La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 1 heure 17 min

"etabib.dz", une plateforme permettant de consulter un médecin par vidéo

lun, 30/03/2020 - 16:20
Un nouveau service de téléconsultation médicale, etabib.dz, permettant au citoyen algérien de consulter gratuitement un médecin par un appel vidéo en ligne, a été lancé lundi dans le but de limiter la propagation du Covid-19, annonce l'Agence nationale de promotion et de développement des parcs technologiques (ANPT) dans un communiqué. Initiée par la startup "Ibn-Hamza", spécialisée dans la e-Santé, etabib.dz est une plateforme permettant au citoyen de "bénéficier de consultations médicales à distance, gratuites, et sans contraintes liées au déplacement", précise la même source, ajoutant que les téléconsultations sont assurées par des médecins bénévoles dans différentes spécialités. La startup Ibn-Hamza, dirigée par le docteur Mostefa Nabil, ambitionne d'"améliorer la prise en charge des citoyens par les professionnels de la santé dans le respect des standards internationaux", est-il indiqué dans le même document. "La plateforme est composée d’un ensemble de logiciels et d’applications médicales spécialisées, utilisées par les professionnels de la santé et regroupées dans un magasin dédié e-TabibStore dont le but est de faciliter et de sécuriser leur travail", note l'ANPT. Le lancement de ce nouveau service etabib.dz a nécessité la contribution de plusieurs institutions, notamment l’ANPT pour le déploiement rapide de la solution, Algérie Télécom pour le haut débit internet, l'entreprise chinoise Huawei, spécialisée dans les nouvelles technologies, et l'entreprise Fortinet Algérie, pour sécuriser l’environnement technique ainsi que les données médicales. L'ANPT explique que la situation mondiale liée à l’évolution de la pandémie coronavirus fait que l’Algérie se trouve dans une phase où ses besoins en matière de santé se font de plus en plus importants et c'est dans ce contexte que plusieurs startups de l’ANPT se sont mobilisées et ont développé des solutions numériques ayant pour but d’aider à la lutte contre la propagation du Coronavirus. L’Agence est chargée d’œuvrer pour la mise en place d’un écosystème national permettant le développement et l’épanouissement de l’activité économique dans le secteur des technologies de l’information et de la communication, cela dans le but d’assurer une participation efficace dans l’économie nationale. APS

Les Jeux Olympiques de Tokyo auront lieu du 23 juillet au 8 août 2021

lun, 30/03/2020 - 14:47
Les 32es Jeux Olympiques d’été de Tokyo (Japon), programmés initialement du 24 juillet au 9 août 2020, se tiendront du 23 juillet au 8 août 2021, a annoncé ce lundi le comité international olympique (CIO). « Le comité international olympique (CIO), le comité international paralympique (IPC), le comité d'organisation de Tokyo 2020, le gouvernement métropolitain de Tokyo et le gouvernement japonais sont convenus aujourd'hui des nouvelles dates des Jeux de la XXXIIe Olympiade en 2021. Ces derniers auront lieu du 23 juillet au 8 août 2021. Les nouvelles dates des Jeux Paralympiques ont elles aussi été arrêtées, soit du 24 août au 5 septembre 2021. », indique le CIO sur son site.

Coronavirus : les résultats de l'utilisation de l'Hydroxy chloroquine ne se manifestent sur le patient qu'au bout de 10 jours (comité)

