La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 1 heure 1 min

Hasbellaoui : le manque de médecins spécialistes est un problème national

mar, 05/02/2019 - 19:20
Le manque de médecins spécialistes est un problème national qu'on s'efforce de "résoudre progressivement", a affirmé mardi à Khenchela le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui. "Le manque de médecins spécialistes ne se limite pas uniquement à la wilaya de Khenchela", a relevé le ministre qui réagissait à un exposé relatif au secteur de la santé, présenté au siège de la wilaya, ajoutant que ''c’est un problème que le ministère s'emploie à dénouer au fur et à mesure en formant un nombre suffisant de médecins". Dans ce contexte, M. Hasbellaoui a promis d’œuvrer à résoudre tous les problèmes du secteur de la santé à Khenchela, faisant savoir que "plusieurs structures de santé de proximité de cette wilaya vont bénéficier, durant cette année, de 10 nouvelles ambulances en plus de l’équipement de différents établissements de santé en matériel médical de pointe". Le ministre de la Santé avait entamé sa visite dans la wilaya en supervisant la livraison de 7 ambulances au profit d’établissements de santé situés dans les communes de Babar, M’sara, Khenchela, Djellal,Remila, Yabous et Bouhmama. Il a également inauguré une polyclinique dans la région de Ouled Azzeddine, dans la commune de Mehmel, et inspecté les travaux de construction d’un hôpital dans la commune de Babar et de 2 structures de santé dans les communes de Ouled Rechache et Chechar, assurant que celles-ci seront mises en service dans "les meilleurs délais". Le ministre poursuivra sa visite en se rendant à la polyclinique du nouveau pôle urbain du chef-lieu de wilaya, et présidera la mise en service de l’extension de l’établissement public hospitalier (EPH) Ahmed Benbella dont la capacité est passée de 120 à 240 lits, de même qu’il assistera à la mise en service d’une polyclinique située sur la route de Batna et inspectera les travaux de réalisation d’un hôpital dans la commune de Bouhmama. APS    

Tunisie: Caïd Essebsi prolonge d'un mois l'état d'urgence

mar, 05/02/2019 - 19:15
Le chef d'Etat tunisien, Béji Caïd Essebsi, a décidé de prolonger l'état d'urgence d'un mois supplémentaire à compter du mardi 5 février, a indiqué la présidence de la République tunisienne. Selon la même source, cette mesure intervient après concertation avec le chef du gouvernement, Youssef Chahed, et le président de l'Assemblée des représentants du peuple (Parlement), Mohamed Encaqueur, au sujet des questions liées à la sûreté nationale. Le prolongement de l'état d'urgence a été décrété à maintes reprises depuis 2015 : le 4 janvier dernier, rappelle-on, le président Caïd Essebsi avait décidé de prolonger l'état d'urgence d'un mois, du 6 janvier au 4 février 2019. Pour la première fois, l'état d'urgence fut décidé le 24 novembre 2015, suite à l'attaque terroriste contre un bus de la garde présidentielle faisant 13 morts et plusieurs blessés. La nouvelle Constitution tunisienne (approuvée en 2014) stipule, à l'article 80, que le président de la République "peut, en cas de danger imminent pour l'entité de la patrie et pour la sécurité et l'indépendance du pays, être habilité à prendre les mesures requises pour pareille situation exceptionnelle". De plus, le président de l'Assemblée des représentants du peuple ainsi que le chef du gouvernement doivent être consultés là-dessus tout en informant le président de la Cour constitutionnelle: le tout annoncé dans une déclaration à la population, prévoit encore la Constitution tunisienne. APS

