La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 1 heure 54 min

L’instance de médiation et du dialogue à la rencontre de la société civile : après le Front El Moustakbel, rencontre ce mercredi avec Talaï El-Houryate

mer, 21/08/2019 - 11:22
Le coordonnateur du panel de médiation et du dialogue, Karim Younès, rencontre aujourd’hui le président du parti Talaï El-Houryate, de Ali Benflis, après sa rencontre hier avec celui du Front El-Moustakbel, Abdelaziz Belaid. D’autres membres du panel rencontrent aujourd’hui des jeunes issus du sud-ouest du pays. Le but de ces rencontres qui viennent de commencer est celui d’arriver à un consensus le plus large possible sur la relance de la machine politique à commencer par l’élection d’un président de la République. Hier, le parti Front El Moustakbal a affirmé, par la voix de son président Abdelaziz Belaid, l'importance d'associer toutes les franges de la société au processus du dialogue en vue de parvenir à un consensus national garantissant l'organisation d'une élection présidentielle «transparente et régulière». «Le dialogue est le seul moyen civilisé pour sortir le pays de la crise qu'il traverse et aller directement à l'organisation d'une élection présidentielle libre et transparente pour raviver l'espoir et les aspirations du peuple algérien, édifier un Etat de droit et concrétiser les principes d'une démocratie réelle», a déclaré M. Belaid lors d'une conférence de presse à l'issue de sa rencontre, au siège de son parti, avec le coordonnateur de l'Instance de médiation et du Dialogue, Karim Younès. M. Belaid a fait savoir qu'il a évoqué avec M. Younes «les questions importantes ayant trait aux voies et moyens susceptibles de permettre la sortie du pays de la crise qu'il vit », mettant l'accent sur «l'impératif de mener le dialogue avec toutes les parties sans exclusive et marginalisation aucune». Saluant «les efforts déployés par l'institution militaire pour préserver la sécurité et la stabilité du pays», le président du front El Moustakbal a appelé tous les acteurs politiques et les organisations de la société civile à «redoubler d'efforts et à participer au dialogue afin de sortir le pays de la crise qu'il traverse». Pour sa part, M. Karim Younes a expliqué que l'Instance de médiation et de dialogue regroupant des personnalités nationales veille, dans le cadre des consultations menées avec toutes les parties, à améliorer et à consolider la relation entre la classe politique et la société civile en vue de prendre part à un dialogue sérieux, constructif et sincère pour parvenir à construire un avenir prospère au service de l'intérêt général». Dans ce cadre, il a rappelé la série de rencontres tenues avec plusieurs acteurs de la société soldées, a-t-il dit, par des plateformes de travail «que l'Instance s'attèle à débattre et à examiner pour faire sortir le pays de la crise actuelle sans exclusive ni marginalisation». A ce propos, il a tenu à préciser que «l'objectif de l'Instance est de parvenir à un consensus national en vue d'organiser une élection présidentielle régulière et transparente et de concrétiser le changement auquel aspire le peuple algérien». Radio Algérienne/APS 

Signature imminente de Slimani à l’AS Monaco

mar, 20/08/2019 - 17:36
L'attaquant international algérien Islam Slimani est actuellement en train de passer la visite médicale préalable à sa signature en faveur de l'AS Monaco (Ligue 1 française), a rapporté mardi le journal Nice Matin. Selon la même source, l'attaquant de Leicester City qui n'entre plus dans les plans des Foxes, va être prêté une saison sur le Rocher. L’arrivée de l'ancien joueur du Sporting Portugal, où il a joué sous les ordres de Leonardo Jardim, pourrait être officialisée dans la soirée, croit savoir le journal. Agé de 31 ans, Islam Slimani sort d'une saison compliquée en Turquie avec Fenerbahçe, mais il a pu se consoler avec un titre de Champion d'Afrique en Egypte avec les Verts. En janvier 2018, l'arrivée de Slimani à l'AS Monaco avait échoué en raison de la volonté de Leicester d'un transfert sec plutôt que d'un prêt pour son attaquant. APS

Installation du nouveau président de la Cour et du procureur général de Ghardaïa

mar, 20/08/2019 - 17:28
20/08/2019 - 17:28

Le premier président de la Cour suprême, Tabi Abderrachid, a procédé mardi en sa qualité de représentant du ministre de la Justice, Garde des sceaux, à l'installation du nouveau président de la Cour de Ghardaia, Mohamed Baali et du procureur général Ammar Sekki en remplacement de Mohamed Fahim et Mohamed Bensalem , appelés à d'autres fonctions.

