La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 55 min 6 sec

Candidatures : 172 postulants à un mois de la fin de l'opération de dépôt des signatures

sam, 02/02/2019 - 16:39
A un mois de l'expiration du délai du dépôt des dossiers de candidature à la présidentielle du 18 avril 2019, plus de 172 postulants ont retiré les formulaires de signature depuis la convocation du corps électoral, un chiffre record par rapport à la présidentielle de 2014 qui avait enregistré une centaine de prétendants. En effet, 172 postulants à la candidature, soit 14 chefs de partis politiques et 158 prétendants indépendants, ont procédé au retrait des formulaires de souscription de signatures individuelles, selon le dernier bilan du ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire. En revanche, en 2014, une centaine de postulants avaient retiré les formulaires de souscription au niveau de ce même ministère.  Ce nombre de prétendants à la candidature s'explique par le fait que la Constitution permet à tout citoyen algérien de prétendre à la magistrature suprême de l'Etat, comme énoncé à l'article 87û32 de la Loi fondamentale du pays. Celle-ci stipule, en effet, que pour être éligible à la Présidence de la République, le candidat doit notamment jouir uniquement de la nationalité algérienne d'origine, être de confession musulmane et avoir 40 ans révolus au jour de l'élection. En plus de la Constitution, la loi organique relative au régime électoral énonce un nombre de conditions pour la candidature à la présidence de la République. En ce sens, le candidat doit présenter soit une liste comportant au moins 600 signatures individuelles de membres élus d'Assemblées populaires communales, de wilayas ou parlementaires, réparties à travers 25 wilayas au moins, soit une liste comportant 60.000 signatures individuelles, au moins, d'électeurs inscrits sur une liste électorale. Le nombre minimal des signatures exigées pour chacune des wilayas ne saurait être inférieur à 1.500. Malgré toutes ces conditions, le nombre de candidats déclarés demeure "très élevé" comparativement à 2014. Il est, toutefois, relevé qu'en 2014, seulement 6 postulants avaient  réussi à satisfaire les conditions prévues par la loi, notamment la collecte de signatures pour déposer leurs dossiers au niveau du Conseil constitutionnel dans les délais réglementaires. Il s'agit du président du Front national algérien, Moussa Touati, du président du Front El-Moustakbel (FM), Abdelaziz Belaïd, du président de AHD 54, Faouzi Rebaïne, de la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, du président sortant, Abdelaziz Bouteflika et de l`ancien chef du gouvernement, Ali Benflis.  Imposer des conditions pour limiter la surabondance de candidats Compte tenu du nombre élevé de candidats, des officiels, des politologues et des juristes ont estimé que des conditions doivent être imposées afin de "limiter cet afflux" et la "surabondance de candidats". Le premier responsable à s'exprimer de manière officielle sur ce sujet, c'est M. Ahmed Ouyahia lors d'une conférence de presse qu'il animée ce samedi en sa qualité de secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), au cours de laquelle il souligné la nécessité de mettre en place de nouvelles conditions pour les postulants à la candidature à la magistrature suprême du pays.  M. Ouyahia a qualifié de "douloureuses" les images relayées par les médias et les réseaux sociaux du grand nombre des candidats à la candidature à la prochaine élection présidentielle, précisant que le nombre élevé de ces postulants et leurs profils "nécessitent la mise en place de nouvelles conditions" de candidature au poste de président de la République.                Il a également déploré le rôle de certains médias qui ont contribué à amplifier ce phénomène, estimant le Conseil constitutionnel retiendra en fin de course moins d'une dizaine de dossiers.  Contacté par l'APS, M. Ameur Rekhila a estimé que des conditions doivent être imposées aux prétendants à la candidature, citant à cet effet les exemples de la Turquie dont la constitution de 1980 exige un diplôme universitaire, ou encore de la Tunisie où le candidat doit déposer une caution pour se porter candidat. En ce sens, Me Rekhila a mis l'accent sur la nécessité de revoir les conditions de candidature, relevant toutefois que cette mission doit être confiée au législateur qui aura pour mission de fixer des conditions pour chaque élu, que ce soit pour la présidence de la République, le parlement ou les assemblées locales (APW et APC). S'exprimant sur "l'afflux" des candidats à la candidature, Me Rekhila a estimé que certains postulants aux "ambitions démesurées ont été surmédiatisés en raison de leurs déclarations qui sont souvent insolites", faisant observer aussi que "des médias relayés par les réseaux sociaux ont amplifié les sorties médiatiques de ces anonymes prétendants candidats". Tout en précisant que "cette situation n'est pas propre à l'Algérie, car l'Egypte avait enregistré un millier de candidats la candidature", M. Rekhila a appelé à "préserver l'image de l'Algérie et de l'institution de la présidence de la République". La juriste Nadia Ait Zaï a estimé quant à elle, que postuler à la présidence de la République est un principe consacré par la Constitution et contenu dans la Déclaration universelle des Droits de l'Homme. Elle a, toutefois, fait observer que, compte tenu du nombre de candidats enregistré jusque-là, il serait préférable de réfléchir à des conditions, citant, à titre d'exemple, la nécessité pour un candidat de "justifier d'une expérience de militant dans le mouvement associatif ou partisan même s'il ne justifie pas d'un niveau universitaire" De son cote, le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), Abdelwahab Derbal a expliqué que "la loi garantit le droit à la candidature à tous les Algériens répondant aux conditions requises", estimant que ce nombre important constituait "un pas positif qui signifie que le citoyen est libre" de se présenter à l'élection. Il a appelé, dans ce cadre, les intellectuels à "contribuer à l'information et à la sensibilisation de la société".

