La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 1 heure 53 min

L'Algérie réélue à la tête de l'Afripol pour un nouveau mandat

jeu, 03/10/2019 - 19:02
L'Algérie a été réélue, jeudi à Alger, pour présider le mécanisme de l’Union Africaine de Coopération Policière (Afripol) pour un nouveau mandat, a indiqué le Directeur général de la Sûreté nationale et président de l'Assemblée générale de l'Afripol, Khelifa Ounissi. Intervenant à la clôture des travaux la 3ème Assemblée générale d'Afripol, M. Ounissi a indiqué qu'"en renouvelant votre confiance à l'Algérie de présider l'Afripol pour une nouvelle période, je tiens à vous exprimer notre sincère gratitude et tout l'honneur d'être à côté de mes frères, pour assumer cette noble mission, en matière de lutte contre le terrorisme et les formes diverses de la criminalité organisée". Il a ajouté que les membres de l'Afripol avaient soutenu la proposition du prolongement du mandat du bureau exécutif de l'Afripol et de son secrétariat exécutif en saluant "l'excellent" travail réalisé depuis la 1ère assemblée générale en 2017. Il a relevé que cette décision (réélection de l'Algérie et du bureau exécutif notamment) témoignait de "votre vision éclairée" et de "votre volonté" à faire progresser dans un "climat serein" , empreint de "stabilité et de solidarité notre jeune organisation". Le DGSN a fait savoir que certaines des recommandations dégagées par l'Afripol visaient à promouvoir et à renforcer la coopération policière africaine, à travers de l'utilisation du système de communication Afsicom. L'adoption du plan quinquennal 2020-2024 de l'Afripol lors de cette 3ème AG, a ajouté M. Ounissi, devrait aider les Etats membres de l'UA à améliorer l'action des services de police pour une lutte "efficace" contre différentes les formes de criminalité et s'adapter à un contexte sécuritaire mondial en "perpétuel mutation", précisant que la 4ème AG sera organisée au Nigéria en 2020. Le DGSN a rendu hommage aux hautes autorités du pays pour avoir soutenu le processus de mise en œuvre de l'Afripol, affirmant que l'Algérie est "dans son rôle, un rôle d'acteur, à l'avant-garde de la cause africaine, une Afrique que nous voulons grande, prospère stable et sereine. Soyons unis, mobilisés et engagés pour un avenir meilleur pour notre contient". La tenue de la première Assemblée générale d'Afripol, en mai 2017, a été notamment marquée par l'élection de l'Algérie pour présider cette organisation pour un mandat de deux ans. L'Afripol, dont le siège est à Ben Aknoun (Alger), est une institution technique de l'UA pour la coopération policière, alors que l'Assemblée générale, qui se compose des chefs de police des Etats membres de l'UA, est l'organe technique et délibérant suprême d'Afripol chargé de diriger les affaires de police en Afrique aux niveaux stratégique, opérationnel et tactique. L'idée de la création d'Afripol a été lancée lors de la 22e conférence régionale africaine de l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol), tenue en septembre 2013 à Oran. APS

Ligue 1 - 7e journée : les matchs programmés à Alger se joueront dimanche

jeu, 03/10/2019 - 17:42
Les rencontres NAHD – ASM, JSK – ESS et PAC – CRB, comptant pour la 7e journée du championnat nationale de Ligue 1 et programmées pour le samedi 5 octobre ont été décalées de 24 heures, a annoncé ce jeudi la Ligue de football professionnel (LFP). Par ailleurs, la même source infore qu'il n’y a pas de changement dans la domiciliation et dans les horaires des rencontres sauf pour le derby algérois PAC – CRB, prévu au stade du 5 Juillet, et dont le coup d’envoi sera donné à 18h45. La LFP indique également que « cette décision du report est indépendante de sa volonté ». Programme des rencontres : NC Magra – MC Alger 16h00 Sétif - 8 Mai 1945 MC Oran – USM Alger 17h45 Oran - Ahmed Zabana ASO Chlef – USM Bel Abbès 18h45 Chlef - Mohamed Boumezrag US Biskra – CS Constantine 19h00 Biskra -18 fevrier El Alia Dimanche : NA Hussein Dey – AS Aïn M’lila 16h00 Alger - Dar El Beida CA Bordj Bou Arreridj – JS Saoura 17h00 B.B.Arréridj - 20 Août 1955 JS Kabylie – ES Sétif 17h00 Alger - Omar Hamadi Paradou AC – CR Belouizdad 18h45 Alger - 5 juillet 1962  