Lors de la cérémonie d'installation organisée au siège de la Cour de Ghardaïa en présence des autorités locales civiles et militaires de la wilaya, M. Abderrachid a indiqué que "cette nouvelle nomination s'inscrit dans le cadre du mouvement dans le corps de la magistrature décidé par le chef de l'Etat, M. Abdelkader Bensalah, visant à insuffler une nouvelle dynamique au secteur de la justice pour l'accomplissement de ses missions conformément à la loi de la République". APS

Un élément de soutien aux groupes terroristes arrêté à Tamanrasset

mar, 20/08/2019 - 17:27
20/08/2019 - 17:27

Un élément de soutien aux groupes terroristes a été arrêté lundi à Tamanrasset par un détachement de l'Armée nationale populaire (ANP), tandis qu'une grenade a été détruite et un pistolet automatique récupéré par des éléments de la Gendarmerie nationale à Alger, indique mardi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

"Dans le cadre de la lutte antiterroriste et grâce à l'exploitation de renseignements, un détachement de l'Armée nationale populaire a arrêté, le 19 août 2019 à Tamanrasset (6ème Région militaire), un élément de soutien aux groupes terroristes, tandis que des éléments de la Gendarmerie nationale ont découvert et détruit une grenade et récupéré un pistolet automatique dans la commune de Hraoua, dans la wilaya d'Alger", précise la même source. APS

Ligue 1 (2e journée) : résultats des matchs avancés

mar, 20/08/2019 - 14:51
La ligue nationale de football (LNF) a programmé, lundi soir (19 août), 4 matchs avancés, au titre de la 2e  journée, pour permettre aux équipes engagées dans des compétitions africaines de clubs de bien leurs prochaines sorties. Les matchs restants, de la seconde journée, auront lieu samedi 24 août. Résultats des matchs disputés le lundi 19 août :   Paradou AC  1 : Guenaoui  (20e) MC Alger      2 : Frioui (52e), Chafaï (65e)   JS Kabylie    3 : Addadi (30e), Hamroune (71e), Souyad (80e) US Biskra     2 : Lakhdari (50e), Messaâdia (76e)   CR Belouizdad   2 : Khali (2e), Belahouel (31e) NC Magra          1 : Keddad (64e, c.s.c)   CS Constantine  0 USM Alger          0   Samedi 24 août : Chlef : ASO Chlef - NA Husseïn-Dey (20h00) Sétif : ES Sétif - MC Oran (21h00) Sidi Bel-Abbès : USM Bel-Abbès - CABB Arreridj (21h00) A programmer : AS Aïn M'lila - JS Saoura

Plus de 180.000 entreprises de statut personne morale dotées du NIS à fin 2018

mar, 20/08/2019 - 14:06
Le nombre d'entreprises, dotées de la personnalité morale ayant un numéro d'identification statistique (NIS) a atteint 180.405 unités, jusqu’au 31 décembre 2018, a appris l'APS auprès de l'Office national des statistiques (ONS). Le nombre des entreprises de statut juridique personne morale dotées d'un NIS est en légère hausse des identifications de 5.500 entreprises par rapport au 31 décembre 2017, soit une augmentation de 3,21%, selon les données de l’ONS. Concernant les nouvelles créations, l’ONS précise que 9.376 entreprises ont été créées au courant de l'année 2018, soit une légère régression de créations de 415 entreprises par rapport à l'année 2017 (-4,24%). Quant aux entrées dans le répertoire national des entreprises au premier semestre 2018, elles ont représenté 5.361 entreprises, tandis que 4.015 autres entreprises ont fait l'objet d'une première identification par l’ONS au deuxième semestre de la même année, en baisse de 25 % par rapport au premier semestre 2018. L’activité principale de ces nouvelles entités est codifiée, selon la nomenclature algérienne des activités (NAA). Ces nouvelles entrées dans le répertoire national des entreprises sont essentiellement des entités privées constituées par des formes juridiques telles que les  SARL avec 5.366 entités (57,23 %), les EURL 3.636 entreprises (38,78%) et les SNC avec 211 entreprises (2,25%). S’agissant des sorties du répertoire national des entreprises, elles ont été de 1.649 au premier semestre 2018, alors que 2.386 entreprises ont été radiées du répertoire au deuxième semestre 2018. En somme, 4.035 entreprises ont été radiées au cours de l'année 2018, en baisse de 500 entreprises radiées par rapport à l'année 2017 (-11,49%), selon les données de l’ONS. APS

Vidéo mettant en doute la qualité de l'eau de robinet : la SEAAL apporte des précisions

mar, 20/08/2019 - 13:57
Suite à la diffusion d’une vidéo publiée sur les réseaux sociaux et largement partagée, mettant en doute la qualité de l’eau du robinet produite par l’entreprise SEAAL (Société des Eaux et de l’Assainissement d’Alger), celle-ci a aussitôt réagi et a rendu public un communiqué dans lequel elle tient à assurer les citoyens de la conformité de l’eau « aux normes algériennes de notabilité », lit-on dans ledit communiqué. La diffusion de cette vidéo, publiée par un citoyen « de la commune de Baba Ali », précise la même source, a été également reprise par plusieurs médias, ce qui a pu provoquer la panique au sein de la population. La SEAAL précise dans son communiqué, publié sur sa page facebook et son site internet, que « l’eau produite et distribuée par est conforme aux normes Algériennes de notabilité (…) Etant l’élément le plus surveillé, SEAAL réalise chaque année 144 000 analyses Physico-chimiques et 26 000 analyses bactériologiques pour s’assurer de la qualité de l’eau » avant d’ajouter que « les résultats des analyses effectuées au niveau de la commune de Baba Ali sont conformes aux normes ». L’entreprise invite ses abonnés à consulter les résultats des analyses de laboratoires des trois derniers mois publiés en annexe dudit communiqué. De même qu’elle invité ses clients de Baba Ali « à se rapprocher de SEAAL pour réaliser des prélèvements au niveau de son domicile et le rassurer sur la qualité de l’eau distribuée par SEAAL ».