Bourse d’Alger : 5 PME privées ont déposé leurs dossiers d’adhésion

mar, 05/02/2019 - 19:09
Cinq (5) PME privées ont déposé récemment leurs dossiers au niveau de la  Commission d’organisation et de surveillance des opérations de bourse (COSOB) pour intégrer la Bourse d’Alger, a indiqué mardi le président de cette commission, Abdelhakim Berrah. "Nous avons cinq PME privées, activant dans l’industrie, la technologie et l’agro-alimentaire, qui ont déposé leurs dossiers au niveau de la Cosob", a déclaré M. Berrah à la presse en marge d’un atelier technique de formation sur la conformité des institutions financières. Parmi ces cinq sociétés, l’une est spécialisée dans la production et l’exportation de produits agricoles, alors que l'autre active dans le traitement des eaux usées, selon le même responsable. En novembre 2018, l’entreprise algérienne AOM Invest, spécialisée dans le tourisme thermal, a été la première société de statut PME à avoir obtenu le feu vert de la Cosob pour s’introduire à la Bourse d’Alger qu'elle avait effectivement intégré en décembre dernier, selon le même responsable. Après vingt ans d’existence, la Bourse d’Alger ne compte actuellement, dans son portefeuille, que six (6) titres que sont Saidal, El Aurassi, Alliance Assurances, NCA Rouiba,  Biopharm et AOM Invest, avec une capitalisation boursière légèrement  supérieure à 40 milliards DA, et un encours des obligations du Trésor autour de 400 milliards DA. APS

Ligue 1 - 20e journée : victoire du CR Belouizdad devant l'ES Sétif 1-0

mar, 05/02/2019 - 18:17
Le CR Belouizdad s'est imposé devant l'ES Sétif sur le score de 1 à 0  (mi-temps : 1-0), pour le compte de la 20e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis de football, mardi au stade du 20-août 1955 (Alger). L'unique but de la rencontre a été inscrit par Bouchar (43') pour le CRB. Cette victoire permet aux Belouizdadis de respirer un tant soit peu mais restent tout de même lanterne rouge avec un total de 16 points, alors que l'ES Sétif occupe provisoirement la 6e place avec 27 points, en attendant le déroulement des autres rencontres de cette journée. Deux autres matchs se déroulent en ce moment : MO Béjaïa- USM Alger et  CABB Arreridj- DRB Tadjenanet, alors que MC Alger-Olympique Médéa aura lieu à partir de 18h00. Lundi, la JS Kabylie s'était inclinée face au Paradou AC (2-0), le CS Constantine a largement dominé l'USM Bel-Abbès (4-0), alors que l'AS Ain M'lila avait été accrochée à domicile par le MC Oran (0-0) La suite et fin de la 20e journée aura lieu jeudi avec le déroulement  de la rencontre JS Saoura - NA Husseïn-Dey (18h00). Mardi 5 février : CR Belouizdad - ES Sétif                  1-0 MO Béjaïa - USM Alger                  (en cours) CABB Arreridj - DRB Tadjenanet  (en cours) Alger (5-Juillet) : MC Alger - Olympique Médéa (18h00)   Matchs déjà joués, le lundi 4 février : AS Aïn M'lila - MC Oran                     0-0 USM Bel-Abbès - CS Constantine   0-4 Paradou AC - JS Kabylie                  2-0   Jeudi 7 février : Béchar : JS Saoura - NA Husseïn-Dey (18h00)

Inauguration « prochaine » de la Grande mosquée d'Alger

mar, 05/02/2019 - 18:08
Le ministre des Affaires religieuses et des wakfs, Mohamed Aïssa, a affirmé, mardi à Alger, que les travaux de réalisation de la Grande mosquée d'Alger seront « bientôt » finalisés, en prévision de son inauguration. Intervenant au forum du quotidien Echaab, Mohamed  Aïssa a indiqué que les travaux de réalisation de la Grande mosquée touchaient à leur fin et que l'édifice religieux serait « bientôt » inauguré, soulignant que la date de son inauguration « sera fixée par le président de la République ». Mohamed Aïssa a tenu à préciser que l'Imam de la mosquée sera « algérien », ajoutant que des imams issus de différentes régions du pays se succèderont à sa tribune. Un Conseil interministériel est prévu, en février, pour définir l'instance multisectorielle qui prendra en charge la gestion des structures culturelles et religieuses annexées à la mosquée, a-t-il poursuivi. La Grande mosquée d'Alger compte, en sus de la salle de prière, un institut supérieur de formation, une maison du Coran, un centre culturel, une bibliothèque, un minaret, un musée et deux centres de recherche. D'autre part, le ministre a affirmé que les commissions en charge des préoccupations soulevées par la Coordination nationale des imams « sont à pied d'œuvre pour prendre en charge les revendications des Imams ». « Tous les efforts sont consentis pour lever les obstacles qui empêchent les imams d'accomplir pleinement leur rôle », a-t-il assuré.    

