La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 1 heure 35 min

Farida Benyahia à Bouira : la lutte contre la corruption et la récupération de l’argent pillé, «une des priorités persistante pour la justice»

lun, 19/08/2019 - 13:44
La lutte contre la corruption sous toutes ses formes ainsi que la récupération de l’argent public pillé ou détourné constituent l'«une des priorités les plus importantes pour le secteur de la justice» en cette conjoncture actuelle que traverse le pays, a souligné lundi à Bouira la présidente du Conseil d’Etat, Mme Farida Benyahia. Au cours d’une cérémonie d’installation du nouveau président de la Cour de justice de Bouira, El-Aggoune Mohamed, et le nouveau procureur général au sein de la même Cour, Laâzizi Mohamed El Tayeb, la présidente du Conseil d’Etat a mis l’accent sur l’importance de ces nominations qui «s’inscrivent dans le cadre du renforcement des responsabilités au sein du secteur de la justice, notamment en cette période importante que traverse le pays», a-t-elle dit. «La lutte contre la corruption sous ses différents degrés et formes, ainsi que la récupération de l’argent public pillé constituent l’une des priorités les plus persistantes en cette conjoncture afin de consolider davantage le système de transparence et d’œuvrer pour la construction d’une justice moderne et de citoyenneté», a insisté Mme Benyahia au cours de la cérémonie qu’elle a présidée en présence des autorités locales de la wilaya de Bouira.    Dans son allocution, la même responsable a expliqué que ces priorités permettraient de poursuivre les efforts de développement que connaît l’Algérie. «Nous veillons à concrétiser en ces circonstances une justice de citoyenneté et moderne afin de pouvoir poursuivre les efforts de développement que connaît le pays», a-t-elle encore souligné.  Par ailleurs, Mme Benyahia a saisi cette occasion pour louer les qualités et les efforts consentis par les différents fonctionnaires et employés du secteur de la justice, avant de les appeler à fournir plus d’efforts afin d’apporter plus d’expérience et de développement au secteur et ce avec des normes de flexibilité et de communication avec le citoyen et la société. APS

Panne du réseau mobile : Ooredoo évoque « une panne technique »

lun, 19/08/2019 - 13:29
Des milliers d’abonnés de l’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo ont été privés hier, dimanche, du réseau pendant de longues heures de la journée sans être prévenus et sans explication rationnelle. Contacté hier soir par la rédaction de la Radio chaine 3, le directeur opérationnel des relations publiques et médias chez Ooredoo, Ramdane Djazairi, évoque plutôt « une panne technique ». « Nos équipes ont été aussitôt mobilisées pour identifier la panne en question et la situation s’est totalement normalisée à la fin de journée », a-t-il rassuré.

Salah-Eddine Dahmoune à Illizi

lun, 19/08/2019 - 13:04
19/08/2019 - 13:04

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Salah-Eddine Dahmoune, entame ce lundi une visite de travail dans la wilaya d’Illizi. Il sera accompagné de cinq autres ministres, dont celui de la Santé, l’Education nationale et de Ressources en eau.  

Jeux africains-2019 : le judo algérien termine en 3e position

lun, 19/08/2019 - 13:00
Le judo algérien a terminé son tournoi comptant pour les 12es Jeux africains au Maroc (19-31 août) en 3e position avec un total de 11 médailles (2 or, 3 argent et 6 bronze), au terme des deux jours de compétition consacrés à la discipline. La Direction technique nationale (DTN) de la Fédération algérienne de judo (FAJ), avec le consentement des entraîneurs nationaux, s'était engagée auprès du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) à revenir à la maison avec quatre médailles d'or, plaçant la barre haut en matière de pronostics. L'Algérie a été dépassée par le Maroc (2e avec 11 médailles : 2 or, 5 argent et 4 bronze), alors que l'Egypte a remporté le tournoi en totalisant 8 breloques (4 or et 4 bronze). La 4e position est revenue à la Tunisie (2 or, 3 argent et 3 bronze). Lors de la dernière édition des Jeux africains à Brazzaville (Congo) en 2015, la sélection algérienne de judo avait terminé le tournoi en tête du classement général avec 12 médailles (7 or, 4 argent, 1 bronze), suivie de l’Egypte (3 or, 1 argent, 3 bronze) et de la Tunisie (2 or, 6 argent, 5 bronze). APS