Deuxième jour du ministre de l'Intérieur à Illizi : les jeunes expriment leurs préoccupations

mar, 20/08/2019 - 13:31
Bien qu’érigée récemment en wilaya-déléguée, Djanet, ne connait pas forcément le développement qu’elle mérite au regard de son importance à divers degrés. La visite, depuis hier à Illizi, du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Salah-Eddine Dahmoune, a été d’ailleurs marquée par un mouvement de contestation des jeunes qui réclament une prise en charge effective de leurs préoccupations en vue d’améliorer leur vécu du quotidien, à commencer par le logement, l’emploi et le manque de loisirs. UN rapport détaillé a été remis au ministre, rapporte l’envoyée spéciale de la radio chaine 3, Narimène Mendil Le ministre de son côté n’a pas caché son mécontentement et a promis des aides financières, notamment suite aux dernières inondations dont la ville garde encore les séquelles.   Le ministre préside les festivités commémoratives de la Journée nationale du Moudjahid à Illizi Le ministre a également présidé ce mardi, en compagnie de membres du Gouvernement, les festivités commémoratives de la Journée nationale du Moudjahid et du double anniversaire du 20 août 1955 et 1956. Il a honoré à cette occasion des moudjahidine de la glorieuse Guerre de libération dans la wilaya d'Illizi. Des attestations d'attribution de parcelles de terrain ont été aussi distribuées et 120 unités d'équipements photovoltaïques destinés aux habitants des régions reculées d'Illizi ont été livrées outre des équipements et des camion-citernes destinés aux parcs des communes de cette wilaya. Le ministre a, par ailleurs, inauguré une résidence universitaire de 500 lits. M. Dahmoune qui poursuit sa visite dans la wilaya d'Illizi doit inaugurer plusieurs projets dans les secteurs de l'éducation nationale, des collectivités locales et de la santé, à Bordj Omar Driss. Radio Algérienne /APS

Pèlerinage : 21 Algériens décédés depuis le début du Hadj 2019

mar, 20/08/2019 - 11:51
Un nouveau décès a été enregistré ce mardi matin parmi les pèlerins algériens aux Lieux Saints, portant le nombre total de décès depuis le début du Hadj 2019 à vingt et un (21), rapporte ce matin l'APS citant le chef de la Mission médicale. Il s'agit de Saghi Yamna (82 ans) originaire de la Wilaya d'Oran, décédée dans sa chambre d'hôtel à Médine d'un arrêt cardiaque, a précisé le Dr. Mahmoud Dahmane. La défunte qui souffrait de maladie cardiovasculaire et était porteuse d'un stimulateur cardiaque est décédée suite à un épuisement physique après l'accomplissement de tous les rituels du hadj, a-t-il ajouté, précisant qu'elle devait rentrer en Algérie mercredi (demain). Le responsable a, par ailleurs, fait savoir que l'évacuation vers l'Algérie des pèlerins malades se poursuivait, précisant que quatre (4) hadjis souffrant de problèmes cardiaques seront rapatriés jeudi à partir de l'Aéroport de Djeddah. Seize (16) pèlerins algériens sont toujours hospitalisés en Arabie saoudite, a ajouté le chef de la Mission médicale. APS

Conflit palestino israélien : l'Allemagne réaffirme son soutien à une solution à deux Etats

mar, 20/08/2019 - 11:47

Ph.DR

La ministre allemande de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer, a réaffirmé lundi à Amman le soutien de son pays à une solution à deux Etats pour mettre fin au conflit israélo-palestinien au Moyen-Orient, appelant «les Israéliens et les Palestiniens à vivre ensemble», ont rapporté mardi des médias locaux.    A l'issue d'une rencontre tenue à Amman avec le ministre jordanien des Affaires étrangères, Ayman Safadi, la ministre allemande de la Défense a souligné que «la solution prévoyant la création de deux Etats constituait une base saine pour mettre fin au conflit israélo-palestinien», a indiqué l'agence de presse jordanienne. La ministre allemande a appelé, également, «les Israéliens et les Palestiniens à vivre ensemble pour instaurer la paix au Proche-Orient», a ajouté la même source.   De son côté, M. Safadi a salué le «soutien» de l'Allemagne à la solution à deux Etats, assurant que «c'est la seule manière efficace de mettre fin au conflit israélo-palestinien», a poursuivi l'agence. Le chef de la diplomatie jordanienne a, en outre, remercié Mme Kramp-Karrenbauer pour la détermination de son pays à maintenir son soutien à l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA).    Par ailleurs, les deux parties ont aussi abordé la question syrienne, réitérant à l'occasion la nécessité de «renforcer les efforts visant à trouver une solution politique capable de préserver l'unité de la Syrie, de ramener la sécurité et de permettre le retour volontaire des réfugiés dans le pays». APS

