permis d'améliorer les connaissances de la maladie. Ce qui est certain, ajoute-t-il, c'est que si une molécule démontrait enfin une efficacité, ça va aller vite », assure, pour sa part, le Dr Sarazin, qui travaille sur un autre axe de recherche sur Alzheimer.

Douanes: 400 postes de travail réservés aux jeunes des régions Sud

il y a 11 heures 58 min
Quatre-cent (400) nouveaux éléments renforceront les effectifs douaniers dans les wilayas du Sud, a annoncé le ministre des Finances, mardi depuis Tipaza. Présidant la cérémonie de sortie de 62 inspecteurs principaux à l'Institut d'économie douanière et fiscale (IEDF) de Koléa, Abderrahmane Raouya a affirmé que «400 postes budgétaires d’agents de douanes spécialisés seront consacrés au profit des jeunes issus des wilayas du Sud». Abderrahmane Raouya, appelé «le personnel des Douanes à concrétiser les connaissances acquises lors de leur formation sur le terrain avec responsabilité et compétence».  Le ministre a mis en avant «les orientations du président de la  République appelant à relever les défis sécuritaires et économique que connait le pays». M. Raouya a souligné «l'attachement majeur des hautes autorités à accorder une place privilégiée aux jeunes cadres, affirmant que "ces derniers représentent le noyau de l'élite nationale». Le ministre des Finances indique que le Gouvernement algérien maintiendra la stratégie de modernisation du corps des Douanes en accordant davantage d'importance à la qualité de formation de  la ressource humaine relevant de ce corps. «Un concours de recrutement sera organisé en octobre prochain pour les wilayas du Sud du pays, afin de donner l’opportunité aux jeunes de ces régions d’embrasser une carrière dans le corps douanier et de renforcer la ressource humaine douanière dans les wilayas concernées » a déclaré, Farouk Bahamid, directeur général des Douanes.

Oran: peine de mort pour le meurtrier de la petite Selsabil et son complice

il y a 12 heures 42 sec
Reconnu coupable du viol suivi du meurtre, le 18 août dernier, de Selsabil Zahaf, une petite fille de huit ans, K.A. (18 ans) voisin de la victime et son complice C.M., 31 ans, ont tous deux été condamnés, mercredi, à la peine capitale par le tribunal criminel d’Oran. Passant aux aveux lors de son interrogatoire et les confirmant durant son procès, K.A. a déclaré qu’il n’a tué la fillette en l’étranglant que lorsqu’elle l’a menacé de le dénoncer à ses parents. Le prévenu a expliqué que son complice C.M. l’avait aidé à transporter le corps de l’enfant, emballé dans un sac en plastique, à bord de son véhicule pour aller l'abandonner dans une décharge de déchets, des fait que celui-ci a persisté à nier. Un témoin capital de l’affaire, gérant d’un café mitoyen du crime, a déclaré avoir aperçu le véhicule de C.M et vu le principal prévenu en charger un sac en plastique. Le médecin légiste, en même temps qu’il a confirmé le viol de Selsabil, a indiqué que celle-ci était décédée des suites d’une asphyxie provoquée par une strangulation.

Choléra : aucun cas suspect n'a été enregistré depuis une semaine, affirme Hasbellaoui

il y a 12 heures 7 min
L’épidémie du choléra est-elle derrière nous ? A en croire les déclarations du ministre de la santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui «aucun cas suspect de choléra n'a été enregistré depuis une semaine». Cependant, le ministre indique que le dispositif de prévention reste en vigueur.   102 cas confirmés, et (02) décès déplorés depuis la déclaration de l'épidémie, le premier responsable du secteur estime que c’est juste des «cas sporadiques et familiaux» et que la situation est «vite maitrisée» grâce à «la mobilisation de tous les moyens». Lors d'une présentation sur son secteur devant la commission de santé, des affaires sociales, du travail et de la formation professionnelle à l'Assemblée Populaire Nationale (APN), M. Hasbellaoui a précisé que «ce système de vigilance» mis en place par son secteur restait en vigueur, au moment où les équipes de santé demeurent également mobilisées et au plus haut niveau de vigilance "jusqu'à éradication totale de l'épidémie".

