La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 1 heure 40 min

Le Brésil va accueillir un forum ultra-conservateur international

ven, 16/08/2019 - 11:19
Le Brésil va accueillir en octobre un forum des mouvements ultra-conservateurs dans le monde, a annoncé jeudi le député Eduardo Bolsonaro, un des fils du président brésilien Jair Bolsonaro et possible prochain ambassadeur aux Etats-Unis. "C'est la droite qui s'organise au niveau mondial", a lancé sur Twitter le député en annonçant l'organisation, pour la première fois au Brésil, d'une rencontre dans le cadre de la Conférence d'Action politique conservatrice (CPAC), qui a lieu tous les ans aux Etats-Unis. "Nous posons les bases du conservatisme au Brésil pour mettre en oeuvre les réformes nécessaires et éviter un autre Venezuela dans la région", a poursuivi Eduardo Bolsonaro, farouchement opposé aux "gauchistes", comme son père. La CPAC se réunit chaque année depuis 1974 aux Etats-Unis et rassemble des personnalités de l'aile ultra-conservatrice. L'édition brésilienne aura lieu à Sao Paulo les 11 et 12 octobre. Eduardo Bolsonaro a fait savoir qu'il annoncerait ultérieurement le nom des personnalités présentes. Le député de 35 ans est proche de l'Américain d'ultra-droite Steve Bannon, ex-stratège du président américain Donald Trump. Steve Bannon l'avait désigné il y a quelques mois pour être l'un des dirigeants de The Movement (Le Mouvement), appelé à fédérer les droites populistes dans le monde. Eduardo Bolsonaro devrait être prochainement nommé par son père ambassadeur du Brésil aux Etats-Unis, un choix qui a provoqué un tollé en raison de l'inexpérience du candidat et qui doit encore être validé par un Sénat très divisé.

Tizi-Ouzou : Démantèlement d'une bande spécialisée dans le vol de véhicules

ven, 16/08/2019 - 11:14
Une bande de malfaiteurs spécialisée dans le vol des véhicules a été démantelée cette semaine à Tizi-Ouzou, a-t-on rapporté jeudi dans un communiqué de la sûreté de wilaya. Une enquête diligentée suite à une plainte d'un citoyen pour détérioration de son véhicule et le vol de plusieurs objets dont une importante somme d'argent, en monnaies nationale et étrangère, a permit l'identification et l'arrestation des deux individus. Originaires du chef lieu de wilaya, les deux individus ont suivi leur victime à sa sortie d'une banque jusqu'à son véhicule où il a déposé la somme d'argent pour ensuite revenir commettre leur forfait, en son absence. Présentés au parquet de Tizi-Ouzou pour association de malfaiteurs, vol avec effraction et destruction de bien d'autrui, les deux prévenus ont été placés en détention provisoire en attendant leur jugement.

L'OMS exhorte les gouvernements à interdire la promotion du tabac lors d'expositions internationales

ven, 16/08/2019 - 10:59
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a exhorté jeudi les gouvernements à interdire la publicité, la promotion et le parrainage du tabac lors de foires et de conférences internationales, comme le préconise la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac.    "Le monde doit s'unir pour mettre fin à la commercialisation agressive de ses produits par l'industrie du tabac, source de dépendance, de souffrances et de millions de morts chaque année", a déclaré l'OMS dans un communiqué de presse.    Ce rappel intervient à la lumière d'informations faisant état de compagnies de tabac cherchant à établir de nouveaux partenariats avec des gouvernements pour parrainer des événements ou des pavillons lors d'expositions mondiales, dans un pays ayant déjà ratifié la Convention de l'OMS pour la lutte antitabac.    L'article 5.3 de cette convention comprend un engagement à protéger les politiques de santé publique en matière de lutte antitabac des intérêts commerciaux de l'industrie du tabac. Cet engagement est reflété dans le mémorandum d'accord de 2011 entre l'OMS et le Bureau international des expositions (BIE), qui "interdit" le parrainage d'expositions par les compagnies de tabac.                   "Les gouvernements doivent activement aspirer à réduire le nombre de personnes qui commencent et continuent à fumer, à promouvoir la santé et à préserver les générations futures", a déclaré l'OMS.

