La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 2 heures 33 min

Pétrole: le panier de l'OPEP progresse de près de 2 dollars à 59,47 dollars le baril

mer, 14/08/2019 - 15:26
Le prix du panier de quatorze pétroles bruts, qui sert de référence à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole(OPEP), a progressé mardi  à 59 ,47 dollars le baril, contre 57,96 dollars lundi, a indiqué mercredi l'Organisation pétrolière sur son site web. Introduit en 2005, le panier de référence de pétrole brut de l'OPEP (ORB) comprend actuellement le Sahara Blend (Algérie), Girassol (Angola), Djen(Congo),Oriente (Equateur), Zafiro (Guinée Equatoriale),Rabi light (Gabon), Iran Heavy (Iran),Basra Light (Irak), Kuwait Export ( Koweït), Es-Sider (Libye), Bonny Light (Nigéria), Arab Light (Arabie saoudite), Murban (Emirats arabes unis) et Mery (Venezuela). Mardi, les prix de l'or noir ont terminé en nette progression après l'annonce du gouvernement américain d'un report au 15 décembre de nouveaux droits de douane sur certains produits chinois importés. A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre s'est établi à 61,30 dollars à Londres, en hausse de 4,7% ou 2,73 dollars par rapport à la clôture de lundi. A New York, le baril américain de WTI pour livraison en septembre a fini à 57,10 dollars, 4% (ou 2,17 dollars) de plus que la veille. Du côté de l'OPEP et ses partenaires, l'engagement pour promouvoir une stabilité durable du marché pétrolier a été réaffirmé lors de leur  6ème réunion ministérielle tenue le mois dernier à Vienne. En début juillet,  l'Organisation et ses dix partenaires ont décidé de prolonger leur accord de réduction de la production pour une durée de 9 mois à partir du 1er juillet tout en adoptant une charte de coopération. L'Organisation avait convenu, en décembre 2018, avec dix pays producteurs non-OPEP, la Russie à leur tête, d'une baisse conjointe de leur production de 1,2 million de barils/jour à partir du 1er janvier 2019, pour une période de six mois, avec une réduction de 800.000 barils/jour par l'OPEP et de 400.000 barils/jour par ces pays producteurs non-OPEP. La 16e réunion du Comité de suivi ministériel conjoint OPEP et non OPEP (JMMC) est prévue en septembre prochain à Abou Dhabi (Emirats-Arabe Unis). Ce Comité est composé de l'Arabie Saoudite, la Russie, l'Algérie, les Emirats arabes unis, l'Iraq, le Kazakhstan, le Koweït, le Nigéria et le Venezuela. A noter que  la prochaine Conférence ministérielle des Etats membres de l'Organisation est programmée pour les 5 et 6 décembre prochain à Vienne, ce qui permettra d'évaluer à nouveau les conditions du marché pétrolier. APS

Allemagne : l'Algérien Bensebaïni s'engage avec le Borussia Monchengladbach

mer, 14/08/2019 - 14:26
L'international algérien Ramy Bensebaïni s'est engagé officiellement avec le Borussia Monchengladbach (Allemagne) pour un contrat de quatre années après la traditionnelle visite médicale passée avec succès mardi, ont rapporté mercredi plusieurs sites sportifs. "Ramy est un joueur que nous recherchions pour notre équipe. Il peut jouer latéral gauche ou défenseur central. Il va apporter sa grande expérience de trois années de succès avec un très bon club de Ligue 1 du championnat de France", a réagi le directeur sportif de Gladbach, Max Eberl. Une indemnité aux alentours des dix millions d’euros est évoquée, alors que le contrat de Bensebaïni avec le Stade Rennais prenait fin en 2020. Dans un tweet, Rennes a remercié le défenseur algérien "pour son investissement, son professionnalisme et son état d’esprit irréprochable" durant son passage au club et lui souhaite "le meilleur". Pour la presse française spécialisée, l'issue du feuilleton du transfert de l'international algérien ne laissait plus aucun doute depuis que le  président Olivier Létang avait annoncé vendredi dernier, en conférence de presse, que le Stade Rennais était tout proche d’un accord avec un club allemand. Sans l'annoncer, il était de notoriété publique que le cinquième de la dernière Bundesliga s’intéressait de près au récent champion d'Afrique avec la sélection algérienne.  Arrivé à Rennes à l’été 2016 pour un contrat de quatre années, Ramy Bensebaïni (24 ans) a joué 98 matches avec les Rouge et Noir et inscrit trois buts, dont deux très importants la saison passée. Le premier à Séville lors du seizième de finale retour de la Ligue Europa et le second à Lyon pour qualifier le Stade Rennais en finale de la Coupe de France. Ramy Bensebaïni, pur produit de l’Académie Jean-Marc Guillou (JMG) du Paradou AC, avait joué à titre de prêt d’abord à Lierse SK (Belgique) puis à Montpellier (France) avant de rejoindre le Stade Rennais.