Le peuple algérien célèbre ce 20 Août le double anniversaire du Congrès de la Soummam et l'Offensive du nord Constantinois

mar, 20/08/2019 - 11:15
Le peuple algérien célèbre ce 20 Août, deux grands événements de la glorieuse Guerre de libération nationale. Le Congrès de la Soummam en 1956 qui a structuré le combat armé, puis, jour pour jour, l’offensive du Nord Constantinois, un an plus tard. Des événements qui ont donné le ton de la détermination du peuple algérien à sa libérer du joug colonial. Hassan Arab de la Radio chaine 3 revient sur la genèse et les objectifs stratégiques de ses deux événements historiques qui ont donné à la Révolution un nouveau souffle et sa « remise sur railles », dit-il.    Plus de détails dans les témoignages recueillis par Hassan Arab.     

Soudan : l’ex-président, Omar-Al-Bachir devant la justice

mar, 20/08/2019 - 10:46

Ph.DR

Le président soudanais destitué, Omar Al-Bachir, est arrivé lundi devant un tribunal de Khartoum, où il doit être jugé pour «corruption», rapportent des médias. L'ex-chef de l'Etat, destitué par l'armée le 11 avril en réponse à des manifestations massives, est arrivé en matinée, escorté par un imposant convoi militaire, selon la même source. Son procès devait s'ouvrir samedi, mais il avait été reporté sine die. Omar Al-Bachir, 75 ans, détenu dans une prison de Khartoum, a été informé par le parquet qu'il faisait face à des accusations de «possession de devises étrangères, de corruption» et pour avoir «reçu des cadeaux illégalement». Fin avril, le chef du Conseil militaire de transition, le général Abdel Fattah Al-Burhane, avait affirmé que l'équivalent de plus de 113 millions de dollars avaient été saisis en liquide dans la résidence de l'ex-président à Khartoum. Il avait indiqué que des membres de la police, de l'armée et des agents de sécurité avaient trouvé sept millions d'euros, 350.000 dollars et cinq milliards de livres soudanaises (93 millions d'euros) lors de cette fouille. Il reconnaît avoir perçu 90 millions de dollars de l’Arabie Saoudite L’accusé a aussi reconnu avoir perçu 90 millions de dollars en espèces de l'Arabie saoudite. En mai, le procureur général a également déclaré que l'ex-président avait été inculpé pour des meurtres commis lors des manifestations qui ont finalement conduit à son éviction, sans que l'on sache quand il devra répondre de cette accusation. Les protestations contre Omar al-Bachir ont éclaté le 19 décembre après que son gouvernement a triplé le prix du pain, et ont rapidement pris une tournure politique. Elles se sont poursuivies après la chute de l'ancien chef de l'Etat le 11 avril, afin d'obtenir un transfert du pouvoir aux civils, et ont fini par aboutir à un accord signé samedi entre les militaires au pouvoir et la contestation. APS

Le chef de l'Etat examine avec le Premier ministre la situation politique et socio-économique du pays

mar, 20/08/2019 - 10:19

Ph.DR

Le chef de l'Etat Abdelkader Bensalah a reçu, lundi, le Premier ministre Noureddine Bedoui dans le cadre du suivi de l'activité gouvernementale, avec lequel il a examiné la situation politique et socio-économique du pays, indique un communiqué de la Présidence de la République. «Lors de cette rencontre, le Premier ministre a présenté un exposé détaillé sur les mesures prises par le Gouvernement dans le cadre des préparatifs de la rentrée sociale, scolaire et universitaire», précise le communiqué. «Le premier ministre a fait état de l'ensemble des ressources et moyens déployés par l'Etat pour réunir toutes les conditions d'une entame réussie des différents cycles scolaires», ajoute-t-on. «Le Premier ministre a également présenté un exposé sur les comptes financiers du trésor public durant le 1er trimestre de cette année et les préparatifs en cours pour la finalisation du projet de la Loi de Finance 2020 et les propositions induites», note le même texte. Dans ce contexte, M. Bedoui a informé le chef de l'Etat «des dispositions prises par le Gouvernement relatives aux entreprises privées concernées par les mesures conservatoires, dont les propriétaires font objet de poursuites judiciaires, notamment par la désignation d'administrateurs à la tête de ces entreprises». Le chef de l'Etat a ordonné au Gouvernement d'accorder une attention particulière pour réussir la rentrée scolaire, notamment dans les zones rurales ou isolées des Hauts plateaux et du Sud, en assurant une place pédagogique à chaque enfant et les moyens de transport et de restauration, pour assurer les mêmes chances de succès à tous les enfants du pays, ajoute le communiqué. Selon le même texte, il a exhorté le Gouvernement à poursuivre les efforts pour réduire le déficit financier pour atteindre l'équilibre financier, et à prendre des mesures susceptibles de réduire la baisse des réserves de change du pays, assurant que l'Etat, dans le cadre de sa politique sociale, va poursuivre ses efforts pour préserver le pouvoir d'achat des citoyens, notamment ceux à revenus réduits. Sur le volet social, le chef de l'Etat s'est dit satisfait des aides financières accordées par l'Etat aux citoyens des Hautes Plateaux et du Sud dans le cadre de l'aide à l'habitat, appelant le Gouvernement à prendre toutes les dispositions susceptibles d'améliorer les conditions de vie des citoyens, dont l'amélioration de la qualité des services publics. Concernant la situation des travailleurs des entreprises concernées par les mesures conservatoires et sur la base des décisions de justice, M. Bensalah a insisté sur la nécessité d'assurer la poursuite des activités de ces entreprises et la sauvegarde de leurs moyens de productions ainsi que des postes d'emploi, conclut le communiqué. APS

