La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 2 heures 32 min

L'ancien journaliste de la Télévision nationale Harrath Bendjeddou n'est plus

jeu, 16/05/2019 - 12:29
L'ancien présentateur vedette du JT de la Télévision algérienne des années 70, Harrath Bendjeddou est décédé mercredi soir à Alger, à l'âge de 84 ans, des suites d'une longue maladie, a-t-on appris auprès de sa famille. Le défunt moudjahid était un des pionniers des services de l'information de la télévision nationale au lendemain de l'indépendance de l'Algérie. Il a été l'un des artisans, le 28 octobre 1962, du recouvrement de la souveraineté nationale sur la Radio et la Télévision algériennes, symbole du patriotisme des journalistes et techniciens algériens, qui ont démontré leur capacité à relever le défi d'assurer la transmission des programmes. Dans les années 1980, Harrath Bendjedou a également été correspondant de l'APS à Tunis. Il sera inhumé au cimetière d'El Alia à Alger après la prière d'El Dhohr.

Précieux fruit de travail de compétences, « la Loi sanitaire a été vidée de sa substance »

jeu, 16/05/2019 - 12:04

Le professeur Mansour Brouri. (Ph © : Radio Algérie Multimédia)

A l’instar d’autres secteurs névralgiques, celui de la Santé connait, depuis plusieurs décennies, des dysfonctionnements endémiques. Les professionnels de la santé, tous corps confondus, ont à leur tour exprimé leur volonté pour un changement radical au sein du mouvement populaire enclenché le 22 février.   Le professeur Mansour Brouri, ex-chef de service en médecine interne à l'hôpital Birtraria d'El Biar (Alger) qui s’exprimait ce matin, dans l’émission L’invité de la rédaction, relève un ensemble d’aberrations mais surtout les obstacles venus, jusque-là, à bout de toute initiative ou tentative de changement du fait que le pouvoir décisionnel règne en maitre dans la gestion du secteur.  Celui qui avait été à l’origine de « L’hospitalisation à domicile » en 1999, déplore cette résistance, voire lutte contre l’esprit d’innovation en faisant remarquer que mise à part sa citation dans la loi sanitaire, cette activité n'est encadré par aucun texte pour gérer ses aspects pratiques.  Pour rappel, cela fait plus de dix ans (en 2008) que l’élaboration d’une première loi sanitaire aura été tentée par une cinquantaine d’illustres compétences nationales à l’instar des professeur Jean-Paul Grangaud, Mansour Brouri et Pierre Chaulet.

Présidentielle du 4 juillet : 73 lettres d'intention dont 3 de chefs de partis politiques déposées

jeu, 16/05/2019 - 11:05
Un total de 73 lettres d'intention, dont 3 de chefs de partis politiques, ont été déposées par les postulants à la candidature à l'élection présidentielle du 4 juillet prochain, selon un bilan provisoire de remise des formulaires de souscription de signatures individuelles, rendu public mercredi par le ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire. «Le ministère de l'intérieur informe que suite à la convocation du corps électoral pour le jeudi 4 juillet 2019, le bilan provisoire de la remise des formulaires de souscription de signatures individuelles pour les postulants à la candidature à l'élection de la présidence de la République, arrêté mardi 14 mai 2019, compte 73 lettres d'intention déposées», note la même source. Le ministère précise que 70 lettres émanent de candidats indépendants et 3 lettres de partis politiques, à savoir l'Alliance nationale républicaine (ANR), le Front El Moustakbel (FM) et le Front algérien pour le développement, liberté et équité (FADLE). «Les concernés ont pu bénéficier des quotas de formulaires de souscription, en application des dispositions légales en vigueur, ajoute le communiqué, relevant que l'opération se déroule dans de «bonnes conditions». APS 

