La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 1 heure 24 min

Argentine : l'ex-présidente Cristina Kirchner sera jugée dans une troisième affaire de corruption

ven, 07/06/2019 - 09:59
L'ex-présidente de l'Argentine Cristina Kirchner sera jugée dans une affaire de pots-de-vin, son 3e procès pour corruption concernant ses mandats à la tête du pays (2007-2015), a annoncé le Centre d'information judiciaire. Dans cette affaire, Cristina Kirchner est notamment accusée d'avoir encaissé des dessous de table dans l'attribution de marchés à des sociétés d'autoroutes. Cristina Kirchner, sénatrice de 66 ans, est la principale figure de l'opposition en Argentine. Après deux mandats de présidente, elle est candidate à la vice-présidence de l'Argentine, sur un ticket qu'elle partage avec son ancien chef du gouvernement, Alberto Fernandez, candidat au siège de président. Depuis le 21 mai, à raison d'une audience par semaine, Mme Kirchner est jugée pour des malversations dans la construction de routes dans la province de Santa Cruz, son fief électoral. La date n'a pas encore été fixée, mais elle sera jugée dans un autre procès, pour blanchiment d'argent, en compagnie de ses deux enfants. Le juge qui instruit la plupart des affaires de corruption la concernant, Claudio Bonadio, a demandé maintes fois le placement en détention préventive de Mme Kirchner, mais elle est protégée par son immunité parlementaire.

Bensalah: La situation m'oblige à continuer à assumer la charge de chef de l'Etat jusqu'à l'élection du Président de la République