Journée nationale du Moudjahid : texte intégral du message du chef de l’Etat

mar, 20/08/2019 - 10:13

ph.DR

Le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah a adressé lundi, à l'occasion de la célébration de la Journée nationale du Moudjahid (20 août 1956) un message, dans lequel il a renouveler son appel à toutes les bonnes volontés parmi les forces politiques, les acteurs de la société civile et les personnalités nationales à contribuer à la réunion des conditions appropriées et à faire avancer le processus de dialogue pour atteindre rapidement ses objectifs. Voici la traduction APS du message : «Chers citoyens et citoyennes,  La glorieuse histoire de notre chère terre est riche en évènements, en repères et en épopées qui l’ont jalonné au fil du temps et des époques, et qui sont pour nous des haltes pour puiser notre force et notre détermination. Des haltes qui galvanisent notre volonté et nous inspirent le devoir de fidélité envers les Chouhada et la patrie. Comme chaque année, notre pays célèbre la Journée du Moudjahid en hommage à une date charnière dans l’historique de la glorieuse Révolution de libération, en l’occurrence le double anniversaire de l’héroïque offensive du Nord- Constantinois menée par l'Armée de libération contre l'occupation française le 20 août 1955, sous la conduite du Chahid Zighoud Youcef et ses compagnons d'armes soutenus en synergie par le peuple, et de la tenue du Congrès de la Soummam le même jour de l'année suivante (1956). Le premier évènement est venu confirmer la détermination du peuple algérien à mener une lutte sacrée pour marquer la rupture avec le colonialisme abominable et consacrer le message de Novembre 1954.... Par la suite, s’est imposé l’impératif du Congrès historique (Congrès de la Soummam), qui a jeté les bases organisationnelles et structurelles de notre glorieuse Révolution. Un évènement historique et un tournant décisif dicté par la nécessité d’évaluer la première étape de la lutte armée et de définir les cadres réglementaires et de les traduire en décisions politiques et militaires, ayant touché les différents aspects de la Révolution algérienne sur les plans politique, militaire, social et intellectuel. Ce Congrès a renforcé la Révolution par un Commandement central unifié pour l'organisation et la gestion de la lutte armée, l'unification de l'organisation militaire et la consécration des principes politiques et idéologiques de la lutte armée et des bases de l'organisation de l'Etat. Ceci a permis, grâce à Allah et aux sacrifices des valeureux Chouhada et Moudjahidines de renforcer et d’ancrer la lutte armée et de susciter, en même temps, l’écho tant souhaité pour faire entendre, haut et fort, la voix de la Révolution algérienne à l'étranger et recueillir une sympathie grandissante à l'échelle internationale, aussi bien officielle que populaire. Chers citoyens et citoyennes, Ma conviction est que l'Algérie forte et inexpugnable pour laquelle se sont sacrifiés les Chouhada et tant vénérée par ses enfants exige, plus que jamais en cette conjoncture particulière une hiérarchisation des priorités afin d'éviter des conséquences incertaines, quand bien même leurs prémices sont perceptibles. Je tiens à rappeler, à ce propos, que j'ai appelé et que j’appelle encore à un dialogue national sérieux, élargi et sans exclusion en tant que voie garantissant au peuple algérien le droit de choisir le président de la République, le plus rapidement possible, une fois instaurée la confiance en les mécanismes assurant la régularité et la transparence de l'élection présidentielle. Maintenant que tout un chacun convient