Des bibliothèques en plain air : « l’initiative louable de jeunes à Djelfa »

mar, 05/02/2019 - 17:30
Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi a affirmé à Djelfa, que « l'installation de bibliothèques en plein air par les jeunes est une fierté ».  S'exprimant en marge d'une visite d’inspection  lundi à la wilaya de Djelfa qu'il a entamée par l'inauguration d'une bibliothèque rurale dans la commune de Bouira Lahdab à 80 km du nord de wilaya, le ministre a souligné que l'installation, par les jeunes, de bibliothèques en plain air dans les rues en y disposant des livres pour la lecture ou l'échange revêtaient une signification et constituait un message fort adressé à la société pour l'encourager à s'intéresser au livre et au savoir.     Azzedine Mihoubi a mis en avant, à ce titre, l'importance du livre dans l'éducation des générations, d'autant qu'il est la première source du savoir, sous toutes ses formes papier, numérique, voire même audio. « Inculquer à l’enfant les valeurs de la lecture et créer un espace lui permettant une communication avec les autres se veut une voie d’avenir car le savoir passe par le livre qui réserve un avenir basé sur la renaissance scientifique, éducative, culturelle et intellectuelle », a-t-il soutenu. Le ministre a rappelé, à ce titre, que « l'Etat n'a ménagé aucun effort pour créer, à travers toutes les communes du pays, des bibliothèques et des espaces de lecture, quels que soient leurs dénominations rurales, urbaines et principales, qui jouent un rôle essentiel et contribuent à l’élimination du vide qui influence négativement sur nos enfants et la génération montante en particulier ».   Après avoir affirmé que « la wilaya de Djelfa compte parmi les wilayas qui ont bénéficié d’un intérêt particulier en ce sens, et se renforcera, à travers cette visite, par la dotation d'espaces de lecture publique de 26.000 livres, lesquels seront ultérieurement distribués par la direction de la Culture », le ministre a indiqué que le président de la République, Abdelaziz Bouteflika accordait un intérêt particulier au livre, en y consacrant d'importants budgets consacrés au soutien à l'édition, en sus d'autres programmes et plans relatifs à l'impression qui ont bénéficié aux éditeurs, auteurs et lecteurs.     Après l'inauguration d'une bibliothèque rurale dans la commune de Bouira Lahdab, le ministre a indiqué que cette structure sera dotée d'un laboratoire des langues et d'une salle des conférences. Mettant en avant les apports de la wilaya de Djelfa  sur la scène culturelle nationale, le ministre a souligné qu'elle « est présente dans tous les domaines et qu'elle compte des écrivains et des poètes qui ont fait honneur à l'Algérie dans les rencontres à l’étranger », ajoutant que « tout cela constitue une valeur ajoutée pour notre culture ». « Nous veillons à ce que la wilaya de Djelfa, qui compte bon nombre de créateurs, d'intellectuels et de critiques, jouisse d'un intérêt et d'un appui permanent. Nous félicitons cette wilaya dont le théâtre régional a dernièrement remporté un prix national en dépit de sa récente création », a déclaré le ministre.

UA : Djamel Bouras participera à la 32e session de la conférence des Chefs d'Etats et de gouvernements

mar, 05/02/2019 - 14:16
Le vice-président du Parlement panafricain, Djamel Bouras prendra part à la 32e session ordinaire de la conférence des Chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine (UA) et aux réunions programmées du 06 au 11 février à Addis-Abeba (Ethiopie), a indiqué, mardi, un communiqué de l'Assemblée populaire nationale (APN). M. Bouras représentera également le Parlement panafricain dans la séance d'audition organisée par le Parlement arabe le 10 février prochain au Caire (Egypte) sur la question du retrait du Soudan de la liste des pays soutenant le terrorisme, a conclu le communiqué.

