La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 2 heures 15 min

USM Alger : les joueurs gèlent leurs activités

dim, 13/10/2019 - 15:37
Les joueurs de l'USM Alger (Ligue 1 algérienne de football) ont décidé de geler leurs activités (entraînements et participations aux rencontres nationales et internationales) jusqu'au règlement de la situation générale du club, a annoncé le champion d'Algérie sortant dimanche. "La décision des joueurs a été prise suite à l'incapacité du club à honorer ses engagements financiers", selon un communiqué diffusé sur la page officielle Facebook de l'USMA. Cette action intervient au lendemain du boycott du derby de la capitale face au MC Alger qui devait se jouer au stade olympique du 5-Juillet, en mise à jour de la 4e journée du championnat. La direction du club des "Rouge et Noir" avait saisi la Ligue de football professionnel (LFP) pour le report de cette rencontre, en justifiant sa demande par le fait que ce derby soit programmé en pleine date FIFA, se basant dans sa requête sur l'article 29 des règlements généraux de la compétition de Ligue 1, saison 2019-2020. Le club de Soustara a également déploré l'absence de six de ses joueurs, retenus actuellement dans différentes sélections nationales Dans son communiqué, le champion d'Algérie en titre a tenu à rappeler que "le compte bancaire de la SSPA/USMA demeure bloqué malgré les requêtes adressées à la justice par la direction du club. Il en est de même pour l'opération de cession des actions de l'ETRHB au profit du groupe Al Hayat Petroleum qui ne s'est toujours pas concrétisée pour des raisons qui dépassent les prérogatives de la direction de l'USM Alger". Enfin, l'USMA "tient à interpeller l'ensemble de la famille usmiste afin de se mobiliser. Toute personne capable d'intervenir, aider, financer ou apporter des solutions permettant au club de sortir de cette spirale insoutenable est la bienvenue". APS

Saisie de plus de 10 kg de kif traité à Adrar

dim, 13/10/2019 - 15:34
13/10/2019 - 15:34

Une quantité de 10 kilogrammes de kif traité, conditionnés en 110 plaquettes, ainsi que 12,85 gr de poudre de résine de cannabis, ont été saisis par les services de la sureté de la wilaya d’Adrar. L’opération menée en début de cette semaine a donné lieu également à l’arrestation de trois individus (35 à 40 ans).

Agissant sur informations, les services de la sureté ont intercepté deux des mis en cause en flagrant délit et mis la main, lors du contrôle de leur véhicule, sur la marchandise prohibée, avant d’appréhender plus tard leur acolyte. Les mis en cause ont été présentés à la justice.

APS

Baisse des prix à l'exportation et à l'importation de marchandises durant le 1er semestre 2019

dim, 13/10/2019 - 15:23
Les prix de marchandises à l'exportation et à l'importation de l'Algérie ont baissé de -1,3% durant le premier semestre 2019, en comparaison avec la même période de l'année 2018, a-t-on appris dimanche auprès de l'Office national des statistiques (ONS). Le recul de l`Indice des valeurs unitaires (IVU) à l'exportation de marchandises (prix à l'exportation), s'explique, essentiellement, par une baisse de (-1,7%) des prix des hydrocarbures, et ce malgré une hausse de (+6,5%) des prix des produits exportés hors hydrocarbures (PHH) durant la même période. Mais cette amélioration des prix des exportations des PHH est insuffisante pour influer sur le niveau général des prix des exportations, a précisé la même source. Cette évolution globale des prix à l'exportation de marchandises, dominée par les hydrocarbures (93,10% de la valeur globale des exportations algériennes), est due principalement à la baisse des cours internationaux des hydrocarbures, précise une publication de l'ONS sur les IVU du commerce extérieur de marchandises. Les exportations des PHH ont représenté 6,90% de la valeur globale des exportations durant le 1er semestre de l'année en cours, rappelle-t-on. Après des hausses appréciables des prix à l'exportation des hydrocarbures avec +33,7% et 6,6% des PHH en 2018, les prix à l'exportations renouent avec la baisse. De janvier à juin 2019, le volume des exportations algériennes a baissé de -8,8%, alors que le volume des importations a connu une relative stagnation, soit (0,4%), ajoute la même source. Après une hausse de 13,6% au 1er semestre 2018, et 11,9% au cours de toute l'année (2018), les prix à l'importation ont reculé de -1,3%, durant les six premiers mois 2019. Plusieurs groupes de la structure des importations ont causé cette tendance baissière, ils s'agit des huiles, graisses et cires d'origine animale ou végétale (-12%), des produits chimiques et produits connexes (-9%) et les articles manufacturés (-5,6%). La baisse a concerné aussi les machines et matériels de transport (-3,3%) et les articles manufacturés avec (-0,6%). Par ailleurs, des hausses des prix à l'importation ont touché les groupes des boissons et tabacs (+25,6%), les combustibles minéraux, lubrifiants et produits connexes (+6,3%), les produits alimentaires (+5,6%) et enfin les matières bruts non comestibles, sauf carburants (+0,5%). Les exportation de marchandises se sont élevées à 2.122,8 milliards de dinars algérien (DA), au 1er semestre 2019, contre 2.358,1 milliards de DA à la même période de l'année dernière, soit une baisse en valeur de près de 10%. Pour les importations, ils ont atteint 2.634,7 milliards de DA au cours des six premiers mois de 2019, contre 2.659,2 milliards de DA durant la même période en 2018, enregistrant ainsi une baisse en valeur de 0,9%, selon l'ONS. APS