jeu, 06/06/2019 - 20:08
Le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, a  déclaré, jeudi soir à Alger, que la situation "exceptionnelle" que vit le  pays "m'oblige à continuer à assumer la charge de chef de l'Etat jusqu'à  l'élection du Président de la République". Dans un discours à la Nation, M. Bensalah a affirmé que cette situation  "m'oblige à continuer à assumer la charge de chef de l'Etat jusqu'à  l'élection du Président de la République, et je suis parfaitement conscient  de l'ampleur de cette responsabilité", a-t-il affirmé dans un discours à la  Nation. "Cette situation exceptionnelle nous interpelle tous sur l'impératif de  faire appel à notre intelligence collective en vue de faire prévaloir la  sagesse et la pondération nécessaires pour surmonter les obstacles à  l'origine de la conjoncture actuelle et construire ensemble la prochaine  étape, en réunissant les conditions indispensables ainsi que les mécanismes  à mettre en place afin de garantir au scrutin présidentiel toutes les  chances de succès", a-t-il soutenu à ce propos. Le chef de l'Etat a rappelé que "le Conseil constitutionnel avait  prononcé, dimanche dernier, le rejet des deux dossiers de candidature  déposés auprès de lui en vue de l'élection du Président de la République  initialement prévue le 4 juillet 2019, déclarant ainsi l'impossibilité de  tenir cette échéance à la date prévue et sa réorganisation de nouveau". "Il a considéré que dès lors que la Constitution prévoit que la mission  essentielle dévolue à celui investi de la charge de Chef de l'Etat est  d'organiser l'élection du Président de la République, il y a lieu de réunir  les conditions adéquates pour l'organisation de cette élection dans la  transparence et la neutralité en vue de préserver les institutions  constitutionnelles qui concourent à la réalisation des aspirations du  peuple souverain", a-t-il encore dit. Il a mis en avant, dans ce sens, la décision du Conseil constitutionnel  selon laquelle "il revient au Chef de l'Etat de convoquer de nouveau le  corps électoral et de parachever le processus électoral jusqu'à l'élection  du Président de la République et la prestation du serment constitutionnel". M. Bensalah a rappelé avoir "appelé, de bonne foi lors de mes précédents  discours, au dialogue et à la concertation", en s'engageant à "garantir au  scrutin présidentiel toutes les conditions d'une élection régulière, libre  et transparente, telle que souhaitée par notre peuple". Bensalah appelle au dialogue inclusif pour poser les jalons du processus de  concertation Le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah a appelé, la classe politique, la société civile et les ersonnalités  nationales à "opter pour la voie du dialogue inclusif en vue de poser les  jalons du processus de concertation" en vue de sortir de la crise politique  que traverse le pays. Dans un message, M. Bensalah a invité "la classe  politique, la société civile et les personnalités patriotique nationales,  jalouses du devenir de l'Algérie, à opter pour la voie du dialogue inclusif  en vue de poser les jalons du processus de concertation que l'Etat  s'emploiera à organiser dans les meilleurs délais, à débattre de toutes les  préoccupations portant sur la prochaine échéance présidentielle, et  partant, tracer une feuille de route devant aider à l'organisation du  scrutin dans un climat d'entente et de sérénité".  Après avoir rappelé ces invitations, lors de ses précédents discours, au  dialogue et à la concertation, le chef de l'Etat a réitéré son engagement à  garantir "au scrutin présidentiel toutes les conditions d'une élection  régulière, libre et transparente, telle que souhaitée par notre peuple",  indiquant que cette nouvelle étape "est incontestablement une opportunité  précieuse pour restaurer la confiance et mobiliser les forces patriotiques  nationales en vue de construire le consensus le plus large possible autour  de l'ensemble des questions en rapport avec les aspects législatif,  réglementaire et organisationnel de cette élection, et sur les mécanismes  de son contrôle et sa supervision".   "L'Algérie a besoin de réformes et de nouveaux horizons aux plans  politique et socioéconomique, un v£u clairement et pacifiquement exprimé  par notre peuple qui doit également faire face à de nombreux et ô combien  difficiles défis et enjeux nécessitant la mobilisation de toutes les forces  vives", lit-on dans son message.     Une Présidentielle dans des délais acceptables : la voie la plus  efficace et la plus rationnelle A ce propos, M. Bensalah s'est dit convaincu "que seul le président de la  République, élu démocratiquement, jouira de la confiance et de la  légitimité requises pour lancer ces réformes et contribuer à relever les  défis qui se posent à notre Nation", assurant par la même occasion que  "l'organisation d'une Présidentielle dans des délais acceptables, sans  aucune perte de temps, constitue l'unique voie et la plus efficace,  politiquement et la plus rationnelle, démocratiquement". Dans ce sens, il a réitéré son appel à toutes les parties concernées à  participer au processus consensuel et à faire prévaloir la sagesse et  l'intérêt du peuple, tant dans leurs débats que dans leurs revendications,  en les invitant également à "saisir cette nouvelle opportunité pour  s'impliquer pleinement dans la concertation que nous prônons aujourd'hui  plus que jamais". Le temps étant précieux, le chef de l'Etat a exhorté tout un chacun à  s'atteler sérieusement à la recherche de solutions consensuelles devant  permettre l'organisation d'une élection Présidentielle régulière dans un  climat de rivalité transparent. Il a adressé également cet appel à "toutes les bonnes volontés, celles  dont le leitmotiv est l'amour de la patrie et l'abnégation à son service,  celles qui ont foi en l'élan collectif et en la maturité de notre peuple et  bannissent toutes formes d'exclusion et d'aventurisme, particulièrement  lorsqu'il est question de l'avenir de l'Algérie".

Finale CRB-JSMB : l'anarchie règne à la vente des tickets

jeu, 06/06/2019 - 18:54
L'anarchie a marqué jeudi au stade 20-Août-1955 (Alger) l'opération de vente des tickets de la finale de la Coupe d'Algérie de football entre le CR Belouizdad et la JSM Béjaïa, prévue samedi (17h00) au stade Tchaker de Blida, provoquant la colère des Belouizdadis. Les supporters du CRB, qui ont afflué dès les premières heures de ce jeudi aux guichets du stade 20-Août avec l'espoir d'obtenir le sésame tant convoité, ont exprimé leur mécontentement quant aux conditions d'organisation de cette opération.  "Je suis arrivé à 3 heures du matin. L'organisation est catastrophique, les responsables de cette vente n'ont pas fait leur travail correctement", a fulminé Mohamed, rencontré par l'APS.  Malgré la longue file d'attente, les organisateurs n'ont débuté la vente des 11.000 billets réservés au CRB qu'à 9h30 au prix de 500 dinars le ticket, au grand dam des fans belouizdadis. "J'attends depuis 1h30 du matin, l'anarchie règne depuis le début de l'opération. Il y a même des supporters qui se sont évanouis à cause de la bousculade et la chaleur. L'organisation de cette finale à Blida est une grande erreur. Ce choix est politique, ils veulent politiser le football", a pesté Adlène. "Aâmi" Habib, la soixantaine, qui dit avoir assisté à toutes les finales du Chabab depuis 1966, a estimé pour sa part que "le choix du 20-Août pour l'opération de vente des billets réservés au CRB n'est pas adéquat. Il aurait été plus judicieux de la programmer au stade 5-Juillet".  Les supporters du CRB ont également déploré le prix du billet jugé "élevé" par rapport aux services fournis au stade Tchaker. "Nous avons difficilement acheté des billets à 500 DA, ce qui est exorbitant en comparaison avec les services fournis au stade Tchaker, où les tribunes  sont exposées au soleil et en l'absence de buvettes pour nous désaltérer", a souligné un supporter. Les 11.000 billets écoulés aux environs de midi trente, une opération de revente des tickets au marché noir a débuté à quelques encablures du 20-Août à des prix oscillant entre 1.000 et 2.000 dinars. Malgré les difficultés et l'anarchie qui ont régné autour de cette opération, les fans rouge et blanc, venus de plusieurs wilayas, dont Blida et Médéa, pour acquérir le fameux sésame, se sont donné le mot : soutenir leur équipe jusqu'au bout afin de brandir le 8e trophée de l'histoire du club.