Necib : Le taux de remplissage des barrages est de plus de 72%

sam, 02/02/2019 - 15:58
Le taux de remplissage des barrages a dépassé les 72%, soit un volume de 4,94 milliards de m3, a indiqué samedi le ministre des Ressources en Eau, Hocine Necib. "L'analyse des réserves des barrages, à partir de septembre 2018 jusqu'à janvier 2019, a mis en évidence des apports importants dans la réserve nationale en eau en atteignant 4,94 milliards de m3 dont 4,1 milliards de m3 sont exploitables", précise le ministre. A ce propos, il a avancé que le volume de 4,1 milliards de m3 exploitables permet une autonomie de la majorité des barrages pour une période d'une (1) année, et ce, pour tous les usages (eau potable, agriculture, industrie...). En comparant le volume de remplissage des barrages à la date du 31 janvier 2019 par rapport au 31 janvier 2018 , il est constaté un apport supplémentaire de 1,3 milliard de m3, fait savoir M. Necib. Selon lui, cette situation hydrologique "très favorable" a eu un "impact positif" sur l'autonomie des barrages en matière de disponibilité des ressources en eau. A titre d'exemple, le taux de remplissage a atteint 100% dans treize (13) barrages et un taux égal ou supérieur à 80% dans 30 autres barrages. En somme, 61 barrages sur les 65 exploitables disposent d'un niveau de remplissage "globalement confortable" étant donné que leur réserve d'eau est "au-dessus  de la moyenne inter annuelle", c'est-à-dire disposant d'un volume dépassant la moyenne de plusieurs années.   "L'évolution des apports au niveau des barrages sur les cinq dernière années montre que les plus importants apports sont enregistrés à partir du mois de janvier jusqu'au mois d'avril", poursuit-il. A ce propos, M. Necib note qu'aujourd'hui, "le pays se trouve dans une situation hydrique relativement sécurisée grâce à la politique qui a été suivie depuis l'an 2000 sous la haute autorité du président Abdelaziz  Bouteflika, et ce, en dépit du fait que nous appartenons à une région sujette au stress hydrique et au changement climatique". "De nombreux  investissements ont été réalisés dans notre pays depuis l'an 2000 s'inscrivant dans une stratégie de sécurisation hydrique. Avec tous ces investissements engagés en matière de barrages, de grands transferts, de dessalement, des stations dépuration ainsi qu'avec toutes les réformes engagées dans le secteur, on peut dire qu'aujourd'hui, notre pays se trouve dans une situation relativement  sécurisée" en matière d'eau, soutient le ministre.

Présidentielle 2019 : Le RCD affiche son boycott

sam, 02/02/2019 - 15:32
Le Conseil national du RCD a tranché ce vendredi à Alger et annoncé, dans un communiqué publié sur la page facebook du parti, son refus de prendre part à l’élection du 18 avril. Réuni, en session ordinaire, le 1er février, le Conseil national (CN) a dit « non » à sa participation à la présidentielle 2019. Les membres du CN ont abordé également les activités organiques en rapport avec les objectifs arrêtés lors du 5ème congrès du parti. Il a également procédé à l’examen de la situation générale, à la lumière de la convocation du corps électoral pour le scrutin présidentiel du18 avril prochain. Le CN Charge le Secrétariat national de finaliser un appel en vue d’un rassemblement le plus large possible afin de mobiliser “les citoyens et les forces vives du pays autour de l’impératif d’un nouveau départ, qui restitue la parole au peuple dans un Etat où la liberté, la sécurité, l’égalité en droits et l’égalité des chances ne relèvent plus d’un mythe.”, est-il mentionné dans le communiqué rendu public vendredi soir.  

