Régime post ramadhan : risque de retour à la malbouffe

Ne pas céder à la tentation de la surconsommation du sucre et du sel suite au relâchement des habitudes après un mois de jeûne est le moins que l'on puisse souhaiter.

Pas mal de jeûneurs ignorant le retour progressif à l'alimentation habituelle peut-être accompagné de risque du cholestérol et un taux dangereux dans le sang. Ce qui rend caduque l’effort fourni pendant le carême, qui demeure, au-delà de son cachet religieux, un régime divin édicté pour notre bien être et notre santé.

Les Algériens, à l’instar de leurs semblables musulmans, restent divisés sur la manière d’aborder une alimentation saine après le ramadhan afin de protéger leurs tubes digestifs, et partant, sauvegarder une bonne santé.  Plus de détails dans le reportage de Ismail Mimoune de la radio Chaîne 3.  

Voir aussi