La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 28 sec

Nationale 1 : le GSP sort le NAHD et va en finale

dim, 12/05/2019 - 15:55
Le GS Pétroliers est en finale du championnat national de basketball, Nationale 1. Les Pétroliers ont validé leur billet en disposant du NA Hussein Dey (63-61), samedi soir à la salle Harcha Hacène (Alger).   Les Pétroliers, tenant du titre, sont bien partis pour aller chercher un 20e sacre, le 9e sous la nouvelle appellation de leur club. Toutefois, le GSP devrait passer l’écueil du NAHD pour aller en finale. Chose faite à l’issue d’un derby algérois qui s’est soldé sur le score étriqué de 63 à 61. La bête immonde a encore frappé Si la première demi-finale s’est déroulée normalement, la seconde affiche du dernier carré, opposant le WO Boufarik au NB Staouéli n'est pas allée à son terme. Le commissaire de match s’est vu dans l’obligation de mettre un terme à la partie en raison de jets de projectiles, alors qu’il restait seulement 17 secondes à jouer. A ce moment précis de la rencontre, le NBS avait l’avantage au tableau d’affichage (64-62), avec deux lancers francs à suivre. ''Il a été décidé de mettre fin aux débats car c'était impossible de continuer la partie à cause des jets de projectiles sur le terrain. On ne peut pas donner match gagnant à une équipe dans ce cas-là, ce n'est pas aux arbitres de le faire'', a précisé le commissaire au match. ''Ce dossier sera traité au niveau de la Fédération algérienne de basketball. Le verdict ne va pas tarder étant donné que la finale est programmée pour le 18 mai prochain'', a ajouté la même source après la rencontre. Pour rappel, la finale et le match de classement pour la 3e place sont programmés pour le samedi 18 mai, toujours à la salle Harcha.

Coupe d'Algérie : le GSP élimine le NRBBA et passe en demi-finales

dim, 12/05/2019 - 14:26
Le GS Pétroliers s’est hissé en demi-finales de la Coupe d’Algérie de volleyball après avoir battu, au tie-break, le NR Bordj Bou Arréridj. Ce troisième quart de finale s’est disputé dans la nuit de samedi à dimanche à la salle OMS Saâd Boubia de Bordj Bou Arréridj. Tenant du trophée, le GS Pétroliers est toujours en course pour conserver son bien. Dans une finale avant la lettre, les Pétroliers ont composté leur billet pour le carré d’As en allant damier le pion au NR Bordj Bou Arréridj. Jamais deux sans trois Fraichement couronné du titre de champion d’Algérie, pour la 6e fois de suite, le NRBBA a débuté ce remake de la finale de 2018 en s’emparant du premier set (25-21). Par la suite la physionomie de la partie a radicalement changé avec le retour en grâce des Pétroliers. Les visiteurs ont réussi à égaliser (25-23), dans un premier temps, avant de passer devant en s’adjugeant le troisième set (25-19). Secoués mais pas assommés, les protégés de Abdelbaki Dif se sont ressaisis dans le quatrième set, gagné de justesse (26-24), poussant ainsi leur adversaire du jour à aller au jeu décisif. Au tie-break, le GSP a réussi à avoir le dessus (15-13) et s’offre sa troisième victoire de suite face à son grand rival qui l’a privé du titre cette saison. Ainsi, les Algérois rejoignent en demi-finales l’OMK El Milia et l’ASV Blida. Ces deux formations se sont qualifiées, samedi, en battant respectivement le NR Metlili et l’O El Kseur. Le nom du dernier demi-finaliste sera connu ce mardi (22h00) à l’issue du déroulement du dernier quart de finale prévu, à Omaria (Médéa), entre le CRB Omaria et l’ES Tadjenanet. Mohamed Kermia

Mercuriale durant le Ramadhan : échec total de la stratégie du gouvernement

dim, 12/05/2019 - 13:52

Ph.DR

A la première semaine du mois sacré du Ramadhan, il est à constater l’échec total de la stratégie du gouvernement visant à lutter contre la spéculation et la flambée des prix. La fédération des associations de défense des droits du consommateur établit son bilan de cette première semaine et constate, au contraire, l’augmentation des prix de 15% à 20%. C’est ce qui est avancé par M. Mohamed Toumi, directeur exécutif de la Fédération nationale des consommateurs.     

