La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 2 heures 4 min

Etats-Unis : un nouveau candidat démocrate à la présidentielle

mar, 14/05/2019 - 18:55
Le gouverneur de l'Etat du Montana s'est lancé mardi dans la course à la présidentielle américaine, portant à 22 le nombre de candidats à la primaire démocrate qui espèrent défier le républicain Donald Trump en 2020, un nouveau record. Agé de 53 ans, Steve Bullock est depuis 2013 le gouverneur démocrate du Montana, grand Etat rural et pro-Trump du nord des Etats-Unis. Dans la vidéo annonçant sa candidature, il souligne sa faculté à séduire des électeurs conservateurs, en rappelant sa confortable victoire pour un second mandat en 2016 dans le même Etat qui avait en même temps donné une très large avance à Donald Trump face à la démocrate Hillary Clinton. "En tant que gouverneur démocrate d'un Etat que Trump a gagné par 20 points, je n'ai pas le luxe de me contenter de parler aux gens qui sont d'accord avec moi", déclare ce père, marié, de trois enfants. "Je traverse les 380.800 kilomètres carrés de notre Etat à la recherche d'une base commune" entre républicains et démocrates "pour accomplir des choses", insiste-t-il. Il appelle à battre Donald Trump en novembre 2020 pour donner à tous les Américains une "même chance" de réussite. Avec déjà 22 prétendants sérieux et encore plusieurs noms potentiellement attendus, le champ des prétendants à l'investiture démocrate bat tous les records. Donald Trump, candidat à sa réélection en novembre 2020, avait vaincu 16 autres républicains en 2016, un nombre inédit à l'époque. L'ancien vice-président de Barack Obama, Joe Biden, domine, à 76 ans, la course démocrate. Les premiers scrutins de la primaire se tiendront en février 2020.

Algérie-Cuba : prochain accord sur la restauration de la Casbah d'Alger

mar, 14/05/2019 - 18:33
La ministre de la Culture, Meriem Merdaci, et l'ambassadeur de Cuba à Alger, Clara Margarita Pulido Escodell, ont convenu mardi à Alger de la mise à profit de l'expérience cubaine dans la restauration de la Casbah d'Alger, indique un communiqué du ministère de la Culture. Examinant les voies et moyens de renforcer la coopération bilatérale dans le domaine culturel, les deux parties ont convenu de conclure "dans les semaines à venir" un accord portant sur la restauration de la Casbah d'Alger. A cette occasion, la ministre de la Culture a salué l'association de la société civile aux différentes actions de restauration menées à Cuba, au niveau des quartiers séculaires de La Havane.  L'expérience de Cuba est pionnière en matière de restauration du patrimoine, notamment dans La Habana Vieja (la Vieille Havane). Pour l'Unesco, La Habana Vieja est l'exemple même de la ville antique à avoir préserver sa cohérence urbaine, sa cohésion sociale et son cachet culturel grâce à un intérêt direct de l'Etat et une implication de la population dans le développement socioculturel,  S'étendant sur une superficie de 200 hectares, la vieille Havane compte plus de 3000 immeubles, "dont la majorité en bon état", et quelques 100.000 habitants sur les 2 millions d'Havanais.  Depuis quelques années déjà et grâce à l'intérêt qui lui est accordé par l'Etat et la population, La Habana Vieja s'est érigée en destination touristique mondiale attirant, à elle seule, environ 2 millions de touristes sur les 4 millions qui visitent Cuba chaque année. Le secteur du tourisme constitue la deuxième principale source de revenus du pays.

Khenchela : 6 tonnes de denrées alimentaires saisies faute d'autorisation et d'hygiène

mar, 14/05/2019 - 18:25
14/05/2019 - 18:25

Au total six tonnes de denrées alimentaires, dont quatre tonnes d'olive, ont été saisies par la sûreté urbaine de la commune de N’sigha (wilaya de Khenchela) dans deux garages activant sans autorisation et dans le non-respect des conditions d’hygiène, a-t-on appris mardi de la cellule de communication de la sûreté de wilaya.

Cette opération a été enclenchée suite à des informations parvenues à la sûreté urbaine extra-muros de N’sigha faisant état de l’existence d’un atelier de conditionnement de denrées alimentaires activant sans autorisation et dans le non-respect de la réglementation en vigueur en matière d’étiquetage, d’hygiène et de stockage, selon la même source qui a précisé que la marchandise a été commercialisée dans deux garages situées dans la cité Essalem de cette même commune.