Le wali d'Alger suspend les P/APC de Beni Messous et de Gue de Constantine

dim, 13/10/2019 - 14:49
Le wali d'Alger, Abdelkhalek Sayouda a ordonné la suspension des présidents des Assemblées populaires communales (APC) de Beni Messous et de Gue de Constantine ainsi qu'autres responsables locaux relevant des mêmes assemblées locales, et ce jusqu'à ce que la justice tranche dans leurs affaires, a indiqué dimanche un communique de la wilaya d'Alger. "Suite à la constatation des poursuites judiciaires conformément aux dispositions de l'article 43 de loi 11-10 du 22 juin 2011 relative à la commune, le wali d'Alger, Abdelkhalek Sayouda a suspendu MM. Slimane Houadef et Moussa Arous, respectivement présidents des APC de Beni Messous et de Gue de Constantine, et ce jusqu'à ce que la justice tranche dans leurs affaires", lit-on dans le communiqué. La suspension concerne également MM. Youcef Semidaa et Belkheir Rouibat vice-présidents de l'APC de Beni Messous et M. Aamar Khennouche, délégué communal à ladite assemblée, a ajouté la même source.

Infection nosocomiales : quand le personnel soignant en devient le vecteur

dim, 13/10/2019 - 13:55
De nombreux cas d’infections nosocomiales sont diagnotiqués chaque année au CHU Franz Fanon de Blida, en raison notamment du non respect des règles d’hygiène prescrites pour le personnel soignant. Le chef du service d'épidémiologie et de médecine préventive, le PR Abderazzak Bouamra, indique que ces types d’infections, liées aux soins, sont contractées par des patient au cours d'un séjour dans un établissement de santé. Lors de propos tenus à un journaliste de l'APS, ce praticien a précisé qu’outre les blocs opératoires, les services de réanimation et de maternité sont les plus exposés aux bactéries pathogènes, en raison de la faiblesse du système immunitaire des patients qui y sont traités. Le système urinaire et les voies respiratoires sont cités parmi les organes humains les plus touchés par des infections souvent transmises par des mains infectées ou des outils médicaux non stérilisés, a relevé, pour sa part, la responsable du service prévention à la direction de la Santé de la wilaya, Souria Mesbah. Selon une enquête de prévalence effectuée par le service d'épidémiologie et de médecine préventive au niveau du Chu Franz Fanon, cet établissement présente un taux d’atteinte d'infections nosocomiales de 16 %. Environ 46 cas de contagion, sur un total de 262 patients traités dans cet hôpital ont été dépistés en une semaine, a fait savoir le docteur Mesbah. Si les personnels hospitaliers appliquent à la lettre les règles d’hygiène, ces infections peuvent être réduites de 80%, a-t-il indiqué.  

Tunisie : le second tour de la présidentielle a débuté ce dimanche

dim, 13/10/2019 - 11:50
Le second tour des élections présidentielles en Tunisie, opposant le président du parti « Qalb Tounés », Nabil Karoui, à l’indépendant, Kaiss Saed, à débuté, ce dimanche. D’après les résultats annoncés par l’Instance indépendante des élections, au premier tour, le candidat indépendant était arrivé avec un léger écart par rapport à Nabil Karoui. Soupçonné de blanchiment d’argent et d’évasion fiscale, le président de « Qalb Tounés » était détenu depuis le 23 août dernier. Il a finalement été relâché in-extremis, son incarcération étant contestée par ses partisans qui accusaient la justice de ne pas respecter le principe d’égalité des chances entre les candidats. Pour des raisons « morales, M. Kaiss Said avait menacé de ne pas mener de campagne électorale en raison, avait-il expliqué, de la non pbservation de ce principe. Le collectif de défense de M Karoui avait, à un moment, intenté un procès auprès du Tribunal administratif, demandant que soit reportée la date de l’élection présidentielle. Cette demande a finalement été rejetée et le candidat libéré. Le président de l’Instance de surveillance des élection, Nabil Baffoun, avait assuré l'engagement de la Tunisie de respecter les délais d’organisation du second tour de la présidentielle aux fins d'assurer la succession du président par intérim, Mohamed Ennaceur, investi Chef de l'Etat par suite du décès, le mois de juillet dernier, de M. Béji Caid Essebsi.  