Vapotage: les poumons comme brulés par des gaz toxiques

jeu, 03/10/2019 - 16:40
Les biopsies des poumons de 17 personnes affectées par les maladies pulmonaires liées au vapotage aux Etats-Unis, dont deux décédées, révèlent des lésions similaires à une exposition à des gaz toxiques, note une étude médicale publiée mercredi. "Il semble que ce soit une sorte de lésion chimique directe, similaire à ce qu'on pourrait voir lors d'une exposition à des émanations chimiques toxiques, des gaz ou des agents toxiques", explique le médecin Brandon Larsen, de l'hôpital Mayo Clinic Arizona, auteur de l'étude parue dans la revue médicale New England Journal of Medicine. Les malades étudiés ne représentent qu'un petit échantillon des plus de 800 recensés à ce jour aux Etats-Unis. Mais aucun de ces cas ne correspondait à l'un des diagnostics évoqués initialement, à savoir une "pneumonie lipidique", qui se produit quand des huiles pénètrent les poumons. L'huile de vitamine E a été citée par les autorités de l'Etat de New York comme une possible cause des maladies. "D'après ce que nous avons vu dans notre étude, nous estimons que la plupart des cas impliquent des contaminants chimiques, des dérivés toxiques ou d'autre agents nocifs contenus dans les liquides de vapotage", poursuit Brandon Larsen. Au 27 septembre, 12 décès ont été confirmés par les autorités fédérales. Les autorités sanitaires enquêtent depuis le mois de juillet dernier pour déterminer la cause des maladies, qui frappent en majorité des hommes jeunes utilisateurs de cigarettes électroniques. Les trois quarts vapotaient des e-liquides au THC, l'agent psychoactif du cannabis, souvent achetés sur le marché noir. Les experts soupçonnent qu'un ou plusieurs additifs provoquent les maladies, qui provoquent des difficultés à respirer. APS

Algérie-UE: un projet pour renforcer les capacités de contrôle de la santé végétale

jeu, 03/10/2019 - 16:19
Un programme de jumelage institutionnel entre l'Algérie et l'Union européenne (UE) pour l'appui de la qualité des produits végétaux a été lancé jeudi à Alger, avec une enveloppe financière de 1.290.000 euros. Ce jumelage a pour objectif de renforcer et d'améliorer les systèmes de contrôle technique de la flore et produits végétaux pour faciliter leur commercialisation et leur exportation vers l'UE et les autres pays du monde. Ce projet, dont l'élaboration a été lancée par l'UE le 26 mai dernier, a bénéficié d'une enveloppe financière de 1.290.000 d'euros pour une durée de 24 mois. L'UE a mobilisé 30 experts pour superviser l'expertise technique qui s'étalera sur 390 jours. Le programme compte 31 activités, dont 4 missions scientifiques et d'études en France. Le projet vise principalement à mettre en œuvre les mesures de qualité auprès des services de la protection de la flore et du contrôle technique en vue de renforcer les capacités de contrôle des services de la santé végétale pour se rapprocher des standards internationaux, conformément aux normes ISO 17020 (NA 13001). Le programme renforcera l'exactitude des résultats des analyses des laboratoires pour mettre en œuvre le système de garantie de la qualité conformément aux normes ISO 17025 (NA 13012) et mettre en œuvre un système informatique des services de la santé végétale et organismes d'appui. Ce jumelage s'inscrit dans le cadre du programme d'appui à la mise en œuvre de l'accord d'association avec l'UE au profit du ministère de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche. Ont assisté à cette rencontre consacré au lancement de ce jumelage, des responsables du secteur de l'agriculture à Alger, des représentants des ambassades de France et d'Italie à Alger, les représentants des ministères italien et français de l'Agriculture, le chef de la mission de l'UE à Alger, le directeur du programme d'appui à la mise en œuvre de l'accord d'association avec l'UE à Alger ainsi que le directeur général des Relations avec l'Europe au ministère des Affaires étrangères. Depuis le lancement du programme d'appui à la mise en œuvre de l'accord d'association (P3A) en 2009, l'UE a financé 44 projets de jumelage, dont certains ont été mis en œuvre et d'autres sont en cours de mise en œuvre. APS

Championnat arabe des clubs : le GS Pétroliers s’incline en finale

jeu, 03/10/2019 - 16:02
Le GS Pétroliers a été battu par son homologue qatari d’Al Gharafa (36-32) en finale du championnat arabe des clubs de handball, disputée ce jeudi à Amman (Jordanie). Les confortations entre le GSP et Al Gharafa se suivent et se ressemblent. Battus par ce même adversaire lors du tour préliminaire, les Pétroliers n’ont pas réussi à prendre leur revanche et par la même occasion s’adjuger le trophée de cette 35e édition. Malgré le fait d’avoir rejoint les vestiaires avec un petit but d’avance (18-19), les coéquipiers de Berriah ont manqué dans chance lors de la deuxième mi-temps durant laquelle Al Gharafa est parvenu à renverser la vapeur. A noter que la troisième place de cette joute est revenue à l’équipe saoudienne d’Al Wehda. Cette dernière a réussi à terminer sur la 3e marche du podium après avoir pris le meilleur, mercredi, sur les koweitiens d'Al Burgan (28-20). De leur côté, les dames du GSP se sont adjugées mercredi leur 3e titre arabe en survolant la compétition.