La Coface prévoit pour l'Algérie une croissance modérée en 2019

mar, 05/02/2019 - 13:26
La Compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur (Coface) a estimé mardi à Paris que la croissance de l'Algérie reste "modérée" en 2019, tout en maintenant pour la troisième année consécutive la note "C" dans son guide annuel des risques pays. Classée depuis 2009 à la catégorie A4, l'Algérie a reculé d'un cran en 2016 pour être classé, à partir de janvier 2017, dans la catégorie "C". Cette catégorie classe les pays où les perspectives économiques et financières sont très incertaines, l'environnement des affaires comporte d'importantes lacunes et la probabilité moyenne de défaut des entreprises est élevée. En Afrique du Nord, l'Algérie est classée avec la Tunisie, qui a perdu une catégorie, à la troisième place derrière le Maroc (A4) et l'Egypte (B). Derrière elles, viennent la Mauritanie (D) et la Libye (E) en raison de la crise. Sur les 48 pays africains évalués, elle partage la 15ème place avec l'Angola, le Burkina Faso, le Cameroun, le Djibouti, l'Ethiopie, le Gabon, la Guinée, le Niger, le Nigeria, l'Ouganda, le Congo (RD), le Sao-Tomé-Et-Principe, la Tanzanie, le Togo et la Tunisie. Dans son "Guide Risques Pays & Sectoriels 2019", présenté lors de son 23ème forum, la Coface a estimé que la croissance de l'économie algérienne restera "modérée" en 2019, relevant que l’augmentation du cours du pétrole a permis à l'économie algérienne de reprendre de l’allant en 2018. "Les recettes d’exportations d’hydrocarbures, qui représentent 93 % des volumes exportés, se sont accrues allégeant la pression sur les recettes budgétaires, permettant, ainsi, à l’Etat de poursuivre sa politique de soutien à l’activité", a expliqué cet organisme d'assurance du commerce extérieur, notant qu'à contrario, les volumes exportés ont baissé au cours de l'année, à cause du recul de la production.   Légère diminution du déficit public Cette dernière, a-t-on souligné, reste "pénalisée" par le "manque d’investissement et l’arrivée à maturité des champs", ajoutant qu'afin de répondre à ces enjeux, le gouvernement devrait mettre en place une nouvelle loi pétrolière qui serait effective en 2019 qui aura pour objectif d’attirer les investissements étrangers. La Coface évoque également la diversification des sources et modes de production avec le développement de l’offshore et l'exploitation des hydrocarbures non conventionnels, estimant que ça "devrait permettre au secteur de retrouver un nouveau souffle". Cependant, a-t-elle relevé, qu'en dépit d’un marché pétrolier qui devrait rester "favorable" aux exportateurs d’hydrocarbures, l’activité algérienne "devrait légèrement ralentir en 2019". "L’Etat devrait bénéficier de marges de manoeuvre budgétaire supplémentaires, mais (...) ces dernières seraient axées sur des mesures sociales. Les transferts sociaux devraient en effet augmenter, ce qui soutiendrait la consommation des ménages, mais les dépenses d’investissements publics devraient marquer le pas", a-t-elle fait remarquer, considérant que le ralentissement de l’économie hors hydrocarbures, notamment des secteurs fortement dépendants de la dépense publique et un climat des affaires "peu favorable", "devraient continuer à pénaliser l’investissement privé". Concernant la politique budgétaire du gouvernement, le rapport a considéré que l’amélioration de la conjoncture pétrolière "a favorisé une légère diminution du déficit public en 2018, qui devrait se poursuivre en 2019". Pour cet organisme, les dépenses de fonctionnement et les transferts sociaux (notamment en soutien des familles), "devraient augmenter au détriment des dépenses d’équipement", ajoutant que la dette publique devrait augmenter en conséquence, "mais elle restera majoritairement domestique". "Le recours à l’endettement extérieur reste pour le moment exclu par les pouvoirs publics", a-t-on affirmé, relevant que le déficit courant s’est "nettement contracté" en 2018. Par ailleurs, la Coface estimé que les réserves de change "continuent de s’éroder, mais à un rythme moins rapide, prévoyant une augmentation des IDE, "notamment grâce la nouvelle loi d’investissement dans le secteur pétrolier". Parmi les points forts de l'économie algérienne, la Coface cite les importantes réserves de pétrole et de gaz, le potentiel dans les domaines des énergies renouvelables et du tourisme et la situation financière extérieure solide (très faible endettement extérieur, importantes réserves de change). Parmi les points faibles, elle évoque entre autres la forte dépendance aux hydrocarbures, le taux de chômage des jeunes "élevé", le poids "excessif" du secteur public, les lourdeurs bureaucratiques, les faiblesses du secteur financier et un environnement des affaires "problématique".

