National

S'abonner à flux National
Mis à jour : il y a 4 min 22 sec

Chahar Boulekhras, PDG de sonelgaz : la transition énergétique, c’est agir simultanément sur la demande, la consommation et la production

mar, 10/03/2020 - 11:31
Pour réussir la transition énergétique, «l’approche actuelle est la meilleur», a déclaré le PDG du groupe Sonelgaz, Chahar Boulekhras qui estime, toutefois, que cette stratégie doit agir « simultanément aussi bien sur la demande que sur la consommation et la production». Reçu dans l’émission de l’Invité de la rédaction, le patron de Sonelgaz a assuré que les objectifs fixés pour la Sonelgaz, consistant à produire 15 000 Mw à l’horizon de 2035, dont 4000 MW avant 2024, sont «réalisables». Pour réaliser ce programme «ambitieux», le groupe public compte sur l’apport des partenaires et non pas sur les bailleurs de fond. «Nous sommes très avancés dans les discussions avec les partenaires», révèle-t-il avant de précisé qu’il s’agit bien de «partenaires et non pas de bailleurs de fond qui vont nous accompagner en terme de réalisation de projets».         

Le Nicaragua exprime sa volonté de renforcer ses relations avec l'Algérie

lun, 09/03/2020 - 14:32
Le ministre nicaraguayen des Affaires étrangères, Denis Moncada Colindres, a fait part lundi à Alger, de la volonté de son pays de renforcer ses relations bilatérales avec l'Algérie dans les différents domaines. Dans une déclaration à la presse à l'issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, le chef de la diplomatie nicaraguayenne a affirmé avoir eu une "riche conversation" avec son homologue algérien ayant porté en premier lieu sur les moyens de renforcer les relations et la coopération bilatérales, ainsi que la consolidation des liens "historiques et amicaux" qui existent entre les deux pays. Les entretiens ont porté également sur le volet commercial et les investissements, ainsi que les échanges culturels, a-t-il ajouté. Au plan international, M. Colindres a mis en avant la "convergence de vues" entre les deux pays sur "la nécessité d'aller dans le sens du droit international et de son accomplissement ainsi la charte des Nations Unies", estimant "essentiel" pour les deux pays de contribuer au rétablissement de la paix régionale et dans le monde. Les deux parties ont souligné, en outre, "la nécessité d'émerger dans le contexte du droit de l'autodétermination des peuples et de la non-ingérence dans les affaires internes des pays, ainsi que le développement économique et social des peuples". Le ministre nicaraguayen des Affaires étrangères a invité, par la même occasion, M. Boukadoum à effectuer une visite au Nicaragua dans le cadre du renforcement des relations bilatérales. APS

Le Président Tebboune préside une réunion du Conseil des ministres

dim, 08/03/2020 - 15:23
Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune préside, dimanche, une réunion périodique du Conseil des ministres. L'ordre du jour de la réunion porte sur l'examen et le débat d'exposés relatifs au développement des activités dans les secteurs de l'Energie, de la Poste et des Télécommunications, des Ressources en eau, du Tourisme et de l'Artisanat, et de l'écosystème des startups et des entreprises innovantes. Le Conseil écoutera le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, sur le développement de la situation sanitaire internationale concernant le Coronavirus (Covid-19) et les mesures prises par l'Algérie pour faire face à cette situation. APS

Le Président Tebboune salue le courage de la femme algérienne dans "l'élan national historique pacifique"