Crise libyenne: Boukadoum relève une convergence de vues entre l'Algérie et les USA

jeu, 03/10/2019 - 15:52
Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a relevé jeudi à Alger, une "convergence de vues" entre l'Algérie et les Etats-Unis sur la nécessité d'une solution politique à la crise libyenne. Dans une déclaration à la presse à l'issue d'une audience accordée à l'ambassadeur des Etats-Unis en Libye, Richard Norland, M. Boukadoum a fait état d'une "convergence de vues" entre l'Algérie et les Etats-Unis sur la nécessité d'une solution politique à la crise en Libye, qualifiant l'entretien de "fructueux". Il a précisé, à ce propos, que l'entretien a "permis d'échanger les points de vue sur la situation en Libye, notamment les efforts déployés par la communauté internationale avec les différentes initiatives" en vue de parvenir à une solution à la crise qui frappe ce pays depuis 2011. De son côté, M. Norland a exprimé la volonté de son pays d'"approfondir ses discussions avec l'Algérie" sur la crise libyenne, du fait notamment qu'elle "connaît bien la situation dans ce pays et peut nous aider à mieux la comprendre". Le diplomate américain a évoqué, à ce propos, l'importance des efforts des Nations unies, à travers son représentant spécial, Ghassane Salamé, en vue de parvenir à une solution politique au conflit libyen, d'où la nécessité, a-t-il insisté, "de poursuivre le dialogue et la concertation et de soutenir les efforts internationaux" pour atteindre cet objectif. APS

Tunisie: arrivée des 16 marins pêcheurs retenus en Libye

jeu, 03/10/2019 - 15:45
Seize marins pêcheurs retenus depuis dimanche en Libye sont arrivés mercredi soir au port de pêche de Mahdia, rapporte l'agence de presse tunisienne TAP. Interceptés, depuis le 29 septembre 2019, dans les eaux territoriales libyennes, ils ont été maintenus à bord de leurs deux chalutiers. Après s’être acquittés d’une amende, les marins pêcheurs originaires de Mahdia ont été relâchés par les gardes-côtes libyens. Dans un témoignage à l’agence TAP, l’un des marins pêcheurs indique que l’équipage tunisien a été traité convenablement. Les forces libyennes les ont conduits, à 40 milles des côtes libyennes, en direction du port de Mahdia, pour sécuriser leur retour. Elles leur ont fourni le carburant et les vivres. Dès qu’ils ont été alertés, le ministère des affaires étrangères et le consulat de Tunisie à Tripoli se sont mobilisés pour obtenir leur libération, souligne à l’agence TAP le frère de deux marins-pêcheurs retenus en Libye. Leurs proches ont pu les contacter par téléphone durant leur détention. Une source du ministère des affaires étrangères avait déclaré, lundi, à l’agence TAP, que d’intenses négociations étaient en cours avec les autorités libyennes pour libérer les marins pêcheurs et garantir leur retour en Tunisie. APS

Une guerre nucléaire Inde-Pakistan refroidirait le climat mondial selon une étude

jeu, 03/10/2019 - 15:41
Le scénario catastrophe débute par l'attaque en 2025 du parlement indien dans laquelle la plupart des dirigeants sont tués. L'Inde réplique en envoyant ses chars dans la partie du Cachemire contrôlée par le Pakistan. Craignant une invasion totale, Islamabad attaque les forces indiennes avec de petites bombes nucléaires dites "tactiques", après quoi l'escalade est inévitable et mène à la guerre la plus terrible qu'ait connue l'humanité, avec une centaine de millions de morts immédiats et un refroidissement catastrophique du climat causé par l'éjection dans l'atmosphère de colonnes de fumées noires. Ces événements imaginaires sont modélisés, avec rigueur scientifique, par des chercheurs dans une étude publiée mercredi dans la revue Science Advances aux Etats-Unis, alors que les tensions entre les deux pays au Cachemire sont reparties à la hausse cet été. Inde et Pakistan ont environ 150 têtes nucléaires chacun dans leur arsenal, et devraient en avoir plus de 200 d'ici 2025. "Malheureusement c'est d'actualité, car l'Inde et le Pakistan sont toujours en conflit à propos du Cachemire, et chaque mois des gens meurent à la frontière", dit Alan Robock, professeur de sciences environnementales à l'université Rutgers aux Etats-Unis, et l'un des auteurs de l'étude. Les chercheurs estiment que jusqu'à 125 millions de personnes pourraient être tuées en cas d'utilisation de bombes de 100 kilotonnes (soit six fois Hiroshima). La Seconde Guerre mondiale a fait de l'ordre de 75 à 80 millions de morts. Mais ce ne serait que le début. Entre 16 et 36 millions de tonnes de suies seraient rejetées dans l'atmosphère par les gigantesques explosions et incendies, estiment les auteurs. Ces suies absorberaient les rayons du Soleil, réchaufferaient l'air et feraient monter la fumée dans les couches supérieures de l'atmosphère, ce qui réduirait de 20 à 35% la lumière atteignant la Terre. La baisse de température à la surface serait de 2 à 5 C, et les précipitations réduiraient de 15 à 30%. Les conséquences seraient des pénuries alimentaires, pendant des années et jusqu'à une décennie, pour l'ensemble de la planète. "J'espère que les gens retiendront de notre étude que les armes nucléaires ne doivent vraiment jamais être utilisées, ce sont des armes de génocide de masse", dit Alan Robock. "Deux pays avec un relativement petit nombre d'armes nucléaires de l'autre côté de la planète menacent le monde entier, on ne peut pas les ignorer", dit-il. APS

