La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 1 heure 32 min

L’ARAV appelle les médias audiovisuels à accorder "tout l'intérêt" à la présidentielle

il y a 4 heures 48 min
L'Autorité de régulation de l'audiovisuel (ARAV) a appelé, lundi dans un communiqué, les médias audiovisuels à accorder un intérêt à l'information juridique à travers des émissions spécialisées associant les citoyens et les juristes. "Dans le cadre de leur mission de service public, les médias audiovisuels sont appelés à réserver un créneau à l'information juridique à travers des émissions pertinentes", en s'appuyant notamment sur le Journal officiel, les délibérations des deux chambres du Parlement, les différentes "lois promulguées ou à l'examen, ainsi que les textes d'application", a précisé l'ARAV dans son communiqué. Estimant que la notion d'information juridique procède d'une évidence, à savoir que "le citoyen ne saurait être actif que s'il est au fait de ses droits, consacrés par la Constitution et la Loi", l'ARAV relève que le large débat, au vu de la Constitution et de la Loi, concernant l'élection présidentielle attendue ainsi que le régime électoral et l'Autorité nationale indépendante des élections, a montré "une soif de connaissances pour la loi". Partant, l'Autorité appelle les médias audiovisuels à accorder "tout l'intérêt nécessaire" à ces deux lois et à l'information juridique, qui est à même de contribuer à "la consécration de l'Etat de droit qui repose essentiellement sur la connaissance par le citoyen de ses droits et devoirs", ajoute la même source. Pour s'acquitter, avec objectivité et professionnalisme, cette tâche l'ARAV préconise de "tenir compte des niveaux des différents destinataires dans la conception des émissions pertinentes", en veillant à les diversifier afin d'expliquer et de simplifier la compréhension des différents textes juridiques en associant les citoyens, les juristes et les parlementaires. Relevant l'impératif d'éclairer l'opinion publique nationale sur le fait que les activités de l'Etat, aux niveau central et décentralisé, et de l'ensemble des secteurs, s'adossent obligatoirement à la Loi, dans toutes ses expressions, l'ARAV explique qu'un citoyen connaissant ses droits et devoirs ne peut que contribuer, par son civisme, à la lutte contre la corruption sous toutes ses formes, en la dénonçant et en la signalant aux institutions de l'Etat, conclut le communiqué. APS

Commerce extérieur: déficit de 4,41 mds de dollars durant les 7 premiers mois 2019

il y a 5 heures 10 min
La balance commerciale de l'Algérie a enregistré un déficit de 4,41 milliards de dollars durant les sept premiers mois de 2019, contre 3,05 milliards de dollars à la même période en 2018, a appris l'APS auprès de la direction générale des Douanes (DGD). Les exportations algériennes ont atteint 21,64 milliards de dollars (mds usd) durant les sept premiers mois de 2019, contre 23,68 mds usd à la même période de l'année dernière, soit une baisse de -8,59%, indiquent les statistiques provisoires de la direction des études et de la prospective des Douanes (DEPD). Pour les importations, elles ont atteint 26,05 mds usd, contre 26,73 mds usd, enregistrant également une baisse de -2,52%. De janvier à juillet derniers, les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 83,07%, contre 88,59% à la même période de l'année précédente. Les hydrocarbures ont représenté l'essentiel des ventes algériennes à l'étranger durant les sept premiers mois de l'année en cours, soit 93,02% du volume global des exportations, en s'établissant à 20,13 mds usd, contre près de 21,99 mds usd à la même période 2018, en baisse de (-8,45%). Pour les exportations hors hydrocarbures, elles restent toujours marginales, avec 1,51 md usd, ce qui représente 6,98% du volume global des exportations, contre 1,69 md usd à la même période en 2018, en baisse de -10,49%, précisent les données de la DEPD. Les exportations hors hydrocarbures étaient composées des demi-produits avec 1,13 md usd (contre 1,33 md usd) en baisse de -15,01%, des biens alimentaires avec 238,86 millions usd (contre 224,80 millions usd) en hausse de 6,25%, des biens d'équipement industriels avec 62,53 millions usd (contre 57,14 millions usd) en hausse de 9,43%. Elles étaient composées aussi des produits bruts avec 59,85 millions usd contre 58,01 millions, en hausse de 3,16%, les biens de consommation non alimentaires, avec 22,52 millions usd, contre 21,92 millions usd, en hausse de 2,74% par rapport à la même période de comparaison, et enfin les biens d'équipements agricoles avec 0,20 millions usd contre 0,09 millions usd en hausse de plus de 120%. Energie et lubrifiants: chute de plus de 53% des importations Pour ce qui est des importations, cinq groupes de produits sur les sept que contient la structure des importations ont reculé durant les sept premiers mois de l'année en cours et par rapport à la même période de l'année écoulée. En effet, la facture d'importation du groupe énergie et lubrifiants (carburants) a chuté de 53,01%, en s'établissant à 331,22 millions usd, contre près de 705 millions usd. Les biens alimentaires, dont les importations se sont chiffrées à 4,873 mds usd contre 5,177 mds usd, enregistrant ainsi une baisse de -5,86%, selon les Douanes. Même tendance a été enregistrée pour les biens d'équipements agricoles qui ont totalisé 299,10 millions usd, contre 328,72 millions usd (-9,01%), les biens d'équipements industriels avec 8,73 mds usd contre 9,15 mds usd (-4,55%) et enfin les biens de consommation (non alimentaires ) avec 3,88 mds usd contre 3,90 mds usd (-0,50%). En revanche, deux groupes de produits de la structure des importations ont connu des hausses durant la période de comparaison. En effet, les importations des demi-produits ont totalisé 6,71 mds usd, contre près de 6,34 mds usd (+5,88%) et les produits brut qui ont atteint 1,22 md usd, contre 1,12 md usd (+8,53%). La France, 1er client de l'Algérie et la Chine son 1er fournisseur Concernant les partenaires commerciaux de l'Algérie, durant les sept premiers mois de l'année en cours, les cinq premiers clients du pays ont représenté plus de 53% des exportations algériennes. A ce titre, la France, maintient sa place du principal client du pays avec 2,939 mds usd, (13,58% des exportations algériennes globales), en hausse de 10,28%, suivie de l'Italie avec 2,855 mds usd (13,19%), l'Espagne avec 2,549 mds usd (11,78%), les Etats-Unis avec 1,788 md usd (8,26%) et la Turquie avec 1,418 md usd (6,55%). En ce qui concerne les principaux fournisseurs de l'Algérie, les cinq premiers ont représenté plus de 50 % de janvier à juillet dernier. Les cinq principaux fournisseurs de l'Algérie sont: la Chine qui maintient toujours sa première place avec 4,869 mds usd (près de18,7% des importations globales algériennes), en hausse de 18,37%, suivie de la France avec 2,513 mds usd (9,65%), de l' Espagne avec 1,938 md usd (7,44%), de l'Allemagne avec 1,933 md usd (7,42%) et l'Italie avec 1,867 md usd (7,17%). APS

