La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 2 heures 26 min

Crise libyenne : Haftar entame une tournée européenne

ven, 24/05/2019 - 11:48
Cette tournée a conduit le chef militaire, dont les troupes dont les troupes mènent une attaque contre Tripoli, dans plusieurs pays européens s'était rendu hier en France où il a été appelé à travailler pour un cessez-le-feu et un retour aux négociations politiques. Reçu par le président français, le général Haftar a déclaré que "toutes les conditions ne sont pas encore réunies pour aller vers un cessez-le-feu", ce qui signifie, selon les observateurs que les signes avant-coureurs d'une éventuelle dégradation de la situation restent de mise.                                                        De son côté le président du Conseil présidentiel du gouvernement d'union national, Faiz Esserraj, qui a achevé la veille une tournée l'ayant conduit en Tunisie et en Algérie où il a discuté avec les hautes autorités des deux pays pour relancer une riposte sur fond d'activités diplomatiques. Il faut dire que la crise libyenne connait depuis deux mois des développements avec des signes d'une aggravation qui inquiètent de plus en plus les Libyens et la communauté internationale face à la poursuite de l'attaque contre Tripoli et la hausse du bilan des victimes porté à 510 morts, 2.467 blessées et des milliers de personnes déplacées. Le GUN (Gouvernement de l’union nationale) a appelé le Conseil de sécurité à obliger Khalifa Haftar à cesser son agression contre Tripoli et à envoyer une commission d'enquête pour dévoiler les pays étrangers qui le soutiennent.

20e Festival européen : le public algérois renoue avec le Fado

ven, 24/05/2019 - 10:59
Un concert de musique Fado, oscillant entre musique traditionnelle et compositions contemporaines, a été animé jeudi soir à Alger par la chanteuse portugaise Claudia Leal, devant un public très nombreux. Ce concert organisé à la salle Ibn-Zaydoun de l'Office Ryadh El Feth, représente le Portugal au 20e Festival culturel européen qui se tient à Alger depuis le 10 mai. Contrairement à la majorité des autres soirées de ce festival, le public a répondu présent en grand nombre comme à chaque concert de fado, genre musical mis en avant par les organisateurs depuis de nombreuses années. Par sa voix mélancolique, puissante et souvent apaisante, Claudia Leal a réussi à enivrer l`assistance par des textes de Fado classique, nostalgique et langoureux, explorant l`amour inaccompli, la solitude, le chagrin, l'exil, ou encore les rues de Lisbonne, la capitale portugaise qui a vu naître cette musique populaire inscrite par l`Unesco au patrimoine culturel immatériel de l`humanité en 2011. Claudia Leal, interprète, auteure et compositrice, a présenté au public des titres de ses albums "Fado vida" ( La vie Fado) et "Quarto crescente"(croissant de lune) accompagnée d'une guitare classique et d'une guitare portugaise (instrument à cordes pincées proche de la mandoline) . Fait rare dans la lignée du traditionnelle du fado, la chanteuse est également l'une des rares interprètes à jouer également de la guitare classique sur scène.  Alternant douceur et esprit festif, dans un jeu nuancé, entre lenteur et rythmes soutenus, la "fadiste" a proposé du Fado classique et des morceaux de sa propre création très appréciés par le public. Inauguré le 10 mai, le 20e Festival culturel européen se poursuit jusqu’au 27 mai à la salle Ibn-Zeydoun de l’Office Riadh El Feth à Alger avec encore trois concerts de musique et un spectacle de danse au programme. Seize pays européens dont la Bulgarie, la Croatie, l'Italie, La Roumanie et l’Espagne, animent le 20e Festival Culturel européen en Algérie.     

Libye : la marine a secouru 290 immigrants au large de la côte ouest

ven, 24/05/2019 - 10:55
La marine libyenne a secouru jeudi 290 immigrants clandestins, dont des femmes et des enfants, au cours de deux opérations effectuées au large de la côte ouest du pays.     La première opération a eu lieu au large de la ville de Zliten, à quelque 160km de la capitale Tripoli, permettant de sauver 203 immigrants embarqués sur des canots pneumatiques, tandis que la seconde, effectuée à quelques encablures de la commune de Garrabulli, à 55km à l'est de Tripoli, s'est soldée par le sauvetage de 87 immigrants à bord d'un canot pneumatique crevé, a confirmé la marine dans une déclaration.    Les personnes secourues, qui sont de nationalités variées, ont toutes reçu une aide médicale et humanitaire avant d'être redirigées vers des centres de réception.     L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a appelé jeudi à ce que ces migrants "ne soient pas replacés en détention", car leur sécurité ne pourrait pas être assurée dans les ports libyens.    Depuis avril, l'Armée nationale libyenne (ANL) basée à l'est mène une campagne militaire contre Tripoli.  D'après l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les combats ont fait jusqu'à présent 510 morts et 2.467 blessés.    La Libye est devenue un point de départ privilégié pour les clandestins qui espèrent gagner l'Europe en traversant la mer Méditerranée, en profitant du chaos et de l'insécurité qui règnent dans le pays depuis la destitution en 2011 de l'ancien dirigeant, Mouammar Kadhafi.