lun, 30/03/2020 - 13:57
Le membre du Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du Coronavirus (COVID-19) en Algérie, Dr Mohamed Bekkat Berkani a affirmé lundi que la réponse des patients à l'hydroxy chloroquine ne se manifeste qu'au bout de 10 jours, estimant qu’il était "trop tôt" d'annoncer les résultats au bout de 6 jours seulement de l'utilisation de ce traitement. Dr. Bekkat Berkani également président du Conseil national de l'Ordre des médecins, a précisé qu’il était "trop tôt" pour le comité scientifique de suivi de se prononcer sur la réponse thérapeutique des patients bénéficiant de l’hydroxy chloroquine, dont les résultats ne se manifestent qu'au bout de 10 jours. Le ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière avait, rappelle-t-on, ordonné, il y a 6 jours, aux établissements hospitaliers accueillant les patients atteints du Covid-19, l’utilisation de l'hydroxy chloroquine qui a prouvé son efficacité dans le traitement des symptômes du virus dans les pays qui ont adopté ce protocole de traitement. Dr. Bekkat Berkani a annoncé, par ailleurs, que le Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du Coronavirus a décidé de la généralisation de la prescription du médicament «hydroxy chloroquine » pour tous les patients atteints du Covid-19 dans tous les services qui prennent en charge les malades, contrairement à ce qui a été décidé, une semaine auparavant, à savoir sa prescription pour les cas aigus seulement. Le même expert a, d’autre part, exprimé son "soulagement" quant au stock nécessaire et suffisant en "hydroxy chloroquine" dont dispose la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH).

Journée de la terre en Palestine: activités numériques en raison du nouveau Coronavirus

lun, 30/03/2020 - 12:17
Les Palestiniens commémorent ce lundi le 44e anniversaire de la journée de la terre, célébrée le 30 mars de chaque année, avec une série d'activités "numériques", une première depuis 1976, en raison de la propagation de la pandémie de nouveau coronavirus, rapportent des médias. Cette année, la commémoration de cet évènement coïncide avec la progression de la maladie de Covid-19 qui a fait pour le moment, un décès et 18 guérisons en Palestine, amenant ainsi le Comité supérieur palestinien à appeler les citoyens à "célébrer cette journée via seulement une série d’activités numériques et domestiques" en raison des conditions de confinement impérieuses résultant de la propagation du Covid-19. Il s'agit d'une "mesure exceptionnelle" qui a pour objectif de préserver la perpétuation de la journée de la Terre, tout en sauvegardant la santé et la sécurité du peuple palestinien, a-t-on indiqué. Toutefois, la colonisation israélienne et les agressions contre les Palestiniens se poursuivent en dépit de la propagation rapide du coronavirus et la déclaration par le président palestinien Mahmoud Abbas de l’état d’urgence sur l’ensemble des territoires palestiniens pour une durée de 30 jours. Dans son rapport hebdomadaire publié le 28 mars, l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) a indiqué que le gouvernement de l’occupation israélien poursuit ses projets coloniaux, au moment où toute l’attention de la communauté internationale se focalise sur la lutte contre le Covid-19, qui a fait, selon un dernier bilan officiel, plus de 34.000 morts dans 200 pays et territoires. Les forces d’occupation ont présenté un plan visant à élargir la colonie illégale "Efrat", construite sur les terres des citoyens au sud et à l’ouest de Beit-Lehm en Cisjordanie occupée durant la période de quarantaine imposée, afin d’éviter toute opposition populaire à ce projet, relève le rapport, notant que ce plan vise à spolier une superficie de 56,9 hectares de terres agricoles dans plusieurs villages à Beit-Lehm en vue de les transformer en terrains de construction. Au même moment, poursuit le rapport, les forces d’occupation continuent leurs incursions dans les villes et les villages palestiniens, en plus de leurs campagnes d’arrestation des Palestiniens qui se trouvent obligés de respecter le confinement pour prévenir l’épidémie. Le 30 mars 1976, la police israélienne tire sur des Palestiniens qui manifestent pacifiquement contre la confiscation de leur terre par les forces d’occupantion. Six d’entre eux sont tués et des dizaines d’autres blessés. Cette date est pour les Palestiniens, où qu’ils se trouvent dans le monde, la Journée de la Terre. Elle est le symbole de leur attachement à leur terre natale et de leur volonté de voir reconnus les droits qu’ils ont sur celle-ci, à commencer par le droit au retour qui leur a été reconnu par la résolution 194 de l’ONU, par la fin de l’occupation et de la colonisation mais aussi pour l’égalité des droits.