Pèlerinage : 11 décès parmi les Algériens

mer, 14/08/2019 - 13:29
Quatre nouveaux décès ont été enregistrés, hier mardi, parmi les pèlerins algériens aux Lieux Saints de l'Islam (Arabie Saoudite), après les sept (07) premiers cas déjà enregistrés, rapporte l'APS citant le chef de la délégation consulaire algérienne. Il s'agit de la hadja Mme Hemmani Fatma, née le 12 juin 1949, à Tablat wilaya de Médéa, « décédée pour des raisons de santé», a affirmé l'ambassadeur, Abdelkader Hedjazi. Le deuxième hadji décédé est «Boudjelal Abderrahmane, né le 9 mars 1947 à Tlemcen, décédé suite à une hémorragie interne et qui avait subi une chirurgie cardiaque en Algérie». Le troisième décédé est «le hadj Taieb Tayeb, né le 1 janvier 1935 à Relizane suite à un arrêt de la circulation sanguine», ajoute le même responsable. Le quatrième décédé est «Abdelkader Ledjlat, né en 1942 à Médéa suite à un arrêt cardiaque. Il souffrait d'une cardiopathie et refusait de subir une intervention chirurgicale en Arabie Saoudite». Par ailleurs, le chef de la mission médicale algérienne, Dr. Mahmoud Dahmane, a fait savoir que «les trois premiers défunts sont décédés à l'hôpital de Mina suite à un épuisement physique après l'accomplissement des rites de hadj, tandis que le quatrième décédé, mort à l'hôpital de la Mecque, n'a pas pu se déplacer à Mina et Arafat, et des Saoudiens ont accompli les rites à sa place». APS  

Ebola : deux nouveaux médicaments testés positivement

mer, 14/08/2019 - 13:14
Deux nouveaux médicaments testés sur des patients atteints d'Ebola en République démocratique du Congo (RDC) montrent que plus de 90% des patients peuvent survivre s'ils sont traités dans les trois jours suivant l'apparition des symptômes, a déclaré mardi l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève. "Les personnes infectées à l'est du pays demeurent un grand défi depuis que l'épidémie a été déclarée urgence sanitaire internationale le 17 juillet", a déclaré le porte-parole de l'OMS, Christian Lindmeier, lors d'un point de presse à Genève.   Un essai randomisé a débuté en novembre dernier et quatre traitements ont été mis en comparaison, dont deux ont donné de bien meilleurs résultats que les deux autres. "Il s'agit d'une excellente nouvelle, bien sûr, et cette nouvelle sauvera des vies et nous rapprochera de la découverte d'un traitement efficace contre le virus Ebola", a indiqué M. Lindmeier, ajoutant que "des modifications ont été apportées au traitement des patients atteints d'Ebola en RDC". L'OMS a cependant déclaré que l'utilisation de vaccins, ainsi que les deux seuls traitements prometteurs, n'arrêteront pas Ebola.    "Une guérison totale n'est peut-être pas possible, même si vous avez un médicament efficace à 100 pour cent, mais elle laisse quand même le facteur humain d'accéder aux soins assez tôt", a expliqué M. Lindmeier.   Il a souligné que la prévention, la surveillance, la recherche active de cas et l'acceptation des membres de l'équipe et des partenaires au sein des collectivités sont également essentielles pour influer sur les taux de survie.

Accidents de la circulation : 4 morts et 7 blessés en 24 heures

mer, 14/08/2019 - 12:57
Quatre (4) personnes ont trouvé la mort et 7 autres ont été blessées dans 3 accidents de la circulation enregistrés durant les dernières 24 heures au niveau national, selon un bilan rendu public mercredi par les services de la Protection civile. Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de Boumerdes où deux personnes sont décédées et 3 autres ont été blessées suite à un carambolage entre 9 véhicules légers, survenu sur l'autoroute Est-Ouest, au niveau de la commune de Larbaâtache, note la même source. Par ailleurs, les unités de la Protection civile ont procédés à l'extinction de 17 incendies ayant ravagé 58 hectares de forêts, 38 hectares de surface de broussailles, 1.498 d'arbres fruitiers et 1.820 bottes de foins, ainsi qu'un demi hectare de maquis.

Syrie : Des affrontements entre l'armée syrienne et les terroristes font 59 morts

mer, 14/08/2019 - 12:15
Des affrontements dans le nord-ouest de la Syrie entre l'armée syrienne et des forces dominées par des terroristes ont fait mardi 59 morts dans les deux camps, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Des combats meurtriers font rage depuis plusieurs jours dans la région sur fond de progression territoriale de l'armée syrienne, qui at repris dimanche la localité d'Al-Habit, dans le sud d'Idleb. Le groupe armé Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-branche syrienne d'Al-Qaïda) contrôle la majeure partie de la province d'Idleb et des zones adjacentes des provinces voisines, où sont également présents des groupes rebelles syriens moins importants. Des groupes rebelles sont également présents dans ces régions. Mardi, les affrontements dans le sud de la province d'Idleb et dans les environs de Lattaquié ont tué 29 militaires syriens ainsi que 30 terroristes et membres de groupes rebelles alliés, selon l'OSDH. Six civils ont été tués dans le sud d'Idleb, dont trois lors de raids aériens de l'armée syrienne sur Khan Cheikhoun, la plus grande ville de la province, a-t-on ajouté de même source. Al-Habit est, selon l'OSDH, la première localité reprise par l'armée syrienne dans la province d'Idleb en plus de trois mois de bombardements quasi-quotidiens des aviations syrienne et russe la région. Depuis fin avril, plus de 816 civils ont été tués dans les violences, ainsi que plus de 1.200 terroristes et rebelles et plus de 1.000 soldats de l'armée syrienne, selon l'OSDH. Plus de 400.000 personnes ont été déplacées, d'après l'ONU. Déclenchée en 2011, la guerre en Syrie a fait plus de 370.000 morts et déplacé des millions de personnes. APS  