Identification de l'un des deux terroristes abattus samedi à Boumerdès

dim, 12/05/2019 - 12:54

Ph.DR

Un des deux dangereux terroristes abattus samedi, lors d'une opération de ratissage menée près de la commune de Dellys, dans la wilaya de Boumerdès, par un détachement de l’Armée nationale populaire (ANP) a été identifié, annonce ce dimanche le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué. «Dans le cadre de la lutte antiterroriste et suite à l’opération menée par un détachement de l’Armée nationale populaire, hier 11 mai 2019, près de la commune de Dellys, wilaya de Boumerdès (1ère Région militaire), ayant permis d’éliminer deux (2) dangereux terroristes et de récupérer un pistolet mitrailleur de type Kalachnikov, une quantité de minutions et une grenade, il a été procédé à l’identification de l’un de ces criminels», précise la même source. «Il s’agit, en l’occurrence, de Masrour Rachid, alias Khatab, qui avait rallié les groupes terroristes en 2008. Le processus d’identification du second terroriste est toujours en cours», ajoute le communiqué. Dans le même contexte et suite à l’opération de fouille et de ratissage dans la zone de Oued El K’sab, wilaya de Aïn Defla (1ère RM), un détachement de l’ANP «a découvert et détruit sept (7) casemates pour terroristes, un atelier de fabrication des explosifs, une bombe de confection artisanale, des outils de détonation, une paire de jumelles, une quantité de vivres et de médicaments et d’autres objets». Par ailleurs, et dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, des détachements de l’ANP «ont arrêté, à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar (6ème RM), huit (08) orpailleurs et saisi des équipements d’orpaillage», tandis qu’un autre détachement de l’ANP et des éléments de la Gendarmerie nationale «ont intercepté, à Oum El Bouaghi (5e RM), deux (2) individus en leur possession une quantité de munitions (1.500 cartouches)». En outre, des Garde-côtes «ont déjoué, à Oran (2e RM), une tentative d’émigration clandestine de (18) personnes à bord d’une embarcation de construction artisanale, tandis que (63) immigrants clandestins de différentes nationalités ont été interceptés à Tlemcen et (14) autres à Tamanrasset», rapporte également le communiqué.

Iran : Rohani dénonce une « guerre totale » de Washington contre Téhéran

dim, 12/05/2019 - 11:52
Le président Iranien, Hassan Rohani, a déclaré dimanche que les Etats-Unis menaient une « guerre totale » contre l'Iran, dénonçant « des pressions économiques et politiques que Téhéran n'avait jamais connu dans le passé ». Dans un discours prononcé samedi à Téhéran, M. Rohani a appelé les Iraniens à l’unité et à la cohésion, à un moment de pression sans précédent sur le pays. Il a souligné que les sanctions Américaines, ciblant le secteur bancaire Iranien, le commerce international et les exportations de pétrole sont plus strictes que celles qu'a connues le pays lors de la guerre de huit ans avec l'Irak. « Céder n'est pas compatible avec notre culture et notre religion et les gens ne l'accepteront pas. Nous ne devrions donc pas accepter la soumission et nous devrions essayer de trouver une solution à la situation actuelle », a fait savoir  le président iranien. Ces déclarations du président Rohani interviennent dans un contexte de forte tension entre Washington et Téhéran, un an après le retrait unilatéral des Etats Unis de l'accord nucléaire de 2015. Après les sanctions prises par les Etats Unis contre le pétrole Iranien, l'armée Américaine a déployé des navires de guerres, dont un porte-avions et une force opérationnelle de bombardiers près de l'Iran, dans le golfe Persique auxquels les autorités Iraniennes se disent déterminées à riposter vigoureusement en cas d’attaque.            

Série d'explosions dans un port Emirati : au moins sept pétroliers en feu

dim, 12/05/2019 - 11:30
Selon la chaîne de télévision Al-Mayadeen, qui se réfère à des médias locaux, une série d’explosions a retenti, ce dimanche 12 mai, dans un port émirati de Fujaïrah, une information aussitôt démentie par les autorités locales qui affirment que le port fonctionnait normalement. Plusieurs explosions puissantes ont retenti ce dimanche matin 12 mai dans le port de Fujairah, aux Émirats Arabes Unis, a annoncé la chaîne de télévision al-Mayadeen en se référant à des médias locaux. De sept à dix pétroliers seraient embrasés. Selon l'agence Mehr, des explosions se sont produites dans le port de Fujaïrah entre 4 et 7 heures du matin.  

