Déchets spéciaux et spéciaux dangereux : recyclage à hauts risques

Il faut savoir que la production des déchets spéciaux et spéciaux dangereux dépasse les 350 mille tonnes, toutes matières confondues, par année en Algérie. L’élimination de ces déchets requiert plusieurs méthodes plus ou moins coûteuses et ce, de la plus banale comme l’enfouissement dans le sol à l’incinération en passant par l’élimination thermique.  

Les déchets n'induit pas que pollution encombrante mais il faut dire qu’il existe aussi la valorisation énergétique lors de leurs recyclages avec des procédés thermiques. Toutes les matières doivent être recueillies dans des contenants adaptés au stockage des déchets, au transport et en fin de la manière de leur élimination. Explications dans ce reportage de Ryadh Lahri de radio Chaine 3.

Voir aussi