De l’observation à la préservation des oiseaux.

Les oiseaux bougent beaucoup, c'est connu. Ils sont en déplacement perpétuel et parcourent de très longues distances pour la plupart des espèces. En fait, ce sont les espèces sédentaires qui font l'exception de l'avifaune.
Pour mieux protéger les oiseaux, comme pour tous les autres êtres vivants d'ailleurs, on a besoin de connaître le moindre détail de leur biologie. Cela exige qu'on les suive donc le long des voies de migration, à travers les pays, les régions et les continents. Ce qui demande un minimum d'organisation.
Un réseau national  d'observateurs permanents travaille, sur sites, pour compter les oiseaux et faire des observations sur leurs activités et disposer ainsi d'informations capitales sur la santé des milieux qu'ils fréquentent, car ce sont d'excellents indicateurs écologiques
Grâce à leur travail continu ces ornithologues œuvrent d’une manière très efficace pour la protection de l’avifaune.
Invitée :
Madame Nadjiba Benjeda Coordinatrice nationale du Réseau National d’Observateurs Ornithologues
Souhila Hebbache.
 
http://bit.ly/2G6Wlen