Hirak et lutte contre la corruption : quel impact sur l’économie ?

L’émergence du mouvement populaire le 22 février a eu des incidences inattendues sur l’économie. La crise politique qu’il a engendré, corrélée au lancement de l’opération de lutte contre la corruption, ont en effet provoqué une situation d’incertitude dans le milieu des affaires.

En réaction, le Premier ministre, Nourredine Bedoui, s’est engagé à ne pas laisser mourir les entreprises en difficultés, dont des propriétaires ont été incarcérés par la Justice.

Dans un reportage diffusé, ce dimanche, le journaliste Zoheir Bouzid aborde cette question et tend le micro aux patrons et à l’économiste Abdelhak Lamiri.

Voir aussi