Mouad Bouchareb rejeté par sa propre famille politique : sa destitution au menu d'une réunion ce jeudi des parlementaires

jeu, 16/05/2019 - 10:40
Va-t-on aujourd’hui vers la destitution, par retrait de confiance, du président de l’APN, Mouad Bouchareb? C'est ce qui est visiblement très attendu de la réunion, ce matin, du nouveau secrétaire général de son parti, le FLN, Mohamed Djemai, avec les parlementaires du parti. Par Yasmina Ferchouch Le processus de destitution est déjà bien enclenché puisque les députés FLN ont déjà signé une pétition dans ce sens. Mieux, celle-ci a également suscité l’adhésion de parlementaires d’autres formations politiques au sein de l’APN. En effet, autrefois alliés du FLN au sein de la coalition de soutien à l’exp-président de la République Abdelaziz Bouteflika, Bouchareb se trouve désormais très contesté, non seulement par sa propre famille politique, mais également par d’autres "occupants" de l’hémicycle, à savoir ceux du RND, de TAJ (Tadjamou Al-Djazair) de Amar Ghhoul et du MPA (Mouvement populaire algérien) de Amara Benyounes, mais aussi des indépendants. Fin de la lune de miel donc, et ceux qui rivalisaient en adulation d'hier s'avèrent désormais les pires ennemis.   Fouad Seboutta, sénateur et membre du comité central du FLN rappelle à Chakib Benzaoui de la Radio chaine 3, que plusieurs séances de l’Assemblée nationale ont déjà été boycottées en signe de protestation. Plus de détails dans le compte rendu de Chakib Benzaoui pour la Radio chaine 3.   

Préservation des réserves de change : le gouvernement approuve la décision de prolongation du paiement différé de la valeur des importations

jeu, 16/05/2019 - 10:10
Le Gouvernement a approuvé mercredi la décision de prolongation du paiement différé de la valeur des importations, actuellement adopté par certains secteurs d'activités en vue de rationaliser les importations et préserver les réserves de change du pays, indique un communiqué des services du Premier ministre. «Pour rationaliser l'importation et préserver les réserves de change, le Gouvernement a approuvé la décision portant prolongation, à long terme, du paiement différé de la valeur des importations en vigueur au profit de certains secteurs d'activité à condition que ce délai ne dépasse pas, dans tous les cas, une année, en vertu de ce qui est en vigueur dans le cadre des échanges commerciaux internationaux», indique un communiqué rendu public à l'issue de la réunion du Gouvernement tenue sous la présidence du Premier ministre, Noureddine Bedoui. A cette occasion, M. Mohammed Loukal a présenté un exposé sur «les mesures à prendre pour réduire le déficit de la balance des paiements et préserver les réserves de change, à la lumière des travaux de la commission y afférente, composée de représentants des ministères des Finances, du Commerce et de l'Industrie». Parmi les mesures prises, le communiqué a cité «des mesures relatives à importation des kits CKD/SKD des appareils électroménagers et électroniques de large consommation et téléphones mobiles, afin de rationaliser les importations dans les domaines de l'activité en question». Le Gouvernement a décidé également «l'accélération du processus d'élaboration d'un cahier de charge concernant l'activité d'assemblage des appareils électroménagers et électroniques, dans le respect des normes et conditions régissant cette activité, notamment le taux d'intégration, le recrutement de la main-d'œuvre locale et l'exigence de l'exportation». Il a été décidé également «l'amendement du décret exécutif de 2000 fixant les conditions d'identification des activités de production à partir de collections destinées aux industries de montage et aux collections dites CKD, devant être limité aux composants essentiels du produit, en intégrant la sous-traitance et en déterminant la durée pour bénéficier des différentes mesures incitatives». En outre, le Gouvernement a décidé «l'engagement de la mise en œuvre des mesures incitatives prévues par la loi des Finances 2017 à travers l'accélération de la promulgation de l'arrêté interministériel y afférent outre la promulgation de l'arrêté interministériel, en cours d'élaboration, fixant le taux d'intégration dans le domaine d'activité relatif à l'assemblage et au montage». APS