Coupe d'Afrique 2019 Juniors de judo : l'Algérie deuxième, avec 3 médailles d'or et 1 argent

il y a 5 heures 16 min
La sélection algérienne (Juniors/Garçons) de judo a décroché la deuxième place à la Coupe d'Afrique 2019, clôturée dimanche soir à Casablanca (Maroc), avec un total de quatre médailles (3 or et 1 argent). C'est la sélection (Garçons/Filles) du pays organisateur, le Maroc, qui a pris la première place (7 or, 5 argent et 12 bronze), au moment où la Tunisie a complété le podium (2 or, 4 argent et 2 bronze). L'Algérie n'a engagé que quatre judokas dans cette compétition et ils ont tous réussi à accrocher une marche appréciable sur le podium, à savoir : la première pour Redouane Messaoud Dris (-66 kg), Karim Oudjane (-73 kg) et Hicham Anouar Hached (+100 kg), alors que Mohamed Amine Tahra s'était contenté de l'argent, après sa défaite en finale des moins de 60 kg. Le Maroc, lui, a enregistré une participation record, avec pas moins de 39 athlètes engagés (21 Garçons et 18 Filles), ce qui lui a conféré un certains avantage par rapport aux autres concurrents. D'ailleurs, avec ses trois or, l'Algérie avait longuement caracolé en tête du tableau général des médailles, avant d'être coiffée au poteau par le Maroc, après que ce dernier ait moissonné 5 or en toute fin de compétition. Au total, 64 judokas (34 Garçons et 30 Filles), représentant sept nations, ont pris part à cette première édition de la Coupe d'Afrique "Juniors" de judo. Outre le Maroc, l'Algérie et la Tunisie, il y avait le Sénégal, le Portugal, le Tchad et le Cap Vert. APS

CS Constantine - Muharraq Bahreini : pour une place en 8è de finale de la Coupe arabe

il y a 5 heures 23 min
Le CS Constantine affronte demain mardi (16h00 algérienne) à Manama, le club bahreini Muharraq en 16è finale retour de la coupe arabe de football, avec l'ambition de confirmer sa victoire acquise à l'aller, avec en prime une qualification au prochain tour. Forts de leur succès à Constantine (3-1) lors de la manche aller le 27 août dernier, les joueurs de l'entraîneur Denis Lavagne entendent préserver cet avantage à Manama et rentrer au pays avec la qualification en poche. Le CSC connait cependant un passage à vide en championnat national où il est toujours en quête d'une première victoire après quatre journées de compétition. Avec deux nuls et deux défaites, le club constantinois occupe la 13è place. A pied d'œuvre à Manama depuis dimanche, le représentant algérien a effectué, le jour même, un galop d'entraînement, et doit effectuer une seconde séance ce lundi sur la pelouse du stade qui abritera la rencontre. Dans cette compétition arabe, l'Algérie est représentée par le CSC, dont c'est la première participation, et également par le MC Alger et la JS Saoura. Le MCA jouera le 24 septembre à Alger face à Dhafar d'Oman. Lors de la précédente édition, les Mouloudéens avaient été éliminés en quarts de finale par El Merrikh du Soudan (0-0 à l'aller et 3-0 au retour). Le troisième représentant algérien, la JS Saoura, qui avait battu lors de la phase préliminaire disputée à Casablanca, le CA Bizerte 1-0, affrontera Chabab Saoudi où évolue l'international algérien Djamel Benlamri. Le match aller aura lieu le 23 septembre au stade du 20-août de Béchar, et le retour se jouera le 1er octobre prochain à Riyadh. APS