dim, 08/03/2020 - 15:12
Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a salué, dimanche à Alger, le haut niveau de conscience politique et le courage dont a fait preuve la femme algérienne dans "l'élan national historique pacifique", pour défendre le pays au sein du "processus de changement pacifique et démocratique pour l'édification de la nouvelle République". Dans une allocution prononcée à l'occasion de la journée internationale des femmes, M. Tebboune a exprimé "son estime du haut niveau de conscience politique et du courage de la femme algérienne dans l'élan national historique pacifique, se tenant aux côtés de son frère l'homme dans la défense du pays au sein du processus de changement pacifique démocratique pour l'édification de la nouvelle République dont nous nous attelons à établir les fondements, à travers l'élaboration d'une Constitution nationale consensuelle à même d'assurer une rupture radicale avec les pratiques du passé et d'accorder à chacun ses droits dans le cadre d'un Etat fort, juste et démocratique". Après avoir salué "le riche capital et les contributions précieuses de la femme algérienne, tout au long des différentes étapes de la résistance populaire durant le colonialisme français abject jusqu'à la glorieuse Révolution nationale, passant par les années de la tragédie nationale et le Hirak populaire béni, tournant décisif vers le changement démocratique escompté". Pour le Président Tebboune, la femme algérienne, dans son Etat indépendant, "franchit tous les obstacles pour contribuer à la réalisation d'un véritable progrès scientifique dans son pays, prouvant, ainsi, sa compétence et sa réussite avec brio dans les domaines scientifiques, des connaissances et des affaires et briguant de hauts postes de responsabilité, tout en continuant à être une mère, une épouse et une femme au foyer et à s'acquitter de son rôle historique sacré, celui de l'éducation des générations et la participation à la construction de l'avenir de la Nation avec un esprit ouvert qui préserve l'authenticité de notre peuple et son legs culturel, en étant au diapason des exigences de cette époque". M. Tebboune a réitéré son engagement à œuvrer "avec abnégation à la réalisation des aspirations du Hirak populaire et à aller ensemble vers un changement démocratique global pour l'édification d'une nouvelle République démocratique forte, juste et prospère dans laquelle les citoyennes et les citoyens occuperont la place qui leur sied, au sein de la solidarité, de l'égalité des chances et de la justice sociale, loin de toutes pratiques négatives ayant failli ébranler les fondements de l'Etat, si ce n'est la prise de conscience du peuple et son adhésion autour de son armée nationale, une adhésion reflétant l'une des plus images de cohésion qui a subjugué le monde entier et nous a remplit tous d'un fort sentiment de fierté". A cette occasion, le président de la République a promis "l'autonomisation de la femme, l'amélioration de sa condition, le confortement de ses droits et sa protection de toute forme de violence, outre son accompagnement et la facilitation de ses missions sensibles, notamment liées à la maternité, à l'éducation des enfants, à la gestion de son ménage et aux responsabilités professionnelles, et ce à travers la création des mécanismes nécessaires en vue de renforcer ses initiatives et de promouvoir ses activités, particulièrement dans les zones rurales et enclavées", mettant l'accent sur l'impératif d'"aider la femme au foyer en lui accordant des microcrédits à même de lui permettre de faire éclore ses talents en matière de création et d'innovation et ce dans l'objectif d'améliorer son pouvoir d'achat et de participer aux dépenses familiales". A ce propos, le Président de la République a estimé que "la femme doit continuer à assumer des postes de responsabilité au sein des institutions de l'Etat et de l'administration publique, tout en continuant à promouvoir son rôle sur la scène politique afin de concrétiser l'égalité et la parité homme-femme, conformément aux constantes nationales et aux valeurs et préceptes de notre religion". Le Président Tebboune n'a pas manqué de louer "les contributions innovantes et précieuses de la femme algérienne à l'édification de l'Algérie nouvelle et sa préservation à travers toutes les étapes historiques vécues par notre pays". Par ailleurs, le Président de la République a annoncé la création du Prix national de la Femme innovante, dédié à la femme algérienne innovante qui sera célébré chaque année pour encourager les femmes algériennes innovantes dans tous les domaines, en reconnaissance à leurs efforts et en valorisation de leurs réalisation dans tous les domaines afin de les motiver d'aller de l'avant avec compétence et mérite dans tous les domaines. Il a également décidé de remettre des attestations de reconnaissance et de considération à des femmes issues des quatre contrées du pays pour leur lutte quotidienne sans relâche sur le terrain". APS

Dalila Djerbal, sociologue et militante pour les droits des femmes : nous sommes arrivés à un moment de rupture

dim, 08/03/2020 - 12:15
 «Alors que la société a profondément changé, sur le plan juridique il s’est pratiquement rien passé» pour concrétiser l’égalité entre les sexes, regrette Dalila Djerbal, Sociologue et membre du réseau Wassila. Invitée à s’exprimer dans l’émission l’Invité de la rédaction de la radio Chaine 3, Mme Djerbal a tenu à souligner le décalage entre les principes généraux d’égalité inscrits dans la loi fondamentale du pays et les pratiques toujours discriminatoires à l’égard de la gent féminine. «Toutes ces résistances qui se manifestent depuis tant d’années, nous ont conduit à ce moment de rupture». Rappelant le combat des femmes en Algérie, la sociologue fait remarquer que les revendications sont toujours les mêmes parce que, explique-t-elle «ce combat pour l’égalité n’a pas encore abouti». «Regardez dans l’espace public, insiste-t-elle, y’a eu des changements extraordinaires. Les femmes sont partout et cette nouvelle génération de femmes continue, non seulement, de porter les revendications, mais elle exige aussi le respect dans l’espace public». Pour Dalla Djerbal, le changement ne doit pas se limiter aux textes mais doit toucher à tous les aspects politiques, juridiques et économiques. S’attardant sur ce dernier aspect, l’invitée de la Chaine 3 désigne du doigt la précarité en milieu professionnel qui pénalise les femmes. «La moitié des femmes travailleuses sont dans le secteur privé et dans ce secteur ce sont des salaires moindres, des postes de travail précaires (…) Toute cette précarité donne plus de vulnérabilité, plus d’harcèlement sexuel», dénonce-t-elle.    