Coupe d’Algérie - 16es de finale : l’O El Oued éliminé

sam, 02/02/2019 - 15:12

Photo : Abdellah Guessoum

Le parcours de l’Olympic El Oued en Coupe d’Algérie a pris fin prématurément. La formation du Sud, a été éliminée par l’EHB Ain Taya (24-28) lors des 16es de finale disputés vendredi. C’est la petite surprise de ces 16es de finale. L’O El Oued, pensionnaire de la Division Excellence, s’est fait sortir par une équipe de 3e Division. Pour cette partie jouée à Tadjenanet, l’EHBAT a su déjouer les pronostics en s’imposant sur le score de 28 à 24.  Dans les autres rencontres, la logique a été respectée avec la qualification des grosses cylindrées, à l’image du CR Baraki, du CR Bordj Bou Arreridj, en encore de l’IC Ouargla. Pour sa part, le GS Pétroliers a composté son billet pour les 8es de finale sans jouer. Les protégés de Reda Zeghuili ont profité du forfait de la JS Saoura, alors que le match qui devait avoir lieu à Mascara. A noter que la JSE Skikda, le MC Saïda, et l’IRB Madania se sont également qualifiés pour la suite de la compétition sans disputer leurs rencontres respectives. Pour sa part, l'ES Ain Touta, détenteur du trophée, est exemptée de ce tour. Il fera son entrée en lice en 8es de finale. Résultats des 16es de finale: JS Kabylie - C Chelghoum Laid 24 - 26 IS Kais - MB Tadjenanet 18 - 21 RC Arbaâ - NADIT Alger 21 - 18 USM Blida - CR Bordj Bou Arréridj 19 - 27 IR Bouteldja - ES Arzew 31 - 32 O El Oued - EHB Ain Taya 24 - 28 HBC Tlemcen - CHT Oran 31 - 39 MC Sidi Moussa - CR El Harrouch 20 - 21 CRB Baraki - IC Ouargla 26 - 20 OM Annaba - MC Oued Tlélat 31 - 25 HBC El Biar - CRB Mila 21 - 20 IRB Madania - MC Djemaa forfait MCD JS Saoura - GS Pétroliers forfait JSS MC Saïda - MC Oran forfait MCO JSE Skikda - HC Béjaia forfait HCB Mohamed Kermia 

L’Algérie a franchi d’importantes étapes pour assurer sa sécurité alimentaire

sam, 02/02/2019 - 14:29
Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazgui, a affirmé, samedi à Sidi Bel Abbès, que l’Algérie a réussi à franchir d’importantes étapes pour assurer sa sécurité alimentaire. Présidant l’ouverture de la "journée nationale sur les légumineuses alimentaires", au siège de la wilaya, en présence des représentants du Conseil interprofessionnel de la filière des légumineuses et des agriculteurs locaux , le ministre a souligné que "l’Algérie a réussi, dans le cadre de la stratégie du président de la république, M. Abdelaziz Bouteflika, à développer le secteur de l’agriculture et à franchir de grandes étapes pour assurer sa sécurité alimentaire, une des constantes de la souveraineté nationale". M. Bouazgui a mis l’accent sur la nécessité de conjuguer les efforts de différents acteurs du secteur pour relever la production, répondre aux besoins alimentaires et assurer la sécurité alimentaire. "Depuis 2000, une réelle mobilisation nationale a été initiée au profit de l’agriculture et du développement rural à travers la mise en place d’un plan national de développement agricole. Il vise à améliorer les conditions de vie des populations rurales, préserver le patrimoine forestier, moderniser la pêche et le développement durable de l’aquaculture", a déclaré le ministre. "L’Etat a débloqué, dans ce cadre, plus de 3.000 milliards DA en mobilisant les différents mécanismes de soutien à travers l’ensemble du territoire national", a-t-il dit, tout en précisant que "grâce à la politique de développement et la dynamique économique, le secteur de l’agriculture participe actuellement à hauteur de 12,3 PC du PIB et réalise une croissance de 3,25 PC, une valeur productive de plus de 3.216 milliards DA".  Concernant la filière des légumineuses, le ministre a indiqué qu’elle représente une des matières stratégiques eu égard à son poids économique agricole, son importance dans le système de production et consommation locale qui touche 35 wilayas et emploie plus de 200.000 personnes. "La surface cultivée, l’année dernière, a dépassé les 112.000 has alors que la production a atteint 1,3 million de quintaux soit l’équivalent de 16 milliards DA, réalisant un taux de croissance de l’ordre de 60 PC par rapport à l’année 2010 ", a-t-il rappelé. Par ailleurs, Abdelkader Bouazgui a annoncé que son secteur aspire à intensifier la culture des légumineuses en assurant les ressources hydrique, des semences de bonne qualité, les machines et en encourageant les techniques de modernisation de la filière.  Selon le même responsable, son département £uvre à réduire les terres en jachère en introduisant des légumineuses alimentaires . Dans ce cadre, il a signalé que plus de 78.000 has de terres en jachère ont été récupérés dont 10.000 has réservés à la culture des légumineuses. S’agissant de la wilaya de Sidi Bel Abbès, le ministre a fait savoir qu’elle constitue un pôle agricole par excellence. Elle occupe la 2ème place au niveau national en matière de production du lait, la 3ème place en matière de production d’orge, la 5ème place en production d’avoine outre différentes cultures comme elle est un pôle important de matériel agricole. Le ministre a écouté, lors de cette rencontre, les préoccupations des agriculteurs concernant notamment la disponibilité de l’eau et du machinisme. Abdelkader Bouazgui doit visiter, lors de cette tournée, une pépinière privée, une exploitation agricole de production de fruits relevant de la société algérienne de Metidja dans la commune de Tabia et une autre d’arboriculture fruitière de Tenira. Il inspectera aussi le complexe de matériel agricole "SAMPO-CMA" du chef-lieu de wilaya et le projet de réalisation du centre de formation et de vulgarisation agricole.

