La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 2 heures 35 min

Ligue 1 (7e journée) : Paradou AC bat le DRB Tadjenanet

il y a 5 heures 53 min
Le Paradou AC s'est imposé lundi face au DRB Tadjenanet 1 à 0 au stade Omar-Hamadi, en ouverture de la 7e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis de football. L'unique but de la parie a été inscrit par Zakaria Naidji à la 60e minute pour Paradou. A l'issue de cette victoire, le PAC remonte provisoirement à la 4e place au classement en compagnie de la JS Saoura et du MC Oran avec 11 points chacun, alors que le "Difaâ" stagne à la 8e place en compagnie de la JS Kabylie avec 8 points. La suite des rencontres de cette 7e journée se déroulera mardi avec à  l'affiche le choc de l'Est entre le leader CS Constantine (13 pts) et l'ES Sétif (2e, 12 pts). Cette journée est tronquée du match USM Alger - US Biskra, reporté à une date ultérieure en raison de l'engagement des Algérois en demi-finale (retour) de la Ligue des champions d'Afrique prévue samedi prochain en déplacement face au WA Casablanca (Maroc).  

Ligue 1 (7e journée) : CSC-ESS éclipse tout, l'USMH et l'USMB sommées de réagir

lun, 16/10/2017 - 13:13
Le leader du championnat de Ligue 1, le CS Constantine, accueillera mardi l'ES Sétif, tenante du titre, dans un duel au sommet qui promet, alors que l'USM El-Harrach et l'USM Blida sont toujours à la recherche de leur premier succès de la saison, à l'occasion de la 7e journée de la compétition. Le CSC sera face à un test révélateur contre l'Entente avec comme objectif la préservation de son fauteuil de leader, conquis lors de la précédente journée grâce à sa victoire sur le terrain du promu l'US Biskra. Les Sétifiens, accrochés à la maison par l'Olympique Médéa (0-0), seront appelés à réagir à Constantine s'ils ne veulent pas être déjà distancés dans la course au titre. Le CR Belouizdad (2e, 12 pts), tenu en échec à domicile par la JS Saoura (1-1), effectuera un déplacement périlleux à Médéa pour croiser le fer avec l'Olympique locale (11e, 6 pts). Dans leur stade d'Imam-Lyes, les joueurs de l'entraîneur Sid-Ahmed Slimani devront confirmer leurs deux derniers résultats décrochés à l'extérieur face à deux prétendants au titre : le MC Alger (0-0) et l'ESS. La JS Saoura affrontera de son côté à Béchar le NA Husseïn-Dey où rien ne va plus surtout après la contre-performance concédée à domicile face au Paradou AC (1-1). La JSS, invaincue à domicile depuis janvier 2015, partira avec les faveurs des pronostics face à une équipe qui peine à amorcer son vrai départ en dépit d'un recrutement qualitatif et quantitatif. Le MC Oran , vainqueur à Alger face à l'USMH (3-2), doit  rester vigilant devant le MCA, dont les déplacements du côté d'El-Bahia ont souvent été couronnés de bons résultats. Le MCA, qui reste sur un match nul concédé à Bologhine face à Médéa, vise un deuxième succès de la saison après celui décroché lors de la journée inaugurale contre l'US Biskra (1-0). Mais les "Hamraoua", sur une courbe ascendante, aspirent à enchaîner une deuxième victoire de suite qui leur permettrait de monter sur le podium. L'USM Bel-Abbès (6e, 10 pts), qui ne cesse d'impressionner par son beau jeu, ira rendre visite à la lanterne rouge l'USMB, auteur d'un seul point en six matchs. Les Blidéens, dos au mur, devront impérativement réagir devant leur public s'ils ne veulent pas  compromettre déjà leur avenir en Ligue 1 qu'ils ont retrouvée l'été dernier après deux années au purgatoire. La même mission attend l'USMH en péril à Tizi-Ouzou pour affronter la JSK , groggy suite au cinglant reçu à Sidi Bel-Abbès. Les Harrachis, dirigés sur le banc par le technicien tunisien Hamadi Dhaou, n'auront désormais plus droit à l'erreur. Cette journée débute lundi avec le match entre le Paradou AC et le DRB Tadjenanet au stade Omar-Hamadi (17h00). Le match USM Alger - US Biskra a été reporté à une date ultérieure en raison de l'engagement des Algérois en demi-finale (retour) de la Ligue des champions d'Afrique, prévue samedi en déplacement face au WA Casablanca. 