Mondiaux 2019 : Kramou (69 kg) bat Sotomayor et passe en 8e de finale

il y a 5 heures 29 min
Le boxeur algérien Chams Eddine Kramou (69 kg) a battu l'Azebaidjanais Sotomayor Collazo Lorenzo aux points (3-2) lundi en 16e de finale des mondiaux-2019 qui se déroulent à Ekaterinbourg (Russie). Kramou est le seul boxeur algérien qualifié pour le moment aux huitièmes de finale après l'élimination de cinq de ses compatriotes: Abdelhafid Benchabla (-91 kg) et Mohamed Houmri (81 kg), Mohamed Flissi (-52 kg), Younes Nemouchi (75 kg) et Réda Benbaziz (-63 kg). Un septième boxeur algérien Chouaïb Bouloudinats (+91 kg) croisera les gants contre l'Italien Carbotti Mirko lundi après-midi en 1/16e de finale. L'Algérie a engagé sept boxeurs dans ce rendez-vous pugilistique qui se tient du 9 au 21 septembre, en présence de près de 450 athlètes de 87 pays. APS

Les prix du pétrole en hausse de plus de 10%

il y a 8 heures 13 min
Les cours du pétrole ont grimpé de 10%, lundi matin en Asie, deux jours après les attaques contre des infrastructures pétrolières en Arabie saoudite qui ont entraîné une réduction de la moitié de sa production. Vers 02H10 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en octobre, gagnait 5,38 dollars, soit 9,81% à 60,23 dollars, dans les échanges électroniques en Asie. Le baril de Brent de la mer du Nord, référence européenne, pour novembre, prenait lui 6,65 dollars, soit 11,04% à 66,87 dollars. Les rebelles yéménites Houthis, soutenus par l'Iran et qui font face depuis cinq ans à une coalition militaire menée par Ryad, ont revendiqué ces attaques contre les installations du géant public Aramco. Elles ont provoqué une réduction brutale de production de 5,7 millions de barils par jour, soit environ 6% de l'approvisionnement mondial. Lundi, le Brent a brièvement gagné jusqu'à près de 20%, tandis que le WTI a gagné jusqu'à 15%. Les Etats-Unis se sont déclarés dimanche "prêts à riposter" aux attaques de drones. Le président américain Donald Trump a également annoncé dimanche avoir autorisé l'utilisation de réserves stratégiques américaines de pétrole si besoin, pour compenser la baisse de production de l'Arabie saoudite. Samedi, le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo avait affirmé qu'il n'y avait aucune preuve que cette "attaque sans précédent contre l'approvisionnement énergétique mondial" soit venue du Yémen, accusant l'Iran d'être à l'origine de l'attaque et assurant que les Etats-Unis allaient œuvrer pour assurer l'approvisionnement des marchés. Téhéran a jugé ces accusations "insensées" et "incompréhensibles", par la voix du porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abbas Moussavi, qui a laissé entendre qu'elles avaient pour but de justifier "des actions futures" contre l'Iran.

Golfe: saisie par l'Iran d'un navire près d'un couloir de navigation pour pétroliers

il y a 8 heures 40 min
Un navire soupçonné de contrebande de pétrole a été intercepté et son équipage de 11 membres arrêté près d'un important couloir de navigation pour pétroliers, aux abords du détroit d'Ormuz. Une chaine de télévision d'Etat Iranienne a annoncé, lundi, qu'une patrouille navale des Gardiens de la Révolution avait intercepté le navire qui transportait 250.000 litres de fioul.  

Belhimer : La qualité des candidatures va déterminer le taux de participation à l'élection présidentielle

il y a 11 heures 23 min
« Après la satisfaction du volet institutionnel et juridique, il reste maintenant à accéder aux conditionnalités politiques du Panel », a estimé, ce lundi, le président de la Commission politique de l’instance nationale de dialogue et de médiation, Amar Belhimer, appelant à «aller très vite »  vers la démission du Premier ministre, Noureddine Bedoui. Signalant que les hautes autorités a qui a été remis le rapport du Panel, avaient accédé au volet institutionnel et juridique, avec la mise en place de la Haute autorité indépendante d’organisation des élections et l’amendement de la loi organique relative aux élections, M. Belhimer considère qu’il reste à celles-ci à accepter les conditionnalités politique du Panel. S'exprimant durant l'émission l'invité de la rédaction, celui-ci estime sur la base du rapport remis aux hautes autorités, que le Chef de l’Etat doit « rester à sa place », il exige, cependant, le départ de Bedoui qui « traine une responsabilité dans la répression des mouvements de protestation » et est considéré comme le « chef d’orchestre des fraudes électorales et locales en 2017 » de même, qu'ajoute-t-il, il est accusé de faux et usage de faux au sujet des signatures en faveur de la candidature de Bouteflika. .     Détenus d’opinion : il faut accélérer la procédure Pour l’intervenant qui fait référence à la libération des détenus d'opinion, « on ne peut pas se prévaloir de l’indépendance de la justice dans un pays de droit, tout en sollicitant par des ordres téléphoniques cette justice avant que les dossiers ne soient traités ». Selon lui, « tout ce qu’on peut faire c’est d’accélérer les procédures dans le respect de l’indépendance de la justice ». Election présidentielle : La qualité des candidatures déterminera le taux de participation Interrogé au sujet de la transparence des élections projetée le 12 décembre, l’invité affirme que le dispositif mis en place assure « une pleine transparence du scrutin » lequel sera ainsi « hors de tout contrôle administratif ». Selon lui, le niveau de participation au prochain scrutin sera déterminé par la qualité des candidatures. « Si observe-t-il, vous avez des candidats crédibles, porteurs de programmes, de projets, d’espoir et d’avenir, les électeurs seront naturellement nombreux à aller aux urnes ». .  