Parc automobile : légère hausse des immatriculations et ré-immatriculations

lun, 19/08/2019 - 12:32

Ph.DR

Le nombre des véhicules immatriculés et ré-immatriculés a atteint 743 994 véhicules au premier semestre 2018, dont 100.138 nouveaux, enregistrant une hausse de 4.144 unités par rapport au même semestre 2017 (739.850 unités), soit une augmentation de 0,56%, a appris l'APS auprès de l'Office national des statistiques (ONS). Concernant les immatriculations des véhicules neufs (100.138 véhicules), l'Office relève une forte augmentation de 100,9% (50.289 véhicules) durant le 1er semestre de l'année dernière contre 48.849 unités à la même période de l'année d'avant. Les immatriculations définitives des véhicules neufs renseignent sur les mises en circulation des véhicules vendus, explique l'Office qui précise que l'examen de ces immatriculations définitives, au regard des importations, fait apparaître qu'une bonne partie des véhicules n'est pas immatriculée au cours de l'année d'importation. Concernant la répartition des immatriculations et ré-immatriculations durant le 1er semestre 2018 selon le genre des véhicules montre que le  parc national automobile se compose de plus de 508.092 véhicules de tourisme (68,29% du chiffres globale 743.994), de 127.004 camionnettes (17,07%), de 30.386 camions (4,08%), de 7.872 tracteurs agricoles (1,06%), de 8.750 remorques (1,18%), de 7.794 autocars-autobus (1,05%), de 7.702 tracteurs routiers (1,04%) et de 1.048 véhicules spéciaux (0,14%) et enfin de 45.346 motos (6,09%). Pour ce qui concerne la répartition régionale, les cinq premières wilayas qui ont compté le plus grand nombre d'opérations d'immatriculation et de ré-immatriculation durant le 1er semestre 2018 sont celles d'Alger avec 84.969 unités (11,42% de la totalité), suivie de Blida avec 49.010 (6,59%), de Boumerdes avec 31.596 unités (4,25%), Sétif avec 27.790 unités (3,74%), de Djelfa avec 27.012 (3,63%) et Oran avec 20.524 (2,76%).            Le parc national automobile comptait  6.162.542 véhicules à fin 2017, contre 5.986.181 véhicules à fin 2016, en hausse de 2,94% correspondant à une augmentation de 176.361 unités, rappelle-t-on. APS

L’Instance de médiation et du dialogue va à la rencontre de la société civile

lun, 19/08/2019 - 11:28
Le panel, ou instance de médiation et de dialogue, a de nouveau réitéré sa volonté de veiller à permettre toutes les chances à toutes les franges de la société pour exprimer leurs visions de la nouvelle Algérie en cours de construction et en vue de trouver des solutions à la crise actuelle, c’est ce qu’a affirmé hier son président, Karim Younes. Avant d’entamer ses tournées sur le territoire national, le panel a rencontré hier à Alger, des représentants de la contestation populaire qui ont fait part de leurs propositions. Nesrine Cherikhi, de la Radio chaine3, a assisté à la rencontre et revenue avec ce reportage :      

Poutine-Macron : les crises internationales au menu d’une rencontre au fort de Brégançon