​Discipline : le MO Béjaia écope de deux matches à huis clos

jeu, 23/05/2019 - 17:23
Le MO Béjaia s’est vu infligé une sanction de deux matchs à huis clos ainsi qu’une amande financière de 200 000 DA par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), réunie ce jeudi. Selon le communiqué de la LFP, paru sur le site de cette dernière, les Crabes ont été sanctionnés « suite à l’envahissement de terrain par leurs supporteurs après le coup de sifflet de la fin la première mi-temps et aussi pour utilisation et jet de fumigènes sur l’aire de jeu lors de la rencontre face au CR Belouizdad jouée le 21 mai au stade de l’Unité Maghrébine pour le compte de la 29ème journée du championnat Mobilis de Ligue 1 ». Pour rappel, le MOB, premier relégable (13e – 33 pts), joue sa survie en Ligue 1. Pour leur dernière rencontre de la saison, programmée ce dimanche (22h30) à Sétif, les gars de la Soummam doivent impérativement gagner face à l‘Entente pour espérer se maintenir parmi l’élite la saison prochaine. Dans une autre affaire, la même source indique que Kamel Damerdji, dirigeant au sein de l’Olympique de Médéa, est suspendu jusqu'à son audition à la séance du lundi 27 mai prochain pour « déclaration aux Médias » faite à l’issue de la défaite de son équipe concédée en déplacement face au CA Bordj Bou Arreridj (1-0).

Sahara occidental : l’Algérie regrette profondément la démission de M. Horst Kohler

jeu, 23/05/2019 - 16:34
L’Algérie a regretté jeudi la démission de l'Envoyé personnel du Secrétaire général des nations Unies (Onu) pour le Sahara Occidental, Horst Kohler, a indiqué jeudi le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. "C'est avec un profond regret que l'Algérie a appris la nouvelle de la démission de M Horst Kohler de ses fonctions d'Envoyé personnel du Secrétaire Général des Nations Unies pour le Sahara Occidental." a indiqué le ministère. Suite à cette décision du responsable onusien, l’Algérie a rendu "hommage bien mérité à M.Kohler pour l’engagement et la détermination dont il a fait montre pour la relance du processus de règlement du conflit du Sahara occidental depuis trop longtemps à l’arrêt.", a ajouté le ministère. L’Algérie, en sa qualité d’Etat voisin, n’a pas manqué d’apporter tout son soutien aux efforts de l’Envoyé Personnel du Secrétaire Général tout au long du processus conduit par M. Kohler visant à amener les deux parties au conflit, le Royaume du Maroc et le Front Polisario, à "négocier de bonne foi et sans conditions préalables une solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable qui pourvoie à l’autodétermination du Sahara Occidental", a souligné le communiqué.   L'Algérie "reste convaincue que la solution de la question du Sahara Occidental et celle-là qui permet au Peuple du Sahara occidental d’exercer son droit inaliénable et imprescriptible à l’autodétermination, conformément à la légalité internationale et à la doctrine et la pratique des Nations Unies en matière de décolonisation", lit-on, en outre, dans le même document. L’ancien président allemand, Horst Kohler, s’est retiré mercredi de son rôle d’émissaire de l’ONU pour le Sahara Occidental. "Le Secrétaire général de l'Onu a échangé avec l’ancien président allemand Horst Kohler qui l'a informé de sa décision de se retirer de son rôle pour des raisons de santé", a annoncé mercredi l'Onu dans un communiqué. "Le secrétaire général a profondément regretté la démission, mais a déclaré comprendre parfaitement la décision "en présentant ses meilleurs vœux à l'Envoyé personnel", a ajouté la même source.

L’Algérie certifiée exempte de Paludisme par l’OMS

jeu, 23/05/2019 - 15:18
L’Algérie a été certifiée, mercredi en Suisse, exempte du Paludisme par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), devenant ainsi le second pays africain à obtenir la certification d'élimination de cette pathologie, annonce, jeudi dans un communiqué, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. Le certificat a été délivré à la délégation algérienne lors de sa participation aux travaux de la 72éme Assemblée mondiale de la Santé qui se déroule à Genève, par le Directeur Général, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus  et le Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique", précise la même source. "Ce résultat a été possible grâce aux efforts déployés par les professionnels de la santé  et l’engagement des autres secteurs dans la lutte contre le paludisme depuis plusieurs décennies consécutives", est-il souligné, rappelant qu'il s’agit de la troisième certification que l’OMS a accordée à l’Algérie. La première étant celle obtenue pour l’élimination de la polio en 2016 alors que la seconde lui a été attribuée après avoir éradiqué le Tétanos Néonatal en 2018. APS