Explosion de gaz à Fertial Annaba : un blessé grave, dégâts important mais feu maitrisé

dim, 12/05/2019 - 11:28
Une personne a été brûlée au deuxième degré et des équipements ont été endommagés dans l’incendie, déclaré samedi après midi  à la société des fertilisants d’Algérie Fertial (Ex-Asmidal) d’Annaba, suite à une explosion du pipe à gaz alimentant cette unité et totalement maîtrisé, ont indiqué samedi soir les services de la protection civile. Les éléments de la protection civile mobilisés pour l’opération de secours ont lutté pendant deux heures contre le feu, déclaré vers 17h30 et ont réussi à circonscrire les flammes et éviter leur propagation vers les autres unités  de la société des fertilisants, a précisé à l’APS la cellule de communication des mêmes services détaillant que la personne blessée dans cet incendie, un employé, âgé de 36 ans, souffrant de brûlures de 2ème degré, a été transférée au service des brûlés Ibn Sina  du Centre hospitalo-universitaire, CHU-Ibn Rochd d’Annaba après les premiers soins prodigués sur place.  La même source a souligné que les dégâts matériels consistaient en des  tuyaux et des équipements décimés par les flammes relevant que quatre (4) camions anti-incendie, cinq (5) ambulances dont une médicalisée et 36 éléments de la protection civile, supervisés par 5 officiers du même corps constitué ont été mobilisés pour cette opération d’extinction de feu. Le site ainsi que l’environnement immédiat de la société des fertilisants, implantée à la cité Seybous, dans la commune d’El Bouni  ont été sécurisés, a-t-on encore indiqué. Des mesures préventives ont été prises par la société Fertial pour sécuriser les équipements de la société, a-t-on indiqué. La société Fertial totalise quatre unités dont celles de la production de l’ammoniac et du nitrate et utilise dans le cadre des ses activités économiques une mixture de plusieurs gaz dans la production et le développement des engrais azotés et phosphatés. Une enquête a été ouverte par les services compétents pour déterminer avec exactitude les causes exactes de cet accident, a conclu la même source.

Théâtre : la pièce "Jannat el ahlem", en montage à Oran

dim, 12/05/2019 - 11:17
Une nouvelle pièce théâtrale, intitulée "Jannat el ahlem" (le jardin des rêves), est en montage à Oran, a annoncé, dimanche, son auteur et metteur en scène Mohamed Mihoubi.    "L'oeuvre s'inscrit dans le registre de la comédie sociale", a précisé à l'APS Mihoubi, également président de l'association productrice "El-Amel".    L'histoire réunit quatre personnages de différentes couches de la société dans un jardin public, un endroit idéal pour réfléchir et rêver sereinement.     L'interprétation de cette pièce est confiée à de jeunes artistes issus de l'école de formation de l'association "El-Amel" qui signe là sa deuxième production entreprise cette année après "Tahouissa bel karroussa" (balade en carrosse).    Ce dernier spectacle a été joué devant plus de 3.000 enfants lors d'une tournée à travers les écoles de la wilaya, lancée des suites à la générale   donnée le 1er mars dernier au Théâtre régional d'Oran.    La réaction favorable du public a incité l'association à préparer deux nouvelles versions de ce spectacle à l'intention de la petite-enfance   (marionnettes) et des jeunes collégiens et lycéens.   

Le Syndicat national des magistrats refuse que la magistrature soit accusée de n'agir que sur injonction

dim, 12/05/2019 - 10:57
Le Syndicat national des magistrats (SNM) a exprimé, samedi, le rejet des accusations portées contre les magistrats de «n'agir que sur injonction». Dans un communiqué rendu public au terme de la 1ère réunion de son bureau exécutif, suite au renouvellement complet de ses structures, et signé par son nouveau président, Issaâd Mebrouk, le SNM a affiché «un rejet absolu de toutes les accusations portées contre la magistrature et ses hommes à travers le recours, de plus en plus répété, de nombreuses parties officielles et non-officielles, à la présentation d'une image stéréotypée d'une justice n'agissant que sur injonction».    Les magistrats «refusent qu'on traite avec eux comme un appareil qui n'entre en action que sur ordre ou sur convocation», soutient le SNM mettant en exergue l'attachement des juges à «leur droit constitutionnel, réclamé par le peuple, d'être un pouvoir indépendant assumant ses missions conformément aux principes de légalité et de justice et suivant une approche d'impartialité et d'équité». Partant, le SNM a tenu à souligner que les magistrats «se tiennent à équidistance de toutes les catégories sociales et appellent tout un chacun à leur accorder la confiance voulue, sans tutelle ou pression». Pour le SNM, «la seule garantie et protection de la Justice et des juges ne peut émaner d'aucune partie en dehors de l'autorité judiciaire, mais se matérialiser à travers un ensemble de procédures consacrant l'indépendance totale des magistrats, à commencer par le respect des lois et la révision des structures, régissant le travail du magistrat et son parcours professionnel». A ce propos, le Syndicat des magistrats assure qu'il veillera à garantir, aux magistrats, «le soutien matériel et moral face à toute atteinte, par des déclarations, des insinuations ou tout autre acte matériel, à leur intégrité et à leur indépendance, en se constituant partie civile». Estimant qu'il «ne saurait y avoir de justice indépendante et protégée avec les lois et structures régissant actuellement le parcours professionnel du juge, et qui ont prouvé leur inefficacité», le SNM soutient que «l'appel à la liberté de l'Algérie nouvelle implique obligatoirement l'appel à la liberté et à l'indépendance de la justice et son affranchissement de toutes les entraves matérielles et humaines». En conclusion, le SNM a mis en avant «son engagement à contribuer de manière efficace à faire sortir le pays de sa crise pour le mener à bon port avec le peuple souverain, dans le cadre de ses institutions constitutionnelles qui expriment sa volonté libre».    APS

