La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 22 min 4 sec

Ahmed Ouyahia et Mohamed Loukal convoqués par le tribunal de Sidi M'hamed pour des affaires de corruption

dim, 21/04/2019 - 09:10
Fait inédit en Algérie, premier ministre est convoqué par la justice. En effet, le tribunal de Sidi M'hamed (Alger) a convoqué samedi Ahmed Ouyahia, ex Premier ministre, et Mohamed Loukal, ministre des Finances et ancien gouverneur de la Banque d'Algérie, pour des affaires de corruption, a rapporté l'Entreprise publique de la télévision (EPTV). Ces deux responsables ont été convoqués, précise la même source, pour "des affaires de dilapidation des deniers publics et de privilèges indus". Ce n’est pas la première fois que la justice algérienne convoque de hauts responsables dans le cadre d’une enquête sur la corruption, à l’image de l’affaire Khalifa lors de laquelles plusieurs cadres avaient été présentés au procureur de la république puis jugés. Il en est de même pour ce qui concerne l'affaire dite de l’autoroute est-ouest lors de laquelle des personnalités, dont des ministres, avaient eu à s'expliquer devant la justice. A noter que jusqu'à présent, aucune enquête n’a encore confirmé des liens ces derniers dans un crime financier. Trés souvent, ces affaires, durant lesquelles ont été condamnées des personnes inconnues du grand public, se sont révélées sans conséquence pour des responsables de haut niveau, dont les dossiers ont été subrepticement refermés ou bien alors jetés aux oubliettes. Aujourd’hui avec la mobilisation pacifique et historique du peuple beaucoup espère voir la justice suivre, réellement, son cours. 

Salif Keita : une nostalgie chevillée au corps

dim, 21/04/2019 - 08:59
Le chanteur Malien, Salif Keïta, seigneur de la musique Ouest-Africaine, va interpréter, lors de concerts dans plusieurs pays, jusqu'à fin juillet, les compositions de « Un Autre Blanc », son dernier disque paru fin 2018, empreint de nostalgie.     Fer de lance d'une musique mandingue qu'il a su moderniser tout en préservant son caractère traditionnel, Salif Keïta l’a truffée de grooves et de phrasés mandingues, renvoyant au temps où, fils de noble, il avait bravé l'interdit de sa caste pour se faire chanteur.   « Dans la musique, dit-il, il y avait à l'époque beaucoup plus d'âme, pas trop de machines, ce sont les gens qui jouaient ». Sollicité par les plus grands (Cesaria Evora, Carlos Santana, Wayne Shorter...) au cours d'une riche carrière internationale,  Salif Keita a convié sur cet enregistrement quelques invités de marque: la Béninoise Angelique Kidjo, le groupe vocal Sud-Africain, Ladysmith, Black Manbazo et l'Ivoirien, Alpha Blondy. Mais pour lui, l'essentiel n'est pas dans ces duos de prestige. Le coeur de sa musique bat ailleurs, sur le tonique « Were Were », les longues mélopées que sont « Syrie » ou « Tiranke », les entraînants « Tonton » et « Lerou Lerou ». « La musique, ici, c'est du pur mandingue », se régale le chanteur : éclats des choeurs qui claquent, voix, gerbes de guitares, batterie agile, basse bondissante, kora chatoyante.... Pour construire son dernier disque dont il interprétera les chansons en concert de fin avril à fin juillet dans plusieurs pays, il a pris son temps: « Un autre blanc » arrive plus de six ans après « Talé », le précédent. « Un autre blanc », son titre, fait référence à sa condition d'albinos, dont il a souffert dès la petite enfance. « Les albinos sont diabolisés, stigmatisés, poursuivis tous les jours », déclare celui qui s'est réfugié dans le chant « parce que je ne pouvais rien faire d'autre ». Salif Keïta a été ostracisé en raison de sa différence et handicapé par une mauvaise vue l'ayant empêché de devenir instituteur.  « Les albinos, poursuit-il, le sont aujourd'hui encore, d'une façon beaucoup plus discrète parce qu'on a commencé à en parler, à dénoncer, à créer des associations. Il se pourrait bien qu'« Autre Blanc » soit le dernier disque de Salif Keita. « Je ne serai plus là pour composer dix morceaux pour faire un album, c'est certain », annonce-t-il d'un ton las, en plissant les yeux, fatigué par la lumière.  « Pour moi, c'est un disque pour dire au revoir aux albums ». « Je ferai peut-être encore des collaborations, des morceaux isolés par ci par-là », ajoute cet  un homme de plus en plus casanier.