Ghardaïa : Plus de 8.130 oiseaux migrateurs observés dans la zone humide de Sebkhat El- Maleh

sam, 02/02/2019 - 13:06
Au total, 8.139 oiseaux migrateurs ont été dénombrés par les ornithologues dans la zone humide classée du lac de "Sebkhat El-Maleh", à la sortie sud du chef-lieu de la wilaya déléguée d’El-Menea (275 km au sud de Ghardaïa), a appris l’APS samedi auprès de la conservation des forêts (CF) de la wilaya. Ce recensement hivernal des sujets avifaunes, utilisant cette zone humide comme "une halte et une zone de nidification" sur l’axe migratoire entre l’Europe et l’Afrique, a été établi à la faveur du traditionnel recensement international des oiseaux migrateurs effectué entre le 15 et 31 janvier de chaque année , par le réseau national des observateurs ornithologues Algérien (RNOOA) de la région Sud /Est II, conformément au protocole de Wetlands (protocole de terrain pour le comptage des oiseaux d’eau ) , a expliqué le chef du bureau de la protection de la faune et la flore à la conservation Abdelwahab Chedad . Ce comptage a permis de répertorier 43 espèces avifaunes dont une trentaine d’espèces d’oiseaux d’eau pour la plupart (Canard souchet, Flamant rose, Sarcelle d'hiver, Marmaronette marbrée, Foulque macroule, Gallinule poule- d’eau) , a-t-il détaillé . Ces sujets avifaunes ont été observés sur l’ensemble du site de "Sebkhat El Maleh", classé zone humide naturelle d’importance internationale en 2004 par la convention de Ramsar , qui s’étend sur 18.947 hectares dont 1.600 hectares de plan d’eau et une périphérie végétalisée. "Cette zone humide revêt une grande importance pour la biodiversité locale comme l’indiquent les résultats de ce recensement effectué sur ce site aquatique devenue un sanctuaire pour ces volatiles", a souligné  M.Chedad. Ce site est une escale incontournable pour des milliers d’espèces d’oiseaux migrateurs qui s’y réfugient pour échapper à l’hiver rigoureux qui règne dans l’hémisphère Nord, profitent du climat doux à El Menea pour renouveler leur plumage avant la saison de reproduction. La zone humide "Sebkhat El Maleh", abrite une faune et flore exceptionnelles composées d’oiseaux migrateurs, de toutes sortes d’insectes et d’une végétation luxuriante, qui constituent un parfait pied-à-terre pour ces sujets avifaunes migrateurs diversifiée et variée dont une partie inscrite sur la liste des oiseaux menacés élaborée par l’Union Internationale pour le conservation de la nature (UICN) , a fait savoir le chef du bureau de la faune et la flore. Les observateurs du RNOOA de la région Sud /Est II, ont également décelé 3.276 individus avifaunes migrateurs de plus d’une vingtaine d’espèce dans la zones humide "artificielle" Kef El Doukhan (exutoire de l’oued M’Zab) à El Ateuf , crées à la faveur d’un programme de traitement des eaux usées, de préservation de l'environnement et des ressources hydriques de la vallée du M’Zab , selon la même source . Au total un effectif de 12.609 oiseaux migrateurs a été recensé dans les différentes zones aquatiques existantes au nombre de huit dans la wilaya de Ghardaïa. Ces sites aquatiques constituent des atouts favorables pour le développement d’un tourisme écologique et culturel durable et offrir la possibilité aux régions de Ghardaïa et d’El Menea de devenir des pôles plus attractifs et d’accueil touristique par excellence. La zone humide de ''Sebhkat El- Maleh'' constitue un pôle d’attrait touristique et vouée à devenir une destination du tourisme durable dans la région , selon des opérateurs touristiques. Son offre touristique unique, construite autour de cet espace d’eau en plein désert, des dunes de sable à proximité, l’ancien Ksar , la palmeraie et l’oasis ainsi que l’artisanat de la région , lui confère un avenir prometteur, ont-ils estimé.