Nigéria : 10 commandants de Boko Haram capturés

dim, 13/10/2019 - 08:43
L'armée Nigériane a confirmé, samedi, l'arrestation de 10 commandants du groupe terroriste Boko Haram dans l'état de Borno, au nord-est du pays, alors qu'ils tentaient d'échapper à l'opération lancée contre eux.     Une opération d'infiltration menée mercredi à Bitta, dans la région de Gwoza, par les troupes de la Task Force a permis l'arrestation des suspects, a déclaré Aminu Iliyasu, porte-parole de l'armée de coordination.    Nombre des personnes arrêtées seraient les assaillants aux commandes des véhicules de combat utilisés lors de la tristement célèbre attaque de Boko Haram sur Gwoza, en 2014, a-t-il ajouté.    M. Iliyasu a déclaré que les troupes de l'armée Nigériane avaient intensifié leurs opérations dans tout le pays pour contrecarrer les activités des criminels, ajoutant que diverses opérations avaient donné des résultats.    Le tristement célèbre mouvement terroriste a tué des milliers de personnes au Nigeria depuis le lancement de son insurrection en 2009, dans le but de créer un Etat islamiste.                 

Mise à jour : le CRB seul leader, l’ASO gagne enfin

sam, 12/10/2019 - 21:52
Le CR Belouizdad a pris seul les commandes du championnat national de Ligue 1 suite à sa victoire enregistrée face à l’US Biskra (3-2), ce samedi à Alger en match comptant pour la mise à jour de la 4e journée. Pour sa part, l’ASO Chlef a enregistré son premier succès de la saison en battant la JS Kabylie (1-0). Le Chabab est le nouveau patron de la Ligue 1. Les gars de Laquiba sont seuls leader du champion à la faveur de leur victoire acquise, difficilement, face à l’US Biskra. De retour dans leur antre du 20 Aout 1955, les Rouge et Blanc ont réalisé l’entame de match parfaite en marquant deux buts dans les 20 premières minutes, par Bechou (4') et Belahouel (18' SP). De leur côté, les Biskris ont laissé passer l’orage pour ensuite revenir progressivement dans la partie en égalisant dans un premier temps avant la pause par Lakhdari (45+3 SP) et en nivelant la marque à l’heure de jeu par l’entremise de Benkouider (61'). Bousculé sur ses terres et devant ses supporters, le CRB est parvenu à reprendre l’avantage à la 82e minute grâce à Belahouel (82’), auteur d’un doublé. A la faveur de ce succès étriqué, le CRB trône en solo sur la Ligue 1 (14 pts) alors que le promu occupe la 7e place (9 pts). L’ASO Chlef gagne enfin, la JS Saoura confirme Il aura fallu attendre ce match de mise à jour de la L1 pour voir l’ASO Chlef gagner son premier match de la saison. Une première enregistrée à domicile face à la JS Kabylie, sur le plus petit des scores (1-0), grâce à la réalisation de Djahel, qui signe le premier but de l’ASO dans l’exercice 2019-2020. Grâce aux trois points de la victoire, l’ASO quitte la dernière place et remonte à la 15e position (4 pts). Pour sa part, la JSK reste au pied du podium (4e – 10 pts).  De son côté, la JS Saoura a confirmé son premier succès acquit samedi dernier à Bordj Bou Arreridj en battant le Paradou AC (1-0). Une seconde victoire de rang qui a mis longtemps à se dessiner dans un match fou. En effet, en dépit de l’infériorité numérique (9 contre 10) et de la domination des visiteurs, les Aiglons ont marqué dans les toutes dernières minutes par leur joker de luxe, Billel Al Mammeri (88’). A la suite de ce résultat, la JSS est 11e avec 7 points, alors que le PAC est bon dernier avec 4 unités. L’USMA a boycotté le derby   Le 89e classico du championnat national, MC Alger – USM Alger, n’a pas eu lieu. L’USMA a mis en exécution sa décision de boycotter le derby algérois suite au refus de la Ligue de football professionnel (LFP) de reporter ce match. Pour rappel, les Rouge et Noir, qui déplorent l'absence de six joueurs retenus actuellement dans différentes sélections nationales, ont saisi la LFP pour reprogrammer cette rencontre justifiant leur demande par le fait que ce derby soit programmé en pleine date FIFA, se basant dans sa requête sur l'article 29 des règlements généraux de la compétition de la Ligue 1, saison 2019-2020. Si la victoire devrait revenir au MCA, du fait du forfait de son adversaire, il faut attendre la décision de la LFP pour homologuer ce résultat. De son côté, l’USMA est résolument décidée à faire valoir ses droits devant les instances compétentes dans le cas où le club est sanctionné, donc affaire à suivre.