Iran : près d'un million d'enfants affectés par des inondations massives

dim, 21/04/2019 - 08:26
Environ 10 millions de personnes sont affectées par les inondations dévastatrices sévissant dans trois quarts des provinces Iraniennes, parmi lesquelles 2 millions sont gravement touchées et 500.000 autres déplacées. ¨Parmi elles, la moitié sont des enfants, a déploré l'UNICEF, vendredi.   Les besoins des enfants Iraniens touchés par les inondations s'aggravent de jour en jour et il est urgent d'accroître l'approvisionnement pour leure porter secours a averti l'UNICEF dans un communiqué.      Selon le Fonds des Nations Unies pour l'enfance, plus de 1.000 installations sanitaires et 1.000 écoles ont été détruites ou gravement endommagées, privant 100.000 enfants de scolarisation et des milliers d'autres de soins de santé essentiels.      Cette organisation a fait parvenir des équipements pour maintenir la chaîne de froid pour aider à rétablir les services de vaccination essentiels pour   les enfants des provinces touchées et prévenir la propagation de maladies.        Confrontée à un déficit de financement de 8 milliards, afin de fournir une aide d'urgence aux enfants touchés par les inondations, cette dernière a lancé un appel pour récolter de 9,8 millions de dollars destinés à l'acquisition de fournitures supplémentaires pour la santé, l'éducation, l'approvisionnement en eau, l'assainissement et l'hygiène.   

SriLanka : au moins 137 tués et des centaines de blessés dans des attaques d’églises et d’hôtels

dim, 21/04/2019 - 08:11
Au moins 137 personnes ont été tuées et des centaines d’autres blessées dans une série d'explosions survenues, dimanche, dans trois hôtels et trois églises du Sri Lanka où était célébrée la messe de Pâques, a annoncé la police Deux déflagrations se sont notamment produites dans l'église Saint-Anthony de Colombo et l'église Saint-Sébastien de Negombo, une localité au nord de la capitale. Au moins 160 personnes blessées dans l'explosion survenue dans de l'église Saint-Anthony ont été admises à l'Hôpital national de Colombo. La police a précisé qu'au total six lieux avaient fait l’objet d'explosion, dont trois hôtels de luxe. Outre l'église de Negombo, au nord de Colombo, une troisième église, située à Batticaloa (est), a également été prise pour cible. Un responsable de l'hôpital local a affirmé que 300 personnes avaient été blessées. Réagissant à ces tueries, le Premier ministre Sri-lankais, Ranil Wickremesinghe, a fustigé, dimanche "attaques lâches", appelant ses compatriotes à rester unis et forts "en ces moments tragiques.    Le Sri Lanka est un pays à majorité Bouddhiste où les Catholiques sont estimés à 1,2 million sur une population totale de 21 millions d'habitants. Le pays compte environ 70% de Bouddhistes, 12% d'Hindouistes, 10% de Musulmans et 7% de Chrétiens. Video: 20 people dead and over 180 injured in a series of blasts in Colombo, Sri Lanka. pic.twitter.com/xPGJ5OeflC— Ahmer Khan (@ahmermkhan) 21 avril 2019

Consommation répétée de stupéfiants : une porte ouverte vers l'addiction

dim, 21/04/2019 - 07:26
Lors de la recherche d'un plaisir, on peut, malgré soi, devenir accro à différentes choses, par exemple à certains types de musiques, d’aliments, de  boissons alcoolisées et d’autres autrement plus dangereuses, telle la drogue.    L’addiction aux stupéfiants, en particulier qu’est-ce que c’est ? S’exprimant, dimanche, à la chaine 3 de la Radio Algérienne, le médecin addictologue, Hamta Allia, explique que le cerveau a tendance à enregistrer la première expérience d’un plaisir, secrétant aussitôt un substratum de dopamine. Pour avoir, dit-elle, la même sensation de plaisir que celle occasionnée une première fois, une personne peut être amenée à augmenter la dose d’un produit donné, provoquant du même coup une sorte d’auto récompense et augmentant, « de jour en jour », le seuil de tolérance par rapport à celui-ci. Certaines personnes, indique cette praticienne, commencent par fumer un joint de cannabis pour finir, à la longue, par s’injecter des doses d’héroïne, augmentant d‘autant la sécrétion de dopamine, « l’hormone du plaisir et du bonheur ». C’est lorsqu’ils sont confrontés à un « état de manque », observe cette thérapeute, que certains consommateurs de drogue en deviennent des esclaves. L’usage répété de stupéfiants, dit-elle, va créer chez eux une perte du contrôle du comportement, mais aussi de celle de la concentration et une diminution de sa tension. « Ils deviennent, poursuit-elle, agressifs et, dans certains cas, se replient sur eux-mêmes ». En continuant à abuser de la consommation de drogue, les sujets chutent dans l’addiction, perdant tout contrôle vis-à-vis du produit utilisé, pour satisfaire leur dépendance. « Même s’il veulent s’en libérer, ils n’y arrivent pas » déclare ce médecin. Outre la consommation de drogues telles que l’héroïne, la cocaïne, on peut devenir également accro à la nicotine, au sucre, aux jeux vidéos, voire à la pornographie, observe l’auteure du reportage. 