Trump vante la perspective d'un accord "fantastique" avec Londres

ven, 16/08/2019 - 10:54
Le président américain Donald Trump s'est déclaré jeudi optimiste quant à la conclusion d'un "fantastique et grand accord commercial avec le Royaume-Uni" après sa sortie de l'Union européenne, prévue le 31 octobre. "Je pense que nous aurons un fantastique et grand accord commercial avec le Royaume-Uni. Nous devrions faire beaucoup plus affaire avec le Royaume-Uni que ce que nous faisons" actuellement, a déclaré M. Trump avant de se rendre dans le New Hampshire, pour un meeting de campagne. "Nous aurons une relation fantastique avec le Royaume-Uni et un super accord commercial. Ca avance rapidement", a ajouté, confiant, le dirigeant républicain, qui affiche régulièrement sa proximité avec Boris Johnson. Le locataire de la Maison Blanche s'est d'ailleurs entretenu mercredi avec le nouveau Premier ministre britannique. "Nous nous apprécions beaucoup l'un l'autre", a-t-il dit aux journalistes. La semaine dernière, le chef de la diplomatie britannique, Dominic Raab, avait dit espérer la conclusion d'un accord commercial "ambitieux" avec les Etats-Unis, "dès que possible", après le Brexit. Le chef de la diplomatie britannique s'était déclaré "ravi" de sa rencontre avec Donald Trump à Washington. Dans la capitale américaine, le ministre des Affaires étrangères avait réaffirmé que Londres était "absolument résolu et déterminé à quitter l'UE d'ici la fin octobre", estimant qu'un Brexit sans accord serait la responsabilité des partenaires européens. Boris Johnson fait de longue date miroiter un accord commercial avec Washington comme remède aux secousses économiques annoncées en cas de Brexit sans accord avec l'Union européenne.

Cour suprême: l'ex wali de Tipaza Ghelai Moussa placé en détention provisoire

jeu, 15/08/2019 - 21:41
Le conseiller instructeur près la Cour suprême a ordonné le placement en détention provisoire de l'ex-wali de Tipaza Ghelai Moussa, indique jeudi un communiqué du Procureur général près la Cour suprême. "Dans le cadre de l'enquête instruite au niveau de la Cour suprême, le conseiller instructeur a auditionné, jeudi, l'ex-wali de Tipaza Ghelai Moussa dans l'affaire Abdelghani Hamel, pour "dilapidation délibérée par un fonctionnaire public et utilisation illicite en sa faveur ou en faveur d'une tierce personne ou entité de biens et fonds publics dans le cadre de l'exercice de ses fonctions". L'ex wali de Tipaza est poursuivi également pour "abus de fonction délibéré par un fonctionnaire public dans le cadre de l'exercice de ses fonctions en violation des dispositions légales et règlementaires pour l'obtention d'indus avantages en faveur d'une personne ou d'une autre entité". APS

Ligue 1 – 1ère journée : le NAHD et la JSK se naturalisent (0-0)

jeu, 15/08/2019 - 18:59
Le NA Hussein Dey et la JS Kabylie ont fait match nul (0-0) en ouverture de la nouvelle saison footballistique 2019-2020 disputée ce jeudi au stade d’El Mohammadia à El Harrach (Alger). Sous un soleil de plomb, les deux formations, qui ont eu l'honneur d'ouvrir le bal, n’ont pas réussi à se départager. La suite des rencontres de cette première sortie de la saison aura lieu ce soir, à partir de 20h00, avec au programme : USM Alger - ES Sétif (20h00) et NC Magra - ASO Chlef (20h00), CABB Arréridj - CR Belouizdad (20h30), US Biskra - Paradou AC (21h00). Concernant les deux autres matchs, MC Alger - AS Aïn M'lila et MC Oran - USM Bel-Abbès, ils auront lieu, respectivement, vendredi (21h00) et samedi (20h45).

Installation des nouveaux directeurs généraux du ministère du Travail

jeu, 15/08/2019 - 18:42
Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Hassan Tidjani Haddam, a présidé l'installation des nouveaux directeurs généraux au niveau de l'administration centrale et de certains organes relevant de la tutelle, indique jeudi un communiqué du ministère. Le ministre a ainsi présidé la cérémonie d'installation de Mohamed Charaf Eddine Boudiaf en qualité de directeur général de l'emploi et de l'insertion au ministère, en remplacement de Fodhil Zaidi, de Mahieddine Ouagnouni en qualité de directeur général de la Caisse nationale d'assurance chômage (CNAC), en remplacement de Mohamed Hamoudi, et de Abdelkader Djaber en qualité de directeur général de l'Agence nationale de l'emploi (ANEM), en remplacement de Ahmed Redha Zegadi. Il a également été procédé à l'installation de Rachid Letaoui en qualité de directeur général de l'Organisme de prévention des risques professionnels dans les activités du bâtiment, des travaux publics et de l'hydraulique (OPREBATPH), en remplacement de Mohamed Mouidi qui a, pour sa part, été installé en qualité de directeur général de l'Office national d'appareillages et d'accessoires pour personnes handicapées (ONAAPH), en remplacement de Fayçal Ouagnouni. Lors de la cérémonie d'installation, M. Tidjani Haddam a affirmé que ces changements "visent à insuffler une nouvelle dynamique aux activités du secteur au niveau central et des organes relevant de la tutelle", exhortant les nouveaux directeurs généraux à "ne ménager aucun effort pour proposer des idées novatrices et de nouvelles approches qui permettent d'atteindre les objectifs fixés et de relever les défis qui se posent au secteur en matière de travail, d'emploi et de sécurité sociale, tant au niveau central qu'à celui des organes relevant de la tutelle". APS