8e journée : le WAT tombe à Larbaâ, l’OM rate le coche

sam, 12/10/2019 - 20:26
L’Olympique de Médéa a raté l’opportunité de prendre les commandes du championnat national de Ligue 2 après le nul concédé à domicile face au RC Relizane (2-2), alors que le WA Tlemcen s’est incliné hors de ses bases, ce samedi en matchs comptant pour la 8e journée. Il y a des matchs nuls qui ont un goût de défaite. Tenu en échec par le RC Relizane, l’Olympique de Médéa a laissé filer l’occasion de s’installer sur le fauteuil de leader surtout que le WA Tlemcen a été battu en déplacement. En effet, l’OM aurait pu profiter de cette aubaine mais il n’en est rien. Dans l’affiche de cette 8e manche, un match au sommet aux allures de course poursuite, les Olympiens ont mené au score à deux reprises mais à chaque fois les visiteurs ont réussi à remonter le score. Ainsi, Seguer (34') et Bouazza (82' SP) ont répliqué à Kemoukh (31' et 43'), auteur d’un doublé. En dépit de ce semi-échec, l’OM est co-leader avec 16 points alors que le RCR recule à la 4e place (14 pts). Au même moment, le RC Arbaâ est parvenu à stopper l’hémorragie en disposant du leader (2-1). Pourtant, les Tlemcéniens étaient les premiers à prendre l’avantage par Bouguèche (54') avant de voir le promu revenir dans la partie grâce à Bouziane (62') et Amiri (76'). Après quatre défaites de suite, le RCA renoue avec la victoire et remonte de la 11e à la 9e place (12 pts).   L’ASK sur le podium, le MCEE confirme A l’Est du pays, l’AS Khroub a fait l’une des bonnes affaires de cette journée en disposant de l’OM Arzew (1-0). A la faveur de cette petite victoire, l’ASK s’installe sur la 3e marche du podium avec 15 points. De son côté, le MC El Eulma a réalisé le hold-up parfait face au DRB Tadjenanet dans le derby des Hauts Plateaux (0-1). En dépit du changement introduit à la tête du staff technique, avec la venue du Tunisien Lotfi Djerara, le Difaâ chute à domicile et enchaine avec une seconde défaire consécutive. Quant au MCEE, Babia confirme son dernier succès, enregistré face à l’ASK, et continue de progresser au classement (10e – 11 pts). L’USM Annaba respire, l’USMH ne gagne toujours pas Dans le bas du classement, le match des mal-classés joué entre l’USM Annaba et l’Amel Boussaâda a tourné à l’avantage des Annabis. Dans une partie indécise, les Tuniques Rouges ont réussi à débloquer la situation dans le money-time (86’) grâce à Dif. Ce succès permet à l’USMA de quitter la zone rouge et de remonter à la 13e place avec 7 points, alors que son adversaire du jour recule d’un rang (14e – 6 pts).     Pour sa part, l’USM El Harrach n’arrive toujours pas à remporter son premier succès de la saison. En dépit de son retour dans son stade fétiche d’Al Mohammadia, l’USMH a été contrainte au partage des points par l’ASM Oran (0-0). Bonne dernière au classement (16e – 2 pts), l’USMH peine à amorcer sa saison, tandis les gars de Mdina Jdida sont logés à la 8e place avec 12 unités.   Enfin, le derby de la Soummam, MO Béjaia – JSM Béjaia, a été reportée à une date ultérieure. Selon la Ligue de football professionnel, cette décision a été prise pour des « raisons de sécurité liées à l’ordre public ». Résultats des rencontres : Olympique Médéa - RC Relizane 2 - 2 RC Arbaâ - WA Tlemcen 2 - 1 USM El Harrach - ASM Oran 0 - 0 JSM Skikda - MC Saïda 3 - 1 USM Annaba - Amel Boussaâda 1 - 0 AS Khroub - OM Arzew 1 - 0 DRB Tadjenanet - MC El Eulma 0 - 1 Reporté : MO Béjaïa - JSM Béjaïa Classement : # ÉQUIPE J PTS 1  WA Tlemcen 8 16 2  O Médéa 8 16 3  AS Khroub 8 15 4  RC Relizane 8 14 5  JSM Skikda 8 14 6  DRB Tadjenanet 8 12 7  OM Arzew 8 12 8  ASM Oran 8 12 9  RC Arbaâ 8 12 10  MC El Eulma 8 11 11  MO Béjaïa 7 9 12  MC Saida 8 9 13  USM Annaba 8 7 14  A Bou Saada 8 6 15  JSM Béjaïa 6 5 16  USM El Harrach 7 2