WTA - Antalya : Inès Ibbou passe au deuxième tour

mer, 15/05/2019 - 16:14
La joueuse de tennis algérienne, Inès Ibbou, s’est qualifiée pour le second tour (simple) du tournoi international féminin WTA d’Antalya (Turquie) suite à sa victoire, par deux sets à un, réalisée ce mercredi face à l’Ukrainienne Diana Khodan. Quand deux joueuses sorties des qualifications se croisent, cela donne généralement lieu à une partie disputée. Face à Khodan, lbbou a été poussée dans ses derniers retranchements pour passer le cap du premier tour. Après avoir arraché difficilement le premier set (7-5), Ibbou a vu son adversaire du jour égaliser à un set partout (6-2). L’Algérienne s’est ressaisie par la suite en s’offrant le troisième et dernier set (6-3). Si cette première sortie a été difficile, la suite le sera encore plus. Et pour cause, Ibbou retrouve au second tour l’Américaine Dasha Ivanova, tête de série n°2. Cette dernière s’est aisément qualifiée pour le second tour en dominant la Russe, Victoria Mikhaylova (2-0). A rappeler que Ibbou reste sur une belle prestation au "Daikin Cup Series", disputé la semaine dernière à Antalya toujours. L’Algérienne a échoué à une marche de la finale après avoir réalisé un bon parcours.

Nationale 1 : qualification du NB Staouéli pour la finale

mer, 15/05/2019 - 15:15
Le NB Staouéli est officiellement qualifié pour la finale du championnat national de basketball, Nationale 1, suite à la décision prise mardi par la commission de discipline de la Fédération algérienne de basketball (FABB). La dite commission s’est réunie pour trancher sur la demi-finale du championnat, WO Boufarik - NB Staouéli, disputée samedi dernier à la salle Harcha, et qui n’est pas allée à son terme. Pour rappel, cette partie a été interrompue à 17 secondes de son terme, suite à des jets de projectiles,  alors que le NB Staouéli menait au score (64-62), avec deux lancers francs à suivre. Le NBS défiera en finale le GS Pétroliers, tenant du titre, samedi prochain en soirée et toujours à la salle Harcha. Les Pétroliers se sont hissés en finale après avoir sorti le NA Hussein Dey (63-61).

Montage automobile: hausse de la facture d'importation des composants au 1er trimestre 2019