Soudan : le mouvement de contestation désigne le premier ministre du futur gouvernement

jeu, 15/08/2019 - 17:42
Le premier ministre du futur gouvernement soudanais, Abdallah Hamdok, a été désigné jeudi par les chefs du mouvement de contestation, en attendant sa confirmation à ce poste par le Conseil souverain, autorité chapeautant la transition, ont rapporté des médias locaux. "Les dirigeants de l'Alliance pour la liberté et le changement (ALC) ont choisi à l'unanimité de désigner Abdallah Hamdok" pour occuper le poste de premier ministre du gouvernement, ont indiqué des médias locaux citant un des représentants de cette coalition de contestation. En vertu d'un accord conclu en deux temps en juillet et en août entre la contestation et les membres du Conseil militaire de transition, le pouvoir doit être transféré aux civils avec la création du Conseil souverain. Ce dernier comptera six membres civils et cinq militaires. La signature formelle de cet accord qualifié d'historique doit avoir lieu samedi. Selon l'accord de transition, il revient aux représentants du mouvement de protestation de nommer le Premier ministre. La confirmation à ce poste par le Conseil souverain, autorité chapeautant la transition, devra intervenir d'ici mardi prochain, ont précisé les mêmes sources. La désignation de Abdallah Hamdok en tant que premier ministre a été obtenu après des mois de manifestations qui avaient débuté le 19 décembre 2018 après le triplement des prix du pain avant de se transformer en contestation contre l'ex-président Omar el-Béchir. Ancien haut fonctionnaire de l'ONU, Abdallah Hamdok est un économiste de formation qui a été au poste de vice-secrétaire de la Commission économique pour l'Afrique des Nations unies de 2011 à 2018. En septembre 2018, l'ex-président Omar el-Béchir avait désigné M. Hamdok comme ministre des Finances, mais ce dernier avait refusé le poste. APS           

Fin de fonctions pour Ghezali Zoubir chargé de mission à la présidence

jeu, 15/08/2019 - 15:48
15/08/2019 - 15:48

La présidence de la République a annoncé, jeudi, qu'il a été mis fin aux fonctions de M. Ghezali Zoubir, chargé de mission à la présidence de la République.

Ghezali Zoubir, chargé de mission à la présidence de la République", lit-on dans le communiqué. APS

Education: la rentrée scolaire aura lieu aux dates fixées

jeu, 15/08/2019 - 15:47
Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed a affirmé, jeudi à Ain Defla que la prochaine rentrée scolaire aura lieu aux dates fixées et "qu'il n'y a aucune raison pour la reporter", appelant tous les partenaires sociaux à participer à la réussite de ce rendez-vous. La prochaine rentrée scolaire aura lieu aux dates fixées, à savoir le 4 septembre pour les élèves, le 18 août pour l'administration centrale, le 25 août pour les administrations locales et le 1 septembre pour les enseignants", a déclaré le ministre qui inaugurait de nouvelles structures éducatives à Ain Defla. "Il n'y a aucune raison pour reporter la prochaine rentrée scolaire", a souligné le ministre appelant les partenaires sociaux à "contribuer à la réussite de ce rendez-vous". APS

Des administrateurs pour assurer la continuité des entreprises privées objet de mesures conservatoires