Les Sud-Africains peuvent désormais voyager dans au moins 100 pays sans visa

jeu, 03/10/2019 - 15:34
Les Sud-Africains peuvent désormais voyager dans au moins 100 pays sans visa, ont rapporté mercredi des médias locaux. L’Association du transport aérien international (IATA, sigle anglais), citée par l'agence de presse africaine APA, a déclaré qu’avec cette avancée, Monrovia et Freetown offraient désormais des visas à l’arrivée aux citoyens d’un certain nombre d’autres Etats africains, dont les Sud-Africains. Cela signifie que les détenteurs de passeports sud-africains peuvent visiter au moins 100 pays sans visa préalable, ce qui permet à ce document de voyage de progresser à la 53e place dans l’indice Henley Passport Index. La Namibie et la Sierra Leone ont été les derniers pays à avoir assoupli leurs conditions d’entrée, a ajouté l'APA. Malgré les récentes attaques xénophobes contre des compatriotes africains, l’Afrique du Sud autorise la plupart d’entre eux à entrer dans le pays sans visa pendant 30 jours. APS

Tour Iran-Azerbaïdjan (2e étape) : Reguigui gagne et s’empare du maillot jaune

jeu, 03/10/2019 - 15:07

Photo d'archives

L’Algérien Youcef Reguigui s’est emparé du maillot jaune de leader de la 34e édition du tour international Iran-Azerbaïdjan après avoir remporté la seconde étape disputée ce jeudi entre Aras  et Khoy. Vainqueur au sprint, Reguigui a parcouru les 180 kilomètres du jour en 4:25:07. Le coureur de la formation malaisienne, Terengganu Cycling Team, a pris le meilleur sur le Sud Africain Clint Hendricks et l’Iranien Mohammad Ganjkhanlou. Second de la première étape, l’Algérien prend les commandes du tour à la faveur de ses deux performances. La 3e étape de cette compétition aura lieu ce vendredi entre les villes de Urmia et de Tabriz. Longue de 163 km, cette course est favorable aux rouleurs et sera marquée par deux points sprint, le premier au kilomètre 71.5 et le second au kilomètre 114.5, alors qu’il y aura un grand prix de la montagne sur un col de 3e catégorie prévu au kilomètre 147.

CHAN 2020 - Qualifications (retour): Maroc - Algérie le 19 octobre à Berkane

jeu, 03/10/2019 - 14:18
Le match Maroc-Algérie, comptant pour les éliminatoires (retour) du championnat d'Afrique des nations CHAN 2020, aura lieu le samedi 19 octobre au stade communal de Berkane (nord-est), a indiqué la Fédération algérienne de football (FAF) jeudi. Berkane, ville de la province éponyme, se situe dans le Rif oriental, à 60 km d’Oujda, laquelle se trouve à proximité de la frontière algérienne. Le stade de Berkane, fief du club de la Renaissance de Berkane, inauguré en 2014, est doté d’une pelouse naturelle et a déjà accueilli la finale aller de la Coupe de la Confédération 2018 entre le club local et le Zamalek d’Egypte. Pour rappel, les sélections algérienne et marocaine des joueurs locaux se sont séparées le 21 septembre dernier sur un score vierge (0-0) lors de la rencontre aller disputée au stade Mustapha-Tchaker de Blida. Le pays qualifié de cette double confrontation décrochera son billet pour le prochain CHAN-2020 qui aura lieu au Cameroun. APS

Préfecture de Police de Paris : quatre policiers tués par un employé

jeu, 03/10/2019 - 13:55

Ph.DR

Quatre policiers ont été tués à coups de couteau, jeudi à l'intérieur de la préfecture de police de Paris, agressés par un employé qui a été ensuite abattu par les forces de l'ordre, a-t-on appris de sources concordantes. Les enquêteurs explorent notamment la piste d'un conflit personnel, ont précisé ces sources. L'assaillant, abattu dans la cour de la préfecture, travaillait à la Direction du renseignement de la préfecture de police. L'agression s'est produite en début d'après-midi à l'intérieur de ce lieu emblématique, situé dans le centre historique de la capitale de l’Hexagone, près de la cathédrale Notre-Dame.