Les investigations menées dans la foulée par la police ont permis de mettre en évidence l’identité du propriétaire de l’atelier, un trentenaire originaire de la wilaya de Khechela ,a-t-on ajouté.

Accompagnés des services de protection du consommateur et de la répression des fraudes à la direction du commerce de la wilaya, les éléments de la sûreté se sont rendus à cet atelier où ils ont relevé des échantillons pour analyses de toute la marchandise avant de procéder à la fermeture des lieux.

Les denrées alimentaires saisies étaient constituées de 3036 unités d’olives en conserve, de Harissa et de salade de poivron (hamiss), de poivrons et d’oignons, a-t-on encore détaillé.

La marchandise ciblée a été maintenue en place, en attendant les résultats du laboratoire et l’annonce de mesures judiciaires adéquates, selon la même source.

Création d'un comité de surveillance des festivals internationaux institués

mar, 14/05/2019 - 18:00
La ministre de la Culture, Meriem Merdaci, a fait état d'une démarche visant "la création d'un comité de suivi et de surveillance", au niveau central pour accompagner les festivals internationaux institués, et ce lors d'une réunion d'orientation avec les commissaires de festivals, a indiqué mardi un communiqué du ministère. La ministre a appelé les commissaires à "définir des alternatives de financement des festivals en recourant au secteur privé", et en "sensibilisant les autorités locales" à l'importance de ces festivals dans l'animation de la vie économique, culturelle, et artistique. Concernant les moyens techniques de gestion des festivals, la ministre a appelé les commissaires à "recourir aux moyens techniques des établissements de tutelle" qui disposent, selon le communiqué du ministère "d'une expérience dans l'organisation de tels festivités". Mme Merdaci a insisté sur le "respect des lois et des règlementations régissant ces festivals", a ajouté le communiqué.

Le pétrole algérien augmente de près de 5 dollars en avril

mar, 14/05/2019 - 17:37
Les cours du Sahara Blend, le brut de référence algérien, ont progressé de 4,77 dollars en avril, portés notamment par les inquiétudes sur une éventuelle perturbation de l'approvisionnement en pétrole suite aux nouveaux risques géopolitiques. Selon les chiffres publiés mardi de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) dans son dernier rapport mensuel, la moyenne mensuelle des prix du Sahara Blend s'est établie à 71,15 dollars le baril en avril contre 66,38 dollars un mois auparavant, soit une hausse de 7,2%. Le prix du Sahara Blend est établi en fonction des cours du Brent, brut de référence de la mer du Nord, côté sur le marché de Londres avec une prime additionnelle pour ses qualités physico-chimiques appréciées par les raffineurs. La hausse du brut algérien intervient dans un contexte de rebond général des prix au marché pétrolier mondial. La moyenne du prix du panier de l'Opep a connu ainsi une hausse de 4,41 dollars en avril comparativement à celle de mars, pour atteindre 70,78 dollars le baril (+6,6%), son plus haut niveau en six mois. Cette tendance haussière s'explique par l'inquiétude des marchés, alimentée essentiellement par les menaces géopolitiques dans les principales régions productrices de pétrole, selon la même source. Le rapport de l`Opep indique, par ailleurs, que la production de l`Algérie en avril dernier a atteint 1,019 million de barils par jour (Mbj), soit en léger repli de 4.000 Mbj comparativement à la production moyenne de mars dernier (1,023 Mbj). Globalement, les pays de l'organisation ont produit 30,031 Mbj en avril, contre 30,034 Mbj en mars, selon des sources secondaires. L'organisation a ainsi vu sa production diminuer de près de 3.000 barils/jour, en raison notamment d`une forte baisse en Iran. L'Opep avait convenu, en décembre dernier, avec dix pays producteurs non-Opep, la Russie à leur tête, d'une baisse conjointe de leur production de 1,2 million de barils/jour à partir du 1er janvier 2019, pour une période de six mois, avec une réduction de 800.000 barils/jour par l'Opep et de 400.000 barils/jour par ces pays producteurs non-Opep. Cet accord est intervenu suite à l'engagement des 15 pays membres de l'Opep à baisser leur production à hauteur de 3%, contre 2,2% par les 10 pays partenaires, sachant que l'Iran, le Venezuela et la Libye n'en sont pas concernés en raison des difficultés enregistrées dans la production de leurs quotas respectifs habituels.