jeu, 15/08/2019 - 13:31

©RAM

Le comité intersectoriel ad-hoc, institué par le Premier ministre, chargé du suivi des activités économiques et de la préservation de l'outil de production national, a proposé la désignation d'administrateurs qualifiés, pour assurer la continuité de la gestion des entreprises privées, objet de mesures conservatoires, a-t-on appris auprès du ministère des Finances. «Face aux risques social, économique et financier identifiés, il est clair que la situation des entreprises et des projets concernés par des décisions judiciaires de gel de leurs comptes bancaires, commande l’adoption de mesures de sauvegarde adéquates de l’outil de production et des emplois et ce, en conformité avec la loi», note le ministère dans un document dont l'APS a obtenu une copie. Ainsi, une proposition d'un mode opératoire a été convenue, aux fins d'encadrer cette démarche de sauvegarde. Il s'agit de «proposer aux autorités judiciaires compétentes, dans le respect de la législation pertinente, lorsque la situation d’une entreprise ou d’un projet économique et industriel concerné par les présentes dispositions le commande, la désignation d’un administrateur (indépendant et/ou séquestre), justifiant de qualités avérées, pour assurer la continuité de la gestion de la société, en concertation avec ses organes sociaux et/ou de management», selon la même source. L’administrateur indépendant désigné est chargé de superviser les activités de l’entreprise, de contrôler les flux financiers et les approvisionnements, est-il expliqué dans ce document relatif aux travaux du comité ad-hoc placé sous l'égide du ministre des Finances, Mohamed Loukal. «De manière générale, l'administrateur indépendant veille à la préservation du patrimoine de l’entreprise et à la continuité de ses activités, dans le strict respect de la législation en vigueur», souligne le ministère.  Concernant les entreprises n’ayant pas le statut de société commerciale (personne physique commerçante), l’administrateur séquestre administre l’entreprise, en sa qualité de seul signataire sur tous types de dépenses liées à l’activité. Il assure la gestion et le fonctionnement de l’entreprise, sur l’ensemble des aspects notamment financier, patrimonial et juridique. Cette démarche s'inscrit dans le cadre des mesures d'urgences prises par le gouvernement conformément aux lois et réglementation en vigueur pour sauvegarder toutes les entreprises nationales privées, objet de mesures conservatoires, dans le but de préserver les capacités de production nationale ainsi que les postes d'emploi, explique la même source. Le mode opératoire proposé par le comité intersectoriel ad-hoc vise, ainsi, à sauvegarder l’outil de production des entreprises concernées, ainsi que de leurs potentiels d’emplois, préserver les intérêts de l’Etat dans le cadre des marchés émargeant a la commande publique, conclus avec ces mêmes entreprises et à sécuriser le marché intérieur du fait des part de marchés détenues par certaines d’entre-elles. Il vise également à assurer la sécurité des prestations dans certains secteurs de services (transport universitaire et transport urbain), la conduite, dans les conditions adéquates, des projets industriels en phase de mise en force d’investissement, ainsi que le maintien de la cadence de production pour les sociétés en exploitation (secteur automobile, notamment). Evoquant les incidences socio-économiques de la situation actuelle de entreprises objet de mesures conservatoires, le ministère a mis en exergue notamment l’impact social, eu égard aux dizaines de milliers de travailleurs dont les emplois pourraient être menacés par une fermeture d’unité de production ou l’arrêt de chantiers, et l’impact juridique, découlant des contentieux pouvant naître de situations de cessation de paiement de ces entreprises vis-à-vis de leur environnement. Il s'agit aussi d'un impact financier, découlant des engagements financiers importants contractés par les entreprises concernées auprès du système bancaire national public et privé, selon le ministère, soulignant qu'un arrêt de leurs activités mettrait, à court terme, ces entreprises dans l’impossibilité de rembourser les crédits contractés pour le financement de leurs investissements et de leur cycle de production. APS

Présidentielle en Tunisie : 26 candidatures validées

jeu, 15/08/2019 - 11:13
Vingt-six (26) candidatures à la présidentielle anticipée tunisienne du 15 septembre ont été validées et 71 écartées, au terme d'un examen préliminaire des dossiers, a annoncé mercredi l'Instance chargée des élections (Isie). Les personnes dont le dossier a été rejeté peuvent déposer un recours à partir du 15 août et l'annonce de la liste finale des candidats pour ce scrutin sera dévoilée le 31 août, a ajouté lors d'une conférence de presse, Nabil Baffoun, président de l'Isie. Le premier tour de l'élection présidentielle en Tunisie aura lieu le 15 septembre, la campagne officielle devant se tenir entre le 2 et le 13 du même mois. Initialement prévue en fin d'année, cette élection a été anticipée à la suite du décès, le 25 juillet dernier, de Béji Caïd Essebsi à l'âge de 92 ans. C'est le président du Parlement Mohamed Ennaceur qui assure l'intérim. APS

La SKTM signe des conventions avec des entreprises nationales pour la réalisation de centrales électriques au photovoltaïque dans des wilayas du Sud