mer, 15/05/2019 - 14:33
L'Algérie a importé pour 920,86 millions dollars de kits (CKD-SKD) destinés au montage automobile durant le 1er trimestre 2019, contre 758,47 millions de dollars à la même période de 2018, soit une hausse de plus de 21,41%, a appris l'APS auprès de la Direction générale des Douanes (DGD). Ainsi, le montant de l'importation des collections SKD utilisées dans le montage des véhicules légers ont atteint 694,23 millions de dollars au 1er trimestre 2019, contre 652,66 millions de dollars à la même période de comparaison de 2018, soit une hausse de près de 41,6 millions de dollars (+6,37%), a précisé la Direction des Etudes et Prospectives des Douanes (DEPD). Pour leur part, les importations de collections SKD, destinées au montage des véhicules de transport de personnes et de marchandises, ont augmenté de plus de 100%, en atteignant 226,63 millions de dollars durant les trois premiers mois de l'année, contre 105,81 millions de dollars à la même période de comparaison, soit une hausse de 120,82 millions de dollars (114,2%). Par ailleurs, les importations des pièces détachées servant à l'entretien des véhicules d'occasion, ont augmenté à 102,23 millions de dollars au 1er trimestre 2019, contre 76,70 millions de dollars durant la même période de 2018, soit une hausse de 26,53 millions de dollars (+33,29%). Cette tendance haussière a concerné, aussi la facture des importations des tracteurs, qui a atteint 59,17 millions de dollars, contre 46,80 millions de dollars, soit une augmentation de 26,43%. D'importantes décisions pour réduire les coûts d'importation En 2018, la facture globale d'importation des collections CKD-SKD destinées au montage de véhicules (de tourisme et utilitaires) et l'importation des véhicules de Transport de Personnes et de Marchandises (produits finis) s'est chiffrée à plus de 3,73 milliards de dollars en 2018, contre 2,2 milliards de dollars en 2017, en hausse annuelle de 1,53 milliard de dollars (+70%).                               Le montage local des véhicules a réalisé une production de 180.000 véhicules de tourisme en 2018 (contre 110.000 en 2017) et 4.500 véhicules industriels en 2018. La poursuite de la hausse des importations des kits CKD-SKD, notamment durant les dernières années, a incité le gouvernement à prendre des décisions pour limiter les importations afin de réduire le déficit de la balance des paiements et préserver les réserves de change. En effet, des décisions "importantes" ont été prises, le 8 mai dernier, lors d'une réunion du Conseil du gouvernement. Ces décisions visent, essentiellement, la réduction de la facture d'importation des kits CKD-SKD destinés au montage des voitures touristiques, et ceux destinés à la fabrication des produits électroménagers. Cette réunion lors de laquelle le ministre des Finances a présenté un exposé sur "les mesures à prendre pour réduire le déficit de la balance des paiements et la préservation des réserves de change", intervient dans le cadre des travaux d'un comité composé de représentants des ministères des Finances, du Commerce et de l'Industrie. Lors de cette réunion des décisions ont été prises portant notamment sur la réduction de la facture annuelle d'importation des kits CKD-SKD destinés au montage des voitures touristiques, ainsi que des kits destinés à la fabrication des produits électroménagers, électroniques et téléphones mobiles, avec le respect strict des cahiers des charges y afférents, précise le communiqué. Le ministre des Finances a été chargé de formuler des propositions concrètes et pratiques, applicables lors du prochain conseil du gouvernement, relatives aux mesures susceptibles de réduire la facture d'importation des produits électroménagers et électroniques ainsi que des téléphones portables. Dans le même contexte, les ministres des Finances et du Commerce ont été chargés d'élaborer une conception sur les mécanismes juridiques permettant au citoyen d'importer les véhicules d'occasion. APS

Cinq bombes de confection artisanale détruites à Aïn Defla et Chlef

mer, 15/05/2019 - 14:04

Ph.©DR

Cinq bombes de confection artisanale ont été découvertes et détruites mardi à Aïn Defla et à Chlef par des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP), indique ce mercredi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). « Dans le cadre de la lutte antiterroriste, des détachements de l’Armée nationale populaire ont découvert et détruit, le 14 mai 2019, lors d’opérations de fouille et de ratissage menées à Aïn Defla et Chlef/1ère Région militaire, cinq (05) bombes de confection artisanale», précise la même source. Dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée, «des détachements de l’ANP ont arrêté, à Djanet/4ème RM et Tamanrasset/6ème RM, six (06) orpailleurs et saisi des équipements d’orpaillage et quinze (15) sacs de mélange d’or brut et de pierres», tandis que «trente (30) immigrants clandestins de différentes nationalités ont été appréhendés à Tlemcen et Tiaret», conclut le MDN.