Constantine : mort de deux personnes dans les intempéries

il y a 14 heures 19 min
Deux personnes ont péri lors des pluies torrentielles et des inondations qui s’en sont suivies, mercredi après midi à Constantine, ont indiqué les services de la Protection civile. Les victimes, un homme et une femme, se sont trouvées coincées dans leur véhicule emporté par des flots en furie sur la route reliant El Menia à la commune de Hamma Bouziane. Onze autres se trouvant dans la même situation ont pu être sauvées.   Des opérations de secours et de recherche d’éventuelles pertes humaines se poursuivaient toujours en divers endroits de la ville et de ses alentours. Plusieurs quartiers de la cité et la vieille ville de Constantine ont été inondés par les pluies diluviennes amenant des équipes de pompiers à y entreprendre des opérations de pompages.

Deux terroristes éliminés à Skikda identifiés et reddition de deux autres terroristes à Tamanrasset

mer, 19/09/2018 - 20:22
Les deux terroristes éliminés ce mercredi à Skikda par un détachement de l'Armée Nationale Populaire (ANP) ont été  identifiés, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale  (MDN). "Dans le cadre de la lutte antiterroriste et suite à l'opération menée par  un détachement de l'ANP dans la localité de Beni-Makhled-Siouane, commune  de Collo, wilaya de Skikda/5ème RM, ayant permis d'éliminer, aujou'dhui 19 septembre 2018, deux (2) dangereux terroristes et de récupérer deux (2)  pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov et une quantité de munitions, il  a été procédé à l’identification de ces deux criminels, il s’agit en  l’occurrence de "Blaoui Mohamed" dit "Abou Obeïda El-Assimi", qui avait  rallié les groupes terroristes en 1994, et "Ben Hanni Mohamed" dit  "Zoubir", qui avait rallié les groupes terroristes en  1995", précise le communiqué. "Cette opération de qualité, menée par les forces de l'ANP, vient  confirmer encore une fois la permanente et continuelle vigilance des unités  engagées dans la lutte antiterroriste et la ferme détermination à  l'éradication du fléau du terrorisme", souligne le MDN. Reddition de deux terroristes en possession d'armes à Tamanrasset   Deux terroristes, en possession d’un pistolet  mitrailleur de type Kalachnikov et d’un fusil semi-automatique de type  Simonov, se sont rendus aux autorités militaires à Tamanrasset, indique  mercredi le ministère de la Défense nationale dans un communiqué. "Grâce aux efforts des forces de l'Armée nationale populaire, deux (2)  terroristes se sont rendus aux autorités militaires à Tamanrasset (6ème  Région militaire). Il s’agit de "Bahous Aboubakr" et de "Gueritlet  Echikh", précise la même source, ajoutant que "les deux terroristes  étaient en possession d’un (1) pistolet mitrailleur de type Kalachnikov, d’un (1) fusil semi-automatique de type Simonov et de deux (2) chargeurs  garnis". "Dans le cadre de la lutte antiterroriste et suite à l’opération menée, ce  matin 19 septembre 2018, par un détachement de l'ANP dans la localité de  Beni-Makhled-Siouane, commune de Collo, wilaya de Skikda (5ème Région  militaire), ayant permis d’éliminer deux (2) dangereux terroristes et de  récupérer deux (2) pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov et une  quantité de munitions, il a été procédé à l’identification de ces deux  criminels, il s’agit en l’occurrence de : Blaoui Mohamed dit +AbouObeïda  El-Assimi+, qui avait rallié les groupes terroristes en 1994, et de Ben  Hanni Mohamed dit +Zoubir+, qui avait rallié les groupes terroristes en  1995", relève le communiqué. "Ce bilan positif réalisé à travers les différentes Régions militaires,  atteste de l’efficacité de l’approche adoptée par le Haut Commandement de  l'Armée nationale populaire pour asseoir la sécurité et la quiétude sur  l’ensemble du territoire national", conclut le MDN.  

