Financement non conventionnel en Algérie

L’ère du financement non conventionnel adopté par l’Algérie depuis quelques années, est «révolue».

le gouvernement, a assuré que l’Exécutif «avait pris des mesures devant permettre au pays d’éviter les risques qui pourraient porter préjudice à l’économie nationale».

 

Pourquoi cette décision maintenant ?

Comment relever l’économie nationale ?

Les invités sont :

Farhat ait ali, expert en finance

Mohamed achir, professeur à l’université de tizi ouzou