jeu, 15/08/2019 - 10:20
La SKTM (Shariket el Kahraba wa el Taket el Moutadjadidat- Société d’électricité et des énergies renouvelables), filiale du groupe Sonelgaz, a signé mercredi à Alger des conventions avec cinq sociétés nationales pour la réalisation de neuf (9) centrales de production d'électricité photovoltaïque d'une puissance de 50 MWc au profit des régions du grand Sud. Ainsi, neuf (09) centrales fonctionnant au mazout seront hybridées au photovoltaïque. Les entreprises retenues ont entre 9 et 12 mois pour la réalisation dans les wilayas de Tindouf, Tamanrasset, illizi, Adrar et Béchar, sans oublier les deux wilayas déléguées, Djanet et Bordj Badji Mokhtar.      «La réalisation de ce projet dans le sud permet à l'Algérie d'économiser annuellement 20.600 tonnes de gasoil en moyenne avec un gain estimé à 14 millions de dollars par an», a indiqué le Pdg de Sonelgaz , Chaher Boulakhras, en marge de la cérémonie de signature. L'objectif étant de réduire de 30 à 40 % la facture d'importation de gazoil pour la production de l'électricité dans le sud du pays. Outre l'impact économique du projet, M. Boulakhras a souligné son intérêt socio-économique et environnemental, puisqu'il permet aux populations des zones reculées l'accès à l'électricité, tout en réduisant la dépendance de l'Algérie des énergies fossiles en minimisant les émissions de 60.000 tonnes de Co2 en moyenne par an. Il a rappelé que le lancement de ce projet intervient suite à l'appel d'offre national lancé par la SKTM en 2018, adressé aux entreprises de droits algériens, portant sur la réalisation de 50 MWc dans cinq lots visant à l'hybridation des centrales diesels et turbines à gaz existantes au niveau du grand sud algérien.  «L'objectif de l'installation de centrales de production d'électricité photovoltaïque de  cette capacité est celui de préserver les ressources fossiles par la réduction de la consommation de gasoil, la protection de l'environnement en plus de l'impact socioéconomique» Evoquant le programme national de développement des énergies renouvelables 2015 2030, il a affirmé que l'Algérie s'est engagée sur la voie des énergies renouvelables afin d'apporter des solution globales et durables aux défies environnementaux en préservant les ressources des énergies fossiles ce permet à l'Algérie de réaliser un gain de 200 millions de dollars sur une période de 25 ans     La directrice de l'engineering de SKTM, Baya Belarbi, a précisé lors de la présentation du projet que les lots se trouvent dans les  wilayas suivantes: In Guezzem (localités In Guezzem et Tinzaouatine avec des centrales d'une puissance respective de 6 et 3 MW), Djanet et Illizi  (localités de Djanet et Bordj Omar Dris avec des centrales d'une puissance de 4 et 3 MW), de Bordj Badji Mokhtar (localité de Bordj Badji Mokhtar et Timiaouine avec 10 et 2 MW),de la wilaya d'Adrar et Bechar  (localités Talmine et Tabelbala avec une puissance de 8 MW et  3 MW ) et le plus gros lors celui de Tindouf (avec une centrale d'une puissance de 11 MW).            Quant aux soumissionnaires retenus, il y a deux sociétés étrangères de droits algériens et trois sociétés 100 % algériens qui travailleront en partenariat. Il s'agit de la sarl Honghai Algérie en partenariat avec l'entreprise chinoise Sinohydro, la SPA Solam Energy avec AMC, la SPA Amimer Energie, la sarl Cegl en partenariat avec la SPA ETBER et l'entreprise ETP Habbi Kouider.

Le Conseil du Gouvernement examine une série de projets de loi et de décrets exécutifs