A Dubaï, la police va utiliser une moto volante

lun, 16/10/2017 - 12:58
Dubaï est décidément à l'avant-garde au niveau des moyens policiers. La police de ce petit émirat du Golfe persique va utiliser une moto volante. Comme le rapporte le site Gulftoday, l'engin, qui a été présenté lors du salon Gitex, peut parcourir jusqu'à six kilomètres et monter à une hauteur de 5 mètres. Il peut supporter un poids de 300 kilos et fonctionne à l'électricité et à l'essence.  La police de Dubaï est connue pour ses annonces qui font le tour du monde. En 2013, elle avait lancé sur les routes une voiture de patrouille de marque Lamborghini, d'une valeur de 550 000 dollars, pour «renforcer l'image de luxe et de prospérité» de l'émirat-Etat. Deux semaines plus tard, elle avait récidivé en introduisant une Ferrari. En juin 2017, la police de Dubaï a mis en service un officier robot appelé à représenter le quart de ses effectifs d'ici 2030. Habillé en policier, il est doté d'un ordinateur au niveau de la poitrine. Celui-ci sert à informer la police sur des crimes éventuels ou encore à fournir des informations sur les contraventions routières. Le robot est également équipé d'une caméra qui transmet des images en direct à la salle des opérations de la police et est capable d'identifier des personnes recherchées.  

Saisie record de 55.000 comprimés d’ecstasy à Oran

lun, 16/10/2017 - 12:40
Les services de la gendarmerie nationale ont opéré, dimanche soir, une saisie record de 55.000 comprimés d’ecstasy. Cette opération est la plus importante dans l’histoire de la lutte contre le trafic des psychotropes en Algérie. Opérée au niveau de la commune d’Oued Tlelat, au sud de la wilaya d’Oran, la saisie de cette marchandise prohibée a été faite suite à l’exploitation de renseignements et dans le cadre de la coordination entre les services du groupement territorial de la gendarmerie nationale d’Oran et un détachement de l’ANP, relevant de la deuxième région militaire. Cette opération d’envergure a permis l’arrestation de huit individus constituant un réseau organisé considéré comme l’un des plus importants fournisseurs de psychotropes dans la région Ouest du pays, précise-t-on de même source. Les gendarmes enquêteurs ont saisi également lors de cette opération cinq véhicules de différentes marques, utilisés dans cette activité criminelle, une quantité de 5,5 kilos de kif traité et une somme de près de cinq millions de DA, représentant les revenus de ce commerce illicite. Les services de la sûreté d’Oran avait opéré, il y a trois, une saisie record de 20.000 comprimés d’ecstasy. Les investigations avaient montré que cette drogue a été introduite sur le territoire national à travers la bande frontalière Ouest, rappelle-t-on. APS  

Secousse tellurique de 3,2 degrés sur l'échelle de Richter enregistrée à Ain Defla

lun, 16/10/2017 - 12:11
16/10/2017 - 12:11

Une secousse tellurique de magnitude 3,2 degrés sur l'échelle de Richter a été enregistrée lundi à 08h03 dans la wilaya d'Ain Defla, indique le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et  géophysique (CRAAG) dans un communiqué.

L'épicentre de cette secousse a été localisé à 4 km au sud-ouest de la commune d'El Abadia dans la même wilaya, précise la même source.  