Smail Lalmas Economiste

dim, 12/05/2019 - 10:52
Video Add this: Playlist:

L’économiste Smaïl Lalmas appelle à lancer un Plan de relance économique « dans les meilleurs délais » pour stopper le phénomène de récession.

dim, 12/05/2019 - 10:25
Si l’on en croit l’économie Smaïl Lalmas, la crise économique liée à la chute du baril de brut, à laquelle fait face l’Algérie, s’est aggravée, depuis quelques mois, en raison des difficultés rencontrées par nombre d’entreprises à écouler leurs productions. Accueilli, dimanche, à l’émission L’Invité de la rédaction de la chaine 3 de la Radio Algérienne, l’intervenant signale que certaines parmi ces dernières tournent actuellement à 50% de leurs capacités, en raison du blocage de grands projets liés au tarissement des moyens de financement. Celui-ci prévient qu’au cas où cette situation venait à perdurer, les chefs d’entreprises seraient tentés de réduire leurs personnels entrainant « des répercutions terribles sur le chômage et le pouvoir d’achat ». Se refusant à imputer cette situation à la crise politique à laquelle est actuellement confrontée la nation, il considère vital de bloquer « ce sérieux danger » en inaugurant un plan de relance d’urgence, « dans les meilleurs délais ». Parmi les aspects expliquant le manque de confiance manifesté à l’endroit de  l’économie nationale, il fait état de « l’illisibilité politique », des suites, dit-il, de la disparition « des écrans depuis plus six ans », du président de la république, amenant les investisseurs locaux et étrangers à ne prendre aucun risque. Critiquant les discours politiques, ressassés à l’envi, de « diversification économique » pour en finir avec la rente pétrolière, l’invité constate que ceux-ci n’auront finalement donné lieu à aucun résultat palpable, pour la simple raison, explique-il, « qu’il n’y avait aucune feuille de route, ni aucune stratégie ». Pour M. Smaïl Lalmas, il y a nécessité de libérer l’économie et en même temps changer la structure de l’investissement en la réservant à la ressource humaine, la formation et la compétence, mais pour ce faire, ajoute-t-il, il faudrait en passer par la mise en place d’une « direction politique crédible », armée de la confiance des citoyens. Résumant ses propos, il estime qu’en mettant en œuvre les paramètres de « crédibilité, de confiance, de projets et de compétences » il est possible d’attirer nombre d’investisseurs pour inaugurer un modèle économique solide qui reste encore à bâtir.  

27e journée : le NAHD et l’ESS se neutralisent (0-0)

sam, 11/05/2019 - 17:58
Le NA Hussein Dey et l’ES Sétif se sont quittés sur un score nul et vierge (0-0), en match d’ouverture de la 27e journée du championnat national de Ligue 1, disputé ce samedi au stade du 20 Août 1955 d’Alger. A la suite de ce résultat, le NAHD reste à la 8e position (36 pts), alors que l’ESS grimpe à la 4e position (39 pts) et s’installe au pied du podium. Ce classement est bien évidemment provisoire car il faut attendre le déroulement des sept autres rencontres de cette 27e manche, prévues ce soir à partir de 22h30, pour être fixé sur le positionnement de tous les protagonistes. Pour rappel, ce match, NAHD-ESS, devait également se jouer en nocturne, toutefois, et en raison de l’indisponibilité de l’éclairage au stade du 20 Août 1955 la partie s’est jouée dans l’après-midi. Résultat du match : NA Husseïn Dey - ES Sétif 0 - 0 Reste à joeur :   USM Alger - O Médéa 22h30 CS Constantine - JS Kabylie 22h30 DRB Tadjenanet - MC Oran 22h30 CA Bordj Bou Arréridj - CR Belouizdad 22h30 JS Saoura - MC Alger 22h30 MO Béjaïa - Paradou AC 22h30 USM Bel Abbès - AS Aïn M'lila 22h30 Classement : # Équipe J Pts 1  USM Alger 26 46 2  Paradou AC 26 45 3  JS Kabylie 26 43 4  ES Sétif 27 39 5  MC Alger 26 39 6  JS Saoura 26 37 7  CS Constantine 26 36 8  NA Hussein Dey 27 36 9  CR Belouizdad 26 33 10  CA Bordj Bou Arreridj 26 33 11  AS Ain M'lila 26 30 12  DRB Tadjenanet 26 29 13  MC Oran 26 28 14  Olympique Médéa 26 28 15  MO Bejaia 26 26 16  USM Bel Abbes 26 26    