Attaques contre des installations pétrolières en Arabie Saoudite : les cours du brut font un bond de 10%

il y a 13 heures 8 min
Deux jours après les attaques dont avaient été l'objet des installations pétrolières en Arabie Saoudite, réduisant sa production de moitié, les cours du brut ont grimpé de 10%, lundi matin en Asie.    Vers 02H10 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI), référence Américaine du brut, pour livraison en octobre, gagnait quant à lui 5,38 dollars, soit 9,81% à 60,23 dollars, dans les échanges électroniques en Asie.    Le baril de Brent de la mer du Nord, référence Européenne, pour novembre, prenait de son coté 6,65 dollars, soit 11,04% à 66,87 dollars.    Les rebelles Yéménites Houthis, lesquels font face depuis cinq ans à une coalition militaire menée par Ryad, ont revendiqué ces attaques contre les installations du géant public Aramco, provoquant une réduction brutale de production de 5,7 millions de barils/jour, soit environ 6% de l'approvisionnement mondial.    Lundi, le Brent avait brièvement gagné jusqu'à près de 20% et WTI jusqu'à 15%.    "Les tensions au Proche-Orient montent rapidement, ce qui signifie que cette affaire va continuer à faire écho cette semaine, même après la peur   panique de ce matin sur les marchés pétroliers", a commenté Jeffrey Halley, analystre chez Oanda.

Ligue des champions africaine - 16e de finale "aller" : l'USM Alger bat Gor Mahia 4-1

dim, 15/09/2019 - 23:23
L'USM Alger, deuxième représentant algérien en Ligue des champions africaine de football, a dominé le club kenyan Gor Mahia 4-1 (mi-temps 3-0.), en 16e de finale "aller", disputé dimanche soir au stade Mustapha Tchaker de Blida. Les buts de la rencontre ont été inscrits par .Meftah (17,45+1 SP), Benchaa (45+3, 75) pour l'USM Alger. (56 SP) pour Gor Mahia. Le match retour est prévu le 29 septembre courant (16h00), au Stade Kasarani de la capitale Nairobi. L'autre représentant algérien dans cette compétition, la JS Kabylie, a battu le club guinéen AC Horoya Conakry (2-0, mi-temps 0-0), en 16e de finale "aller", disputé samedi soir au stade du 1er-Novembre (Tizi-Ouzou). C'est l'attaquant Hamza Banouh qui avait offert ce précieux succès aux Canaris, en signant un doublé aux 52' et 67', procurant à son équipe par la même occasion une marge sécurisante avant le match "retour", prévu le 29 septembre courant à Conakry.  