                 

Messahel s'entretient à Addis-Abeba avec le président de la Commission de l'UA

lun, 16/10/2017 - 12:08
16/10/2017 - 12:08

Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, s'est entretenu lundi à Addis-Abeba avec le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

L'entretien, qui s'est déroulé en marge de la participation de M. Messahel aux travaux de la session extraordinaire du Conseil exécutif de l'UA, a porté sur "les relations de coopération entre l'Algérie et l'Union africaine ainsi que sur les voies et moyens du renforcement de l'action africaine commune pour la réalisation des objectifs de paix, de stabilité et de développement que s'est fixée l'organisation panafricaine", a précisé la même source.

Les discussions ont également porté sur "les principales questions inscrites à l'Agenda de l'Union africaine, notamment les préparatifs du prochain Sommet Union africaine-Union européenne, prévu à Abidjan, les 29 et 30 novembre 2017, et dont la session extraordinaire du Conseil exécutif est saisie".  

MM. Messahel et Faki Mahamat "ont réaffirmé la nécessité de poursuivre la concertation entre les Etats membres de l'Union africaine, afin de faire prévaloir les intérêts de l'Afrique", a-t-on ajouté. 

Financement non conventionnel : Raouya promet un contrôle rigoureux

lun, 16/10/2017 - 11:59
Le ministre des Finances, M. Abderahmane Raouya, a indiqué lundi que le recours au financement non conventionnel prévu pour parer au déficit du Trésor sera accompagné d’un contrôle rigoureux pour empêcher toute dérive inflationniste. "Nous allons établir un ensemble de paramètres pour éviter ces dérives", a déclaré le ministre dans un entretien en marge des assemblées annuelles du FMI et du Groupe de la Banque mondiale tenues à Washington. Le premier argentier du pays a expliqué que l’opération est parfaitement encadrée par l’amendement de la loi sur la monnaie et le crédit qui a introduit ce nouvel instrument de financement. Le texte en question détermine l’usage des financements et leurs objectifs. "Ce financement va aller à l’investissement, pas un dinar sur le fonctionnement, permettant ainsi aux entreprises de disposer de liquidités pour leur croissance et partant de créer de l’emploi", a affirmé M. Raouya. Le recours à ce financement est un choix économique, rendu nécessaire par le besoin d’éviter l’option de l’endettement international, a souligné le ministre, louant la justesse de la décision du Président de la République relative au remboursement anticipé de la dette du pays. "Nous sommes dans une situation qui nous permet d’éviter de recourir au financement international, d’autant plus que notre dette est insignifiante", dira-t-il. Et d’ajouter: "l’Algérie a connu une période que l’ensemble des Algériens ne veulent plus revivre: une crise économique couplée d’un terrorisme aveugle". Le ministre a tenu à rappeler la dérive inflationniste qui s’est produite  en 1994 lorsque l’Algérie a été soumise pour la première fois de son histoire au programme d’ajustement structurel du FMI. "Durant l’ajustement structurel, rappelez-vous, le dinar a perdu en l’espace d’une courte durée 35% de sa valeur en 1994 et le prix de la baguette de pain a augmenté d’une manière importante", a-t-il enchaîné, notant que la dévaluation du dinar  a été l’une des principales mesures de ce programme. Dans le même sillage, M. Raouya a estimé qu’un baril de pétrole à 50 dollars "demeurait acceptable " car il équivaut au prix référentiel retenu par le gouvernement pour établir le budget. Le déficit du budget d’équipement sera comblé, quant à lui, par le recours au financement non conventionnel. Par ailleurs, M. Raouya a expliqué que l’impôt sur la fortune introduit dans le projet de loi de finances pour 2018, visait à instaurer l’équité fiscale . Le ministre a reconnu les difficultés de recouvrement de cet impôt notamment en ce qui concerne l’évaluation des signes de richesses des personnes non identifiées par le fisc. C’est un travail qui sera amorcé par l’administration fiscale à travers la constitution de fichiers des personnes imposables. "Nous aurons ces fichiers à terme", a-t-il promis. Interrogé sur les dernières prévisions du FMI concernant la croissance en Algérie, M. Raouya a indiqué que son département tablait sur des taux un peu plus élevés que ceux anticipés par l'institution de Bretton Woods. Le ministère des Finances et le FMI procéderont à un recoupement de leur prévisions lors de la prochaine mission du Fonds en Algérie. Les corrections que le FMI apporte à ses prévisions initiales rejoignent souvent les taux projetés par l’Algérie, a-t-il relevé. Alors que le FMI table sur une croissance de 1,5% en 2017, la Banque mondiale anticipe un taux de 2,2% pour la même année. La croissance est  bien partie au premier trimestre 2017 s’établissant à 3,7%, selon les projections de la BM.                        