MM. Ouaret et Hiouani nommés respectivement DG des Douanes et Gouverneur de la Banque d'Algérie par intérim

sam, 20/04/2019 - 20:25
MM. Mohammed Ouaret et Ammar Hiouani ont été nommés samedi, respectivement directeur général des Douanes et Gouverneur de la Banque d'Algérie par intérim, indique un communiqué de la Présidence de la République.   "Le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, a décidé, ce jour samedi 20 avril 2019, la nomination de M. Mohammed Ouaret à la fonction de directeur général des Douanes en remplacement de M. Farouk Bahamed dont la fin de fonction est prononcée", précise le communiqué. Le chef de l'Etat a également "chargé, ce jour, samedi, M. Ammar Hiouani, Vice-Gouverneur, de l'intérim du Gouverneur de la Banque d'Algérie", ajoute la même source.

Tizi-Ouzou : un enfant qui s'est perdu dans la marche de vendredi, remis à ses parents

sam, 20/04/2019 - 20:18
20/04/2019 - 20:18

Un enfant de neuf (9) ans qui s'était perdu dans la marche de vendredi dernier à Tizi-Ouzou, a été remis à ses parents par la police, a indiqué samedi un communiqué de la sûreté de wilaya.

"L'enfant qui cherchait ses parents, a été retrouvé et récupéré par des policiers qui sécurisaient la manifestation.

Ils l'ont conduit au siège de la sûreté de wilaya où ils ont pu identifier sa famille et la contacter pour venir le chercher", a précisé la même source.

Il s'agit du deuxième enfant qui se perd durant les marchés populaires du vendredi. Il y a deux semaines de cela, un autre enfant a été également récupéré par la police et remis à ses parents, a-t-on ajouté. 

La sûreté de wilaya de Tizi-Ouzou, a invité les familles à être vigilantes, à surveiller leurs enfants et à ne pas les laisser seuls en pareilles occasions.

 

Tizi-Ouzou : un enfant qui s'est perdu dans la marche de vendredi, remis à ses parents

sam, 20/04/2019 - 20:18
20/04/2019 - 20:18

Un enfant de neuf (9) ans qui s'était perdu dans la marche de vendredi dernier à Tizi-Ouzou, a été remis à ses parents par la police, a indiqué samedi un communiqué de la sûreté de wilaya.

"L'enfant qui cherchait ses parents, a été retrouvé et récupéré par des policiers qui sécurisaient la manifestation.

Ils l'ont conduit au siège de la sûreté de wilaya où ils ont pu identifier sa famille et la contacter pour venir le chercher", a précisé la même source.

Il s'agit du deuxième enfant qui se perd durant les marchés populaires du vendredi. Il y a deux semaines de cela, un autre enfant a été également récupéré par la police et remis à ses parents, a-t-on ajouté. 

La sûreté de wilaya de Tizi-Ouzou, a invité les familles à être vigilantes, à surveiller leurs enfants et à ne pas les laisser seuls en pareilles occasions.

 

Mostaganem : le tramway arrive enfin !

sam, 20/04/2019 - 19:37

Dernier né du réseau ferroviaire en Algérie, le tramway de Mostaganem donne une deuxième naissance à la ville des mimosas en longeant sur 14 kilomètre la baie de la salamandre, une cote qui fait la beauté de la localité.

Bien accueilli par la population qui s’en réjouit des services que rend le tram à ses usagers, après tant de retard. Soraya Ghozlène de la radio chaine 3 a fait le trajet qui donne un agréable cachet de modernité à Mosta. Compte rendu dans ce reportage.