jeu, 15/08/2019 - 09:56
Le Gouvernement a tenu, mercredi, une réunion présidée par le Premier ministre Noureddine Bedoui, au cours de laquelle il a examiné l’avant projet de loi portant règlement budgétaire de l'année 2017 et des projets de décrets exécutifs relatifs aux secteurs des énergies renouvelables et de l’habitat, et a présenté deux exposés concernant l’amélioration du cadre de vie du citoyen et le marché de gré à gré simple, indique un communiqué du Premier ministère. Durant la réunion, le ministre des Finances a présenté, dans son exposé, les résultats financiers de l’année 2017 ainsi que le cadre économique global à travers lequel a été élaborée et mis en œuvre cette loi de finances. Le ministre a souligné que ce texte qui intervient en application de la constitution, s’inscrit dans le cadre de la concrétisation du principe de transparence et du renforcement du contrôle du pouvoir législatif sur l’action du Gouvernement. Le ministre des Finances a indiqué que l’année 2017 a enregistré une baisse du niveau des ressources financières de l’Etat en raison de la forte baisse des produits énergétiques au niveau mondial. Le prix moyen du baril du brut algérien a atteint 53,93 USD/baril. Il appert de ce projet de loi que le montant global des recettes réalisées s’élève à 6.072 milliards de DA, dont 3.945 milliards de DA de fiscalité pétrolière. Quant aux dépenses du budget général de l’Etat, elles s’élèvent à 6.767 milliards de DA, dont 4.497 milliards de DA pour le fonctionnement (66,46 %) et 2.270 milliards de DA pour l’équipement (33,54 %). A cet effet, le Premier ministre a mis l'accent sur l'impératif d'améliorer ce mécanisme de contrôle pour aboutir à une cadence permettant de présenter la loi du règlement budgétaire au moins une année après la fin de l'exercice (N-1), au lieu de deux années adoptées actuellement (N-2), mettant en avant la nécessité de rationaliser et de maitriser les dépenses du fonctionnement, outre la généralisation du numérique et des technologies de pointe au niveau de toutes les administrations et des services publics à même de moderniser la gestion financière publique et améliorer les mécanismes de recouvrement de tous les droits de l'Etat. A ce propos, le Premier ministre a ordonné l'adoption d'une nouvelle approche qui prend en compte la situation difficile de la finance publique notamment avec le gel du financement non conventionnel lors de la présentation de la mouture du projet de loi de finances 2020, particulièrement en termes de rationalisation des dépenses de fonctionnement à travers la collecte de toutes les recettes publiques de façon systématique en prenant en compte tous les aspects de la gestion de tous les secteurs. Il a ordonné également la mise en place d'une équipe de travail pour proposer les mesures d'urgence pour lever le niveau de recouvrement des recettes publiques de l'Etat à l'instar de la fiscalité ordinaire et des recettes des biens publics, en attendant la concrétisation du projet de modernisation de l'administration fiscale et des biens de l'Etat. Le gouvernement a examiné le projet du décret exécutif portant institution d'une conservation des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique, son organisation et son fonctionnement. La proposition de ce projet intervient conformément aux recommandations de la réunion du conseil interministériel tenue le 29 mai 2019, consacrée à la création d'une instance nationale chargée des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique en tant qu'espace de coordination multisectorielle entre les différentes parties concernées et leur mobilisation pour mettre en œuvre un programme national des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique à l'horizon 2030. Dans son intervention, le Premier ministre a souligné que l'objectif attendu de la création de la conservation est le développement de l'utilisation des énergies renouvelables dans notre pays en tant qu'alternative stratégique pour la sécurité énergétique et un moteur pour la croissance économique ainsi qu'un choix permanent pour préserver l'environnement et faire face aux changements climatiques en adéquation avec les engagements internationaux de notre pays en matière de préservation de l'environnement. Le Premier ministre s'est félicité de ce texte partant de ces résultats positifs sur l'avenir du pays dans l'exploitation de ce type d'énergies dont recèle notre pays. Pour ce faire, le Premier ministre a ordonné d'enrichir ce texte à travers l'ouverture à tous les intervenants dans ce domaine autres que les administrations officielles et l'élargissement de la consultation à leur profit en tant que force de proposition réelle, à leur tête les acteurs de la société civile, les experts dans le domaine des énergies renouvelables et les représentants des entreprises économiques nationales, tout en les associant ultérieurement dans les dispositifs de la conservation en la dotant d'un conseil consultatif où toutes les propositions seront élaborées par eux. Le Premier ministre a instruit les membres du gouvernement de ne pas procéder à la dissolution des entreprises activant dans le domaine des énergies renouvelables et existant lors de la création d'une conservation des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique, appelant à les préserver et les soutenir. Le Premier ministre a également donné des instructions pour la mise en place des mécanismes de suivi de l'application des programmes nationaux des énergies renouvelables au niveau de chaque secteur. Il a indiqué la nécessité d'utiliser les énergies renouvelables de manière exclusive en faveur de toutes les nouvelles structures éducatives et de formation ainsi que les universités à réaliser à l'avenir au niveau des wilayas du Sud. Ces instructions interviennent en vue d'accorder un intérêt aux ressources humaines formées dans le domaine des énergies renouvelables notamment les diplômés universitaires et des instituts en leur accordant l'opportunité d'appliquer leurs connaissances sur le terrain à travers leur accompagnement pour la réalisation des projets d'investissement lucratifs dans ce domaine. Par ailleurs, le gouvernement a examiné le projet du décret exécutif relatif au niveau des aides financières directes accordées par l'Etat aux bénéficiaires des lotissements sociaux réalisés au  niveau des Hauts Plateaux et au Sud. Ce projet de loi présenté par le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville intervient en exécution des décisions de la réunion du Conseil interministériel tenue le 18 juin 2019 consacrée au dossier des lotissements sociaux et qui vise à actualiser les dispositions du décret exécutif n  10-235 du 5 octobre 2010 à travers l'approbation de l'aide financière directe pour la construction d'un logement individuel dans le cadre du programme de réalisation de 362.000 lotissements sociaux approuvé par le Gouvernement avec un montant de 700.000 DA aux bénéficiaires des wilayas des Hauts Plateaux et de 1000.000 DA aux bénéficiaires des wilayas du Sud. Les conditions d'octroi de ces aides sont soumises aux mêmes conditions légales relatives à la formule de l'habitat rural groupé. Dans ce cadre, le Premier ministre a indiqué que le Gouvernement a adopté le projet de ce décret exécutif qui intervient en réponse à la grande demande de nos citoyens de ce type de logements au  niveau des Hauts plateaux et au Sud et en concrétisation des engagements approuvés durant la réunion du Conseil interministériel tenue le 18 juin 2019. D'autre part, la ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables a présenté un exposé visant à prendre des mesures pour améliorer le cadre de vie du citoyen et préserver l'environnement. Cet exposé comporte une série de propositions opérationnelles dans le cadre d'une stratégie globale à l'effet de promouvoir le niveau de vie du citoyen en lui assurant un environnement sain notamment à travers la gestion intégrée des déchets par l'activation des mécanismes de contrôle de la gestion des centres d'enfouissement technique (CET) et l'amélioration de la qualité des études relatives à leur réalisation, des schémas d'orientation des communes et des mécanismes de recouvrement de la taxe d'élimination des déchets ménagers, ainsi que l'activation du tri et du transport sélectifs des déchets outre l'institution d'une journée nationale de l'agent du nettoyage (20 février de chaque année) en reconnaissance au rôle prépondérant dont joue cette catégorie. La ministre a évoqué la diversité biologique notamment à travers la création d'un Observatoire nationale pour la diversité biologique dotée d'un système d'alerte et l'accélération de l'installation des comités sectoriels pour la diversité biologique, le renforcement de la recherche scientifique au niveau du Jardin d'essai d'El Hamma et la Jardin de Londres à Biskra en les classant comme des jardins botaniques, outre la prise en charge des espaces verts. Il s'agit également de l'amélioration des mécanismes de coordination intersectorielle dans le domaine environnemental, la promotion des énergies renouvelables, le renforcement des mécanismes de sensibilisation et d'éducation environnementale, l'accompagnement des différents partenaires, l'obtention de l'information environnementale notamment la création d'applications informatiques dans les domaines de vigilance et de signalement des contraventions relatives à l'environnement. A ce titre, le Premier ministre s'est félicité de la qualité des propositions opérationnelles et approfondies, affirmant que le gouvernement œuvrera à les concrétiser sur le terrain dans les plus brefs délais. Il a insisté sur l'impératif de déployer tous les efforts de l'ensemble des acteurs pour surmonter les difficultés de la réalité dans laquelle nous vivons, ajoutant que l'amélioration du cadre de vie du citoyen ne se limite pas au secteur de l'environnement mais il est de la responsabilité de tout un chacun. A cet effet, le Premier ministre a donné des instructions pour encourager l'investissement privé dans le domaine de l'environnement à travers l'exploitation des ressources humaines qualifiées et formées de notre pays et leur accompagnement par les différents secteurs pour concrétiser leurs projets notamment à travers la mobilisation des mécanismes de soutien pour la création des entreprises de jeunes et l'intensification de l'action de proximité en leur faveur. Il s'agit également d'inculquer la culture environnementale auprès de tous les responsables notamment au niveau local en adoptant des programmes de formation à leur profit. Il a été question également d'examiner le décret régissant la Jardin d'essai d'El Hamma en vue de préserver ce patrimoine environnemental et l'exploiter à des fins scientifiques et pour le divertissement, tout en conservant son caractère particulier et renforçant la contribution du secteur de l'environnement à ce sujet. Par ailleurs, le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche a été chargé de préparer le lancement d'une large campagne nationale de reboisement avec la contribution de toutes les autorités locales et centrales ainsi que les organisations de la société civile et les citoyens. Le projet du marché de gré à gré simple a été adopté également à l'effet de concevoir et réaliser une plateforme web pour la commission ministérielle chargée de l'application de la convention d'interdiction des armes chimiques avec les entreprises publiques économiques, présentée par la ministre de la Poste, des télécommunications, des technologies et du numérique. APS  