Dialogue national : après l’ONM, le panel rencontre ce mercredi les organisations professionnelles

mer, 14/08/2019 - 12:07
Le Panel de médiation et de dialogue poursuit ses tractations à l’objet de réunir le maximum de propositions et points de vue des différents partenaires sociopolitiques appelés à prendre part dans la conférence nationale du dialogue, prévue à la rentrée sociale, pour parapher une feuille de route de sortie de crise. Après l’Organisation nationale des Moudjahidine (ONM) rencontrée hier, Karim Younes et les membres de son staff rencontrent ce mercredi des organisations professionnelles, dont des syndicats, avant le round avec les partis politiques. Rappelons que le panel a reçu, la semaine passée, un pan de la société civile représenté par un nombre d’associations locales et nationales issues de 12 wilayas. Plus de détails dans le compte rendu de Chakib Benzaoui de la radio chaine 3. Un Comité des sages pour le Panel de médiation et du dialogue : quelles figures pour quelle mission ? Considéré comme étant l’instance morale du Panel de médiation et de dialogue, le comité des sages viendra «conforter la mission de celui-ci avec des visions, des conseils et orientations de par sa composante qui symbolise une rupture totale avec le système», a indiqué mardi le membre du Panel élargi, sur les ondes de la radio chaine 3. Ammar Belhimer, désigné récemment à la tête du comité politique dudit panel dirigé par Karim Younes, le définit tel un Comité national de conciliation réunissant «des profils de gens rassembleurs» et «qui ont de l’expertise pour aider l’instance à avancer convenablement sur un large étendu sociopolitique et économique». «La représentativité du comité des sages assure, explique M. Belhimer, une plus grande crédibilité à la mission de médiation pour une plus profonde adhésion». Pour convaincre, M. Belhimer est catégorique : « nous ne sommes pas une instance de reproduction du système » et d’jouter « bien au contraire, nous avons adhéré en tant qu’intellectuels indépendants dans cet exercice porteur de rupture qui est le maitre mot revendicatif de la rue ». 

Jijel : échouage d’un dauphin sur la plage Challaoula

mer, 14/08/2019 - 11:58
Un dauphin a échoué, hier mardi, sur la plage surveillée Chellaoula dans la commune de Jijel. Un témoin oculaire, Yassine B, qui avait remarqué la présence du dauphin gisant sur la plage alors qu’il pratiquait un footing, a affirmé à l'APS être le premier à avoir appelé la gendarmerie nationale au numéro vert 1055. Yassine B a indiqué qu'un pêcheur tentait de secourir le dauphin en essayant de le remettre à l’eau mais «sans y parvenir». De son côté, la directrice locale de la pêche et des ressources halieutiques, Nadia Ramdane, a confirmé à l’APS l’information de l’échouage du dauphin, détaillant que l’animal est un dauphin marsouin (jeune dauphin) long de 1,20 mètres et pesant 100 kilos. Mme Ramdane a également souligné que les premiers constats ne révèlent «aucune blessure sur l’animal», relevant que «six (6)  types de dauphins apparaissent périodiquement sur la côte de Jijel et peuvent être vus à l'oeil nu». APS

Handball/CAN-2020 (dames): le Cameroun accepte d'abriter la compétition

mer, 14/08/2019 - 11:53
Le Cameroun a accepté d'organiser la prochaine édition de la Coupe d’Afrique des nations de handball dames (CAN-2020), après l'accord du président Paul Biya, a rapporté la presse camerounaise parue mercredi. La Confédération africaine de handball (CAHB) a attribué au Cameroun l'organisation de la CAN-2020 mais avait donné à la Fédération camerounaise de handball un délai jusqu'à novembre prochain pour avoir l’accord des autorités du pays et confirmer définitivement l'organisation. Aussitôt l'accord arraché, «une délégation de la Confédération africaine de handball, conduite par son premier responsable le Dr Mansourou Aremou, effectuera en mars prochain à Yaoundé, une visite d’inspection des infrastructures prévues pour abriter la manifestation», a annoncé l'instance africaine sur son site officiel. «La visite sera basée sur les infrastructures sportives, hôtelières, hospitalières et de communication réservées par la Fédération camerounaise de handball pour la compétition de décembre 2020», a conclu la CAHB. APS

25ème marche des étudiants : pour le départ de toutes les figures restantes du système

mar, 13/08/2019 - 19:41
Les étudiants ont assuré aujourd’hui leur 25e mardi de contestation. Toujours déterminés, ils appellent au départ sans conditions de tous les symboles restants de l’ancien régime. Les étudiants rejettent le panel de dialogue de Karim Younes et se prononcent pour un dialogue conduit par des personnalités non impliqués dans le système. A Alger, des étudiants ont démarré leur 25ème marche hebdomadaire depuis la Place des Martyrs. Ils ont sillonné les principaux artères de la capitale menant vers la place de la Grande Poste, scandant des slogans exigeant le « départ sans condition de tous les symboles restants de l'ancien régime » et à « remettre les reines du pouvoir au peuple souverain » pour la construction d’une « Algérie libre et démocratique », relève Mohamed-Lamine Aberkane de la radio Chaine 3, qui a couvert la mobilisation des étudiants à Alger.