Feraoun en Chine pour la 12ème édition de la « Rencontre annuelle des nouveaux champions »

mer, 19/09/2018 - 16:47
La ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda-Imane Faraoun, a pris part ce mardi, à Tianjin en Chine, à la 12ème édition de la « Rencontre annuelle des nouveaux champions », indique le ministère dans un communiqué. Sous le thème « Façonner les sociétés innovantes dans la quatrième révolution industrielle », l’édition de cette année qui se tient dans le cadre des activités du Forum économique mondial jusqu'au 20 de ce mois, abordera « les défis mondiaux actuels liés à la quatrième révolution industrielle, économique, politique, sociétale et environnementale ». Les participants débattront également des principes nécessaires pour cette révolution incluant l’intelligence artificielle, l’internet des objets, ainsi que les normes pour assurer l’interopérabilité mondiale, ajoute la même source. A ce titre, la ministre prendra part à plusieurs conférences et débats traitant du sujet et assistera à des rencontres avec des personnalités du monde de la science et de la technologie. « La réunion annuelle des nouveaux champions est le premier sommet mondial sur l'innovation, la science et la technologie, qui encourage l'esprit d'entreprise dans l'intérêt public mondial », rappelle le ministère. Organisée depuis 2007 par le Forum économique mondial, la réunion regroupe la prochaine génération d’entreprises à croissance rapide qui façonnent l’avenir des entreprises et de la société, ainsi que des dirigeants de grandes multinationales, de gouvernements, des médias, du monde universitaire et de la société civile. Il est à rappeler notamment, que le dit Forum, connu pour sa réunion annuelle de Davos et créé en 1971, est une fondation à but non lucratif dont le siège se trouve à Genève en Suisse. Il est aussi l'organisation internationale de coopération entre les secteurs public et privé qui engage les leaders politiques, économiques et autres pour définir les programmes mondiaux, régionaux et industriels.  

Accord de paix au Mali : Le Comité de suivi (CSA) se penche sur les blocages

mer, 19/09/2018 - 16:23
Le Comité de suivi de l’accord (CSA) de paix et de réconciliation au Mali a tenu, le mardi 18 septembre à Bamako, une réunion d’évaluation de l’application de l’accord de paix, issu du processus d’Alger. Les membres du comité ont constaté un retard dans la mise en place des institutions intérimaires  et des mécanismes de sécurité et de défense, notamment des unités du  MOC (mécanisme opérationnel de coordination) à Kidal et Tombouctou.  « Il y a petit problème qui persiste, c’est celui de la mise à la disposition des armes lourdes par les trois parties signataires. Mais ceci devrait connaitre son épilogue dans les prochains jours », a expliqué le président du CSA, l’Algérien Ahmed Boutache, dans une déclaration à la Chaine 3 de la Radio Algérienne. Le deuxième point abordé lors de la réunion du CSA a trait à la stratégie retenue par le nouveau gouvernement pour réaliser le deuxième volet de la feuille de route du 22 mars 2018, qui concerne des questions beaucoup plus fondamentales, à savoir « la révision constitutionnelle, la charte sur la paix et la réconciliation nationale, le développement économique, social et culturel et certains aspects relatifs au comité vérité, justice et réconciliation », a ajouté M. Boutache.    

Ligue 1 (7e journée): Programme des rencontres

mer, 19/09/2018 - 15:19
Programme des rencontres comptant la 7e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis de football, prévues jeudi, vendredi et samedi:   Jeudi 20 septembre : - USM Alger - AS Aïn M'lila (19h00)   Vendredi 21 septembre: - CS Constantine -  Paradou AC (17h00) - JS Kabylie - CR Belouizdad     (17h00) - CABB Arréridj - MO Béjaïa      (17h45)   Samedi, 22 septembre : - NA Hussein Dey - USM Bel-Abbes (16h00) - DRB Tadjenanet - JS Saoura          (16h00) - MC Oran  - MC Alger                     (19h00)   Dimanche 7 octobre: - O. Médéa - ES Sétif  (16h00)