Le Président Tebboune préside une cérémonie à l'occasion de la Journée mondiale de la femme

dim, 08/03/2020 - 11:04
Le Président de la République, M.Abdelmadjid Tebboune, a présidé dimanche à Alger, une cérémonie en l'honneur des femmes algériennes, à l'occasion de la journée mondiale de la femme, en présence de membres du gouvernement. La cérémonie a été marquée par la présence de représentants du corps diplomatique accrédité à Alger, de figures féminines politiques, économiques et médiatiques, de représentantes des mouvements syndicaux et de la société civile ainsi que de moudjahidate. Le président Tebboune annonce la création d'un prix national dédié à la femme innovante Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a annoncé dimanche à Alger, la création d'un prix national dédié à la femme algérienne innovante dans les différents domaines. "J'ai le plaisir d'annoncer, en cette occasion, la création d'un prix national dédié à la femme algérienne innovante et qui sera célébré chaque année pour encourager les femmes algériennes innovantes dans tous les domaines, en reconnaissance à leurs efforts et en valorisation de leurs compétences dans tous les domaines", a indiqué le Président Tebboune dans une allocution à l'occasion d'une cérémonie célébrant la Journée mondiale de la femme. Le chef de l'Etat a, dans ce sens, salué le rôle et la contribution de la femme algérienne dans l'édification de la nouvelle Algérie.

Abdelmadjid Tebboune préside une réunion du Conseil des ministres dimanche

sam, 07/03/2020 - 20:06
Le Conseil des ministres tiendra dimanche après-midi sa réunion périodique sous la présidence du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a indiqué samedi un communiqué de la Présidence de la République. L'ordre du jour du Conseil prévoit l'examen et le débat d'exposés relatifs au développement des activités dans les secteurs de l'Energie, de la Poste et des télécommunications, des Ressources en eau, du Tourisme et de l'artisanat et de l'écosystème des startups et des entreprises innovantes. Le Conseil écoutera une intervention du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière sur le développement de la situation sanitaire internationale concernant le Coronavirus et les mesures prises par l'Algérie pour faire face à cette situation.    

Le général-major Chanegriha préside une cérémonie à l'occasion de la Journée internationale de la femme

sam, 07/03/2020 - 19:39
Le général-major Saïd Chanegriha, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP) par intérim, a présidé, à la veille de la célébration de la Journée internationale de la femme, une cérémonie au siège du ministère de la Défense nationale (MDN), en l'honneur des femmes militaires et civiles du ministère. Au cours de cette cérémonie, le général-major Saïd Chanegriha a prononcé une allocution dans laquelle il a félicité, tout d'abord, toutes les femmes relevant de l'ANP, mettant en valeur "le rôle primordial qu'a joué, hier et aujourd'hui, la femme algérienne", indique un communiqué du MDN. Il a souligné, à cet égard, que "la lutte de la femme algérienne contre l'oppression ne s'est jamais arrêtée, et son combat pour défendre sa Patrie et son patriotisme est permanent, tout en ravivant la mémoire des grands noms des femmes algériennes libres qui ont façonné l'histoire pour devenir des icônes phares que les générations se racontent". Le général-major Saïd Chanegriha a, également, mis en exergue "les sacrifices de la femme algérienne au fil du temps, notamment face au joug de la colonisation française et sa résistance contre le phénomène du terrorisme barbare afin de défendre son honneur, sa religion, sa famille et sa Patrie, en sacrifiant ce qu'elles avaient de plus cher, comme institutrice, étudiante ou journaliste, mais aussi dans tous les secteurs de son travail". Il a ajouté que cette rencontre avec l'ensemble du personnel féminin du ministère de la Défense nationale représente une "reconnaissance à cette femme résistante, militante et combattante" et pour le motiver la femme à "suivre le parcours de ses aïeux et poursuivre le travail au service de cette chère patrie et l'Armée nationale populaire, digne héritière de l'Armée de libération nationale". "Nous commémorons à cette occasion, la place de la femme et ses exploits au fil de l'histoire, sa lutte pour préserver l'identité de la société et ancrer ses principes, outre son combat, aux côtés de l'homme, pour recouvrer la liberté et la souveraineté de notre pays, mais également sa contribution, au lendemain de l'indépendance, dans la bataille d'édification du pays", a poursuivi le chef d'état-major de l'ANP par intérim. Le général-major Saïd Chanegriha a évoqué, en outre, "les grands pas que la femme algérienne a franchi durant son parcours honorable, lui permettant d'occuper une place prestigieuse avec mérite, et de se hisser aux plus hautes fonctions dans la hiérarchie de l'Etat, et la voici aujourd'hui, aux sommets des grades au sein de l'Armée nationale populaire". "Nous sommes très fiers aujourd'hui, a-t-il dit, de compter, parmi ces femmes, nos filles ayant récemment rejoint les Ecoles des Cadets de la Nation, et celles qui ont fait preuve d'une volonté en acier, une ferme détermination, et une ambition inédite, pour parachever un parcours professionnel distingué, au service de l'Institution militaire et celui de l'intérêt suprême de la Nation". Ces femmes ont trouvé en l'Institution militaire "un terrain fertile pour se distinguer et y faire rayonner leurs potentiels et leurs talents et un milieu professionnel favorable à l'expression de leurs volontés pour contribuer à la préservation de la sécurité et la stabilité de l'Algérie, à l'ombre des défis actuels et des dangereuses menaces que vit notre région", a-t-il affirmé. "Des défis, qui exigent un développement de soi, des capacités, une ferme détermination, une loyauté à toute épreuve, une assiduité professionnelle et une sacralité du travail, car la sauvegarde de cette noble terre relève du patriotisme, de la fidélité de tous ses enfants, hommes et femmes, et une cohésion et une complémentarité irréprochables, ce qui est exigé par cette période et par l'Algérie nouvelle", a encore souligné la général-major Saïd Chanegriha. La cérémonie s'est déroulée en présence des chefs de Départements du MDN et de l'état-major de l'ANP, et des directeurs et chefs des Services centraux.        

