Ramadhan : absence de culture de consommation

A l’approche du mois sacré de Ramadhan, les prix des produits alimentaires de bases s’envolent sur le marché. Une période durant laquelle la frénésie de consommation atteint son apogée.

Une situation qui est devenue récurrente, à l’occasion de chaque mois de Ramadhan, les prix des produits alimentaires de bases s’envolent sur le marché, les achats impulsifs et se font plus par tradition que par nécessité.

« Ces excès sont dus à l’absence de culture de consommation », indique Hacen Menouar, Président de l’Association el Aamen pour la protection du consommateur.

 

Voir aussi