Classement de la FIFA : l'Algérie recule à la 67e place

lun, 16/10/2017 - 11:51
L'Algérie a perdu 5 places et occupe la 67e position au classement mondial du mois d'octobre publié lundi par la Fédération internationale de football (FIFA), alors que l'Allemagne trône toujours en tête. La défaite des Verts contre le Cameroun (2-0) à Yaoundé pour le compte des éliminatoires du Mondial-2018 explique cet énième recule de l'Algérie. Au niveau africain, l'Algérie a rétrogradé à la 13e place, devancée notamment par le trio de tête composé de la Tunisie, de l'Egypte et du Sénégal.  Le Nigeria, prochain adversaire de la sélection algérienne en qualifications du Mondial-2018, est logé à la 41e place mondiale et 4e africaine. A noter que le Nigeria, premier pays africain qualifié pour la Coupe du Monde 2018, a fait un bond de trois places.  D'autre part, les deux dernières journées de qualifications pour la Coupe du Monde 2018 ont permis au Pérou d’intégrer pour la première fois le Top 10 du classement mondial. Outre la Blanquirroja (10e, +2), qui disputera un barrage intercontinental face à la Nouvelle-Zélande en vue du grand rendez-vous russe de l’année prochaine, l’Espagne (8e, +3) entre elle aussi - ou plutôt effectue son retour - dans le cercle très fermé des dix meilleures équipes du monde grâce à une impressionnante campagne qualificative conclue sans la moindre défaite. Cette fenêtre internationale a surtout souri aux nations européennes telles que la France (7e, +1), l’Angleterre (12e, +3), le Danemark (19e, +7), l’Ecosse (29e, +14), l’Autriche (39e, +18), ou encore l’Allemagne qui conserve sa première place. Quatre nations font leur apparition dans le Top 50 : l’Autriche, donc, mais aussi la République tchèque (46e, +12), le Maroc (48e, +8) et Panama (49e, +11), principale surprise de ces éliminatoires avec sa toute première qualification pour l'épreuve mondiale. Le prochain classement mondial FIFA sera publié le 23 novembre 2017. Top 10 africain: 1-Tunisie 2-Egypte 3-Sénégal 4-RD Congo 5-Nigeria 6-Cameroun 7-Maroc 8-Ghana 9-Burkina Faso 10-Côte d'Ivoire --------- 13-Algérie. 

Irak: la principale base militaire de Kirkouk sous le contrôle des forces gouvernementales

lun, 16/10/2017 - 11:43
Les forces gouvernementales irakiennes sont passées à l'action pour reprendre lundi le contrôle de la principale base militaire de la province pétrolière de Kirkouk, région disputée du nord de l'Irak d'où elles avaient été chassées il y a trois ans au profit des combattants kurdes (peshmergas). "Les unités antiterroristes (CTS) ont accompli leur déploiement dans la base militaire K1", au nord-ouest de la ville de Kirkouk, a affirmé le Commandement conjoint des opérations (JOC). Il s'agit d'une base établie en 2003 par l'armée américaine, qui était le siège de la 12e division de l'armée irakienne. En juin 2014, profitant de l'offensive éclair du groupe terroriste autoproclamé "Etat Islamique" (EI/Daech), les peshmergas avaient pris la base. Sous tensions depuis la tenue le 25 septembre d'un référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, Baghdad et la région autonome ne sont pas parvenus à s'entendre sur une désescalade au cours des derniers jours s'agissant des territoires qu'ils se disputent, parmi lesquels la riche province de Kirkouk. Au terme d'un ultimatum, les troupes irakiennes ont fait mouvement dans la nuit de dimanche à lundi, affirmant avoir repris des routes et des infrastructures aux peshmergas. APS  