Les cas de rougeole dans le monde ont triplé depuis janvier selon l’OMS

mar, 13/08/2019 - 17:21
Les cas de rougeole dans le monde ont quasiment été multipliés par trois depuis janvier par rapport à la même période de l'an dernier, a annoncé mardi  l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Les chiffres publiés par l'OMS montrent que du 1er janvier au 31 juillet 364.808 cas ont été enregistrés, contre 129.239 l'an dernier à la même période. Il s'agit des chiffres "les plus élevés" jamais enregistrés depuis 2006, a déclaré un porte-parole de l'OMS, Christian Lindmeier, lors d'un point de presse à Genève. Les plus grands nombres de cas ont été enregistrés en République démocratique du Congo (RDC), à Madagascar et en Ukraine. A Magadascar, "le nombre de cas a cependant considérablement diminué au cours des derniers mois" à la suite des campagnes nationales de vaccination d'urgence contre la rougeole, a relevé l'OMS. D'autres flambées majeures sont en cours en Angola, au Cameroun, au Tchad, au Kazakhstan, au Nigeria, aux Philippines, au Soudan du Sud, au Soudan et en Thaïlande. Les Etats-Unis ont eux enregistré leur plus grand nombre de cas de rougeole depuis 25 ans. La rougeole est l'une des maladies les plus contagieuses au monde et les décès sont le plus souvent dus à des complications. Il n'existe pas de traitement curatif, mais elle peut être prévenue par deux doses d'un vaccin "sûr et très efficace", selon l'OMS. Dans la région européenne, les chiffres ont doublé avec près de 90.000 cas signalés cette année: ce chiffre dépasse largement celui enregistré pour l'ensemble de l'année 2018 (84.462). Dans les autres régions, l'OMS a enregistré une explosion des cas en Afrique, presque multipliés par 10, une augmentation de 230% dans le Pacifique occidental et de 50% en Méditerranée orientale. L'Asie du Sud-Est et la région des Amériques dans son ensemble ont chacune enregistré une diminution de 15% des cas. L'OMS estime que moins d'un cas sur dix est signalé dans le monde, ce qui signifie que l'ampleur de l'épidémie est bien plus importante que les statistiques officielles. APS

Les prix du pétrole stable mardi malgré les incertitudes du marché mondial

mar, 13/08/2019 - 16:52
Les prix du pétrole restaient stables mardi en cours d'échanges européens, dans un environnement où les efforts des pays producteurs de pétrole pour soutenir les prix se confrontent aux craintes des investisseurs sur la croissance mondiale. Vers 09H35 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 58,39 dollars à Londres, en baisse de 0,31% par rapport à la clôture de lundi. A New York, le baril américain de WTI pour livraison en septembre s'échangeait à 54,89 dollars, 0,07% de moins que la veille. Le pétrole vit une période incertaine depuis plusieurs mois, notamment due au conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis, qui risque de peser sur la demande en pétrole en ralentissant la croissance mondiale. De fait, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a abaissé vendredi dernier ses prévisions pour la croissance de la demande mondiale de pétrole en 2019 et 2020. Sa prévision de croissance de la demande de brut pour cette année a ainsi été révisée en baisse de 100.000 barils par jour (mbj). Elle devrait atteindre 1,1 mbj en 2019. Cela dit, les acteurs du marché de l'or noir envisagent de soutenir activement les prix, à l'image de l'Arabie Saoudite, qui "a un intérêt accru pour des cours du pétrole forts et devrait réduire sa production en conséquence", comme l'ont expliqué les analystes de JBC Energy. Selon l'agence Bloomberg, Ryad a contacté les autres membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) après une chute des cours de pétrole mercredi dernier pour discuter de mesures susceptibles de les faire remonter. L'Organisation et dix pays partenaires, dont la Russie, sont engagés depuis 2016 dans un accord de réduction de leur production. Le royaume a d'autant plus intérêt à soutenir les prix qu'il vise une introduction en Bourse de sa compagnie nationale Aramco, ont souligné les analystes de JBC Energy. Lors de la présentation de ses résultats semestriels lundi, Aramco s'est dit "prêt à une introduction en Bourse", sans toutefois dévoiler le calendrier. C'est au gouvernement de décider du moment opportun en attendant "des conditions optimales de marché", a déclaré Khaled al-Dabbagh, vice-président du groupe public, lors d'une conférence téléphonique. Cette opération, initialement prévue en 2018, avait été repoussée en raison de conditions de marché défavorables. APS

Le ministre de l'Intérieur annonce de «nouvelles missions» pour le corps de la police

mar, 13/08/2019 - 13:10
Le ministre de l'Intérieur, des collectivités locales et de l'aménagement du territoire, Salah Eddine Dahmoune, a annoncé que son secteur travaillait en coordination avec la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) pour «insuffler une nouvelle dynamique au corps de la police et lui confier de nouvelles missions dans divers domaines». «Le ministère de l'Intérieur travaille en coordination avec le directeur général de la sûreté nationale pour insuffler une nouvelle dynamique au corps de la police dans divers domaines, notamment la formation, et lui confier de nouvelles missions», a écrit M. Dahmoune sur sa page Facebook. Le ministre a rappelé, dans ce sens, la convention signée récemment avec le ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, permettant «à la police de proximité de prendre en charge le volet lié à la santé des citoyens», soulignant qu'il sera procédé «à la formation des cadres devant être en contact direct avec les citoyens dans ce volet précis». En matière de protection de l'environnement, le ministre de l'Intérieur a annoncé la création de «la spécialité protection de l'environnement relevant directement de la police judiciaire», indiquant que «le Gouvernement a pris récemment une série de décisions relatives à la protection de l'environnement, lesquelles doivent être accompagnées d'actions anticipatives et préventives menées par les autorités publiques, en premier lieu la police, en vue de dissuader toute personne qui tenterait de porter atteinte à l'environnement ou à la santé du citoyen». «Le secteur œuvre à accompagner la police dans le domaine professionnel et les affaires sociales dans la perspective de hisser ce corps au niveau des aspirations de ses éléments, en fonction des moyens offerts et des priorités définies», a affirmé le ministre de l'Intérieur. M. Dahmoune a salué «les efforts colossaux consentis par les agents de la sûreté» et le «haut sens de professionnalisme», dont ont fait montre les affiliés au corps de la police, «notamment ces quelques derniers mois, en dépit des difficultés et des complots ourdis contre ce corps de la sûreté nationale». «Le traitement des évènements par les agents de la police sur le terrain se veut une application de la formation théorique reçue, ce qui dénote le professionnalisme de ce corps», a-t-il précisé, notant que «le premier objectif des services de sûreté consiste en la préservation de la sécurité du citoyen et de ses biens, et nous aspirons à nous mettre au diapason des corps de sécurité des pays développés dans tous les domaines, et ce avec la conjugaison des efforts de tous». APS