Chaine: Tags:

Ain Defla : plus de 1350 logements sociaux attribués au profit de deux communes de la wilaya

sam, 20/04/2019 - 18:43
Au total, 1359 logements publics locatifs (LPL) ont été attribués samedi à Ain Defla au profit de citoyens des communes de Khemis MIliana (619 unités) et Ain Defla (740 unités ). Une cérémonie a été organisée à cette occasion dans une ambiance empreinte de joie et de convivialité en présence des bénéficiaires et des autorités locales de la wilaya. Intervenant à l'occasion, le wali, Azziz Benyoucef a noté que le quota de logements sociaux attribués ce samedi porte à plus de 4000 unités, du même segment, attribués depuis le début de l'annee. Soutenant que les différentes opérations d'attribution attestent de la "volonté de l'Etat à prendre en charge un volet contribuant au bien être du citoyen", il a fait part d'operations similaires qui auront lieu les prochains jours au profit d'autres communes de la wilaya. "D'autres opération d'attribution de logements sociaux auront lieu les prochains jours au profit de quelques six communes de la wilaya une fois que les commissions chargées de déterminer la liste des bénéficiaires auront achevé leur travail", a-t-il fait savoir. Arborant une mine joyeuse, les heureux bénéficiaires ont, à l'unisson, soutenu que cette attribution était pour eux synonyme d’une "seconde naissance", assurant qu' il attendaient ce moment "depuis bien longtemps". 

Caracas contourne les sanctions américaines contre le groupe pétrolier vénézuélien PDVSA

sam, 20/04/2019 - 18:25
Le président vénézuélien Nicolas Maduro a convenu avec la plus grande compagnie pétrolière russe Rosneft d’exporter le pétrole du Venezuela vers les marchés internationaux, contournant ainsi les sanctions américaines contre la compagnie pétrolière nationale, Petroleos (PDVSA), poumon de l’économie du pays, ont indiqué des agences de presse étrangères.    Ainsi, le président Maduro se serait tourné vers ses alliés russes dès le mois de janvier pour trouver le moyen de contourner les sanctions américaines. En vertu de la loi sur les sanctions, les clients des sociétés pétrolières d’Etat vénézuéliennes ne sont pas autorisés à payer en dollars américains. Depuis le début, Moscou a qualifié ces sanctions d’"illégales" et a clairement indiqué qu’il continuerait à collaborer avec le Venezuela. Le groupe pétrolier public PDVSA fournit depuis quelque temps ses factures de vente à la Russie. La compagnie Rosneft lui a immédiatement payé une somme inférieure au coût réel, de sorte que la livraison de pétrole ne dépasse pas les 30 à 90 jours ouvrés. Après cela, elle sollicite les clients et retire l’argent du pétrole vendu. La Russie a proposé aux grands importateurs du pétrole vénézuélien, dont les sociétés indiennes, de procéder à leurs achats par le biais de la Russie afin d’éviter les sanctions américaines. Pour rappel, depuis 2006, la Russie a accordé au Venezuela un prêt d’environ 16 milliards de dollars, qui lui est restitué en barils de pétrole. De ce fait, la Russie contrôle l’industrie pétrolière vénézuélienne. Depuis que Washington a imposé des sanctions contre le Venezuela à partir de janvier dernier, de nombreux pays occidentaux ont adhéré à la position américaine. Mais la Russie, la Chine, Cuba et l’Iran s’y sont opposés. D’autre part, les médias russes ont rapporté que le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Ryabkov, avait déclaré que pour Moscou, les nouvelles sanctions américaines contre le Venezuela et Cuba étaient illégales. Auparavant, le Trésor américain a annoncé dans un communiqué le boycott de la Banque centrale du Venezuela. D’autre part, le conseiller américain à la sécurité nationale, John Bolton, a annoncé lors d’une cérémonie à Miami de nouvelles sanctions à l’encontre de Cuba, du Venezuela et du Nicaragua. La compagnie pétrolière nationale Petroleos (PDVSA) et la Sitoga Petrochemical Company, dont l’une des filiales est basée aux Etats-Unis, ont été sanctionnées par Washington. Par la suite, quatre autres grandes compagnies de navigation ont subi le même sort en raison de leur coopération avec le Venezuela.

28e journée : statu quo en tête, l’USMH se rapproche du maintien

sam, 20/04/2019 - 18:18
L’USM El Harrach a franchi un pas vers son maintien en Ligue 2 après avoir gagné en déplacement face à la JSM Béjaïa (0-1), ce samedi pour le compte de la 28e journée. En revanche, rien de nouveau dans le haut du tableau suite à la victoire des cinq postulants pour l’accession. Résultats des rencontres : JSM Béjaïa - USM El Harrach 0 - 1 MC Saïda - JSM Skikda 1 - 0 USM Annaba - NC Magra 0 - 1 USM Blida - ES Mostaganem 1 - 0 ASO Chlef - MC El Eulma 1 - 0 US Biskra - RC Relizane 1 - 0 RC Kouba - ASM Oran 0 - 0 Amel Boussaâda - WA Tlemcen 0 - 1 Classement : # Équipe J Pts 1  WA Tlemcen 28 51 2  ASO Chlef 28 51 3  US Biskra 28 49 4  NC Magra 28 47 5  RC Relizane 28 44 6  MC El Eulma 28 40 7  A Bou Saada 28 38 8  JSM Bejaia 28 37 9  JSM Skikda 28 37 10  USM Annaba 28 35 11  MC Saida 28 35 12  ASM Oran 28 32 13  USM El Harrach 28 32 14  ES Mostaganem 28 32 15  RC Kouba 28 26 16  USM Blida 28 14  