ANABIB présente deux produits innovants au SIPSA 2019 et signe plusieurs conventions

sam, 12/10/2019 - 18:21

Ph.DR

L'Entreprise Nationale de Tubes et Transformation de Produits Plats (EPE- ANABIB) du Groupe IMETAL, vient de participer activement au Salon International de l'Agriculture, de l'Elevage et de l'Agroéquipement (SIPSA- Filaha 2019) qui s’est tenu du 7 au 10 de ce mois à la Safex aux Pins Maritimes, à Alger. C’est ce que fait savoir un communiqué de presse parvenu ce samedi à notre rédaction soulignant que l'entreprise «fidèle à son soutien à la dynamique de modernisation du secteur de l’agriculture », elle vient ainsi de présenter deux nouveaux produits offrant des solutions innovantes. Il s’agit d’un pivot d'irrigation permettant le fonctionnant à l’énergie solaire et une télégestion via une commande à distance; ainsi qu’un module de serre multi-chapelle MSC-ANABIB, en tant que prototype d’un produit «made in Algeria». Ces deux produits modernes qui ont largement attiré l’attention des professionnels du secteur durant le salon, ont été développés par l’unité IRRAGRIS de l’entreprise sise à Bord-Bou-Arreridj, spécialisée dans les produits innovants particulièrement dans les filières d'irrigation et de plasticulture. A ce sujet, ANABIB fait savoir qu’elle a entamé « des échanges avancés avec le constructeur BAUER (Autriche) pour un accompagnement technologique de l'usine IRRAGRIS dans la fabrication de ce pivot d'irrigation qui va sans doute booster la production agricole ». Le communiqué ajoute que l’entreprise a également « entamé des discussions pour un partenariat avec la société espagnole MSC Greenhouses, leader mondial dans la fabrication les abri-serres, en vue de concrétiser la fabrication et le montage en Algérie de la serre multi-chapelles. En effet, le passage à une agriculture moderne qui implique davantage de mécanisation et nécessitant des fonds d'investissement plus importants, implique nécessairement une double assistance financière et technologique. C’est dans cette optique qu’ANABIB a décidé de solliciter la Banque Agricole du Développement Rural (BADR) pour l’accompagner en amont et soutenir l'agriculteur en aval pour l'acquisition de matériels d'irrigation et de serres multi-chapelles. Aussi, et en marge du SlPSA2019, l’entreprise a signé deux conventions avec ses différents partenaires pour plusieurs projets. Une première convention triangulaire BADR- ANABIB - BNEDER permettra le financement d’une étude technico-économique sur la production de la serre multi-chapelles au niveau de l’Unité ANABIB/lRRAGRlS, sise à Bordj- Bou-Arreridj. Une seconde convention de collaboration R&D ANABIB - Unité de Développement des Equipements Solaires -UDES/CDER, pour le développement d'équipements en énergie renouvelable du pivot d'irrigation a également été signée. Il y a lieu de souligner qu’ANABIB, à travers son unité IRRAGRIS, a profité du SIPSA 2019 pour présenter toute une palette de semi-produits liés à l’irrigation fabriqués localement et qui étaient totalement importés. Cette opération encourageante en terme d’intégration locale qui a été réalisée grâce aux compétences et le savoir-faire de l’unité IRRAGRIS, a permis un gain de quelque 200.000 euros d’économie durant l’exercice 2019, fait également savoir la même source. Le communiqué poursuit qu’au-delà « du volume qui peut paraitre modeste, il importe surtout de souligner que cet effort technologique s’inscrit parfaitement dans la démarche de l’Etat visant à réduire la facture des importations (…) Un devoir » pour l’entreprise qui travaille dans cette perspective pour « faire du Made in Algeria une marque connue et reconnue »

Voile : qualification de Amina Berrichi et de Hamza Bouras pour les JO 2020

sam, 12/10/2019 - 17:54
Les véliplanchistes algériens Amina Berrichi et Hamza Bouras ont assuré leur participation aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, dans l’épreuve RSX, après leur sacre au championnat d'Afrique de voile, ce samedi à l'Ecole nationale des sports aquatiques et subaquatiques à Alger-plage. Présent aux Jeux Olympiques 2016, disputés à Rio de Janeiro (Brésil), Bouras sera également de la partie à Tokyo. Alors que le seul billet pour Tokyo, mis en jeu dans cette évènement, se joué entre l’Algérien et le Seychellois, Jean Marc Gardette, Bouras s’est illustré en reportant la medal race, dernière course au programme du championnat d’Afrique. Pour sa part, Amina Berrichi a mis tout le monde d’accord dès les premières courses. En effet, l’Algérienne a dominé l’épreuve du RSX du début jusqu’à la fin. Grâce à cette performance, Berrichi imite Bouras et réalise un joli coup double, titre de champion et qualification pour les prochains JO.