M. Djerad s'incline depuis Blida devant la mémoire des victimes du Covid-19

lun, 30/03/2020 - 11:35
Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad s'est incliné lundi à Blida devant la mémoire des victimes du nouveau coronavirus (Covid-19) qui a fait jusque-là 31 morts, mettant en exergue les efforts consentis par les staffs médicaux pour la prise en charge des malades. A l'hôpital Frantz Fanon qui accueille plusieurs cas confirmés de nouveau coronavirus, M.Djerad a observé une minute de silence à la mémoire des victimes de cette pandémie. Mettant en avant les efforts considérables que ne cessent de déployer les équipes médicales pour la prise en charge des malades, le Premier ministre a rendu hommage à l'ambulancier de l'hôpital de Boufarik, décédé de ce virus en accomplissant son devoir professionnel, ainsi qu'au Pr.Si Ahmed, décédé ce matin. "Nous ne laisserons aucun Algérien sans assistance" Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a affirmé que l'Etat "ne laissera aucun Algérien sans assistance" dans la conjoncture que traverse l'Algérie en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus (Covid-19). Lors d'une visite à l'hôpital Frantz-Fanon, M.Djerad a assuré que "grâce aux mécanismes de solidarité mis en place par l'Etat associés à l'élan spontané de solidarité des citoyens dans la wilaya de Blida et à travers l'ensemble du territoire national, aucun Algérien ne sera laissé sans assistance". Le Premier ministre est accompagné, durant cette visite, par le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud et le ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Abderrahamane Benbouzid. La wilaya de Blida enregistre le plus grand nombre de cas confirmés au Covid-19. Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune avait décrété le confinement total, pour une durée de dix jours, pour la wilaya de Blida pour limiter la propagation du virus dans cette wilaya.

Coronavirus : réouverture des commerces d'alimentation générale et des boulangeries à Blida

lun, 30/03/2020 - 11:19
Le directeur du commerce de la wilaya de Blida, Djamel Abed, a annoncé l’ouverture dès lundi de tous les commerces d'alimentation générale et les boulangeries, contraints à suspendre leurs activités suite au confinement sanitaire imposé à la wilaya depuis mardi dernier en raison de la propagation du nouveau coronavirus. Les citoyens de Blida avaient rencontré la semaine dernière de grandes difficultés pour l’acquisition des différents produits alimentaires nécessaires  en raison de la fermeture des commerces. Quant aux prix des fruits et légumes, le directeur du commerce a assuré qu’ils vont connaitre une stabilité dans les prochains jours. M.Abed a averti, au micro de Mohammed Saïm de la chaîne 3, tous les commerçants qui ne respectent pas cette instruction dans les prochaines 48 heures, qu’ils s’exposeront à des poursuites judiciaires. Dans le but d’assurer l’approvisionnement des citoyens en cette conjoncture difficile que traverse la wilaya à cause de la propagation du nouveau Coronavirus, les pouvoirs publics ont aplani les différentes difficultés, notamment l’annulation de l’autorisation de déplacement pour les commerçants concernés qui peuvent désormais présenter juste le registre de commerce aux services de sécurité.

Mohamed Sami Agli président du FCE

lun, 30/03/2020 - 10:46
Video Add this: Playlist:

Coronavirus : le président du FCE demande à l'Etat d'assister les entreprises pour préserver les emplois

lun, 30/03/2020 - 10:12
Il y a nécessité de "redonner du souffle" aux entreprises économiques afin, qu'une fois dépassée la crise sanitaire, elles puissent à nouveau reprendre leurs activités et contribuer en ce faisant à relancer l'emploi. Intervenant, lundi matin, à l'émission L'Invité de la rédaction de la chaîne 3 de la Radio Algérienne, le président du Forum des chefs d'entreprise (FCE), M. Mohamed Sami Agli, estime que faute d'actions fortes de la part de l'Etat, des milliers d'entreprises risqueraient de cesser définitivement leurs activités et de jeter à la rue des centaines de milliers d'employés, avec pour conséquences de sérieuses difficultés dans l'approvisionnement du pays. M. Mohamed Sami Agli signale que son organisation a préparé un moratoire contenant une série de propositions à même, selon lui, de permettre, à l'issue de la crise, une relance des activités économiques. Il cite pour cela un rééchelonnement des prêts consentis aux unités économiques, un report du paiement de leurs impôts, voire, une amnistie fiscale en leur faveur. Il estime, par ailleurs, comme décision de force majeure la cessation "sur une certaine période", de certains produits d'importation. L'autre mesure qui, souligne-t-il, contribuerait certainement à l'Algérie de se relever après coup des incidences de la pandémie serait de mener une lutte sans merci aux activités informelles et de récolter ainsi des fonds dont elle a tant besoin pour cela. Pour le président du FCE, l'extrême difficulté pour la nation à faire face au choc provoqué à divers niveaux par la pandémie du coronavirus est la conséquence directe de la mauvaise gouvernance qui l'a de tout temps caractérisée. 