Saisie de 44 kilos de kif traité et 2700 psychotropes, 19 malfaiteurs neutralisés

sam, 20/04/2019 - 17:17
Les services de la Sûreté nationale ont mené dans les wilayas d'Ain Témouchent, d'Annaba, de Ghardaïa et de Boumerdès, des opérations de démantèlement de réseaux de trafic de drogues soldées par la saisie de 44 kilos de kif traité, de 2700 comprimés de psychotropes et la neutralisation de 19 malfaiteurs ont indiqué ces mêmes services, samedi, dans un communiqué.  A Annaba, le service régional de lutte contre le trafic illicite des drogues, "a démantelé un réseau criminel spécialisé dans le trafic de drogues, composé de 3 individus, et saisi 26,5 kg de kif traité destiné à la commercialisation", précise la même source. Cette opération a eu lieu suite à l'interception d'un camion au niveau d'un point de contrôle, en plein centre ville de Souk Ahras, dont le conducteur a fini par révéler l'identité de ses deux complices.  Dans le même contexte, les services de Sûreté de la wilaya d'Ain Témouchent ont mis fin aux agissements d'un réseau criminel de trafic de drogues composé également de 3 individus, et récupéré 13,750 kg de kif traité.  Exploitant des informations, les services de wilaya de police judiciaire ont mis sur pied un plan qui a conduit à l’arrestation des mis en cause et à la saisie de la quantité de kif traité. De leur côté, les éléments de la Sûreté de la daïra d'El Ménéa (Ghardaïa) ont procédé à l'arrestation de 3 individus et à la saisie de 3,800 kg de kif traité destiné à la commercialisation.  C'est suite à l'interception d'un véhicule au centre ville de d'El Ménéa à bord duquel a été découverte la quantité de drogue que cette arrestation a eu lieu et une enquête ouverte, précise le communiqué. Neutralisation de 19 malfaiteurs et saisie de près de 2.700 comprimés de psychotropes à Boumerdès La brigade de lutte contre les drogues de la sûreté de wilaya de Boumerdes a mis fin aux activités de 19 malfaiteurs, à travers différentes régions de la wilaya, outre la saisie de près de 2.700 comprimés de psychotropes, a-t-on appris, samedi, auprès de la direction de ce corps sécuritaire. Agés entre 17 et 60 ans, ces éléments relevant de bandes de malfaiteurs, ont été arrêtés suite à des plaintes introduites, par des citoyens, portant sur des menaces pesant sur leur sécurité, celle de leurs enfants et de leurs biens, à cause de ces individus, a indiqué, à l’APS , le chargé de la cellule de communication auprès de la sureté de wilaya, le commissaire de police Krimou Touati. Les mis en cause ont été présentés devant la justice pour jugement, est-il ajouté de même source.

Biskra : 81 palmiers dattiers ravagés dans un incendie à l'oasis de Faydh

sam, 20/04/2019 - 16:59
Un incendie déclaré la nuit de vendredi à samedi dans l'oasis de Faydh (100 km au Sud-est de Biskra) a ravagé 81 palmiers dattiers, a-t-on appris des services de la protection civile. Les fortes rafales de vent, qui soufflaient sur la région, ont favorisé la propagation des flammes rendant difficile l'intervention des sapeurs-pompiers pour les circonscrire et éviter que le feu ne s'étende aux vergers voisins, a-t-on indiqué. Les agents de l'unité de la protection civile de Zeribet El Oued ont dû lutter contre cet incendie jusqu'à des heures tardives de la nuit, a-t-on ajouté. Selon la protection civile, près de 4.000 palmiers dattiers sont annuellement détruits par des feux à travers les oasis de la région.