Championnats du monde 2019 : forfait de l'Algérie, faute de visa pour le Royaume-Uni

mar, 14/05/2019 - 17:08
La sélection nationale (messieurs/dames) de taekwondo manquera les Championnats du monde 2019, qui se déroulent du 14 au 19 mai courant à Manchester (Angleterre), car ne disposant pas d'un visa d'entrée au Royaume-Uni, a-t-on appris mardi auprès de la fédération algérienne de la discipline (ATF). Quatre athlètes (2 messieurs et 2 dames), relevant encore de la catégorie des moins de vingt ans, composent la sélection algérienne, qui devait prendre part à ces Mondiaux avec l'objectif de préparer d'autres échéances internationales, notamment "les Jeux africains au Maroc, les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo et les Jeux méditerranéens de 2021 à Oran", a précisé le secrétaire général de l'ATF, Samir Maiana. Les quatre athlètes qui devaient représenter les couleurs nationales à Manchester sont:  Snina Midouni (-57 kg) et Wafa Remaoun (-62 kg) chez les dames, ainsi que Mohcen Boukercha (+87 kg) et Mohamed Guerni (-58 kg) chez les messieurs. Près de 970 athlètes, représentant 150 pays sont annoncés aux Mondiaux de Manchester, où ils concourront dans 16 catégories de poids : 8 chez les messieurs et 8 chez les dames.                  La Fédération internationale de la discipline profitera de l'occasion pour tenir une assemblée générale élective, qui permettra à quatre nouveaux membres d'intégrer le Comité exécutif de l'instance.  Onze membres avaient présenté leurs candidatures pour l'un de ces postes, mais seuls quatre d'entre eux seront retenus lors de l'AGE, prévue mardi. 

Abdelkrim Belabed : toutes les mesures prises pour garantir le bon déroulement des examens scolaires

mar, 14/05/2019 - 17:02
Le ministre de l'Education nationale, Abdelhakim Belabed, a affirmé, mardi à Alger, que toutes les mesures matérielles, humaines et organisationnelles avaient été prises pour garantir le bon déroulement des examens nationaux de l'année en cours. "Toues les mesures matérielles, humaines et organisationnelles ont été finalisées en prévision des examens nationaux", a indiqué le ministre lors d'une conférence de presse, précisant que "le Conseil interministériel, du 12 mai courant, avait instruit l'ensemble des départements concernés ainsi que les corps de sécurité de veiller au bon déroulement de ces épreuves dans la sérénité".  Concernant le Baccalauréat, le ministre a cité, entre autre mesures, "l'entrée en quarantaine, à partir de jeudi prochain, de l'équipe chargée de l'impression des sujets, composée de 130 inspecteurs et cadres, et auxquels il sera interdit de quitter le centre avant la fin de la période requise". Le Conseil interministériel avait décidé, selon M. Belabed, de "la révision des primes allouées à cette équipe et sa généralisation pour qu'elles touchent l'ensemble des employés chargés d'imprimer les sujets du Brevet de l'enseignement moyen (BEM) et de l'examen de cinquième année primaire, en valorisation des efforts fournis". Plus précis, le ministre a expliqué que ces primes seront versées dés la fin des examens, ajoutant que la valeur de ces primes sera annoncée ultérieurement. Par ailleurs, M. Belabed a salué les efforts déployés par le ministère de la Défense nationale dans l'équipement des centres d'impression des sujets d'examen à l'échelle nationale en brouilleurs pour assurer la protection électronique et empêcher la fuite des sujets. Evoquant les procédures habituelles appliquées lors des examens scolaires, le ministre a rassuré qu'elles seront reconduites cette année, à l'instar de la demie heure supplémentaire et des deux sujets au choix pour chaque discipline et chaque filière. Concernant l'heure d'ouverture des centres d'examen du Baccalauréat, M. Belabed a fait savoir que les portes seront ouvertes à 7H30 et l'entrée pour tous les candidats se fera à 8H00, soulignant que les retardataires pourront, jusqu'à 8H30, rejoindre les classes d'examen avec la consignation de leurs noms sur des registres de retard. Le ministre a tenu à préciser qu'aucun  retard ne sera autorisé au delà de cette heure (8H30).  Les mêmes dispositions sont applicables pour les épreuves de l'après-midi qui débuteront à 15H00, a-t-il encore dit expliquant que l'ouverture des portes aura lieu à 14H30, et que tout candidat retardataire verra son nom consigné sur le registre prévu à cet effet. Par ailleurs, le ministre a annoncé que des bus seront mobilisés, au niveau de chaque wilaya, pour assurer le transport des candidats des zones éloignées. A cette occasion le ministre a appelé les parents des candidats à repérer les centres d'examen à l'avance pour éviter les retards le jour J, mettant l'accent sur l'importance de sensibiliser les candidats sur les sanctions encourues en cas de fraude, et qui peuvent aller de l'interdiction de repasser le baccalauréat durant cinq années pour les scolarisés et dix années pour les candidats libres. Le nombre global des candidats des trois examens nationaux s'élève cette année à 2.118.881 candidats, dont 812.655 pour les épreuves de 5e année primaires (48.60% de filles), 631.395 candidats (52.26% de filles) pour les épreuves du Brevet de l'enseignement moyen (BEM) et 674.831 candidats (54.57% de filles) pour les épreuves du Baccalauréat.