lun, 19/08/2019 - 10:01
Le président russe Vladimir Poutine effectue, lundi, une visite de travail en France durant laquelle il abordera avec son homologue français, Emmanuel Macron, les grands dossiers internationaux à quelques jours de la tenue du sommet du G7, ont rapporté des médias locaux. Le chef du Kremlin est attendu au sud de la France, au fort de Brégançon, résidence du président français en ce mois d'août, vers 14H00 GMT, ont ajouté les mêmes sources. Après des déclarations à la presse, les deux dirigeants, qui s'étaient vus pour la dernière fois au G20 d'Osaka fin juin, aborderont les différentes crises qui secouent le monde. Avec cette rencontre, le président Emmanuel Macron devra discuter avec Vladimir Poutine sur les questions de l'heure, notamment la défense du multilatéralisme et sur les sujets qui seront débattus lors du prochain sommet du G7, instance dont la Russie ne fait plus partie depuis 2014 à cause des évènements en Ukraine. Le dialogue «est nécessaire avec ce grand voisin qu'est la Russie», a souligné une source de la présidence française, citée par des médias locaux, reconnaissant que Moscou est incontournable dans la résolution de plusieurs dossiers internationaux. Ainsi, les dossiers libyen, le nucléaire iranien, les crises syrienne et ukrainienne seront parmi les principaux thèmes qui seront au menu de cette visite de travail d'une journée, ont poursuivi les mêmes sources. Depuis 2017, la France et le Russie sont restées régulièrement en contact et se concertent sur les questions régionales et internationales. «L'Europe doit dialoguer avec la Russie», a affirmé, juin dernier, le président français. «Ces derniers mois, les contacts dans le domaine politique se sont intensifiés. Les relations dans le domaine culturel et humanitaire sont aussi très intenses. En 2020, la tenue des Saisons russes est prévue quasiment dans toutes les régions de la France», a fait savoir, de son côté, un conseiller du Kremlin. Sur le dossier syrien, Paris a proposé la tenue d'un nouveau sommet quadripartite (Russie-France-Allemagne-Turquie) qui sera peut-être évoqué lors la visite de Poutine, a précisé, en outre, la présidence russe. La France s'attend également à un appui de la part de la Russie pour préserver l'accord sur le nucléaire iranien (JCPOA). «Comme garants du JCPOA (accord nucléaire iranien), Paris et Moscou doivent pouvoir travailler ensemble à la désescalade. Si la Russie réaffirme que l'Iran doit respecter ses obligations du JCPOA, cela renforcera beaucoup notre position», a-t-on encore indiqué. APS

Lutte contre la corruption : Zeghmati met en avant le rôle attendu de la Justice pour restaurer l'autorité de l'Etat

lun, 19/08/2019 - 09:42
Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Belkacem Zeghmati, a mis en avant, dimanche à Alger, le rôle attendu de la Justice pour restaurer l'autorité de l'Etat à travers la lutte contre la corruption qui ne se limite pas au détournement des deniers publics mais s'étend à celui des biens publics «par des décisions émanant de l'administration». Présidant l'installation de la nouvelle présidente du Conseil d'Etat, le ministre de la Justice a précisé que le fléau de la corruption en Algérie «ne se limite pas au détournement des deniers publics et à l'enrichissement illicite mais s'étend au détournement des biens publics par des décisions émanant de l'administration». Les administrations et les services publics «ne sont pas épargnés par ce phénomène qui a terni leur réputation et celle de leurs fonctionnaires», a affirmé M. Zeghmati, mettant en exergue le rôle de la Justice administrative, le Conseil d'Etat en tête, pour lutter contre ce fléau. Un rôle «tout aussi important que celui dévolu aux juridictions ordinaires», a-t-il ajouté. «La Justice est aujourd'hui à la croisée des chemins. Attendue par tous, pouvoir et peuple, elle doit restaurer l'autorité de l'Etat et consacrer les droits des citoyens», a soutenu le Garde des Sceaux. «La conjoncture difficile que traverse notre pays fait reposer sur le Conseil d'Etat une énorme responsabilité pour contribuer efficacement à la lutte contre ce phénomène et contre les détournements de biens publics par des procédés frauduleux et des décisions illicites qui en résultent», a estimé M. Zeghmati, appelant cette institution à trancher ces dossiers «conformément à la loi et en toute neutralité, objectivité et indépendance» en vue de récupérer les biens détournés. Le ministre a, par ailleurs, exhorté l'administration à saisir la justice pour faire annuler les décisions illicites et ainsi mettre un terme aux situations et statuts illégaux qu'elles ont créés. APS/ Radio Algérienne

Un dimanche noir pour les automobilistes à l’entrée d’Alger

dim, 18/08/2019 - 16:36
Les automobilistes ont vécu aujourd’hui (dimanche) l’une des journées les plus éprouvantes sur les axes routiers menant vers Alger. La raison : des barrages filtrant qui ont considérablement ralenti la circulation routière. Une situation qui a pénalisé des malades, des travailleurs et des voyageurs. « Cinq (5) heures, c’est le temps qu’il m’a fallu aujourd’hui pour faire un trajet de 66 km, qui d’habitude prend une (1) heure maximum », témoigne Ryad Lahri de la radio Chaine 3.

