La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 8 min 59 sec

Signature d'un accord entre Sonelgaz et son homologue libyenne pour une "coopération durable"

mar, 05/03/2019 - 12:13
Le groupe algérien, Sonelgaz et la société libyenne "General Electricity Company Of Lybia" (GECOL) ont signé, mardi à Alger, un protocole d'accord portant sur une "coopération durable" dans la production d'électricité en Lybie.  Le protocole d'accord a été signé par le P-dg du groupe Sonelgaz, Mohamed Arkab et le P-dg de GECOl, Abdelmadjid Mohamed Hamza, en présence du ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni et du chargé d'affaires de l'ambassade de Lybie en Algérie.  En vertu de cet accord, Sonelgaz s'engage à fournir des services au partenaire libyen portant notamment sur "la maintenance des centrales de production en Lybie, ainsi que l'assemblage et la mise en service des centrales de production de l'électricité tous types de formats confondus". Il s'agit également d'assurer "la formation dans le domaine de la mise en marche et de la maintenance des centrales et le lancement de nouveaux projets, ainsi que toute autre forme d'entraide dans le domaine de la production électrique".  

Aménagement des oueds d'El Hamiz et de Reghaïa à Alger: une enveloppe de l'ordre de 6 milliards de DA dégagée

mar, 05/03/2019 - 11:33
05/03/2019 - 11:33

Une enveloppe financière de l'ordre de 6 milliards de dinars a été dégagée par les services de la wilaya d'Alger pour l'aménagement des oueds d'El Hamiz et de Reghaïa, dans le cadre des projets de protection de la capitale contre le risque d'inondations, a-t-on appris, lundi, auprès du directeur des Ressources en eau, Boukercha Kamel.

Dans le cadre de l'aménagement des oueds, à travers la wilaya d'Alger et au titre du plan de protection de la capitale contre les risques d'inondations, il a été procédé récemment à l'aménagement des Oueds d'El Hamiz et de Réghaïa avec une enveloppe financière de l'ordre de 6 milliards de DA, a déclaré M. Boukercha à l'APS, notant que ce projet vise à créer de nouveaux espaces de loisirs dans la wilaya.

L'aménagement des deux oueds comptant parmi les plus grands d'Alger, après celui d'El Harrach, intervient juste après la finalisation du premier lot des travaux d'aménagement de Oued Ouchayah et lancement du deuxième lot des  travaux, et englobe l'aménagement et l'extension des rives des deux oueds  et la création d'espaces de loisirs.

Grace à ces travaux longeant Oued El Hamiz sur une distance de 12 km et Oued Reghaia sur une distance de 5km, des canalisations seront installées pour la collecte et le transfert des eaux usées vers la station d'épuration de Reghaïa, en vue de résoudre définitivement le problème de pollution de ces cours d'eau.

Selon la fiche technique, les deux projets dont le coup d'envoi des travaux a été donné le mois dernier, par le ministre de l'Intérieur, Noureddine Bedoui, seront réceptionnés en une année et demi, a précisé M. Boukercha.

M. Bedoui avait appelé à "la prise des mesures nécessaires à l'encontre des opérateurs industriels qui n'ont pas installé de stations de prétraitement dans leurs usines", ayant été précédemment à l'origine de la pollution de plusieurs oueds à Alger, à l'instar de Oued el Harrach.

Revenant sur le taux d'avancement des travaux d'aménagement de oued el Harrach, M. Boukercha a indiqué qu'il s'elevait actuellement à 80% et qu'il n'en restait plus qu'un (01) km à réaliser (centre-ville), prévoyant la réception totale du projet fin 2019  ou début 2020 au plus tard.