Traité nucléaire "INF" : la Chine "opposée" au retrait américain

sam, 02/02/2019 - 13:01
Pékin s'est déclaré samedi "opposé" au retrait unilatéral de Washington d'un traité crucial de désarmement nucléaire signé avec Moscou, appelant les deux pays à "un dialogue constructif" pour éviter des "conséquences négatives". "La Chine est opposée au retrait des Etats-Unis du traité, et exhorte les Etats-Unis et la Russie à régler leurs différends de façon appropriée par le biais d'un dialogue constructif", a indiqué Geng Shuang, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. "Le retrait unilatéral des Etats-Unis pourrait entraîner une série de conséquences négatives, et la Chine accordera une attention particulière à l'évolution de la situation", a-t-il précisé dans un communiqué, soulignant que Pékin "regrettait" la décision de Washington. Les Etats-Unis ont annoncé vendredi leur prochain retrait du Traité sur les armes nucléaires de portée intermédiaire (INF), reprochant à la Russie de violer cet accord conclu en 1987 lors de la Guerre froide. La Russie a rétorqué samedi en faisant de même.  

Oran : plus de 180 exposants au prochain salon de l’étudiant "Khotwa"

sam, 02/02/2019 - 12:56
02/02/2019 - 12:56

Plus de 180 exposants et près de 90 organismes professionnels prendront part à la 7ème édition du Salon de l’étudiant et des Nouvelles Perspectives "Khotwa", lors de son escale dans la capitale de l’ouest prévue les 26 et 27 février prochain au Centre des conventions d’Oran (CCO), a-t-on appris des organisateurs.

Organisée par l’agence de communication "Win Advents gency" cette manifestation verra la participation de quelque 180 exposants et près de 90 organismes professionnels dont de grandes écoles et académies. Quelque 350 formations y seront proposées, a-t-on précisé de même source.

Ce salon de référence de l’orientation et de la formation sera itinérant et fera plusieurs étapes : Constantine en premier (19 février), Ouargla (21février), Alger (23-24 février), Oran (26-27 février).

Le Salon offrira un espace d’information et de découverte sur les choix d’études, les formations, et les opportunités qui peuvent s’offrir aux visiteurs qui seront orientés dans leurs plans de carrière et leurs projets futurs.

Cette édition intervient dans un contexte de changement avec les réformes et les programmes lancés par les ministères de l’Education, et de l’enseignement supérieur et de la recherche et celui de la formation professionnelle, ont souligné les organisateurs.

Ce salon permettra la rencontre entre les acteurs nationaux et internationaux de l’enseignement supérieur et professionnel et de la formation, les organismes de soutien à l’entrepreneuriat et les dénicheurs de talents et recruteurs qui seront à l’accueil des étudiants, jeunes diplômés, demandeurs d’emplois et jeunes cadres, ont révélé les organisateurs.

Des organismes de formation étrangers, des centres culturels et de grandes écoles internationales seront au rendez-vous ainsi que les trois grandes universités d’Oran : USTO Mohamed Boudiaf, l’Université d’Oran 1 Ahmed Benbella et l’Université d’Oran 2 (Mohamed Benahmed), de hautes écoles comme l’Ecole Polytechnique d’Oran, l’Ecole préparatoire aux Sciences et Techniques d’Oran entre autres.

Quelque 80.000 personnes sont attendues à cette manifestation scientifique dans la ville d’Oran, a-t-on noté.

Coupe de la Confédération (1re journée/Gr. D) : le NAHD-Petro Atlético dimanche au 5 juillet

sam, 02/02/2019 - 12:50
Le NA Husseïn-Dey, représentant algérien en Coupe  de la Confédération africaine de football, tentera de démarrer la phase de  poules du bon pied, en accueillant dimanche les Angolais de Petro Atlético  au stade 5-Juillet (Alger, 20h00), à l'occasion de la 1re journée (Gr. D). Le Nasria, qui a réalisé l'exploit d'atteindre ce stade de l'épreuve pour la première fois de son histoire, devra faire face à une équipe angolaise aguerrie à ce genre de rendez-vous et qui a effectué le déplacement à Alger avec un esprit conquérant. "Le plus important est d'entamer cette phase de poules par une victoire qui nous mettra en bonne position. L'adversaire est redoutable pour être un habitué des compétitions africaines. Les joueurs vont tout donner pour décrocher le succès, même s'ils ont été soumis ces derniers temps à un calendrier démentiel", a affirmé le coach du NAHD Meziane Ighil. Le NAHD s'est qualifié aux dépens des Libyens du Ahli Benghazi. Battus à l'aller à Tunis (1-0), les "Sang et Or" ont renversé la vapeur devant leurs supporters pour l'emporter sur le score de 3 à 1. Auparavant, les Algérois ont passé l'écueil des Congolais des Diables Noirs et des Zambiens de Green Eagles. Pour cette rencontre, le Nasria va bénéficier du retour d'Allati, El-Orfi et Iaïche, forfaits jeudi pour la réception du DRB Tadjenanet (0-0) en mise à jour de la 18e journée du championnat. De son côté, Petro Atlético, passé également par le tour préliminaire à l'instar du NAHD, reste invaincu depuis le début de la compétition avec un bilan de cinq victoires et d'un nul. Le club de la capitale Luanda, vainqueur mardi dernier à domicile en championnat face à Progresso (3-0), pointe à la 2e place au classement, à une longueur du leader Deportivo Huila. La rencontre sera dirigée par un trio arbitral soudanais conduit par El-Fadil Mohamed Husseïn, assisté de ses compatriotes Mohamed Abdellah Ibrahim et Omer Hamid Mohamed Ahmed. Programme  complet de la 1ère journée de la phase de poules  Voici le programme des rencontres de la 1ère journée de la phase de poules de la Coupe de la Confédération africaine de football, prévues dimanche :                 Groupe A : AS Otôho (Congo) - RS Berkane (Maroc) Hassania Agadir (Maroc) - Raja Casablanca (Maroc)                 Groupe B : Enugu Rangers (Nigeria) - Salitas SC (Burkina Faso) ES Sahel (Tunisie) - CS Sfaxien (Tunisie)                 Groupe C : Zesco United (Zambie) - Nkana FC (Zambie) Al-Hilal (Soudan) - Asante Kotoko (Ghana)                 Groupe D : Gor Mahia (Kenya) - Zamalek (Egypte) NA Husseïn-Dey (Algérie) - Petro Atlético (Angola).