Jeux africains-2019/Boxe : 11 Algériens à Rabat, 3 médailles d'or pronostiquées

dim, 18/08/2019 - 14:13
Onze boxeurs représenteront la sélection  algérienne (messieurs et dames) aux Jeux africains-2019 (JA-2019), prévus  du 19 au 31 août au Maroc, avec l'objectif de décrocher trois médailles  d'or, a indiqué le Directeur technique national (DTN) à la Fédération  algérienne de boxe (FAB), Mourad Meziane. «Notre équipe nationale participera aux prochains Jeux africains avec 11  boxeurs (8 chez les messieurs et 3 en dames), engagés dans toutes les  catégories de poids olympiques. Nous avons sélectionné des boxeurs  chevronnés et habitués à ce genre de compétitions, à l'image de Flissi,  Benbaziz, Benchebla et Bouloudinats», a déclaré à l'APS Mourad Meziane. La sélection algérienne, conduite par le duo Ahmed Dine - Mohamed  Boubekri, vient de bénéficier d'un stage en commun avec son homologue  ukrainienne à Kiev qui a pris fin jeudi, avant de s'envoler en direction de  Rabat pour prendre part au tournoi de boxe, prévu du 20 au 29 août dans la  capitale marocaine. Meziane s'est longuement étalé sur la préparation des sélections  algériennes masculine et féminine en prévision de ces joutes : «Nos boxeurs  ont bénéficié d'une préparation satisfaisante au Centre régional des  équipes nationales de Chlef ainsi qu'à l'étranger, plus précisément à Astana (Kazakhstan) et Kiev. Les stages à l'étranger nous ont permis d'évaluer le niveau de nos athlètes. Le programme tracé par la DTN, comportant des stages et des test-combats, a été respecté dans sa  globalité». Concernant les objectifs assignés aux boxeurs algériens lors de cette  manifestation africaine, le DTN a pronostiqué trois médailles d'or (2 chez  les messieurs et 1 chez les dames). «Nous avons pronostiqué trois médailles d'or, un objectif réaliste pour la  boxe algérienne qui a toujours honoré les couleurs nationales dans les  différentes manifestations africaines et internationales. Chez les  messieurs, Flissi et Benbaziz peuvent prétendre à l'or, alors que Boualem  Roumaïssa est favorite chez les dames», selon Meziane. De son côté, le président de la FAB, Mohamed Abdelmajid Nehassia, a  affirmé que l'Algérie se devait de tenir son «rang» lors des 12es Jeux  africains. «La boxe algérienne doit exister sur le podium du rendez-vous marocain,  c'est une évidence», a dit Nehassia, estimant que les boxeurs  sélectionnés, les «meilleurs» du circuit, «se sont bien préparés» pour les  Jeux.  Lors des derniers JA disputés en 2015 à Brazzaville, la boxe algérienne  avait décroché cinq médailles d'or grâce à Abdelhafid Benchebla (-81 kg),  Abdelkader Chadi (64 kg), Réda Benbaziz (-60 kg), Mohamed Flissi (-52 kg)  et Souhila Bouchene (-51 kg).  Liste des boxeurs engagés à Rabat : Messieurs :  Mohamed Flissi (52 kg), Oussama Mordjane (57 kg), Réda Benbaziz (63 kg),  Kramou Chemseddine (69 kg), Tabi Sofiane (75 kg), Houmri Mohamed (81 kg),  Abdelhafid Benchebla (91 kg) et Chouaïb Bouloudinats (+91 kg). Entraîneurs : Ahmed Dine et Mohamed Boubekri. Dames :  Boualem Roumaïssa (51 kg), Khelif Imene (60 kg), Abdelkader Hadjala  Fatma-Zohra (57 kg) Entraîneur : Abdelghani Kenzi. APS    