Légère baisse des importations alimentaires en janvier et février 2019

sam, 20/04/2019 - 16:01
Les importations de l'Algérie des produits alimentaires ont "légèrement baissé" en janvier et février 2019, en comparaison avec la même période en 2018, a appris l'APS auprès de la Direction générale des Douanes algériennes (DGD).   Globalement, la facture d'importation des produits alimentaires a atteint 1,34 milliard de dollars (md usd) en janvier et février 2019, contre 1,49 md usd durant la même période de 2018, soit une baisse de 15 millions de dollars (-10,21%), précise la Direction des Etudes et de la Prospectives des Douanes (DEPD). Cette baisse s'explique, essentiellement, par une diminution des importations des céréales, des sucres, des tourteaux de soja et des légumes secs, détaille la DEPD. Représentant 33% de la structure des importations alimentaires, les céréales, semoule et farine ont atteint 441 millions de dollars, contre 550 millions de dollars, soit une de baisse de 109 millions usd (-19,71%). La facture d'importation du sucre et des sucreries, elle a également reculé à 106 millions usd, contre 173 millions de dollars, en baisse de 67 millions usd (-38,91%). Même tendance pour les tourteaux et autres résidus solides qui ont été importés pour 109 millions usd, contre 156 millions usd, en baisse de 47 millions usd (30,24%). Par ailleurs, d'autres groupes de produits de la structure des importations ont connu des hausses durant les deux premiers mois de 2019 et par rapport à la même période de l'année dernière.  Cette augmentation a concerné, notamment,  les importations des viandes (fraiches ou réfrigérées), lait et produits laitiers et enfin le café et le thé. Concernant les importations des viandes (fraiches ou réfrigérées), elles ont augmenté à 31 millions usd en janvier et février 2019, contre huit (8) millions usd, soit une hausse de  plus de 292%. La facture du lait et produits laitiers a totalisé 249 millions usd, contre 236 millions usd (+5,45%). Cette tendance haussière a également concerné le café et le thé qui ont été importés pour 63 millions usd, contre 55 usd durant la même période de 2018, en hausse de près de 16% durant la même période de comparaison. En plus de ces principaux produits, le reste des biens alimentaires ont été importés pour 128,15 millions usd, contre 129,89 millions (-1,34%). Concernant l'huile de soja et ses fractions, même raffinées (classées dans le Groupe des biens destinés au fonctionnement de l'outil de production), leurs importations ont connu une hausse en s'établissant à 102,74 millions usd les deux premiers mois 2019 contre 96,31 millions usd à la même période de l'année en cours (+6,7%). Ainsi, la facture globale du groupe des produits alimentaires et des huiles destinées à l'industrie alimentaire s'est chiffrée à 1,44 md usd, contre 2,45 mds usd,en baisse de plus d'un (1) milliard usd (-41%).  Médicaments: chute de plus de 44% des importations  Pour ce qui concerne les médicaments (classés dans le groupe des biens de consommation non alimentaires), leur facture d'importation a enregistré une baisse en s'établissant à 111 millions usd en janvier et février derniers, contre 199 millions usd à la même période de l'année précédente. Une baisse de 88 millions usd (-44,36%). Durant la même période de comparaison, la DEPD a relevé que les importations des antibiotiques ont connu une hausse de près de 60% pour totaliser 22 millions usd, contre 14 millions usd. Pour rappel, de nouveaux mécanismes d'encadrement des importations de marchandises, dont des produits alimentaires (hors produits alimentaires stratégiques), avaient été mis en place dès le début de l'année 2018 pour réduire le déficit commercial et promouvoir la production nationale. Dans une première phase, il avait ainsi été décidé la suspension provisoire de l'importation de plus de 800 produits et l'instauration de mesures à caractère tarifaire prévues par les dispositions de la loi de finances de 2018. Cela s'est fait à travers l'élargissement de la liste des marchandises soumises à la Taxe intérieure de consommation (TIC), au taux de 30% et le relèvement des droits de douane pour des produits alimentaires. Par la suite, cette suspension provisoire a été levée pour être remplacée par l'instauration du Droit additionnel provisoire de sauvegarde (DAPS). Ce dispositif prévu par la Loi de finances complémentaire 2018, comprend entre 30% et 200% de la valeur de la marchandise importée.  Son décret exécutif, promulgué en janvier 2019, a fixé la liste des marchandises concernée(1.095 produits) qui peuvent être importées, mais qui sont soumises au DAPS.

