La capitale vue par ses natifs : Alger ville vivante

Pour les natifs, Alger reste une ville sublimée en dépit des aspects moroses ou négatifs qui faussent par moments la beauté d'une capitale en éternel chantier pour extention et embellissement.

Qu’on s’y attache bon gré malgré de près ou de loin ou qu’on lui voue un amour inconditionnel, la capitale demeure pour ses habitants un amour  d'une ville millénaire qui résiste aux aléas du temps, aux exigences de son développement et aux mœurs de ses habitants qui ternissent parfois son blason d’or d’antan ou elle fut la blanche de la méditerranée.

Salim Brahimi, de la radio chaine 3, a approché un caricaturiste, un musicien et une journaliste et a recueilli des témoignages mi-critiques mi-subliminales.

Voir aussi