Gaïd Salah à la 4e région militaire : le développement de l'ANP a permis de préserver l’unité de l’Etat national et ses institutions républicaines

jeu, 23/05/2019 - 15:09
Le développement de l'Armée a permis de «préserver l’unité de l’Etat national et de ses institutions républicaines en adéquation avec les intérêts du peuple algérien», a indiqué le Général de corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP) lors de sa visite à la 4e Région militaire. «Il y a lieu de rappeler que le fruit de développement tant mérité que notre Armée a pu cueillir à travers tous les efforts inlassables consentis et qui ont hissé nos Forces armées au rang du professionnalisme et à des hauts niveaux du travail professionnel judicieux, a permis de préserver l’unité de l’Etat national et de ses institutions républicaines, et ce, en adéquation avec les intérêts du peuple algérien et ses ambitions légitimes», a affirmé le Général de corps d’Armée au 5ème jour de sa visite à la 4ème RM à Ouargla. Dans une allocution d’orientation prononcée à la suite d'une réunion de travail avec le Commandement, les états-majors, les commandants des secteurs opérationnels et d’unités, ainsi que les responsables des différents services de sécurité et les directeurs régionaux, Gaïd Salah a rappelé «les grandes étapes de développement franchies par l’ANP sur tous les plans», indique jeudi un communiqué du ministère de la Défense nationale. Il a ainsi salué «les efforts colossaux consentis dans ce sens, et qui ont hissé nos Forces armées à un haut niveau de professionnalisme et de travail laborieux efficace, ce qui a contribué à la préservation de l’Etat national et ses institutions républicaines, en adéquation avec les intérêts du peuple algérien et ses ambitions légitimes». «Je tiens à souligner, à cette occasion, que la victoire stratégique que l’Armée de libération nationale (ALN) a réalisée, la libération du pays et le recouvrement de sa souveraineté nationale ont un lien étroit avec ce à quoi est confrontée aujourd’hui sa digne héritière, l’ANP, comme défis décisifs qu’elle continue à relever avec détermination et résolution», a souligné le Général de corps d’Armée. «Nous considérons, dans ce contexte, que la construction d’une armée puissante, professionnelle, respectée et prête à exécuter ses nobles missions nationales en toutes circonstances, reflète effectivement tous les efforts consentis pour réunir tous les facteurs du progrès escompté, ainsi que le développement atteint à tous les niveaux organisationnel, d’équipement, matériel et d’infrastructures, et ce, dans le cadre d’un projet global», a-t-il souligné. Ce projet «repose sur l’organisation et le développement de ses différentes composantes et sur la mise à disposition des ressources humaines compétentes et qualifiées aptes à maîtriser les technologies de pointe adaptées à l’ambition d’atteindre les plus hauts degrés de professionnalisme permettant de faire face à toute menace ou urgence», a expliqué Gaïd Salah.            Il a précisé que «cette disponibilité, dont témoigne aujourd’hui cet essor recrudescent du corps de bataille de nos Forces armées, n’est nullement le fruit du hasard, mais le résultat logique d’une vision clairvoyante et d’une stratégie globale, inclusive et perspicace, élaborée par le Haut commandement de l’ANP, et qui a permis à nos Forces armées d’être toujours un véritable bouclier pour la patrie et le peuple». Gaïd Salah qui a supervisé un deuxième exercice de tirs de contrôle au niveau du secteur opérationnel Nord-Est à In Amenas, a présidé à cette occasion une réunion de travail avec l’état-major de la Région et les responsables des services de sécurité. Au niveau du champ de tir et de manœuvres du secteur opérationnel Nord Est In Amenas, il a suivi, en compagnie du Général-major, Hassan Alaïmia, commandant de la 4ème RM, l’exécution de l’exercice de tirs de contrôle, le deuxième après celui exécuté, le lundi 20 mai, au niveau du secteur opérationnel Sud-Est Djanet, et qui s’inscrit dans le cadre de l’application des dispositions de la directive opérationnelle annuelle, précise la même source. Le Général de corps d’Armée a suivi aussi un exposé sur l’exercice présenté par le commandant de l’unité ayant exécuté cet exercice, qui «s’est déroulé dans des circonstances proches du réel, et ce, en effectuant des tirs sur des cibles aériennes représentant des objectifs aériens ennemis repoussés par les moyens de défense aérienne avec l’efficacité requise», note le communiqué du MDN.   Gaïd Salah s'est réuni, par la suite, avec les éléments de l’unité participante à cet exercice, les félicitant pour «le haut niveau de combativité dont ils ont fait montre durant la phase de préparation et d’exécution de cet exercice avec une grande précision qui confirme, encore une fois, la rigueur en termes de formation et de préparation au combat qui caractérisent les actions de nos unités de combat». Il les a également exhortés à «persévérer dans leurs efforts qui leur permettront l’accomplissement des missions assignées avec la célérité et la précision requises». Au siège du commandement de la 4ème RM à Ouargla et à l’issue de la cérémonie d’accueil, le Général de corps d’Armée a récité la Fatiha du Saint Coran et s'est recueilli à la mémoire des valeureux Chouhada de la glorieuse Révolution de libération nationale et en hommage au Chahid Chihani Bachir, dont le siège de la Région porte le nom, avant de déposer une gerbe de fleurs devant la stèle commémorative. APS