Présidentielle en Tunisie: 26 candidatures validées

mer, 14/08/2019 - 17:34
Vingt-six candidatures à la présidentielle tunisienne anticipée du 15 septembre ont été validées et 71 écartées, au terme d'un examen préliminaire des dossiers, a annoncé mercredi l'Instance chargée des élections en Tunisie (ISIE). Les personnes dont le dossier a été rejeté peuvent déposer un recours à partir du 15 août et l'annonce de la liste finale des candidats pour ce scrutin sera dévoilée le 31 août, a ajouté lors d'une conférence de presse, Nabil Baffoun, président de l'ISIE. Le premier tour de l'élection présidentielle en Tunisie aura lieu le 15 septembre, la campagne officielle devant se tenir entre le 2 et le 13 du même mois. Initialement prévue en fin d'année, cette élection a été anticipée à la suite du décès, le 25 juillet dernier, de Béji Caïd Essebsi à l'âge de 92 ans. C'est le président du Parlement Mohamed Ennaceur qui assure l'intérim. APS

Sept contrebandiers et six narcotrafiquants arrêtés

mer, 14/08/2019 - 16:54
14/08/2019 - 16:54

Sept contrebandiers ont été arrêtés, mardi, par des détachements de l'Armée nationale populaire (ANP) à Bordj Badji Mokhtar, tandis que six narcotrafiquants ont été arrêtés à Tlemcen et Oran, indique mercredi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

"Dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, des détachements de l'Armée nationale populaire ont arrêté, le 13 août 2019 à Bordj Badji Mokhtar (6e Région militaire), sept (7) contrebandiers et saisi un camion, un véhicule tout-terrain, 12.600 litres de carburants, six (6) groupes électrogènes, quatre (4) marteaux piqueurs et 2,5 tonnes de denrées alimentaires", précise le communiqué.