Mostaganem : mise en service l’été prochain de l’hôpital universitaire

mar, 14/05/2019 - 15:42
L’hôpital universitaire de 240 lits à Kharouba, à l’est de la ville de Mostaganem, sera mis en service en été, a annoncé mardi le wali, Mohamed Abdennour Rabhi. En inspectant ce nouvel hôpital, situé dans la ZHUN de Kharouba, M. Rabhi a indiqué que ce projet a atteint un taux d’avancement de 95 % et est en phase d'installation d’équipements médicaux. Cet établissement sanitaire dispose de plusieurs structures dont six blocs opératoires, un service de radiologie, de médecine légale et un bloc des urgences médico-chirurgicales (UMC) doté d’une piste d’atterrissage d’hélicoptères qui sera utilisé en cas d’urgences extrêmes. Le coût total de ce projet a atteint 4,2 milliards DA dont 1,2 milliard DA réservé à l’acquisition du matériel et équipements médicaux modernes, selon les explications fournies par les responsables du secteur. Le wali de Mostaganem a mis en service une unité d’assistance sociale d’urgence mobile, réalisée dans un délai de 17 mois à la nouvelle cité administrative de Kharouba et pour un coût de 80 millions DA. Ce nouveau service, d'une capacité d’accueil de plus de 50 lits, offre l’assistance sociale, psychologique et médicale aux personnes sans abri.

Le chef de l'Etat nomme Tarek Kour président de l'ONPLC

mar, 14/05/2019 - 15:38
Le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, a nommé, mardi, Tarek Kour, président de l'Organe national de prévention et de lutte contre la corruption (ONPLC), indique un communiqué de la Présidence de la République. "Monsieur Abdelkader Bensalah, chef de l'Etat, a nommé, ce mardi 14 mai 2019, M. Tarek Kour, président de l'Organe national de prévention et de lutte contre la corruption (ONPLC)", précise la même source.

Union arabe de la presse sportive : l'Algérie intègre la commission des affaires urgentes

mar, 14/05/2019 - 15:11
14/05/2019 - 15:11

L'Organisation nationale des journalistes sportifs algériens (ONJSA) a intégré, lundi, la commission des affaires urgentes de l'Union arabe de la presse sportive (UAPS) dont elle avait été élue au bureau exécutif lors de la dernière assemblée générale tenue en Jordanie.

"En application de l'article 12 de ses statuts, l'UAPS a créée une commission qui sera chargée des affaires urgentes. Présidée par le premier responsable de l'Union, le Jordanien Mohamed Djamil Abdelkader, la commission comprend l'Algérien Hocine Zenagui (membre de l'exécutif), Torki El Awad et Badreddine El Idrissi, en plus du secrétaire de l'Union, Aouni Farij", a indiqué mardi un communiqué de l'UAPS. 

En application des recommandations de l'Assemblée générale de l'Union du 28 avril dernier, il a été procédé à l'installation d'un comité de refonte des statuts de l'UAPS composé de trois membres.

L'UAPS a saisi l'occasion de la réunion de son bureau exécutif pour lancer un appel à toutes les associations, fédérations et organisations membres de l'assemblée générale pour envoyer leurs recommandations sur les articles des statuts en prévision de la prochaine opération de refonte afin de mettre les statuts de l'Union en conformité avec ceux des instances internationales.

Les recommandations et propositions des différents membres seront soumises au Comité exécutif qui sera chargé de les récolter et classer en vue de les présenter lors d'une assemblée extraordinaire. 

L'UAPS s'attèle à élaborer un programme d'activités pour les sept prochains mois et l'année 2020, souhaitant l'adhésion de l'ensemble des associations, fédérations et organisations membres de l'assemblée générale pour sa réalisation.