Discours du Chef de l’Etat à la Nation

dim, 15/09/2019 - 20:47
 Le Chef de l'Etat, M. Abdelkader Bensalah a adressé, dimanche, un discours à la Nation, dont voici le texte intégral:     "Au nom d’Allah, Le Clément, Le Miséricordieux, Prière et paix sur Son vertueux messager, Sa sainte famille et ses compagnons jusqu’au Jour du Jugement dernier, Chères concitoyennes, Chers concitoyens,                 Depuis que les impératifs du devoir national m’ont amené à assumer la charge de Chef de l’Etat, je n’ai cessé de souligner l'impératif d'œuvrer "ensemble" à trouver des solutions qui nous permettraient de transcender les écueils de l’étape cruciale que traverse notre pays et de construire les consensus nécessaires à la tenue d’une élection présidentielle, réunissant les conditions d’impartialité et de transparence. Cette élection a été pour moi, dés le début, un objectif stratégique national, non seulement parce que c’est la mission qui m’est assignée par la Constitution et confirmée par l’avis du Conseil Constitutionnel du 29 juin 2019, mais surtout parce qu'elle est la seule et unique solution démocratique viable. La solution à même de vous donner, Mesdames et Messieurs, la parole pour choisir, librement et souverainement, la personnalité qui vous paraît la plus apte à mener le changement auquel vous aspirez et à mettre en place un nouveau système de gouvernance qui répond à vos aspirations pressentes. C'est ainsi que je m'étais engagé devant vous de réunir toutes les conditions adéquates à l’organisation d’un scrutin présidentiel présentant toutes les garanties de transparence, de régularité et de probité. Un objectif pour la réalisation duquel, j’avais invité la classe politique, les personnalités nationales et les composantes de la société civile à adhérer à un dialogue inclusif en vue de formuler des solutions consensuelles sur l'ensemble des aspects afférents à la prochaine élection présidentielle. Dieu merci, le message de sagesse et du devoir national que j’ai lancé a été favorablement accueilli par des pans entiers de la société et le processus du dialogue engagé grâce aux efforts dévoués de personnalités intègres et indépendantes, qui ont pris librement l'initiative de s’organiser et d'assurer la conduite du dialogue politique qu'a connu la scène politique nationale. En effet, ces Personnalités nationales ont mené un très large processus de concertation qui a permis aux responsables de plusieurs partis politiques et à un nombre important de personnalités et représentants de la société civile et du mouvement populaire de discuter et de débattre, librement, des conditions politiques, juridiques et institutionnelle à réunir pour conférer une crédibilité au prochain scrutin présidentiel.                 Chères concitoyennes, Chers concitoyens,                 L’Instance en question m’a communiqué, récemment, les conclusions de ses consultations et présenté ses propositions et recommandations consensuelles, dont notamment, celles relatives au régime électoral et à la création d’une Autorité nationale indépendante des élections, qui aura pour mission d’organiser et de contrôler le processus électoral dans toutes ses phases. A cette occasion, je voudrais rendre un hommage appuyé aux membres de l'Instance pour le courage, le dévouement et la compétence dont ils ont fait preuve en s’acquittant de cette lourde mais noble mission. Je voudrais également dire ma satisfaction quant au climat de liberté et de transparence ayant caractérisé le processus de dialogue, tout en faisant remarquer que l’Etat a respecté son engagement de neutralité, la plus stricte, et n'a pas interféré dans le déroulement de ce processus. Ce processus a abouti à une très large convergence sur la tenue de l’élection présidentielle et sur les garanties juridiques et institutionnelles à réunir sur le terrain pour assurer sa crédibilité. Des propositions ont été formulées, dans ce sens, par l’Instance en vue de l'adaptation de notre régime électoral pour que la prochaine élection présidentielle puisse répondre aux conditions et normes requises. La création d’une Autorité nationale, à laquelle seront assignées les missions d’organisation des élections, depuis la convocation du corps électoral jusqu’à la proclamation des résultats, constitue une réponse concrète aux aspirations de notre peuple, qui a revendiqué, pacifiquement, un changement profond du système de gouvernance. Ainsi, j’ai appelé pour la mise en place de cette Autorité, à la poursuite des efforts et des consultations nécessaires afin qu'elle puisse devenir une réalité concrète. De même que j’ai instruit le Gouvernement à l’effet de mettre, à la disposition de cette nouvelle Autorité indépendante, tous les moyens matériels et logistiques et de lui apporter toutes formes d'aide et de soutien, lui permettant l’organisation de la prochaine consultation électorale, dans les meilleures conditions. Chères concitoyennes, Chers concitoyens, Comme vous pouvez le constater, la loi organique relative à l’Autorité nationale indépendante des élections et la loi organique, modifiant et complétant la loi 16-10 du 25 août 2016, relative au régime électoral, ont été adoptées en l’état par le dernier Conseil des Ministres, et également par le Parlement conformément au processus législatif d’adoption. Suite à quoi, j’ai procédé hier, samedi 14 septembre 2019, à la signature de ces deux lois organiques conformément aux dispositions de la Constitution et après que le Conseil constitutionnel m’ait notifié son avis en la matière. Ces deux textes ont introduit des changements capitaux et inédits, qui ont touché à l'essence même de la doctrine suivie jusque là dans notre pays en matière d’élections. Ces changements apportent, comme chacun l'aura certainement constaté, une réponse claire et sans équivoque aux sceptiques et viennent, en même temps, traduire les attentes légitimes de notre peuple en lui permettant de choisir, en toute souveraineté, liberté et transparence, la personnalité à qui il souhaite confier la conduite du changement et la satisfaction du reste des revendications populaires. Ils viennent, également, confirmer la détermination de l’Etat à aller de l’avant dans la concrétisation méthodique du changement, auquel vous appelez de tous vos vœux, Mesdames et Messieurs, par l’assainissement de l’encadrement de l’Etat, la lutte contre la corruption et l’impunité, le recouvrement de la normalité institutionnelle à travers des élections entourées de toutes les garanties de probité. Ces acquis et avancées n’auraient pu être réalisés sans une totale et étroite coordination entre les différentes Institutions de l’Etat. Et je tiens, à ce propos, à réitérer mes sentiments de considération et de reconnaissance aux éléments de notre Armée nationale populaire (ANP), et en particulier à son Haut Commandement, pour ses efforts soutenus et dévoués afin de préserver la voie constitutionnelle et pour son engagement dans l'accompagnement de notre peuple sur la voie du changement, en privilégiant la voie du dialogue et en insistant sur la présidentielle en tant qu'objectif stratégique. Chères concitoyennes, Chers concitoyens, J’ai, maintes fois, évoqué devant vous les raisons constitutionnelles, politiques, économiques et stratégiques qui nous imposent l’organisation, dans les meilleurs délais, d'une élection présidentielle, et je demeure convaincu que celle-ci est la seule solution démocratique viable, à même de permettre à notre pays de transcender cette conjoncture. Cette démarche à laquelle adhère, Dieu merci, désormais la majorité de notre peuple est aujourd'hui, pour nous, un motif de satisfaction. En effet, cette élection est autant nécessaire qu’urgente pour que le pays renoue, au plus vite, avec sa normalité politique et institutionnelle et pour qu'il puisse se concentrer sur les défis majeurs à relever, au plan économique et social, et faire face aux menaces extérieures qui planent sur lui. Chères concitoyennes, Chers concitoyens, Aujourd'hui, il est temps de faire prévaloir l’intérêt suprême de la patrie sur toutes autres considérations, car elle est notre dénominateur commun et qu'il y va de l’avenir de notre pays, de nos enfants. Aussi, ai-je décidé, dans le cadre des prérogatives constitutionnelles qui me sont conférées, de fixer la date de l’élection présidentielle au jeudi 12 décembre 2019. En conséquence, conformément aux dispositions constitutionnelles et législatives pertinentes, j’ai procédé, ce jour, à la signature du décret présidentiel par lequel je convoque le corps électoral .Partant, je vous exhorte, Mesdames et Messieurs, à la mobilisation pour faire de ce rendez-vous le point de départ du processus de renouveau de notre Nation, et à œuvrer, massivement et fortement, à la réussite de cette échéance électorale, qui permettra à notre peuple d’élire un nouveau Président qui aura toute la légitimité pour présider aux destinées de notre pays et concrétiser les aspirations de notre peuple. De par son importance, cette élection constituera une occasion sans précédent pour instaurer la confiance dans le pays, et ouvrira, par la même, la voie à notre peuple vers un horizon prometteur en matière de consolidation de la pratique démocratique. J'appelle, donc, les citoyennes et citoyens à contribuer collectivement,  le 12 décembre prochain, à l'écriture de l'histoire de leur pays et au choix de leur nouveau président afin de tracer ainsi l'avenir radieux de leur pays, celui dont rêvaient leurs aïeux et pères et rêvent, aujourd'hui, nos enfants. Gloire à nos martyrs Vive l’Algérie".

