Tri sélectif des déchets ménagers : difficile ancrage du processus dans les mœurs citoyennes

Le tri sélectif des déchets ménagers se fait tant bien que mal sa place dans nos moeurs mais difficilement vécu à tracvers des localités pilotes et ce, par manque de réflexes de tri par le citoyen, clé de voûte du processus de sélection des déchets dans nos villes.

A savoir que le tri sélectif réduit l’importation de matières premières, fait travailler les jeunes et contribue au traitement des déchets destinés désormais vers les incinérateurs au lieu des décharges polluantes.

Fazia El Kenz, de la Chaine 3, a fait une virée dans un quartier (pilote) de Blida pour observer de visu la qualité de vie au quotidien dans ce reportage.  

Voir aussi