que la voie du dialogue est la seule et unique à permettre de surmonter la situation actuelle et partage la conviction de l'impératif de cette démarche, favorablement accueillie par l'opinion publique et enregistrant une adhésion et un soutien croissants de la part des acteurs de la scène politique, notre confiance est de plus en plus grande de parvenir aux objectifs escomptés depuis qu'une instance souveraine et entièrement indépendante a engagé avec lucidité, efficacité et ouverture sa nobles démarche de facilitation du dialogue. Un dialogue incontournable pour la réalisation du plus large consensus national possible permettant au peuple algérien d'exercer sa souveraineté à travers une élection présidentielle crédible et incontestable, car étant aux yeux de la majorité du peuple et des forces politiques, non seulement une nécessité impérieuse mais également une solution urgente à même de garantir à notre pays un nouveau départ avec des institutions constitutionnelles pleinement légitimes pour faire face aux défis socioéconomiques urgents et consolider la confiance de nos citoyens en un avenir meilleur. Je ne puis ici que renouveler mon appel à toutes les bonnes volontés parmi les forces politiques, les acteurs de la société civile et les personnalités nationales à contribuer à la réunion des conditions appropriées et à faire avancer le processus de dialogue pour atteindre rapidement ses objectifs. Chers citoyens et citoyennes, En nous remémorons, en cette grande occasion historique, les hauts faits et les sacrifices des Chouhada et de nos frères et sœurs moudjahidine, et en nous inclinons avec piété et déférence à leur mémoire, nous prions Dieu, le Tout Puissant, d'accorder santé et bien-être aux moudjahidine encore en vie, tout en leur adressant nos salutations respectueuses et en leur assurant que leur place et celle des Chouhada demeurera fièrement préservée dans la mémoire de la Nation et gravée dans le cœur du peuple algérien. Je tiens également à rendre hommage à l'Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de l'Armée nationale de libération (ALN), rempart imprenable de l'Algérie et garant de la protection du territoire national, du peuple algérien et de ses institutions, et particulièrement le haut Commandement de l'ANP pour son engagement dévoué en faveur de notre peuple en période décisive de son histoire ainsi que pour son attachement sincère à la préservation du caractère constitutionnel de l'Etat et sa pérennité. De même que je salue avec respect et considération l’ensemble des corps de sécurité pour leurs efforts et sacrifices en suivant fidèlement les pas de nos aïeux chouhada et moudjahidine pour veiller à la sécurité et à la stabilité de notre chère patrie. En étant conscients, en cette historique journée, de l’ampleur de la responsabilité du legs de la glorieuse Révolution de Novembre et de son message de fidélité au service de la patrie, nous somme appelés, tous, à la conjugaison de nos efforts et à l’unification de nos actions pour verser dans cette voie sacrée, dont les 20 août 1955 et 20 août 1956 sont deux étapes phares. Une voie que les générations doivent parachever pour bâtir l'Etat algérien fort et moderne...  Je suis profondément convaincu que les développements positifs et encourageants que connait la scène nationale sont la preuve de la capacité de notre grand peuple, qui a réalisé des miracles, à s'inspirer de son génie collectif pour surmonter la conjoncture actuelle et construire un avenir meilleur et prometteur pour nos citoyens et générations futures.  Gloire à nos valeureux Chouhada et Vive l'Algérie». APS