Le ministre du Commerce rencontre les grossistes des produits alimentaires et les responsables des marchés de fruits et légumes

lun, 30/03/2020 - 09:16
Le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a présidé, dimanche à Alger, deux réunions de coordination distinctes avec les représentants du marché de gros de "Semmar" des produits alimentaires et les directeurs et gérants des marchés de gros des fruits et légumes, a indiqué un communiqué du ministère. Lors de sa première réunion qui s’est déroulée en présence du président de l’Association nationale des commerçants et artisans (ANCA), Tahar Boulenouar, le ministre a écouté les préoccupations des représentants du marché de gros de "Semmar" des produits alimentaires, déclarant que "le commerçant honnête est partenaire du ministère dans la mesure où tout un chacun travaille pour l’intérêt du pays, notamment en la circonstance actuelle", lit-on dans le communiqué. Plusieurs questions "en suspens depuis des années discutées durant des rencontres de concertation à venir après la fin de cette crise sanitaire et le mois de Ramadhan prochain", a fait savoir le ministre. Aux préoccupations des grossistes relatives à l’intensification des opérations de contrôle et de lutte contre les spéculateurs, le ministre a soumis aux commerçants une solution consistant en la déclaration des stocks et dépôts à la Direction du commerce du territoire de compétence pour que les services de contrôles et de sécurité puissent faire la distinction entre les commerçants honnêtes et les spéculateurs, ajoute la même source. M.Rezig a insisté en fin que tous les commerçants, à l’exception de ceux concernés par les décisions de confinement, sont tenus d’ouvrir leurs locaux afin d’assurer le service public au citoyen. Lors de sa réunion avec les directeurs et gérants des marchés de gros des fruits et légumes des Eucalyptus, Boufarik, Bougara et Attatba ainsi que le directeur général de la société de réalisation et gestion des marchés de gros (MAGROS), le ministre a suivi un exposé sur la situation d’approvisionnement des marchés et sur les difficultés relevées. A ce propos, le ministre a donné plusieurs orientations et pris certaines décisions dont la radiation définitive de l’exercice de l’activité commercial de tout commerçant coupable de spéculation au niveau des marchés de gros et des mandataires de fruits et légumes qui refusent de rejoindre leurs carrés après leur notification. Soulignant l’importance des actions de sensibilisation aux mesures préventive en direction des commerçants, M.Rezig a fermement instruit les gérants à veiller à la désinfection périodiquement des espaces commerciaux. Le ministre a conclu la réunion en ordonnant aux gérants d’encadrer les commerçants ambulants qui s’approvisionnent au niveau de ces marchés, affirmant que les services du Centre national du registre de commerce (CNRC) ont reçu des instructions de faciliter les opérations d’immatriculation au registre de commerce pour ce métier dans un délai ne dépassant pas les 24h.