L'Algérie condamne l'attentat terroriste à Tunis et exprime son entière solidarité avec la Tunisie

sam, 07/03/2020 - 12:39
L'Algérie a condamné "avec force" le double attentat-suicide qui a frappé vendredi la capitale tunisienne Tunis, exprimant son entière solidarité avec ce pays frère, a indiqué samedi un communiqué du ministère des Affaires étrangères (MAE). "L'Algérie condamne avec force le double attentat terroriste qui a visé vendredi une patrouille de sécurité dans la capitale Tunis et exprime sa solidarité totale et inconditionnelle avec la Tunisie, pays frère", lit-on dans le communiqué. Rappelant que l'Algérie avait souffert des affres du terrorisme, le MAE a affirmé, dans son communiqué, que "l'Algérie assure la Tunisie, peuple et Gouvernement, de son appui constant contre le projet terroriste et ses pourvoyeurs qui ont voulu, par cet acte lâche, porter atteinte à la Tunisie et à ses fortes institutions au lendemain d'une échéance politique et historique pour le peuple tunisien frère". "Tout en présentant nos condoléances à la famille du chahid et nos vœux de prompt rétablissement aux blessés, nous restons convaincus de la capacité du peuple tunisien frère à vaincre, grâce à sa sagesse, sa clairvoyance et la solidité de ses institutions politiques et sécuritaires, les résidus du terrorisme et à éliminer ce fléau étranger à notre religion et à nos valeurs", a ajouté la même source. Le double attentat-suicide a entraîné la mort des deux assaillants qui ont pris pour cible une patrouille de sécurité dans le quartier des Berges du Lac, près de l'ambassade américaine à Tunis, et blessé cinq policiers et un civil, légèrement. L'un des policiers est décédé de ses blessures.

BMS : Chutes de neige sur les reliefs dépassant les 900 mètres d'altitude

sam, 07/03/2020 - 12:03
Des chutes de neige affecteront les reliefs dépassant les 900 mètres d'altitude dans plusieurs régions du pays jusqu'à dimanche, indique samedi un bulletin météorologique spécial neige (BMS) émis par le Centre national des prévisions météorologiques. Placées en niveau de vigilance orange, les wilayas concernées sont Tizi-Ouzou (sud), Sétif, Bordj Bou Arreridj, Mila, Constantine, Batna, Khenchela, Oum El Bouaghi et Tébessa (nord), précise la même source, ajoutant que l'épaisseur estimée de la poudreuse varie entre 10 et 15 cm durant la validité du BMS qui s'étale jusqu'à dimanche à 06h00. Pour plus de précisions, une carte de vigilance est disponible sur le site www.meteo.dz, indique la source.

