L'Algérie condamne «fermement» l'attaque terroriste contre l'armée malienne à Ansongo

L'Algérie a condamné «fermement» l'attaque terroriste meurtrière ayant ciblé, vendredi, les forces armées maliennes dans la localité d'Ansongo (nord-est du Mali), a indiqué samedi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali-Cherif.

«L'Algérie condamne fermement l'attaque terroriste meurtrière perpétrée vendredi le 1er novembre 2019, à Indelimane, dans la localité d'Ansongo, ayant ciblé les forces armées maliennes», a souligné M. Benali-Cherif dans une déclaration à l'APS.

L'Algérie qui «demeure convaincue que le gouvernement et le peuple maliens sauront faire face avec détermination à la menace terroriste jusqu'à son éradication et aux défis de l'heure en vue d'un retour définitif de la stabilité au Mali frère», exprime «sa solidarité avec le gouvernement et le peuple maliens et présente ses sincères condoléances aux familles des victimes», a-t-il ajouté.

L'attaque terroriste contre l'armée malienne a fait 49 morts parmi les militaires, ainsi qu'un civil.