Entreprises des patrons emprisonnés : des projets à l'arrêt et des travailleurs sans salaires

dim, 18/08/2019 - 13:24
Le gouvernement a récemment annoncé des mesures pour sauver des entreprises dont les patrons, impliqués dans de graves affaires de corruption et plusieurs délits, voire crime économiques, se retrouvent en prison. Des mesures qui tardent cependant à se concrétiser, au moment où les travailleurs demeurent sans salaires depuis plusieurs mois et livrés à leur sort. C’est, entre autres, le cas du groupe ETRHB qui emploie près de 15 000 travailleurs et auquel s’est intéressé Zohir Bouzid, journaliste de la Radio chaine 3. Les comptes de l’entreprise étant gelés, celle-ci ne peut plus s’approvisionner en matériaux nécessaires à ses 28 projets sur le territoire national. Plusieurs projets sont à l’arrêt dont celui de l’aérodrome d’Alger et la direction des travaux publics a, à deux reprises, mis en demeure l’entreprise.  Les 15 000 travailleurs n’ont pas perçu leurs salaires depuis quatre mois. Mohamed Agli, nouveau président du FCE (Forum des chefs d’entreprises), espère une intervention urgente du gouvernement pour sauver l’emploi, les entreprises concernées étant de gros employeurs.

Tizi-Ouzou : une vingtaine d'incendies dont cinq toujours en cours enregistrés

dim, 18/08/2019 - 12:18
Une vingtaine de départ de feux, dont 15 ont été maîtrisés et cinq toujours en cours, a été enregistré samedi à travers plusieurs localités de la wilaya de Tizi-Ouzou, selon un bilan de la Direction locale de la Protection civile établi à 18 heures. La même source a indiqué que les cinq incendies importants, toujours en cours, menacent d'atteindre certains villages dont Boumhala et Zeboudj kara (commune de Sidi Naamane), Ait ouatas, (commune d'Imsouhal), Timarzougha Ichariouene (commune de Fréha), Boufhima, (commune de Draa El Mizan) et Ait Arif dans la commune de Tirmitine.  L'ensemble des moyens des unités de la protection civile au niveau de la wilaya, notamment la colonne mobile, ainsi qu'un renfort en moyens de l'Unité nationale d'intervention d'El Hamiz et ceux de la Conservation des forêts, des APC et des citoyens sont mobilisés pour venir à bout de ces incendies. Par ailleurs, a-t-on signalé de même source, un agent de la conservation des forêts a été atteint par les flammes à la main et au bras gauche lors des opérations d'extinction au niveau du village Boumhala à Sidi Naamane et a été évacué a l'EPSP de Draâ Ben-Khedda. APS        

Afghanistan : 63 morts et 182 blessés dans l'attentat contre un mariage à Kaboul

dim, 18/08/2019 - 12:11

Ph.DR

L'attentat qui a visé samedi soir un mariage à Kaboul a tué au moins 63 personnes et en a blessé 182, ont indiqué dimanche matin les autorités. «Parmi les victimes il y a des femmes et des enfants», a précisé le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Nasrat Rahimi. L'explosion est survenue à 22H40 (18H10 GMT) «dans la salle de mariage Shar Dubai dans l'ouest de Kaboul», avait indiqué samedi soir M. Rahimi sans être alors en mesure de livrer un premier bilan. Le 12 juillet, dans un attentat revendiqué par Daech, au moins six personnes ont été tuées et quatorze blessées lorsqu'un kamikaze s'est fait exploser lors d'une cérémonie dans la province de Nangarhar, dans l'est de l'Afghanistan. L'attentat de samedi est survenu alors que la population afghane, exaspérée par la violence aveugle, espère la conclusion d'un accord entre les Etats-Unis et les talibans qui ouvrirait la voie à des négociations de paix entre le gouvernement afghan et le groupe insurgé. APS

19 pèlerins algériens décédés depuis le début du Hadj 2019

dim, 18/08/2019 - 11:30

Photo : DR (PPAgency)

Un (1) nouveau décès a été enregistré dimanche parmi les pèlerins algériens aux Lieux Saints, portant le nombre total de décès depuis le début du Hadj 2019 à dix-neuf (19), a indiqué à l'APS le chef de la mission médicale. Il s'agit de Bendahou Mohamed (83 ans) originaire de la Wilaya d'Oran, décédé dans sa chambre d'hôtel à la Mecque suite à un arrêt cardiaque, a précisé le Dr. Mahmoud Dahmane. Il a ajouté que le rapatriement en Algérie des pèlerins se trouvant dans un état grave avait débuté samedi, précisant que l'opération se poursuivait par priorité pour permettre aux malades de suivre leur traitement en Algérie. APS