Le projet de loi de finances 2018 soumis à la commission des finances et de budget

lun, 16/10/2017 - 09:05
Le Bureau de l'Assemblée populaire nationale (APN) a soumis, dimanche le projet de loi de finances 2018 à la commission des finances et du budget, a indiqué un communiqué de cette instance. Le bureau de l'APN qui s'est réuni sous la présidence de Said Bouhedja, président de l'APN, a soumis, au début des travaux, le projet de loi de finances 2018 à la commission des finances et du budget et a examiné le rapport de la commission des affaires juridiques et administratives et des libertés sur les cas d'incompatibilité avec le mandat parlementaire, a précisé le communiqué. Le bureau a examiné également les questions qui lui ont été soumises et soumis au gouvernement celles qui répondent aux conditions juridiques, a conclu le communiqué. APS

Azzedine Mihoubi félicite les lauréats Algériens du Prix Katara

lun, 16/10/2017 - 08:50
Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a affirmé dimanche que la distinction des trois écrivains algériens par le prix Katara du roman arabe constituait une "valeur ajoutée au paysage culturel algérien et arabe", a indiqué un communiqué du ministère. M. Mihoubi a qualifié cette distinction de "remarquable", estimant que la consécration de ces trois écrivains était attendue, du fait qu'ils ont réussi à se distinguer sur la scène littéraire arabe. Le ministre a appelé les institutions culturelles et les maisons d'édition à apporter leurs soutiens à ces lauréats. L'académicien et poète Bachir Dhifallah et les romanciers Abdelwahab Aissaoui et Said Khatibi avaient  remporté jeudi à Doha (Qatar) le prix Katara du roman arabe lors d'une cérémonie dans le cadre de la 3e édition du prix Katara. APS

CIJM : l'Algérien Addadi réélu pour un nouveau mandat

lun, 16/10/2017 - 08:23
L'Algérien Amar Addadi a été réélu pour un 5e mandat à la tête du Comité international des Jeux méditerranéens (CIJM), lors de l'Assemblée générale (AG) de l'instance tenue le week-end dernier à Tarragone (Espagne).  Seul candidat au pose de président, Addadi a récolté 60 voix sur les 73 exprimées. L'Algérien avait été reconduit le 19 juin 2013 à Mersin (Turquie) à la tête du CIJM pour un quatrième mandat.   Une délégation algérienne conduite par le président du Comité olympique et sportif algérien (COA), Mustapha Berraf, a participé aux travaux de l'AG du CIJM, marqués par l'adhésion officielle du Portugal qui rejoint ainsi la famille sportive méditerranéenne. Les membres de l'AG n'ont pas procédé à l'élection d'un secrétaire général du CIJM et cette opération se fera "ultérieurement", a fait savoir une source de l'instance.  L'Algérie a mis à profit cette occasion pour exposer aux participants une projection-vidéo sur les préparatifs des Jeux méditerranéens 2021 prévus à Oran, a appris l'APS auprès du COA. Les prochains Jeux méditerranéens (JM-2018) se dérouleront du 22 juin au 1er juillet 2018 à Tarragone. Cette 18e édition a été reportée d'une année, sur demande du Comité olympique espagnol et du Comité d'organisation de ces Jeux.  Avant l'adhésion du Portugal, le CIJM était constitué de 25 Comités nationaux olympiques: Algérie, Albanie, Andorre, Bosnie-Herzégovine, Chypre, Croatie, Egypte, Espagne, Macédoine, France, Grèce, Italie, Kosovo, Liban, Libye, Malte, Maroc, Monaco, Monténégro, Saint-Marin, Serbie, Slovénie, Syrie, Tunisie, Turquie. Président du CIJM: Amar Addadi (Algérie)  1er vice-président: Victor Sanchez (Espagne) 2e vice-président: Hesham Hatab (Egypte) Trésorier: Kikis Lazarides (Chypre)  Membres (7): Souhail Khoury (Liban) Davide Tizzano (Italie) Nese Gundogan (Turquie) Stavri Bello (Albanie) Marwan Maghur (Libye) Bernard Amsalem (France) Maher Bouchamaoui (Tunisie).  