Compétition internationale (inter-club) : les équipes concernées connues

jeu, 23/05/2019 - 14:06
Le Bureau fédéral de la Fédération algérienne de football (FAF), réuni ce jeudi, a décidé qu’à partir de la saison prochaine seuls le champion d’Algérie, son dauphin, l’équipe classée troisième ainsi que le vainqueur de la Coupe d’Algérie « sont autorisés à ne jouer qu’une compétition internationale inter-club », a annoncée la FAF sur son compte facebook. Selon la même source, la priorité sera donnée à la compétition continentale, c'est-à-dire, la Ligue des champions d’Afrique et la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF). Cette décision intervient suite à la demande formulée, mercredi, par la Ligue de football professionnel (LFP) dans le souci d’« éviter les erreurs rencontrées cette saison et préserver le championnat national ».

SNTF : l'arrêt de Bab Ezzouar des dessertes de l’aéroport Houari transféré à la gare d’El Harrach à partir de lundi prochain

jeu, 23/05/2019 - 14:02
L’arrêt en gare de Bab Ezzouar des dessertes de l’aéroport Houari Boumediene sera remplacé par la gare d’El Harrach à partir de lundi prochain (27 mai), a annoncé jeudi la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) dans un communiqué.   «Les horaires des trains sur cette nouvelle ligne sont programmés à raison d’un aller-retour chaque une heure entre 05h et 21h00 et le prix du trajet est fixé à 80 dinars pour les adultes et 40 dinars pour les enfants », a précisé la SNTF. Pour plus d’information, la SNTF a mis à la disposition de sa clientèle une application mobile leur permettant de planifier leurs déplacements. Les clients pourraient également s’informer auprès des bureaux de renseignements au niveau des gares concernées. APS

Rugby : l'Algérie affiliée à World Rugby en tant que membre associé

jeu, 23/05/2019 - 13:46
Le Comité exécutif de la Fédération internationale de Rugby (World Rugby) a voté, lors d'une réunion, mardi dans la capitale irlandaise Dublin, en faveur du dossier d'affiliation officielle de la Fédération algérienne de Rugby (FAR) en tant que membre associé au sein de la Fédération internationale, a indiqué mercredi un communiqué de la FAR. "C'est un jour historique de voir notre affiliation officielle en tant que membre associé dans World Rugby, après tant d'efforts consentis pour atteindre cet objectif", a déclaré le président de la FAR, Sofiane Ben Hassen. Pour sa part, le président de Rugby Afrique, Khaled Babou, a félicité la FAR pour cette ascension, soulignant que "la FAR, créée en 2015, a atteint en un temps record, une étape importante grâce aux efforts de son président et de l'équipe", ajoute la même source. Mars dernier, le comité des régions relevant de l'instance internationale (six régions dans le monde) avait accepté la demande d’affiliation de la FAR en tant que membre associé de World Rugby. Cependant, même après cette approbation, l'Algérie devra attendre deux ans pour devenir membre permanent au sein de la Fédération internationale, permettant à la sélection nationale (sénior) de disputer la phase des éliminatoires de la Coupe du monde 2023, prévue en France.  La 9e édition de la Coupe du monde de rugby à 15 est prévue en 2019 au Japon, alors que la France abritera la 10e édition en 2023, l'objectif principal de la sélection algérienne étant de se qualifier pour la première fois de son histoire au Mondial en France. APS