Energie : le prix du Brent pourrait atteindre 75 dollars en 2019

mar, 05/02/2019 - 13:08
Si l’on en croit la Compagnie Française d'assurance pour le commerce extérieur (Coface), le prix du baril de Brent devrait atteindre, en moyenne, les 75 dollars, en 2019, soit un niveau similaire à celui de 2018. Dans son « Guide Risques Pays & Sectoriels 2019 », la Coface observe que l'exercice de prévision est « difficile » à un moment où la volatilité des cours a nettement évolué depuis le début du 4ème trimestre 2018. Elle estime que le niveau d'un prix à 75 dollars est suffisant pour éviter à  de nombreux pays exportateurs de pétrole, de devoir couper dans leurs dépenses publiques pour compenser de moindres recettes liées aux matières premières, d’autant relève-t-elle que l'accord de l'Opep sur la réduction de la production destiné à contenir les prix a été respecté par la Russie et l'Arabie saoudite. Cet organisme constate, par ailleurs, que la production du brut et d'autres liquides a augmenté de 24%  au troisième trimestre,  notant que la hausse des prix a incité les producteurs Américains à produire plus pour capter des liquidités.

Argentine : Découverte d'un dinosaure se défendant avec ses épines

mar, 05/02/2019 - 12:51
Une nouvelle espèce de dinosaure herbivore, dotée d'épines défensives le long de la colonne vertébrale, a été découverte en Patagonie, dans le sud de l'Argentine, a annoncé lundi un chercheur argentin. Baptisé Bajadasaurus pronuspinax, de la famille des dicraeosauridés, il vivait il y a 140 millions d'années dans une région d'Argentine où les découvertes de dinosaures sont fréquentes, comme celle du Giganotosaurus Carolinii, en 1993, considéré comme le plus gros carnivore de tous les temps. "Nous pensons que les épines, extrêmement longues, fines et pointues, dans le dos et le cou du Bajadasaurus et du Amargasaurus cazaui (une autre espèce de dicraeosauridés), devaient servir à dissuader de possibles prédateurs", a déclaré Pablo Gallina, chercheur du Conicet (le CNRS argentin) et de la Fondation Félix de Azara de l'Université Maimonides de Buenos Aires. La découverte a été publiée dans la revue scientifique Nature. Une reconstitution de l'animal préhistorique est exposée au Centre culturel de la science à Buenos Aires. D'après le paléontologue, les épines devaient être protégées par une corne ou de la peau pour ne pas se casser.

UMA : le projet d’une ligne ferroviaire Transmaghrébine relancé

mar, 05/02/2019 - 12:50
L’Union du Maghreb Arabe (UMA) a annoncé, dans un communiqué avoir obtenu un don de la Banque Africaine de développement (BAD), destiné au financement les activités préparatoires d’une ligne de chemin de fer reliant l'Algérie, la Tunisie et le Maroc. Ce projet vise, dans une première étape, à réhabiliter et à moderniser une ligne ferroviaire de 363 kilomètres entre l'Algérie et le Maroc et une seconde de 503 kilomètres entre l'Algérie et la Tunisie. Une partie du don de la BAD, dont le montant n’a pas été dévoilé par l’UMA, sera consacrée à l’organisation de la table ronde des bailleurs de fonds, prévue pour se réunir le 28 mars 2019. D’un coût fixé alors à environ 3,8 milliards de dollars, la construction de cette ligne ferroviaire, prévue pour s’étendre sur environ 2.350 km, avait été initiée au début des années 90 pour promouvoir les échanges commerciaux entre les trois pays du Maghreb et permettre une libre circulation des personnes et des marchandises.   A la fin de janvier 2019, l’UMA avait lancé un appel à candidature international pour le recrutement d’un consultant chargé de l’étude de réhabilitation de la  ligne de chemin de Transmaghrébine.

Constantine : l'imprimerie d'El Khabar et d'El Watan ravagée par le feu

mar, 05/02/2019 - 12:35
L'imprimerie appartenant conjointement aux quotidiens El Khabar et El Watan, située dans la zone industrielle de la nouvelle ville Ali Mendjeli (Constantine) a été ravagée, mardi matin, par un incendie, ont annoncé les services de la Protection civile.    Un important dispositif a été mobilisé par les hommes du feu pour combattre le sinistre qui s'était déclaré vers 5 heures du matin, a précisé la cellule de communication de cette institution.    Un bilan déterminera ultérieurement les causes de cet incendie et les dégâts qu'il a occasionné, a indiqué la même source.     