Coronavirus: les Etats-Unis autorisent la chloroquine à l'hôpital

lun, 30/03/2020 - 09:03
Le régulateur du médicament aux Etats-Unis (FDA) a autorisé dimanche contre le coronavirus, uniquement à l'hôpital, la chloroquine et l'hydroxychloroquine, traitements antipaludiques sur lesquels le président Donald Trump fonde les plus grands espoirs. Dans un communiqué, le département de la Santé a indiqué que la FDA donnait son feu vert pour que ces traitements soient "distribués et prescrits par des médecins aux patients adolescents et adultes hospitalisés atteints du Covid-19, de manière adaptée, quand un essai clinique n'est pas disponible ou faisable". Les autorités sanitaires américaines ont prévenu le grand public qu'il ne devait pas s'automédicamenter. Un habitant de l'Arizona (sud-ouest) qui avait ingéré du phosphate de chloroquine, employé pour désinfecter les aquariums, en est mort. Deux corps médicaux américains, l'Institut national de la Santé (NIH) et l'Autorité pour la recherche-développement dans le domaine biomédical (Barda), travaillent sur des essais cliniques. Un essai selon le protocole du Pr Raoult, avec l'hydroxychloroquine et l'azithromycine (un antibiotique) doit bientôt démarrer à New York. Les Etats-Unis a plus de 140.000 cas et 2.489 morts, selon le comptage de l'université Johns Hopkins.

Semoule : commercialisation des sacs de 10 kg au lieu de 25 kg pour une large distribution

dim, 29/03/2020 - 15:56
Le ministère de l'industrie et des mines a instruit le Groupe agro-industries (AGRODIV) de procéder à la vente directe et indirecte de la semoule aux consommateurs à travers tous ses points de vente, ainsi que la commercialisation des sacs de 10 kg au lieu de 25 kg pour faire face à la pénurie. Selon un communiqué du ministère, l’opération rentre dans le cadre des mesures prises par le secteur industriel pour assurer une meilleure production et distribution des produits de large consommation dans cette période de crise. Le ministère de l'Industrie et des mines a adressé au Groupe agro-industries (AGRODIV) une série d'instructions afin "de garantir un approvisionnement continu de la population, notamment en semoule", a expliqué la même source. Ainsi, le ministère a instruit "l’ouverture de tous les points de vente dépendant de ce groupe public, sans exception, à travers toutes les wilayas" précise le document, en ordonnant "la vente directe et indirecte aux consommateurs, tout en respectant les consignes de sécurité et les règles d’hygiène", a-t-on ajouté. Le ministère a, aussi, souligné qu’un vue d’assurer une large distribution de la semoule, les minoteries et semouleries ont été instruites de recourir à la mise sous emballage des sacs de dix (10) kg au lieu de vingt-cinq (25) kg de la production à mettre sur le marché. En outre, des instructions ont été données pour assurer le service de transport aux cadres et agents chargés de la production et de la vente directe aux citoyens et de signaler au ministère toutes les difficultés éventuelles en vue de leur prise en charge avec les départements ministériels concernés. A signaler que les locaux commerciaux et les grandes surfaces d'alimentation enregistrent un manque d’approvisionnement en semoule (blé dur) et en farine (blé tendre), en raison de la grande affluence des citoyens, enregistrée ces derniers jours, sur ces deux produits, au moment où les services de plusieurs ministères (Industrie, Agriculture, Commerce) insistent sur la disponibilité de stocks suffisants.

Medouar : "Nous réfléchissons à toutes les hypothèses"

dim, 29/03/2020 - 14:44
Le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Abdelkrim Medouar, a indiqué que son instance réfléchissait à "toutes les hypothèses" concernant la suite à donner à la saison, suspendue en raison de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), à une semaine de la date fixée par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) pour une éventuelle reprise des compétitions. "Pour l’instant, il y a une date officielle de reprise qui est le 5 avril et les clubs doivent s'y conformer, d’ailleurs nous avons établi un calendrier des matches qui mènera vers la fin des championnats au plus tard la première semaine du mois de juin. Toutefois, la reprise du championnat dépend de l’évolution de la situation. Bien entendu, nous réfléchissons en concertation avec les acteurs du football sur toutes les hypothèses", a-t-il affirmé samedi soir sur les ondes de la Chaîne 1 de la Radio Nationale. En raison de la situation sanitaire actuelle au pays, le MJS a pris la décision de suspendre toutes les manifestations sportives, toutes disciplines confondues, et de fermer toutes les infrastructures sportives, de jeunesse et de loisirs, jusqu'au 5 avril. Selon un dernier bilan établi samedi par le Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du coronavirus, 454 personnes ont été infectées en Algérie, dont 29 décès. Concernant les salaires impayés des joueurs en cette période d'inactivité, le premier responsable de l'instance dirigeante de la compétition a indiqué qu'il attendait la fin de la pandémie pour entreprendre des démarches. "Une fois la situation normalisée, on peut envisager des initiatives et des rencontres pour débattre sur divers sujets qui ont un rapport avec cette trêve forcée, notamment les salaires. Pour l’instant, tout débat sur le championnat est inapproprié", a-t-il conclu. APS