Le chef de l'Etat renouvelle son appel à faire avancer le processus de dialogue pour atteindre «rapidement» ses objectifs

mar, 20/08/2019 - 10:03
Le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah a renouvelé, lundi, son appel à toutes les bonnes volontés parmi les forces politiques, les acteurs de la société civile et les personnalités nationales à contribuer à la réunion des conditions appropriées et à faire avancer le processus de dialogue pour atteindre «rapidement» ses objectifs. «Je renouvelle mon appel à toutes les bonnes volontés parmi les forces politiques, les acteurs de la société civile et les personnalités nationales à contribuer à la réunion des conditions appropriées et à faire avancer le processus de dialogue pour atteindre rapidement ses objectifs», a indiqué M. Bensalah dans son message à l'occasion de la commémoration de la journée nationale du Moudjahid (20 août), affirmant que «ce dialogue est national sérieux, élargi et sans exclusion en tant que voie garantissant au peuple algérien le droit de choisir le président de la République, le plus rapidement possible, une fois instaurée la confiance en les mécanismes assurant la régularité et la transparence de l'élection présidentielle». Dans le même contexte, le chef de l'Etat a souligné que «la voie du dialogue est la seule et unique à permettre de surmonter la situation actuelle et partage la conviction de l'impératif de cette démarche, favorablement accueillie par l'opinion publique et enregistrant une adhésion et un soutien croissants de la part des acteurs de la scène nationale». Le chef de l'Etat a salué la noble démarche engagée par l'Instance de dialogue et de médiation «avec lucidité, efficacité et ouverture dans la facilitation du dialogue, qui se trouve être incontournable pour la réalisation du plus large consensus national possible permettant au peuple algérien d'exercer sa souveraineté à travers une élection présidentielle crédible et incontestable». Il a le chef de l'Etat a souligné que «cette élection est aux yeux de la majorité du peuple et des forces politiques, non seulement une nécessité impérieuse mais également une solution urgente à même de garantir à notre pays un nouveau départ avec des institutions constitutionnelles pleinement légitimes pour faire face aux défis socioéconomiques urgents et consolider la confiance de nos citoyens en un avenir meilleur». M. Bensalah a estimé que «l'Algérie forte et inexpugnable pour laquelle se sont sacrifiés les chouhada et tant vénérée par ses enfants exige, plus que jamais en cette conjoncture particulière, une hiérarchisation des priorités afin d'éviter des conséquences incertaines, quand bien même leurs prémices sont perceptibles». Un hommage au haut Commandement de l'ANP pour son engagement dévoué en faveur de notre peuple Le chef de l'Etat a rendu hommage, par la même, à l'Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de l'Armée nationale de libération (ALN), soulignant qu'elle était «un rempart imprenable de l'Algérie et garant de la protection du territoire national, du peuple algérien et de ses institutions, et particulièrement le haut Commandement de l'ANP pour son engagement dévoué en faveur de notre peuple en cette période décisive de son histoire ainsi que pour son attachement sincère à la préservation du caractère constitutionnel de l'Etat et sa pérennité». De même, il a salué l’ensemble des corps de sécurité «pour leurs efforts et sacrifices en suivant fidèlement les pas de nos aïeux chouhada et moudjahidine pour veiller à la sécurité et à la stabilité de notre chère patrie». Evoquant la commémoration de la journée du Moudjahid, le chef de l'Etat a appelé à «la conjugaison des efforts et à l’unification des actions pour verser dans cette voie sacrée, dont les 20 août 1955 et 20 août 1956 sont deux étapes phares. Une voie que les générations doivent parachever pour bâtir l'Etat algérien fort et moderne», exprimant, dans ce sens, «sa profonde conviction que les développements positifs et encourageants que connait la scène nationale sont la preuve de la capacité de notre grand peuple, qui a réalisé des miracles, à s'inspirer de son génie collectif pour surmonter la conjoncture actuelle et construire un avenir meilleur et prometteur pour nos citoyens et générations futures». M. Bensalah a ajouté que l'Algérie «célèbre la Journée du Moudjahid en hommage à une date charnière dans l’historique de la glorieuse Révolution de libération, en l’occurrence le double anniversaire de l’héroïque offensive du Nord- Constantinois menée par l'Armée de libération contre l'occupation française le 20 août 1955, sous la conduite du Chahid Zighoud Youcef et ses compagnons d'armes soutenus en synergie par le peuple, et de la tenue du Congrès de la Soummam le même jour de l'année suivante (1956)». Il a souligné que le premier évènement «est venu confirmer la détermination du peuple algérien à mener une lutte sacrée pour marquer la rupture avec le colonialisme abominable et consacrer le message de Novembre 1954. Par la suite, s’est imposé l’impératif du Congrès historique (Congrès de la Soummam), qui a jeté les bases organisationnelles et structurelles de notre glorieuse Révolution», estimant que cet évènement historique «est un tournant décisif ayant renforcé la Révolution par un Commandement central unifié et suscité l’écho tant souhaité pour faire entendre la voix de la Révolution algérienne à l'étranger et recueillir une sympathie grandissante à l'échelle internationale, aussi bien officielle que populaire». APS

Le contrôle des médicaments transféré en 2020 à l'Agence pharmaceutique

lun, 19/08/2019 - 15:40
Les missions de contrôle de qualité des produits pharmaceutiques qui incombent actuellement au laboratoire national de contrôle des produits pharmaceutiques (LNCPP), seront transférées à l'Agence nationale des produits pharmaceutiques à compter de l'année prochaine, indique lundi un communiqué du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. "Les missions de contrôle de qualité des produits pharmaceutiques qui incombent actuellement au laboratoire national de contrôle des produits pharmaceutiques, seront transférées à l'Agence nationale des produits pharmaceutiques dans un délais d'une année à compter de la date de publication du décret N 19-190 du 3 juillet 2019, publié au journal officiel le 7 juillet 2019", précise la même source. En attendant l'accomplissement des procédures du transfert des biens, moyens, personnels et droits du laboratoire national de contrôle des produits pharmaceutiques à ladite agence, conformément à l'article 31 qui prévoit une période transitoire d'une année, le LNCPP continuera à exercer ses missions, explique le communiqué. Par ailleurs, le ministère souligne que la création de l'Agence nationale des produits pharmaceutiques répond à "un besoin de régulation, d'homologation et de contrôle de qualité des produits pharmaceutiques et des dispositifs médicaux, à l'instar de tous les pays du monde". APS

