Grippe saisonnière : les spécialistes avertissent contre une sévère virulence pour cet l’hiver

Les spécialistes disent que cette année le virus de la grippe est plus virulent que les années précédentes. Pour se protéger efficacement le vaccin est indispensable et est disponible, a-t-on affirmé à Ahcène Chemache de la radio chaine 3, parti à leur rencontre dimanche.

Le grippe est une maladie respiratoire qui peut engendrer des complications chez les malades chroniques notamment, les enfants et les personnes âgés. La grippe est responsable de plusieurs hospitalisations et de décès aussi.

Le virologue et chargé de la surveillance de la grippe à l'Institut Pasteur d'Alger (IPA), Fawzi Derrar, explique que l’évolution des virus grippaux a prix des ailes avec l’apparition de sous groupes d’où le retard enregistré par l’OMS sur le calendrier annuel pour mettre à point le vaccin antigrippal indiqué. Détails dans le reportage de Ahcène Chemache.

"Nous nous attendions à un pic épidémiologique durant le mois de janvier", avertit le spécialiste, de la surveillance de la grippe à l'Institut Pasteur d'Alger (IPA), Dr Fawzi Derrar.

A ce jour, le Centre national de référence de la grippe a recensé 20 décès, le dernier cas remonte au 31 janvier et concerne un sexagénaire …". a déclaré M. Derrar.

Le même responsable a précisé que tous ces décès ont été causés par le sous-type de la grippe saisonnière, le H1N1, et figurent parmi les 190 cas "sévères" ayant nécessité une hospitalisation, essentiellement au Centre et à l'Est du pays. Le topo risque, faut-il souligner, de s’aggraver pour cette saison.

En 2017, le nombre de décès induits par la grippe saisonnière a été beaucoup moins important, "n'excédant pas le dixième" de cette saison, a fait savoir le même responsable.

 

 

 

Voir aussi