Accidents routiers durant le Ramadhan : le facteur humain demeure l'accusé principal

L’approche du mois sacré de Ramadhan enregistre chaque année une hausse vertigineuse des accidents de la route. Les causes sont multiples mais le facteur humain demeure l’accusé principal.

Le nombre des accidents de la route prend de l’ampleur chaque année durant le mois de Ramadhan. Par manque de vigilance, plusieurs personnes perdent la vie. Selon le chef de la Cellule de Communication à la Direction générale de la protection civile, Nassim Bernaoui, « le nombre le plus important de décès est généralement durant la tranche horaire 16H-18H (sortie de travail) ».

Toujours engagée dans la lutte contre les accidents de la circulation, la Radio Algérienne a consacré une nouvelle journée fil rouge, jeudi passé, à la sensibilisation au respect du code de la route. 

 

Voir aussi