Présidentielle en Mauritanie : six candidats retenus sur la liste définitive

mar, 14/05/2019 - 15:10
La liste définitive des six candidats à l'élection présidentielle prévue en Mauritanie le 22 juin prochain a été rendue publique lundi par le Conseil constitutionnel, ont rapporté mardi les médias locaux.  Il s'agit des six candidats qui figuraient sur la liste provisoire publiée le 9 mai dernier et qui n'a pas fait objet de recours après expiration des délais le 12 mai.    Selon le délibéré du Conseil constitutionnel, cette liste comprend, dans l'ordre de dépôt des dossiers : l'ancien ministre de la Défense Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ould Ghazouani, l'ancien Premier ministre Sidi Mohamed Ould Boubacar, l'antiesclavagiste Biram Ould Dah Ould Abeid, le président de l'Union des forces du progrès Mohamed Ould Mouloud, le jeune Mohamed Lemine Ould El Mourteji El Wavi, et le professeur Kane Hamidou Baba candidat de l'alliance "Vivre ensemble".   Par ailleurs, le gouvernement mauritanien a décidé d'accéder à l'exigence des partis d'opposition relative au vote différé des militaires, "pour garantir une plus grande transparence du scrutin prochain". Un amendement en ce sens a été approuvé jeudi dernier en conseil des ministres, selon lequel "les militaires et les civils voteront le même jour".  

Identification du terroriste éliminé dimanche à Tizi-Ouzou

mar, 14/05/2019 - 14:51
Le terroriste éliminé dimanche près de Yakourène, à Azzazga, wilaya de Tizi Ouzou, par un détachement de l’Armée nationale populaire (ANP) a été identifié, a annoncé mardi le ministère de la Défense nationale (MDN). "Il s’agit, en l’occurrence, du dangereux terroriste dénommé +Zerifi Farouk+ dit +Adel Abou Hichem+ qui avait rallié les groupes terroristes en 1993", a précisé le MDN dans un communiqué. Selon la même source, l'opération menée le 12 mai 2019 près de Yakourène, à Azzazga, wilaya de Tizi Ouzou, a permis également de récupérer un pistolet mitrailleur de type Kalachnikov, deux (02) chargeurs de munitions et une paire de jumelles. A Tamanrasset, deux (02) o/rpailleurs en possession d’équipements d’orpaillage ont été arrêtés par un détachement de l’ANP dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, a ajouté le MDN. A In Guezzam (6eRM), trois (03) contrebandiers ont été arrêtés par un autre détachement de l'ANP qui a saisi également un camion chargé de 22,5 tonnes de denrées alimentaires. Par ailleurs, un détachement de l’ANP a intercepté, en coordination avec les éléments de la Gendarmerie nationale à Oran (2e RM), deux (02) narcotrafiquants en leur possession 8,2 kilogrammes de kif traité, tandis que huit (08) immigrants clandestins de différentes nationalités ont été arrêtés à Ghardaïa.

"Ramadhan ou pas", les étudiants réinvestissent la rue ce mardi à travers le pays et rejettent la présidentielle du 4 juillet

mar, 14/05/2019 - 14:11
Ni le jeûne, par ce mois de Ramadhan, ni la chaleur ne semblent entamer la détermination des étudiants. Comme tous les mardis, ils ont une nouvelle fois occupé les rues d’Alger, à l’instar d’autres wilayas dont Oran et Tizi Ouzou, pour crier haut et fort leur rejet irréversible du système politique en place. Tel un leitmotiv, les mêmes slogans-revendications reviennent chaque semaine encore. Ils sont à chaque fois adaptés à l’actualité de la semaine. Ainsi, après « vous avez pillé le pays, voleurs ! », « Algérie libre et démocratique »,  « Système dégage ! », « ce pays est le nôtre et on fera ce qu’on voudra », la foule ajoute cette fois-ci « il n'y aura pas d'élections yal issabate » et « Gaid Salah dégage ». Dès le matin, les rues ont été investies avec des banderoles arborées, certaines portant des figures de martyrs. A Alger, venus de toutes les universités, ils ont tous convergé vers le centre-ville pour crier leur rejet de la tenue de la présidentielle prévue le 4 juillet prochain.  