Un Conseil consultatif pour l’Instance nationale de médiation et du dialogue, pour quels objectifs ?

dim, 18/08/2019 - 11:13
L’Instance nationale de médiation et du dialogue, que préside Karim Younes, pourra désormais compter sur un conseil consultatif (dit Comité des sages), qui a été installé hier. Sa mission et son objectif sont la fédération de toutes les mouvances pour aboutir à une conférence nationale qui aura à structurer les revendications du mouvement de contestation populaire, avec au bout, l’objectif d’organiser l’élection d’un président pour le pays. Ammar Blehimer, journaliste et membre du comité des sages, évoque les élections transparentes et libre comme le seul moyen technique de concrétiser les articles 7 et 8 de la constitution, à savoir le respect de la volonté du peuple source de tout pouvoir.       Le but du comité est de trouver un consensus entre la rage de la jeunesse et la sagesse de leurs aînés. De son côté, le coordinateur général de l’instance nationale de médiation et du dialogue, Karim Younès, met en avant la détermination de son équipe à élaborer une charte d’honneur en vertu de laquelle les candidats à la présidentielle s’engage à respecter et à appliquer les recommandations de la conférence nationale.        

Ligue 1 – 1ère journée : belle victoire du MCO face à l’USMBA

sam, 17/08/2019 - 22:45
Le MC Oran a débuté la nouvelle saison en trombe en dominant l’USM Bel Abbès (3-1), ce samedi soir au stade Ahmed Zabana (Oran), en clôture de la première journée du championnat national de Ligue 1. Premiers à ouvrir les hostilités dans ce derby de l’Ouest, les Hamraoua ont pris les devants à la 18e minute par Mansouri, sur penalty. Les Belabessiens ont réussi à niveler le score dès le retour des vestiaires grâce à Belhoucini (50’), sur penalty également. Par la suite, les protégés de Si Tahar Cherif Elouzzani ont repris l’avantage à la 59e minute par l’entremise de Masmoudi avant de se mettre à l’abri grâce à Guertil (70’), hauteur de la 3e réalisation des Oranais. Fort de ce succès retentissant, le MC Oran prend les commandes du championnat à la faveur d’un meilleur goal-average comparativement avec les autres formations qui ont également réussi leur première sortie, à savoir, l’USM Alger, la JS Saoura, l’US Biskra et le NC Magra. Ces derniers se sont imposés, respectivement, face à l’ES Sétif (2-1), le CS Constantine (1-0), le Paradou AC (1-0) et l’ASO Chlef (1-0), jeudi dernier lors de la première partie de cette première journée. Résultats complets de la 1ère journée : NC Magra - ASO Chlef 1 - 0 USM Alger - ES Sétif 2 - 1 JS Saoura - CS Constantine 1 - 0 NA Husseïn Dey - JS Kabylie 0 - 0 CA Bordj Bou Arréridj - CR Belouizdad 1 - 1 US Biskra - Paradou AC 1 - 0 MC Alger - AS Aïn M'lila 1 - 1 MC Oran - USM Bel Abbès 3 - 1

Les cancéreux en détresse : Alerte de pénurie de sang au niveau des centres hospitaliers

sam, 17/08/2019 - 21:04

Le sang, cette denrée précieuse pour le traitement des cancéreux, fait défaut au niveau de nombreux centres hospitaliers dont le Centre Pierre et Marie Curie (CPMC) d’Alger, due, faut-il souligner, à la baisse de donneurs de sang en cette période d’été notamment.

Chaine: Tags:

Ressources hydriques : une nouvelle stratégie pour rationaliser l’eau des barrages

sam, 17/08/2019 - 20:47

Une fois achevée la construction des grands ouvrages, le secteur des ressources en eau se tourne désormais vers la stratégie de l’alimentation/irrigation depuis les petits barrages à construire.

Construire des barrages oui, les sécuriser c’est mieux, les études sont prêtes, assurent des responsables du secteur à Djaouida Azzoug, de la radio chaine 3, pour raccorder des zones irrigables ou d’habitation menacées de stress hydrique devient la priorité des pouvoirs publics appelés à assainir un dossier délicat.

