La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 49 min 2 sec

Le Chef de l'Etat reçoit le président du Conseil de la nation par intérim, Salah Goudjil

dim, 28/04/2019 - 11:56
Le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, a reçu, dimanche au siège de la Présidence de la République, le président du Conseil de la nation par intérim, Salah Goudjil. Cette rencontre s'inscrit dans le cadre des démarches de concertation initiées par le chef de l'Etat pour le traitement de la situation politique du pays.

Libye : raids aériens nocturnes sur la capitale Tripoli

dim, 28/04/2019 - 10:03
Des raids aériens nocturnes ont été menés samedi soir sur la capitale libyenne Tripoli, selon des médias et des habitants de la ville. Les lieux exacts de ces frappes n'étaient pas connus mais plusieurs lourdes explosions ont été entendues depuis le centre la capitale entre 23H00 et minuit, accompagnés du vrombissement d'avions dans le ciel. "Nous entendons des tirs nourris ininterrompus (de mitrailleuses et de canons anti-aériens, ndlr) et des frappes aériennes de temps en temps, mais nous ne savons pas où exactement", a également confié un habitant vivant à l'extrême ouest de Tripoli cité par l'AFP. "Sur Facebook, des internautes disent qu'il faut absolument quitter la maison si on habite à proximité d'une caserne ou d'un endroit où se sont positionnés des groupes armés. Mais nous avons peur de sortir dans la rue si tard la nuit", a-t-elle ajouté. Des combats se déroulent depuis trois semaines aux portes de la capitale entre les forces loyales au Gouvernement d'union nationale (GNA), reconnu par la communauté internationale, et celles du maréchal Haftar qui a lancé le 4 avril une offensive militaire pour conquérir la capitale. Les combats se déroulent essentiellement au sol mais donnent lieu occasionnellement à des raids aériens.

Inscrit dans la durée : le hirak ramadhanesque, mode d’emploi

sam, 27/04/2019 - 20:39
La détermination est de mise pour poursuivre le hirak qui a fait deux mois déjà depuis le 22 févier, date du premier vendredi de la mobilisation partie à l’objet d’exprimer les premières revendications citoyennes avec innovation et ferveur pour un changement radical et le départ du système en place. C’est dire que la protesta s’est inscrite dans la durée et le mois de ramadhan, coïncidant avec la date du 6 mai prochain, n’est pas pour décourager les manifestants abonnés en masse dans ces messes pacifiques du vendredi qui a surpris et enchanté les observateurs à travers le monde et honoré les Algériens par leur organisation, leur civisme et leur génie collectif qui ne cesse d’inspirer le reste du monde. Présente à la place emblématique de la manif de vendredi, à la Grande Poste, Amina hadjiet, de la radio chaine 3, a eu la réponse unanime des marcheurs rencontrés sur la place publique qui répondaient à la question du « comment faire durant le ramadhan ? » La réponse était : « nous y sommes et nous y resterons mobilisés pendant le ramadhan et après… ». La recette de la mobilisation ramadhanesque et les détails dans le reportage. Le politologue Mohamed Taibi souhaite de son côté que « la rivière ne sera pas détournée », estimant que « quand la hogra disparait, quand les leaders d’opinions s’installent, l’Algérien sait ce qu’il a à faire et ce qu’il ne doit pas faire ». « Une fois sa peur partie, ses valeurs recouvrées, l’Algérien est déterminé à poursuivre sa marche historique jusqu’à concrétiser l’exploit », souligne-t-il.