L’ONS note une baisse de l'activité commerciale au 4ème trimestre de 2018

mar, 14/05/2019 - 12:57
L'activité commerciale de l'Algérie a connu une baisse au quatrième trimestre de 2018, notamment dans le secteur de l'agroalimentaire, alors que les prix d'acquisition des produits sont jugés élevés, fait ressortir une enquête d'opinion menée par l'ONS auprès d'entreprises commerciales. Selon l'opinion des grossistes questionnés, l'activité commerciale a connu une baisse au 4ème trimestre de l'année écoulée, notamment dans l'agroalimentaire et les combustibles et lubrifiants.  En revanche, elle a enregistré une augmentation, essentiellement, pour les détaillants de la  droguerie, de la quincaillerie, des appareils électroménagers, des textiles et de la parfumerie.  Près de 78% des grossistes et 86% des détaillants approchés se plaignent de « l'indisponibilité des produits », précisent les résultats de l'enquête de l'Office national des statistiques, qui relève que plus de 80% de ces derniers  ont jugé les formalités d'acquisition des marchandises « trop lentes ».  Cette situation a provoqué des ruptures de stocks au niveau de la plupart des grossistes et de plus de 18 % de détaillants parmi lesquels ceux les plus touchés l’ont été dans l'agroalimentaire, les matières premières, les demi produits et les machines et matériels d'équipement. La majeure partie de l'enquête réalisée auprès de 533 entreprises commerciales, tous secteur confondus, a révélée que les commerçants sont satisfaits de la qualité et du conditionnement des produits écoulés durant le dernier trimestre de l'année dernière. Selon l’opinion de plus de 20% des grossistes et de près de 19% des détaillants, les prix de vente sont élevés par rapport au 3ème trimestre de 2018, notamment pour ce qui a trait aux produits agroalimentaires, les matières premières et les textiles.              

Football/ France : Youcef Atal enflamme le mercato européen

mar, 14/05/2019 - 12:31

Ph.DR

L'international algérien Youcef Atal est en train d'enflammer le mercato de la Ligue 1 française et des autres ligues européennes, malgré le refus de son transfert réitéré par les responsables de son club l'OGC Nice. Le latéral algérien (22 ans) a été une des grandes surprises de la saison 2018/2019, d'où l'intérêt du Paris Saint-Germain (PSG) à vouloir, coûte que coûte, l'avoir dans ses rangs, notamment depuis le grand match qu'il avait livré au Parc des Princes. Depuis, le joueur algérien est convoité par un nombre de clubs de la Ligue 1 française, de la Liga espagnole, de Premier League ou de la Serie A italienne. Selon des indiscrétions rapportées par la presse sportive, les responsables du PSG auraient déjà rencontré l’entourage du joueur et "veulent aller plus vite que la concurrence". Le magazine France Football a listé l'international, dont la force est également sa polyvalence, parmi les joueurs dont la cote a explosé cette saison. Le magazine a estimé qu'il "a frappé les esprits des décideurs du PSG", lesquels "ont du coup accéléré sur ce dossier vu leurs besoins à ce poste (Meunier va partir et Dani Alves ne peut assurer la saison avec le seul Dagba comme alternative)". Pour la même publication, Paris "doit faire vite" sur ce dossier car "le profil d'Atal, percutant, fiable et en pleine ascension, a de quoi attirer l'œil". Selon la presse spécialisée française, les clubs intéressés par Youcef Atal sont l'Atlético de Madrid, Chelsea, l'Inter Milan, Naples (qui compte vendre au moins Hysaj), lesquels ont, eux aussi, discuté de visu avec l'entourage du joueur. L'entraîneur de l'OGc Nice (Ligue 1), Patrick Vieira, avait déclaré récemment que le latéral algérien n'était pas à vendre, mentionnant qu'il fait partie des "très bons joueurs" du championnat français. Interrogé sur la possibilité de voir Atal évoluer dans un autre club, le technicien niçois a été catégorique : "Je ne me pose même pas la question parce que nous ne sommes pas vendeurs", soulignant que "les clubs ne vont pas appeler le président seulement parce qu'il a marqué trois buts contre Guingamp". Avant d'atterrir en France, Youcef Atal a porté les couleurs de nombreux clubs (toutes catégories confondues), entre autres la JS Kabylie et Paradou AC (2014-2017) avant de rejoindre le club belge de Courtrai. En sélection nationale, le latéral droit est devenu l'un des hommes forts de l'équipe et sur lequel comptera le sélectionneur national, Djamel Belmadi, lors de la CAN-2019 en Egypte. APS