Ligue 1 (2019-2020) : 11 entraîneurs locaux sur la ligne de départ

mar, 13/08/2019 - 13:05
Onze des 16 formations de la Ligue 1 Mobilis de football ont choisi de recourir à des entraîneurs locaux en vue de la saison 2019-2020, dont le coup d’envoi sera donné jeudi, confirmant la tendance à la baisse du technicien étranger. Le nombre est nettement en hausse par rapport au précédent exercice, quand les coaches algériens étaient six sur le banc. Cette tendance relègue l'entraîneur étranger au second plan. L'USM Alger, championne d'Algérie en titre, a décidé de faire appel à un ancien de la maison, Billel Dziri, avec l'espoir de conserver une couronne qui sera difficile à reconquérir au vu de la situation financière difficile que traverse le club de la capitale. Après avoir conclu dans un premier temps avec le Tunisien Kaïs Yaâkoubi, la direction des «Rouge et Noir» a fait machine arrière en confiant les rênes de l'équipe à l'ancien capitaine de l'USMA. Le CR Belouizdad, détenteur de la dernière édition de la Coupe d’Algérie, a préféré reconduire Abdelkader Amrani, l'un des artisans du maintien inespéré arraché lors du précédent exercice. L’ES Sétif, qui a souvent opté pour la piste étrangère, a fait appel à un enfant de la maison : Kheïreddine Madoui. Ce dernier signe son retour à l'Entente après une saison passée d'abord sur le banc d'Al-Ismaïly (Egypte) puis avec le MO Béjaïa, relégué en Ligue 2 au terme du dernier exercice. Un retour qui coïncide avec le départ massif de plusieurs cadors. A l'instar de l'Entente, le MC Oran, qui a souffert pour éviter la relégation, a également fait confiance à l'un de ses enfants : Si Tahar Chérif El-Ouezzani, pour permettre aux «Hamraoua» de retrouver leur standing. Les trois nouveaux promus, en l'occurrence l'US Biskra, l'ASO Chlef et le NC Magra seront aussi coachés par des locaux. Si l'USB et l'ASO ont conservé leurs entraîneurs avec lesquels elles ont assuré l'accession, respectivement Nadir Leknaoui et Samir Zaoui, le NCM a engagé les services de l'ancien coach de la JS Saoura, Karim Zaoui. L'USM Bel-Abbès, qui a assuré son maintien in extremis, est le dernier club de l'élite à avoir engagé un nouvel entraîneur en la personne de Younes Ifticene, après avoir été sur le point de conclure avec Hocine Achiou. Le NA Husseïn-Dey et l'AS Aïn-M'lila seront dirigés respectivement par Arezki Remane et Azzedine Aït-Djoudi. Ce dernier enchaîne sa deuxième saison sur le banc des «Scorpions». Casoni et Velud retrouvent la Ligue 1 Chez la «légion étrangère», le MC Alger a enregistré le retour du Français Bernard Casoni, une saison après leur séparation. Son compatriote Hubert Velud, champion d'Algérie 2013 et 2015 avec l'ES Sétif et l'USM Alger, a également signé son retour en championnat algérien par la porte de la JS Kabylie. Fidèle à sa réputation, le Paradou AC a reconduit le Portugais Francisco Alexandre Chalo. Idem pour le CS Constantine qui sera dirigé pour la deuxième saison de suite par le Français Denis Lavagne. Entraîné la saison dernière par l'Espagnol Josep-Maria Noguès puis par Dziri, le CABB Arréridj a de nouveau opté pour la piste étrangère en engageant l'ancien coach de la JSK, le Français Franck Dumas. De son côté, le Suisso-Tunisien Moez Bouakaz, arrivé cet été à la JS Saoura, est devenu le premier coach à quitter ses fonctions avant même le début de la compétition, sonnant le début de la traditionnelle valse des entraîneurs, devenue monnaie courante depuis plusieurs saisons. La direction de la JSS a opté pour la solution locale en faisant confiance à son ancien attaquant et actuel manager général Mustapha Djalit, qui vient d'être propulsé à la tête de la barre technique. Il sera aidé dans sa mission par Abdelkrim Sabeur (ex-Paradou AC) en tant qu'entraîneur-adjoint. Au total, ils sont quatre Français et un Portugais à exercer leur métier dans le championnat algérien pour ce début de la saison 2019-2020. Ce nombre pourrait connaître des changements (baisse ou hausse) au fil des journées dans un tournoi connu pour sa valse des entraîneurs. Autour de tout ce mouvement, six clubs ont opté pour la stabilité et décidé de reconduire leurs entraîneurs respectifs, à savoir le PAC (Francisco Alexandre Chalo), le CSC (Denis Lavagne), le CRB (Abdelkader Amrani), l'ASAM (Azzedine Aït-Djoudi), l'ASO (Samir Zaoui) et l'USB (Nadir Leknaoui). Au total, 10 clubs donc ont apporté des changements au niveau de leur encadrement technique, soit un de moins par rapport à la dernière saison. APS