Crise politique au Soudan : réunion extraordinaire du commissariat à la paix et à la sécurité de l’Union africaine

jeu, 06/06/2019 - 12:34
Suite au développement tragique de la crise du soudan avec l’assassinat de plusieurs personnes par les balles de l’armée, le commissariat à la paix et à la sécurité de l’Union africaine annonce la tenue d’une réunion extraordinaire, ce jeudi. Au cours de cette rencontre, l’instance va, selon Smaïl Chergui, ambassadeur du Commissariat, se prononcer sur ce «dérapage» et tenter d’apporter son aide pour l’ouverture d’un dialogue franc. Dans une déclaration exclusive à Radio Algérie internationale, M. Chergui a déploré l’usage des balles réelles contre des manifestants qui s’exprimaient pacifiquement. «L’Union africaine n’accepte pas ce qui s’est produit à Khartoum. L’usage des balles réelles et les conséquences de cet acte ne peuvent servir les intérêts du pays», dénonce-t-il. Selon le représentant de l’UA, cet acte qui a freiné l’aboutissement du dialogue entamé par les deux partie et risque d’envenimer la situation.  M. Chergui, par ailleurs convaincu que la reprise des négociations est la seule sortie de crise possible pour parvenir à une paix au soudan.  

Télécoms : Huawei signe un accord pour développer la 5G en Russie

jeu, 06/06/2019 - 10:52

Ph.DR

Le leader chinois des TIC Huawei a signé mercredi un accord pour développer un réseau 5G en Russie, au moment où les Etats-Unis accusent cet opérateur des télécoms d'espionnage, menaçant sa survie. Signé en marge d'une rencontre entre les dirigeants russe et chinois, Vladimir Poutine et Xi Jinping, l'accord avec le numéro Un russe de la téléphonie mobile MTS porte sur «le développement des technologies 5G et le lancement pilote de réseaux de cinquième génération en 2019-2020», a précisé le groupe russe dans un communiqué. Cité dans le communiqué, un dirigeant de Huawei, Guo Ping, s'est dit «très content» de cet accord «dans un domaine d'une importance stratégique comme la 5G». Huawei est dans la tourmente depuis que l'administration Trump a interdit, en mai dernier, aux entreprises américaines de vendre des équipements de pointe au groupe qu'elle soupçonne d'espionnage au profit de Pékin. La décision américaine, qui doit entrer en vigueur dans un délai de trois mois, menace la survie de ce fleuron industriel chinois, très dépendant des puces électroniques américaines pour ses téléphones, estiment des experts. Dans la foulée, plusieurs entreprises ont pris leurs distances avec Huawei, notamment Google, dont le système Android équipe l'immense majorité des smartphones dans le monde. APS