Oum El Bouaghi: 2 enfants grièvement blessés dans une explosion

lun, 16/10/2017 - 08:18
Deux enfants âgés de moins de 10 ans ont été blessés dimanche soir dans une explosion survenue dans la cité des Frères Belalmi, dans le centre-ville de Ain El Beida dans la wilaya de Oum El Bouaghi, a indiqué la Protection civile sans toutefois designer l'origine de l'explosion. "Les deux enfants (9-10 ans) ont été blessés par une explosion, alors qu'ils étaient en train de jouer dans la cité des Frères Belalmi", a déclaré le chargé de la communication de la direction de la Protection civile de la wilaya, Chaker Mebarki. Les deux victimes ont été transportées par les éléments de la Protection civile à hôpital Salah Zerdani de la même ville, a-t-on ajouté. Selon la même source, l'une des deux victimes, a été amputée d'une jambe, tandis que l'autre a subit une grave fracture au niveau du pied.  Une enquête a été ouverte par les services de la sûreté nationale pour déterminer les causes de cette explosion.                  

Impératif d’intégrer les catégories aux besoins spécifiques dans le système éducatif

lun, 16/10/2017 - 08:14
La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit a affirmé, dimanche à Chlef, l’impératif d’intégrer les catégories aux besoins spécifiques dans le système éducatif, en vue d’une prise en charge idoine. L’affectation de classes spéciales à cette catégorie d’élèves vise à la préparer pour une intégration future dans les classes ordinaires , a expliqué Mme Benghabrit dans son allocution, en marge d’une visite d'une classe d’enfants aux besoins spécifiques de l’école primaire Chahid Senouci Maàmar de la cité Nasr de Chlef, signalant une coordination en cours avec le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, en vue de la mise au point d’actions de formation au profit des enseignants relatives à l’éducation intégrée , a-t-elle fait savoir. Elle a souligné l’inscription de cette mesure (formation) au titre du besoin ressenti pour une ressource humaine professionnelle et compétente pour la prise en charge de cette catégorie sociale, et ce, dans le cadre du principe d’égalité des chances assuré à toutes les catégories sociales de toutes les régions de la wilaya. Dans un point de presse animé au siège de la wilaya, la ministre de l’Education nationale a, par ailleurs, annoncé l’ouverture de la plateforme numérique relative au recrutement des enseignants des listes d’attente, à partir du 6 novembre prochain, pour ce qui est du cycle primaire, et ce, jusqu’à la fin de l’année , qui verra l’ouverture des plateformes relatives aux cycles moyen et secondaire, soit l’année 2018. Mme. Benghabrit, qui a admis l’existence de certains dysfonctionnements dans l’élaboration des listes d’attente, à l’origine du retard mis dans le lancement de cette plateforme, a néanmoins assuré que cette dernière (plateforme) est susceptible de contribuer à la couverture de la vacation des postes, en mathématiques notamment . La ministre a entamé sa visite, à Chlef , par l’inauguration de deux écoles primaires au niveau des cités Boukellal et Ouled Mohamed du centre ville de Chlef, destinées à résorber la surcharge des classes enregistrée dans certains établissements. Selon les chiffres fournis par le directeur de l’Education de la wilaya, la moyenne d’occupation d’une classe dans le cycle moyen à Chlef est de 46 à 48 élèves, un chiffre que la ministre a expliqué par la croissance démographique dans la région, et la hausse du taux de redoublement des classes. Elle a cité la réalisation d’extensions au niveau des classes de cours, au même titre que de nouveaux établissements adaptés aux besoins exprimés, comme des solutions susceptibles d’atténuer cette surcharge des classes. Durant cette rentrée 2017-2018, les établissements de Chlef (tous cycles confondus) ont accueilli 279.708 élèves. Le cycle moyen est le plus touché par le problème de surcharge avec une moyenne de 46 à 48 élèves par classe, enregistrés au niveau de 54 CEM sur les 152 que compte la wilaya. Au cours de sa visite, Mme Benghabrit a également tenue une réunion avec les représentants des syndicats agrées du secteur, des associations des parents d’élèves, et des cadres de l'éducation.  