L'OMS inquiétée par les attaques répétées visant les hôpitaux libyens

mar, 05/02/2019 - 11:06
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a tiré la sonnette d'alarme face aux attaques répétées visant les hôpitaux et le personnel médical en Libye, rapportent mardi des médias locaux. "L'Organisation mondiale de la Santé signale des attaques de plus en plus fréquentes et graves contre des établissements et personnels de santé", a déclaré lundi l'OMS dans un communiqué.    L'organisation a dénombré 41 attaques contre des personnels et établissements de santé en Libye en 2018 et 2019, dont six patients et membres du personnel soignant tués et 35 autres blessés.    "La division politique et le conflit armé en cours dans le pays forcent près de 75% des établissements de santé libyens à fermer ou n'ouvrir que partiellement et entraînent une grave pénurie de personnel soignant, privant ainsi de services de santé des milliers de personnes et affaiblissant davantage le système médical", a déploré l'OMS dans son communiqué.                     "L'OMS demande encore une fois à toutes les parties au conflit de respecter la sécurité du personnel soignant, des établissements de santé et du matériel médical, ainsi que le caractère sacré de la santé en général", a déclaré Jaffar Hussein, représentant et chef de la mission de l'OMS en Libye.    "De telles attaques sont révoltantes, elles mettent en danger de nombreuses vies supplémentaires en Libye et privent de leur doit à des services de santé les plus vulnérables, dont les enfants et les femmes enceintes, au moment où ils en ont le plus besoin", a ajouté M. Hussein. 

Ligue 1 (20e journée-suite) : L’USMA pour creuser l’écart, l’ESS et le MCA pour la course au podium

mar, 05/02/2019 - 10:54
Quatre matchs à l’affiche de mardi dans le cadre du championnat national de la Ligue 1 sont programmés aujourd’hui dont le derby de l’est entre les voisins CABB Arreridj - DRB Tadjenanet qui se jouera au Bordj Bouareridj. Le Leader du championnat ira quant à lui à Béjaia, dans un match non sans importance tant pour l’USMA qui cherche à creuser l’écart avec son dauphin que pour le MOB (malheureux bas du tableau) à la recherche d’un déclic. L’ES Sétif  (6ème – 27 points) et le MCA (6ème – 28 points) affronteront respectivement le CRB (premier relégable) et l’O Médéa (10ème – 22 points) dans deux matchs à intérêts convergents : la course vers le podium et l’ascension vers le peloton  du haut du tableau.                 Mardi 5 février :  Alger (20-Août) : CR Belouizdad - ES Sétif (15h00) Béjaïa : MO Béjaïa - USM Alger                   (17h00) Bordj Bou Arreridj : CABB Arreridj - DRB Tadjenanet (17h00) Alger (5-Juillet) : MC Alger - Olympique Médéa           (18h00)                 Jeudi 7 février :  Béchar : JS Saoura - NA Husseïn-Dey (18h00)                Joués lundi 4 février : AS Aïn M'lila - MC Oran                     0-0 USM Bel-Abbès - CS Constantine     0-4 Paradou AC - JS Kabylie                      2-0   Classement                        Pts         J 1). USM Alger                    40         19 2). JS Kabylie                      36         20  3). CS Constantine           31         19 4). Paradou AC                 30         20  5). MC Alger                       28         18  6). ES Sétif                           27         18  --). NA Husseïn-Dey        27         19 8). JS Saoura                       24         18 --). MC Oran                       24         20  10). O. Médéa                   22         19  11). AS Aïn M'lila               21         20 12. CABB Arreridj             19         19   --). MO Béjaïa                     19        19  --). USM Bel-Abbès          19        20  15). DRB Tadjenanet        18        18  16). CR Belouizdad            13        18  NDLR : ce classement prend en considération la victoire de l'AS Aïn M'lila face au CR Belouizdad sur tapis vert (3-0) et la défalcation de 3 points à ce dernier.

Découverte d'une cache d'armes et de munitions à Tamanrasset

mar, 05/02/2019 - 09:45
05/02/2019 - 09:45

Une cache d'armes et de munitions a été découverte par un détachement de l'Armée nationale populaire (ANP) lors d'une opération de fouille et de recherche menée près de la bande frontalière sud à Tamanrasset, indique lundi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

"Dans le cadre de la lutte antiterroriste et de la sécurisation des frontières, et grâce à l'exploitation des renseignements, un détachement de l'Armée nationale populaire a découvert, hier 03 février 2019, lors d'une opération de fouille et de recherche menée près de la bande frontalière sud à Tamanrasset (6ème Région militaire), une cache d'armes et de munitions contenant (01) Mitrailleuse lourde de type Dictariov, (04) Pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, (03) Fusils semi-automatiques de type Simonov, (03) Fusils à répétition, (71) Obus pour mortiers de calibre 82 mm, (02) Bases de lance-roquettes antichar, (242) Fusées de différents calibres, (08) chargeurs de munitions de différents calibres, et (3162) balles de différents calibres", précise la même source.