Poutine : Moscou et Pékin «sont d'accords» sur tous les grands problèmes mondiaux

jeu, 06/06/2019 - 10:31

Ph.DR

Le président russe, Vladimir Poutine, a affirmé avoir discuté, mercredi, avec son homologue chinois,  Xi Jinping, de problèmes mondiaux urgents, soulignant que les deux pays ont des positions similaires et concordantes sur de nombreuses questions clés, ont rapporté des médias locaux. «Nous avons parlé en détail des sujets urgents à l'échelle mondiale», a déclaré M. Poutine à l'issue de ses entretiens élargis avec son homologue chinois qui a entamé mercredi une visite officielle de trois jours en Russie, a indiqué Tass, l'agence officielle d’information russe. «Nous avons confirmé que les positions de la Russie et celles de la Chine sur les grands problèmes mondiaux sont similaires ou coïncident, comme disent les diplomates», a ajouté le président russe qualifiant de «franches et intenses» les négociations tenues au Kremlin. Selon M. Poutine, les deux parties ont discuté de questions cruciales relatives au partenariat stratégique russo-chinois. «Nous avons déclaré qu'ils avaient atteint un niveau sans précédent - et sans exagération», a-t-il précisé. M. Poutine a indiqué, en outre, que les deux dirigeants vont recevoir des rapports des coprésidents de la Commission intergouvernementale russo-chinoise et des ministres des Affaires étrangères sur l'état actuel et les perspectives de coopération entre les deux pays dans divers domaines. Le président russe a remercié M. Xi Jinping pour l'importante délégation chinoise qui s'est rendue à Moscou dans le cadre de cette visite qui intervient à l'occasion de la célébration du 70ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Selon le dirigeant russe, la délégation officielle chinoise accordera à la visite «un contenu spécifique et parfaitement clair, indispensable pour la mise en œuvre concrète de tous les plans envisagés par les deux pays». APS

El Tarf : un premier cas de noyade dans une plage non gardée à El Ouinet

jeu, 06/06/2019 - 10:22

Ph.DR

Un premier cas de noyade a été enregistré dans la wilaya d’El Tarf avec le décès d’un jeune baigneur au niveau d'une plage non gardée située à proximité d'El Ouinet, relevant de la daïra d'El Kala,  a-t-on appris, mercredi, auprès des services de la Protection civile d'El Tarf. Les mêmes services ont également précisé qu’un autre jeune a été sauvé in extremis au niveau de la même plage détaillant que les deux victimes, des cousins, âgées de 15 et 17 ans  sont originaires de la commune frontalière de Bouhadjar. Une enquête a été ouverte par les services compétents pour déterminer les causes ce drame. APS

Zone industrielle Palma de Constantine : un incendie ravage 80 véhicules à la fourrière municipale

jeu, 06/06/2019 - 10:11
Quatre vingt (80) véhicules ont été ravagés par un incendie qui s’est déclaré à la fourrière municipale à la zone industrielle Palma à Constantine, ont indiqué, mercredi, les services de la Protection civile. La même source a précisé, dans un communiqué, que les flammes se sont propagées et ont décimé six (6) taudis dans la même zone détaillant qu’aucune perte humaine n’est à déplorer. La célérité dans l’intervention des éléments de la Protection civile a permis de préserver des flammes plus de 300 autres véhicules stationnés à la fourrière et 26 autres taudis a-t-on encore détaillé. Onze (11) camions-incendie, deux (2) camions citernes, trois (3) ambulances et trois (3) véhicules de liaisons ont été mobilisés par les éléments de la Protection civile des unités principale et secondaire de la ville et du poste avancé du polygone, dépêchés sur les lieux de l’incendie, a-t-on relevé. Une enquête a été ouverte par les services compétents pour déterminer avec exactitude les causes de cet incendie. APS

Deux narcotrafiquants arrêtés et 490 kg de kif traité saisis à Tlemcen

mer, 05/06/2019 - 19:26
Deux narcotrafiquants ont été arrêtés et 490 kilogrammes de kif traité saisis, mardi à Tlemcen, par les éléments des Garde-frontières, indique mercredi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). "Dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, et dans le sillage des opérations de qualité visant à endiguer la propagation du fléau des drogues dans notre pays, des éléments des Garde-frontières ont arrêté, le 04 juin 2019 à Tlemcen (2ème Région militaire), deux (2) narcotrafiquants et saisi une grande quantité de kif traité s'élevant à 490 kilogrammes, dissimulée dans un champ agricole", précise le communiqué.  "Cette opération venant s'ajouter aux multiples opérations ayant permis de mettre en échec des tentatives d'introduction et de colportage de drogues dans le territoire national, réitère la permanente vigilance et l'entière disposition des Forces de l'Armée nationale populaire mobilisées à travers tout le territoire national, à déjouer toute tentative d'inonder notre pays par ces substances toxiques", souligne la même source.