Omar El-Bachir inculpé pour le «meurtre» de manifestants

mar, 14/05/2019 - 10:45

Ph.DR

Le président déchu, Omar El-Béchir, a été inculpé pour «le meurtre de manifestants» pendant les protestations contre son régime, a indiqué lundi le Procureur général soudanais. «Omar El-Béchir et d'autres (personnalités) ont été inculpés pour incitation et participation au meurtre de manifestants», selon un communiqué du Procureur. L'inculpation de l'ancien président, actuellement emprisonné à Khartoum, fait suite à une plainte déposée pour la mort d'un médecin durant des protestations à Burri, un quartier de l'est de Khartoum, selon la même source. Dans son communiqué, le Procureur général a recommandé l'«accélération des enquêtes sur les meurtres d'autres manifestants. Le Soudan est en proie, depuis le 19 décembre, à un mouvement de contestation inédit ayant poussé à la destitution, le 11 avril, par l'armée du président Béchir qui dirigeait le pays d'une main de fer depuis près de trois décennies. Selon une association de médecins proche de la coordination des protestataires, l'Alliance pour la liberté et le changement (ALC), 90 personnes ont été tuées par les forces de l'ordre depuis le début des manifestations le 19 décembre. Les autorités parlent quant à elles d'un bilan de 65 morts. Omar El-Béchir fait l'objet de mandats d'arrêt de la Cour pénale internationale, pour des accusations de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre commis dans le cadre du conflit au Darfour, ouest du Soudan. APS

Affaire d'exploitation d'une sablière à El Kala : des peines d'emprisonnement requises

mar, 14/05/2019 - 10:24
Le ministère public près le tribunal correctionnel d'El Kala a requis, lundi en fin de journée, des peines allant d’une (1) à quatre (4) ans de prison ferme, à l'encontre de quatre (4) mis en cause, impliqués dans une affaire d'octroi d'un permis d'exploitation d'une sablière située au niveau de la zone protégée traversée par le parc national d'El Kala (PNEK). Quatre (04) années de prison ferme ont été ainsi requises à l'encontre des accusés A. K. (expert) et H. H. (ancien président de l'Agence nationale des activités minières (ANMA), et 3 années à l'encontre de A.B. (expert) et 1 année pour le gérant de la SARL Bousbia, poursuivis, entre autres, pour les chefs d'inculpation « d'exploitation d'activité minière dans un site protégé par les conventions internationales », « faux et usage de faux », « complicité et abus d’autorité » dans une affaire reportée à deux reprise Les faits de cette affaire remontent, selon l'arrêt de renvoi, à 2017 suite à l'ouverture d'une enquête approfondie par les services de la gendarmerie nationale d'El Tarf sur l'octroi d'un permis minier pour l'exploitation d'une sablière à Oum T’boul dans la daira d’El Kala, au profit de la SARL de statut privé ainsi que les modalités et procédures de l'adjudication du permis ciblant un site protégé du PNEK. Le titre accordé par l’ANAM, sous tutelle du ministère de l’Industrie et des Mines, à la société privée pour l’exploitation de sable est venu en exécution d’une décision du Conseil d’Etat, devant lequel l’affaire a été portée. L'enquête révéla que six (06) sites ont été retenus à El Tarf, en juillet 2006, pour adjudication, dont celui d'Oum T’boul, pour lesquels le wali de l'époque avait introduit une opposition du fait qu'il s'agit de sites localisés sur une zone protégée mondialement, selon le même document. En avril 2007, l'ensemble des adjudications furent annulées et En 2011, le gérant de la SARL Bousbia avait introduit une action en justice pour demander à l'ANMA, l'octroi du permis. S’en est suivie une série de recours, de procédures et d’expertise qui s’est soldée par l’octroi du permis minier , en décembre 2016, par l'ex président de l'ANMA, à la SARL Bousbia. En février 2017, l'ancien wali d'El Tarf adresse à l'ANMA son opposition à l'octroi de ce permis, accordé, dans un premier temps pour une durée d’exploitation de 10 ans puis 15 ans d'exploitation de la sablière par l'ex-président de l'ANMA, puis pour une période de 20 ans, délivrée par l'ancien ministre de l'industrie, Abdesslem Bouchouareb. En octobre 2017, la société privée entame ses activités au niveau de la sablière d'OumT’boul, et ce, jusqu'à décembre de la même année. Au cours du procès qui a duré plus de 5 heures, la défense a plaidé la relaxe pour ses clients estimant que le gérant de la SARL privé n'est qu'une victime de l'administration et que les autres accusés n'ont fait que suivre et appliquer la réglementation en vigueur s’agissant de l’octroi des permis d’exploitation des sablières.. Les représentants de la partie civile (un responsable du ministère de l'industrie et des Mines et leurs deux avocats) ont réclamé 20 millions de dinars de dédommagement et l'annulation du permis d’exploitation. Le verdict sera prononcé le 20 mai courant. APS