Une politique guinéenne se fait voler à Paris un diamant de 45 millions d’euros

jeu, 23/05/2019 - 13:23

PH.DR

Une ancienne candidate à l'élection présidentielle en Guinée a déposé plainte à Paris pour le vol dans un hôtel parisien d'un diamant qu'elle estime à 45 millions d'euros, rapportent des sources concordantes citées par des médias. Selon une source policière, deux hommes se faisant passer pour des Russes ont rencontré lundi Marie-Madeleine Dioubaté dans un hôtel parisien pour expertiser ce diamant. Après évaluation, ils lui ont remis un document certifiant que la pièce valait 45 millions d'euros. Mais entre-temps, selon un tour de passe-passe bien connu des escrocs et des enquêteurs, les deux hommes avaient subtilisé le vrai diamant et l'avaient remplacé par une pâle copie, a détaillé une source proche du dossier, confirmant une information de la radio Europe 1. Lorsque la victime s'en est aperçue, les deux hommes avaient pris la fuite et elle a déposé plainte. «Quant à la valeur réelle du diamant, c'est pour l'instant du déclaratif», souligne la source policière. Une enquête préliminaire du chef de vol en bande organisée a été ouverte, selon le parquet de Paris. La brigade de répression du banditisme (BRB) est chargée de l'enquête. Marie-Madeleine Dioubaté, du Parti des Ecologistes de Guinée, avait été la seule femme candidate à l'élection présentielle en Guinée en 2015 remportée par le président sortant Alpha Condé.

Le Front Polisario «profondément attristé» par la démission de Horst Kohler

jeu, 23/05/2019 - 12:46

Ph.DR

Le Front Polisario s’est dit mercredi « profondément attristé « par la démission de l’émissaire de l’ONU Horst Kohler, louant ses efforts pour parvenir à une solution juste et durable pourvoyant à l’autodétermination du peuple sahraoui. « Le Front Polisario est profondément attristé d'apprendre la démission de l'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU, l'ancien président allemand Horst Kohler», a écrit le Front Polisario dans un communiqué. «Au cours de son mandat d’envoyé personnel, le président Kohler était déterminé dans sa recherche d’une solution juste et durable permettant l’autodétermination du peuple du Sahara Occidental », ajouté le communiqué. Le Front Polisario a remercié l’ancien président allemant Kohler pour « les efforts dynamiques « qu'il a déployés pour relancer le processus de paix onusien au Sahara occidental en lui  souhaitant «bonne santé et plein succès dans toutes ses entreprises ». «Le Front Polisario reste pleinement attaché au processus politique dirigé par l’ONU et à la réalisation du droit inaliénable de notre peuple à l’autodétermination et à l’indépendance», réaffirme la partie sahraouie dans le même communiqué. «Il est impératif que le départ de l'envoyé personnel ne soit pas utilisé comme une excuse pour retarder ou enrayer les progrès accomplis depuis la première table ronde sur le Sahara occidental organisée par l'ONU en décembre 2018», a-t-il poursuivi. «Nous exhortons donc le secrétaire général des Nations Unies à agir rapidement pour désigner un nouvel envoyé personnel, qui partage la conviction, la stature et la détermination du président Kohler «, a indiqué le Front Polisario. «Nous continuons de croire qu’avec la volonté politique et la détermination du Conseil de sécurité des Nations Unies, une solution juste et durable permettant l’autodétermination du peuple du Sahara occidental est à notre portée », a-t-il conclu. L’ancien président allemand, Horst Kohler s’est retiré de son rôle d’émissaire de l’ONU pour le Sahara Occidental, a annoncé mercredi l’organisation onusienne dans un communiqué. «Le secrétaire général a échangé aujourd’hui avec l’ancien président allemand Horst Kohler qui l'a informé de sa décision de se retirer de son rôle pour des raisons de santé», a précisé l'ONU. Il part après vingt mois d’intense médiation L’ancien président allemand, Horst Kohler, a décidé de se retirer de son rôle d’émissaire de l’ONU pour le Sahara Occidental après vingt mois d’intense médiation qui l’ont vu insuffler une nouvelle dynamique au processus de paix de l’ONU pour le règlement du conflit. Mercredi, les Nations Unies ont annoncé sa démission pour raison de santé, une décision prise après un échange avec le secrétaire général Antonio Guterres. Le départ de l’ancien président allemand, 76 ans, était en fait prévisible : « il ne s’est pas en fait retrouvé dans une situation confortable et ce n’est pas son style », rapporte l’APS citant une source proche du dossier. Sa démission répond à un souci de santé mais «le double jeu du Maroc» aurait certainement renforcé sa conviction de renoncer à sa mission de médiation, dira-t-on en substance. Avec le départ de M. Kohler, le Sahara occidental aura consommé quatre médiateurs après les deux américains James Baker et Christopher Ross et le hollandais Peter Van Walssun. Sa nomination, faut-il le souligner, est intervenue dans un contexte difficile caractérisé par le blocage du processus onusien qu’il devait œuvrer à relancer. Mais confortée par une expérience de plus de 35 ans au sein de son gouvernement et d’organisations internationales, l’envoyé personnel de M. Guterres a réussi le premier pari, celui de remettre le processus politique sur les rails après six ans de blocage des négociations entre le Front Polisario et le Maroc. Expéditif, Kohler a organisé en décembre dernier une première table ronde à Genève à laquelle il a convié les deux partis au conflit et les deux pays voisins, l’Algérie et la Mauritanie. Cette réunion initiale a été suivie d’une seconde table ronde tenue toujours en Suisse sous l’égide des Nations-Unies. L’objectif étant de « consolider la dynamique positive créée par la première réunion et de commencer à aborder les questions les plus substantielles ». Politicien avisé, l’ancien émissaire a reconnu à l’issue de cette deuxième réunion que la tâche n’était pas facile et qu’il ne fallait pas «s’attendre à un résultat rapide, car les positions divergeaient toujours fondamentalement». Dans le même temps, il a estimé que des «efforts réels » de la part des deux protagonistes étaient nécessaires pour créer la confiance qui manque à la progression des négociations. Sur ce volet, le Maroc ne s’est pas montré coopératif rejetant les mesures de confiance sur lesquelles a insisté l’émissaire Horst Kohler en particulier celles portant sur le déminage et la reprise des visites entre familles sahraouies. Après Genève, Kohler a voulu observer une halte avant de lancer un troisième round de discussions, selon la même source. L’envoyé personnel qui semble être insatisfait du rythme imposé par certains membres permanents du Conseil de sécurité a souhaité prendre le temps qu’il faut pour s’assurer que tout le monde est à bord et rame dans la même direction. Kohler qui a évoqué des «solutions innovantes» au conflit, lors de son dernier briefing au Conseil de sécurité, prévoyait de tenir la troisième réunion en septembre, alors qu’un agenda parallèle misait sur un plan de paix ficelé avant octobre. Au demeurant, l’ancien président allemand n’a pas échappé aux obstacles imposés à son prédécesseur, Christopher Ross, qui l'ont empêché de conforter sa mission de médiation. Entravé dans sa liberté de mouvement, il s’est vu refusé l’accès aux interlocuteurs sahraouis dans les territoires illégalement occupés par le Maroc. Le secrétaire général n’a pas manqué de souligner ces obstacles dans son dernier rapport sur le Sahara Occidental, déplorant le fait que la Minurso soit empêchée de «s’acquitter de cette partie de son mandat qui consiste à prêter assistance à son envoyé personnel ». Le Maroc a eu déjà à saborder les efforts d’un autre émissaire américain en 2004 lorsqu’il a rejeté le plan de paix proposé par James Baker, qui maintenait le principe d’autodétermination en exigeant la tenue d’un référendum au terme de cinq années de sa mise en œuvre. Mercredi soir, le Front Polisario a fait part de sa tristesse suite à cette démission, exhortant «le secrétaire général des Nations Unies à agir rapidement pour désigner un nouvel envoyé personnel, qui partage la conviction, la stature et la détermination du président Kohler ». APS