Bensalah convoque le corps électoral pour la présidentielle qui aura lieu 12 décembre prochain

dim, 15/09/2019 - 20:21
Le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, a convoqué dimanche le corps électoral pour  l'élection présidentielle dont la date a été fixée pour le 12 décembre 2019. Dans un discours à la nation, M. Bensalah a indiqué avoir fixé la date de l’élection présidentielle au jeudi 12 décembre 2019 et ce dans le cadre de ses prérogatives constitutionnelles, ajoutant avoir procédé, ce dimanche, à la signature du décret présidentiel portant convocation le corps électoral. Il a, à cette occasion, exhorté les citoyens "à la mobilisation pour faire de ce rendez-vous le point de départ du processus de renouveau de notre Nation, et à œuvrer, massivement et fortement, à la réussite de cette échéance électorale, qui permettra à notre peuple d’élire un nouveau Président qui aura toute la légitimité pour présider aux destinées de notre pays et concrétiser les aspirations de notre peuple". "De par son importance, cette élection constituera une occasion sans précédent pour instaurer la confiance dans le pays, et ouvrira, par la même, la voie à notre peuple vers un horizon prometteur en matière de consolidation de la pratique démocratique", a-t-il ajouté. Le chef de l'Etat a appelé les citoyennes et citoyens à contribuer, le 12 décembre prochain, "à l'écriture de l'histoire de leur pays et au choix de leur nouveau président afin de tracer ainsi l'avenir radieux de leur pays, celui dont rêvaient leurs aïeux et pères et rêvent, aujourd'hui, nos enfants". Il a, également, indiqué avoir procédé à la signature de la loi organique relative à l’Autorité nationale indépendante des élections et la loi organique relative au régime électoral, "conformément aux dispositions de la Constitution et après que le Conseil constitutionnel m’ait notifié son avis en la matière", a-t-il ajouté. "Ces deux textes ont introduit des changements capitaux et inédits, qui ont touché à l'essence même de la doctrine suivie jusque-là dans notre pays en matière d’élections", a-t-il expliqué.        Pour Bensalah, ces changements apportent "une réponse claire et sans équivoque aux sceptiques et viennent, en même temps, traduire les attentes légitimes de notre peuple en lui permettant de choisir, en toute souveraineté, liberté et transparence, la personnalité à qui il souhaite confier la conduite du changement et la satisfaction du reste des revendications populaires". "Ils viennent, également, confirmer la détermination de l’Etat à aller de l’avant dans la concrétisation méthodique du changement, auquel vous appelez de tous vos vœux, par l’assainissement de l’encadrement de l’Etat, la lutte contre la corruption et l’impunité, le recouvrement de la normalité institutionnelle à travers des élections entourées de toutes les garanties de probité", a-t-il dit. Le chef de l'Etat a affirmé que "ces acquis et avancées n’auraient pu être réalisés sans une totale et étroite coordination entre les différentes institutions de l’Etat", tout en réitérant ses "sentiments de considération et de reconnaissance aux éléments de l'Armée nationale populaire (ANP), et en particulier à son Haut Commandement, pour ses efforts soutenus et dévoués afin de préserver la voie constitutionnelle et pour son engagement dans l'accompagnement de notre peuple sur la voie du changement, en privilégiant la voie du dialogue et en insistant sur la présidentielle en tant qu'objectif stratégique". Il a, par ailleurs, affirmé que l'organisation de l'élection présidentielle est "la seule et unique solution démocratique viable", tout en réitérant son engagement à réunir "toutes les conditions adéquates à l’organisation d’un scrutin présidentiel présentant toutes les garanties de transparence, de régularité et de probité". APS  