Said Djellab : début des poursuites judicaires contre les spéculateurs

sam, 11/05/2019 - 17:42
Le ministre du Commerce, Said Djellab, a annoncé, samedi à Alger, le début des poursuites judiciaires contre les opérateurs économiques qui ont refusé le déstockage des légumes de large consommation. "Dans le cadre des dispositions visant la régulation du marché durant le mois de Ramadhan, des inspections ont été opérées au niveau des dépôts des produits agricoles à travers les différentes régions du pays en vue de procéder à leur déstockage et contribuer ainsi à la baisse des prix", a indiqué le ministre lors d'une réunion d'évaluation avec les directeurs centraux et les directeurs de wilayas de son secteur. Suite à ces opérations, certains opérateurs ayant constitué d'importantes stocks de produits et refusé de les déstocker pour des fins de spéculation, les services du Commerce ont saisi la justice afin de prendre les mesure qui s'imposent à leur encontre, a fait savoir le ministre. A titre d'exemple, 15 opérations de déstockage de produits agricoles ont été effectuées à Alger la semaine dernière, a ajouté M. Djellab. Dans ce contexte, le ministre a annoncé la mise en place d'équipes mixtes, regroupant des agents des ministère du Commerce et de l'Agriculture, en vue de faire le point sur les produits récoltés à des fins de spéculation. Il s'agit d'un contrôle sur terrain des champs agricoles en vue de lutter contre une autre forme de spéculation, à savoir l'ajournement de la cueillette des récoltes en vue d'engendrer une pénurie sur le marché, et par conséquent une hausse des prix, a précisé le ministre. Abordant l'évaluation de l'application des prix de référence, M. Djellab a évoqué des différences d'une wilaya à une autre dans l'application de ces prix, qui concernent essentiellement les légumes de large consommation (pomme de terre, tomates, oignon, ail, carotte, courgette, salade) outre la banane et les viandes importées, congelée ou surgelées. Globalement, il a été constaté que les prix de référence n'ont pas été respectés comme il se doit, notamment pour les viandes rouges et les tomates dont les prix ont poursuivi leur hausse durant la première semaine du Ramadhan, d'où la nécessité de l'intensification du contrôle des stocks et d'une meilleure maitrise des marchés de gros, a-t-il estimé.  Néanmoins, le ministre s'est dit optimiste quant à une baisse des prix dans les prochains jours, et ce, en raison de la hausse des températures qui n'est pas favorable au maintien des récoltes sur pied et à la reprise du travail par les agents de contrôle qui avaient observé un mouvement de grève, durant les premiers jours du Ramadhan.  Subvention du transport pour faire baisser les prix des légumes dans les régions sud               Concernant la hausse des prix des légumes dans les wilayas de l'extrême sud, M. Djellab a fait part de la disponibilité de son département à subventionner le transport des produits agricoles de base pour faire baisser les prix, en sus de la création de marchés itinérants en collaboration avec les walis. Pour ce qui est du signalement des infractions enregistrées en matière de prix, le ministère du Commerce en a reçu un nombre important émanant de citoyens et d'associations de protection du consommateur, de manière directe ou via l'application destinée à cet effet. A ce propos, le ministre a appelé les directeurs de son secteur à répondre "rapidement et efficacement" à toutes les demandes d'interventions formulées par les citoyens. "Beaucoup de signalements reçus, notamment de la part d'associations, sont restés sans suite. Il y va de notre crédibilité, car le signalement témoigne de la confiance placée en nous par le citoyen et nous ne devons pas le décevoir", a déclaré M. Djellab à l'adresse des cadres de son ministère. Par ailleurs, il a été décidé la création d'une cellule de veille au niveau de toutes les directions du Commerce de wilaya pour le suivi et l'analyse des prix, l'élaboration de rapports et l'envoi de bilans hebdomadaires aux autorités centrales. S'agissant des marchés de proximité prévus pour le mois sacré, le ministre a indiqué que le programme a été concrétisé à hauteur de 75 à 80% et que le travail se poursuivi pour le lancement des marchés restant en collaboration avec les walis. Le programme de mise en place de nouveaux espaces commerciaux durant le Ramadhan tend à créer 530 marchés de proximité consacrés à la vente des fruits et légumes au niveau des différents quartiers et agglomérations en vue de répondre aux besoins des citoyens. Le maintien de ces structures après le Ramadhan s'inscrit dans le cadre des efforts de lutte contre la spéculation et visant à insérer les jeunes activant dans le commerce parallèle dans la circuit légal. Les camionnettes destinées à la vente des légumes peuvent s'adonner à cette activité, à condition d'obtenir une autorisation au niveau de la commune, a précisé le ministre. La réunion du ministre du Commerce avec les directeurs centraux et de wilaya vise à effectuer une évaluation précise de l'application du plan d'approvisionnement pour le mois sacré, basé essentiellement sur l'élaboration de prix référentiels des produits agricoles de large consommation et la création de nouveaux marchés, en sus des opérations de déstockage et de l'intensification du contrôle commercial. Des décisions de nature à améliorer l'application de ce plan d'approvisionnement en vue de préserver le pouvoir d'achat du citoyen devraient sanctionner cette réunion.

