Depuis Tamanrasset, Gaid Salah déclare : « le dialogue est l'unique voie pour résoudre la crise »

S’exprimant ce mardi depuis la 6e Région Militaire, le Général de Corps d'Armée, Gaïd Salah a considéré que « le dialogue est l'unique voie pour résoudre la crise que vit notre pays », tout en appelant à « la nécessité, voire l'impératif, de trouver les solutions idoines sans délai ».

Dans son allocution, Gaïd Salah a estimé que « le peuple algérien ne veut plus revivre les expériences douloureuses antérieures, dont il a subi les affres et souffert terriblement des répercussions », en référence à la « pénible période » vécue durant les années 90.

Selon Gaïd Salah, « les personnalités et les élites nationales doivent participer à ce dialogue, lors duquel il sera question de l'évaluation des circonstances que vit le pays et de concessions réciproques pour le bien du pays. C'est ainsi que l'on outrepasse les divergences entre les différents avis, ou du moins on réduit les écarts entre les points de vue contradictoires et contrastés, sachant que rien ne s'élève au-dessus de l'intérêt de notre pays ».

« Les contours de la feuille de route de ce dialogue se préciseront davantage à travers le sérieux et la rationalité des initiatives, et à travers la recherche sérieuse des solutions idoines à cette crise qui perdure, dans les plus brefs délais », ajoutant que le dialogue doit permettre d’arriver à « un consensus et un compromis sur l'impératif de l'organisation des élections présidentielles, le plutôt possible, car estime-t-il, « le temps est précieux et il n'y a pas moyen de le gâcher dans des discussions stériles », a expliqué Gaïd Salah,

« Rien n'est impossible et l'Algérie attend une sortie légale et constitutionnelle qui la prémunira contre toute forme d'exacerbation de la situation », a conclu le Général de Corps d'Armée.