Coronavirus : 2 nouveaux cas enregistrés en Algérie

sam, 07/03/2020 - 11:45
Deux (02) nouveaux cas de Coronavirus (Covid-19) ont été confirmés samedi en Algérie, indique le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière dans un communiqué. Il s'agit d'un "cas enregistré dans la même famille où les cas ont été précédemment confirmés", précise le communiqué, ajoutant que le "deuxième cas est un ressortissant algérien ayant séjourné en Europe". Avec ces deux nouveaux cas confirmés, le nombre de personnes infectées par ce nouveau virus passe à 19 cas. Pour rappel, les deux premières personnes, une femme de 53 ans et sa fille âgée de 24 ans, porteurs sains ont été confirmées positives au coronavirus dimanche dernier par le Laboratoire national de référence de l'Institut Pasteur d'Algérie. Le dispositif de surveillance et d'alerte mis en place et renforcé régulièrement pour répondre à l'évolution de la situation épidémiologique du coronavirus a permis de retracer le parcours d'un Algérien de 83 ans et sa fille résidant en France ayant séjourné en Algérie du 14 au 21 février 2020 dans leur famille à Blida et qui ont été confirmés positifs au coronavirus après leur retour en France, le 21 février 2020. Le ministère de la Santé a affirmé que l'enquête épidémiologique se poursuit pour retrouver et identifier toutes les personnes contacts", en rappelant le "strict respect" des mesures préventives: se laver les mains, à l'eau et au savon liquide, ou par friction avec une solution hydro-alcoolique, et en cas de toux ou d'éternuement, se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude ou un mouchoir en papier à usage unique, s'en débarrasser immédiatement après utilisation et se laver les mains".

Des pluies à partir de ce soir sur le Centre et l'Est du pays

ven, 06/03/2020 - 19:49
Des pluies parfois sous forme d'averses orageuses accompagnées de chutes de grêles par endroits, avec des rafales de vents sous orages, affecteront à partir de ce vendredi soir les wilayas du Centre et de l'Est du pays, indique un bulletin météorologique spécial (BMS) émis par le Centre national des prévisions météorologiques. Placées en vigilance orange, les wilayas concernées sont Alger, Blida, Bouira et Boumerdès, précise la même source, ajoutant que les quantités de pluie estimées varieront entre 15 et 25 mm durant la validité du BMS qui s'étalant de vendredi à 21h00 à samedi à 6h00. Les pluies affecteront également les wilayas de Tizi Ouzou, Bejaia, Jijel, Skikda, Annaba, El Tarf, Souk Ahras, Guelma, Constantine, Mila et le Nord de Sétif, avec des quantités estimées entre 20 et 40 mm, ajoute le BMS dont la validité s'étale du vendredi à 21h00 à samedi à 18h00, avec des rafales de vents sous orages.

Logement : le PM a examiné en Conseil interministériel les contraintes liées au programme en cours

ven, 06/03/2020 - 14:52
Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a présidé jeudi, un Conseil interministériel consacré à l'examen du dossier relatif au reste à réaliser du programme de logements et aux contraintes rencontrées pour sa concrétisation, indiquent les services du Premier ministère dans un communiqué. En ouverture de cette réunion, le Premier ministre a rappelé l'"importance" accordée par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à ce dossier et ses directives données lors du Conseil des ministres du 18 janvier 2020 en vue de finaliser, dans les meilleurs délais, les programmes de logements en cours de réalisation, souligne le document. A cet effet, l'exposé présenté par le ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de la ville, Kamel Nasri, a fait ressortir un portefeuille restant à réaliser, au 1er Janvier 2020, tous segments confondus, de 974.300 unités dont 648.643 en cours de réalisation et 325.657 non lancées, précise le document. La réalisation de ce programme est confrontée à deux contraintes majeures à savoir, l'absence des financements pour l'achèvement des viabilisations des logements réalisés et en cours de réalisation, en vue de permettre leur livraison et attribution, d'une part, et la rareté du foncier pour l'implantation des programmes location-vente (AADL) et social non lancés au niveau de certaines wilayas, d'autre part, selon le communiqué. Par ailleurs, d'autres contraintes ont été signalées concernant les programmes de logements aidés, le logement social et l'habitat rural, liées principalement aux procédures de gestion imposées (déglobalisation par commune des aides, établissement des listes des bénéficiaires, choix des promoteurs, ... etc.). Ainsi, après avoir pris connaissance des problématiques soulevées, le Conseil a examiné "les voies et moyens à même de permettre de lever les contraintes rencontrées en tenant compte des insuffisances constatées en matière de financement et de disponibilité des terrains d’assiette dans les wilayas à forte demande de logements". Intervenant à l'issue des différentes contributions, le Premier ministre a arrêté plusieurs mesures et décisions, dont "la prise de toutes les dispositions nécessaires à l'effet d'accompagner la réalisation du programme en cours par les financements requis". Dans ce cadre, un planning prévisionnel pluriannuel de financement sur la période 2020-2024 devra être établi, en accordant la priorité, dans le cadre de la loi de finances complémentaire pour 2020, à la prise en charge des viabilisations des logements achevés et en voie d'achèvement, ainsi que leur raccordement aux réseaux d'électricité et de gaz, en vue de leur attribution durant l'année en cours. Il a également été décidé d'améliorer le management des projets de réalisation de logements à travers une coordination "plus efficace" du travail et le respect des délais de réalisation. Dans ce sens, un dispositif de coordination et de suivi "rigoureux" devra être mis en place au niveau des Walis, à travers des réunions périodiques à tenir avec l'ensemble des parties prenantes au projet, en amont de son lancement et pendant toutes les phases de réalisation. A cet effet, des comptes rendus mensuels de l'état d'avancement des différents programmes restant à réaliser devront parvenir au Premier ministre. M. Djerad a également ordonné de dégager les assiettes foncières déjà identifiées nécessaires à l'implantation de certains programmes non encore lancés dans un délai de quinze (15) jours et poursuivre l'opération de régularisation des terrains abritant les programmes de logements pour permettre la délivrance des actes aux propriétaires. Il a été aussi décidé que les Walis devront agir pour la concrétisation du programme de logements dont ils ont la responsabilité (logement social, logement public aidé, habitat rural, lotissements sociaux) à travers l’accélération des procédures de déglobalisation des aides par commune, d’établissement des listes des bénéficiaires et de choix des promoteurs. A cet effet, un travail de numérisation des procédures doit être mené pour assurer plus de transparence dans la gestion du dossier du logement au niveau local, tout en maintenant une communication permanente avec la population. Enfin et dans le cadre de la conception des nouveaux programmes de logements à lancer, des orientations ont également été données à l'effet d'engager un travail "urgent" de cartographie des demandes de logements en vue de cerner le besoin réel par wilaya, de privilégier l'implantation de logements au niveau des pôles satellites autour des villes pour éviter les grandes concentrations de populations, ainsi que de prévoir toutes les commodités nécessaires pour offrir un logement décent aux citoyens (espaces verts, aires de jeux, espaces commerciaux, parkings en sous-sol et équipements publics d'accompagnement).