Lancement d’une étude pour la fabrication de l’antidote à partir du chameau

sam, 11/05/2019 - 17:26
Une équipe de recherche de la faculté de médecine de l’université Kasdi Merbah d’Ouargla vient de lancer une étude sur l’extraction du sérum antivenimeux de scorpion à partir du chameau, a-t-on appris auprès du laboratoire de la faculté précitée. Composée de chercheurs et immunologues et spécialistes en antidotisme de la faculté de médecine et de la l’institut de biologie, ainsi que des étudiants en graduation, cette équipe mixte a opté pour les camélidés pour conduire cette recherche scientifique eu égard aux caractéristiques immunitaires dont jouit le chameau, a expliqué le chercheur Kheireddine Kerboua. Dans le cadre de la lutte contre le phénomène d’envenimation scorpionique et les efforts de développement des antidotes, deux étudiantes de la faculté de biologie d’Ouargla mènent, à ce titre, une étude appliquée sur le degré d’efficacité du sérum utilisé sur différents types de venin de scorpions vivant dans la région. Les efforts se poursuivent au niveau de l’Institut Pasteur (Alger) pour développer un antidote efficace et trouver les solutions appropriées au problème des piqûres de scorpions, notamment les cas mortels, relevés au niveau des wilayas les plus touchées par ce phénomène dont Ouargla, M’sila et Biskra, a-t-on expliqué. L’annexe de l’Institut Pasteur, entrée en service récemment à Ouargla, ouvre ses portes aux équipes de recherches issues du laboratoire d’immunologie de la faculté de médecine, de l’unité de recherche et de développement de l’Institut pasteur d’Alger, pour échanger les expériences scientifiques et médicales, ont indiqué les responsables de laboratoire de la faculté de médecine.

Automobile : importer des véhicules d'occasion pour "faire pression" sur les prix du neuf

sam, 11/05/2019 - 17:14
Le retour, projeté par le gouvernement, de l'importation des véhicules d'occasion, permettra de "faire pression" sur le marché des véhicules assemblés localement, a indiqué samedi à Alger, le ministre du Commerce, Saïd Djellab. "L'un des objectifs de l'importation des véhicules d'occasion (moins de 3 ans, Ndlr)  est de faire pression sur les prix des véhicules fabriqués localement. Ca va constituer un facteur externe favorisant la baisse des prix, et permettre de donner une chance au citoyen d'acquérir un véhicule selon ses moyens", a déclaré M. Djellab à la presse, en marge d'une rencontre d'évaluation avec les directeurs de son secteur. Lors d'une réunion du Conseil du gouvernement jeudi dernier, les ministres des Finances et du Commerce ont été chargés d'élaborer une "conception sur les mécanismes juridiques permettant au citoyen d'importer les véhicules d'occasion". Le retour de l'importation des véhicules d'occasion se fera "dans le respect des normes et exigences techniques, environnementales et sécuritaires", souligne M. Djellab. Dans ce sens, il a expliqué que ce dispositif concernera exclusivement les véhicules de moins de trois ans, mais sans donner plus de détails sur ce dossier "en cours de maturation". La conception en cours d'élaboration par les ministères des Finances et du Commerce inclut également le passage par voie bancaire pour le paiement des véhicules importés ainsi que les tarifs douaniers à fixer pour ce genre de transaction. "Nous allons étudier tout les aspects de façon à ne pas altérer le pouvoir d'achat des citoyens afin de créer un marché automobile équilibré en Algérie", a expliqué le ministre. Cette nouvelle mesure s'inscrit dans le cadre d'une "vision globale" sur l'industrie des véhicules, en cours de préparation, qui prendra en charge notamment la problématique de l'assemblage CKD/SKD. En effet, la facture d'importation des collections CKD destinées à l'industrie de montage des véhicules touristiques a atteint près de 3 milliards de dollars en 2018 contre 1,67 milliard de dollars en 2017, selon les chiffres des Douanes algériennes. L'importation des véhicules d'occasion de moins de 3 ans est interdite en vertu de la loi de finances complémentaire pour 2005.  En 2016, les véhicules neufs ont été soumis au système de licences d'importation avant qu'ils soient suspendus à l'importation à partir de 2018.  Depuis, les véhicules assemblés localement sont les seuls produits neufs disponibles à l'achat sur le marché national.