Cimetières d’Algérie : des lieux de recueillement doublement triste

mer, 05/06/2019 - 19:25

Triste sort est celui des carrées de morts dans nos villes dont les tombes sont, non seulement, profanées mais les cimetières où ils demeurent  – sous nos pieds – sont carrément délabrés, délaissés, voire gravement ignorés. Sans entretien ni attention, les morts ont droit à des cimetières sinistrés. 

Chaine: Tags:

Chlef : près de 27 ha de blé ravagés par les feux

mer, 05/06/2019 - 18:53
05/06/2019 - 18:53

Prés de 27 hectares de blé et d’oliviers ont été ravagés par les flammes au cours de trois incendies distincts déclarés, mercredi, à Chlef, a -t-on appris auprès de la direction de la protection civile de la wilaya.

"Les unités de la protection civile sont intervenues, pour l’extinction de trois incendies, qui se sont déclarés au niveau de champs des régions de l’Oued Fodda, El Karimia et Bouzeghaia, en détruisant une superficie globale de 27 ha de blé, outre une cinquantaine d’oliviers", a indiqué à l’APS le chargé de la communication auprès de ce corps constitué, le lieutenant Mohamed Messaàdia.

Ces incendies ont ravagé trois champs de blé (dur et tendre) au niveau des localités de l’Oued Fodda (4ha), El Karimia (15 ha) et Bouzeghaia (8 ha), outre une cinquantaine d’oliviers, a-t-il précisé, signalant le sauvetage des flammes, suite à l’intervention des unités de la protection civile, d’une surface de 63 ha de récoltes agricoles, en plus de 400 oliviers.

Le lieutenant Mohamed Messaàdia a, par la même, démenti les informations relayées via les réseaux sociaux à propos du crash d’un avion sans pilote, au niveau d’un champ agricole, qui serait la cause de la déclaration de l’incendie de l’Oued Fodda, assurant que ces "informations sont infondées". 

Les joueurs du MCO se désistent d’un salaire

mer, 05/06/2019 - 17:13
Les joueurs du MC Oran ont décidé de se désister d’un salaire après avoir évité de justesse à leur club la relégation en Ligue 2 de football, a-t-on appris mercredi de la direction de la formation oranaise. Le geste des joueurs mouloudéens se voulait un "aveu d’échec" de leur part puisque l’objectif assigné à l’effectif en début de saison était de terminer parmi les trois premiers en championnat, a-t-on commenté de même source. La décision des camarades du capitaine d’équipe, Zine El Abidine Sebbah, a facilité au désormais ex-président du MCO, Ahmed Belhadj, l’opération de régularisation de leur situation financière en leur versant les arriérés de deux mois au lieu de trois. Hormis quatre joueurs, dont le capitaine Sebbah, qui seront payés dans les prochains jours, tous les autres ont perçu leurs derniers salaires il y a quelques jours, ce qui permet à Belhadj d’honorer tous ses engagements envers ses protégés. Le boss oranais, qui a acté dimanche passé sa démission, avait déclaré à l’issue de l’assemblée générale des actionnaires tenue le même jour, qu’il quittait le club tout en ayant payé toutes ses dettes, ce qui devrait faciliter la tâche de son successeur. Les "Hamraoua" devraient être fixés sur l’avenir immédiat de leur club samedi prochain à l’occasion d’une assemblée générale extraordinaire des actionnaires. La commission composée de trois membres rendra pour l’occasion son compte-rendu sur la suite à donner par "Hyproc Shipping Company" au protocole d’accord signé en janvier dernier et qui devrait conduire au rachat de la majorité des actions de la société sportive par actions du MCO.

Accidents de la circulation : 7 morts et 48 blessés durant les dernières 24 heures

mer, 05/06/2019 - 16:15
Sept personnes sont mortes et 48 autres ont été blessées dans 11 accidents de la route durant les dernières 24 heures à travers plusieurs wilayas du pays, selon un bilan rendu public mercredi par la Protection civile.  Le bilan le plus lourd à été enregistré au niveau de la wilaya de Mascara où 2 personnes sont décédées et 3 autres ont été blessées suite à une collision entre deux véhicules légers, survenue sur la RN 17, commune Hacine, précise la même source. Par ailleurs, un adolescent âgé de 17 ans est décédé par noyade dans une mare d’eau, au lieudit Fedj Nouisar, commune de Machroha, dans la wilaya de Souka Ahras.