Abderrahmane Benbouzid : « de grands hôpitaux du pays renforcés par des laboratoires d'analyses »

ven, 06/03/2020 - 12:28
Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a annoncé, jeudi à Blida, le renforcement de grands hôpitaux du pays par des nouveaux laboratoires d'analyses afin d'éviter les déplacements à l'Institut Pasteur d'Alger pour effectuer les analyses. "Les hôpitaux d'Oran, Sétif, Annaba, Tamanrasset et Ouargla seront renforcés par des laboratoires d'analyses développés pour s'occuper des malades sur place, au lieu de les transmettre à l'Institut Pasteur d'Alger tel qu'il est actuellement en vigueur et ce pour gagner du temps, d'une part, et réduire la pression sur l'Institut, d'autre part", a déclaré le ministre lors d'une visite inopinée à l'Hôpital de Boufarik (Blida). Le ministre a indiqué que sur instruction du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, toutes les mesures ont été prises pour éviter la propagation du Coronavirus (COVID-19) et ce à travers l'approvisionnement et le renforcement des différents aéroports, ports et gares routières par des caméras thermiques supplémentaires pour détecter d'éventuels cas. "L'Algérie possède les moyens pour faire face à ce virus et œuvre conformément aux instructions de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ce sont là les mêmes mesures entreprises au niveau des pays développés", a rassuré le ministre, soulignant que cette question "figure en tête des préoccupations de l'Etat algérien". Le ministre a également rappelé l'importation par l'Algérie d'un nombre important de cameras thermiques sophistiquées et des réactifs pour faire face à cette pandémie, ajoutant que notre pays dispose également d'une réserve "suffisante" en matière de masques dont l'importation a été interdite, en coordination avec le ministère des Finances, suite à l'augmentation de leur prix de dix fois. Des producteurs locaux assurent leur disponibilité, a-t-il affirmé. 17 cas confirmés de Coronavirus S'agissant du bilan des cas confirmés positifs du Coronavirus en Algérie, M. Benbouzid a fait état de 16 cas en plus du ressortissant italien rapatrié. "Les 16 cas confirmés qui relèvent tous de la même famille ont été contaminés par un parent immigré venu de la France avec sa fille pour assister à une réception à Blida", qualifiant leur état de santé de "stable et non inquiétant". A ce propos, le premier responsable du secteur a fait état de 11 cas résidant à Blida et d'un 1 seul cas à Koléa (Tipasa) qui séjournent actuellement à l'hôpital de Boufarik tandis que les autres cas, a-t-il précisé, sont répartis sur l'hôpital d'El Kettar à Alger (2 cas) et Mascara (02 cas). Selon M. Benbouzid, tous les malades font parties des proches et de l'environnement des deux premiers cas confirmés positifs le 1 mars. Constatant la situation de la prise en charge des 12 personnes atteintes au Coronavirus à l'hôpital de Boufarik, le ministre a déclaré "je n'ai aucun doute quant à leur prise en charge médicale", saluant, dans ce sens, les compétences que recèle cet établissement hospitalier. "Je suis venu aujourd'hui sur instructions du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, afin de s'enquérir de l'état de santé des malades et de les soutenir", a affirmé le ministre, ajoutant "il est difficile pour ces malades de se retrouver, du jour au lendemain, renfermés dans une pièces comportant 6 personnes". M. Benbouzid a saisi cette occasion afin de donner des instructions aux responsables de cet hôpital et du secteur en général pour une meilleure prise en charge des malades et de leur fournir un séjour devant préserver leur dignité. Le staff médical en charge du service des maladies infectieuses à l'hôpital de Bourafik a fait savoir, par la voix de son Chef de service, Pr. Yousfi, que les 12 patients recevaient un traitement en leur donnant des fortifiants et des vitamines devant renforcer leur système immunitaire, soulignant la répétition des analyses de ces malades après 15 jours de l'atteinte au virus. Par ailleurs et répondant à une question des journalistes sur le fait que le Dr Bonatiro ait adressé une lettre au ministère de tutelle concernant la découverte du vaccin du Coronavirus en compagnie de certains médecins irakiens, M. Benbouzid a déclaré "Bonatiro est un homme respectable et nous attendons qu'il contacte le ministère afin de collaborer ensemble".