Ali Mahmoudi Directeur Général des forêts

jeu, 03/10/2019 - 12:02
Video Add this: Playlist:

Manifestations en Irak : quatre morts dans une ville au sud de Baghdad

jeu, 03/10/2019 - 12:01
Quatre manifestants ont été tués à Amara, une ville au sud de Baghdad, gagnée par le mouvement de contestation sociale lancé mardi en Irak, indiquent ce jeudi des sources médicales et policières. Avec ces décès, tous par balles, et un nouveau manifestant tué, également par balles, dans la province voisine de Zi Qar, le bilan des violences grimpe à 18 morts en trois jours, selon des responsables de la Santé qui n'ont pas précisé l'origine des tirs. Le Premier ministre irakien Adel Abdel Mahdi a ordonné dans la nuit de mercredi à jeudi un couvre-feu à Baghdad, après deux journées de contestation. Ce couvre-feu qui concerne «les véhicules et les personnes dans Baghdad» est entré en vigueur à 05H00 du matin, heure locale. Aussi, ce jeudi a été décrété jour chômé pour les fonctionnaires à Baghdad, dont la Zone verte, où siègent les institutions nationales, et l'ambassade américaine a de nouveau été fermée en soirée. Ce troisième jour de mobilisation, aux revendications allant de la dénonciation des politiciens corrompus à la lutte contre le chômage et à l'établissement de services publics fonctionnels, sera un véritable test pour le gouvernement d'Adel Abdel Mahdi, qui doit souffler sa première bougie à la fin du mois. Jusqu'ici, les autorités, qui dénoncent des «saboteurs» parmi les manifestants, ont fait le choix de la fermeté, avec des forces de l'ordre qui ont tiré à balles réelles pour disperser des manifestants à Baghdad, ainsi que dans le sud, à Nassiriya et dans la ville sainte chiite de Najaf. APS

Ain Defla : un terroriste abattu, opération toujours en cours

jeu, 03/10/2019 - 11:49
Un terroriste a été abattu, ce jeudi à Ain Defla, par un détachement de l’Armée nationale populaire (ANP) lors d'une embuscade tendue à Djbel Amrouna aux environs de la commune de Djemaat Ouled Chikh, a annoncé le ministère de la Défense nationale (MDN). «Dans le cadre de la lutte antiterroriste, un détachement de l’Armée nationale populaire a abattu un (01) terroriste, ce matin du 03 octobre 2019 suite à une embuscade tendue à Djbel Amrouna aux environs de la commune de Djemaat Ouled Chikh, wilaya de Aïn Defla (1èreRM), et a récupéré un (01) pistolet mitrailleur de type Kalachnikov et une quantité de munitions», a-t-il indiqué dans un communiqué. Selon la même source, «l'opération est toujours en cours». Par ailleurs, une cache d’armes et de munitions a été découverte par un détachement de l'ANP, lors d’une patrouille de fouille et de ratissage menée près des frontières à Adrar en 3e région militaire, a-t-on ajouté. La cache contenait «(01) Fusil mitrailleur de type RPK, (06) Fusils à répétition, (01) Fusil de type MAS, (15) Canons pour lance-missiles de calibre 123 mm, ainsi que (1610) Balles de différents calibres», a-t-on précisé. Deux (02) éléments de soutien aux groupes terroristes ont été aussi arrêtées à M’sila (1èreRM) et à Tissemsilt (2ème RM) par des détachements de l’ANP qui ont saisi également un fusil de chasse, a indiqué le MDN, soulignant que leur arrestation a été rendue possible «grâce à l’exploitation de renseignements». A Boumerdès (1ère RM), deux (02) bombes de confection artisanale ont été découvertes et détruites par autre détachement de l'ANP suite à une opération de fouille et de ratissage.