Coronavirus : le laboratoire régional de référence de Ouargla est opérationnel

dim, 29/03/2020 - 14:03
Le laboratoire régional de référence pour les tests de dépistage épidémiologique est opérationnel à Ouargla. Doté d’équipements sophistiqués, le laboratoire pourra assurer quotidiennement quelque 210 analyses pour le dépistage de cas suspects du nouveau coronavirus (Covid-19), a indiqué le Professeur Idir Bitam, représentant du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, qui a piloté l’opération et une session de formation aux spécialistes devant l’encadrer. La formation, lancée dans le courant de la semaine dernière et qui est à son ultime phase, a concerné sept (7) biologistes et spécialistes, a-t-il précisé, en signalant qu’ont été également associés des praticiens d’un laboratoire d’analyses privé de Ouargla, en application des instructions du Président de la République et du ministère de tutelle appelant à la mobilisation des laboratoires privés pour accompagner les efforts des établissements hospitaliers dans la prise en charge des malades. Implanté au niveau de l’établissement public hospitalier "EPH-Mohamed Boudiaf", l’ouverture de ce laboratoire entre dans le cadre des efforts des pouvoirs publics visant à renforcer la lutte épidémiologique et à préserver la santé publique, a affirmé, pour sa part, le directeur de la santé et de la Population, Fadel Moussadek. A vocation régionale, la structure couvre les wilayas d’Ouargla, Biskra, Laghouat, Ghardaïa, Illizi, El-Oued et Tamanrasset, a-t-il signalé.

Mise en place d’un dispositif pour assurer un approvisionnement régulier en semoule

dim, 29/03/2020 - 13:03
Face à la forte demande de la semoule, un dispositif a été mis en place pour assurer un approvisionnement régulier au profit des citoyens, en cette période de confinement.  Le directeur du contrôle au niveau de la direction du commerce d’Alger, Abdelouahab Harkas, a déclaré au micro de Ahcene Chemach de la chaîne 3 que :"ce dispositif a été mis en place par les pouvoirs publics pour assurer un approvisionnement régulier en semoule au profit des citoyens des différentes régions et pour lutter aussi contre la pénurie et la spéculation". Selon lui,  des quantités suffisantes de semoule sont disponibles et  couvriront les besoins des citoyens pendant cette période de confinement.  « Pour cela je dirais à nos chers citoyens de ne pas s’inquiéter de ce côté-là, le produit sera disponible en continuité » a indiqué. Il est à noter que depuis la mise en place de ce dispositif, la situation reprend progressivement son cours et la quantité existante de la semoule couvrira tous les besoins des de la wilaya.

Les Maliens commencent à voter pour des législatives

dim, 29/03/2020 - 11:54
Les Maliens ont commencé dimanche à voter pour des élections législatives lors desquelles plus de 1.400 candidats se disputeront les 147 sièges au sein de l’Assemblée nationale. Dans la capitale Bamako, des bureaux de vote ont ouvert vers 08H00 (GMT et locales). Ils doivent fermer à 18H00, a-t-on indiqué. Le scrutin est prévu en deux tours, respectivement le 29 mars et le 19 avril. Le mandat de l'actuelle Assemblée issue des élections de 2013, qui avaient octroyé une majorité au président malien Ibrahim Boubacar Keïta, était censé s'achever fin 2018. Mais le scrutin a été repoussé à différentes reprises, en raison de la dégradation de la situation sécuritaire. Les législatives maliennes se tiennent au moment où le monde entier est confronté au nouveau coronavirus (Covid-19). Au Mali, un couvre-feu nocturne est en vigueur dans tout le pays afin de lutter contre la propagation de la pandémie