Tunisie : sept migrants clandestins interceptés au large de Bizerte

mar, 13/08/2019 - 12:30

Ph.DR

Sept migrants clandestins ont été interceptés au large de Bizerte en Tunisie par une patrouille de la garde maritime, indique le ministère de l'Intérieur dans un communiqué rendu public lundi. «Un bateau de pêche avec sept personnes à bord qui tentaient de franchir illégalement la frontière maritime en direction de l'Europe a été, intercepté dimanche au large de Bizerte par une patrouille de la garde maritime», rapporte le ministère de l'Intérieur dans son communiqué. Selon la même source, les gardes-côtes ont pu saisir chez ces personnes dont l'âge varie entre 22 et 36 ans, un appareil de localisation GPS, du carburant et de l'agent en dinar et en devise étrangère. Parmi ces individus deux ont des antécédents judiciaires et font l'objet d'un mandat de recherche, précise-t-on. Après consultation du procureur de la République, les sept personnes en question ont été placées en garde à vue et une procédure judiciaire a été ouverte à leur encontre pour constitution d'un réseau d'émigration irrégulière par voie maritime. APS

Le ministère de l’Intérieur instruit les walis de l’application stricte de la loi : les entreprises polluantes dans le collimateur

mar, 13/08/2019 - 11:17

Ph.DR

Une instruction du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire vient d’être adressée aux walis de la République en vue de prendre impérativement et sans tarder les mesures coercitives requises à l’encontre des entreprises industrielles polluant les plages, les rivières et les milieux urbains. Ladite instruction datée du 9 août 2019 et signée de la main du ministre Salah-Eddine Dahmoune  fait référence à touts les textes législatifs et réglementaires prévus et assure de leur stricte application à l’encontre des pollueurs qui déversent sans vergogne les rejets industriels dans la nature avec tous les risques qu’ils provoquent sur la santé publique et sur l’environnement en général. Ainsi, les walis sont tenus de procéder l’application stricte de l’instruction à travers la vérification de la conformité des établissements industriels à la réglementation en vigueur et à l’intensification des visites d’inspection et des constations pratiques au niveau des entreprises industrielles concernées pour vérifier leur conformité aux règles établies et fixées par le décret exécutif n° 06-141 du 10 Avril 2006. Ceci implique aussi la rédaction des procès verbaux de constat relatifs aux infractions commises par les services responsables, l’établissement d’une mise en demeure par les walis conformément aux procès verbaux de constat avec un délai de 30 jours pour rectification de la situation et levée de réserves. Dans le cas de la non-levée de réserves, les walis de la Républiques établissent, en fonction des cas soulevés, un arrêté d’interdiction d’émission des rejets d’effluents liquides industriels ou un arrêté de fermeture de l’établissement jusqu’à l’éradication de la pollution. Il est demandé la prise en considération des effluents au niveau de plages compte tenu de leurs effets néfastes sur l’écosystème, la biodiversité et notamment les ressources halieutiques, de même que de faire participer les bureaux d’hygiène communaux dans cette démarche.  Et en vue de parvenir à un environnement propre qui ne porte aucun danger à la santé du citoyen, constituant une priorité extrême pour l’Etat, l’instruction arrêtée par le ministre de l’Intérieur relate la nécessité d’adresser des rapports détaillés, pour accorder l’importance requise à cette question, aux services du département de l’Intérieur sur le déroulement de cette opération d’une manière continue.

Arabie Saoudite : sept (07) pèlerins algériens décédés depuis le début du hadj 2019

lun, 12/08/2019 - 12:53
Le nombre de pèlerins algériens décédés aux Lieux Saints de l'Islam (Arabie Saoudite) depuis le début de la campagne du hadj 2019 s'est élevé à 7 morts, suite au décès d'un hadji, lundi à Mina, a appris l'APS auprès du chef de la délégation consulaire algérienne. Il s'agit du hadji "Jibrit Aïssa, né le 11 avril 1953, originaire de la wilaya d'El Oued, décédé d'un arrêt cardiaque", a affirmé l'ambassadeur, Abdelkader Hedjazi. Le chef de la mission médicale algérienne, Dr. Mahmoud Dahmane a affirmé que "le dossier médicale du regretté qui a rendu l'âme à l'hôpital de Hira confirme que le défunt souffrait effectivement d'une cardiopathie". Dimanche soir, deux (02) hadjis algériens ont rendu l'âme à Mina (Arabie Saoudite). "Il s'agit de  Mami Mohamed Kamel, né le 12 décembre 1951 à Médéa (68 ans), professeur en service d'orthopédie à l'hôpital de Ben Aknoun", a précisé l'ambassadeur, Abdelkader Hedjazi, ajoutant que le défunt venu avec son épouse était décédé dès suite d'un arrêt cardiaque lors du jet des Jamarats (le rituel de lapidation)". Quant au deuxième cas, poursuit M. Hedjazi, "il s'agit de Allouche Abdelkader (63 ans) issu de la commune Bordj Sebat (Guelma) décédé au camps N96 suite à un arrêt cardiaque, sachant qu'il avait des problèmes de santé". "Les corps des deux hadjis se trouvent actuellement à l'hôpital de Mina et ils seront enterrés en présence de leurs compagnons", a fait savoir le diplomate, soulignant que "la délégation algérienne a pris toutes les mesures nécessaires et donné l'autorisation d'inhumation aux autorités saoudiennes". Outre les 3 hadjis décédés à Mina durant les dernières 48 heures, quatre (04) autres hadjis algériens sont morts la semaine dernière, ce qui porte à 7 le nombre global des pèlerins algériens décédés, jusque-là, aux Lieux Saints de l'Islam. Dans un bulletin météorologique spécial, les services météo saoudiens ont annoncé des pluies orageuses et des vents forts à partir de 16:00 heure locale, notant que la validité de ce bulletin s'étendra jusqu'à 23h00 (heure locale). Ainsi, un appel a été lancé aux hadjis pour faire preuve de prudence. APS