Chaine: Tags:

Ouargla: un quota supplémentaire de 1500 LPA et 1000 LPL pour de la nouvelle ville de Hassi Messaoud

sam, 17/08/2019 - 20:22
Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville Kamel Beldjoud a annoncé, samedi à Ouargla, l'attribution d'un nouveau quota de logements supplémentaire de 1500 logements publics aidés (LPA) et 1000 logements publics locatif (LPL) en faveur du projet de la nouvelle ville de Hassi Messaoud. Lors de sa visite d'inspection de deux jours au projet de la nouvelle ville de Hassi Messaoud (80 km à l'est de Ouargla), le ministre a précisé qu'"il a été décidé d'attribuer un quota supplémentaire de 1500 logements LPA et 1000 LPL en faveur du nouveau pôle urbain, auquel s'ajoute au programme de 2000 LPL en cours de réalisation dans le même pôle". A cette occasion, le ministre a indiqué que "toutes les conditions sont réunies pour réaliser ce nouveau pôle urbain", soulignant, dans ce sens, que les difficultés enregistrées au niveau de toutes les nouvelles villes du pays ont été évoquées lors de la réunion du Conseil interministériel tenue le 21 juillet dernier, telles que Hassi Messaoud (Ouargla), Sidi Abdellah (Alger), Bouinan (Blida), Ali Mendjeli (Constantine) et Ahmed Zabana (Oran). Une rencontre similaire est prévue dans les prochains jours pour poursuivre l'examen de ce dossier, a fait savoir le ministre qui a ajouté que l'Etat est déterminé à "surmonter toutes les difficultés à même de réaliser ces futurs pôles urbains". A ce propos, le premier responsable du secteur a mis l'accent sur l'importance d'appliquer strictement le Plan d'aménagement de la nouvelle ville de Hassi Messaoud qui a été adopté, appelant les responsables de ce grand projet urbain à "le mettre en oeuvre à la lettre". Le ministre a rappelé la nécessité d'encourager l'investissement privé au niveau de ce nouveau pôle urbain à même de concrétiser les différents projets de développement programmés. Au niveau du même site, le ministre a écouté un exposé sur la nouvelle ville de Hassi Messaoud, où plusieurs projets sont en cours de réalisation, dont un groupe scolaire, un CEM, un lycée, une polyclinique, un centre de formation professionnelle et des structures sécuritaires. Le ministre de l'Habitat a également inspecté, au niveau du nouveau Pôle urbain, plusieurs chantiers en cours de réalisation, dont le projet de 2.000 logements publics locatifs (LPL), de pôle éducatif et de polyclinique. La nouvelle ville de Hassi Messaoud, localisée dans la zone de Oued El-Maraâ, à équidistance d'environ 80 km entre l'actuelle Hassi Messaoud et les villes de Touggourt et Ouargla, s'étend sur 4.483 hectares, dont des périmètres d'habitation d'une capacité de 80.000 habitants. Une bande verte de 6 km comprenant diverses ressources végétales est aussi en cours de réalisation, selon la fiche technique du projet. La structure et typologie de la nouvelle ville, fonctionnelle à l'horizon 2020, fait ressortir des structures d'accompagnement administratives, universitaires, commerciales, socioculturelles, sportives et religieuses et un grand parc avec structures de loisirs. Le projet de nouvelle ville de Hassi Messaoud sera, selon sa conception initiale, un champ d'application exemplaire des solutions les plus avancées dans le domaine des énergies renouvelables et du solaire en particulier. Au niveau de la circonscription administrative de Touggourt (160 km au nord d'Ouargla), M. Beldjoud a inspecté le projet de réalisation d'un CEM (base-6) au Pôle urbain "Cité El-Mostakbel", où il a écouté un exposé sur le secteur de l'Habitat dans la wilaya, avant d'inspecter le chantier du projet de réalisation de 300 logements par la société de promotion immobilière "Assure-immo", celui du projet de réalisation de 200 logements promotionnels aidés (LPA) et le chantier du projet de réalisation de 800 logements publics locatifs (LPL). Le ministre poursuivra sa visite à Ouargla par l'inspection d'autres projets de logements dans de nouveaux pôles urbains dans le chef-lieu de wilaya.