Benbahmad : l’usage de la chloroquine est validé par un Comité d'experts mobilisé au sein du ministère de la Santé

dim, 29/03/2020 - 11:09
Afin de parer à une prolifération incontrôlée de la pandémie du coronavirus dans le pays, le ministère de la Santé a été amené à "réquisitionner" l'ensemble des stocks de chloroquine déjà produits par les laboratoires locaux, tout comme ceux détenus par les pharmacies, afin d'en réserver l'usage exclusif aux seuls services hospitaliers. S'exprimant, dimanche matin, à l'émission l'Invité de la rédaction de la chaîne 3 de la Radio Algérienne, le ministre délégué à l'Industrie pharmaceutique, le professeur Abderrahmane Lotfi Djamel Benbahmad, explique que la décision d'utiliser ce médicament, réservé jusque-là au traitement du paludisme, pour soigner les personnes affectées par ce virus, avait été validée par le Comité d'experts mobilisé au sein du ministère de la Santé, bien que, reconnait-il, "nous n'ayons pas assez de recul" quant à son entière l'efficacité. Il a précisé qu'en plus des quantités ainsi mobilisées, 190.000 unités autres traitements du même type "sont en cours d'importation", ajoutant que des dispositions avaient été arrêtées pour procéder à d'autres importations, "en cas de prolifération" du virus. Amené, par ailleurs, à s'exprimer sur la disponibilité de produits désinfectants et de masques de protection, particulièrement ceux destinés aux personnels traitant, le professeur Benbahmad assure que pour ce concerne le gel hydroalcoolique en  particulier, "le problème est réglé", en raison de la présence d'une dizaine de producteurs locaux. Pour ce qui concerne les bavettes de protection, il signale qu'elles sont destinées prioritairement aux praticiens de la santé. Là aussi, il s'est voulu rassurant en déclarant que quatre producteurs nationaux sont en train d'en produire 50.000 unités/jour. Il ajoute que 8 millions de masques sont actuellement disponibles et que 5 millions d'autres sont attendus de l'étranger "pour répondre aux besoins des citoyens. De la disponibilité de kits de dépistage de la maladie, l'intervenant fait état de la présence de trois laboratoires possédant les techniques et les équipements nécessaires, actuellement en pleine production, ajoutant que ceux-ci vont être rejoints incessamment  par 7 autres pour que ceux-ci soient disponibles en quantité.    

Coronavirus: L'Union africaine va créer un fonds continental anti-COVID-19

dim, 29/03/2020 - 10:17
Le Bureau de l'Assemblée des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine (UA) a décidé de créer un fonds continental anti-COVID-19 qui sera utilisé dans la lutte contre l'épidémie du nouveau coronavirus en Afrique. Une récente téléconférence du Bureau des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA que le président sud-africain, Matamela Cyril Ramaphosa, a convoqué en sa qualité de président de l'UA, est convenue d'une contribution immédiate de 12,5 millions de dollars américains comme financement de démarrage, selon un communiqué de l'UA publié samedi. Le Bureau a exhorté les Etats membres de l'UA, la communauté internationale et les entités philanthropiques à contribuer au Fonds. Prenant acte du rôle essentiel du Centre africain pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC Afrique) et de son sous-financement, les Etats membres du Bureau sont convenus de contribuer à hauteur de 4,5 millions de dollars pour renforcer les capacités du CDC Afrique. Le Bureau a exprimé son inquiétude quant aux éventuelles pénuries de médicaments et de vaccins alors que des usines ferment ou que des pays conservent des stocks pour leur propre consommation. A cet égard, le Bureau a souligné l'importance vitale de coordonner les efforts pour augmenter la production mondiale et améliorer la disponibilité des produits et équipements médicaux. Le Bureau a exhorté le G20 à fournir immédiatement aux pays africains des équipements médicaux, des kits de tests, des équipements de protection pour lutter contre la pandémie de COVID-19. En outre, le Bureau a exhorté les pays du G20 à mettre en place un plan de relance économique efficace comprenant des mesures d'aide et des paiements différés. Le Bureau a également exhorté la Banque mondiale, le Fonds monétaire international, la Banque africaine de développement et d'autres institutions régionales à utiliser tous les instruments disponibles dans leur arsenal pour aider à atténuer le fléau et à apporter des secours aux secteurs vitaux des économies et des communautés africaines.