Plus de 5,7 millions DA de marchandises non facturés en août à Alger

dim, 15/09/2019 - 19:21
La valeur des marchandises non facturés exposés à la vente à travers les différents locaux et marchés commerciaux à Alger s'est élevée à plus de 5,7 millions de DA durant le mois d'août, a-t-on appris dimanche auprès de la direction du commerce d'Alger. Dans le cadre de leurs missions de contrôle, les agents de la direction du commerce de la wilaya d'Alger ont établi, en août dernier, 679 infractions commerciales et font état d'une valeur de plus de 5,7 millions DA de marchandises non facturées exposés à la vente dans les différents locaux et marchés commerciaux, précise la même source. Les interventions effectuées, le mois passé, s'élèvent à 8.539, à l'issue desquelles il a été procédé à la proposition de fermeture de 29 locaux commerciaux dont 20 pour pratiques commerciales illicites, tandis que le reste concerne l'exposition de marchandises qui constituent un danger pour la santé du consommateur. Aussi, les agents de la direction ont dressé plus de 400 procès verbaux (PV) à l'encontre des commerçants contrevenants aux lois en vigueur pour les adresser à la justice, dont 196 PV concernant l'exposition de marchandises constituant un danger pour le consommateur, ainsi que 120 PV pour non affichage des prix. Les services de la direction du Commerce de la wilaya d'Alger ont tracé un programme pour le contrôle de plus de 206.000 opérateurs économiques en 2019, à raison de 17.168 commerçants/mois pour garantir le respect des normes en vigueur. APS

Mondiaux 2019 : Benchebla et Houmri éliminés

dim, 15/09/2019 - 16:11
Fin de parcours pour Abdelhafid Benchebla (91 kg) et Mohamed Houmri (81 kg) aux championnats du monde 2019 de boxe de Ekaterinbourg (Russie). Les deux pugilistes algériens ont été éliminés ce dimanche. Il était pressenti pour aller loin dans ce rendez-vous mondial, mais, sa virée russe a tourné court. Benchabli s’est fait éliminé dès son entrée en lice en 16es de finale de la catégorie des 91 kg par l’Allemand,  Riad Abduljabbar Ammar. Handicapé par des douleurs au dos, le médaillé d’or des derniers Jeux Africains de Rabat (Maroc) est parvenu tout de même à faire un bon combat, néanmoins, cela na pas été suffisant pour convaincre tous les juges (4-1). Pour sa part, Houmri a été écarté par le Cubain, Julio César de la Cruz. Face au quadruple champion du monde (2011, 2013, 2015 et 2017), les chances de voir l’Algérien passer le cap du second tour étaient quasiment nulles. Toutefois, le natif de Bechar est sorti avec les honneurs après avoir livré un très bon combat. Cependant, la détermination et la rage de vaincre de Houmri se sont avérées insuffisantes face à l’expérience du champion olympique en titre de la catégorie des mi-lourds (5-0). Après Reda Benbaâziz, Mohamed Flissi et Younès Nemouchi, c’est au tour de Benchebla et de Houmri de ranger leurs gants. Ainsi, sur les sept boxeurs algériens engagés dans cette compétition, il ne reste plus que Chems-Eddine Kramou (69 kg) et Chouaib Bouloudinats (+91 kg). Ces derniers feront leur entrée en lice ce lundi, le premier face à l’Azerbaïdjanais, Lorenzo Sotomayor Collazo et le second en découdra avec l’Italien Mirko Carbotti.

Fin de fonctions du Secrétaire de la Haut instance de surveillance des élections

dim, 15/09/2019 - 10:45
Le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, a mis fin, dimanche, aux fonctions du Secrétaire général de la Haute instance indépendante de surveillance des élections, Fouad Makhlouf.   Un communiqué de la présidence de la République a annoncé, ce dimanche 15 septembre, que M. Abdelkader Bensalah avait mis fin aux fonctions de M. Fouad Makhlouf, Secrétaire général de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE).  

Arabie Saoudite : l'attaque de drones contre deux sites pétroliers provoque leur arrêt temporaire

dim, 15/09/2019 - 09:00
  Les attaques de drones contre deux installations pétrolières en Arabie saoudite ont provoqué l'arrêt « temporaire » de leur production  et affecté environ la moitié de la production du géant pétrolier national Aramco a annoncé, samedi, le ministère Saoudien de l'Energie.    L'attaque « a abouti à la suspension provisoire de la production sur les sites d'Abqaiq et Khurais », a déclaré le prince Abdulaziz ben Salmane, dans un communiqué publié par l'agence de presse Saudi Press Agency.   Elle a provoqué l'interruption de la production de 5,7 millions de barils de brut, soit environ 50% de la production totale d'Aramco, a-t-il précisé. .  A la suite de attaque, la troisième en cinq mois contre des infrastructures du mastodonte pétrolier, le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane a dans un entretien téléphonique avec le président Donald Trum, déclaré que son pays avait «la volonté et la capacité de faire face et de répondre à cette agression terroriste».    