Situation en Syrie : l'Algérie réitère au Caire son refus «catégorique» de l'atteinte à la souveraineté des Etats

sam, 12/10/2019 - 17:39

Ph.DR

L'Algérie a réitéré, ce samedi, dans le cadre de sa participation à une réunion d'urgence convoquée par le Conseil de la Ligue arabe sur les derniers développements survenus en Syrie, son refus «catégorique» de «l'atteinte, en toutes circonstances, à la souveraineté des Etats», exprimant sa «pleine solidarité» avec l'Etat syrien frère. S'exprimant à l'occasion de cette réunion, le secrétaire général (SG) du ministère des Affaires étrangères, Rachid Beladehane, a affirmé que l'Algérie «a suivi avec une grande préoccupation les évènements graves survenus dans le nord de la Syrie», réitérant «le refus catégorique par l'Algérie de l'atteinte, en toutes circonstances, à la souveraineté des Etats».  «L'Algérie réaffirme sa pleine solidarité avec la Syrie et réitère son attachement à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de ce pays frère», a-t-il soutenu.  Pour le SG du MAE, «le recours à l'option militaire n'a jamais contribué au règlement des crises internationales. Bien au contraire, elle ne fait qu'aggraver la situation et les plus grands perdants, en de telles situations tragiques, demeurent les civils désarmés».  L'Algérie s'est réjouie du progrès réalisé, dernièrement, après l'accord sur la création du Comité constitutionnel qui a donné une lueur d'espoir afin de faire prévaloir la solution politique, tant prônée «par mon pays depuis le déclenchement de la crise», a affirmé M. Beladehane, déplorant le fait que les derniers développements «nous ont fait reculer de plusieurs pas». Dans ce cadre, le SG du MAE a réitéré le soutien de l'Algérie aux efforts de l'émissaire onusien en Syrie, l'appelant à «poursuivre ses efforts avec les différentes parties intervenant en Syrie pour rapprocher leurs positions et atteindre l'objectif commun du règlement politique escompté». L'Algérie «a œuvré, de toutes ses forces, depuis le déclenchement de la crise syrienne, à trouver une solution politique pacifique et consensuelle à même de mettre fin à l'effusion du sang du peuple syrien frère et de répondre à ses aspirations légitimes à la démocratie et à la liberté, en rejetant toute ingérence étrangère dans les affaires internes de la Syrie», a-t-il rappelé.  Il a regretté que «cette réunion se tient pour l'examen des derniers développements en Syrie, alors que la Syrie est toujours absente de la Ligue», renouvelant son appel pour «le retour de la Syrie à la Ligue Arabe». «Le règlement de la crise syrienne nous interpelle tous en vue de rassembler nos efforts en tant qu'Arabes afin d'accompagner et d'aider la Syrie à recouvrer sa sécurité et sa stabilité, et d'œuvrer avec dévouement à atténuer les souffrances du peuple syrien frère pour lui permettre de vivre en paix sur ses terres et respecter ses choix». La Ligue arabe appelle le Conseil de  sécurité à intervenir Par ailleurs, la Ligue arabe a appelé à la fin de l'agression turque dans le nord-est de la Syrie, demandant au Conseil de sécurité de l'ONU à intervenir pour mettre fin à l'intervention militaire d'Ankara contre la Syrie et à préserver son intégrité territoriale. Dans une déclaration finale adoptée à l'issue de cette réunion, la Ligue arabe a appelé à la fin de l'agression turque demandant au Conseil de sécurité de l'ONU à intervenir pour mettre fin à l'intervention militaire d'Ankara contre la Syrie. Accusant la Turquie de la propagation du terrorisme après cette agression, la déclaration finale de l'organisation panarabe a souligné la possibilité de mesures coercitives contre la Turquie en réponse à son agression contre la Syrie. Il s'agit, selon la déclaration, de mesures diplomatiques, économiques, d'investissement et de tourisme qui seront prises contre Ankara. Intervenant cette occasion, le secrétaire général de la Ligue des Etats Arabes, Ahmed Aboul Gheit, a déclaré qu'une nouvelle réunion de la Ligue arabe visant à déclencher des actions coercitives contre la Turquie est envisagée.  S'agissant du retour de Damas au sein de l'organisation, il a souligné que l'opposition syrienne était l'un des éléments de l'équation syrienne et que la procédure de réintégration de la Syrie est soumise à certaines mesures qui devraient être prises par les autorités de Damas. Pour sa part, le ministre irakien des Affaires étrangères a affirmé que Baghdad allait bientôt demander officiellement le retour de la Syrie dans la Ligue arabe. Un peu plus tôt, Aboul Gheit a déclaré que la Ligue arabe condamnait «l'intervention flagrante de la Turquie en Syrie et la considérait comme une invasion, appelant la communauté internationale à assumer sa responsabilité face à la nouvelle menace turque». Aboul Gheit a appelé lors de l'ouverture des travaux de cette rencontre à œuvrer en faveur d'une position unifiée sur l'agression turque, appelant Ankara à mettre fin à son agression en Syrie et à retirer ses forces de celle-ci. APS