Un élément de soutien aux groupes terroristes arrêté à Tlemcen

jeu, 23/05/2019 - 12:32
23/05/2019 - 12:32

Un élément de soutien aux groupes terroristes a été arrêté mercredi à Tlemcen par un détachement de l’Armée nationale populaire (ANP), indique jeudi le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué.

«Dans le cadre de la lutte antiterroriste, un détachement de l’Armée nationale populaire a arrêté, le 22 mai 2019 à Tlemcen (2e Région militaire), un élément de soutien aux groupes terroristes», précise la même source.

Par ailleurs, et dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée, des détachements de l’ANP et des éléments de la Gendarmerie nationale «ont intercepté, lors d’opérations distinctes, un narcotrafiquant à bord d’un véhicule chargé de 26,7 kilogrammes de kif traité à Aïn Defla (1ère RM), et ont arrêté deux (2) autres narcotrafiquants en leur possession 410 comprimés psychotropes à Tlemcen (2e RM) et deux (2) contrebandiers en leur possession 730 paquets de cigarettes à In Amenas (4e RM)».

En outre, à Bordj Badji Mokhtar (6e RM), un détachement de l’ANP «a saisi huit (8) marteaux piqueurs et sept (7) groupes électrogènes», alors que d’autres détachements et des éléments de la Gendarmerie nationale «ont arrêté, à Khenchla et Oum El Bouaghi (5e RM), sept (7) individus et saisi un fusil de chasse et 9.220 cartouches».

D'autre part, et alors que des Garde-côtes et des éléments de la Gendarmerie nationale «ont déjoué à Oran (2e RM), Annaba et El Kala (5e RM), des tentatives d'émigration clandestine de 37 personnes, 20 immigrants clandestins de différentes nationalités ont été interceptés à Tiaret», rapporte également le communiqué.