La nouvelle scène de la chanson chaabi du 17 au 19 mai par l'AARC au TNA

mer, 15/05/2019 - 13:44
L’Agence Algérienne pour le Rayonnement Culturel (AARC) organise, en partenariat avec le Théâtre National Algérien (TNA) Mahieddine Bachtarzi, trois soirées ramadhanesques consacrées à la chanson chaabi, nous fait savoir le nouveau directeur de l’AARC, M. Abdelkader Bendamèche. Elles seront éminemment des soirées-hommage dédiées à de grandes figures de cet art, piler du patrimoine algérien, que sont les chouyoukh Cheikh Amar Ezzahi, Cheikh Amar Lachab et Cheikh H’cen Said, et ce, dès ce vedredi 17 mai sur les planches du TNA.  Notre interlocuteur précise en outre qu’à « chaque soirée, une première partie sera consacrée à la projection d’un film documentaire sur la vie et l’œuvre de l’artiste et une seconde partie consacrée à l’animation musicale avec des artistes de la nouvelle scène chaabi ». Ainsi, la première soirée (vendredi 17 mai) sera dédiée au défunt célébrissime Amar Ezzahi avec la projection d’un film documentaire à sa mémoire, suivie du concert donné par les artistes Mokhtar Achouri, Noureddine Allan,Yacine Lounissi,Youcef Nassim et Zoheir Mazari, alors que le récital poétique sera déclamé par le grand poète populaire contemporain Yacine Ouabed. Le samedi 18 mai, ça sera au tour de l'une des grandes figures de la chanson chaâbi des années 1950 et 1960 d’être honoré, à savoir le défunt Amar Lahcab. Un Film documentaire sera aussi projeté au grand bonheur du public amoureux de cet art et en quête de savoir plus sur son parcours. Une projection suivie également par la prestation d’une pléiade d’artistes qui auront reprendre ces plus belles chansons, à savoir MM. Brahim Hadjadj, Hakim El Ankis, Naceredine Galiz, Nassim Baour et Tarek Difli. Quant au récital poétique de cette deuxième soirée, il sera donné par MM. Bachir Tehami et Chahlal Khaled. La soirée du dimanche 19 mai sera dédiée à l’autre immense et inoubliable artiste qu’est H’cen Said et qui verra aussi la projection du film documentaire avant d’être animée par les artistes chaabi Abdelkader Chaou, Faycel Boukhatache, H’ssinou Fadli, Rachid Guettafa et Sabah Andalousia, alors que le récital poétique sera présenté par M. Kamal cherchar. Bonnes soirées à tous !

Coupe d'Algérie (dames) : Seddouk VB - GS Pétroliers affiche des 1/4 de finale

mer, 15/05/2019 - 12:59

Ph.©DR- Les pétrolières disputeront les quarts de finale de la Coupe d'Algérie face à leurs homologues béjaouies.

Le match Seddouk VB - GS Pétroliers, prévu vendredi soir (22h30) à Béjaïa, sera à l'affiche des quarts de finale de la Coupe d'Algérie de volley-ball (dames), qui regroupent trois équipes de Béjaïa en course pour une place dans le dernier carré. Les Pétrolières, sacrées championnes d'Algérie et détentrices du trophée depuis 2008, seront largement favorites face aux volleyeuses de Seddouk qui tenteront de réaliser l'exploit. Les autres quarts de finale, également prévus vendredi, mettront aux prises le RC Béjaïa au CRR Toudja et le NR Chlef à l'ASW Béjaïa qui vient d'être reléguée en Nationale 2, alors que le WA Béjaïa est directement qualifié au dernier carré après le retrait de la JSN Hamri (Oran). Selon le tirage au sort effectué début avril, les demi-finales de Dame-Coupe opposeront le WA Béjaïa au vainqueur de l'opposition Seddouk VB - GS Pétroliers et le vainqueur de RC Béjaïa - CRR Toudja au vainqueur de NR Chlef - ASW Béjaïa.   Programme des quarts de finale / Vendredi : RC Béjaïa - CRR Toudja (22h00) NR Chlef - ASW Béjaïa (22h00)    Seddouk VB - GS Pétroliers (22h30). NB : le WA Béjaïa est directement qualifié aux demi-finales après le retrait de la JSN Hamri. APS