 

Présidentielle 2019 : Le Conseil constitutionnel entame l'examen des 21 dossiers de candidature

mar, 05/03/2019 - 11:25
Le Conseil constitutionnel a entamé lundi l'examen des 21 dossiers de candidature à la présidentielle du 18 avril déposés à son niveau, indique un communiqué de cette instance. "Conformément aux dispositions de l'article 70 du Règlement intérieur du Conseil constitutionnel, lesquelles habilitent ce dernier à promulguer des communiqués en rapport avec l'exercice de ses compétences, vu le contenu de ses communiqués N 01 du 23 janvier 2019 et N 02 du 21 février 2019 et en application des dispositions de l'article 140 de la loi organique N° 16-10 du 25 août 2016 relative au régime électoral, le délai légal de dépôt des dossiers de candidature a expiré le 03 mars 2019 à minuit", précise la même source. Cette opération s'est déroulée "dans le respect de l'article 139 de la loi portant régime électoral et de l'article 20 du Règlement intérieur du Conseil constitutionnel", a affirmé le Conseil, ajoutant que l'opération de dépôt des dossiers "s'est déroulée dans de bonnes conditions à la faveur de mesures organisationnelles bien ficelées et de la mobilisation de moyens matériels et de ressources humaines qualifiées". "Vingt et un (21) dossiers de candidature à la présidentielle du 18 avril ont été déposés par des personnalités nationales indépendantes et d'autres appartenant à des partis politiques".            "Le Conseil constitutionnel a entamé, aujourd'hui, l'examen et la vérification de la validité des candidatures", ajoute le communiqué qui précise que "le délai d'examen et de vérification des dossiers ne dépassera pas 10 jours à compter de lundi, 04 mars 2019, conformément aux dispositions des articles 29, 30, 31 de la règlementation régissant le fonctionnement du Conseil constitutionnel.

Ghardaia : la 51ème édition de la fête du tapis aura lieu le 23 mars prochain

mar, 05/03/2019 - 10:10
05/03/2019 - 10:10

La 51ème édition de la fête nationale du tapis se déroulera du 23 au 28 mars courant à Ghardaïa (600 km au sud d’Alger),ont annoncé mardi les services de la wilaya.

Devenue durant plus d’un demi-siècle un rendez-vous annuel incontournable pour les voyagistes et autres visiteurs de la région du M’zab durant la période des vacances scolaires de printemps, cette manifestation s’assigne pour objectif de valoriser les potentialités que recèle la région aussi bien dans le domaine de l’artisanat que du tourisme.

L’évènement constitue une opportunité pour mettre en valeur le savoir-faire des artisanes et tisserandes, et garder l'essence même de l’artisanat algérien à travers les couleurs, les symboles, les codes et les dessins réalisés selon l’imagination fertile des tisseuses des différentes régions du pays, a souligné le secrétaire général de la wilaya, Boualem Amrani.

Cette édition permet également de célébrer la beauté du tapis, ses couleurs et ses textures, dans le but de préserver ce patrimoine culturel lié aux métiers de l’artisanat, et de mettre en évidence cette activité génératrice de revenus pour de nombreuses tisseuses, pour la plupart femmes au foyer, a-t-il ajouté.

"C’est une occasion pour encourager le savoir-faire, la créativité, le travail pointilleux qui préside à la fabrication du tapis +oeuvre artistique+ et également la valorisation des efforts déployés par les tisseuses depuis des siècles en vue de préserver ce savoir- faire ancestral qui requiert de la patience, la rigueur et de longues journées et nuits de labeur derrière un métier à tisser", a indiqué M.Amrani.

En prévision de cet événement à caractère national, de nombreuses opérations d’embellissement de la vallée du M’zab qui compte quatre communes, ont été entamées par les services de la commune, particulièrement à Ghardaïa et Bounoura.

Le comité d’organisation s’attèle à assurer une organisation "parfaite" à cette 51ème fête du tapis traditionnel, à l’effet d’assurer une réussite à cette manifestation socioéconomique et culturelle pour stimuler les activités touristiques et artisanales, a assuré le secrétaire général.