Quelque 2.500 écoles seront équipées en bacs pour le tri des déchets

sam, 17/08/2019 - 20:16
17/08/2019 - 20:16

Quelque 2.500 écoles à travers le territoire national seront dotées de bacs de tri des déchets dans le cadre d’un programme éducatif environnemental visant à inculquer aux générations futures le respect de l’environnement et participer à sa préservation, a indiqué samedi à Mascara la ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatima Zohra Zerouati.

La ministre a indiqué dans une déclaration à la presse, en marge d’une visite de travail à la wilaya de Mascara, que "le ministère de l’Environnement et des Energies renouvelables avait lancé, dernièrement, un projet éducatif environnemental en collaboration avec le ministère de l’Education nationale, permettant de doter 2.500 écoles à travers le territoire national en équipements divers afin d’inculquer aux élèves les méthodes de préservation de l’environnement et la manière de traiter les déchets, les préparant ainsi à se comporter avec l’environnement de manière convenable lorsqu’ils seront plus grands".

La ministre a relevé que le problème de gestion du dossier des déchets en Algérie "est lié à de nombreux éléments, comme le manque d’équipements et des moyens, l’absence de gestion régulière chez certaines communes, des créances vis-à-vis des entreprises de collecte des déchets ménagers, des plans de collecte des déchets qui ne sont pas actualisés au niveau des communes, la non prise en considération de l’aspect environnemental lors de l’élaboration des plans d’habitation, ainsi que le manque de prise de conscience sur l’importance d’un environnement propre et sain". Tous les points cités "sont pris en considération par le ministère qui vise à les entreprendre à travers plusieurs programmes".

Mme Zerouati a, d’autre part, annoncé que "des mesures sévères seront prises pour éviter le jet des différents types de déchets, notamment les déchets industriels, au niveau des zones humides qui sont des réserves naturelles qui font partie de l’héritage naturel national et mondial abritant des centaines d’espèces animales et végétales".

Ces mesures, a averti la ministre, "iront jusqu’à la fermeture de usines (récalcitrantes) comme cela a été le cas de la zone humide El Mactaâ, dans la wilaya de Mascara, qui a été touchée par les rejets industriels émanant d’usines de la zone industrielle de la commune de Fornaka, wilaya de Mostaganem, où une usine a été fermée et une autre mise en demeure jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée au rejet des déchets industriels dans la zone humide".

Lors de sa visite de la zone humide d’El Mactaâ, Fatima Zohra Zerouati a annoncé qu’"une enveloppe budgétaire de 200 millions de dinars a été dégagée par la Caisse de l’environnement et du littoral pour la réalisation de travaux d’aménagement au niveau de cette zone humide, comprenant l’aménagement de passages pour cyclistes et piétons, ainsi que des voies et des espaces pour le stationnement des véhicules, des espaces pour la surveillance des oiseaux et des lieux de détente, entre autres, et ce, dans le but de protéger la zone en question et faciliter son accès aux citoyens pour le tourisme et l’apprentissage, sans lui causer des dommages".

Inspectant le jardin 'Pasteur', au centre de Mascara, la ministre a indiqué qu’une enveloppe de 400 millions DA a été dégagée de la même Caisse pour le réaménagement de cet espace, qui a été créé en 1935, pour sa réouverture au public, notamment aux familles pour la détente et les loisirs.

Lors de sa visite du Centre d’enfouissement technique de la commune El Keurt, Mme Zerouati a signifié aux responsables chargés de la mise en place d’un centre de tri des déchets qu'ils auront jusqu'au mois de décembre prochain pour l’achèvement des travaux afin de permettre au partenaire belge, associé dans le projet (l’agence belge de coopération), d’intervenir au moment opportun pour l'installation des équipements, la formation des agents et enfin mener les expériences industrielles.

Le centre de tri des déchets de la commune El Keurt, qui s’étale sur 1.500 mètres carrés, permettra, dans le cadre d’un financement algéro-belge, de traiter quelque 100 tonnes de déchets toutes les 08 heures. Ce centre traite les déchets de 500.000 habitants de 25 communes de la wilaya de Mascara, qui en compte 47.

A la fin de sa visite, la ministre a inspecté le chantier du centre des déchets organiques de la commune El Matmor dont la réalisation et l’équipement devra coûter quelque 75,5 millions DA pour la partie algérienne et 59.515 euros pour l'Agence Belge de Coopération.

Pages