La BM abaisse ses prévisions de croissance mondiale à 2,6% et maintient 6,2% pour la Chine

mer, 05/06/2019 - 15:28
La Banque mondiale (BM) a abaissé mardi ses prévisions de croissance mondiale pour l'année 2019 jusqu'à 2,6%, en maintenant sa projection de croissance pour la Chine à 6,2%, selon son dernier rapport semestriel intitulé "Perspectives économiques mondiales" .   "L'incertitude politique accrue, qui comprend une nouvelle escalade des tensions commerciales entre de grandes économies, a été accompagnée par une décélération des investissements mondiaux et une perte de confiance", explique le rapport.    La croissance du produit intérieur brut (PIB) mondial en 2019 a été abaissée à un taux "plus faible que prévu" de 2,6%, soit 0,3% de baisse par rapport aux estimations précédentes en janvier, précise le document, ajoutant que la croissance mondiale est prévue à 2,7% en 2020.    "Les perspectives économiques mondiales, à la fois à court terme et à long terme, sont confrontées à d'importants défis", a déclaré à la presse le président de la BM, David Malpass, lors d'une téléconférence tenue mardi matin, notant que les risques à la baisse comprennent l'édification de barrières commerciales, une accumulation des dettes gouvernementales, et un ralentissement plus marqué des économies majeures.    La croissance commerciale mondiale en 2019, en particulier, a été révisée à la baisse d'un point entier de pourcentage à 2,6%, soit le taux le plus faible depuis la crise financière mondiale.   Ayhan Kose, directeur du département des perspectives de la BM, a indiqué que l'actuelle prévision de 2,7% pour la croissance mondiale en 2020 pourrait se voir réduite à 1,7% si l'escalade des tensions commerciales se poursuivait.     Dans ce rapport, la BM a maintenu sa projection de croissance pour la Chine à 6,2% en 2019, citant "une décélération du commerce mondial, la stabilité des prix des biens de consommation, ainsi que la capacité des autorités à calibrer les politiques monétaires et fiscales de façon à relever les défis extérieurs et faire face aux vents contraires".

Intoxications alimentaires : 10.000 cas dont 7 décès en 2018

mer, 05/06/2019 - 15:24
Quelques 10.000 cas d'intoxication alimentaire, dont 7 décès, ont été enregistrés en 2018, selon un bilan présenté par le Directeur de la prévention au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Dr. Djamel Fourar. Imputant les intoxications alimentaires au non-respect des règles d'hygiène et à la mauvaise conservation des produits alimentaires, notamment périssables, Dr. Fourar a fait savoir que l'Algérie enregistrait, annuellement, entre 5.000 et 10.000 cas, particulièrement durant la saison estivale.   Les intoxications alimentaires figurent parmi "les maladies à déclaration obligatoire" mais il est difficile pour la tutelle de recenser tous les cas, en ce sens qu'un grand nombre de personnes ne se déplacent pas aux structures de santé et préfèrent recourir aux soins traditionnels, a-t-il expliqué, estimant que les cas déclarés "ne reflètent pas le chiffre réel qui peut s'élever à 50.000 cas/an". Pour sa part, le Dr. Malika Djoudad, chargée de la prévention des intoxications alimentaires au ministère de la Santé a rappelé que "la majorité des cas d'intoxication alimentaire enregistrés sont déplorés à l'occasion des fêtes de mariage et autres cérémonies où sont servis parfois des repas "impropres à la consommation", en raison de la chaleur et du non-respect des règles d'hygiène ou de conservation.   En cas d'apparition de symptômes à l'instar "de coliques, de vomissements, de diarrhées ou de céphalées", il est impératif de consulter le médecin, d'autant que la nature de certains produits conjuguée à ces symptômes "pourrait être létale", a insisté Dr. Djoudad. Elle a expliqué, également que certains symptômes sont constatés deux heures, voire un peu plus, après la consommation du produit incriminé, alors que d'autres "n'apparaissent que 15 jours après", recommandant de boire beaucoup d'eau pour éliminer les toxines.  Soulignant que les personnes présentant un déficit immunitaire sont les plus "sévèrement atteintes", Dr. Djoudad préconise de veiller scrupuleusement à "la bonne hygiène" des ustensiles et équipements de cuisine et à la température lors du stockage des produits alimentaires dans les chambres froides ou les réfrigérateurs. Nombre très réduit des cas d'intoxication durant Ramadhan "Les cas d'intoxication durant le mois de ramadhan sont très réduits", aussi bien au niveau des foyers que dans les restaurants collectifs, vu que les repas sont préparés au quotidien et non conservés, a-t-elle ajouté. La même responsable a mis en garde contre "le fait de réchauffer plusieurs fois le même plat puis le conserver au réfrigérateur", précisant que cette pratique "pourrait être létale". Elle a appelé à ne pas  conserver les repas cuisinés avec certains produits frais, afin d'éviter leur dégradation et d'éventuelles intoxications. Les cas d'intoxication peuvent augmenter durant la saison estivale "en raison de la hausse des températures et de la dégradation de certains produits notamment ceux vendus sur les trottoirs et exposés au soleil. Par ailleurs, Mme Djoudad a recommandé de bien rincer les fruits et légumes ainsi que les viandes notamment le poulet et les oeufs, tout en prenant des précautions lors de l'achat de certains produits congelés tels que les poissons dont la conservation exige des conditions particulières. Le ministère a appelé à réactiver les bureaux communaux d'hygiène et de lutte contre les épidémies, dont la tâche est de veiller à prémunir contre les maladies gastriques, d'effectuer les analyses nécessaires et de sensibiliser les citoyens au respect des horaires de dépôt des déchets, pour éviter la prolifération des insectes et des rongeurs. Par ailleurs, le ministère a mis l'accent sur le renforcement du contrôle sanitaire, l'amélioration du réseau de raccordement d'eau potable et le contrôle d'eau de mer et des barrages.