"Cette opération vient confirmer, encore une fois, la grande vigilance et la ferme détermination des Forces de l'Armée nationale populaire mobilisées lelong de nos frontières, à préserver la sécurité de notre territoire et à mettre en échec toute tentative de déstabiliser la sécurité du pays", souligne le communiqué du MDN.

Par ailleurs, "dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, un détachement de l'Armée nationale populaire, en coordination avec les services de la Sureté Nationale, ont arrêté, le 03 février 2019, lors d'une opération de fouille menée à Tamanrasset (6ème Région militaire), (07) contrebandiers et saisi (18,638.2) kilogrammes d'or, une somme d'argent s'élevant à (318500.00) DA, ainsi qu'un bus, un véhicule touristique et des téléphones portables, tandis qu'un autre détachement a intercepté, dans la même région, (17) orpailleurs et saisi (03) véhicules tout-terrain et deux (02) détecteurs de métaux", a indiqué le MDN.

"Dans le même contexte, et suite à une opération de fouille et de recherche menée près de la bande frontalière à Bechar/3 RM, des Garde-frontières ont saisi (99) kilogrammes de kif traité, tandis que des détachements combinés de l'ANP ont appréhendé, à Oran (2ème Région militaire), Batna et Annaba (5ème Région militaire), cinq (05) narcotrafiquants et saisi (44,9) kilogrammes de la même substance Aussi, (516) unités de différentes boissons ont été saisies à Ouargla/4 RM", a-t-on ajouté de même source.

"D'autre part, des éléments de la Gendarmerie nationale ont saisi, lors d'opérations menées distinctement à Ghardaïa (4ème Région militaire), Oran (2ème Région militaire) et Sétif (5ème Région militaire), un (01) pistolet automatique, un (01) fusil de chasse, une (01) paire de jumelle, une quantité de minutions et divers outils de remplissage de cartouches, tandis que (1000) litres de carburant destinés à la contrebande ont été saisis à Tindouf/3e RM", selon le ministère de la Défense.  

Certaines bactéries pourraient jouer un rôle dans la dépression

mar, 05/02/2019 - 09:40
Des bactéries présentes dans notre intestin pourraient avoir un impact sur notre équilibre mental et notamment sur la probabilité de souffrir de dépression, indique une étude publiée lundi. Une équipe de chercheurs belges a analysé les échantillons de selles de plus de 1.000 personnes volontaires et observé que deux familles de bactéries étaient systématiquement moins nombreuses chez les personnes dépressives, y compris celles sous traitement par antidépresseurs. L'étude d'une population témoin de 1.000 Néerlandais a validé ces conclusions d'un lien statistique entre le nombre de certaines bactéries et le niveau de bien-être et de santé mentale, ajoute l'article publié dans la revue scientifique Nature Microbiology. "L'étude ne démontre pas de lien de cause à effet", souligne toutefois Jeroen Raes, l'un des auteurs principaux, ajoutant que "la compréhension des liens entre intestin et cerveau en est à ses balbutiements". Les familles de bactéries concernées - Coprococcus et Dialister - sont connues pour avoir des propriétés anti-inflammatoires. Or "on sait par ailleurs que l'inflammation des tissus nerveux joue un rôle important dans la dépression. Donc notre hypothèse c'est que les deux sont liés d'une façon ou d'une autre", a expliqué le professeur de microbiologie à l'université KU de Louvain. "L'idée que des substances issues du métabolisme de microbes puissent interagir avec notre cerveau - et donc avec notre comportement et nos sentiments - est intrigante", souligne Jeroen Raes. "Jusqu'à présent, la plupart des études portaient sur les souris ou sur un petit nombre de personnes, et les résultats étaient mitigés et contradictoires", a-t-il ajouté. Au total, 300 millions de personnes dans le monde souffrent de dépression, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Parfois qualifiée d'"épidémie silencieuse", cette pathologie est l'une des principales causes des quelques 800.000 suicides recensés chaque année. Les antidépresseurs font actuellement partie des médicaments les plus prescrits dans de nombreux pays, mais ces recherches pourraient ouvrir la voie à de nouveaux types de traitements pour cette maladie, estime Jeroen Raes, ajoutant "Je pense vraiment que c'est une voie d'avenir: utiliser des mélanges issus de bactéries en guise de traitement".