Tamazight prochainement disponible sur Google traduction

sam, 20/04/2019 - 15:53
Les documents et oeuvres en tamazight élaborés par le Haut Commissariat à l'Amazighité (HCA) seront prochainement disponibles sur Google traduction, a indiqué samedi à Alger son secrétaire général, Si El Hachemi Assad. Pour ce faire, un groupe de travail autour du projet "Traducteur automatique de la langue amazighe de type Google Translate" sera installé sous la direction du Dr. Boussad Addad, chercheur en intelligence artificielle. Ce groupe sera chargé de recenser les documents traduits vers la langue amazighe par le HCA, notamment, les textes fondamentaux de l'Etat comme la Constitution, ainsi que des textes de lois et des oeuvres littéraires pour leur assurer une large diffusion, les rendre disponibles en documents numériques et donner une visibilité aux travaux du HCA, a précisé M. Assad lors d'une rencontre organisée à l'occasion de la célébration du printemps berbère du 20 avril 1980. Le même responsable a également ajouté que le HCA compte "poursuivre et approfondir sa riche collaboration" avec, notamment, son réseau universitaire algérien pour doter tamazight d'outils scientifiques et matériels afin d'assurer le rayonnement de l'amazighité sur l'ensemble du territoire national "sans exclusion aucune".    D'autre part, il a indiqué qu'un film documentaire intitulé "le printemps amazigh 1980: ses acteurs et sa mémoire" sera réalisé sous la direction de l'historien Ali Guenoun. Par ailleurs, M. Assad a révélé que le HCA est désormais membre du comité scientifique et technique de l'Académie africaine des langues (ACALAN), soulignant sa participation à la dernière réunion qui s'est tenue à Brazzaville (Congo) du 3 au 6 avril 2019, ce qui lui a permis d'exposer les grandes actions visant la promotion de tamazight en Algérie. "Ce premier jalon est significatif pour nous, car il est orienté vers un projet qui consiste en la mise en place d'une commission des langues transfrontalières véhiculaires parmi lesquelles tamazight", a-t-il poursuivi. En marge de cette journée, un hommage a été rendu à l'ancien journaliste de la chaine 2 de la Radio algérienne, Bacha Boukhalfa, pour les émissions qu'il avait réalisées en langue amazighe.

FABB : Rabah Bouarifi nouveau président

sam, 20/04/2019 - 15:44
Rabah Bouarifi a été élu à la tête de la Fédération algérienne de basketball (FABB) lors de l'assemblée générale élective (AGE) qui s'est déroulée ce samedi au siège du Comité olympique et sportif algérien (COA) à Alger. Sans surprise, Bouarifi revient aux commendes de la FABB. Seul candidat en lice, le successeur de Ali Slimani, dont les bilans moral et financier ont été rejetés, a été a reçu un véritable plébiscite par les membres l'assemblée générale qui ont l’ont élu à l'unanimité et à main levée. "Je n'ai jamais quitté la discipline, je suis un enfant du basket. Je tiens à remercier les membres de l'AG qui ont exprimé leur volonté en toute démocratie, de leur confiance", a déclaré Bouarifi à l'APS à l’issue du vote. Intronisé à la tête de la FABB pour la deuxième fois, Bouarifi est appelé à gérer les affaires de l’instance fédérale jusqu'à l'expiration du mandat olympique en cours (2017-2020). Pour son retour aux affaires, il trouvera sur son bureau deux dossiers brulants qui doivent être traités rapidement. Il s’agit de la Nationale 1, messieurs et dames, dont la compétition est gelée ainsi que celui des arbitres n’ont pas perçu leur rétribution.     "Maintenant la priorité est de sauver la saison en cours avec la reprises des compétitions nationales et le règlement du litige avec les arbitres. Nous allons programmer incessamment une réunion avec les présidents des clubs pour trouver une solution adéquate", a indiqué Bouarifi.

CAN 2019 - Préparation : Algérie - Mali le 16 juin à Abu Dhabi

sam, 20/04/2019 - 15:05
L'équipe nationale de football affrontera son homologue malienne le dimanche 16 juin prochain à Abu Dhabi (Emirats arabes unis), en match amical préparatoire en vue de la Coupe d'Afrique des nations (CAN 2019) en Egypte prévue du 21 juin au 19 juillet. "C'est désormais officiel. Les fédérations des deux pays sont convenus d'un match amical de préparation. Ce sera un test qui va nous permettre d'apporter les derniers réglages en vue du tournoi continental. L'Algérie n'est plus à présenter, elle est considérée sans nul doute comme l'un des gros morceaux de l'Afrique", a indiqué ce samedi le sélectionneur malien Mohamed Magassouba sur les ondes de Radio Algérie internationale. A la CAN-2019, l'Algérie évoluera dans le groupe C en compagnie du Sénégal, du Kenya et de la Tanzanie, alors que le Mali a hérité du groupe E avec la Tunisie, l'Angola et la Mauritanie. L'équipe nationale devrait effectuer son stage précompétitif soit à Doha ou Abu Dhabi, alors que deux autres tests amicaux attendent d'être officialisés par la fédération algérienne (FAF) en vue du rendez-vous continental. La 32e édition de la CAN va regrouper 24 pays pour la première fois dans l'histoire de l'épreuve. Les deux premiers de chacune des six poules, ainsi que les quatre meilleurs troisièmes se qualifient pour les 1/8es de finale. APS