La création du GPRA a insufflé une nouvelle dynamique à la révolution algérienne

mer, 19/09/2018 - 15:07
L'accélération de la création du Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA), le 19 septembre 1958, a été dictée par des conditions endogènes et exogènes ayant exigé la mise en place d'une institution recueillant la reconnaissance internationale, a indiqué mardi à Alger l’historien Amer Rakhia. Quatre années après le déclenchement de la Guerre de libération, s'est imposée l'urgence de mettre en place d'une institution dont la mission est de faire connaitre la réalité des faits en Algérie sous l'occupation française et d'informer l'opinion internationale des souffrances du peuple algérien, a expliqué ce spécialiste en histoire de la Révolution nationale, lors d'une conférence organisée au Musée du Moudjahid en Commémoration du 60ème anniversaire de création du GPRA. Il a ajouté qu'en dépit de l'existence du Conseil national de la Révolution algérienne (CNRA) et du Comité de coordination et d'exécution (CCE), institués par le congrès de la Soummam, et de l'Armée de Libération nationale (ALN), qui avaient tous d'autres missions, "il a fallu mettre en place une institution recueillant la reconnaissance internationale pour faire connaitre la Révolution algérienne en préparation de l'arrachement de l'indépendance. Abordant les conditions ayant conduit à l'accélération de la mise en place de cet organe, il a cité au plan interne "la  régression de l'action Fidaï en raison du resserrement de l'étau après la Bataille d'Alger" et "l'adaptation de l'armée coloniale à la nature de la guerre en Algérie". Sur le plan externe, le conférencier a évoqué les tergiversations de l'ONU à assumer sa responsabilité vis-à-vis des crimes de l'occupation française contre le peuple algérien, en dépit de l'inscription de la cause algérienne à son niveau après l'offensive du Nord Constantinois, ainsi que l'insurrection de l'armée française opérant en Algérie contre son administration centrale à Paris. Il a souligné, dans ce contexte, que la constitution du Gouvernement provisoire "s'est déroulée dans le secret le plus total afin d'éviter tout conflit ou perte de temps", rappelant que "des émissaires n'ont été envoyées que la veille de sa proclamation aux pays arabes afin d'en informer les dirigeants et ainsi mettre tout le monde devant le fait accompli". La création du GPRA "qui a regroupé l'ensemble des principaux courants nationaux de la Révolution" a insuffler une nouvelle  dynamique à la cause algérienne", a estimé M. Rekhila pour qui le GPRA s'est vite imposé en tant que représentant légitime du peuple algérien lors des négociations d'Evian, qui ont abouti au Cessez-le-feu, le 19 mars 1962, avant de parvenir à l'indépendance de l'Algérie, le 5 juillet suivant.

Un site pour faire connaître la vérité sur des Algériens disparus durant la guerre de libération

mer, 19/09/2018 - 13:53
Un site internet 1000 autres.org, vient d'être créé par l'Association Maurice-Audin et histoire coloniale.net pour "contribuer à faire connaître la vérité sur le sort des nombreuses victimes de disparitions forcées durant cette guerre". Ce site, lancé juste après la reconnaissance par le président Macron de la responsabilité de l'Etat français dans la disparition et   l'assassinat de Maurice Audin, est soutenu par l'Humanité, Mediapart,Politis, Témoignage chrétien et El Watan ainsi que des associations à l'exemple du  Mrap, de la LDH, Acca et Sortir du colonialisme. Son objectif est de contribuer à faire connaître la vérité sur le sort des nombreuses victimes de disparitions forcées durant cette guerre, à   rendre justice à ces personnes et à mieux faire connaître un pan d'histoire "trop longtemps occulté". Intitulé "Enlevés, détenus clandestinement, torturés et parfois assassinés par l'armée française, Alger 1957 - des Maurice Audin par milliers", il publie plus de mille notices individuelles sur des personnes enlevées et séquestrées à Alger en 1957, dont les proches ont cherché à avoir des nouvelles et dont certaines ne sont jamais réapparues. Selon l'historien Gilles Manceron, un des animateurs de ce site, "leur nombre ne manquera pas de s'accroître lorsque d'autres cas documentés   seront signalés". Un appel à témoin a été également lancé "vers une mémoire familiale que nous savons encore vive". "Ce travail est nécessaire, car on a menti au peuple français en lui dissimulant ce qui se passait réellement en Algérie, on l'a trompé pendant   des décennies avec un discours mensonger sur le +maintien de l'ordre+", a expliqué l'historien à un journaliste de l'APS. "Pour publier ces plus de mille notices individuelles sur des personnes qui ont été arrêtées en 1957 par l'armée française, dont les proches ont demandé aux autorités de connaître leur sort, dont beaucoup furent torturées et dont certaines ne reparurent jamais, ce site a utilisé une archive publique devenue accessible en 2017, conservée aux Archives nationales d'Outre-mer (ANOM) et récupérée à la préfecture d'Alger', a-t-il précisé. Il comprend environ 850 "fiches de renseignement" d'un fichier du Service des liaisons nord-africaines (SLNA), auxquelles ce site internet a   ajouté plus d'une centaine d'autres cas provenant d'autres sources, notamment le "Cahier vert", rassemblant des plaintes de familles recueillies par des   avocats français, et un livre contenant de nombreuses plaintes de personnes d'origine européenne favorables à l'indépendance de l'Algérie,   souvent communistes ou chrétiennes, qui ont elles-mêmes été victimes ou témoins de tortures dans l'un des principaux lieux de terreur à Alger, la   villa Sésini, appelée à tort "villa Susini".