Mehdi Benaissa, producteur et consultant médias : les chaines de télévision privées "sont étrangères et perçoivent illégalement de la publicité"

jeu, 05/03/2020 - 12:05
Le désordre créé par les chaines de télévision privées "offshore" est le thème abordé, ce jeudi matin, par l’émission L’Invité de la rédaction de la radio chaine 3, qui a reçu à l’occasion Mehdi Benaissa, producteur et consultant médias. "Nous sommes dans une situation pire que celle d’avant 2011, l’année de naissance de ces chaines, et de leurs mauvaises pratiques, des habitudes qu’elles ont générés et des flux monétaires et des marchés qu’elles ont constitués », a estimé d’emblée M. Benaissa. Il ajoute : "ces chaines de télévision sont étrangères, mais elles sont autorisées à percevoir la publicité de façon tout à fait illégale". Pour L’Invité de la rédaction de la chaine 3, l’une des plus grandes victimes de ce "grand n’importe quoi", c’est le "service public" et la "télévision publique". L’ENTV, dira-t-il, est pour l’instant la seule chaine légale. Dès lors, comment mettre de l’ordre dans ce désordre ? M. Benaissa préconise de mettre un terme au vide juridique et constituer un "terreau législative" puissant et fort, qui doit refléter, selon lui, la vision que la société attend de ces télévisions. "C’est cette connexion qui doit se faire et qui n’est pas encore opéré", note-t-il. Faut-il revoir le code de l’information ? M. Benaissa estime qu’il faut d’abord commencer par revoir le fonctionnement actuel des télévisions. Ce n’est qu’"une fois qu’on aura fait ce premier travail qui est de constituer les lois sur lesquelles tout le monde sera d’accord : les autorités, la société civile et la profession", que l’ARAV (l’autorité de régulation du secteur audiovisuel) pourra faire son travail de gendarme, car argumente-t-il, "il n’y a pas de gendarme sans un code de la route".  Donc, pour mettre un terme à ce "grand n’importe quoi", M. Benaissa suggère de mettre en place rapidement un "cahier des charges", pour instaurer de "nouvelles règles". "Ça sera le point zéro de l’ouverture audiovisuelle et médiatique de ce pays, ce qui aurait dû être depuis 2011", conclu-t-il.

Le Président Tebboune reçoit la ministre espagnole des Affaires étrangères

jeu, 05/03/2020 - 09:29
Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a reçu mercredi la ministre espagnole des Affaires étrangères, de l'Union européenne et de la Coopération, Arancha Gonzalez Laya, qui effectue une visite à Alger, indique un communiqué de la Présidence de la République. Lors de cette audience, les deux parties ont passé en revue "l'excellence des relations politiques existant entre les deux pays", et convenu de la nécessité d'oeuvrer à "hisser le niveau de coopération par la redynamisation des mécanismes de coordination, de concertation et de coopération". L'occasion était pour M. Tebboune d'exprimer ses "remerciements" à l'Espagne pour sa position pionnière à travers son soutien à l'organisation d'élections présidentielles en Algérie, des élections dont elle a salué les résultats. Il a également salué la visite, prochainement, du Premier ministre espagnol. Les vues des deux parties ont convergé concernant nombre de questions régionales et internationales, notamment la situation en Libye et au Sahel". APS