Aviron : Sid Ali Boudina et Kamel Ait Daoud qualifiés pour les JO 2020

sam, 12/10/2019 - 17:27
Sid Ali Boudina et Kamel Ait Daoud sont qualifiés pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Les rameurs algériens ont composté leur billet pour le rendez-vous nippon suite à leur victoire dans l'épreuve du 2000 skiff en deux de couple (poids légers) lors du tournoi de qualification, ce samedi à Tunis (Tunisie). Les Algériens ont devancé les Tunisiens Ghayth Kadri et Mohamed Khalil Mansouri, alors que les Egyptiens Mohamed Kouta et Ahmed Abdelaâl ont occupé la troisième place. Rappelons que Sid Ali Boudina avait pris part aux derniers JO-2016 disputés à Rio de Janeiro dans l'épreuve individuelle. Il avait atteint les quarts de finale (skiff). Chez les dames, la désillusion fut grande pour Amina Rouba et Nawal Chayali, éliminées, suite à leur deuxième place décrochée en 2000 m skiff. La course a été remportée par les Tunisiennes Nour El Houda Ettayeb et Khadija Krimi. La troisième place est revenue aux Egyptiennes Sara Barkat et Houda Mansour. Toujours 2000 m skiff mais en individuel, l'Algérienne Nihad Benchadli s'est classée à la deuxième place, dans une épreuve remportée par la Tunisienne Sarra Zammali .La Namibienne Maike Diekmann complète le podium. Rappelons que la fédération internationale de canoë (ICF) a confirmé la qualification de l'athlète algérienne Kheris Amira aux JO 2020 de Tokyo dans l'épreuve de 200m K1.

Le FCE s'exprime sur la situation économique lors de son Université d'été de ce samedi

sam, 12/10/2019 - 16:37
Le Forum des chefs d’entreprises (FCE) tient la cinquième édition de son  université d’été ce samedi sous le slogan « Ensemble » à l’Ecole nationale supérieure d’informatique de Oued Smar (Alger). L’organisation patronale se présente avec une nouvelle vitrine après l’incarcération de son ancien président, Ali Haddad. Plus de 300 invités, des chefs d’entreprises, des experts et des médias y participent. Le forum propose un programme alternant entre les enjeux stratégiques de l’économie et des questions liées à la conjoncture actuelle que traverse le pays et les défis qu’elle impose aux entreprises nationales.   Plus de détails dns le compte rendu de Narimène Mendil pour la Radio chaine 3. 

Hautes températures ce samedi pour un mois d’octobre : les explications de l’ONM

sam, 12/10/2019 - 15:11
Tout le monde l’aura senti, le mercure a sensiblement grimpé ce samedi sur les régions du Centre et de l’Ouest, des températures relativement hausses pour un mois d’octobre, mais l’Office nationale de la météorologie (ONM) prévoit une baisse à partir demain dimanche. Mais d’abord, comment expliquer de telles températures ? Ceci est dû à un flux du sud-ouest qui ramène de l’air chaud avec un taux d’humidité qui avoisine les 60%, selon l’Office qui précise que demain, dimanche, il fera quand même 33°C à Alger et 30°C à Oran. Il faudra attendre lundi pour un retour à des températures plus clémentes et un ciel nuageux.

Nouveau Barrage Vert : quelles garanties de réussite ?

sam, 12/10/2019 - 12:46

Ph.DR

Le nouveau projet du « Barrage vert » suscite beaucoup d’enthousiasme. A Djelfa, les préparatifs touchent à leur fin et le lancement des plantations est prévu pour ce début de l'année 2020. Toutefois, la réussite de ce nouveau « barrage vert », qui prévoit l’extension de celui déjà existant, dépend de certaines conditions qui, visiblement, sont déjà loin d’être remplies.  Il s’agit en effet d’un nouveau plan établi sur la base d’une étude qui date de 2009. A Djelfa, on devrait passer à un million d’hectares plantés le long de 200 kilomètres. Inteviewé par le journaliste de la Radio chaine 3, M. Belaid Bendida, directeur du Centre de recherches des sciences de la terre à Djelfa, explique à Tarek Draoui, les étapes du projet qui comprennent des actions de réhabilitation, d’extension, et des travaux d’agropastoralisme. Contrairement au précédent, le nouveau projet évite la monoculture et prévoit la diversification des espèces plantées pour faire face à certains aléas dont les maladies. Tarek Draoui consacre un dossier à ce sujet dont voici un premier extrait.          