Approbation de l'amendement de la loi organique relative aux lois de finances

jeu, 03/10/2019 - 11:35
Le Gouvernement a approuvé hier l'amendement de la loi organique N°15/18 du 2 septembre 2018 relative aux lois de Finances, selon le communiqué du Conseil du gouvernement. Celui-ci précise que cette approbation vise « à consolider la stabilité du système fiscal dans le secteur des hydrocarbures». Il s’agit de la loi organique N°15/18 du 2 septembre 2018 relative aux lois de Finances. Par ailleurs, le Gouvernement a écouté deux exposés présentés par les ministres de l'Intérieur et de l'agriculture, sur quatre (04) projets de marchés de gré à gré avec la Société algérienne de fabrication de véhicules de marque Mercedes Benz (SAFAV), pour l'acquisition de 186 camions citernes anti-incendie pour la lutte contre les petits feux de forets, au profit de la Direction générale de la protection civile, 80 camions citernes anti-incendie pour luter contre les petits feux de forêts et 53 véhicules légers 4x4 au profit de la Direction générale des forêts. Cette opération vise le renforcement des capacités nationales en matière de lutte contre les feux de forêts et pour la préservation du patrimoine forestier», selon la même source.

L'avant-projet de loi sur les hydrocarbures approuvé en conseil du gouvernement

jeu, 03/10/2019 - 11:26

Ph.DR

L'avant-projet de loi sur les hydrocarbures a été approuvé mercredi lors d'une réunion du Gouvernement présidée par le Premier ministre, Noureddine Bedoui, ce texte devant être présenté lors du prochain Conseil des ministres, indique un communiqué des services du Premier ministre. Le présent avant-projet de loi intervient «en réponse aux développements survenues dans le domaine des hydrocarbures, tant au plan interne qu'externe, après que la Loi en vigueur promulgué en 2005 et amendée en 2013 dans certaines de ses dispositions, a prouvé ses limites, ainsi qu'en termes de quelques impacts négatifs sur les opérations de production et de drainage des investissements étrangers, l'augmentation de la consommation nationale toutes les quinze (15) années, ce qui constituera un déficit structurel entre l'offre et la demande sur le marché nationale, particulièrement dans le domaine du gaz à l'horizon 2025-2030», souligne la même source. «A ce titre, le nouveau projet de loi vise à atteindre un système juridique, institutionnel et fiscal stable et favorable à l'investissement dans le domaine des hydrocarbures à long terme, sans porter atteinte aux intérêts nationaux, d'autant que la règle des 49/51% concernant les investissements étrangers dans ce domaine a été maintenue», lit-on dans le communiqué du conseil du gouvernement, avant de poursuivre que « ce projet de loi élargira l'exploitation des potentialités nationales en hydrocarbures en offshore». La Loi accorde également «une grande importance aux aspects Santé, sécurité et environnement (HSE), tout en veillant au respect des principes de développement durable», précise la même source. Dans son intervention, le Premier ministre a salué les «dispositions contenues dans ce projet de loi relatif aux hydrocarbures qui sont la propriété de la communauté nationale conformément aux dispositions de la Constitution. De ce fait, l'exploitation des hydrocarbures doit se faire d'une manière optimale», à même de prendre en compte les données de la réalité des richesses souterraines que recèle pays, «lesquelles doivent être au service du développement national durable, de notre sécurité énergétique, à même de préserver le caractère social de l'Etat». «Tels sont les objectifs suprêmes que nous tentons d'atteindre à travers ces réformes profondes dans le secteur de l'énergie et dont la compagnie nationale Sonatrach constitue le moteur. Elle trouvera tout l'accompagnement nécessaire à la mise en œuvre de son plan de développement qui a été adopté par le Conseil interministériel tenu le 23 septembre 2019», a affirmé M. Bedoui. Le Premier ministre a également indiqué que «l'ouverture de ce dossier à l'heure actuelle s'inscrivait dans le cadre de la stratégie adopté par le Gouvernement en vue de réhabiliter l'économie nationale et des différents domaines de l'activité au service des intérêts de notre pays et de nos concitoyens, avec l'accroissement de l'attractivité de notre pays pour les investissements étrangers et la préservation des droits des générations futures dans le cadre d'une approche de développement durable». «Pour ce faire, le Premier ministre a chargé le ministre de l'énergie d'élaborer la stratégie nationale accompagnant la mise en oeuvre de ces réformes et de la soumettre pour adoption lors de la prochaine réunion du Gouvernement», souligne la même source.

Réunion du Gouvernement: Examen et approbation de projets de décrets exécutifs concernant plusieurs secteurs