Conflit israélo-palestinien : l'Iran qualifie de "grande trahison" le plan de paix US

mer, 05/06/2019 - 15:17
Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a dénoncé mercredi le plan de paix américain pour un règlement du conflit israélo-palestinien qui doit être prochainement dévoilé, le qualifiant de "grande trahison du monde islamique". La Maison Blanche a annoncé en mai qu'elle co-organiserait avec Bahreïn une conférence les 25 et 26 juin à Manama sur les aspects économiques de ce plan, dont Jared Kushner -gendre et conseiller du président Donald Trump- vient de faire la promotion lors d'une tournée régionale. Cette conférence doit réunir des dirigeants de plusieurs gouvernements, de la société civile et du monde des affaires. L'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, des alliés de Washington, ont annoncé leur participation. "Le but de cette conférence est de réaliser un plan traître et ignoble des Etats-Unis sur la Palestine", a dit le guide iranien. "+L'accord du siècle+ est une grande trahison du monde islamique. Si Dieu le veut, il ne se concrétisera jamais. Nous espérons que les dirigeants de Bahreïn et d'Arabie saoudite se rendront compte du bourbier dans lequel ils se sont engagés", a ajouté le dirigeant iranien. Les dirigeants palestiniens ont annoncé qu'ils ne se rendraient pas à Bahreïn, boycottant l'administration américaine depuis que Washington a considéré El-Qods "capitale" d'Israël fin 2017. Ils ont fait savoir qu'ils étaient opposés à toute tentative visant à promouvoir "une normalisation économique de l'occupation israélienne de la Palestine", selon le termes employés par Saëb Erakat, le secrétaire général de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP). Vendredi dernier, des milliers d'Iraniens, dont le président Hassan Rohani, ont manifesté à Téhéran pour la traditionnelle "Journée d'El-Qods" en soutien aux Palestiniens et contre le plan de paix américain. Dans des commentaires publiés mercredi sur son site officiel, M. Khamenei a affirmé que la République islamique ne cherchait "pas à jeter les juifs à la mer" et estimé qu"'un référendum était une solution au conflit israélo-palestinien". Il a répété la proposition de l'Iran de tenir un référendum, avec "la participation des musulmans, chrétiens et juifs de Palestine ainsi que des réfugiés palestiniens, sur un système de gouvernement".  