APS

Huawei prépare son propre système d'exploitation pour la fin de l'année

jeu, 23/05/2019 - 12:20
Huawei, contraint de se passer du système d'exploitation Android pour ses téléphones portables, travaille sur son propre système concurrent qui pourrait être prêt en Chine avant la fin de l'année, a rapporté jeudi le média d'information financière CNBC. L'équipementier en télécommunications, soupçonné d'espionnage potentiel par les Etats-Unis, va devoir se séparer du système Android qui équipe ses téléphones portables, à la suite de sanctions américaines, a annoncé dimanche Google, propriétaire d'Android. Le groupe de Shenzhen reste attaché à Android, a déclaré Richard Yu, un haut responsable de Huawei, cité par la chaîne de télévision américaine CNBC. «Mais si nous ne pouvons pas l'utiliser, Huawei préparera un plan B consistant à utiliser notre propre système d'exploitation», a ajouté M. Yu, précisant que ce système pourrait être lancé au quatrième trimestre sur le marché chinois. A l'international, le système serait disponible « en début d'année prochaine », a-t-il ajouté. Le quotidien chinois Global Times avait rapporté, lundi, que le système d'exploitation, baptisé «HongMeng» sur lequel il planche depuis 2012, était en phase d'essais et remplacerait progressivement Android. «Nous ne voulons pas en arriver là, mais nous y serons forcés à cause de l'administration américaine», a déclaré M. Yu. Les sanctions américaines, qui interdisent des transferts de technologie à Huawei et à 68 de ses filiales, «sont une mauvaise nouvelle pour nous, mais aussi pour les entreprises américaines» auprès desquelles le groupe chinois se fournit, a souligné le responsable. Elles doivent entrer en vigueur dans trois mois.

Alger et Oran reliées cet été à la ville française Lille par Aigle Azur

jeu, 23/05/2019 - 11:37

Ph.DR

Les algériennes, Alger et Oran, seront reliées cet été à la ville française, Lille, par la compagnie Aigle Azur à raison de trois vols par semaine. La compagnie a justifié cette nouvelle programmation, selon Air Journal, par le souci de répondre à la demande en période de pointe au départ de Lille à destination de l’Algérie. Il y aura donc trois fréquences hebdomadaires vers l’Algérie du 3 juillet au 18 septembre 2019 opérées par ASL Airlines en Boeing 737-700 de 148 sièges. Ainsi, a indiqué un communiqué de la compagnie, avec plus d’une soixantaine de vols, Aigle Azur offrira ainsi plus de 9000 sièges à la vente, ajoutant qu'à bord, les passagers profiteront de la même prestation proposée par Aigle Azur sur l’ensemble de ses vols vers l’Algérie. Les passagers bénéficieront d'une offre de snacks et de boissons et une franchise bagage de 30 kilos en soute notamment. Aigle Azur assurera donc un vol direct tous les mercredis vers Alger (ALG), dont le départ est prévu à 10h00 (arrivée à Alger à 11h30. Le départ d'Alger vers Lille s'effectuera à 12h30 (arrivée à Lille à 16h00). Pour Oran, Aigle Azur assurera un vol direct tous les mercredis avec un départ de Lille à 17h00 (arrivée à Oran à 18h45) et un départ d'Oran à 19h45 (arrivée à Lille à 23h30). La compagnie française complètera son offre entre le 11 juillet et le 29 août avec un vol direct supplémentaire les jeudis entre Lille et Alger, a-t-on encore indiqué, précisant que ces vols sont d’ores et déjà ouverts à la vente. APS

Faiz Esserraj entame une visite en Algérie

jeu, 23/05/2019 - 11:27
Le président du Conseil présidentiel du gouvernement d'union nationale (GNA) libyen, Faiz Esserraj, a entamé jeudi une visite d'une journée en Algérie. M. Esserraj a été accueilli à son arrivée à l'aéroport Houari-Boumédiene par le Premier-ministre, Noureddine Bedoui, accompagné du ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum.  Le haut responsable libyen est accompagné dans cette visite par le ministre des Affaires étrangères du GNA, Mohamed Taher Siala, et un groupe de conseillers et de responsables militaires. Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, s'est ensuite entretenu à cette occasion avec son homologue libyen.

Lazhar Bounafaa sur les effets de la crise politique sur le Tourisme : des annulations des réservations hôtelières jusqu'à fin décembre 2019

jeu, 23/05/2019 - 11:03
Les effets de la situation politique prévalant dans le pays, depuis trois mois déjà, commencent concrètement à se faire sentir. Selon M. Lazhar Bounafaa, PDG du groupe HTT (Hôtellerie, Tourisme, Thermalisme), qui s’exprimait ce matin à l’émission L’invité de la rédaction de la Radio Algérienne, la régression est de 85% par rapport à la même période de l’année dernière, « ça devient une situation difficile à gérer que ce soit pour le public ou pour le privé parce qu’on parle de capacités nationales ». L’invité de la Radio argumente qu’il y a eu « des annulations des réservations dans des hôtels de toutes les rencontres organisées jusqu’à fin décembre de l’année en cours ». Sans le nommer, M. Bounaffa cite le cas d’un grand hôtel « dans une grande ville qui, depuis un mois, a fait zéro client ».  Mais avant cela, et tout en reconnaissant le retard accusé dans le secteur du Tourisme et la manque à gagner en dépit des énormes, voire des exceptionnelles, potentialités existantes, Lazhar Bounafaa a tenu à étayer ses propos par quelques chiffres avançant que la part du secteur dans le BIP (Produit intérieur brut) est aujourd’hui de 2,5% alors qu’il était de 0,8% trois années auparavant.