Zeghmati : Les 2 journalistes en détention sont poursuivis pour des faits de Droit commun

mer, 04/03/2020 - 10:36
Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Belkacem Zeghmati, a indiqué mardi à Alger que les deux journalistes qui se trouvent actuellement en détention préventive, sont poursuivis pour des "faits de Droit commun". Intervenant à l’occasion d’une rencontre organisée par le ministère de la Communication avec les syndicats et les organisations de la presse nationale, M. Zeghmati qui a été interpellé par des journalistes sur l’incarcération de deux de leurs collègues, a précisé que "les deux journalistes en question sont poursuivis pour des faits de Droit commun conformément aux dispositions du Code pénal et non de la Loi sur l’information". "La loi algérienne sur l’information ne permet pas de poursuivre les journalistes en justice et de prononcer des peines privatives de liberté à leur encontre pour ce qui est appelé le délit de presse", a encore souligné le ministre de la Justice. Il a expliqué qu’il y a "le délit de presse qui ne peut être réprimé par une peine privative de liberté et il y a l’infraction de droit commun qui doit être traité selon le Code pénal", soulignant en outre que ces journalistes sont également des citoyens et soumis au Code pénal. Concernant la situation socioprofessionnelle des journalistes du groupe médiatique Wakt El Jazair appartenant à l’homme d’affaires Ali Haddad, actuellement incarcéré, le ministre a précisé que "cette situation n’est pas due à une mauvaise volonté de l’administrateur désigné par le Juge d’instruction". "Quand ce dossier a été transmis à la justice, la situation des entreprises en question étaient catastrophique car ce sont des entreprises qui étaient au bord de la faillite. Toutefois, je vous promets de transmettre vos préoccupations au juge instructeur chargé du dossier pour trouver une solution à ce problème dans les plus brefs délais", a-t-il rassuré. Les personnels du Groupe Wakt El Jazair n’ont pas perçu de salaires depuis huit mois, selon le représentant de la section syndical de Dzair TV.

Coronavirus : trois nouveaux cas portant à 8 le nombre de personnes infectées

mar, 03/03/2020 - 20:34
Trois (3) nouveaux cas de Coronavirus (Covid-19)  ont été confirmés mardi en Algérie, portant à huit (8) le nombre de  personnes infectées par le virus dans le pays, a annoncé le ministère de la  Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. Ces nouveaux cas "ont été enregistrés dans la même famille pour atteindre  un total de huit (8) cas confirmés", indique le ministère dans un  communiqué, précisant que "l'enquête épidémiologique se poursuit pour  retrouver et identifier toutes les personnes qui étaient en contact avec le  ressortissant algérien et sa fille, tous deux résidant en France". Le ministère rappelle que le dispositif de veille et d'alerte mis en place  demeure "en vigueur" et la mobilisation des équipes de santé reste à son  "plus haut niveau". Il souligne, en outre, la nécessité du "strict respect" des mesures  préventives, consistant notamment à "se laver les mains à l'eau et au savon  ou une solution hydro-alcoolique", ajoutant  qu'"en cas de toux ou d'éternuement, se couvrir la bouche et le nez avec le  pli du coude ou un mouchoir en papier à usage unique, s'en débarrasser  immédiatement après utilisation et se laver les mains". APS

Le Président Tebboune reçoit une délégation du Mouvement El Bina

mar, 03/03/2020 - 20:25
Le président de la République, Abdelmadjid  Tebboune a reçu, mardi au siège de la Présidence, une délégation du  Mouvement El Bina, conduite par son président , Abdelkader Bengrina,  indique un communiqué de la présidence de la République. "Lors de cette audience qui s'inscrit dans le cadre des consultations en  cours avec des personnalités nationales, des chefs de partis et des  représentants de la société civile sur la situation générale dans le pays  et la révision de la Constitution, la délégation du Mouvement El Bina a  exposé des propositions et des vues sur la contribution au projet  d'édification de la nouvelle République dans le cadre d'une vision  nationale consensuelle", a précisé la même source. APS

BMS : Des vents forts sur plusieurs wilayas du Nord à partir de mardi soir

mar, 03/03/2020 - 16:25
Des vents forts souffleront, parfois en rafales, sur plusieurs wilayas du Nord du pays à partir de mardi soir, indique l'Office national de la météorologie dans un bulletin météorologique spécial (BMS). Ces vents toucheront dans un premier temps les wilayas de Bejaia, Jijel, Skikda, Annaba, El Tarf, Mila, Constantine, Guelma et Souk Ahras, à partir de mardi soir jusqu'à mercredi matin. Ils balayeront par la suite les wilayas de Djelfa, M'sila, Biskra, Batna, Oum El Bouaghi, Khenchela et Tébessa de mardi soir au mercredi après-midi, précise la même source. La vitesse du vent sera de 60/70 km/h avec des rafales atteignant ou dépassant 80 km/h, précise la même source. APS

Pages