Soudan : accord sur une période de transition de trois ans

mer, 15/05/2019 - 12:45

Ph.©DR

L'armée soudanaise a annoncé tôt mercredi être arrivée à un accord avec les représentants des manifestants sur une période de transition politique de trois ans devant préparer un transfert du pouvoir aux civils. Elle a également indiqué que la composition du Conseil souverain et d'un exécutif serait décidée sous 24 heures. «Nous sommes tombés d'accord sur une période de transition de trois ans», a déclaré le général Yasser Atta, membre du Conseil militaire qui a pris le pouvoir après l'éviction du président Omar el-Béchir le 11 avril. Jusqu'ici, les manifestants voulaient une période de transition de quatre alors que l'armée voulait l'écourter à deux ans. Selon lui, les six premiers mois de la période de transition de trois ans seraient consacrés à conclure des accords de paix avec les mouvements rebelles dans l'ouest et le sud du Soudan. Le général Atta a également fait état d'un accord sur les prérogatives et la composition de la future assemblée législative. Elle comprendra, a-t-il précisé, 300 membres et sera constituée à hauteur de 67% par des représentants des manifestants, réunis au sein de l'Alliance pour la liberté et le changement (ALC), fer de lance du mouvement de protestation. Le reste de l'assemblée sera occupé par les forces politiques non affiliées à l'ALC. Cette coalition réclame un transfert du pouvoir à une autorité civile et s'appuie sur le soutien de manifestants qui campent devant le QG de l'armée à Khartoum depuis le 6 avril. Le haut gradé soudanais n'a pas fait état d'un accord sur la composition du Conseil souverain, qui sera la haute autorité de la période de transition devant précéder le transfert total du pouvoir aux civils. L'armée cherche à avoir la majorité au sein de ce conseil alors que l'ALC veut qu'il soit dominé par les civils. Mais le général a promis «un accord total en moins de 24 heures». Un représentant de l'ALC, Madani Abbas Madani, a confirmé ces accords et indiqué que les deux parties ont décidé de former une commission d'enquête sur les violences qui ont fait lundi soir 6 morts et de nombreux blessés. L'armée et l'ALC ont entamé lundi des discussions sur l'organisation d'un transfert du pouvoir aux civils. Ils sont tombés le premier jour sur la structure des institutions de la période de transition, à savoir un Conseil de souveraineté, un cabinet et une assemblée législative. APS

71e anniversaire de la Nakba : la Ligue arabe appelle à la protection internationale du peuple palestinien

mer, 15/05/2019 - 11:55

Ph.©DR

La Ligue des Etats arabes a appelé les Nations Unies, en particulier le Conseil de sécurité, à la mise en place d'un système de protection internationale du peuple palestinien, a rapporté mercredi l'agence palestinienne WAFA. A l'occasion de la 71ème commémoration de la Nakba, la Ligue a réaffirmé dans un communiqué  qu'elle continue d'appuyer la lutte du peuple palestinien et sa fermeté sur sa terre face à l'occupation israélienne. La Ligue a également appelé la communauté internationale à «faire des pressions sérieuses et immédiates sur Israël (puissance occupante) pour qu'il mette fin à ses attaques et pratiques répressives et à ses violations quotidiennes contre les droits  du peuple palestinien». Elle a également demandé de mettre fin aux politiques de discrimination et l’imposition de lois racistes, contre les Palestiniens habitant dans les territoires de 1948. La Ligue a également affirmé que la communauté internationale est la seule responsable de préserver la solution à deux Etats, de reconnaître l'Etat palestinien et d'assumer ses responsabilités juridiques et morales internationales de mettre un terme à la détérioration causée par les pratiques israéliennes qui menacent la sécurité et la stabilité dans la région. Les Palestiniens apprêtent à commémorer mercredi le 71e anniversaire de la Nakba, qui marque l'occupation israélienne de la Palestine et l'expulsion de 700.000 Palestiniens de leurs terres à cette occasion, ainsi que le Centenaire de la sinistre Déclaration de Balfour. APS

Abdelkader Benmarouf Président de la cour des comptes

mer, 15/05/2019 - 11:54
Video Add this: Playlist:

Adrar : actes de violence à Tinerkouk pour réclamer de l’emploi

mer, 15/05/2019 - 11:20

Ph.© Radio Adrar

La Daira de Tinerkouk, dans la wilaya déléguée de Timimoun (Adrar), a enregistré, mardi soir, des actes de violences suite à des protestations de jeunes concernant le dossier de l’emploi dans les entreprises énergétiques opérant dans la région. L’affaire a dégénéré suite à des protestations de jeunes qui ont bloqué l’accès à une de ces entreprises sur le territoire de cette daïra durant près d’un mois, en signe de protestation contre leur privation de postes d’emploi, entrainant une quasi-paralysie de ses activités, selon une source sécuritaire. Cet état de fait a donné lieu à la réquisition par les autorités locales de la force publique (gendarmerie) pour rouvrir l’accès à l’entreprise et éloigner les protestataires qui ont, dès lors, porté leur action de protestation à l’intérieur du tissu urbain de la ville, a ajouté la source. Les jeunes protestataires ont emmuré les accès des sièges de la commune et de la daïra, avant que ne soit, là aussi, réquisitionnée la force publique (police) pour les rouvrir au public. Cela a déclenché une vague de colère des jeunes qui se sont heurtés aux forces de l’ordre avant d’accéder au siège de la daïra, d’y déclencher un incendie, de voler des équipements de bureau et de saccager du matériel entreposé au parc de la daïra d’où se dégageaient des colonnes de fumées visibles des alentours de l’édifice. L’intervention des éléments de la sureté nationale a permis d’évacuer le chef de daïra et des membres de sa famille, et de préserver leur intégrité physique, alors que leur logement a été assailli par les protestataires. Selon la même source sécuritaire, 20 éléments des forces de l’ordre ont été blessés légèrement et quatre autres grièvement, après avoir été la cible de jets de pierres par des jeunes protestataires à travers les artères de la ville, contraignant à l’usage de gaz lacrymogène pour les disperser. Des jeunes ont été également blessés lors des heurts avec les forces anti-émeute, selon une source à l’intérieur de la polyclinique de la commune de Tinerkouk où ils ont été admis. Les manifestants ont réclamé une intervention urgente des autorités de la wilaya pour la prise en charge des doléances des jeunes et le traitement du dossier de l’emploi qui constitue une préoccupation majeure, au vu du chômage qui touche une bonne partie des jeunes de la région et de leur privation des postes de travail, imputant la responsabilité aux instances exécutives de tutelle en charge du secteur de l’emploi dans la wilaya et appelant à leur exiger des comptes. APS

Abdelkader Boumaâraf,président de la Cour des comptes : la Cour n'a jamais publié ses rapports annuels sous l'ère Bouteflika

mer, 15/05/2019 - 11:04

M. Abdelkader Boumaaraf, président de la Cour des comptes (Ph. Radio Algérie Multimédia).

On s’en est toujours doutés, c’est désormais confirmé et par la voix même de son premier responsable. En totale infraction de l’article 16 du décret de sa création, la Cour des comptes n’a jamais publié ses rapports annuels sous l’ère de l’ex-président de la République, soit depuis 1999. En toute son existence, ladite Cour n'aura publié ses rapports que deux fois, et uniquement sous la présidence de M. Liamine Zeroual.  C'est ce qu'a confirmé, ce matin sur les ondes de la Radio, M. Abdelkader Boumaâraf, président de cette instance lors de son passage à l'émission L'invité de la rédaction.  Or, la mission essentielle de cette institution, faut-il le souligner, est bien de « favoriser l’utilisation régulière et efficiente des ressources, moyens matériels et fonds publics, de promouvoir l’obligation de rendre compte et la transparence dans la gestion des finances publiques et de contribuer au renforcement de la prévention et de la lutte contre les diverses formes de fraudes et de pratiques illégales ».  

La circoncision des enfants "interdite" en dehors du milieu hospitalier

mar, 14/05/2019 - 20:53
Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, a rappelé, lundi dans un communiqué, aux parents que la circoncision de leurs enfants, durant le Ramadhan, est "interdite" en dehors du milieu hospitalier où elle s'effectue par un médecin spécialiste. "De nombreuses familles algériennes préfèrent circoncire leurs enfants pendant le mois sacré du Ramadhan, à partir de la nuit du 15 à celle du 27, où de nombreuses opérations de ce type sont fréquentes au niveau des hôpitaux et des cliniques privées, individuellement ou dans le cadre d'une campagne collective", souligne le ministère, notant qu'il est "strictement interdit" de pratiquer cette opération "en dehors des services chirurgicaux des établissements hospitaliers publics et des cliniques privées, et ce, sur l'ensemble le territoire national". Tout en précisant que "la réglementation en vigueur exige que cette opération se fasse en milieu hospitalier par un spécialiste en chirurgie et où sont réunies diverses conditions médicales", le ministère ajoute qu'un "bilan sanguin doit être effectué avant la circoncision pour assurer au chirurgien l’absence de toutes contre-indications médicales préalables". Il est, enfin, conseillé aux parents d'"étaler le programme des circoncisions durant tout le mois sacré et ne pas le limiter à la nuit du 15 et celle du 27".