Ligue 1 - Mise à jour : le PAC s’offre le NAHD et revient à un point de l’USMA

sam, 27/04/2019 - 20:13
Le Paradou AC est le nouveau dauphin de l’USM Alger. Les Pacistes se sont installés sur la seconde marche du podium après avoir battu le NA Hussein Dey, ce samedi, en match de mise à jour de la 24e journée de la Ligue 1. A quatre manches de la tombée de rideau du championnat national de Ligue 1, le suspense est à son paroxysme pour connaitre le successeur du CS Constantine. Alors que beaucoup d’observateurs pensaient que le trophée allait se jouer entre l’USM Alger et la JS Kabylie, voila que le PAC entre de plain-pied dans la course au titre. Exit le rôle de trouble-fêtes, les Académiciens portent désormais le costume d’outsider. Cet après-midi, les camarades de Boudaoui se sont offerts le derby algérois en disposant du NA Hussein Dey (2-1). Bouzok a permis aux Jaune et Bleu de prendre l’avantage à la 35e minute, avant de voir Naïdji, meilleur buteur du championnat (19 buts),  corser l’adition à la 76e minute. Les Song et Or ont réagi en toute fin de partie par Mouaki. Un but anecdotique scoré à la 89e minute et qui n’a rien changé à l’issue de la partie. Deuxième du classement avec 45 points, le PAC compte un petit point de retard sur l’USMA (46 pts). De son côté, le NAHD recule de la sixième à la septième position avec 35 unités.       Dans l’autre match de mise à jour de la 18e journée, joué à Béchar entre la JS Saoura et le CS Constantine, les Aiglons du Sud se sont imposés sur le score de 3 buts à 1. Cette victoire permet à la JSS de remonter à la sixième place (37 pts), alors que le CSC demeure à la huitième place (33 pts). Mohamed Kermia

Ramadhan : la viande bovine congelée importée à 750 DA le kilogramme

sam, 27/04/2019 - 18:13
Le prix référentiel de la viande bovine "congelée" importée ne dépassera pas les 750 DA/1 kg durant le mois de Ramadan, tandis que le prix de la viande bovine "fraiche" importée oscillera entre 800 et 1000 DA/1 kg, a fait savoir, samedi à Alger, le ministre du Commerce, Said Djellab.  Dans une déclaration à la presse en marge d'une rencontre nationale avec des cadres du ministère du Commerce, M. Djellab a indiqué qu'il a été procédé à la définition de prix référentiels et non le plafonnement des prix de certains produits de large consommation, à l'image de la viande bovine importée et certains fruits et légumes tels que la pomme de terre, la tomate, l'oignon, la courgette, les carottes,  la laitue, la banane et les fruits secs et séchés. "La liste de ces prix référentiels sera dévoilée dans les quatre jours qui viennent", a relevé le ministre.  Le ministre a précisé que les prix référentiels signifient des prix "raisonnables" à respecter par les producteurs (en détail ou en gros), commerçants et consommateurs, rappelant, à ce titre, la suppression du droit additionnel provisoire de sauvegarde (DAPS) imposé à l'importation de ces produits. Afin d'assurer l'approvisionnement continue des marchés en viandes et différents produits, les importateurs ont été dispensés de respecter le délai de 30 jours imposé par les banques dans le cadre des opérations d'importation.  A cet effet, des équipes composées d'agents de contrôle appuyés par des éléments de la sûreté nationale seront mobilisés en vue de vider "les stocks de marchandises destinées à la spéculation et à l'augmentation des prix". Le directeur général de la régulation et de l'organisation des activités au ministère du Commerce, Saïd Bekaï avait affirmé dans une déclaration à l'APS qu'une quantité de près de 186.000 tonnes de viandes rouges et blanches (locales, importées et congelées) sera disponible durant le mois de Ramadan prochain, à des prix accessibles pour tous. M. Bekaï avait précisé que la quantité de viandes blanches devant être mise sur le marché local, durant le mois sacré, sera de l'ordre de 60.339 tonnes, contre 56.032 tonnes de viandes rouges locales, outre 47.500 tonnes de viandes bovines congelées importées et 22.120 tonnes de viandes bovines fraîches (importées également). Ces quantités de viandes "couvriront une grande partie des besoins nationaux", a-t-il dit. Afin d'éviter une pénurie en lait lors de cette période, le même responsable a fait état de la garantie de 99.219 tonnes de poudre de lait, une quantité suffisante pour répondre aux besoins des citoyens pour une période de cinq (5) mois. Certains produits, plus consommés lors du mois sacré, seront suffisamment disponibles pour une durée de 6 mois tels que les pois chiches (26.299 tonnes), les lentilles (23.855 tonnes) et les haricots blancs (16.063 tonnes), a-t-il ajouté, soulignant que ces quantités sont suffisantes pour couvrir les besoins des citoyens pour six (6) mois. Pour couvrir les besoins en blé dur durant 4 mois, une quantité de l'ordre de 934.250 tonnes sera garantie, outre 2.384.740 tonnes de blé tendre, a expliqué le même responsable. M. Bekaï a dit que 116.000 tonnes de fruits seront importés, à l'instar de la banane, de la pomme ou encore de la poire.  

Pages