Par ailleurs, des Garde-frontières "ont intercepté, à Tlemcen (2e RM), deux (2) narcotrafiquants en possession de 150 kilogrammes de kif traité, tandis qu'un détachement de l'ANP, en coordination avec les éléments de la Gendarmerie nationale, a appréhendé, à Oran, quatre (4) narcotrafiquants en leur possession 1.050 comprimés psychotropes", ajoute la même source. APS

Quatre morts par noyade enregistrés durant les dernières 24 heures

mer, 14/08/2019 - 16:52
14/08/2019 - 16:52

Quatre personnes ont trouvé la mort par noyade, dont trois dans des plages interdites à la baignade au niveau de quatre wilayas côtières, durant les dernières 24 heures, selon un bilan rendu public mercredi par les services de la Protection civile.    

Il s'agit d'une personne âgé de 27 ans décédée dans une plage interdite à la baignade au lieudit Chaiba, commune de Ben Abdelmalek (Mostaganem), une personne âgé de 28 ans décédée à la plage interdite à la baignade au lieu-dit  Remila 03 dans commune d’El Marsa (Skikda), une personne âgé de 18 ans décédée à la plage autorisée à la baignade au lieu-dit Les Dunes, commune d’Ain Turk (Oran) et une autre personne âgé de 33 ans décédée noyé à la plage interdite à la baignade au lieu dit Baster Boulimat (Bejaia),

Dans le cadre du dispositif de surveillance des plages et des baignades, les secours de la Protection civile ont effectué, durant la même période, 660 interventions ayant permis de sauver 467 personnes.

Il est à rappeler que 142 personnes sont mortes par noyade depuis le début de la saison estivale 2019 à travers le territoire national, dont 85 dans des plages en majorité non autorisées à la baignade. APS

Jijel : le corps sans vie d'une personne repêché

mer, 14/08/2019 - 16:52
14/08/2019 - 16:52

La brigade des plongeurs de l'unité marine de la Protection civile de Jijel est intervenue mercredi pour repêcher le corps sans vie d'une personne morte par noyade à la plage Grand phare, a-t-on appris auprès du bureau d'information de ce corps constitué.

La victime, âgée de 20 ans, était originaire de la ville de Sétif, a-t-on indiqué.

Par ailleurs, les recherches se poursuivent pour repêcher le corps d'une deuxième personne noyée à la plage la Crique, située à 4 km à l'ouest de Jijel en parallèle à la route nationale RN 43.

Selon les informations recueillies, la victime, originaire de Mila, se trouvait ainsi que ses amis sur un rocher de la plage la Crique quand une énorme vague l'a emportée avec un de ses amis. APS

Tchad: six personnes tuées par une femme kamikaze de Boko Haram

mer, 14/08/2019 - 16:32
Six personnes ont été tuées dans un attentat perpétré dans la nuit de mardi à mercredi par une femme kamikaze dans l'ouest du Tchad, a déclaré mercredi un officier de l'armée tchadienne. "Vers une heure du matin, une femme kamikaze, membre de Boko Haram (le groupe terroriste nigérian) est entrée dans la cour du chef de canton de Tatafiromou où elle a actionné sa charge tuant 6 personnes dont un militaire", a indiqué un haut-gradé de l'armée tchadienne, cité par l'AFP. L'attaque a lieu dans la sous-préfeture de Kaïga-Kindjiria (province du Lac) et a été confirmée par une ONG locale. APS

Ligue 1 de football : le programme de la 1ère journée

mer, 14/08/2019 - 16:16
Programme des rencontres de la 1re journée du championnat de Ligue 1 de football, prévues jeudi, vendredi et samedi : Jeudi 15 août : - Sétif : NC Magra - ASO Chlef (20h00, huis clos) - Alger (Omar-Hamadi) : USM Alger - ES Sétif (20h00, huis clos) - Béchar : JS Saoura - CS Constantine (20h00) - Alger (1er-Novembre) : NA Husseïn-Dey - JS Kabylie (17h00) - Béjaïa : CABB Arréridj - CR Belouizdad (20h30) - Biskra : US Biskra - Paradou AC (21h00) Vendredi 16 août : - Alger (5-Juillet) : MC Alger - AS Aïn-M'lila (21h00) Samedi 17 août : - Oran : MC Oran - USM Bel-Abbès (20h45). APS

Pages