Le sénateur américain Cory Booker annonce sa candidature à la présidentielle 2020

sam, 02/02/2019 - 12:28
Cory Booker, sénateur démocrate du New Jersey aux Etats-Unis, a annoncé vendredi sa candidature à la présidence des Etats-Unis en 2020.  M. Booker, ex-maire de Newark de 2006 à 2013 et premier sénateur afro-américain du New Jersey, a fait cette annonce sur son compte Twitter.   Dans un message vidéo accompagnant cette annonce, M. Booker a évoqué des sujets tels que les injustices raciales et les inégalités économiques.    Ce sénateur de 49 ans vient s'ajouter à la liste déjà longue des démocrates briguant le parrainage du parti démocrate pour affronter Donald Trump lors de la prochaine élection présidentielle.    Il devra auparavant faire face à une concurrence féroce d'autres personnalités éminentes telles que Kamala Harris, sénatrice de Californie, Elizabeth Warren, sénatrice du Massachusetts, Kirsten Gillibrand, sénatrice de New York, Julian Castro, ex-maire de San Antonio au Texas, et Tulsi Gabbard, députée d'Hawaï.    M. Booker a remporté une élection spéciale au Sénat en 2013 avant d'obtenir un mandat complet en 2014. Grâce à la législation du New Jersey, il pourra briguer un second mandat au Sénat tout en étant candidat à la présidentielle en 2020.

Présidentielle 2019 : le RCD tranchera ce vendredi soir

sam, 02/02/2019 - 11:59
Le parti du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) qui tient vendredi à Alger une réunion de son Conseil national se prononcera dans la soirée sur l'élection présidentielle de 2019, a indiqué le président du RCD, Mohcine Belabbas. "La décision de la participation ou non à l'élection présidentielle d'avril prochain sera tranchée ce soir au cours de la session ordinaire du Conseil national du parti", a précisé M. Belabbas à la presse, en marge de l'ouverture des travaux de cette réunion. Il a ajouté cependant que "pour nous, l'heure n'est pas à l'engagement dans une opération électorale viciée mais au rassemblement le plus large pour jeter les bases d'une refondation institutionnelle qui garantit la stabilité sociale, la défense de l'intérêt général et la libre compétition politique". Pour M. Belabbas, le RCD est un parti "démocratique qui met au centre de l'organisation de la société, la liberté incluant la protection juridique et sociale par le biais de la consécration des principes d'égalité et de solidarité, le pluralisme politique et les mécanismes transparents d'alternance, ajoutant que "nous sommes aussi un Rassemblement de patriotes".

Accidents de la circulation : 4 morts et 29 blessés en 48 heures

sam, 02/02/2019 - 11:54
Quatre (4) personnes ont perdu la vie et 29 autres ont été blessées dans cinq accidents de la circulation survenus au cours des 48 heures dans plusieurs régions du pays, selon un décompte établi samedi par les services de  la Protection civile. La wilaya de Ouargla déplore le bilan le plus lourd avec le décès de 2 personnes, alors que 11 autres ont été blessées, suite au renversement d’un bus de transport de voyageurs desservant la ligne Bechar/Hassi Messaoud, sur la RN 49, dans la commune de Ouargla. Durant la même période, les unités de la Protection civile sont intervenues pour  prodiguer des soins de première urgence à 39 personnes incommodées par l'inhalation de monoxyde de carbone, émanant d'appareils de chauffage et chauffe-bains, dans plusieurs wilayas du pays.

L'APN arrête son calendrier de ses travaux pour le mois de février

ven, 01/02/2019 - 20:56
01/02/2019 - 20:56

Le bureau de l'Assemblée populaire nationale (APN) a arrêté le calendrier de ses travaux pour le mois de février, lequel comprend six (06) projets de lois et des questions orales, a indiqué vendredi un communiqué de l'Assemblée.