Trump veut acheter le Groenland au Danemark

lun, 19/08/2019 - 15:10
Le président américain Donald Trump a confirmé dimanche son intérêt pour acheter le Groenland au Danemark, une éventualité qu'il a qualifié de "grosse transaction immobilière", tout en précisant qu'il ne s'agissait pas d'une priorité pour les Etats-Unis. "C'est quelque chose dont nous avons parlé", a déclaré M. Trump aux journalistes. "Le concept a surgi et j'ai dit que stratégiquement, c'est certainement intéressant et que nous serions intéressés, mais nous parlerons un peu" avec le Danemark, a poursuivi le président, précisant que ce n'était pas "la priorité numéro un" pour son gouvernement. Le quotidien économique The Wall Street Journal avait écrit jeudi que le président américain, magnat de l'immobilier avant de se lancer en politique, s'était "montré à plusieurs reprises intéressé par l'achat" de ce territoire qui compte quelque 56.000 habitants et en avait parlé à ses conseillers à la Maison Blanche. Le président s'est notamment renseigné sur les ressources naturelles et l'importance géopolitique de la région, selon le journal. Interrogé par les reporters sur la possibilité d'échanger le Groenland contre un territoire américain, M. Trump a répondu que "beaucoup de choses peuvent se faire". "Essentiellement, c'est une grosse transaction immobilière", a-t-il estimé. La gigantesque île de l'Arctique "fait beaucoup de mal au Danemark parce qu'ils perdent environ 700 millions de dollars chaque année pour l'entretenir... Et stratégiquement, pour les Etats-Unis, ce serait sympa", a expliqué le président. Le Groenland était une colonie danoise jusqu'en 1953, date à laquelle il est entré dans la "Communauté du Royaume" danois. En 1979, l'île a obtenu le statut de "territoire autonome", mais son économie dépend toujours fortement des subsides versés par Copenhague. "Le Groenland est riche en ressources précieuses (...). Nous sommes prêts à faire des affaires, pas à vendre" le territoire, a réagi vendredi le ministère groenlandais des Affaires étrangères sur Twitter. APS

Sauvetage de deux pêcheurs à Mostaganem

lun, 19/08/2019 - 15:05
19/08/2019 - 15:05

Deux pêcheurs : un père (44 ans) et son fils (18 ans), ont été secourus lundi matin après être disparus au large des côtes de Mostaganem pendant des heures, a-t-on appris du groupement territoriale des gardes côtes.

Les unités flottantes des garde-côtes avaient commencé dimanche vers 23 heures les opérations de recherches du bateau de pêche disparu, qui a enfin été retrouvé lundi matin, à 12 milles marins (22 km) au nord du port de Mostaganem, a précisé la même source.

Les deux pêcheurs sont sortis dimanche à l’aube de la plage de Sidi Majdoub (à l’est de la ville de Mostaganem) pour une sortie de pêche ordinaire avant d’être retardés, au retour, en raison d’une panne de carburant et des mauvaises conditions de la mer qui ont poussé le bateau au large, selon la même source. APS

24 individus arrêtés et plus de 2kg de kif traité saisis

lun, 19/08/2019 - 14:57
19/08/2019 - 14:57

Vingt-quatre (24) individus ont été arrêtés et plus de deux (2) kilogrammes de kif traité ainsi que plusieurs autres matériels ont été saisis, dimanche à Bordj Badji Mokhtar et In Guezzam, par des détachements de l'Armée nationale populaire (ANP), indique lundi le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué.

"Dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée, des détachements de l’ANP ont arrêté, le 18 août 2019 à Bordj Badji Mokhtar et In Guezzam/6e Région militaire, (24) individus et saisi (04) véhicules tout-terrain, deux (02) motos, (2,42) kilogrammes de kif traité, (21) groupes électrogènes, (09) marteaux piqueurs, (06) détecteurs de métaux et (11) sacs de mélange d’or brut et de pierres", précise la même source.

Soudan: l'ex-président Omar-al-Bachir devant la justice pour corruption

lun, 19/08/2019 - 14:56
Le président soudanais destitué Omar al-Bachir est arrivé lundi devant un tribunal de Khartoum, où il doit être jugé pour "corruption", rapportent des médias. L'ex chef de l'Etat, destitué par l'armée le 11 avril en réponse à des manifestations massives, est arrivé en matinée, escorté par un imposant convoi militaire, selon la même source. Son procès devait s'ouvrir samedi, mais il avait été reporté sine die. Omar al-Bachir, 75 ans, détenu dans une prison de Khartoum, a été informé par le parquet qu'il faisait face à des accusations de "possession de devises étrangères, de corruption" et pour avoir "reçu des cadeaux illégalement". Fin avril, le chef du Conseil militaire de transition, le général Abdel Fattah al-Burhane, avait affirmé que l'équivalent de plus de 113 millions de dollars avaient été saisis en liquide dans la résidence de l'ex-président à Khartoum. Il avait indiqué que des membres de la police, de l'armée et des agents de sécurité avaient trouvé sept millions d'euros, 350.000 dollars et cinq milliards de livres soudanaises (93 millions d'euros) lors de cette fouille. En mai, le procureur général a également déclaré que l'ex-président avait été inculpé pour des meurtres commis lors des manifestations qui ont finalement conduit à son éviction, sans que l'on sache quand il devra répondre de cette accusation. Les protestations contre Omar al-Bachir ont éclaté le 19 décembre après que son gouvernement a triplé le prix du pain, et ont rapidement pris une tournure politique. Elles se sont poursuivies après la chute de l'ancien chef de l'Etat le 11 avril, afin d'obtenir un transfert du pouvoir aux civils, et ont fini par aboutir à un accord signé samedi entre les militaires au pouvoir et la contestation. APS

Pages