Présidentielle du 4 juillet : 73 lettres d'intention à la candidature déposées

mar, 14/05/2019 - 20:48
14/05/2019 - 20:48

Un total de 73 lettres d'intention ont été déposées par les postulants à la candidature à l'élection présidentielle du 4 juillet prochain, selon un bilan provisoire de remise des formulaires de souscription de signatures individuelles, rendu public mardi par le ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire.

"Le ministère de l'intérieur informe que suite à la convocation du corps électoral pour le jeudi 4 juillet 2019, le bilan provisoire de la remise des formulaires de souscription de signatures individuelles pour les postulants à la candidature à l'élection de la présidence de la République, arrêté lundi 13 mai 2019, compte 73 lettres d'intention déposées", note la même source.

Les concernés ont pu bénéficier des quotas de formulaires de souscription, en application des dispositions légales en vigueur, ajoute le communiqué, relevant que l'opération se déroule dans de "bonnes conditions".

Sénégal : un gouvernement reconduit après démission sans Premier ministre

mar, 14/05/2019 - 20:44
Le poste de Premier ministre n'existe plus au Sénégal après la promulgation mardi de la loi mettant fin à cette fonction par le président Macky Sall, initiateur dès le début de son second mandat de cette réforme. "Monsieur le Président de la République a promulgué ce jour la loi constitutionnelle portant suppression du poste de Premier ministre", adoptée le 4 mai par une très large majorité de députés, indique un communiqué du gouvernement. Macky Sall avait surpris en annonçant cette réforme, qu'il n'avait pas évoquée pendant la campagne pour la présidentielle du 24 février, deux jours après avoir prêté serment pour un second mandat début avril. Les 32 ministres et trois secrétaires d'Etat, nommés le 6 avril, sont par ailleurs tous reconduits, sans leur ancien chef Mahammed Boun Abdallah Dionne, homme de confiance de Macky Sall qui restera son bras droit en tant que secrétaire général de la présidence de la République, selon le communiqué. Censée fluidifier le fonctionnement de l'Etat, la suppression du poste de Premier ministre établit un nouvel équilibre entre les pouvoirs en renforçant le caractère présidentiel du régime sénégalais. L'opposition et des organisations de la société civile y voient une tentative de mainmise de Macky Sall sur les principaux rouages de l'Etat. Le président sénégalais affirme vouloir retisser des liens avec l'opposition et a annoncé la relance le 28 mai d'un "dialogue national", afin notamment de discuter de la création d'un organe indépendant pour organiser les élections et d'un futur statut de "chef de l'opposition", d'une réforme du système de parrainage ou encore de la date des prochaines élections locales, prévues en juin mais reportées à décembre. Le Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) de l'ex-président Abdoulaye Wade (2000-2012) a toutefois indiqué qu'il ne participerait pas à ce dialogue, placé sous l'égide du ministre de l'Intérieur Aly Ngouille Ndiaye, qu'il juge partial. Par ailleurs, Macky Sall a nommé mardi à la tête du Conseil économique, social et environnemental Aminata Touré, marquant le retour en grâce de cette ancienne Première ministre, écartée en 2014 après sa défaite aux municipales à Dakar face à l'opposant Khalifa Sall. Le Sénégal, qui fait figure de modèle démocratique en Afrique, s'était déjà passé de Premier ministre dans les années 1960 sous la présidence de Léopold Sédar Senghor et au début des années 1980 sous celle d'Abdou Diouf.

Pages