Le 20 avril, journée largement fêtée : cap sur la lutte pacifique pour la démocratie

sam, 20/04/2019 - 12:27
L’Algérie célèbre la journée du 20 avril dans un contexte de renouveau national. Désormais, cette date symbole n’appartient pas à une région mais à tout le peuple algérien qui a recouvré son identité par moult sacrifices. De son vivant, feu Ait Ahmed martelait que « la Kabylie se refuse d’être la citadelle de l’identité nationale et la cause n’est pas régionale ». En 2019, les Algériens sont retournés vers la lutte pour " l'Algérie libre et démocratique".  Tout a commencé un jour où l’écrivain Mouloud Mammeri a été interdit en avril 1980 de donner une conférence à l’université de Tizi Ouzou. Une grève générale s’en est suivie dans la ville des genêts. Puis la révolution culturelle est déclenchée pour s’étendre à d’autres villes du pays. Il fallait attendre 36 ans après, en passant par les évènements de 2001 que les sacrifices ont abouti et Tamazight fut consacrée en 2016 langue nationale et officielle. En 2018, Yennayer est porté sur le calendrier des fêtes nationales journée chômée et payée. Chakib Benzaoui a revisité, pour la radio chaine 3, cette page d’histoire contemporaine de l’Algérie. Nesrine Cherikhi, de la chaine 3, a rencontré quand à elle des témoins/acteurs de la mobilisation pour la cause amazighe en 1981. Plusieurs manifestations sont programmées en 2019 pour fêter cette date anniversaire algérienne dans plusieurs wilayas.   

Me Brahimi pour la mise en place d'une commission souveraine de transition même en dehors de la Constitution

sam, 20/04/2019 - 11:08

Me Miloud Brahimi en audience chez le chef de l'Etat Abdelkader Bensalah

Me Miloud Brahimi a plaidé, vendredi à Alger, pour la mise en place d'une "commission souveraine" chargée de gérer la transition et l'organisation de l'élection présidentielle "sans hésiter à mettre la Constitution de côté".  Cette commission qui sera créée en accord avec les partis politiques et les représentants de la société civile "peut différer la date de l'élection présidentielle et préparer le terrain afin d'assurer le départ définitif de ce système", a déclaré Me Brahimi à l'APS au lendemain de sa rencontre avec le chef de l'Etat Abdelkader Bensalah.    La commission que j'ai proposée au chef de l'Etat, "prendra les décisions et les procédures nécessaires sur comment faire, qui va faire et quand il faut faire", a-t-il dit, soulignant que cette commission doit "prendre toutes les décisions sans hésiter à mettre la constitution de côté".  "Le contexte politique actuel du pays ne permet pas d'organiser une élection présidentielle le 4 juillet prochain qui sera au niveau des attentes du peuple. Il faut aboutir à la refondation du pays et à la construction d'un régime digne des attentes de ce peuple", a indique l'avocat et juriste, estimant que la mobilisation populaire "est une véritable révolution en Algérie et dans le monde". Pour Me Brahimi, l'institution proposée par M. Bensalah dans son message à la nation pour réunir les conditions d'organisation d'élections nationales "honnêtes et transparentes" peut se transformer en commission de transition et préparer les conditions de la prochaine présidentielle.   Abdelaziz Belaid : Garantir l'intégrité et la transparence des élections  La conférence de lundi prochain arrivera à un constat selon lequel ''il est impossible de tenir une élection présidentielle le 4 juillet prochain que le peuple rejette", a ajouté M. Brahimi.  De son côté, le président du Front El-Moustakbal, Abdelaziz Belaid, a proposé lors de sa rencontre avec M. Bensalah, "des solutions à même de garantir l'intégrité et la transparence des élections, et ce, à travers l'instance indépendante des élections. Celle-ci doit être dotée, d'une "totale indépendance", et de "prérogatives de contrôle et d'organisation du déroulement de toutes les phases du processus électoral", indique un communiqué du parti. M. Belaid a estimé que "la stabilité du pays, la préservation des institutions et des personnes, ainsi que "le transfert du pouvoir dans le cadre de la légalité ne peut se faire qu'à travers des élections propres et transparentes".  M. Bensalah a reçu jeudi successivement, MM. Abdelaziz Ziari, Abdelaziz Belaid et Miloud Brahimi, en tant que personnalités nationales dans le cadre de la volonté de concertation que prône le chef de l'Etat dans le traitement de la situation politique du pays.

Pages