Le Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah : «la libération de la justice lui a permis d'assainir le pays de la corruption et des prédateurs»

mer, 22/05/2019 - 17:02

Ph.DR

Le ministère de la Défense nationale (MDN) a rendu public, ce mercredi, une autre allocution du Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, Chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), prononcée, le 20 mai dernier, lors de sa visite en 4e Région Militaire, dans laquelle il évoque le rôle de la justice. Abordant les procès en cours, le Général de Corps d'Armée avait souligné que « la libération de la justice de toutes les formes de contraintes, de diktats et de pression, lui a permis d'exercer ses missions en toute liberté et d'assainir le pays de la corruption et des prédateurs ». « Cependant, ajoute le Général de Corps d'Armée, les porte-voix et les apôtres de la bande tentent de saborder cette noble démarche par la désinformation de l'opinion publique nationale et prétendre que le jugement des corrupteurs ne constitue pas une priorité, mais il y a lieu de le sursoir jusqu'à l'élection d'un nouveau Président de la République qui se chargera de juger ces prédateurs ». Selon le Général de Corps d'Armée, « l'objectif réel derrière cela est d'essayer par tous les moyens d'entraver cette démarche nationale majeure, afin de permettre aux têtes de la bande et à leurs acolytes de se soustraire et de s'échapper de l'emprise de la justice. ». « Toutefois, ajoute encore le Général de Corps d'Armée, les efforts de l'Armée Nationale Populaire et de son commandement novembriste, étaient aux aguets et ont mis en échec ces complots et conspirations, grâce à la sagesse, la clairvoyance et la perception profonde du déroulement des évènements et l'anticipation de leur évolution». Enfin, le Général de Corps d'Armée, qui affirme n’avoir « aucune ambition politique », a réitéré son engagement personnel « à accompagner le peuple algérien, de manière rationnelle, sincère et franche, dans ses marches pacifiques et matures, ainsi que les efforts des institutions de l'Etat et de l'appareil de justice ».

Coupe d'Algérie : GSP-NAHD affiche au sommet des demi-finales

mer, 22/05/2019 - 15:41

Photo : Abdellah Guessoum

Les quarts de finale de la Coupe d'Algérie de basketball, disputés mardi soir, ont vu la qualification du NA Husseïn Dey, de l’USM Blida, du TRA Draria ainsi que celle du GS Pétroliers, tenant du titre. A Alger, le derby de la capitale, NA Husseïn Dey - CRB Dar El Beïda, a souri aux Sang et Or. Les protégés de Djamel Rekik se sont imposés sur le score de 68 à 58. Du côté de la ville des roses, le derby de la Mitidja, USM Blida - WO Boufarik, a tenu toutes ses promesses. Les deux voisins se sont quittés sur le score étriqué de 71 à 69, après prolongations, en faveur des Blidéens. Pour sa part, le TRA Draria, cendrillon de l’épreuve populaire, a composté son billet le dernier carré en éliminant le RC Boumerdès (58-79). Quant au GS Pétroliers, ce dernier, fraichement couronné du titre de champion d’Algérie, s’est hissé en demi-finales sans jouer suite au forfait de l’Oum El Bouaghi. GSP-NAHD en tête d’affiche Selon la Commission nationale des compétitions de la Fédération algérienne de basketball (FABB), les demi-finales de Dame Coupe auront lieu, dans la nuit de samedi à dimanche, à la Coupole du complexe olympique Mohamed Boudiaf (Alger). La première demi-finale débutera à 22h30 et mettra aux prises l’USM Blida au TRA Draria. Si les pronostics parlent en faveur des Blidéens, le TRAD se présentera dans la peau de l’outsider pour tenter de créer la surprise. La seconde demi-finale débutera à minuit et verra le NA Hussein Dey défier le GS Pétroliers. Il est très difficile de se prononcer sur ce derby algérois car le match s’annonce très passionnant et indécis à la fois. Les Pétroliers doivent obligatoirement passer l’obstacle nahdiste pour tenter de réaliser un nouveau doublé, tandis que les banlieusards tenteront sauver leur saison, coûte que coûte, en arrivant en finale.

Pages