Le prix du panier de l'Opep à plus de 76 dollars

mer, 19/09/2018 - 11:34
19/09/2018 - 11:34

Le prix du panier de référence du brut de  l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'est établi mardi à 76,09 dollars le baril , contre 76,19 dollars la veille, a indiqué mercredi l'Organisation sur son site web.

Introduit en 2005, le panier de référence des pétroles bruts de l'Opep comprend le Sahara Blend (Algérie), Girassol (Angola),Djeno (Congo), Oriente (Ecuador), Zafiro (Guinée Equatoriale), Rabi light (Gabon), l'Iran Heavy (Iran), Basra Light (Irak), Kuwait Export ( kuwait), Es-Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria), Qatar Marin(Qatar), Arab Light (Arabie Saoudite), Murban (UAE) et le Mery (Venezuela).

Les cours du pétrole grimpaient mardi soir en cours d'échanges européens. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 79,57 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,52 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour le contrat d'octobre prenait 1,40 dollar à 70,31 dollars  une heure après son ouverture

 

 

Accidents de la circulation : 38 morts en une semaine

mer, 19/09/2018 - 11:33
Trente-huit (38) personnes ont perdu la vie et 1.147 autres ont été blessées dans des accidents de la circulation survenus  du 9 au 15 du mois en cours, dans plusieurs régions du pays, indique mercredi un bilan établi par les services de la Protection civile. La wilaya de Sétif déplore le bilan le plus lourd avec le décès de 4 personnes, alors que 52 autres ont été blessées, suite à  42 accidents de la circulation. Durant la même période, les secours de la Protection civile, sont intervenus pour l'évacuation de 9.617 malades vers les structures  sanitaires, effectué 4.583 opérations dÆassistance aux personnes en danger et opérations diverses et, sont par ailleurs, intervenus pour l'extinction de 1.018 incendies urbains, industriels et autres.    

Kim Jong Un annonce une visite historique à Séoul

mer, 19/09/2018 - 11:12
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a annoncé mercredi une prochaine visite historique à Séoul et accepté de fermer devant des inspecteurs internationaux un site d'essai de missiles, à l'occasion d'un sommet intercoréen à Pyongyang. Lors de leur troisième réunion depuis avril, M. Kim et le président sud-coréen Moon Jae-in n'ont cependant fait état que de progrès limités sur la question cruciale de la dénucléarisation, alors même que le Sud-Coréen allait à Pyongyang pour tenter de débloquer les négociations entre le Nord et les Etats-Unis.   Consolidant leur rapprochement, les deux dirigeants ont néanmoins annoncé leur volonté de faire acte de candidature commune à l'organisation des jeux Olympiques de 2032. Ils sont également convenus d'initiatives bilatérales comme l'organisation régulière de réunions de familles divisées par la guerre de Corée (1950-53), et de travailler pour connecter leurs réseaux routiers et ferrés.  Ces accords sont "porteurs de l'espérance du peuple et de son désir intense de réunification", a souligné Kim Jong Un.  Son voyage à Séoul serait la première visite d'un dirigeant du Nord dans la capitale sud-coréenne depuis la fin de la guerre. Cette visite pourrait intervenir cette année, à moins de "circonstances particulières" et constituera "une étape monumentale pour les relations intercoréennes", a précisé M. Moon. Selon leur déclaration conjointe, le Nord a accepté de "fermer de façon permanente" le site de tests de moteurs de missile et le pas de tirs de Tongchang-ri, "en présence d'experts des nations concernées".  

Pages