Lancement d'une campagne de lutte contre le plastique

dim, 15/09/2019 - 08:35
En visite dans la wilaya d'Ain Témouchent, la ministre de l'environnement et des énergies renouvelables, Fatima Zohra Zerouati, a annoncé le lancement, à partir du 21 septembre, d'une campagne de lutte contre l'usage du plastique d'une duréee d'un mois, sans donner plus de précisions.    Mme Fatima Zerouati a indiqué que cette campagne coincidera avec la Journée mondiale du nettoyage et qu'en plus de la participation de toutes   les wilayas du pays, y seront également impliquées les entreprises de recyclage de déchets.    Durant cette période, a-t-elle ajouté, seront organisées des manifestants destinées à faire la promotion des activités de recyclage aux bénéfice des jeunes désireux de s'investir dans cette activité prométeuse.   Elle, par ailleurs, fait savoir que le ministère de l'Industrie était en train de déployer de gros efforts destinés à réhabiliter les activités des usines, dont certaines ont été inaugurées dans le courant des années 70, aux fins de les amener à respecter les normes environnementales.    

4e journée : le DRBT rejoint le MCS et l’USMA en tête du classement

sam, 14/09/2019 - 22:36
Le DRB Tadjenanet s’est installé en tête du championnat national de Ligue 2, à l’issue de la 4e journée jouée ce samedi. Tombeur du WA Tlemcen (2-1), le Difaâ a profité également de la défaite des autres co-leaders, le RC Arbaâ et l'Olympique de Médéa. Ils sont désormais trois clubs à trôner sur la Ligue 2. Le DRB Tadjenanet a rejoint le RCA et l’OM en tête du classement (9 pts) à la faveur de sa précieuse victoire enregistrée à domicile face au WA Tlemcen (2-1), grâce à Hadji auteur d’un doublé (2' et 60'). Fin de série pour le RCA et l’OM Il n’y aura pas de quatrième succès de suite pour le RC Arbaâ et l'Olympique de Médéa. Les co-leaders ont vu leur belle série d’invincibilité prendre fin ce samedi en déplacement. Le RCA a chuté dans la vallée de la Soummam face au MO Béjaïa (2-1), alors que les Olympiens ont été dominés par l’AS Khroub (2-0). En dépit de ce premier revers, le RCA et l’OM conservent la tête du classement avec 9 points.   Pour sa part, l’ASM Oran s’est installé au pied du podium (4e – 8 pts) après avoir battu l’Amel Boussaâda (1-0). Premiers succès pour le MCS et l’USMA De leur côté, le MC Saïda et l’USM Annaba ont réussi à remporter leur premier succès de la saison. A l’issue de deux victoires étriquées, le MCS a pris le meilleur sur la JSM Béjaïa (1-0), alors que les Annabis se sont imposés sur le même score face au RC Relizane (1-0). Cinq clubs ne gagnent toujours pas Après quatre journées, cinq formations n’ont toujours pas gagné le moindre match. En plus de la JSM Béjaïa et de l’Amel Boussaâda, l’OM Arzew s’est incliné hors des ses bases face à la JSE Skikda (2-1), alors que l’USM El Harrach et le MC El Eulma se sont neutralisés à Alger (2-2). La prochaine journée de la Ligue 2, prévue le samedi 21 septembre prochain, sera marquée par une affiche au sommet entre l’O Médéa et le DRB Tadjenanet.  Programme des rencontres : USM El Harrach - MC El Eulma 2 - 2 JSM Skikda - OM Arzew 2 - 1 MC Saïda - JSM Béjaïa 1 - 0 USM Annaba - RC Relizane 1 - 0 ASM Oran - Amel Boussaâda 1 - 0 MO Béjaïa - RC Arbaâ 2 - 1 AS Khroub - Olympique de Médéa 2 - 0 DRB Tadjenanet - WA Tlemcen 2 - 1 Classement : # Équipe J Pts 1  DRB Tadjenanet 4 9 2  RC Arbaa 4 9 3  O Médéa 4 9 4  ASM Oran 4 8 5  RC Relizane 4 7 6  WA Tlemcen 4 7 7  MO Bejaia 4 6 8  AS Khroub 4 6 9  MC Saida 4 5 10  JSM Skikda 4 5 11  MC El Eulma 4 4 12  OM Arzew 4 3 13  USM Annaba 4 3 14  A Bou Saada 4 2 15  JSM Bejaia 4 2 16  USM El Harrach 4 1 Mohamed Kermia  

Ligue des champions – 16e de finale (aller) : victoire de la JSK face à Horoya Conakry (2-0)

sam, 14/09/2019 - 21:36
La JS Kabylie a pris le meilleur sur l’équipe guinéenne de Horoya Conakry (2-0), à l’occasion de la manche aller des 16e de finale de la Ligue des champions africaine disputée ce samedi au stade du 01 Novembre 1954 de Tizi Ouzou. Les deux réalisations des Lions du Djurdjura ont été inscrites en seconde mi-temps par l’entremise de Banouh (52', 66’). Le match retour des Canaris aura lieu le 29 septembre prochain à Conakry (Guinée). Pour sa part, l'USM Alger, second représentant algérien dans la plus prestigieuse des compétitions continentales, disputera son 16e de finale ce dimanche au stade Mustapha Tchaker (Blida) face à la formation kenyanne de Gor Mahia FC

Pages