1er jour de l’Aid : respect des permanences commerciales à Alger selon l'APS

lun, 12/08/2019 - 12:23
Les commerces, les pharmacies et les structures de santé de la wilaya d'Alger ont respecté le programme de permanence durant le premier jour de l'Aid El Adha, a constaté l'APS dans nombre de communes de la capitale. Au niveau des communes de Hammamet, Chéraga, Ain Benian, Bir Mourad Rais, El Biar, Sidi M'hamed, Draria et de Bouzaréah les commerçants ont respecté le programme de permanence, notamment les boulangeries, les cafétérias, les commerces d'alimentation générale et les services de téléphonie mobile qui ont ouvert  juste après la prière de l'Aid. Aucune perturbation n'a été enregistrée sauf en matière d'approvisionnement en pain notamment dans les nouvelles cités qui manquent de boulangeries. De même pour la région Est d'Alger, Rouiba, El Harrach, Berraki, Bordj El Keffan et Dergana, les produits de large consommation tels que le pain, les légumes et les fruits étaient disponibles. Outre les stations d'essence concernées par la permanence qui ont approvisionné leurs clients de manière normale, les pharmacies ont ouvert leurs portes aux citoyens. Par ailleurs, il a été constaté un manque en termes de moyens de transports  au niveau de quelques communes en dépit de la mobilisation des bus de l'ETUSA pour renforcer les lignes desservant les cimetières. A la première matinée de l'Aid, les services d'urgences des hôpitaux Mustapha Bacha, Bab El Oued et Beni Messous ainsi que les établissements de santé de proximité ont recensé plusieurs cas de blessures au niveau des mains et des pieds survenues lors de l'égorgement des moutons. Les blessés ont été pris en charge par les équipes médicales. Concernant les mesures coercitives, en cas de non respect du programme de permanence, la direction du Commerce de la wilaya d'Alger a fait état d'amende pouvant aller de 30.000 à 100.000 DA, en plus du risque de fermeture pour un mois au minimum. A rappeler que le ministère du Commerce a mobilisé près de 64.000 commerçants au niveau national dont 40.491 commerçants dans l'alimentation générale et fruits et légumes, 5.695 boulangeries et 20.059 commerçants dans diverses activités. S'agissant des opérateurs économiques et des unités de production, le premier responsable du secteur a fait état de la mobilisation de 150 unités de production laitières, 284 minoteries, 40 unités de production d'eaux minérales et 474 unités produisant d'autres produits. Et pour contrôler ces permanences, 2.222 agents de contrôle relevant des services du ministère du commerce ont été mobilisés pour veiller à ce que les commerçants et les unités de production respectent ce programme. APS