Le Grand Prix Assia Djabbar installe son jury

lun, 16/10/2017 - 08:10
Le Grand Prix Assia Djabbar a installé dimanche son jury constitué de sept membres tous issus du monde universitaire et de la culture, annonce un communiqué de l'Entreprise nationale de la communication, de l'édition et de la publicité (Anep). Outre Naget Khadda, sa présidente, le jury regroupe, à titre de membre, Amina Bekkat, Abdelmadjid Merdaci, Hamid Bouhbib, Brahim Sahraoui, Abdelkader Bouzida et Achour Fenni. L e Grand Prix Assia Djabbar, du nom de la célèbre femme de lettres algérienne disparue en 2015, est coorganisé par l'Enag (Entreprise nationale des arts graphiques (Enag) et l'Anep. Il récompense, depuis son institution en 2015, la meilleure œuvre en Français, Arabe et Tamazight de l'année.  

Reprise de la production au complexe sidérurgique d’El Hadjar

lun, 16/10/2017 - 08:00
La production a repris, dimanche soir, au complexe sidérurgique Sider El Hadjar, à travers ses différentes unités après l’arrêt du haut fourneau N2 à cause du problème du manque d’eau, a-t-on appris auprès de son directeur général, Chamsseddine Maâtallah. Ce même responsable a précisé que la chaine de production a redémarré de manière tout à fait normale par l’approvisionnement des aciéries à partir du haut fourneau N2, avec une capacité de production de 1 500 tonnes par jour en produits ferreux et en acier éligibles à la commercialisation. M. Maâtallah a, dans ce contexte, indiqué que la production quotidienne du complexe en produits de fer et acier est appelée à augmenter pour atteindre 2 000 tonnes par jour avant la fin du mois en cours. A noter que le complexe sidérurgique Sider El Hadjar a cessé ses activités de production le 5 septembre dernier après l’arrêt du haut fourneau N2 pour cause de manque d’eau, indispensable au processus de production à raison de 1 600 m3 par jour. La décision de reprise des opérations de production intervient consécutivement aux mesures prises pour faire face au manque d'eau dans la wilaya d’Annaba, qui ont permis de reprendre l’approvisionnement du complexe en quantités nécessaires pour relancer son activité productive. Le complexe d’El Hadjar dispose actuellement d’une réserve en eau évaluée à 255 000 m3 stockée dans une retenue d’eau et deux (2) réservoirs appartenant au complexe. Cette réserve devrait assurer les besoins du complexe pour une durée de 15 jours en cas de suspension de l’approvisionnement du volume d’eau quotidien nécessaire. Le complexe sidérurgique d’El Hadjar emploie plus de 4 500 travailleurs et possède des capacités productives prévisionnelles pouvant atteindre 2 500 tonnes de produits ferreux et en acier éligibles à la commercialisation par jour. Après exécution de la seconde étape du plan d’investissement, le complexe prévoit une production d’un (1) million de tonnes de produits en acier à commercialiser. 