Mauvaise gestion de deniers publics: la Cour des comptes n'a pas transmis de rapports sur demande du Parquet général

mar, 14/05/2019 - 09:52
La Cour des comptes n'a pas transmis de rapports détaillés sur la mauvaise gestion des deniers publics sur demande du Parquet général concernant des dossiers en suspens durant la période 2009-2019, a indiqué, lundi, cette institution dans un communiqué. Réagissant à des informations diffusées par des médias concernant une «prétendue transmission de rapports détaillés sur la mauvaise gestion des deniers publics sur demande du Parquet général concernant des dossiers en suspens durant la période 2009-2019», la Cour des comptes «décline, en conséquence, toute responsabilité vis-à-vis d'informations qui n'émanent pas officiellement de ses services habilités à le faire», a précisé la même source. Instituée en 1976, la Cour des Cours veille à l'utilisation régulière et efficiente des fonds publics, la promotion de la transparence dans la gestion des finances publiques et le renforcement de la lutte contre la fraude. Elle est dotée de 170 magistrats et de 45 vérificateurs financiers. Sur quelque 10.000 comptes publics existants en Algérie, la Cour traite en moyenne 600 comptes/an au niveau de ses huit chambres nationales et neuf chambres territoriales. Les comptes des ministères sont examinés annuellement dans le cadre du projet de loi sur le règlement budgétaire de l'exercice N-3, alors que les comptes des collectivités locales sont examinés sur une période de trois ans. Cela signifie que la Cour examine et apure annuellement les comptes de 600 communes environ, pour arriver à examiner, au bout de trois ans au maximum, les comptes des 1.541 communes que compte le pays avant de recommencer l'examen de nouveau. Suite à l'examen des comptes publics, la Cour élabore, a-t-il dit, son rapport annuel en plus de son rapport d'appréciation sur le règlement budgétaire. APS

Musique : la chanteuse Narjess mise à l'honneur à Alger

mar, 14/05/2019 - 09:13
Un vibrant hommage a été rendu, lundi soir à Alger, à Narjess, l’icône de la chanson Algéroise hawzie-chaâbie, par l’Office national des droits d’auteurs et droits voisins (Onda). Présentée comme le « digne héritière des chanteuses  Fadhéla Dziria et Meriem Fekkaï », Narjess est apparue en tenue traditionnelle Algéroise sur la scène du Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi, sous les applaudissements et les youyous d’un nombreux public venu pour voir son idole. Pour l’occasion a été présenté en sa présence un documentaire d’une dizaine de minutes, retraçant par des extraits de ses chansons, le parcours artistique de cette artiste, ses débuts et ses premiers succès durant les années 1970, jusqu’à sa confirmation qui lui vaudra le respect du public. Une compilation de quatre CD, intitulé « Narjess chante Fadhéla Dziria et Meriem Fekkaï », accompagnée d’un livret, produite par l’Onda, a été présentée au public, avant de laisser la scène au jeune Orchestre, « Ahl El Fen » dirigé par Nesrine Bourahla, présidente de l'Association culturelle éponyme de musique Andalouse. Des chants hawzis et des m’dihs ont ensuite interprétés, agrémentés de  danses Algéroises.     L’orchestre a entonné entre autres morceaux, « Ladh’dha li chorb el âchiya », « Rachiq el ked », « El qalb bat Sali », « Selli houmoumek », « Ah ya bellaredj », « imoun Ramatni », « Ya qalbi khelli el hal », « Kahl el âïn emdeble echfar », « Ya lawn el âssel », « Hanina haninaya », « Sifet echchemâ wel kendil » et « chqi weghrami ». Conviée à rejoindre la scène, Narjess a entonné, « Ya men bi el awzar », « Salet aâla Mohammed » et « chqi weghÆrami », sous les youyous nourris des femmes présentes. Originaire de la ville de Cherchell, Nardjess, de son vrai nom, Nadia Bouchama, avait débuté sa carrière artistique dans une chorale polyphonique.

Pages