Commerce extérieur : déficit de 3,18 mds de dollars le 1er semestre 2019

lun, 12/08/2019 - 12:07
La balance commerciale de l'Algérie a enregistré un déficit de 3,18 milliards de dollars durant le 1er semestre 2019, contre un déficit de 2,84 milliards de dollars à la même période en 2018, a appris l'APS auprès de la direction générale des Douanes (DGD). Les exportations algériennes ont atteint 18,96 milliards de dollars (mds usd) durant le 1er semestre de l'année en cours, contre 20,29 mds usd à la même période de 2018, soit une baisse de -6,57%, indiquent les statistiques provisoires de la direction des études et de la prospective des Douanes (DEPD). Pour les importations, elles ont atteint 22,14 mds usd, contre 23,14 mds usd, enregistrant également une baisse de -4,30%. De janvier à juin dernier, les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 86%, contre 88% à la même période de l'année précédente. Les hydrocarbures ont représenté l'essentiel des ventes algériennes à l'étranger au cours du 1er semestre 2019 (93,10% du volume global des exportations) en s'établissant à 17,65 mds usd, contre 18,84 mds usd à la même période 2018, en baisse de (-6,31%). Pour les exportations hors hydrocarbures, elles restent toujours marginales, avec près de 1,31 md usd le 1er semestre 2019, ce qui représente 6,90% du volume global des exportations, contre 1,45 md usd à la même période en 2018, en baisse de -10,01%, précisent les données de la DEPD. Les exportations hors hydrocarbures étaient composées des demi-produits avec 995,12 millions usd (contre 1.129,94 md usd en 2018) en baisse de -11,93%, des biens alimentaires avec 208,02 millions usd (contre 202,33 millions usd) en hausse de 2,81%, des biens d'équipement industriels avec 44,77 millions usd (contre 51 millions usd) en baisse de -12,23%. Elles étaient composées aussi des produits bruts avec 40,53 millions usd contre 52,36 millions (-22,59%), les biens de consommation non alimentaires, avec 19,10 millions usd, contre 17,42 millions usd, en hausse de +9,62% par rapport à la même période de comparaison, et enfin les biens d'équipements agricoles avec0,19 millions usd contre 0,09 millions usd en hausse de 110,07%. Chute de plus de 62% des importations des carburants   Pour ce qui est des importations, cinq groupes de produits sur les sept que contient la structure des importations ont reculé durant le six premiers mois de l'année 2019 et par rapport à la même période de l'année dernière. En effet, la facture d'importation du groupe énergie et lubrifiants (carburants) a chuté de 62,22%, en s'établissant à 275,51 millions usd, contre 729,32 millions usd. Les biens alimentaires dont les importations se sont chiffrées à 4,127 mds usd contre 4,613 mds usd, en baisse de -10,52%, selon les Douanes. Même tendance a été enregistrée par les biens d'équipements agricoles qui ont totalisé 253,06 millions usd, contre 275,41 millions usd (-8,12%),  les biens d'équipements industriels avec 7,41 mds usd contre 7,82 mds usd (-5,24%) et enfin les biens de consommation (non alimentaires ) avec 3,22 mds usd contre 3,30 mds usd (-2,36%). En revanche, deux  groupes de produits de la structure des importations ont connu des hausses durant la période de comparaison. En effet, les demi-produits ont totalisé 5,80 mds usd, contre près de 5,42 mds usd (+7,12%) et les produits brut ont atteint 1 04,07 md usd, contre 974,44 millions usd (+7,04%). La France 1er client, la Chine 1er fournisseur Concernant les partenaires commerciaux de l'Algérie, durant le 1er semestre 2019, les six premiers clients du pays ont représenté près de 53% des exportations algériennes. A ce titre, la France, devance l'Italie, est devient le principal client avec 2,660 mds usd soit (14% des exportations algériennes globales), en hausse de 14,98%,  suivie de l'Italie avec 2,501 mds usd (-16,41%), l'Espagne avec 2,259 mds usd (-11,03%), les Etats-Unis avec 1,597 md usd (-17,74%) et la Grande Bretagne avec 1,184 md usd (-16,29%).En ce qui concerne les principaux fournisseurs de l'Algérie, les cinq premiers ont représenté plus de 50 % durant le 1er semestre 2019. Les cinq principaux fournisseurs de l'Algérie sont: la Chine qui maintient toujours sa première place avec 4,219 mds usd (plus de 19% des importations globales algériennes), en hausse de 23,14%, suivie de la France avec 2,144 md usd (-5,93%), de l' Espagne avec 1,678 md usd (-6,76%), de l'Allemagne avec 1,643 md usd (-0,83%) et l'Italie avec 1,577 md usd (-17,42%). APS

Ligue des champions d'Afrique (tour préliminaire) : les résultats partiels des matchs aller

lun, 12/08/2019 - 10:40
Résultats partiels des rencontres du tour préliminaire (aller) de la Ligue des champions d'Afrique de football, disputées vendredi, samedi, et dimanche : Vendredi 9 août : JS Kabylie (Algérie) - Al-Merrikh (Soudan)   1-0 Sonidep (Niger) - USM Alger (Algérie)         1-2 Samedi 10 août : Green Eagles (Zambie) - Orlando Pirates (Afrique du Sud)             1-0 KMKM FC (Tanzanie) - Primeiro de Augusto (Angola)                    0-2 Brikama Utd (Gambie) - Raja Casablanca (Maroc)                         3-3 Kano Pillars FC (Nigeria) - Asante Kotoko (Ghana)                        3-2     African Stars (Namibie) - Kampala City (Ouganda)                         3-2 Young Africans (Tanzanie) - Township Rollers (Botswana)               1-1 Green Mamba (Eswatini) - Zesco United (Zambie)                          0-2 UD do Songo (Mozambique) - Simba SC (Tanzanie)                       0-0 Cano SA (Guinée équatoriale) - Mekelle 70 Enderta FC (Ethiopie)   2-1  Rahimo FC (Burkina Faso) - Enyimba (Nigeria)                              1-0 Stade malien (Mali) - Horoya AC (Guinée)                                      1-1                                                     Nyasa Big Bullets (Malawi) - FC Platinum (Zimbabwe)                     0-0 Dimanche 11 août : Hafia FC (Guinée) - ES Sahel (Tunisie)                                                                 2-1 UMS de Loum (Cameroun) - AS Vita Club (RD Congo)                                           0-0 Société Omnisport de l'Armée (Côte d'Ivoire) - FC Nouadhibou (Mauritanie)              0-0 Fomboni FC de Moheli (Comores) - Côte d'Or FC (Seychelles)                               2-2 LPRC Oilers (Liberia) - Génération Foot (Sénégal)                                                 1-0 Buffles du Borgou FC (Bénin) - ASCK (Togo)                                                         1-1 FOSA Juniors (Madagascar) - Pamplemousses FC (Maurice)                                 1-0 AS Otôho (Congo) - Mamleodi Sundowns (Afrique du Sud)                                     2-1 AS Tempête Mocaf (Centrafrique) - Al-Nasr (Libye)                                                1-0 Matlama FC (Lesotho) - Atlético Petroleos de Luanda (Angola)                               0-2 Altabara FC (Soudan du Sud) - Al-Ahly (Egypte)                                                   0-4 AO Cms (Gabon) - Elect Sport (Tchad)                                                                 0-0 Rayon Sports (Rwanda) - Al-Hilal (Soudan)                                                           1-1 Aigle Noir C.S The Fighters (Burundi) - Gor Mahia (Kenya)                                     0-0 Dekedaha FC (Somalie) - Al-Zamalek (Egypte)                                                  (reporté) NB : Les matchs retour se joueront les 23, 24 et 25 août. APS                  

Pages