L’événement constitue une valeur ajoutée pour l’essor de l’économie locale et sera marqué par l’organisation aussi de plusieurs activités sportives nationales et internationales, a-t-on fait savoir à la wilaya.

Les organisateurs prévoient une exposition-vente de produits artisanaux, un défilé de chars ornés de tapis tissés à la main ainsi que des représentations des us et coutumes des différentes régions, des spectacles de fantasia ainsi que d’autres arts populaires locaux.

Renversement d’un bus de voyageurs à Laghouat: un mort et 43 blessés

mar, 05/03/2019 - 10:09
Une personne a trouvé la mort et 43 autres ont été blessées suite au renversement dans la nuit de lundi à mardi d’un bus de voyageurs sur la RN-1 près de la ville de Bellil (Sud de Laghouat), a-t-on appris des services de la protection civile (PC). L’accident s’est produit au niveau du point kilométrique PK-442, suite au renversement d’un bus de voyageurs assurant la liaison Adrar-Sétif, causant la mort d’une personne (46 ans) et des blessures à différents degrés de gravité à 43 autres, a précisé à l’APS le chargé de communication de la PC de Laghouat, le lieutenant Walid Nakmouche. Le corps de la victime a été déposé à la morgue de l’établissement public hospitalier "Hmida Benadjila" à Laghouat, établissement vers lequel ont été également évacués les blessés, a-t-il ajouté. Les services de la gendarmerie nationale ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de cet accident.

Les canicules marines dévastent déjà la faune et le pire reste à venir

mar, 05/03/2019 - 10:08
Imperceptibles pour l'homme mais mortelles pour la vie océanique, les canicules marines ont déjà endommagé les écosystèmes du monde entier et devraient à l'avenir s'avérer encore plus destructrices, selon une étude publiée lundi. Depuis le milieu du XXe siècle, le nombre de jours de canicule marine a augmenté de plus de 50%, constatent les auteurs de l'étude publiée dans la revue Nature Climate Change. Une canicule marine est définie par des températures qui restent proches pendant 5 jours des records enregistrés dans une zone donnée. "A l'échelle mondiale, les vagues de chaleur marine deviennent de plus en plus fréquentes, et de plus en plus longues. Au cours de la dernière décennie, des événements records ont été observés dans la plupart des bassins océaniques", note Dan Smale, de la Marine Biological Association du Royaume-Uni. "Tout comme les vagues de chaleur atmosphériques peuvent être fatales aux cultures, aux forêts et aux animaux, les canicules marines peuvent être dévastatrices pour les écosystèmes océaniques", explique à l'AFP Dan Smale.              Mais par rapport aux canicules atmosphériques (qui ont fait des dizaines de milliers de victimes depuis le début du siècle), les marines ont fait l'objet d'assez peu d'études scientifiques. Les coraux sont les victimes par excellence de ces canicules en eau peu profonde et font face à un sombre avenir: même si l'humanité parvient à limiter le réchauffement de la planète à 1,5 degré Celsius - mission impossible, selon certains scientifiques - entre 70% et 90 % des coraux sont voués à la disparition, selon un rapport du GIEC publiée en octobre. Mais ils ne sont pas les seuls : la vague de chaleur de 2011 a tué de vastes étendues de prairies sous-marines et de forêts de varech, ainsi que les poissons et les ormeaux qui en dépendent. En 2014, "The Blob" a réchauffé les eaux au large de la Californie de 6 C pendant plus d'un an, provoquant la prolifération d'algues toxiques pour les crabes, les otaries, les baleines et les oiseaux marins... L'intensification des canicules marines (en nombre et en puissance) a également un impact direct sur l'homme. "Les espèces de poissons et de crustacés destinées à la consommation risquent d'être anéanties localement", s'alarme Dan Smale. De plus, "si les herbes marines et les mangroves sont touchées par des températures extrêmes, elles peuvent libérer le carbone qu'elles stockent" et augmenter le réchauffement climatique, ajoute le chercheur.

Pages