mer, 02/10/2019 - 22:00
 Le Gouvernement a tenu, mercredi, une réunion sous la présidence du Premier ministre, Noureddine Bedoui, consacrée à l'examen de plusieurs projets de décrets exécutifs relatifs à plusieurs secteurs, indique un communiqué des services du Premier ministre. Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire a présenté, lors de cette réunion, "un projet de décret exécutif relatif à la réforme du bureau municipal d'hygiène, son organisation, son fonctionnement et la définition de ses missions". Ce texte "s'inscrit dans le cadre des réformes globales des secteurs relatifs à l'hygiène au niveau local, à travers l'adaptation de leur cadre juridique aux exigences nationales, internationales et à celles de la santé environnementale et de l'environnement urbain, 30 ans après la création des bureaux municipaux d'hygiène dont le fonctionnement a été entaché de plusieurs dysfonctionnements, notamment après la prévalence de certaines maladies et la prolifération de la pollution en milieu urbain". "Ce bureau a été annexé à l'organigramme de la commune conformément à ses missions notamment le contrôle, l'inspection, le respect de la gestions des déchets ménagers, la surveillance de l'hygiène lié à la distribution de l'eau potable et d'irrigation, le traitement des eaux usées et le contrôle de la qualité des produits destinés à la consommation humaine et animale", ajoute le communiqué. Ce bureau "jouira du pouvoir de prendre des mesures coercitives rigoureuses allant jusqu'à la fermeture administrative des entreprises et structures, outre la suspension provisoire de l'activité et la possibilité de fermer ou de condamner les puits et les sources polluées ou toute autre structure menaçant le citoyen et son environnement". Rappelant l'approbation par le Gouvernement de ce texte important, le Premier ministre a mis en avant "l'impératif de doter tous les bureaux d'hygiène en moyens matériels et humains pour leur permettre de s'acquitter pleinement de leurs missions conformément aux besoins réels exprimés qui devraient êtres pris en charge par les collectivités locales concernées, en fonction de leurs capacités financières avec la possibilité de recours, au cas par cas, à l'intervention de la Caisse de solidarité des collectivités locales". A ce propos, "le ministre de l'Intérieur a été chargé de l'élaboration d'un plan d'action clair ayant un calendrier bien défini pour la mise en œuvre des nouvelles missions des bureaux municipaux d'hygiène dans le cadre d'une coordination intersectorielle et entre les collectivités locales ce qui permettra à ce dispositif important de tirer profit des moyens techniques d'intervention dont disposent tous les secteurs, à l'instar des laboratoires de contrôle de qualité". De son côté, le ministre de la Justice a été chargé de "la mise en place d'un groupe de travail regroupant les secteurs de l'environnement, des ressources en eau, de l'Habitat et du Commerce pour examiner les modalités de conférer aux différents agents publics le statut de la Police judicaire en tant que procédure contribuant à renforcer l'efficacité de leur intervention dans la lutte contre les phénomènes nuisibles à la vie quotidienne des citoyens et à la sécurité de leur environnement". Dans le même contexte, le ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels a présenté un exposé sur les deux projets de décrets exécutifs portant création de "Vingt (20) instituts nationaux spécialisés dans la formation professionnelle dont 08 nouveaux centres et 12 centres transformés en institut national au niveau de 18 wilayas, ce qui permettra d'assurer 10.000 nouveaux postes de formation à partir de l'année 2020", en plus de "Vingtdeux (22) centres de formations et d'apprentissage dont 05 annexes transformées en centres outre 17 nouveaux centres, ce qui permettra la création de 7.700 nouveaux postes de formation dès 2020 à travers 15 wilayas". Après avoir salué le renforcement du système national de la formation et de l'enseignement professionnels par ces nouvelles structures, M. Bedoui à instruit le ministre en charge du secteur à l'effet d'"accélérer l'action de la commission installée dernièrement, chargée de la concrétisation du projet de Baccalauréat professionnel, encourager et favoriser la formation par apprentissage, assurer une exploitation meilleure et intégrale des ressources humaines disponibles dans le domaine de l'encadrement des structures du secteur, consolider la formation de formateurs afin de hisser leur niveau, notamment dans le cadre de la coopération avec les pays développés dans les domaines de la formation professionnelle et l'apprentissage et tirer profit des expériences de ces pays". Le Premier ministre a souligné également la nécessité de "consolider la dimension nationale des instituts spécialisés dans la formation professionnelle relevant du secteur, au profit des jeunes à travers tout le territoire national, afin de faire augmenter les chances d'échanges entre jeunes et garantir la disponibilité de la main-d'œuvre qualifiée dans toutes les spécialités à travers toutes les wilayas". Par ailleurs, la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme a présenté un exposé sur le projet de décret définissant les conditions et les méthodes de protection et de prise en charge de l'enfant. En réponse à cet exposé le Premier ministre a affirmé que "la protection et la prise en charge de l'enfance, et la création de toutes les conditions d'un bon développement et de l'épanouissement de nos enfants sont au centre des intérêts du Gouvernement. Il a chargé la ministre de la Solidarité nationale, de revoir ce texte, de manière à renforcer la protection de l'enfant dans notre pays, dans le respect des valeurs de notre société, de notre religion, et des normes internationales adoptées par l'Algérie à travers l'élargissement des consultations aux associations activant dans le domaine de l'enfance, aux experts et aux professionnels". La ministre de la solidarité nationale a également été chargée de"proposer une stratégie aux contours clairs, pour opérer des réformes profondes dans le domaine de la protection et de la prise en charge de l'enfance, afin de garantir l'avenir de nos enfants et du pays".Le Gouvernement a écouté un exposé du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière sur des "projets de passation de marchés de gré-à-gré entre la wilaya d'Alger et +Cosider Construction+,  pour la réalisation de quatre hôpitaux, dont 3 publics d'une capacité de 120  lits à Baraki, Réghaia, Ain Benian et un hopital "Mère-enfant" d'une capacité de 60 lits à Heraoua".Le projet de réalisation de ces hôpitaux s'inscrit dans le cadre de l'amélioration du niveau des prestations offertes au citoyen et l'allègement de la surcharge qui pèse sur les hôpitaux situés dans la région Est de la capitale, au vu de leur forte densité de population, à même de consolider les indicateurs de la couverture sanitaire dans la wilaya d'Alger". A l'issue de l'exposé, le Premier ministre a "chargé le ministre de la santé en coordination avec le ministre des finances à l'effet de soumettre ces projets à la Caisse nationale d'équipement pour le développement (CNED) relevant du ministère des finances, en vue d'effectuer un audit de l'enveloppe financière nécessaire à leur réalisation, et soumettre au Premier ministre un rapport sur les résultats de l'audit, et ce en consécration du souci du Gouvernement à rationaliser les dépenses publics". APS  