Coupe d'Algérie : l’OMK et l’ASVB premiers qualifiés pour les demi-finales

sam, 11/05/2019 - 16:15

Photo : Abdellah Guessoum

L’OMK El Milia et l’ASV Blida sont les premiers clubs qualifiés pour les demi-finales de la Coupe d’Algérie de volleyball. Ces deux formations ont composté leurs billets pour le dernier carré vendredi soir. A Ghardaïa, le miracle n’a pas eu lieu à la salle OMS Metlili Chaâmba. La formation locale du NR Metlili n’a pas fait le poids face à l’OMK El Milia (0-3), un des cadors de la Super division. En revanche, la hiérarchie a été bousculée du côté de la ville des roses. En effet, ASV Blida, équipe de la Division Excellence, a sorti l’O El Kseur, pensionnaire de la Super Division (3-0). Choc des Titans La suite des quarts de finale de Dame Coupe aura lieu ce samedi soir avec au menu le très attendu NR Bordj Bou Arréridj - GS Pétroliers. Pour cette soirée ramadanesque (23h00), les convives de la salle OMS Saâd Boubia vont avoir droit à une véritable finale avant la lettre qui n’est autre que le remake de la finale de la dernière édition remportée par le GS Pétroliers. Un sacre qui a permis aux Pétroliers de mettre fin à l’hégémonie du NRBBA en le privant d’une 5e Coupe consécutive. Assurément, ce big match s’annonce très disputé car les Bordjiens, sacrés champion d’Algérie pour la 6e fois  de suite, auront l’opportunité de prendre leur revanche sur leur grand rival. Toutefois, si les Bordjiens partent avec les faveurs des pronostics en raison de leur forme du moment, conjuguée à l’avantage du terrain, ils doivent tout de même faire très attention à cette équipe du GSP. En effet, les Pétroliers, qui ont raté le titre d’un cheveu, vont très certainement tout donner afin de sauver leur saison. Les Algérois peuvent également se montrer optimistes car ils ont réussi à battre le NRBBA lors de leurs deux dernières confrontations. Concernant le dernier quart de finale, il aura lieu mardi prochain (22h00), à Omaria (Médéa) entre le CRB Omaria et l’ES Tadjenanet. Mohamed Kermia

Les services de l'état civil ne délivrent pas d'« Attestation de pauvreté »

sam, 11/05/2019 - 16:10
Le ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire a affirmé, mercredi, que les services de l'état civil ne disposent, ni délivrent aucun document portant mention «attestation de pauvreté», qualifiant cette information de «non fondée». «Suite à la diffusion d'une information non fondée sur les réseaux sociaux faisant état de la délivrance par la commune de Béjaïa d'un document portant le nom « attestation de pauvreté » à l'endroit des bénéficiaires des allocations financières, octroyées dans le cadre de l'opération de solidarité, à l'occasion du mois de Ramadhan, le ministère dément d'une manière ferme cette information diffusée sur les réseaux sociaux, qui demeure largement erronée», a-t-on précisé. Le ministère de l'Intérieur a souligné, dans ce sens, que «les services de l'état civil au niveau de toutes les communes du pays ne disposent, ni délivrent un tel document».