Burkina Faso : 14 civils et 146 terroristes tués dans une attaque terroristes

mar, 05/02/2019 - 07:37
Une attaque perpétrée, dans la nuit de dimanche à lundi à Kain, dans la région du nord du Burkina Faso, a causé 14 morts parmi la population civile et la mort de 146 terroristes, a annoncé un communiqué de l’Etat-major général des forces armées. « Dans la nuit de dimanche à lundi, une attaque terroriste à Kain (province du Yatenga, région du nord) a fait quatorze victimes civiles parmi la population », a indiqué cette source. En réaction à cette attaque, les Forces de défense et de sécurité (FDS) burkinabè ont immédiatement engagé des opérations dans les départements de Kain, de Banh (province du Loroum, région du nord) et de Bomboro (province de la Kossi, région de la Boucle du Mouhoun), signale le communiqué, précisant que la riposte a permis de neutraliser 146 terroristes dans les trois départements. Le bilan pour les FDS fait état de blessés légers mais d’aucune perte en vie humaine alors que les opérations de sécurisation de ces départements se poursuivent toujours. Pays de l'Afrique de l'Ouest, le Burkina Faso est confronté, depuis 2015, à une recrudescence des attaques terroristes sur son territoire, notamment dans les régions situées près des frontières avec le Mali, le Niger et le Bénin. Ces dernières ont déjà fait plus de 300 morts parmi les civils et les forces de défense et de sécurité, selon des observateurs locaux.            

Ligue 1 de football (20e journée) : la JSK s'incline face au PAC (2-0), le CSC en mode rouleau compresseur

lun, 04/02/2019 - 20:27
La JS Kabylie s'est inclinée lundi soir au stade Omar-Hamadi face au Paradou AC (2-0), ratant l'occasion de réduire l'écart avec le leader l'USM Alger, à l'occasion de la 20e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis de football marquée par le nouveau succès en déplacement du CS Constantine contre l'USM Bel Abbes (4-0) et le semi-échec à domicile de l'AS Ain M'lila face au MC Oran (0-0). Le meilleur buteur du championnat Zakaria Naïdji s'est distingué en signant un doublé (72e, 84e), profitant de la passivité de la défense kabyle. La JSK a terminé la partie en infériorité numérique après l'expulsion de Benkhelifa (78e). Le PAC, sur sa lancée, enchaîne ainsi un quatrième succès de suite, toutes compétitions confondues. Le CS Constantine, large vainqueur chez le premier relégable l'USM Bel-Abbès (4-0), a enchaîné de son côté une douzième victoire de rang, toutes compétitions confondues. Bahamboula (24e), Lamri (45e), Belkacemi (58e), Djabout (62e) ont permis au champion d'Algérie sortant de revenir avec un précieux succès, qui lui permet des'emparer de la 3e place, avec un match en retard à disputer le 16 février à l'extérieur contre la JS Saoura. En revanche, cette lourde défaite fait scotcher la formation de la "Mekerra" en position de relégable (14e, 19 pts). Un peu plus tôt dans la journée, l'AS Ain M'lila continue de manger son pain noir, en se faisant accrocher à domicile par le MC Oran (0-0). La suite des rencontres de cette 20e journée aura lieu mardi et jeudi. Lundi 4 février : AS Aïn M'lila - MC Oran                     0-0 USM Bel-Abbès - CS Constantine   0-4 Paradou AC - JS Kabylie                  2-0 Mardi 5 février : Alger (20-Août) : CR Belouizdad - ES Sétif (15h00) Béjaïa : MO Béjaïa - USM Alger             (17h00) Bordj Bou Arreridj : CABB Arreridj - DRB Tadjenanet (17h00) Alger (5-Juillet) : MC Alger - Olympique Médéa (18h00) Jeudi 7 février : Béchar : JS Saoura - NA Husseïn-Dey (18h00) APS

Pages