Les députés de la chambre basse du Parlement débattront de ces projets après présentation des exposés par les représentants du gouvernement qui répondront à leurs préoccupations et examineront les rapports des commissions spécialisées, selon la même source.

Il s'agira du projet de loi modifiant et complétant la loi 06-01 du 20 février 2006 relative à la prévention et à la lutte contre la corruption prévu pour le mardi 5 février, du projet de loi relatif aux activités spatiales (dimanche 10 février) et du projet de loi modifiant et complétant la loi 88-08 du 26 janvier 1988 relative aux activités de médecine vétérinaire et à la protection de la santé animale (lundi 11 février).

Il sera également question de l'examen et du débat du projet de loi relatif aux règles générales de prévention des risques d'incendie et de panique programmé pour le 12 février, du projet de loi modifiant et complétant la loi N 98-06 du 27 juin 1998 définissant les règles générales relatives à l'aviation civile (17 février) qui sera suivi du débat du projet de loi relatif aux activités nucléaires. 

Le bureau de l'assemblée a consacré les journées du 7 et du 21 février aux questions orales.

Oran : incendie au chantier de construction d'un centre commercial

ven, 01/02/2019 - 20:55
01/02/2019 - 20:55

Un incendie s'est déclaré vendredi au niveau du chantier de construction d'un centre commercial dans la ville d'Oran, a-t-on appris auprès des services de la Protection civile.

Le sinistre a touché plusieurs dépôts de ce projet, implanté au niveau de Haï Chakib Arslan, dans le secteur urbain d’El Badr, causant des dégâts matériels, a-t-on précisé.

D'importants moyens matériels et humains ont été mobilisé pour venir à bout du sinistre, après deux heures de lutte contre les flammes.

Une enquête a été ouverte par les services concernés pour déterminer les causes du sinistre. 

Nationale 1 - 14e journée : la hiérarchie respectée

ven, 01/02/2019 - 20:13
La hiérarchie a été respectée lors de la 14e journée du championnat national de basketball, Nationale 1, disputée vendredi. Si le WO Boufarik et le NA Hussein Dey, respectivement premier et deuxième au classement, se sont baladés face à leurs adversaires du jour, le NB Staouéli, troisième, a dû batailler pour venir à bout du PS El Eulma. La formation de la capitale a fait la différence dans le money time pour l’emporter sur le score de 73 à 69. Résultats des matchs :    WO Boufarik - CSMBB Ouargla 96 - 52 NA Hussein-Dey - O Batna 91 - 54 NB Staouéli - PS El Eulma 73 - 69 IR Bordj Bou Arréridj - USM Blida 64 - 58 GS Pétroliers - OMS Miliana 93 - 60 CRB Dar El Beida - OS Bordj Bou Arréridj 61 - 54 US Sétif - USM Alger 73 - 69 Rouiba CB - AB Skikda 75 - 74 Classement :     Pts      J 1  WO Boufarik 28 14 2 NA Hussein Dey 26 14 3 NB Staouéli 26 14 4 IRBB Arréridj 25 14 5 GS Pétroliers 23 14 6 OSBB Arréridj 21 14 7 USM Alger 21 14 8 OMS Miliana 20 14 9 USM Blida 20 14 10 PS El Eulma 19 14 11 US Sétif 19 14 12 CRB Dar El Beida 19 14 13 Rouiba CB 18 14 14 CSMBB Ouargla 17 14 15 O Batna 16 14 16 AB Skikda 16 14 Mohamed Kermia 

Coupe d'Algérie : résultats des 16es de finale

ven, 01/02/2019 - 19:00
Les 16es de finale de la Coupe d'Algérie de volleyball se sont déroulés, ce vendredi, où la logique a eu le dernier mot sur quasiment l’ensemble des rencontres. A noter tout de même que ces 16es de finale de l’épreuve populaire ont été marqués par pas mois de cinq forfait. Résultats des 16es de finale:    IB Metlili Chaanba - CASTEL Batna 0 - 3 HAMRA Annaba - ES El Eulma 0 - 3 PO Chlef - EF Aïn Azel 3 - 0 CRB Débila - CRB Omaria 1 - 3 ES Tadjenanet - RC M'sila 3 - 1 ASV Blida - JSB Ighrem 3 - 1 MV Boussaâda - NRM Ghardaïa 3 - 0 JSC Ouled Adouan - WA Tlemcen 3 - 1 OMK El Milia - NC Béjaïa 3 - 1 CS Sétif - ESE Goursi 0 - 3 GS Pétroliers - ES Sétif en cours JM Batna - CRB Bounoura forfait CRBB NR Bordj Bou Arréridj - CRB Chlef forfait CRBC ASC Amoucha - J Skikda forfait JS O El Kseur - O El Oued forfait OEO  MB Béjaïa - RM Arzew forfait du RMA Mohamed Kermia