Coup d'Etat raté au Venezuela : Maduro accuse son ex-chef du renseignement

sam, 11/05/2019 - 15:49
Le président vénézuélien Nicolas Maduro a accusé Manuel Ricardo Christopher Figuera, l'ancien chef du service du renseignement, d'avoir organisé la tentative de coup d'Etat du 30 avril dernier.    "La personne qui a organisé le coup est un lâche, un traître. Son nom est le général Manuel Ricardo Christopher Figuera", a tonné M. Maduro lors d'un rassemblement public vendredi.   Le général Figuera a pris la fuite et abandonné à leur sort les soldats devant participer au putsch à Altamira, un quartier de Caracas acquis à l'opposition vénézuélienne, a-t-il ironisé, selon des médias locaux.  M. Maduro a ajouté qu'une enquête a montré que l'ex-patron du Service national bolivarien de renseignement (SEBIN) avait été recruté par le CIA il y a plus d'un an, assurant que justice serait faite "tôt ou tard" après cette trahison.    Avant de fuir, le général Figuera avait été sanctionné par les Etats-Unis selon qui le SEBIN s'est livré à des actes de torture. Sa défection a été confirmée le 7 mai par le vice-président américain Mike Pence, en annonçant par ailleurs que les sanctions américaines le visant étaient levées.    Nicolas Maduro a par ailleurs réaffirmé sa confiance en le ministre de la Défense, Padrino Lopez, le président de la Cour suprême, Maikel Moreno, et le commandant de la Garde présidentielle, Ivan Hernandez Dala. Suite au putsch avorté, Figuera a été remplacé à la tête du SEBIN par le général Gustavo Gonzalez Lopez. Ancien ministre de l'Intérieur, de la Justice et de la Paix, il était jusqu'alors conseiller à la sécurité et au renseignement du président Maduro. La crise politique au Venezuela s’est aggravée depuis le 23 janvier, lorsque Juan Guaido, dirigeant de l’opposition et président du parlement, s’est autoproclamé président par intérim lors d’un rassemblement dans la capitale, Caracas. Il a été reconnu par les Etats-Unis, ainsi que par les membres du groupe de Lima (à l’exclusion du Mexique), par l’Organisation des Etats américains et par la plupart des Etats membres de l’Union européenne. La Russie, la Biélorussie, la Bolivie, l'Iran, Cuba, le Nicaragua, El Salvador, la Syrie et la Turquie ont exprimé leur soutien au président Maduro, qui demeure le président légitime du Venezuela.

Nâama : dotation des établissements de santé publique de 15 appareils d'hémodialyse

sam, 11/05/2019 - 15:19
Des établissements de santé publique de la wilaya de Nâama ont été dotés en ce début du mois de mai de 15 nouveaux appareils d'hémodialyse en vue d’une meilleure prise en charge des insuffisants rénaux, a-t-on appris auprès de la Direction de la santé et la population. Ces équipements ayant coûté 34 millions DA contribuent à combler le déficit au niveau de certains services d'hémodialyse surtout à l’EPH "frères Chenafa" de Mécheria, ainsi qu'à l’augmentation de la capacité d’accueil à 40 jusqu'à 50 malades au lieu de 32 à trois malades par jour. Une meilleure prise en charge des insuffisants rénaux est relevée dans la wilaya (100 malades recensés cette année) à la faveur des conditions disponibles et la prise en charge médicale dans les séances de transfusion, la disponibilité de médicaments dans les services hospitaliers et le suivi médical des malades chroniques notamment. Par ailleurs, le déficit en effectif paramédical qui a un grand rôle à jouer au sein de ces services, surtout à l’hôpital Mohamed Kadri de Nâama, sera bientôt comblé, a-t-on annoncé. L’association des insuffisants rénaux de Nâama a affirmé que certains malades souffrent des déplacements lointains vers l’hôpital de Nâama, notamment ceux de la daira de Asla distante de 60 kilomètres du chef-lieu de wilaya.

WTA - Daikin Cup Series : fin de parcours pour Inès Ibbou

sam, 11/05/2019 - 15:00
Inès Ibbou ne disputera la finale (simple) du tournoi international féminin WTA "Daikin Cup Series". Battue par la luxembourgeoise, Molinaro Eleonora, l’Algérienne a vu son parcours prendre fin en demi-finale, ce samedi à Antalya (Turquie). C’est par la grande porte que Inès Ibbou quitte la Daikin Cup Series. Sortie des qualifications, la joueuse de tennis algérienne a réalisé un très bon tournoi en s’offrant lors de son parcours les têtes de séries n°3 et n°7. Toutefois, la logique a été respectée face à la tête de série n°1. Contre Eleonora, l’Algérienne a fait de son mieux, mais, cela n’a pas été suffisant pour se hisser en finale (6-3, 6-3). En finale, programmée ce dimanche, la luxembourgeoise retrouvera la Turque, Zeynep Sonmez. Cette dernière s’est qualifiée au détriment de l’Ukrainienne, Poplavska Anastasiya. De son côté, Ibbou est entrain de revenir progressivement à son meilleur niveau. Absente pendant plusieurs semaines, pour cause de blessure, l’athlète de 20 ans a attient le stade des demi-finales pour la première fois depuis son come-back sur les courts de tennis. Cette performance devrait tout de même lui permettre de gagner des places au ranking mondial (640e) et pourquoi pas récupérer la place de numéro 1 algérienne, détenue actuellement par Amira Benaissa (565e). Mohamed Kermia

Pages