Coronavirus : Arkab s'enquiert de la disponibilité des produits pétroliers dans la wilaya de Blida

dim, 29/03/2020 - 10:15
Le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab, a effectué samedi une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Blida où il s'est enquis de la disponibilité des produits pétroliers dans cette wilaya, placée sous confinement général à cause de la pandémie du coronavirus , a indiqué un communiqué du ministère. M. Arkab était accompagné d’une délégation du secteur de l’énergie, comprenant le Président Directeur Général de Sonatrach et les principaux dirigeants de NAFTAL. Le ministre a entamé sa visite, en compagnie du wali de Blida, du P/APW et des autorités de la wilaya, par l’inspection du dépôt de Stockage de GPL de Benboulaid, où il a pu constater la disponibilité, en "quantités suffisantes", de ce produit, souligne le communiqué, précisant que le dépôt de Benboulaid peut assurer une autonomie de 12 jours. Afin d’assurer un approvisionnement continu de toutes les localités de la wilaya en bouteilles de gaz/13 Kg, NAFTAL a augmenté le nombre de rotations de ses camions de distribution, ajoute le document. Dans ce cadre, M. Arkab a procédé, au cours de sa visite, au lancement de l’opération de ravitaillement de plusieurs dépôts en butane avec l’ouverture de points de vente supplémentaires afin de rapprocher le produit du citoyen et lui éviter, ainsi, des déplacement vers les stations-services. S’agissant des carburants, le ministre a constaté la disponibilité de ces produits au niveau des principales stations-services de NAFTAL. Il a également visité le dépôt carburant de Cheffa où il s’est enquis de la disponibilité des produits et des mesures de sécurité et de prévention prises par l’entreprise pour préserver la santé du personnel et des usagers. M. Arkab a salué, à cette occasion, tout le personnel pour son "engagement et son dévouement" afin d’assurer la continuité du service public et être aux côtés de ses concitoyens dans ces moments difficiles. Enfin, le ministre a tenu à féliciter, au nom du Président de la République, les travailleuses et les travailleurs des entreprises du secteur de l’Energie, (Sonatrach, Naftal et Sonelgaz) pour tous les efforts qu’ils consentent, en collaboration avec les autorités locales, afin de répondre de manière régulière et continue aux besoins des citoyens.

Belhimer salue les efforts exceptionnels des médias dans la sensibilisation pour réduire la propagation du coronavirus

sam, 28/03/2020 - 21:38
Le ministre de la Communication, porte-parole du  gouvernement, Ammar Belhimer a salué samedi à Alger les efforts  "exceptionnels" consentis par la corporation des médias en matière de  sensibilisation pour réduire la propagation du coronavirus et préserver les  vies des citoyens. Dans une déclaration à la presse en marge de la conférence de presse  quotidienne du Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie  du Coronavirus en Algérie, M. Belhimer a déclaré "je saisi cette occasion  pour adresser, au nom du gouvernement et des membres du comité  scientifique, mes sincères remerciements à la corporation des médias pour  les efforts exceptionnels consentis en matière de sensibilisation des  citoyens visant à réduire la propagation de lئépidémie du nouveau  coronavirus et préserver les vies de nos citoyens". Le Gouvernement s'efforce avec diligence d'assurer l'équilibre entre la  préservation, d'une part, de lئactivité économique, y compris la production  et la distribution, et la préservation, d'autre part, de la santé des  citoyens en cette situation de pandémie, a affirmé le Porte-parole du  gouvernement. Pour assurer cet équilibre, M. Belhimer a mis lئaccent sur lئimpératif "de  resserrer les rangs, de faire preuve de solidarité et de sئéloigner de  toutes formes de divergence et de distinction". L’hygiène et le respect des recommandations de l’Organisation mondiale de  la santé (OMS), des experts et des spécialistes demeurent "lئunique moyen  pour parvenir à l'éradication de cette pandémie", a-t-il conclu. APS

Pages