Présidentielles du 12 décembre : l’ANIE décide de la prolongation de la révision des listes électorales du 12 au 17 octobre

sam, 12/10/2019 - 11:46

Ph.DR

A deux mois, jour pour jour, de la tenue des élections présidentielles le 12 décembre prochain, l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) a décidé de la prolongation de six jours de l'opération de révision des listes électorales. Elle redémarre ce samedi 12 et jusqu’au 17 de ce mois d’octobre. Jusque mercredi dernier, près de 140 candidats à la candidature ont retiré les formulaires de souscription au scrutin et de signatures individuelles. Selon l’instance que dirige Mohamed Charfi, l’ANIE poursuit l’installation de ses coordinateurs et membres des délégations à travers les wilayas.       

Décès d'Arezki Azaoun, Secrétaire Général de la Fédération algérienne d'athlétisme

sam, 12/10/2019 - 11:08

Le défunt M.Rezki Azaoun, SG de la Fédération algérienne d'athlétisme (Ph. FAA©)

La Fédération algérienne d'athlétisme (FAA) a annoncé vendredi le décès de son Secrétaire Général (SG), Rezki Azaoun, à l'âge de 71 ans.  Le défunt a été hospitalisé en ce milieu de semaine, car il ne s'était pas senti bien à son retour du Qatar, où il venait de suivre les derniers Mondiaux d'athlétisme, disputés du 27 septembre au 6 octobre à Doha. Il avait également pris part aux travaux du Congrès électif de l'IAAF. Ancien Directeur de la Jeunesse et Sports dans plusieurs Wilaya d'Algérie,  notamment à Médéa et Boumerdès, Azaoun avait peaufiné ses études entre  autres à Cuba. APS

Le pétrole en forte hausse après une attaque contre un tanker iranien

sam, 12/10/2019 - 10:57

Ph.DR

Les prix du pétrole ont clôturé en nette hausse vendredi après l'attaque d'un tanker iranien au large des côtes saoudiennes, un incident de nature à aviver le conflit entre ces deux importants producteurs de brut. A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s'est apprécié de 1,41 dollar, ou 2,4%, pour finir à 60,51 dollars. A New York, le baril américain de WTI pour novembre, la référence aux Etats-Unis, a gagné 1,15 dollar, ou 2,1%, pour clôturer à 54,70 dollars. Les cours se sont soudainement emballés après l'annonce d'explosions sur le navire. La National Iranian Tanker Company (NITC), opérateur administrant la flotte de navires pétroliers de l'Iran, a déclaré que la coque du tanker Sabiti avait été touchée par deux explosions «probablement causées par des frappes de missile», à environ 100 kilomètres des côtes saoudiennes. «Cela n'a pas été confirmé mais il semble que ce soit l'oeuvre de l'Arabie saoudite», a souligné Stewart Glickman, de CFRA. «Si c'est bien le cas, cela pourrait conduire à une escalade des tensions entre l'Iran et l'Arabie saoudite et tout ce que cela implique pour la production dans ces pays et pour le transport du brut dans le détroit d'Ormus», a-t-il ajouté. Le cours du pétrole grimpe «non pas parce que ce tanker contenait assez de pétrole pour avoir un impact sur le marché mais en raison du risque qu'un incident similaire ne se reproduise en Iran, Arabie saoudite ou Irak», a aussi souligné l'analyste Thina Margrethe Saltvedt. Cet incident est le dernier d'une longue série dans la région, après  notamment des attaques en Arabie saoudite, des saisies de pétroliers dans le Golfe et la destruction d'un drone américain par Téhéran. L'avant dernier avait piqué au vif les marchés mi-septembre: des frappes - attribuées par certains à l'Iran - contre deux sites pétroliers du géant Aramco dans l'est de l'Arabie saoudite, le plus gros exportateur mondial d'or noir, avaient provoqué une chute brutale de sa production. Les prix du brut avaient alors brièvement bondi de 20%. Les cours du brut ont aussi été soutenus vendredi par l'espoir d'un accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis, le président américain, Donald Trump, affichant son optimisme au second jour des négociations entre les deux parties. «La croissance de la demande en pétrole est tellement dépendante des pays émergents, qui pâtissent de cette guerre commerciale, que parvenir à un accord décent permettrait d'améliorer les perspectives pour les mois à venir», a estimé M. Glickman. L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a d'ailleurs, dans son rapport mensuel vendredi, estimé que le marché pétrolier était plus dominé par la faiblesse de la demande et la perspective d'une offre abondante sur le marché mondial que par les craintes sur la sécurité. L'organisme a, en conséquence, légèrement revu à la baisse de 0,1 million de barils par jour (mbj) ses prévisions de croissance de la demande de brut pour 2019 et pour 2020, estimant cette croissance à 1 mbj et 1,2 mbj respectivement. Pour cette année, la révision est essentiellement technique tandis que le  changement pour l'an prochain est motivé par des prévisions d'une  croissance économique plus faible. APS

Pages