Somalie: un deuil national de trois jours suite à l'attentat de Mogadiscio

dim, 15/10/2017 - 19:59
Le président somalien Mohamed Abdullahi Mohamed, a décrété un deuil national de trois jours, après l'attentat de Mogadiscio samedi considéré par les Somaliens comme le pire de l'histoire de leur pays et qui a fait au moins 231 morts.  M. Abdullahi Mohamed, a rendu visite dimanche aux victimes de l'attentat perpétré sur le carrefour PK5, situé dans le district de Hodan, un quartier commercial très animé de la capitale somalienne avec ses magasins et ses hôtels. Des médecins de l'hôpital Erdogan ont confirmé l'admission de 205 patients, dont plus de 100 avec des blessures graves. "C'est une attaque horrible menée par les shebab sur des civils innocents, qui ne visait pas des responsables gouvernementaux somaliens spécifiques. Cela montre combien ces éléments violents sont sans pitié, pour viser sans distinction des gens innocents qui ne faisaient que s'occuper de leurs affaires", a déclaré le président dans un discours télévisé. L'explosion s'est produite devant l'hôtel Safari, un établissement populaire qui n'est d'ordinaire pas fréquenté par des responsables gouvernementaux. Un bilan provisoire fait état d'au moins 40 morts.            L'attentat n'a pas été revendiqué dans l'immédiat, mais les éléments du groupe terroriste shebab lancent fréquemment des attaques et attentats-suicides dans Mogadiscio et ses environs.

Paradou AC - DRB Tadjenanet en ouverture de la 7e journée

dim, 15/10/2017 - 18:55
La 7e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis débutera ce lundi avec au menu une seule rencontre opposant le Paradou AC au DRB Tadjenanet au stade Omar-Hamadi d'Alger (17h00), dans un duel ouvert à tous les pronostics. Le PAC (7e, 8 pts) qui reste sur un match nul décroché au stade du 20 Août 1955 face au NA Hussein-Dey (1-1) est appelé à confirmer son regain de forme face au Difaâ (7e, 8 pts), vainqueur à domicile face à l'USM Blida (1-0) et en plein redressement depuis l'arrivée à la barre technique de Kamel Mouassa. Une victoire des Pacistes leur permettrait de se hisser provisoirement à la 4e place au classement en compagnie de la JS Saoura et du MC Oran qui comptent 11 points chacun. La suite des rencontres de cette 7e journée se déroulera mardi avec à l'affiche le choc de l'Est entre le leader CS Constantine (13 pts) et l'ES Sétif (2e, 12 pts). Cette journée sera tronquée du match USM Alger - US Biskra, reporté à une date ultérieure en raison de l'engagement des Algérois en demi-finale (retour) de la Ligue des champions d'Afrique prévue samedi prochain en déplacement face au WA Casablanca. Programme des rencontres :  Lundi : 17h00 : Paradou AC - DRB Tadjenanet Mardi :  16h00 : MC Oran - MC Alger         Olympique Médéa - CR Belouizdad USM Blida - USM Bel-Abbès JS Kabylie - USM El-Harrach 17h45 : CS Constantine - ES Sétif     19h00 : JS Saoura - NA Hussein Dey Reporté : USM Alger - US Biskra 

Financement non conventionnel: Publication de la loi dans le Journal officiel

dim, 15/10/2017 - 18:12
La nouvelle loi sur la monnaie et le crédit, adoptée récemment par le Parlement, a été publiée dans le Journal officiel no 57. Cette loi modifie et complète l'ordonnance de 2003 en introduisant un article 45 bis qui stipule que "la Banque Algérie procède, dès l'entrée en vigueur de la présente disposition, à titre exceptionnel et durant une période de cinq années, à l'achat directement auprès du Trésor, de titres émis par celui-ci, à l'effet de participer, notamment à la couverture des besoins de financement du Trésor, au financement de la dette publique interne et au financement du Fonds National d'Investissement (FNI)."               En outre, l'article 45 bis note que "ce dispositif est mis en £uvre pour accompagner la réalisation d'un programme de réformes structurelles économiques et budgétaires devant aboutir, au plus tard, à l'issue de la période susvisée, notamment, au rétablissement des équilibres de la trésorerie de l'Etat et de l'équilibre de la balance des paiements. "Un mécanisme de suivi de la mise en œuvre de cette disposition par le Trésor et la Banque Algérie est défini par voie réglementaire", note le nouveau texte. 

Pages