Nécessité d'activer les mesures portant consécration d'un taux de 20 % des transactions publiques aux micro-entreprises

La Fédération nationale des jeunes entrepreneurs (FNJE) a mis l'accent lundi à Alger sur l'importance d'activer les mesures portant consécration d'un taux de 20 % des transactions publiques au profit des micro-entreprises et de définir les modalités de leur application.

A l'issue des travaux des premières assises nationales sur les micro-entreprises, la FNJE a mis l'accent dans ses recommandation sur l'importance d'activer les mesures portant consécration d'un taux de 20 % des transactions publiques au profit des micro-entreprises, de définir les modalités de leur application et de consacrer un modèle du cahier de charges propre aux micro-entreprises adapté à ses capacités afin qu'elles puissent bénéficier des projets.

Les participants ont plaidé pour la création d'une banque de données des différents projets relatifs à ses entreprises en fixant le taux de bénéfice des matières premières dans certains secteurs au profit des micro-entreprises outre l'octroi de facilités aux jeunes entrepreneurs pour l'importation des matières premières et l'exportation de leurs produits.

Il s'agit également d'encourager la formation spécialisée adaptée à la modernisation en faveur de cette catégorie et à trouver les mécanismes pour commercialiser les produits locaux des micro-entreprises en octroyant aux jeunes entrepreneurs l'opportunité de bénéficier de locaux pour réduire les frais de location et de consacrer le foncier agricole à la création de villages agricoles propres aux micro-entreprises activant dans ce domaine.

Par ailleurs, le président de la FNJE, Khireddine Hamel, a annoncé la signature de plusieurs accords entre sa fédération et des entreprises nationales et étrangères dans le cadre de la promotion des activités de l'action entrepreneuriale, soulignant l'existence d'un projet de conclusion d'un accord avec des compagnies d'assurance pour réduire les taux d'assurance dans certains domaines liés aux activités des micro-entreprises.

La rencontre de deux jours parrainée par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a vu la participation de plus de 1000 jeunes entrepreneurs de différentes wilayas du pays sous le thème "Les petites entreprises, un outil de diversification et de développement de l'économie nationale". 

National, Entreprise