Le FNA pour une période de transition et soutient la continuité sous la conduite du Président Bouteflika

ven, 01/02/2019 - 18:06
Le président du Front national algérien (FNA), Moussa Touati, a plaidé, vendredi à Sidi Bel-Abbès, pour une période transitoire devant permettre la restitution du pouvoir au peuple. Au cours d'une rencontre avec les cadres et sympathisants de son parti, réunis à la salle omnisports Adda-boudjellal, Moussa Touati a expliqué que "cette période transitoire ne peut être concrétisée qu'avec une révision de l'actuelle Constitution pour servir les intérêts du peuple, aller au diapason des réalités vécues sur tous les plans et répondre aux attentes des citoyens". Annonçant que sa formation politique "soutient la continuité du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, à la tête du pays", il a appelé à "donner l'opportunité au président pour revoir les priorités de la constitution devant servir le peuple". Le responsable a souligné "la nécessité de s'intéresser aux préoccupations du peuple, d'améliorer la gestion des différents secteurs marqués par la corruption", appelant à "une phase transitoire servant les intérêts du citoyen et défendant la stabilité et la sécurité du pays".

Coupe d'Asie 2019 : premier titre continental pour le Qatar

ven, 01/02/2019 - 17:57
Le Qatar a remporté la première Coupe d'Asie de son histoire en battant le Japon (3-1), dans une finale disputée ce vendredi à Abou Dhabi. Les trois réalisations du Qatar sont l’œuvre de Ali Almoez (12'), Hatim Abdelaziz (27') et Akrem Afif (83' sp). De son côté, le Japon a réduit la marque à la 69e minute par l’entremise de Takumi Minamino. Al Annabi s’offre ainsi son premier titre continental et succède à l’Australie.

Présidentielle 2019 : le MPA annonce son soutien à la candidature du Président Bouteflika

ven, 01/02/2019 - 17:29
Le président du Mouvement populaire algérien (MPA), Amara Benyounes, a annoncé, vendredi à Alger au terme de la réunion du bureau national du parti, son soutien à la candidature du président de la République, Abdelaziz Bouteflika à l'élection présidentielle du 18 avril 2019. Lors de la réunion du Conseil national, M. Benyounes a indiqué que le MPA avait pris cette décision conformément au règlement du parti et au terme d'une large consultation de sa base militante, "loin de la logique de surenchère et de repositionnement, et conformément à la démocratie consacrée par le parti en tant que principe et pratique". Après le débat sur la situation politique générale que traverse le pays à l'approche de la Présidentielle, il est désormais clair que la position du parti est liée aux principes et valeurs fondateurs constituant sa ligne directrice, soulignant "l'engagement de principe et unique du MPA envers l'Algérie et le président de la République, Abdelaziz Bouteflika". Il a estimé, dans ce sens, que le soutien au président Bouteflika "est inconditionnel et émane d'une conviction politique et une vision commune sur l'avenir du pays, face aux défis et menaces enregistrés sur les plans interne et externe", d'autant que les blessures de la décennie noire n'ont pas encore été pansées. "Le président de la République est l'homme de la Réconciliation nationale, adoptée par le peuple algérien à la majorité écrasante pour réaliser la cohésion nationale et éteindre le feu de la fitna après le triomphe militaire sur le terrorisme, grâce aux forces de l'Armée nationale populaire (ANP) et des différents corps de sécurité, de gardes communaux, des rappelés et des patriotes", a-t-il poursuivi. Il a cité, en outre, l'attachement du président de la République "à donner à l'Algérie la place qui est sienne parmi les nations, et à redorer son image diplomatique dans les fora internationaux, en sus de renforcer sa place en tant que force régionale redoutable", saluant dans ce contexte, le développement global à la faveur des projets réalisés et ayant permis de faire de l'Algérie de 2019 un pays sécurisé et stable. Le président de la République a rappelé "l'impératif de sortir de l'économie de rente, basée sur les revenus pétroliers vers la diversification économique avec la relance du rôle du secteur", une solution que le mouvement estime "nécessaire pour construire une économie forte, booster l'économie locale, garantir les postes d'emploi et augmenter le pouvoir d'achat".

Le Liban a un nouveau gouvernement après neuf mois d'impasse politique

ven, 01/02/2019 - 16:57
Les dirigeants libanais sont parvenus jeudi à former un nouveau gouvernement dirigé par Saad Hariri, au terme de neuf mois de difficiles tractations, a rapporté la chaîne de télévision libanaise LBCI. Le nouveau cabinet, composé de 30 ministres, comprend quatre femmes. Les ministres des Affaires étrangères et des Finances restent notamment inchangés.  La formation de la nouvelle équipe ministérielle a été dévoilée en conférence de presse par un haut fonctionnaire du Conseil des ministres libanais. Il s'agit du troisième gouvernement dirigé par Saad Hariri qui s'est engagé à mener des réformes économiques destinées à assainir les finances publiques et à débloquer des fonds pour relancer la croissance.  

Pages