Coupe d'Algérie de football (Finale) : la vente des billets pour le CRB décalée à jeudi

mer, 05/06/2019 - 15:04
La vente des billets réservés aux supporters du CR Belouizdad en prévision de la finale de la Coupe d`Algérie de football, le samedi 8 juin au stade Mustapha-Tchaker de Blida (17h00), a été décalée à jeudi à partir de 10h00, a-t-on appris auprès du club algérois. La mise en vente des billets, qui aura lieu au stade du 20-Août-1955, était initialement prévue à partir de mercredi, avant d'être repoussée de 24 heures. Chaque supporter belouizdadi aura droit à un maximum de trois tickets, précise-t-on de même source, pour donner la chance à un plus grand nombre de personnes de se procurer le fameux sésame et éviter aussi le phénomène du "marché noir". Concernant l'autre finaliste, la JSM Béjaïa, la vente des billets pour ses supporters a débuté mardi à 14h00 au niveau du stade de l'Unité maghrébine, rappelle-t-on. Rappelons que la JSMB a eu droit à 11.000 tickets au prix de 500 dinars l'unité, à égalité avec le CRB, pour un total de 22.000 billets. Dans l'objectif d'assurer le déplacement à Blida dans de bonnes conditions, les autorités locales à Béjaïa vont mobiliser deux trains et 100 bus qui seront mis à la disposition des supporters. Le CRB, dont il s'agit de la 11e finale de son histoire, s`est qualifié au dernier stade de la compétition aux dépens du CS Constantine (aller : 0-1, retour : 2-0 a.p) alors que la JSMB, vainqueur de l'épreuve en 2008, a passé l`écueil de l'ES Sétif (aller : 2-1, retour : 0-1). 

Affaire ASO-WAT : le TAS rendra son verdict le 10 juin

mer, 05/06/2019 - 14:58
05/06/2019 - 14:58

Le Tribunal arbitral sportif algérien (TAS) devrait se prononcer le 10 juin sur le recours introduit par la direction du WA Tlemcen dans l’affaire qui l’oppose à l’ASO Chlef, a-t-on appris de la direction du club de Ligue 2 algérienne de football.

Le président du WAT, Nacereddine Souleymane, ainsi que l’avocat du WAT, ont défendu la cause de leur club devant le TAS lors de la séance de lundi passé, précise-t-on de même source.

Le WA Tlemcen a saisi le TAS après avoir été débouté par la commission de recours de la FAF dans l’affaire du match contre l’ASO Chlef (1-1) disputé le 4 mai dernier dans le cadre de la 30e et dernière journée du championnat.

Lors de cette "finale" d’accession, l’ASO, qui évoluait à domicile, avait besoin d’un point pour valider son billet pour l’élite alors que son adversaire du jour devait l’emporter. Mais une polémique a suivi la partie dont l’origine était l’envahissement du terrain par les supporters locaux à la 93’, conduisant l’arbitre à mettre un terme aux débats.

Cette situation a contraint la direction du WAT à déposer une réclamation évoquant "l’arrêt définitif de la rencontre après l’envahissement du terrain par des supporters de l’équipe locale" et demander le gain du match, une réclamation rejetée par la commission de discipline qui a homologué le résultat du match.

"La commission a constaté un envahissement de terrain à la 93e minute de jeu par les supporters de l’équipe locale, l’ASO, pour fêter leur joie, entraînant un arrêt momentané de la rencontre. L’arbitre directeur a sifflé la fin de la rencontre, en conséquence le match est homologué en son résultat", avait indiqué la Ligue de football professionnel dans un communiqué publié après l’examen par la commission de discipline de cette affaire.

La commission de recours de la Fédération algérienne de football (FAF) a confirmé par la suite la décision de la commission de discipline, au grand dam de la direction du WAT qui place désormais tous ses espoirs sur le TAS. 

Permanence des commerces au deuxième jour de l'Aid El Fitr : un constat mitigé

mer, 05/06/2019 - 12:44

Ph.DR

C'est le deuxième jour de la fête de l’Aid El Fitr ce mercredi. Une ambiance de fête qui contraste avec ces rideaux baissés des commerces, ce qui confère à nos contrées un air de villes mortes. Pourtant, la mission des commerçants relève bien du service public et trouver un magasin ouvert n’est visiblement pas une chose aisée. La loi est cependant claire et le ministère du Commerce a déjà dressé une liste des commerces astreints à la permanence. Les commerçants jouent-ils pour autant le jeu ?  Dans la capitale, c’est un constat mitigé que fait le reporter de la Radio chaine 3, et ses habitants appellent à des sanctions sévères à l’encontre des contrevenants qui risquent des fermetures d’un mois assorties d’une amende allant de 30 000 DA à 200 000 DA . Plus de détails Reportage de Ryadh Lahri.           

Pages