Championnat arabe des clubs : les Pétrolières remportent la 4e édition

mer, 02/10/2019 - 19:11
Les dames du GS Pétroliers se sont adjugées la 4e édition du championnat arabe féminin des clubs de handball. Auteures d’un parcours parfait, les Pétrolières ont clôturé leur participation avec un sixième succès de suite reporté, ce mercredi à Amman (Jordanie), face à la formation syrienne de Police (44-19). La saison ne pouvait pas mieux commencer pour les féminines du GS Pétroliers. Moins de 15 jours après leur sacre en finale de la Supercoupe d’Algérie, les coéquipières de Rania Allag se sont offertes un second titre dans une compétition dominée de main de maître. En effet, les Pétrolières ont fait cavalier seul durant tout le tournoi compte tenu de la modestie de leurs adversaires. Depuis le coup d’envoi du championnat, donné le 26 septembre dernier, les protégés de Fateh Moulay ont enchainé victoire sur victoire sans véritablement être inquiétées. Pour leur dernière sortie, les Algériennes ont confirmé leur suprématie en dominant les Syriennes de Police sur le score sans appel de 44 à 19. Un sixième succès de rang qui leur permet de terminer en tête du championnat avec 12 points glanés sur 12 possibles, soit un sans faute.     De leur côté, les messieurs du GSP peuvent également remporter ce championnat et réaliser un doublé. Pour ce faire, les camarades de Messaoud Bekous doivent battre les Qataris d'Al Gharafa dans une finale prévue ce jeudi (16h00 algériennes).

Gériatrie: l'OMS lance un pack d’outils de soins dont une application numérique

mer, 02/10/2019 - 18:11
L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a lancé un ensemble d'outils, dont une application numérique, pour aider les professionnels de la santé et de l'action sociale à améliorer la qualité des soins qu'ils dispensent aux personnes âgées, à l'occasion de la Journée internationale des personnes âgées, célébrée le 1er octobre. ICOPE Handbook App est une application numérique interactive innovante créée par l'OMS. Elle donne des conseils pratiques pour répondre aux besoins prioritaires des personnes âgées : mobilité réduite, malnutrition, déficiences visuelles et auditives, déclin cognitif, symptômes dépressifs et services médico-sociaux. Utilisée conjointement avec un ensemble d'outils comprenant un nouveau manuel, cette application accélérera la formation des professionnels de la santé et de l'action sociale afin d'apporter une réponse plus adaptée aux besoins divers des personnes âgées, explique l'OMS dans un communiqué de presse. Pour Dr Anshu Banerjee, directeur du département santé de la mère, du nouveau-né, de l'enfant et de l'adolescent, et vieillissement à l'OMS, "il est essentiel que les services destinés aux personnes âgées soient inclus dans des programmes de soins de santé universels". "Dans le même temps, les services de santé et les services sociaux doivent être bien coordonnés afin de répondre de façon optimale aux besoins. Ce nouvel ensemble d'outils appuie une approche du vieillissement en bonne santé grâce à un modèle de soins coordonné et centré sur la personne", ajoute-t-il. La population mondiale vieillit rapidement. En 2050, une personne sur cinq aura plus de 60 ans. Le nombre de personnes âgées de 80 ans ou plus devrait tripler, passant de 143 millions en 2019 à 426 millions en 2050. Même si chaque personne âgée est différente, les capacités physiques et mentales ont tendance à diminuer avec l'âge. APS

Pages