Achat du mouton : les plus avertis optent pour les espaces agrées par l'Etat

Ph.DR

Confiance oblige, la tradition veut que la qualité du mouton soit dictée par le prix, la provenance et le point de vente des cheptels.

Un nouveau critère commence désormais à s’ancrer dans les pratiques des Algériens et consiste en la prise de conscience traduite par le rabattement sur les espaces de vente surveillés par les vétérinaires.

Tahar Lefgoum a mis en exergue ce qui est devenu une exigence à la fois chez les maquignons et les clients. Les détails dans ce reportage pour la radio Chaine 3.

Pour rappel, la wilaya d’Alger a réservé à l’occasion 105 points de vente sous contrôle sanitaire et la vigilance des vétérinaires présents sur les lieux.

Une permanence est assurée au niveau de tous les abattoirs le jour de l’Aïd à travers le pays.

.

Voir aussi